Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Les Aventurières et la Grenouille

le Sam 30 Juin - 0:27


Le type qui nous avait validées était nouveau. Je l'avais jamais vu derrière le comptoir, mais bel et bien une fois en mission. Il ne parlait pas beaucoup et son visage inexpressif ne m'avait pas donné envie de lui parler plus que ça. Je m'étais fait à l'idée qu'il n'y avait pas qu'Eva ici depuis la folle qui m'a appelée "chérie"... Heureusement, lui, était bien moins excentrique, en quelques signatures s'était plié et je rejoins Leiline pour partir chez elle.

Un titre plus tard, nous étions à Northrives, j'attendais devant la porte en jouant avec ma dague, attendant l'arrivée de la commerçante pour partir de suite vers le lieu de notre mission. Une fois qu'elle fut préparée, j'utilisais mon perçant pour Termer.

Cette ville me rappelait légèrement mes derniers instants dans mon monde. L'architecture et l'ambiance dans les rues étaient en quelque sorte similaires. Pourtant, cette cité n'était décidément pas une de mes préférées. L'odeur du charbon m'étouffait. Je me jurais de tenir Kiyiya à l'écart de cet endroit, ce serait un acte terroriste que de lui faire respirer cet air au vu de son flair. Arvak avait d'ailleurs bien fait d'être resté en piaf... Il était au moins exempté de sentir cet air étouffant.

C'pas terrible ici... On essaye d'vite trouver l'manoir ? J'veux vite entrer quelqu'part...

Demander aux gens semblait pour le moment être la meilleure idée, ou faire le tour de la ville était aussi une idée, bien que plus longue à réaliser. Le descriptif de mission avait clairement indiqué que le manoir avait été tagué. Il nous était donc repérable au premier coup d'oeil. Enfin, encore fallait-il le repérer. Il ne restait qu'à espérer que les gens d'ici soient assez gentils et pas trop superstitieux, ni trop peureux. Si nous devions faire sans eux, je n'imaginais pas le temps que nous allions prendre.

D'coup on d'mande à des gens, hein ? J'te laisse faire, d'mander des infos c'pas mon truc.

Si le type en face prenait du temps à répondre, j'avais tendance à faire du rentre-dedans... Taxaris m'avait fait comprendre que ce n'était pas comme ça que j'allais obtenir quoi que ce soit. Ce n'est pourtant pas ma faute si je suis impatiente !


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Modérateur | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Artisan, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 578
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Sam 30 Juin - 18:00


Un passage éclair chez elle pour récupérer tout ce dont elle pense avoir besoin pour la chasse, à savoir son armure intégrale pour protéger les endroits que sa robe ne recouvre pas et le plastron qu'elle ajoute par dessus. Une dernière vérification de son carquois pour s'assurer qu'il est toujours pleins en carreaux. Une ceinture au niveau de la taille à laquelle elle y attache son revolver et une petite sacoche d'un côté et son Chat à Neuf Queues de l'autre.

Lanières désormais bien attachées, son sachet de dés et sa pochette à titre dans la sacoche, elle ajoute une pince dans ses cheveux pour les attacher en l'air et elle passe devant la cage d'Alibert, éprise d'un doute. Elle s'y penche et murmure.


- Je ne t'emmène pas pour cette fois, ça peut être dangereux. Désolé …

Elle sort vite de chez elle pour rejoindre Hiryu qui l'emmène dans la ville à proximité du manoir : Termer.

C'est la première fois que Leiline se rend sur les lieux. Un ville qui lui fait faire le même bond dans le temps que lorsqu'elle se rend au quartier d'Ordae, avec une odeur plus forte qui a vite fait de faire grimacer la féline dès leur arrivée. Elle se met l'avant bras devant son nez, espérant juste que l'odeur de cuir de son gant puisse masquer celle des environs.

Il faut croire qu'Hiryu est du même avis et ça l'arrange. Mais en attendant, il faut faire avec. La diplomatie n'étant pas le fort de Touen, Leiline est du même avis à sa proposition à collecter des informations auprès des habitants. Mais l'hybride observe les environs et à part deux-trois personnes qui n'ont pas l'air d'être du coin, les quartiers sont plus que désert.


- Il n'y a pas un chat dans les environs …

Elle n'a même pas relevé l'ironique de sa remarque venant d'elle-même.

- Je suis prête à parier que c'est les kidnappings répétés de la grenouille géante qui font que les gens restent calfeutrés chez eux …

D'un geste de la main, elle invite Hiryu à la suivre près d'une des maisons prit au pif et frappe à la porte dans l'espoir qu'une personne bienveillante se daigne à leur indiquer où doivent-elles aller. Une jeune femme – une trentaine à vu de nez – leur ouvre timidement la porte tandis que la femme-chat entame la conversation avec elle, armé de son grand sourire avenant.

- Bonjour madame ! Désolé de vous importuner mais nous avons eu vent d'un manoir à proximité d'ici, est ce que vous pourriez …

Elle n'a pas eu le temps de finir sa phrase que la blonde leur claque la porte au nez. Gardant son sourire, le regard fixé sur la porte désormais fermée, Leiline penche la tête sur le côté et souffle le seul mot qui lui vient à l'esprit à ce moment.

- Co**asse.

Elle se retourne vers sa coéquipière et pose sa main sur son épaule.

- Allons voir une autre maison, à croire que dans les gens sont tous des chouineuses ici …

Elle ne s'estime pas être un exemple de courage non plus, mais Leiline a apprit à faire avec la peur au ventre et à s'y habituer. Sinon, elle n'aurai jamais accomplit autant de mission et n'aurai jamais obtenu l'étrange titre de « Bienfaitrice de Northrives » dans le quartier ou elle a grandit.

La maison suivante, elles y rencontrent une dame plus âgée et la discussion se résume vite et de manière étrange …


- C'est hanté !

- On sait.

- Vous allez être maudites !

- On sait.

- Et c'est certainement très dangereux !

- On sait et c'est pour ça que nous y allons ...

La dame les regarde les yeux écarquillés et finit par leur indiquer le chemin pour rejoindre la sombre demeure de la grenouille en leur souhaitant bonne chance et que les dieux les guident et tout le charabia habituel. Les deux aventurières empruntent le petit sentier sans se soucier des derniers avertissements de la vieille dame.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1255
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Dim 1 Juil - 12:35


Les quartiers étaient déserts... On allait devoir faire du porte-à-porte, ou se ranger sur la seconde option : chercher nous-même.

Il n'y a pas un chat dans les environs...

Je me tournais vers Leiline, la pointant du doigt. Effectivement, il n'y avait pas de chats dans les rues... Enfin... Pas d'autres chats que notre commerçante. Je me demandais d'ailleurs pourquoi elle faisait cette remarque, drôle de question qu'elle se pose.

Son second commentaire avait bien plus de sens par contre. S'il y avait personne, ils étaient sûrement tous planqués, et c'était sûrement à cause de notre monstre. D'ailleurs, je commençais sérieusement à me demander où était la milice de Kouen ou les commissaires. D'habitude, dans les villes et villages de la zone extérieure, ils sont légions... Mais là. Rien. Peut-être patrouillent-ils plus loin ? Je l'espérais pour eux... Sinon, ce serait un Ayame en colère qu'ils allaient se mettre à dos.

L'hybride m'entraîna devant une maison. Aucune réponse, seulement un claquement de porte en règle. Je découvrais même une nouvelle facette de Leiline avec ce juron. Je l'imaginais plus... Gentille. On devait se ressembler enfin de compte, de vraies impatientes !

Ouaip, j'te suis.

Et une autre maison ! Une vieille cette fois-ci, j'aurais presque cru que j'allais entendre un "Oooh... Mais c'est la petite Hiryu", mais rien ne se fit. Ouf... Je préférais garder ce début en Entre-Monde pour moi. Quelle honte de n'avoir fait qu'aider des vieux...
La conversation finit rapidement, et nous avions maintenant les directions à prendre. Rien ne vaut une vieille dame pour avoir les informations que l'on souhaite... Enfin... Si elle ne les a pas oubliées.

R'voir la vieille, merci !

Et nous partions sur la route, prenant rapidement un petit sentier qui avait l'air de se rendre vers la sortie de la ville ou en périphérie. Nous marchions ainsi pendant une bonne dizaine de minute, jusqu'à arriver à l'extérieur de la ville. Le sentier continuait dans la taïga, et sur encore une autre dizaine de minute. Le sentier s'amincissait et devenait plus tortueux, s'arrêtant finalement devant une grille délabrée.

Le manoir devait être abandonné depuis quelque temps, l'herbe était haute, des ronces grimpaient sur la grille, et la grande porte grillée était défoncée, à moitié par terre. Nous n'entendions aucun bruit provenant de l'intérieur de la bâtisse couverte d'inscriptions. Je m'approchais de la porte, et relevais un mucus gélatineux sur celle-ci.

T'as vu ça ?.. L'monstre est passé par là. Dis-je sur un ton bien plus bas que celui habituel. Si y a pas d'bruit, c'est p't'être qu'il est parti, pour l'moment. On peut aller voir du coup, si c'est bien une malédiction.

Visiter un repaire de monstre... C'était une activité que je faisais rarement, mais qui était toujours amusante. Un problème restait levé néanmoins : la malédiction. Tant que nous n'étions pas assuré que ce n'était que des superstitions, alors nous devrions faire attention à ne pas tuer la bête. Il faudrait aussi trouver comment la lever...

Tu t'y connais en malédiction ? T'y crois ? Annonçais-je en passant la grille.


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Modérateur | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Artisan, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 578
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Lun 2 Juil - 20:44


Ce manoir rappelle vaguement à notre hybride ceux des films de fantômes qu’elle a pu voir étant enfant. Délabré et à la végétation abondante suite aux nombreuses années de négligences.

Cela fait t-il déjà des années que le monstre est ainsi transformé ou bien a t-il choisit ces lieux juste pour se cacher ? Qu’une seule manière de le savoir.

Sa coéquipière lui fait remarquer la présence d’étrange mucus sur les grilles qui servent de porte d’entrée de la cours. Par réflexe, elle bouge l’une de ses oreilles vers l’arrière pour éventuellement entendre un bruit suspect. Rien. Elle reste dans le ton de celui de la Touen.


- Ça me semble être une bonne idée. S’il arrive avec une autre victime, on pourra se cacher un moment pour voir ou il les emmène et le prendre par surprise.

Elle suit les pas de Hiryu et pénètre à son tour sur les terres de la propriété abandonnée. Elle observe calmement les environs, oreilles aux aguets et la queue qui se balance en rythme avec ses pas.

- À part dans les contes pour enfants, je ne connais pas grand-chose aux malédictions. Je sais juste qu’elles sont lancées à peu près pour les mêmes raisons : vengeances, jalousie, colère. Bref, pour des raisons aussi stupides les unes que les autres.

Elle dit cela sans grande conviction et pourtant elle a bien raison. Regardez l’histoire de ce charmant ourson en peluche qu’est Raku par exemple.

- Pour ce qui est de la lever, c’est une autre histoire par contre …

Beaucoup trop de possibilités et dont les seuls exemples viennent de fantaisies d’écrivains. Rien de bien sûr donc. Arrivées aux deux grandes portes de la vieille maison, Leiline note avec étonnement que l’une des porte est entre-ouverte. Elle se tourne vers la fine lame.

- Les victimes doivent être bien planquées si elles n’ont pas eu d’occasion de s’enfuir avec la porte ouverte …

Ou peut-être déjà mort. Mais ça, l’hybride se refuse de le croire pour le moment. Elle ouvre doucement la porte, faisant apparaître sous leurs yeux un grand hall au lustre déjà éclaté sur le sol et aux murs à la moquette rouge en partie déchirée à certains endroits. Un sol de marbre sur lequel se font légèrement entre les pas de nos deux aventurières.

Malgré l’obscurité ambiante, Leiline repère deux grandes portes assemblées juste devant elles, deux grands escaliers sur chaque côtés pour un accès à l’étage : un véritable manoir comme ceux hanté dans les histoires. La féline annonce un brin espiègle.


- Et même pas un comité d’accueil, quel manque de politesse. Je suis outrée.

Elle se tourne vers sa collègue.

- On commence par l’étage ? À moins que tu ai une autre idée.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1255
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Mar 3 Juil - 15:37


Nous approchions des portes du manoir, l'une d'entre elle était à moitié ouverte... À vrai dire, ça m'étonnait même que ces portes ne soient pas couchées au sol comme la grille d'entrée. Le batracien devait sûrement utiliser une autre entrée au manoir... Ou alors entrait-il tout doucement ? Enfin même comme ça, je me demandais comment ces portes s'étaient fermées. Étrange, hein ?

L'hybride fit une remarque et je la regardai en fronçant les sourcils. Elle était déjà venue en chasse ? Les monstres ne capturent pas, ils mangent. Malédiction ou pas, je voyais mal notre ami crapaud les laisser en vie, il avait besoin de se nourrir dans tous les cas.

Euh... T'sais qu'les monstres ça mange, hein ?

Je n'en disais pas plus. Elle devait avoir compris. Nous entrions. Et une seconde mission dans un manoir, une ! Celui-ci était abandonné depuis plus longtemps par contre. Au moins quelques mois... Vu la région, les précipitations ne nous laissait que peu dater de quand le jardin a arrêté d'être entretenu. Toutes les informations seraient à l'intérieur.

J'utilisais Crépuscule, et ma vision s'éclaira d'un coup. Des portes, des escaliers, enfin bref, tout ce que l'on trouve dans un vieux manoir hanté. Il me rappelait beaucoup celui de ma mission avec Layn. Je ricanai à la remarque de Leiline, puis utilisai mon sarkina pour laisser Amarok sortir. On ne savait pas ce qu'on trouverait après tout.

L'étage ? Ouais pourquoi pas.

L'escalier était en marbre lui aussi, le crapaud pouvait donc monter sans craindre que cela s'effondre. Une planque possible donc. Je pris les devants en sortant ma double lame de mon sac et en grimpant les marches.

Je jetai un rapide coup d'œil sur le palier, observant si les portes étaient elles aussi pleines de mucus. J'en repérai une entrouverte et m'approchai donc. La porte en son centre était couverte d'une tâche gélatineuse, bave ou mucus, je comprenais un peu mieux comment les portes d'en bas avaient fermées. Il devait utiliser sa langue pour les faire revenir à lui ou un truc du genre.

J'entrais dans la pièce, découvrant un bazar sans nom. Des étagères couchées, un bureau cassé, un énorme trou dans un mur, amenant donc vers une autre pièce et ce gel un peu partout au sol... On était loin du nid de monstres, mais on était sûr qu'il passait ici.

'Sympa comme endroit... J'me d'mande il fait quoi ici c'monstre.

Je passais par ce fameux trou dans le mur et découvrais une chambre, le lit s'était effondré sur lui-même et était recouvert de mucus. Je me tournais et découvrais aussi quelques os.

Ah bah... Il mange.

Cependant, je n'arrivais clairement pas à identifier à quoi ces ossements appartenaient. J'étais encore loin d'être une experte faut croire, enfin faut dire qu'en Entre-Monde, il y a tellement d'êtres conscients que pour deviner à quelle race appartient un tas d'os, c'est compliqué... On ne pouvait même pas deviner si c'était un être conscient ou non. Ce n'était peut-être même pas une des filles après tout !

On fait l'tour des autres salles ou t'veux encore faire quelqu'chose ici ?


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Modérateur | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Artisan, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 578
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Mar 3 Juil - 19:59


Leiline ne se souvient plus de comment Amarok avait été programmé mais s'il a du flair, peut-être qu'il trouverai une piste.

L'hybride a d'ailleurs le même réflexe de défense et sort son arbalète de son Sarkina. Le revolver reste à sa place, son nombre de balles étant limité. Elle songe d'ailleurs à le faire enchanter de la même manière que son arbalète, tant qu'à faire.

Comme prédis dans la tête de notre nouvelle chasseuse, les autres pièces sont à l'état du hall d'entrée. Une espèce de bureau dévalisé avec un mur qui mène à la pièce suivante. Elle échappe un rire discret.


- J'aurai envie de dire qu'il faisait de la lecture mais vu l'état des étagères, j'en doute ...

Elle observe le trou plus que grand qui sert de sésame pour l'étape suivante.

- Et il faut croire que pour lui, passer par les portes c'est surfait.

Hiryu a prit les devants. Alors que Leiline fait une moue dégoûtée en remarquant le mucus sur le lit, sa coéquipière présente de manière radicale la grosse crainte que l'hybride avait avant de rentrer dans le manoir, renforcé par la présence d'ossements sur le sol. Ses oreilles se baissent d'un coup.

- Pour rebondir à ce que tu disais tout à l'heure, - elle fait un geste des doigts, rapprochant son pouce et son index - on va dire que j'ai eu un infime espoir que la grosse bête ne kidnappe pas forcément pour se nourrire ... Ça aurait pu être pour lever sa propre malédiction ou quelque chose du genre ...

Après si c'est pour que les pauvres victimes soient utilisés pour d'éventuels rituels à base de torture, n'est ce pas mieux qu'ils soient directement mangés ? À vous de juger ...

Elle regarde un instant les ossements mais n'a pas de réelles connaissances en médecine. Soigner une plaie, oui mais savoir de quel être vivant viennent des os, non.


- Je suis bien tentée d'aller fouiller le bureau avant. Il est peut-être en sale état mais qui sait s'il y a pas des trucs intéressant dans les tiroirs.

Elle entre dans le passage de fortune, range son arbalète et commence une fouille intégrale du bureau. Quelques tiroirs du dessus sont détruit et ne comportent que de la paperasse, mais ceux du dessous sont encore intacts. Elle en ouvre un, vide et le deuxième offre une petite clé métallique avec une étiquette blanche, sans inscriptions.

L'hybride se relève, observant en détail cette dernière dans le creux de sa main.


- Bon, gardons là pour le moment. Nous l'essayerons à certains endroits où elle semble fonctionner.

Elle la range dans sa pochette.

- Allons fouiller l'autre côté du palier.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1255
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Jeu 5 Juil - 15:16


Leiline était en forme sur les commentaires moqueurs en direction de la créature. J'arborais un sourire amusé constant avec ces petites vannes de sa part. Au final, elle me donna son avis sur les ossements. Elle avait l'air triste, apeurée, dégoûtée ou un mélange de ces trois-là, je ne sais pas... Je ne pouvais pas vraiment lui remonter le moral.

T'as pas totalement tort, hein. Si l'crapaud est bien maudit, il a p't'être tenter d'les utiliser pour s'en défaire avant d'les bouffer. Sinon il s'embêterait pas à les ramener ici j'pense.

Cela signifiait aussi que l'on pourrait peut-être sauver sa prochaine victime au moment où il reviendra. Leiline repartit dans la bibliothèque ou le bureau, et entreprit de fouiller un meuble où elle y trouva une petite clé. Je me demandais si le monstre pouvait vraiment l'utiliser... Peut-être que la pièce qui s'ouvrira aura un rapport avec la malédiction, ou pas du tout. Si le monstre s'était installé ici de lui-même, c'était peut-être à quelqu'un d'autre... Enfin, nous verrions bien.

Okay, c'parti !

Nous sortions de la pièce et partions de l'autre côté du palier, des salles sans grand intérêt, toutes mises sans dessus dessous... Je me tournais vers Leiline en soupirant, remarquant au même moment un anneau similaire au sien au doigt. Mon regard malicieux pétilla et un sourire mesquin apparut sur mon visage.

T'étais au machin sur les bateaux toi aussi ? T'as eu l'anneau des pensées ? Il r'ssemble beaucoup au mien, r'garde.

Je lui montrais mon anneau.

Alors t'étais avec qui, hein ? Moi, j'étais avec K'ya ! Ah et au fait, elle a beaucoup aimé l'gros loup. Il s'appelle Tundra du coup.

La parlotte finit, je me dirigeais au rez-de-chaussée, nous avions fait le tour des étages.

Bon, reste en bas ! On commence par où ?


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Modérateur | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Artisan, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 578
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Sam 7 Juil - 1:42


Après un rapide tour des salles de l’autre côté du palier, rien de bien concluant. Des pièces sans dessus dessous et avec aucun endroit accessible où fouiller. Pour les deux jeunes femmes, ce n’est qu’une perte sèche de temps.

Leiline se pose des questions. Elles n’ont au final trouvé qu’une seule petite clé en quatre pièces visitées à l’étage et dont une salle qui comporte des os de toutes sortes d’espèces. Elle continue pourtant d’espérer trouver des survivants. Reste à vérifier le rez-de-chaussé, voire les sous-sols s’il y en a.

Alors qu’Hiryu soupire, Leiline passe sa main droite sur son visage pour s’arrêter au niveau du menton, laissant penser l’hybride en pleine réflexion. Elle hésite presque à retourner encore plus les pièces à la recherches d’éventuels indices. Elle est vite sortie de ses pensées par une remarque plus que cocasse de Touen.

Alors elle aussi était au Speed Dating ? Elle hausse un sourcil et son regard passe de la bague d’Hiryu à sa propre bague. La fine lame savait que ces anneaux étaient desservit à un couple qui quittait l’évènement alors – bien évidemment – la question fatidique devait forcément en sortir : mais avec qui l’Epicière a bien pu repartir ce soir là ?

Au final elle peut esquiver la réponse avec les dires suivants de sa camarade. Non pas qu’elle a honte d’avouer sa récente relation avec Corben – bien au contraire – mais plutôt qu’elle hésite à en parler alors que c’est encore récent. Elle sourit calmement.


- Tundra, je trouve que ça va bien à un Arroc. Contente que ça lui ai plu en tout cas.

Elle suit la Touen jusqu’au rez-de-chaussé. Elle observe de nouveau les alentours, rien a changé depuis. Manquerai plus que des esprits frappeurs s’amusent à faire n’importe quoi dans le manoir derrière leur dos.

- Je te propose de tester tout de suite ces deux grandes portes. Déjà à notre arrivée elles m’ont pas mal intriguées.

Elle se rapproche d’un pas décidé vers cet étrange entrée qui se démarque complètement des autres, un gros trou de serrure en dessous de la poignée. Et lorsque la femme-chat tente de la tourner, celle-ci se laisse faire et le déclic de la porte se fait entendre. Avec une serrure pareille, Leiline s’attendait à ce que la porte soit verrouillée et qu’il y ai besoin d’une autre clé qui n’a rien à voir avec celle qu’elle a récupéré tout à l’heure au vu de l’espace pour faire entrer la clé.

Il n’en est rien et ce n’est pas plus mal. Elle se tourne vers Touen et hausse les épaules.

Avec un peu d’appréhension, elle ouvre en grand la porte et laisse apparaître sous les yeux de nos aventurières ce qui s’avère – ou plutôt ce qui s’avérait être vu leur triste découverte dans la chambre à l’étage – la salle à manger.

La nappe sur la large table est complètement déchirée à certains endroit, des tâches de gras et de mucus la recouvrant à d’autres. Les vitrines de chaque côtés de la pièce ont les carreaux complètement explosés et un gigantesque tableau de paysage enchanteur est fièrement accroché au mur en face des portes, au dessus de la table, cet étrange message qui vient gâcher le tableau : « Amour, tu n’auras pas ». Le message expliqué dans l’énoncé de la mission. C’est ce qui a mit la puce à l’oreille de Leiline – le comble pour une femme-chat – sur le fait que ce soit une malédiction d’ailleurs.


- Je te propose de fouiller les meubles sur les côtés.

Elle fouille le meuble se trouvant le plus proche de sa collègue dans un calme absolu. Après un moment d’hésitation, comme pour briser le silence et après un long moment de décalage entre la question posé par la chasseuse et sa réponse, notre Li baisse ses oreilles félines par gêne et se lance enfin.

- Hiryu, tu … tu as déjà rencontré le Technomage ?
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1255
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Sam 7 Juil - 22:23


L'hybride esquivait la question avec brio. Elle relançait un sujet que j'appréciais : Kiyiya. C'était elle qui avait trouvé ce nom, et comme Leiline le dit si bien, ça allait très bien à un Arroc. La louve était vraiment intelligente ! Une vraie génie !.. À sa manière. J'en oubliais ma question initiale et repartis m'occuper de la mission.

Nous passâmes une nouvelle porte qui nous amena dans la salle à manger du manoir. Une table couverte d'une nappe tâchée de gras, et de mucus. Toutes les fenêtres sont détruites... Une belle pièce à vivre, beaucoup de lumière. Un tableau est recouvert du fameux "tag" de notre manoir. "Amour, tu n'auras pas"... Il devait y avoir un indice sur la potentielle malédiction de la bête. Je me grattais la tête, réfléchissant tandis que la Li alla fouiller les meubles de la pièce.

Amour, tu n'auras pas... Dis-je à voix basse, comme pensant à haute voix.

Leiline reprit la conversation ce qui me fit tourner la tête, voilà qu'elle me questionnait sur le technomage comme ça ! D'un coup ! Elle voulait en savoir plus parce qu'elle voulait un enchantement ? Elle avait remarqué mon sac sans fond et se demandait si c'était bien le technomage qui faisait ça ?

M'sieur magique ? Ouais j'l'ai vu. Il a l'air sympa, et il fait d'bons enchantements ! Il est fort, j'pense ! Mais... Euh... Il est pas très en forme.

Je l'imitais un instant, prenant un air fatigué et prononçant des mots inintelligibles. Je finis par éclater de rire, puis une idée me traverse l'esprit... Mon regard et sourire malicieux réapparurent aussitôt. Elle faisait référence à notre discussion de tout à l'heure ?

T'aimes m'sieur magique alors ? T'étais avec lui sur l'bateau ?.. Il dormait pas, t'es sûr ? Il a réussit à t'parler sans tomber d'fatigue ?.. Wow.

J'étais impressionnée. Je ne pensais plus cet homme capable de faire quelque chose d'autre que des enchantements et dormir. J'explosais une nouvelle fois de rire en imaginant la dame chat et le monsieur magique ensemble. C'était une paire marrante, ça !

Je me dirigeais vers d'autres meubles que je commençais à fouiller sans arrêter de ricaner.

Z'avez fait quoi ? Dis-je en finissant par arrêter de rire.

Je finissais un meuble, à part un tas de choses inutiles, il n'y avait pas grand chose. Après avoir fini notre parenthèse sur l'amour, j'en revins finalement à notre seul véritable indice : ce message répété de nombreuses fois ici.

T'en penses quoi d'ce message ? Si la malédiction a un rapport avec ça, on pourrait p't'être le défaire en f'sant l'inverse, ou un truc du genre.


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Modérateur | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Artisan, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 578
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Les Aventurières et la Grenouille

le Dim 8 Juil - 23:19


Heureusement qu'à côté de l'ambiance lourde du manoir, la discussion commence à partir en sujet beaucoup moins sérieux. Leiline commence à afficher un air à la fois amusée et intriguée en écoutant Hiryu parler de Corben ainsi. Elle ne devrai pas en rire mais que voulez-vous, ça reste pour elle une forme d'auto-dérision.

- Monsieur … Magique ?

La Li se mord la lèvre inférieur pour s'empêche de rire avec Touen, mais c'est difficile. Elle commence d'ailleurs à se poser de sérieuses questions sur sa rencontre avec son bien aimé. Mais les éclats de rire d'Huryu ont eux raison de notre hybride qui finit par lâcher toute son allégresse, le tout en essayant de répondre à la question de sa coéquipière.

- C'est une longue histoire entre lui et moi mais oui, c'est avec lui que je suis repartie et il était loin d'être endormi ! – Elle essuie une larme sur le coin de son œil. – J'ignore dans quel contexte tu l'as rencontré mais ça devait être beau à voir pour que tu en arrives à de telles conclusions tiens !

Il s'agit de son compagnon après tout. Elle ne se doute aucunement de son humour et de sa maladresse, alors avec d'autre clients … Mais n'est ce pas pour ces raisons là aussi que Leiline l'aime ?

Un souffle et elle reprend sa respiration qui y laisse des douleurs costales. Elle se retient de rire malgré les ricanements de la fine lame qui ne se calment pas. La féline détourne vite la tête, un peu plus refroidie avec sa question suivante.

Que répondre à une question pareille franchement ? Elle essaye d'aller à l'essentiel sans pour autant tout étaler. Il faut dire qu'elle est très gênée notre femme-chat.


- Et bien, nous avons échangé des cadeaux, nos sentiments. Nous nous sommes finalement embrassés.

Elle repense à ces tendres souvenir, les yeux rivés sur son anneau et un léger sourire au lèvres. Elle a encore un peu de mal à se faire à sa nouvelle condition pour la simple et bonne raison que c'est la première fois qu'elle vit telle expérience, mais cela ne l'empêche en rien de ne pas penser à lui chaque jour et d'attendre avec cette même impatience le prochain moment qu'ils passerons ensemble.

Elle relève la tête et reprend son air gêné.


- Et pour la suite … disons que je ne vais pas te faire un dessin.

Elle finit de fouiller le meuble qui ne comporte rien d'autres que de la vaisselle. Rien de bien intéressant en soit. Elle lâche un soupir quand Touen lui parle de cet étrange message qui apparaît sur quasi tous les murs du manoir.

- Alors ça me rappelle des histoires de princesse qui embrasse une grenouille pour lever une malédiction et avec la conversation précédente, tu pourras tout a fait comprendre qu'il est hors de question pour toi comme pour moi que l'on se charge du travail.

Elle met sa main sur la poignée de la salle suivante.

- Donc si nous pouvons trouver une autre solution, ça m'ira à merveille !

Leiline ouvre brusquement et son sourire habituel fond comme neige au soleil pour laisser place à un visage horrifié. La cuisine, sur laquelle se présente sur la table le corps d'une femme dénuée de vie sur le dos. Une forte présence de mucus cache tout de même une bonne partie du corps qui semble en partie dénudé et les deux bras dont les articulations semblent complètement brisées. L'hybride lâche la poignée, laissant tomber son bras dans un geste brusque. Elle n'arrive plus à fermer la bouche et à sortir le moindre son.

Leur précédente conversation bonne enfant lui manque terriblement.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1255
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les Aventurières et la Grenouille


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

- Sujets similaires