Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Jeu 9 Juil - 11:05


Morok sent, malgré le bruit des balles qui percent l’eau, qu’un gros objet vient de chuter dans la mer… et se débat difficilement. Un regard amusé et vicieux sur les babines, il profite d’un moment de calme de la part des soldats pour ressortir du temple par le fond et se placer sous le malheureux.

Ce dernier brise la surface de l’eau en inspirant un grand coup, et crie dans la nuit pour avertir ses alliés dans sa langue étrange, en agitant un bras pour se faire voir, à la lumière des torches qui s’approchent du bord de l’édifice. Ses yeux s’agrandissent comme des soucoupes quand une patte griffue se referme sur sa cheville, et dans un gargouillis de surprise, il coule soudainement à nouveau sous les flots.

Le Charan joue avec sa victime quelques instants, avant de le retenir sous l’eau en refermant sa mâchoire sur un des bras du soldat.
Le crocodile a le droit à un nouveau gueuleton gratuit, grâce au renfort qui le lui a fourni sur un plateau d’argent.

Déjà deux en moins. Le Sanctuari profite du fait que les deux sources de lumière qui percent les ténèbres de la mer, plus haut, soient proches pour retourner dans le bâtiment et sortir le plus silencieusement possible des bassins. Quelques torches fournissent suffisamment de lumière pour indiquer les couloirs, aussi se dirige-t-il directement vers l’extérieur.


Un morceau d’une statue ornementale traverse la double porte de bois, et le Charan sort à l’extérieur, rugissant de colère. La représentation minérale du Requin a réveillé une étrange sensation, et pour une raison inconnue même de Morok, lui et le Dieu avaient un différend à régler.
Morok
Sanctuari
avatar

Masculin Race : Charan
Statut : Sanctuari
Pims : 117
Messages : 118
Titre débile : Sac-à-main (NDLR : Comme Kaizen ! *o*)

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Jeu 9 Juil - 21:07


Le turien profita que les deux derniers éclaireurs soient accaparés par le crocodile pour prendre son fusil Arcturus et mettre en joue celui de gauche. D'un tir, il l'atteignit dans le dos et cette fois leur bouclier magique ne sembla pas suffire à le protéger. Il faut paralysé rien qu'une seconde, peut-être un peu plus, suffisamment en tout cas pour perdre l'équilibre et tomber à l'eau. C'est ce qui aurait du se passer du moins, mais l'homme n'atteignit jamais l'océan. Il fut réceptionné par une mine et sauta dans une formidable explosion qui illumina les environs comme ne plein jour.


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 685
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Sam 11 Juil - 18:40


Je positionnais ma flèche à l'instant où Cortovar illumina l'air d'une charge d'électricité. Je trouvais le dos d'un ennemi qui sombra dans l'eau.
Quoi qu'il puisse y avoir dans l'océan, la chose se délectait de notre ennemi commun. Je ne manquerai pas de la remercier d'avoir si bon appétit.

-Progressons jusqu'aux montagnes maintenant.

Mon utilité très limité chez le requin ne devait pas devenir la règle.

[hrp : Morok je considère que tu nous ouvres les portes de la caserne pour voyager]

Chez A'vogenlhil, la montagne était aussi traitre que l'océan, voire plus. Les quatre pyrapolites se préparant à libérer l'entrée du temple allèrent se terrer dans leurs cachettes dès qu'ils nous repérèrent. Ils étaient là depuis assez longtemps pour prendre possession du terrain.
Je me mis à couvert dès que leurs fusils se levèrent.

Ceux-là seront moins faciles à déloger... J'utilisais le titre dédoublant mon image et m'élançais vers des postes de tir différents.
Une balle m'effleura et blessa mon leurre. Ce fut un peu juste pour viser et tirer, mais de justesse ma flèche se planta dans la poitrine d'un tireur surpris à se déplacer pour vérifier la mort de mon double. Il aurait dû rester planquer, l'idiot.
Syel
avatar

Féminin Titre : Sarkina, Perçant

Race : Silnà
Pims : 184
Messages : 258

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Lun 13 Juil - 10:04


Il était trop tard lorsque de braves aventuriers parvinrent au temple de Lu'faol. Dépités de n'avoir apparemment pas obtenu l'aide du maître des lieux, les éclaireurs avaient déjà disparu. On retrouva leur bateau plus loin sur la côte de l'Entre-Monde, désert. Le camp à l'extrême sud de la frontière, tout proche, fut placé en alerte.

Mais le pire restait à venir. Au temple de N'hacyriv, une des portes avait été forcée. Lorsqu'on se fut débarrassé des quatre hommes laissés sur place, on découvrit les traces d'une troupe d'au moins vingt humanoïdes qui quittaient le temple et disparaissaient dans la montagne. Gageons qu'on retrouvera ceux-là au moment où on le voudra le moins.

Seuls 2 temples ont été protégés sur 4. Vous avez réussi à limiter les dégâts, mais navré, cette mission est un échec (c'est Wu qui va être content). Vous en réentendrez parler un de ces jours. Cool




Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 874
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1764

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Dim 13 Sep - 22:57


Aucun Maitre n'aura pris l'avertissement de Dinu Mihai au sérieux, elle a pourtant envoyé sa propre assistante dire de vive voix à Tchen et à Souen de mobiliser des troupes en ville ! Toutes les villes...

Voici l'ordre des évènements. Le front s'est calmé, les racines au fond du gouffre ne progressaient plus selon les derniers relevés, certaines séchaient et s'effritaient. C'était à ce demander ce qu'il se passait dans la tête boisée des Taehoniens. Puis, les affrontements se firent plus rare. L'armée verte massée à la pointe sud et au delà du pont n'avançaient plus. Les arbres se sont regroupés pour empêcher toute intrusion...

On en profita pour ravitailler le front, ramasser et enterrer les morts. On réparait les tours et on apprêtait l'armement. Les soldats frémissaient d'une excitation contenue. La peur leur nouait l'estomac car nul ne saurait dire quand les affrontements reprendraient.
Rien. Un mois passa tandis que les efforts se concentraient dans les grandes villes protégées pour nourrir et secourir sa population.

Un matin lugubre sous le ciel d'encre, les miliciens du front se réveillèrent avec une puissante odeur de souffre dans l'air et c'était partout pareil. Un air vicié provenait de l'autre côté de la faille. Et ce n'est pas tout... Du mouvement en contrebas de la faille animait les vieilles racines. On craignait que les combats contre l'armée d'arbres reprennent, mais ce n'était pas les arbres les attaquaient.

Des mains squelettiques, des mains décharnées, des animaux infernaux avançant avec le souffle âcre mettaient un pied dans l'Entre-Monde.
Dès que le nuage entra en contact avec les trous encore frais où reposaient les morts, une vie nouvelle agita la terre. Des insectes et des démons profitaient de la nuit éternelle pour se frayer un chemin jusque dans l'Entre-Monde. Et ce n'était rien comparé aux ravages qu'ils avaient causé de l'autre côté de la faille ! Ils espéraient bien en faire autant avec l'Entre-Monde...

L'alerte fut donnée, on bouclait les cimetières dans les villes et villages, on imposait l'enfermement à tous les vivants qui ne pouvaient combattre. Car Cerclon ne peut retenir un nuage venus du fin fond des enfers.

Selon les informations données par la banquière, elle a découvert que le nuage n'existera que quelques jours peut-être un peu plus puisque le soleil ne l'affaiblit pas. Il faut empêcher les morts de faire trop de ravages jusqu'à ce qu'ils retournent dans l'au-delà.


Vous avez deux solutions. Certains d'entre-vous peuvent se contenter de taper sur les méchants pour repousser l'invasion jusqu'au 30 septembre. Si vous faites tomber plus de 100 morts, la quête est réussie. Sinon, vous pouvez vous lancer dans une visite d'un temple pour demander de l'aide à un dieu. Il vous faudra réussir à convaincre le dieu de votre choix ou ses congénères avant le 30 septembre pour valider la quête. Si un dieu intervient avant le 30, la quête se terminera automatiquement.


Vous pouvez combattre les morts : 1 pim par tête, max 5 pims par post.
OU
Vous pouvez tenter d'aller demander l'aide d'un dieu bienveillant/neutre

Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Messages : 1078

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mar 15 Sep - 13:31


L'Entre-Monde et sa magie folle ! Comment ont-ils pu survivre si longtemps en étant si inconscients ?! C’est à se demander comment ils feront si comme la Silnà ils se retrouvent un jour acculés… Des morts en sursis… Ou des morts et des ex-morts.

C’était une bonne occasion d’essayer la lame offerte par Corben et Saressinashira. Au milieu du cimetière à ciel ouvert d’Ordae, je m’élançais lame en main. J’avais prévenu mon entourage, ils n’ont pas intérêt à approcher au risque de finir carbonisés eux aussi.
Sans difficulté l’épée mordait la chair des morts et enflammaient leur corps. Deux tombèrent ainsi.

Ensuite vint un plus gros problème : une créature rampante de la taille d’un éléphanteau. Elle puait comme l’enfer et braillait ce qu’elle pouvait avec son nez en artichaut… Pour avancer jusqu’à elle, je cognais le crâne d’un squelette et lui fendais la colonne d’un coup de taille. Mon épée se logea avec surprise dans une masse de chair sur laquelle pendaient encore quelques vêtements en lambeaux.

Avec ce score monté à quatre, j’arrivais sur le monstre épée devant. J’avançais en crabe pour éviter son avancée au raz du sol, l’épée de feu se faufila dans la chair molle et s’expulsa d’elle-même après avoir explosé une poche de gaz cachée sous le gras.
Je volais à trois mètres au-delà du peloton allié…


5 morts-morts

Syel
avatar

Féminin Titre : Sarkina, Perçant

Race : Silnà
Pims : 184
Messages : 258

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mer 16 Sep - 8:28


La peste soit des Huit et de leur perfidie. Honorer les morts et leur mémoire, voilà la seule extrémité à laquelle devrait se résoudre tout à chacun lorsqu'il s'agissait de garder les morts en vie. Voir les cimetières ainsi dévaster souleva le coeur du Donjion alors qu'il dégainait son épée. Les protections de cuirs enlevées, les tranchants de son bouclier étaient aussi prêt à apporter la paix à ces pauvres âmes.

De son armure complète revêtu l'aîné parcouru les allées de tombes et il ne mit pas longtemps à tomber sur un groupe de mort-vivants. Calmement, il se porta à leur niveau. Sa lame se planta dans la bouche du zombie le plus proche et ressortit par le haut de son crâne. De son autre main, il fit décrire un arc de cercle à son bouclier qui vint cueillir la tête d'un hideux spécimen et l'envoya voler au loin.

Mahaut retira son épée et le cadavre redevenu cadavre s'effondra. Il fit volte face vers trois nouveaux zombies. D'un coup de pied, il brisa le genou de celui du milieu, son bouclier rencontra le torse de celui de droite et le traversa de part en part. loin d'être morts, les deux créatures se trouvèrent à genoux. D'un puissante volte, Mahaut les décapita et son épée vint terminer sa course dans la hanche du dernier zombie encore en vie. Lorsque l'aîné délogea sa lame, la créature infernale se jeta sur lui. Mahaut interposa son bouclier et encaissa la charge, puis pivota utilisant la force du zombie contre lui. Le mort ne comprit pas comment il se retrouva par terre, mais sa confusion s'il elle fut possible fut brève car son crâne fut broyer par la botte du frère de la Silnà.

10 morts-morts.
Mahaut des Donjions
avatar

Masculin Race : Frère de la Silnà
Statut : Aîné des Donjions
Pims : 155
Messages : 60

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mer 16 Sep - 11:59


Spoiler:
La silnà est la seule à se battre pour l’Entre-Monde ?

Je me sentais plutôt en sécurité, Atlas faisait des ronds dans le ciel me laissant le loisir de lancer mon boomerang sur la foule puante de démons et de morts.
La lame coupait et transperçait alternativement une demi-douzaine d’horreurs. Je fis une pause en recevant mon arme dégoulinante de mucus et fluides inconnus.

-C’est franchement dégueulasse…

Le griffon décrivit un arc de cercle pour retourner au-dessus du champ de bataille. Pendant ce temps, je nettoyais mon arme avec un chiffon déjà trop imprégné pour être efficace.

-Les démons, ce n’est pas à Tchen de les gérer d’ordinaire ? Ces maitres…

L’animal hulula faiblement en se disant sûrement que je parlais trop pour notre bien à tous les deux. Après quoi, il bifurqua sans prévenir et me désarçonna à moitié.

-Hola t’endors pas au volant !

Une chauve-souris cornue au faciès humain s’élançait à notre poursuite quand je la repérais. Atlas pris de la vitesse.
C’est le moment où je reprends les rênes avant qu’il nous envoie dans le mur tous les deux. Tête de piaf…

La chauve-souris était assez rapide pour son gabarit, elle étala deux pattes se finissant en deux serres crochues vers moi. Ensuite, elle repartie avec deux pattes en moins et une odeur de brûlée s’ajoutant à celle du souffre. Je la regardais s’écraser dans le brasier créer par une Syel déchainée.

-Les filles…

7 morts-morts

Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mer 16 Sep - 18:11


Il suffisait d’invoquer les morts pour calmer les ardeurs, enflammées, des taehoniens face à nos lance-flammes. Sauf que les flammes abondantes de l’autre côté de la frontière n’étaient plus causées par nos armes depuis des jours… A voir à quelle vitesse la première ligne ennemie se désagrégea, je me suis demandé si nos salamandres n’étaient pas allées rendre une petite visite à Taehon.

C’était pire. Des démons, des morts, des créatures des enfers…

-Ils sont trop sympas chez Taehon, ils nous envoient de l’animation quand on s’ennuie !

Ayame soupira en m’écoutant et déclencha l’alerte. Quelques heures plus tard, les commissaires étaient dispatchés dans toutes les villes et devaient avancer avec le nuage pour prévenir les habitants et endiguer l’afflux des souterrains.
Dans quel état doivent être les fumerolles…

Par prudence, J’avalais une noix mécanique (est-ce qu’elles périment au bout d’un certain temps ?) mon corps se fortifia autant que ma force. La sensation était plaisante, mon cerveaux devenu un tas de petits composants fragiles et d’une puissance redoutable évalua sans difficulté les mouvements des monstres devant nous.

Un cri de joie plus tard, je fondis vers la mêlée, épée à la main. Depuis l’optimus elle n’a jamais été aussi tranchante. Les trois premières têtes volèrent comme deux balles perdues. Quand un squelette coupé en deux s’accrocha à ma botte, mon épée à pointe plate écrasa son bassin, il ne bougera plus celui-là.

Ensuite, il y a eu les grosses bêtes. Un terrible Léviathan apparu dans l’espace illuminé de flammes et de néon. L’animal flottait dans le vide à la façon d’une baleine nage dans l’eau. A la différence que ses membres innombrables couraient le long de son corps titanesque.

-Oh oh…

On dirigea les tirs des armes lourdes vers la bête. Celle-ci ouvrit une gueule terrifiante et cracha dans les nuages encore un peu plus de cet air vicié qui peu à peu asphyxiait les vivants.

Un petit malin dégaina alors un lance-missile, il tira son obus. Une explosion embrassa l’air autour du Léviathan et quand la vue nous revint, la bête tombait du ciel. En s’écrasant elle démolit la moitié du village que nous défendions. Elle n’en était pas devenue moins dangereuse pour autant. Le monstre à terre était encore capable de détruire l’autre moitié du village et nous avec.

Ayame coordonna les tireurs fraîchement ré-armés pour l’occasion.

4 pour moi. J’offre 20 pims à celui qui descend le Léviathan : je fournis les armes de guerre pour le fun


Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra, Arcturi

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 866
Messages : 13224
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mer 16 Sep - 22:05


OK. Franchement... Non.

Une guerre, c'est une chose. C'est pas joli-joli, ça fait beaucoup de dégâts et de sang répandu, mais si Uriel croyait à la paix éternelle il n'aurait jamais fait de vagues dans son monde d'origine.

Mais les morts qui se relevaient à travers tout le pays, le tout en pleine nuit sans fin, ça tombait droit dans l'horreur la plus totale. Surtout quand on comptait la quantité de cadavres que l'Entre-Monde avait enterrés ses derniers mois. Ce nuage infernal n'avait même pas la décence de ne relever que des squelettes ; beaucoup de revenants avaient à peine commencé à se décomposer. Non seulement ils dégageaient une odeur pestilentielle, mais ils fichaient une frousse atroce à Uriel, qui était très chatouilleux sur le sujet de la mort depuis qu'il avait perdu la faveur divine.

Il esquiva en trébuchant un mort-vivant à la mâchoire manquante. Foudre en tailla deux autres en pièces durant le temps qu'il lui fallut pour décapiter son assaillant. Quand Uriel vit arriver une nouvelle vague de créatures, il lâcha un cri et disparut, laissant planté là son Daken qui ne le lui pardonnerait sans doute pas de sitôt.

Il se matérialisa dans le hall du temple de K'ränessa.

Depuis des mois, il n'était passé là que brièvement pour alimenter les lampes et le foyer de la salle de culte. Il veillait à ce qu'ils ne s'éteignent jamais, partant du principe que le dieu du feu n'apprécierait pas de voir son antre envahi par l'obscurité et le froid de l'extérieur. Il ne put que s'en féliciter lorsque la lumière calma enfin ses nerfs. Il n'y avait pas beaucoup de cadavres dans le désert. Il serait tranquille pour ce qu'il avait à faire.

Il laissa tomber avec dégoût son katana maculé de chair putréfiée et s'avança jusqu'à l'autel devant lequel il s'agenouilla. Il souffla un bon coup.

"Salut... Ça fait un moment que je n'ai pas prié. Faut dire que ça fait encore plus longtemps que vous n'avez pas répondu."

Un peu trop accusateur, peut-être ? Il se gratta le nez, nerveux.

"Bon, j'ai pas la moindre idée de ce que vous pensez de la guerre. J'ai cru comprendre que ça vous gonflerait de prendre parti, en tout cas. Remarquez que ça se comprend avec une famille pareille. Mais en l'occurrence c'est pas pour ça que je suis là.
Parce que les morts c'est une chose, mais les morts qui se relèvent c'est un peu la goutte d'eau qui met le feu aux poudres. Si vous me passez l'expression. Et apparemment l'Entre-Monde n'est pas la seule victime de cette horreur, mais voilà : de l'autre côté de la frontière, ils ont toujours le soleil, eux. Et autant ce n'est même pas la peine de demander à A'vogenlhil de nous le rallumer cinq minutes le temps qu'on fasse le ménage, autant je me disais que...
Ben, vous êtes neutre. C'est bien que vous n'avez pas spécialement envie de nous détruire. Donc par esprit de fair-play, tout ça, ce serait possible que vous ré-équilibriez un peu la balance de notre côté ? Parce que là on est franchement désavantagés. C'est pas juste. Oserais-je dire."


Il toussa et se tut, mais ne se releva pas. De toute façon, il devrait attendre 24 heures pour que son Perçant se recharge. Hors de question de voler seul dans le noir jusqu'à la ville la plus proche. Il épousseta l'autel du plat de la main, morose.

3 pour moi, on est à 24. Et je laisse le Léviathan au prochain bourrin. :mrgreen:
Uriel
Prêtre de K'ränessa
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Voyageur, Lux, Scarabée, Perçant, Oxygène, Hôtel, Luki, Tchi, Sarkina, Zelva, Salva, Chance, Rockstar, Daya, Hermes, Altera, Eol, Cie

Race : Ange déchu
Statut : Messager/Livreur
Pims : 316
Notes : Compagnon :
Foudre, un Daken (sorte de dragon, très fier)

Messages : 1913
Titre débile : Le poulet =D

http://www.dragonaplumes.fr

Re: Branle bas de combat à la frontière


Contenu sponsorisé


Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

- Sujets similaires