Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Lun 25 Mai - 23:29


Les arbres de Taehons n'avancent plus. Ils se sont figés au delà la ligne imaginaire entre l'Entre-Monde et la zone inconnue.
Les deux armées se toisent à plusieurs mètres l'une de l'autre à la seule lumière des flammes qui crépitent encore des cadavres des arbres et des taehonniens.

Cette vision glaça d'effroi l'arcturienne. Elle avait eu l'espoir pendant un temps que l'Entre-Monde ne connaisse pas la guerre...
Témari se posa au milieu des deux armées. En travers des flammes et des braises elle rugit, les ailes fouettant l'air et la fumée éparpillée avec les cendres.

Du sol jaillirent les ronces, entremêlées, noueuses, les épines nouèrent un mur qui plongeait dans la mer et s'accrochait aux montagnes.
La plage était maintenant condamnée.

Le mur n'avait pas fini de grimper et pourtant une légion de soldats toujours armés se ruèrent vers le tunnel. Hérauts et commandant se faisant difficilement entendre dans la cohue générale faisant grimper tout ce petit monde vers le dernier point de passage au sud de la chaîne de montagnes.

Taehon n'avait pas fini de brûler...

Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Titre : N'a guère besoin de gadgets pour vous pourrir l'existence.

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Notes : Assurez-vous que le MJ ne s'ennuie jamais, sauf si vous ne tenez pas à la vie.
Messages : 1125

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mar 26 Mai - 22:29


Travaillant de concert avec la banquière, Cerclon avait mis an point un réseau de détection destiné à être installé sur toute la frontière.

Le principe était simple : un interminable filin métallique courait tout le long de la faille. Petite merveille de technologie, le fil enregistrait une image en trois dimensions de toute forme de vie passant au-dessus de lui. L'information était relayée dans les deux directions, jusqu'à de petits boîtiers qui avaient pour mission de la stocker et de la transférer par les ondes. De cette façon, si quelqu'un coupait le filin ou qu'un boîtier était détruit, tout le reste du réseau restait fonctionnel — et l'anomalie était immédiatement détectée et déclenchait une alarme.

Les postes frontières étaient équipés d'appareils récepteurs et avaient accès aux données du réseau quasiment en direct. De quoi ignorer les mouvements des meutes de loups qui pullulaient dans les parages, sans pour autant louper la moindre incursion ennemie.

Le système était parfait, à une exception près : il fallait l'installer.

Grâce à Dinu Mihai, le filin était en place. Mais il fallait y raccorder les boîtiers, et en profiter pour essayer de cacher le capteur. Une tâche fastidieuse mais accomplie sans souci...

Jusqu'à une petite vallée à mi-chemin du temple d'A'vogenlhil et de Main'l.

Là, l'endroit où passait le fil se trouvait en pleine vue de la faille... à seulement quelques centaines de mètres d'un campement de Pyrapolis établi de l'autre côté de la frontière.

Lorsqu'on lui rapporta le problème, Genith, ingénieur en chef chargé de la conception et de la mise en place du réseau, jura et ragea. Le système était parfait, certes, mais il le serait encore plus si leurs ennemis n'étaient même pas au courant de son existence. L'installation devait se faire à l'insu de Pyrapolis.

Le cyborg chauve cogita, puis décida :

"On a besoin d'une distraction. N'importe quels zouaves feront l'affaire, du moment qu'ils savent se faire remarquer."

Vous avez entendu le monsieur : vous distrayez les troupes de Pyrapolis à distance.
Les ingénieurs ont besoin d'une ou deux heures, soit un minimum de 8 posts.
Mission pour 2 ou 3 personnes, rémunérée 30 pims chacun.
Vous avez 10 jours, soit jusqu'au 6 juin.

N'oubliez pas le titre spécial reine de cœur, ça peut vous être utile. S'il faut, vous avez aussi accès à quelques lance-flammes qu'on a confisqués aux agités du poste sud (y a pas de raison que ce soit les seuls à s'amuser). Mais vous êtes priés de ne pas déclencher d'incendie de forêt chez nous.
Bonne chance !


Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange, Cosmos

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 899
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1780

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Jeu 28 Mai - 11:12


A peine le temps de rentrer sur Tchen pour vérifier que tout se passe bien que le front a encore besoin d'un coup de main. C'est Ken cette fois... Est-ce qu'il a enfin mis aux rebuts l'autre incompétent ? Ce serait trop beau... Bref, mission de diversion cette fois. J'ai l'engin parfait pour ça. Je descends dans le hangar du Scimitar et charge sa soute. J'ai équipé mon overcraft de tout un tas de jouets prévus pour la guerre, mais quelques problèmes de calibrage demeurent. Bref, Cor' travaille là-dessus et ça sera bientôt réglé.

Sang et larmes.

Je décolle vers un chantier naval très spécial. Je pose le Scimitar dans un des hangars annexes et me dirige vers l'officier de quart.

- Qu'on charge le contenu de ma soute sur le pont supérieur et que le navire se tienne près à décoller dans l'heure.

Le type paraît un peu décontenancé, mais obéit. Personne n'a dû lui dire que K'ouen et moi avions passé un accord, ou peut-être n'y a-t-il tout simplement pas crut. Rien que d'y penser ça me donne envie de gerber. Enfin, je ne m'arrête pas à ça et quarante-cinq minutes plus tard on largue les amarres. Me voilà à la barre du Fenrir !

Sang et larmes.

Dans un silence presque surnaturel, nous survolons la lande et bientôt le quartier maître vient me voir.

- Site d'enfouissage droit devant capitaine.

Je laisse alors la barre au timonier et me poste à la rambarde du château.

- Contourne sur un mile. Nous attaquerons par le sud.

ça c'est pour le timonier. Pour le reste...

- Tous à vos postes ! Pièces tribord parées à tirer ! Chargez les lanceurs ! Allumez les lanternes. Braquez les projecteurs sur le camp ennemi ! On se bouge et on fait du bruit.

Le calme disparaît et fait place à la tempête. Au loin, le son d'une corne d'alarme retentit. Pyrapolis nous a remarqué. Bien qu'il restent braqués sur nous. On approche lentement, lentement, lentement...

- A mon commandement... Feu !

Et le tonnerre des 48 pièces de rang emplit la plaine. Il couvre presque mon nouvel ordre.

- Catapultes...

EN fait de catapultes, il s'agit plutôt de lanceurs compacts utilisant la technologie de cerclon, mais la mécanique est la même que l'arme romaine. J'en avait chargé quatre dans la soute du Scimitar et elles ont été installées sur le Fenrir. Les projectiles eux, sont faits maison. Des bonbonnes de gaz dont j'ai modifié le bouchon pour qu'il saute à l'impact, du scotch et des fusées de détresse.

- Feu !!!

Voilà pour le premier passage... Je donne l'ordre d'armer les pièces bâbord et de faire pivoter les catapultes. Cette journée va être amusante !

Sang et larmes.


Dernière édition par Augure le Jeu 28 Mai - 21:34, édité 1 fois


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 700
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Jeu 28 Mai - 20:59


Je regardais le Fenrir transformer la forêt plus pas en fournaise infernale. J'avalais ma salive en imaginant que le Vandavel voler au dessus d'un camp ennemi.
Drôle d'idée me direz vous que d'envoyer un vaisseau de manufacture gobeline -donc instable, flottant à l'hélium – donc très inflammable, et armé avec seulement 5 canons. C'était pourtant bien ce qui était en train de se passer, à mon très grand regret, quand je baissais les yeux et voyait les troupes de Pyrapolis commencer à so'rganiser.

Sarresinashira, les griffes ancrées sur le gouvernail, dévoila un sourire mauvais et les yeux rivés sur l'altimètre, semblait n'attendre qu'une chose. Que l'aguille passe le trait noir qu'elle avait tracé au marqueur.

– Oui. Alors Sash', j'ai bien réfléchi, et finalement je trouve que-

L'aiguille fatidique passa le funestre marquage et ma Timonière tira violement sur un levier. Un silence de mort s'en suivit. Les voiles, les moteurs, mon cœur. Tout s'arrêta.
Le vaisseau s'éleva encore d'un petit metre, et l'indicateur de vitesse afficha un zéro pointé.

Puis un grand cri joyeux me vrilla les oreilles quand Sash' réenclencha le levier, et les moteurs se réactivèrent en même temps que l'enchantement de voyage qui téléporta le vaisseau 200m exactement plus en avant... juste au dessus du campement de Pyrapolis.
Et dansun grincement de bois, les soutes lâchèrent leur contenu et une pluie de zombies et de mannequins désarticulés couvrit le ciel du campement. Qu'importe si la majorité du larguage ne touchait pas sol. La DCA magique ne poursuivrait pas le Fenrir, et avec un peu de chance, les Zombies contamineraient quelques soldats avant que l'épidémie ne soit endigue.
Les soutes s'étaient à peine vidées que ma Naga tirait les deux leviers verts, et brutalement l'enchatement boomerang s'activa.

Le Vandavel réapparut dans le ciel à 200m de hauteur... Sans voile dépliées, ni moteurs enclenchés.
L'enchantement de téléport nécessitait une immobilité parfaite et le seul moyen que ma Timonière avait apparemment trouvé, c'était de compter sur le moment précis ou toutes les forces s'annulaient.
Sash' éclata de rire et continua de crier de joie alors que le vaisseau pointait du nez et commençait sa descente sur le camp. Tous les systèmes du zeppelin se réactivèrent et la chutte se courbe progressivement pour réussir à se stabiliser et quitter la zone de combat le temps de retrouver une altitude décente pour tirer aux canons des munitions plus classiques.

¤Corben avoir eu raison ! Combinaisons d'enchantements être dévasssstatrices!

- Et ta tentative de suicide nous a couté 76% de l'énergie de stock ! La prochaine fois que tu fait joujou avec des enchantements du vaisseau, vérifie que le voyage de retour est possible!

¤Corben s'occuper du ravitaillement et laissssser Sarressinashira faire cssse qu'elle fait le mieux : Piloter. Corben arrêter de ronchonner. Lui devrait ssssavoir que Sarressinashira ne ferait jamais actions menaçsssant intégrité du navire.

- Celles qui m'inquiètent, ce sont celle où le vaisseau ne craint rien, mais où ses occupants, si.

Je quittais le poste de pilotage en me dirigeant vers la salle des machines pour aller recharger les batteries d'Ether pour permettre aux canons de commencer à charger les munitions spéciales « Corben ». A mon tour de faire joujou avec cette brique volante.
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 443
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1503
Titre débile : Bouboule Boum Boum

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Dim 31 Mai - 13:20


Quelque chose n'allait pas, outre le feu qui dévastait une zone jusque là calme de Taehon, les pyrapolites et les taehonniens ne répondaient pas à l'agression... Des machines volantes, des hi-boux et leurs cavaliers attendaient sur la ligne d'horizon sans bouger.

C'est là qu'il fut visible pendant une fraction de seconde. Un taureau courait sur les vents de la faille.

Déjà le Fenrir et le Vandavel devaient le ressentir, une augmentation spectaculaire de la gravité mettaient à mal les moteurs de leurs vaisseaux.

De l'autre côté, l'apparition du dieu fut perçu comme un signe. Les bras aux formes étirés des arbres de Taehon s'élevaient au dessus de la frondaison en feu et entreprirent de restituer aux deux vaisseaux de guerre ce qu'ils venaient de leur offrir : zombies, rochers et arbres en feu, tout ce qui pouvait être catapulté chez l'ennemi y passerait !
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Titre : N'a guère besoin de gadgets pour vous pourrir l'existence.

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Notes : Assurez-vous que le MJ ne s'ennuie jamais, sauf si vous ne tenez pas à la vie.
Messages : 1125

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mar 2 Juin - 15:24


- Soutien à 7 heure ! Un zeppelin à première vue.

Je me retourne pour voir ce que je sais déjà.

- Un engin de foire... mené par un clown.

Pourquoi faut-il que cet ab**ti me suive partout. Enfin bref, son numéro de cirque permet au Fenrir de manoeuvrer pour un second passage. L'équipage s'active et puis soudain... tout et tout le monde semble lourd. Le bois du bateau chante et le manœuvrer devient plus dur.

- Et alors ? Vous allez vous laisser faire par une vache ?

J'invective et passé la surprise tout le monde redouble d'efforts et le navire tient bon. Un ingénieur vient me trouver et me dit que les moteurs tiennent le coup pour le moment, mais qu'un délestage serait le bienvenu. Au même moment, les premiers projectiles heurtent la coque. La forêt réplique. On peut encaisser ce qui vient d'en dessous, mais les débris qui retombent sur le pont est une autre affaire.

- Ramenez les voiles ! Formez la carapace !

La multitude de voiles magiques viennent former un bouclier au-dessus du pont supérieur et désormais les impacts résonnent tout autour de nous. Ces c**nards veulent la guerre... Et bien qu'il en soit ainsi.

- Timonier, en survole lent à basse altitude.

Sang et larmes.

Je me tourne vers mon officier en second. Je connais pas son nom et j'en ai rien à carrer. Il a l'air compétent et calme, c'est tout ce qui m'importe.

- Qu'est-ce qu'on a de plus gros que le 240 ?

- Rien mon capitaine.

- Alors va pour le 240.

Il prend l'interphone pour s'adresser à l'officier du pont trois. Il a pas intérêt à faire une foutue sieste. Les trappes s'ouvrent et les bombes se mettent à pleuvoir. L'ingénieur voulait qu'on largue du leste et bien il est servi. La 240 est une bombe cryogénique expérimentale spécialement développée pour lutter contre Taehon. Il gèle en profondeur tout ce qui se trouve dans son rayon d'action. Une ou deux seconde de chute et les bombes magiques voletigent jusqu'à l'autre côté de la faille. On ne peut pas rester si proche du gouffre plus longtemps. Ces foutus vents commencent déjà à ébranler le navire.

Sang et larmes.

- La barre au 108.

Mon second répète mon ordre à destination du timonier. Je vois pas à quoi ça sert, va falloir qu'il arrête ses c**neries ! On reprend de l'altitude et on s'éloigne de la forêt en vue d'un nouveau passage. Que l'on gagne ou non, ce n'est pas le problème. L'important est de gagner du temps.


Dernière édition par Augure le Mer 3 Juin - 9:22, édité 1 fois


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 700
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mar 2 Juin - 19:28


Les batteries chargées à bloc, les boulets préparés et ma longue vue à la main, j'observais depuis le pont principal la situation. Et la situation avait fichetrement penché d'un coup d'un seul quand les renforts d'en face commencèrent à ne plus jouer dans la même cour.

Le Dieu Taureau marchait tranquillement sur les nuages et décida que nos vaissaux faisaient tâche dans le ciel.

– Sash ! On a un problème!

¤ Corben la fermer ! Sarressinashira travailler!

Les ingnieurs gobelins courraient dans tous les sens dans la salle des machine pour exécuter les ordres de leur capitaine écailleuse et les moteurs crachèrent d'épaisses colonnes de fumées noire, tandis que les rames enchantées se mettent en marche pour stabiliser l'altitude du Vandavel. Véritable galère volante, les moteurs à charbon en plus, le Zeppelin devait désormais lutter contre autre chose : Les projectiles d'en dessous.
Le Vandavel, plus maniable que l'énorme Fenrir, zigzagua entre les différents projectiles, sans trop subir de dégâts autres que des cordages rompus ou des rames brisées. La maitrise de a Naga m'impressionna, même si je n'en menais pas large, accroché au bastingage et en voyant les nombreux projectiles arriver vers moi.

– Zombies ! Cailloux ! Feu ! Zombies ! Arbres ! Cail-

¤ CORBEN VOULOIR PASSER PAR DESSSSSUS BORD?!

L'écouteur du baladeur subsonic faillit rendre l'âme et je me mordais la lèvre. Ma Naga n'était pas dans une de ses meilleurs dispositions, certes, mais la situation actuelle se portait à la panique. Mais la panique changea en curiosité quand Sash reprit d'une voix plus calme.

¤ Corben desssscendre à la cale. Deuxième bombardement être prêt.

En pleine esquive ? Je comptais toutefois sur l'excellent pilotage de Sash pour descendre au pont des canons et y retrouvait les gobelins un brin exigés, chargeant un lot de boulets d'une couleur bronze. Solidement attachés dans un filet, je m'approchais avec prudence et laissait le risque d'une activation non programmée aux membre de l'équipe.

LE chariot qui les transportait fut emmené à l'arrière et en ouvrant la soute, je prévenais la timonière.

– Sash, prête à nous éloigner le plus vite possible ? Trois, deux, un.. Largage!

Je poussais le chariot avec le pied, ce qui fit vibrer les boulets... et ceux-ci commencèrent à hurler de façon stridente, avant de tomber rapidement vers le campement ennemi. Sous le choc de l'impact, le faible filet lâcha et les boulets rugissants commencèrent à s'attaquer à tout ce qu'ils trouvaient, et une fois accrochés, brillaient de plus en plus avant d'exploser dans des gerbes de flamme. Un deuxième chargement de Hurleurs rejoignit le premier tandis que le Vandavel continuait ses manœuvres d'esquive pour s'éloigner de la pluie de projectiles hétéroclites.
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 443
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1503
Titre débile : Bouboule Boum Boum

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mer 3 Juin - 19:45


A trois cent mètres de là, les deux ingénieurs de Cerclon n'en menaient pas large. Eux n'avaient voulu qu'une distraction, ils n'avaient pas demandé à monter en première ligne ! Ou à ce que des énergumènes fassent monter la première ligne jusqu'à eux...

C'était de graves gars, aussi faisaient-ils quand même leur boulot, non sans surveiller d'un œil inquiet les zombies déboussolés qui tournaient en rond de leur côté de la faille.

Mais parce que ce n'était vraiment pas leur journée, quelques zombies errèrent dans la mauvaise direction et finirent par les repérer. Et pour ne rien arranger, un arbre en feu avait enflammé quelques buissons. La forêt était loin, l'incendie ne guettait pas encore, mais si le feu se rapprochait d'eux il risquait de les éclairer et de dévoiler leur position à l'ennemi.


Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange, Cosmos

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 899
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1780

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mer 3 Juin - 21:01


- Capitaine, des ennuis du côté de l'équipe au sol. Des zombies se dirigent vers eux.

Des zombies... Je vais m'emplafonner le c** qui nous sert d'équipier. J'ordonne au timonier de nous éloigner de la faille et de nous approcher de la zone sans alerter l'ennemi. En gros, on zigzague comme on peut pour sortir de la zone de bombardement. Je laisse le vandavel seul à la fête. Lorsqu'on est assez proche, je me porte sur le bastingage tribord.

- Fusiliers. Feu sur les zombies. Prenez le temps de viser la tête.

Pour ma part j'utilise mes deux Itxi pour téléporter deux zombies à bord. Je déploie les lames de mes flingues et je plante l'une et l'autre dans chacun des crânes de ces foutus cadavres ambulants.

Sang et larmes.

Pour ne pas attirer l'attention de Taehon, j'ordonne au timonier de ne pas stationner. Il fait décrire un arc de cercle au Fenrir. C'est le seul passage que nous ferons et la seule occasion pour mes tireurs. Notre allure est assez lente et les fusiliers ont le temps d'abattre jusqu'au dernier zombie.

Sang et larmes.

Nous voguons de nouveau vers le front et j'aperçois le feu qui gagne du terrain sur nos propres forêts. S'il se propage vers nos ingénieurs...

- Chargez le 120.

Le 120 c'est quoi ? Un 240 en plus petit... et plus précis.

- Eteignez le feu le feu de forêt et gelez une charnière devant les abr*tis au sol. La lumière ne doit pas arriver jusqu'à eux.

Je remonte sur le château et prends la barre. On retourne vers la brèche à vitesse de croisière. J'ordonne qu'on ne charge plus aucune munition susceptible de mettre le feu à quoi que ce soit et puis...

- canons de proue. Tirs de semonce à l'avant du dirigeable.

Un petit message à l'autre incompétent pour lui faire comprendre ce que je pense de son idée de larguer des zombies. C'est pas l'envie qui me manque de le descendre purement et simplement, mais ce foutu déb*le peut encore être utile.

Sang et larmes.

Je vire de quart et prend la direction du sud. Le vent froid nous griffe le visage, mais cette sal*perie de nuit sans fin ne va pas m'arrêter, pas plus que mon équipage. J'ordonne qu'on charge les boulets chaînés.

- Pièces bâbord. Feu !

Les boulets chaînés vont faire de foutus dégâts aux arbres de l'autre camp. ça va diminuer leurs capacités de réplique. Je laisse la barre au timonier et lui ordonne de doucement nous laisser dériver vers le sud. Il faut éloigner le front de nos hommes au sol.


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 700
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Branle bas de combat à la frontière

le Mer 3 Juin - 21:27


Siothrún Nolan a écrit:Utilise Iris Torii, Donjion de la Silnà.



C'était un sacré bazar, ici, fallait le dire. Je ne m'attendais pas à ça en arrivant ici. Le front ne me faisait pas peur le moins du monde, mes frères et moi attendions depuis trop longtemps de pouvoir nous venger de ces fichus dieux de pacotille. Mais là, avec tout ce qu'envoyait ces deux navires volants très impressionnants, valait mieux rester en retrait pour ne pas se prendre une bombe en plein face. Alors, avec d'autres types, on attendait en retrait, gardant un œil sur l'avancée de l'installation du machin haute technologie de Cerclon.

Mais voilà, s'ils faisaient de gros dégâts sur de grosses zones, ils ne pouvaient pas sniper un par un les types se trouvant des mètres plus bas. Et, bien sûr, comme ils visent comme des bourrins, leurs zombies s'approchaient des pauvres ouvriers. Avec leurs largages et la grosse vache de dieu qui s'est pointée, c'était plutôt risqué de sortir de notre petit abris où les lance-flamme faisaient de l'œil aux gars. Mais voilà, ces gars-là étaient de sacrées poules mouillées finalement, et quand je proposais de passer à l'action, ils préférèrent rester ici.

J'hallucine ! C'est toujours nous, les femmes, qui devons réparer les erreurs de ces stupides hommes. Maugréant toute seule, j'attrapais un large bouclier (bien que je doutasse qu'il me protège de plusieurs kilos d'explosifs), ma lance fétiche et quelques armes de jet. Avant de partir, je me retournais vers les trouillards qui restaient ici.
« Hé les mauviettes, venez quand vous aurez finis de faire dans votre pantalon. » les provoquai-je.

Un sourire moqueur sur les lèvres, je partis en direction de ces zombies trop proches des ingénieurs d'Entre-Monde. En voyant un arbre enflammé courir dans tous les sens - mais surtout vers ces pauvres malheureux - j'accélérais l'allure, me mettant à courir. Je fonçais vers le Taehonniens en flamme, et, bouclier en avant pour éviter de me faire cramer les sourcils, je tentais de le pousser en arrière. Il ne chercha pas vraiment à comprendre, surtout quand je plantais ma lance dans son flanc. Poussant une sorte de grognement de douleur, il courut, cette fois-ci dans la direction adverse. Bien ! Je me dépêchai d'éteindre le début de feu des buissons avec mon pied.

En me retournant, j'avisai un zombie s'approchant dangereusement des gars qui travaillaient. D'un geste rapide, j'attrapai une des javelines que j'avais emportées avec moi, prête à tirer le plus précisément possible malgré la distance et l'obscurité. Je me concentrais, consciente que je n'étais pas d'une précision infaillible. Finalement, le zombie tomba raide mort - enfin, si on pouvait considérer un zombie comme mort - mais pas de mon fait. La tête levée, il y avait le plus gros des deux engins qui s'approchaient, et je distinguais grâce à la lumière du pont, les tireurs qui faisaient tomber ces zombies un à un.

Après un soupir de soulagement, je me tendis. Fallait pas qu'un de ces idiots me prenne pour un zombie ! Ni une ni deux, dans une envie naturelle de sauver ma peau, 'voyez, je me jetais derrière ces buissons, à plat ventre. Le camouflage n'était pas mon fort, mais ça avait dû suffire car ma petite tête n'était pas trouée, fort heureusement. Bon, plus de Taehonniens en feu et plus de zombie trop proche maintenant. Et après ? De ma piètre cachette, je décidais de rester à faire le guet. Qui sait, un autre zombie suicidaire pourrait s'approcher, ou une bête sauvage intriguée par ce vacarme pourrait venir dans l'intention de goûter un morceau d'ingénieur.
PNJ
avatar

Titre : n°1

Pims : 5
Messages : 87

Re: Branle bas de combat à la frontière


Contenu sponsorisé


Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

- Sujets similaires