Le deal à ne pas rater :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
15.99 €
Voir le deal

[Northrives] Voeu de Sérénité

le Lun 6 Nov - 22:57


Leiline regardait par la fenêtre, affalée sur son fauteuil , enroulée dans une couverture avec juste sa queue qui dépassait, une tasse de thé bien entamée à la main. Du thé au jasmin, son préféré.
La nuit été tombée depuis déjà plusieurs heures. Les nombreuses bougies donnaient une ambiance feutrée dans le grand salon, la cheminée était elle aussi allumée. Le froid s'est déjà bien installé en ce moment dans les rues et les pierres apparentes de la maison n'aident pas à la garder au chaud. Leiline regarde le jeu de dés, posé sur la table. Il n'a pas bougé depuis la mort de Rose, sa nourrice.

Elle n'a jamais osé y toucher depuis, c'était leur dernière partie de dés ensemble.

Elle retourne vers la cuisine, ouverte part rapport au salon, afin d'y poser sa tasse dans le vieil évier en pierre. Elle n'avait pas la tête à faire la vaisselle ce soir. Mettre à demain ce qu'elle pouvait faire maintenant est une manie chez la jeune femme. Elle observe le four et les ustensiles de cuisine suspendus à des crochets descendant d'une large étagère, ce rappelant des bons souvenirs de petits plats cuisinés et de gâteaux réalisés avec Rose.

Des très bons souvenirs.

Leiline n'était pas fatiguée, mais ne savait pas si elle devait aller se coucher ou non. Elle fait alors ce qu'elle a l'habitude de faire lorsqu'elle est indécise. Elle attrape son dé favoris sur la table basse du grand salon. Elle garde depuis son plus jeune âge, un dés de vingt aux reflets violets et bleus brillants. Elle le secoue dans la paume de sa main et s'approche de la grande table en bois de la salle à manger, en regardant le vase en verre duquel sortait de magnifiques fleurs blanches.


- Pair, je lis mon livre, impair, je vais dormir.

Elle lance alors son dé sur la table.

Dix-huit.


- Bon, il faut croire que ce n'est pas l'heure de dormir …

Elle enlève alors sa couverture faisant apparaître sa nuisette blanche qui laisse entrevoir ses formes. Elle prend alors le temps d'éteindre la cheminée ainsi que les bougies du rez-de-chaussée en prenant soin d'en garder une avec elle. Tout en agrippant sa couverture sur l'épaule, elle escalade les marches, provoquant des bruits étouffés de ses pas sur les marches en bois. Deux portes au palier, la chambre de Rose à gauche, la sienne à droite.

Sa chambre a eu le temps de réchauffer, heureusement. Une petite chambre avec un bureau sur le côté gauche, son lit se trouve juste au dessous de la lucarne sur le toit penché de la chambre. Elle tenait à ça, afin d'observer le ciel avant de dormir.
Elle prend son livre, pose la bougie sur la table de chevet et se laisse tomber dans son lit. Il est très confortable et suffisamment grand pour y loger une deuxième personne à ses côtés. Ce qu'elle ne s'est pas gênée de faire lors de sa période de puberté et encore aujourd'hui d'ailleurs …

Son livre traite des animaux de l'Entre-Monde. Leiline est fascinée par ces créatures. Elle continue de lire son livre, attendant que la fatigue l'emporte, allongée sur son lit.
Leiline
Modérateur | Commerçant
Leiline

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi : [Northrives] Voeu de Sérénité Person12[Northrives] Voeu de Sérénité Demeur13[Northrives] Voeu de Sérénité Journa14[Northrives] Voeu de Sérénité Banque14

Titre : Optimus, Noble, Artisan, Acolyte, Sarkina, Cie, Perçant, Dies G'einmyra, Bienfaiteur, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 523
Messages : 1639
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Après cette tendre nuit

le Lun 19 Nov - 11:25


Cette histoire se passe le lendemain matin du Speed Dating.

Malgré les jappements de joie de Lanska à l’entrée de la maison, l’ambiance y semble soudainement froide. Ça ne fait pourtant que quelques minutes que Corben a quitté la maison, elle paraît pourtant bien vide depuis son départ. Et plutôt que de faire ce qu’elle a à faire, Leiline retourne dans le salon et s’affale sur le canapé. Elle est pourtant de sortie cette après-midi, mais pour le moment, ça lui passe au dessus de la tête, toujours vêtue de sa nuisette. Notre hybride essaye juste de se remettre les idées en place. De redescendre sur terre alors qu’elle y est déjà. Se pincer ne servirait à rien non plus.

Cela faisait des semaines, des mois qu’ils se tournaient autour. Elle qui prenait pourtant ça comme un jeu au départ, lors du Marché de Noël. Les réactions de son interlocuteur étaient beaucoup trop amusantes pour s’arrêter en si bon chemin après un cadeau douteux, sans parler de cette première réplique bien sentie lors de leur toute première session de jeu. Un divertissement où déstabiliser l’autre était de mise, l’hybride savait que c’était une partie qu’elle remporterait haut la main - à défaut d’être capable de gagner au Blackjack.

Après leur étrange jeu de rôle, les parties continuaient au fil des jours. Si ce n’était pas Leiline qui allait le voir, c’était lui qui venait à elle. Sa première visite à la maison était des plus intrigante d’ailleurs. L’hybride appréhendait tandis que la Renarde Stellaire était folle de joie, elle avait reconnu l’odeur d’un de ses semblables qui vit désormais à des centaines de mètres au dessus du sol. Même Suta, le plus peureux de ses familiers qui n’ose approcher personne a adopté Corben dès le premier jour, au grand étonnement de sa dresseuse.

Les jours défilaient à vitesse grand “v” et les visites se faisaient de plus en plus régulières, parfois même pour des achats ou enchantements. Le premier Arcturien s’est dévoilé au grand jour et la chasseuse dans l’âme qu’est notre femme-chat se devait de se préparer pour cette chasse auquelle elle espère bien participer. Elle n’estimait pas avoir à en parler à son Technomage favori, il en aurait que faire en même temps. Est-ce qu’il a besoin de savoir tout ce que les client vont faire de leurs enchantements ?

Mais ces mots susurrés à l’oreille …

Seuls les Huit savent combien elle a frissonné sous ces tendres mots et face à ce grand sourire qui lui étaient adressés. Elle savait qu’il redoublait de répondant ces derniers temps, ça lui a pourtant laissé la gorge sèche un bon moment. Leiline se disait - amusée mais à tort - que quelque chose ne tournait pas rond chez ce Souen.

Mais ça, c’était avant de comprendre que c’était dans sa propre tête que quelque chose clochait. Tout ce qui semblait être une bagatelle pour elle prit bien plus d'importance et les conséquences bien plus d'ampleur. Cet homme lui plaît, même si elle se refusait de l'admettre au début. Chaque visite était une surprise, une occasion de s'amuser et de continuer cet étrange petit jeu auquel ils se sont adonnés tous les deux.

Au fond d'elle, la féline se torturait l'esprit sur une question dont elle se fichait royalement au départ : qu'est ce qu'il en pense, lui ?

Malgré ses réactions bien visibles face aux espiègleries de l'hybride, Corben savait très bien cacher son véritable ressenti. Impossible de déceler le moindre avis de sa part. Mais n'était ce pas plutôt parce que Leiline est le genre de personne incapable de repérer les sentiments à son adresse ? Le problème était surtout là en fait … Le seul indice qu'elle a pu capter étant lors de sa visite pour l'enchantement de Morgan. Parce qu'il lui a explicitement dit que “ça lui ferait de la peine de perdre une si bonne adversaire”. Mais l'hybride ne saurait dire à l'époque s'il ressentait la même chose qu'elle. Après tout, c’est le terme “adversaire” qu’il a employé.

Tout ce genre de questions et de réflexions qu’elle ne s’est jamais faite avant que leur petit jeu commence et qu’elle a pourtant toujours trouvé idiot de se faire.

Elle a souvent supplié les Huit les jours précédant le Speed Dating dans l’espoir de se retrouver à sa table. Elle n’a jamais voulu lui poser la question de s’il y participe, ça serait clairement lui servir des indices sur un plateau d’argent. Les jours s’enchaînaient et le stresse l’étouffait. Puis le jour J.

La surprise totale. En plus d'avoir été entendu par une quelconque force naturelle ou surnaturelle pour être sur son voilier, le comportement de son compagnon de jeu était tout autre. Alors qu'elle pensait que leur petit entretien allait se jouer à coup de piques bon enfant comme ils en ont l'habitude, Corben a joué la carte du romantisme jusqu'au bout, enchaînant mentalement l'hybride qui - grandement perturbée par ce changement - ne savait plus sur quel pied danser, incapable de répliquer et continuant de tomber sous le charme de cette homme avec qui elle ne contrôlait déjà plus ses sentiments.

Et cette violette en verre si symbolique.

Faire un cadeau sur mesure est une chose. Vouloir offrir un présent allant à l'encontre de sa propre nature pour la sécurité de l'être aimée en est une autre. Leiline a le ressenti que son cadeau faisait clairement pâle figure à côté et se jure de faire mieux à Noël d'ailleurs.

La soirée continuait, fêtant tous deux leur romance naissante, laissant à chacun l'occasion de souffler et de tenter de s'assurer que tout ceci est vrai. La nuit étoilée à se confesser sur leur passé afin de chacun vider ce qu'ils ont sur le coeur. Et cette nuit si torride dans l'Eutopos. L'hybride a pu sentir les doigts et les paumes des mains du demi-dieu sur sa propre peau. Un plaisir rare qu'elle a savouré à chaque instant, le tout enrobé dans une tendresse incomparable.

Et la voilà ici, allongée sur son canapé à se ressasser tous ces souvenirs, la petite Renarde Stellaire sagement assise à côté sur le sol et frottant sa tête contre la main pendante de sa maîtresse. Elle doit se préparer pour son après-midi “Thé-briefing” avec Morgan et Richye. Comment va t-elle leur raconter ? Elle qui n'a que très rarement parlé de sa relation si particulière avec le Technomage avant ?

Mais avant tout, il faut qu'elle se lève de son canapé …


Dernière édition par Leiline le Mar 20 Nov - 22:53, édité 1 fois


Leiline par A. Baille:
[Northrives] Voeu de Sérénité Leilin10
A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
Leiline

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi : [Northrives] Voeu de Sérénité Person12[Northrives] Voeu de Sérénité Demeur13[Northrives] Voeu de Sérénité Journa14[Northrives] Voeu de Sérénité Banque14

Titre : Optimus, Noble, Artisan, Acolyte, Sarkina, Cie, Perçant, Dies G'einmyra, Bienfaiteur, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 523
Messages : 1639
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Un dernier au revoir au Capitaine

le Mar 20 Nov - 22:53


Cette histoire se passe après la mort de Curtis Jenkins.

C’est le cœur en vrac que l’hybride raccroche à son baladeur. Le genre d’appel qu’elle a toujours redouté. Face à sa table basse, elle a le regard vide, l’esprit vagabond et le corps qui ne sait plus quoi faire. Moana vient tout juste de l’appeler du Sanctuaire des Braves.

La guérisseuse et elle ont déjà eu cette discussion. Leur fameuse soirée du Speed Dating aux côtés de Curtis, son écoute, sa bonne humeur contagieuse et de ses compétences de navigateur hors pair.

Mais aujourd’hui, le Capitaine s’en est allé. Pour de bon.

Leiline reste un moment debout sans vraiment savoir quoi faire. Elle est chagriné, mais incapable de s’exprimer. Elle reste là. Jusqu’à ce qu’un détail lui revienne et déclenche enfin une connexion dans sa tête. Un souvenir. Elle monte lentement les escaliers pour rejoindre sa chambre où Suta dort bien sagement sur son lit, la lumière de sa queue dégageant une légère lueur violette.

Tournant la tête vers son bureau, son regard se pose instinctivement sur une jolie boîte en bois, ornée de gravures sur le couvercle. Face à celle-ci, Leiline l’ouvre et dévoile tout une ribambelle de petits objets à l’intérieur. Sa “boîte à souvenirs” comme elle l’aime l’appeler. Elle peut y retrouver par exemple la broche en tête de chat d’Elliot ou le Dé du Destin offert par son tendre aimé à Noël.

Et parmi eux, une rose blanche décrépite.

Alors qu’elle se changeait pour retrouver Corben au rez-de-chaussée ce fameux soir, Leiline avait rangé précieusement cette rose dans sa boîte. Un souvenir de quelqu’un pour qui elle a beaucoup d’estime et qu’elle espérait recroiser. Une occasion s’était présentée pendant leur mission chez les Kobolds. Bien qu’ils aient dû l’abandonner, sa compagnie a été appréciable, chaleureuse et amusante. Comme sa toute première rencontre avec lui.

L’hybride attrape délicatement la fleur du bout des doigts et l’observe un moment. Les yeux au bord des larmes, elle se remémore son cours de navigation improvisé et les conseils bien avisés de Curtis. La féline a toujours décrété qu’il lui a donné la force et la confiance pour affronter le voilier suivant ce soir là. Celui où se trouvait la personne avec qui elle partage sa vie désormais.

Leiline compte bien lui rendre un dernier hommage.

La rose a beau être fanée, elle s’en fiche. Elle l’accroche à son oreille et recherche son instrument fétiche. Sa mère a toujours voulu l’initier au piano mais c’est qu’elle a un sérieux esprit de contradiction la petite minette. Elle sort de sous son lit une longue boîte en écrin et en sort une magnifique flûte traversière. Elle n’a jamais cessé d’arrêter de pratiquer la musique depuis ses huit ans. Elle s’assoit sur son lit, préparant son souffle. Le Lumirien se blottit alors contre sa cuisse.

Puis elle se met à jouer.

Partant sur une mélopée dès les premières notes, ces dernières défilent et résonnent dans la chambre pourtant silencieuse. C'est alors que des larmes commencent à perler le long des joues de l’hybride. Ses pleures ne l’arrêtent en rien de jouer. Elle continue cette triste musique qui l’incite à s’extérioriser. Ses doigts longent l’instrument avec aisance dû aux nombres de fois qu’elle a pu jouer cette mélodie dans le passé.

Un silence.

Ce qu’elle aime par dessus tout sur cet air, c’est son évolution. Des notes qui redonnent espoir et optimisme. Le soleil après la pluie. Continuer à avancer malgré les mauvais moments à passer. Les larmes coulent encore mais l’air continue. Le son mélodieux de la flûte se fait plus fort et plus intense. Qui sait, de là où il est, il pourra peut-être les entendre ? Progressivement, l'hybride se lève de son lit, prête à jouer cette partie de la musique qui redonne baume au cœur.

“Continuer d’avancer” qu’elle se dit. Le monde ne s’arrête pas de tourner pour autant. La vie suit son cours et il faut avancer avec elle. Des personnes sont à ses côtés chaque jours. Elle vient de perdre l’une d’entre elle. Malgré la douleur, qui sait s’il est aussi heureux là où il se trouve en ce moment. A t-il rejoint sa compagne ? Elle l’espère pour lui.

Leiline joue alors haut et fort et les notes font désormais écho dans toute la maison. Elle se déplace sur la pointe de ses pied nus, en rythme avec la mélodie dans une danse qui fait virevolter le bas de sa longue robe blanche et intrigue grandement Suta qui l’observe attentivement. La dernière phase de la musique s’enchaîne, ses larmes se tarissent et elle lance son grand final, le cœur léger et apaisé.

Son dernier au revoir au Capitaine.


Leiline par A. Baille:
[Northrives] Voeu de Sérénité Leilin10
A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
Leiline

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi : [Northrives] Voeu de Sérénité Person12[Northrives] Voeu de Sérénité Demeur13[Northrives] Voeu de Sérénité Journa14[Northrives] Voeu de Sérénité Banque14

Titre : Optimus, Noble, Artisan, Acolyte, Sarkina, Cie, Perçant, Dies G'einmyra, Bienfaiteur, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 523
Messages : 1639
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: [Northrives] Voeu de Sérénité

le Mar 2 Avr - 1:42


[Cadeau de Corben à Leiline, pour le Noël 2018]


Alors que les derniers flocons tombaient doucement sur les pavés de Northrive, Skynet planait lentement dans le ciel de la capitale d’Entre Monde, ses ailes membraneuses battant doucement l’air pour maintenir son altitude et empêcher la neige de s’amonceler. Autour de son cou, tintant légèrement dans le ciel légèrement rosé par le soleil levant, un petit sachet rendu épais par plusieurs couches de papier kraft oscillait au rythme des battements d’ailes du dragonet.

Sa destination : La maison de Leiline où, encore inconsciente dudit colis, ladite demoiselle s’éveillait doucement.

Skynet se posa contre le rebord d’une des fenêtres, toquant un moment contre le verre avec l’une de ses griffes, coassant parfois pour attirer l’attention de la propriétaire des lieux. Le Linéore avait eu un entraînement drastique ces derniers temps pour apprendre à réclamer pour entrer, à la manière d’un félin, plutôt que de passer à travers la vitre directement.
Quand Leiline lui ouvrit, il procéda -difficilement – à découper assez peu soigneusement la cordelette qui retenait le petit pochon avant de se caler près une source de chaleur.
Accroché au pochon reposait une petite enveloppe en blanc et mauve, avec une écriture délicate en encre dorée.

« Ma tendre Leiline. Si je suis désolé de ne pas pouvoir t’offrir ce cadeau en mains propres, cela ne rendra son effet de surprise que plus efficace. Ouvre le colis, et teste ce que tu y trouveras sur la première serrure de porte que tu vois – chambre, cuisine, salon, dressing, ce que tu veux, du moment que c’est une porte. A très bientôt.
Ton Corben. »


Caché derrière les deux ou trois couches de papier Kraft se trouvait une petite boite de bois simple, et à l’intérieur de cette boite, posée sur un morceau de velours, une petite clé taillé dans un saphir et reliée à une chaîne d’acier brillant. Le bijou était assez gros, la taille de la clé dépassant celle d’une serrure moderne, mais ayant la forme d’une clé en acier classique. Elle était douce au toucher et semblait très légèrement vibrer de magie.


Lorsque Leiline suivi les instructions et inséra la clé dans la serrure de son choix, la clé de saphir s’adapta à celle-ci et la porte choisie disparu soudainement, comme envolée. Son encadrement ne donna pas sur ce qu’elle devait donner… Mais sur une salle que la demoiselle connaissait bien. Une salle que Corben avait aménagé et dont elle avait le plein contrôle sur le Vandavel. Sa propre chambre dans le vaisseau volant. Et au milieu de celle-ci, Corben, les bras croisés dans le dos et un sourire aimant, accueillit l’hybride avec un :

- Joyeux noël, ma chérie



Petites explications:
Voici Leiline en possession d’un passe-partout en saphir qui s’adaptera sur toute serrure de porte (et seulement de porte) non protégée magiquement, et qui lui ouvrira un passage direct sur la chambre qui lui est toujours ouverte sur le Vandavel. Ce passage se referme au moment où Leiline passe la porte sur laquelle la clé a été utilisée. L’utiliser depuis la chambre sur le vaisseau ouvrira un passage sur la porte de la chambre de la maison de Leiline. Le passe partout s’adapte à la serrure, mais ne déverrouille pas la porte – il créé un passage à sens unique et temporaire qui remplace l’ouverture. De l’extérieur, elle «entre» dans la porte, elle ne l’ouvre pas.
Joyeux Noël, et merci encore pour la Volto-Hache!
Corben Krayt
Admin | Technomage
Corben Krayt

Masculin Suivi : [Northrives] Voeu de Sérénité FICHE [Northrives] Voeu de Sérénité FEUILLET [Northrives] Voeu de Sérénité PIMS [Northrives] Voeu de Sérénité DEMEURE

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Notes : PNJ : Raku [Northrives] Voeu de Sérénité Microv13
Nounours vivant pervers
Messages : 1741
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: [Northrives] Voeu de Sérénité

le Mer 3 Avr - 21:58


[Cadeau de Corben à Leiline, pour le Noël 2018]


Il faut peu de temps à la femme-chat à se décider à sortir sa frimousse de ses draps blancs. C’est Noël après tout. Et tel un enfant surexcitée, elle saute de son lit, s’étirant de tous ses membres, souriante à la vue de quelque flocons de neige à travers sa fenêtre de chambre.

C’est son premier Noël avec Corben depuis le début de leur relation et ça influe grandement sur sa bonne humeur. Seulement vêtue de sa petite nuisette blanche, elle s’empare de son baladeur et se dirige vers l’armoire, pianotant au clavier pour trouver une musique accompagnant sa préparation. Celle-ci est parfaite.

Mit sur haut parleur, elle le dépose sur son bureau, et ouvre en grand son meuble, cherchant son bonheur parmi ses nombreuses robes, tout en dandinant son bassin et sa tête au rythme de la musique. Sa tunique de Noël est d’ailleurs rangée au même niveau que les autres. Elle hésite un moment mais se dit que la blague est bien trop facile, sans compter que le Technomage l’a déjà vu habillée ainsi. Elle opte finalement pour une jolie robe rouge à fines bretelles.

Ses affaires logées sur son avant bras, elle embarque son téléphone et ouvre la porte de sa chambre sur laquelle Lanska gratte depuis tout à l’heure. Prête à descendre pour se préparer dans la salle de bain, ses fines oreilles félines captent des sons étranges, malgré la chanson qui passe. Descendant à tâtons, elle aperçoit Suta courir à vive allure pour se rendre à l’étage, mort de trouille par les bruits suspects. Ce n’est qu’à la moitié de l’escalier que Leiline note avec stupeur la présence d’un Linéore bien connu d’elle, en train de toquer à sa fenêtre.


- Skynet ?! Mais qu’est ce que …

Bien trop surprise pour rester plantée, elle dépose toutes ses affaires sur le premier support qui lui passe sous la main, sans pour autant éteindre son baladeur et fait entrer le pauvre petit dragon à l’autre côté de la vitre.

- Me dit pas que tu t’es encore …

Elle est stoppé nette dans sa réflexion à la vue d’un petit paquet attaché autour de son cou, que l’animal détache avec difficulté, le temps pour l’hybride de fermer la fenêtre derrière lui. Un grand sourire illumine le visage de la demoiselle. Rieuse, elle pose un genoux à terre pour se mettre au niveau du dragonnet.

- Quelle facétie a bien pu faire ton maître pour autant de mise en scène ?

En réalité, elle est extrêmement touchée par l’attention de son bien aimé. Laissant Skynet se mettre près de la cheminée de sa cuisine, la féline le suit et s’assoit finalement à côté de lui, sur le sol et lisant attentivement le contenue de la délicate lettre. Cette dernière lui fait plus se poser de questions qu’autre chose. C’est au tour du cadeau d’être ouvert.

Curieuse, elle secoue très légèrement la boîte et finit enfin par en découvrir le contenu. Elle n’a pas pu s’empêcher de lâcher un “Wouah” admiratif devant la clé de saphir soigneusement posée sur son coussin de velours. Elle est magnifique et le Technomage a visé juste en misant sur le saphir, sa pierre préférée. Caressant le bijou du bout des doigts, elle enfile autour de sa main la chaîne pour l’attacher autour de son cou.

Il est temps de maintenant la tester. Venant de lui, il y a énormément de chance que celle-ci soit enchantée. Par mesure de sécurité, Leiline sort Skynet de la maison, l’incitant à retourner à la sienne. Ce n’est que maintenant qu’elle coupe enfin la musique de son baladeur qui continuait de tourner depuis cet incident.

Frissonnante par le courant d’air de la porte, elle a tout de même la sagesse d’esprit de se couvrir d’un kimono en soie qui était accroché à la porte de sa salle de bain. Mais la curiosité la pousse à vouloir tester son cadeau sur la serrure de la porte de sa salle d’eau. De nombreux scenarii fusent dans sa tête, sans forcément poser une idée fixe sur ce qui va bien se passer au moment où elle va tourner la clé. Corben a toujours été imprévisible, c'est après tout ce qu'il fait son charme.

Après une grande inspiration, elle entre la clé qui s’adapte par enchantement à la serrure et la tourne progressivement, de peur d’abîmer l’éclat de la pierre dont elle provient. Sa porte disparaît, lui donnant accès à une pièce bien familière.

Sa chambre personnelle du Vandavel, celle que lui a aménagé Corben pour son confort personnel, lui même présent au beau milieu de celle-ci. Aux premiers abords, elle n’en est pas sûre et s’attend presque à une illusion. Dans l’optique de se dissuader, elle avance lentement et entre dans cette chambre qui est pourtant censée être éloignée d’elle à des dizaines, voire des centaines de kilomètres.

C’est une Leiline abasourdie, en tenue légère, commissure aux lèvres et clé de saphir à la main qui se présente devant un demi-dieu aimant, accueillant chaleureusement sa compagne qui vient d’arriver chez lui.





Leiline par A. Baille:
[Northrives] Voeu de Sérénité Leilin10
A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
Leiline

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi : [Northrives] Voeu de Sérénité Person12[Northrives] Voeu de Sérénité Demeur13[Northrives] Voeu de Sérénité Journa14[Northrives] Voeu de Sérénité Banque14

Titre : Optimus, Noble, Artisan, Acolyte, Sarkina, Cie, Perçant, Dies G'einmyra, Bienfaiteur, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 523
Messages : 1639
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Armée jusqu'aux dents ?

le Mer 29 Mai - 22:55


Cette histoire se passe courant Mai 2019

C’est pourtant une journée calme du printemps pendant laquelle notre Épicière est en repos. Ces fameuses journées seule en mission ou à la maison en attendant que son compagnon finisse sa journée de travail pour le rejoindre. Profitant du calme ambiant de son petit chez soi, l’hybride lit un livre, allongée sur son canapé, un thé fumant sur la table et Suta en boule sur ses jambes. Elle n’a pas prévu de sortir avant ce soir, voulant se détendre pour se reposer au mieux.

Ses journées harassantes à son commerce commencent à devenir étouffantes entres les Kasaïrs nouveaux-nés, le reste des enclos à s’occuper et les autres familiers à chouchouter. Plus le temps passe, plus elle songe à recruter une personne pour l’épauler. Mais venant d’une Commerçante qui donne difficilement sa confiance, pas facile de se persuader que c’est une bonne idée.

Plongée dans son livre, à l’abri de ce genre de pensées abrasives pour son esprit, l’une de ses oreilles de félidé se tourne vers la porte de sa maison après avoir entendu trois coups à sa porte. Comme dans bon nombre de fois où cela arrive, le pauvre Lumirien bondit des jambes de sa maîtresse et se précipite à l’étage, à l’inverse des deux Renards Stellaires qui dévalent les escaliers pour voir ce qu’il se passe.

La féline hausse les sourcils, curieuse de savoir qui cela peut t'il être. Elle n’attend la visite de personne aujourd’hui. Suffisamment présentable pour ouvrir, elle prend le temps de jeter un œil au judas pour observer que personne ne se trouve devant sa porte. Un brin méfiante, elle entrouvre la porte, se disant que ses deux goupils peuvent au pire la défendre en cas de pépin.

Personne. Au sol, un long colis avec une enveloppe attachée. Alors que Kafei se ravise de sortir, ne voyant pas d’intérêt à une grosse boîte, Lanska continue de chercher l’individu qui aurait pu se présenter au palier de la jeune femme qui - quant à elle - ouvre l’enveloppe pour lire la lettre de cette délicate écriture qu’elle reconnaît si bien.


Ma chère Leiline.

Suite à notre petite discussion sur ton futur poste de “Garde du corps”, je t’offre cette magnifique arme qu’est l’épée-fouet, déjà soigneusement rangée dans son fourreau. Je sais qu’elle te sera utile car je compte bien venir t’embêter un peu plus souvent pour ton futur entraînement.

J’espère que ça te fais plaisir et à bientôt.

Gabu

Elle sourit légèrement à l’attention bienveillante de l’homme-loup. Jusqu’à lire la fin de la lettre …

PS : Pour information, la lame et le fourreau sont enchantés. Je te laisse le plaisir de découvrir comment. Allez, bisou !

Son sourire fond comme neige au soleil, abasourdie par ce qu’elle vient de comprendre dans ce postscriptum. Elle voit mieux pourquoi il ne lui a pas donné en main propre et a préféré utiliser la technique de facilité ... Cette petite phrase indique très clairement ce que Leiline appréhende depuis toujours : la rencontre Gabu - Corben. Ce dernier n’ayant même pas eu la décence de prévenir sa compagne de cette visite secrète. Dans un ton calme, ladite compagne envoie un message équivoque à son demi-dieu bien aimé.

<< Ce soir, je crois que nous allons avoir une discussion, toi et moi. >>


Leiline par A. Baille:
[Northrives] Voeu de Sérénité Leilin10
A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
Leiline

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi : [Northrives] Voeu de Sérénité Person12[Northrives] Voeu de Sérénité Demeur13[Northrives] Voeu de Sérénité Journa14[Northrives] Voeu de Sérénité Banque14

Titre : Optimus, Noble, Artisan, Acolyte, Sarkina, Cie, Perçant, Dies G'einmyra, Bienfaiteur, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 523
Messages : 1639
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Un an déjà

le Ven 31 Mai - 1:01


La nuit du 30 ou 31 Mai 2019

Je suis là, devant ces pages, à commencer à écrire ce qu’il me passe par la tête. Comme toutes ces fois ou je ressens le besoin de vider mon sac, d’évacuer mes sentiments. Bien trop peureuse de le faire devant des gens, je me contente de ces pages et de l’encre que je laisse écouler dessus, brisant la moindre limitation.

Un an s’est déjà écoulé depuis ce tournant de ma vie. Cette mer dans laquelle je me suis jetée de mon gré, n’écoutant que mon cœur, main dans la main avec cette personne qui savait dans quels eaux nous nous jetions.

Pour moi ? L’inconnu.

Si ma vie sentimentale ne fut que chaos pendant un bon moment, cette histoire troublante avec Dana en fut le début. Une simple nuit de deux adolescentes. L’une curieuse, l’autre amoureuse. La curieuse inconsciente blessa grièvement le cœur de l’amoureuse qui dût se résoudre à la rayer de sa vie. Et je peux vous assurer, perdre sa meilleure amie à cause d’une simple nuit est certainement la plus grosse des co**eries que j’ai pu faire …

Je ne savais déjà pas ce qu’était d’avoir des sentiments amoureux pour moi-même. Alors … Comment le voir chez les autres ?

Cette expérience m’avait déchiré et fut l’indice précurseur sur la suite. Le début de cette fausse vie sentimentale dont je me nourrissais. Ces figures masculines découvrant mon intimité le temps d’une simple nuit, ne leur laissant pas le temps de s’attacher à moi avant même l’aube du lendemain, le temps pour moi de rentrer à la maison.

En attendant, je voyais ces couples ensembles sans même comprendre ce qu’ils ressentaient. Bon nombre de fois, certains de ces hommes venaient m’avouer leur amour, sans moi-même comprendre ce qu’ils ressentaient. Face à eux, je ne pouvais que rire, légèrement gênée en leur faisant croire que “leur blague était bonne” en les laissant aussitôt sur place, seuls.

Une simple façade pour masquer mon absence total de sentiment. Avec le temps, les gens m’avaient même trouvé un surnom.

“L'Inaccessible”.

Derrière mon sourire fier et ma taquinerie habituelle, ces personnes ne m’ajoutaient que des piques supplémentaires dans le cœur. Plus le temps passait et plus régulièrement Rose dû me récupérer à la petite cuillère, ces soirs de doute ou je cherchais sans cesse ce qui clochait chez moi. Je lâchais alors mes inquiétudes à chaudes larmes, hurlant mon ignorance.

“Pourquoi eux ressentent de l’amour et … pourquoi pas moi ?”

Étais-je un monstre sans cœur ? Est-ce pour ça que je ne pouvais l’offrir à personne ? Pendant très longtemps je me suis posé ces questions. Puis est venu cette étincelle.

Une énième rencontre de ma vie me disais-je. Mais c’était “l’énième rencontre”.

Un homme que j’étais incapable de jauger, de caser dans ces catégories que je m’étais créé dans mon cercle relationnel. Un demi-dieu suffisamment séduisant pour me faire nourrir du désir rien qu’en pensant à son sourire plein de malice mais pour qui je portais bien trop d’estime pour le considérer tel un vulgaire jouet. Une personne avec qui j’avais envie de passer du temps d’aller toujours plus loin, mais toujours avec cette même peur au ventre.

J’étais totalement perdue.

Personne n’a été capable de m’expliquer ce qu’il m’arrivait à ce moment là. Rose avait quitté définitivement ce monde avant de m’en avoir appris les ficelles. Des gens bienveillants se sont présentés à moi pourtant, prêts à m’aider en toutes circonstances. Mais je gardais pour moi cette curieuse relation que j’entamais, quitte à m’en étouffer, tiraillée entre la peur de perdre cet homme dont j’appréciais la compagnie et cette envie de m’approcher de lui, encore, encore et encore.

Jusqu’à comprendre.

Sans même le savoir, il m’a arraché de ce vide qu’était cette mascarade sentimentale, m'agrippant entre ses bras, prêt à m’aider à affronter la suite et à m’apprendre la définition de ce verbe “aimer” que je n’avais jamais été fichue de savoir utiliser auparavant.

Aujourd’hui, cela fait un an. Un an ou j’apprends progressivement à ouvrir mon cœur. Un an ou je quitte cette indépendance, cette solitude dans laquelle je m’étais enfermée au fil des années. Un an que je partage avec lui cette anneau que je porte et qui ne me quitte jamais. Un an que je suis la plus heureuse des femmes.

Un an déjà.


Leiline par A. Baille:
[Northrives] Voeu de Sérénité Leilin10
A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
Leiline

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi : [Northrives] Voeu de Sérénité Person12[Northrives] Voeu de Sérénité Demeur13[Northrives] Voeu de Sérénité Journa14[Northrives] Voeu de Sérénité Banque14

Titre : Optimus, Noble, Artisan, Acolyte, Sarkina, Cie, Perçant, Dies G'einmyra, Bienfaiteur, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 523
Messages : 1639
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

[Northrives] Voeu de Sérénité

le Lun 25 Nov - 22:50


Leiline a mit un certain moment avant de prendre cette décision. Cela lui a fait mal au cœur de quitter la maison que Rose et elle mirent tant de mal à construire, celle où elle avait grandit. Mais elle a besoin de tranquillité et par dessus tout d'espace. Pour elle, pour son amant, pour tous ses petits familiers et les amis qu'elle compte inviter. C'est la gorge serrée qu'elle quitte son ancienne maison et sa voisine lépidoptère pour ainsi rejoindre sa nouvelle demeure.

Description globale

La nouvelle habitation se trouve dans un espace reculé de Northrives, délimité par un grand mur de pierres d'environ deux mètres de haut et par la flore environnante qui recouvre parfois sa surface. À partir du portail en bois, un chemin de pierre mène vers l’entrée de la maison. Un large terrain entoure tout le bâtiment principal, dont l'arrière donne sur l'un des canaux du quartier, accessible par un ponton et une barque attachée à celui-ci. Des saules pleureurs longent le courant d'eau. Un grand cabanon ouvert sert de lieu de repos pour les familiers.

La maison est plein pied. Composée d’une large ossature en bois sombre, les murs blancs et épais les laissant apparaître de l'intérieur comme de l'extérieur. Quant au toit, il forme des courbes qui remontent vers le haut, à l'avant comme à l'arrière, avec des tuiles bleues et sombres. Deux portes en bois massifs accueille les gens qui veulent passer le seuil.

L'intérieur est très lumineux. Le style général reste le même que vu de l'extérieur : murs blancs à la structure en bois apparente. Le sol est en tatami et les fenêtres encadrées en bois. Les portes coulissantes en papier et bois possèdent toutes deux lockets sur les côtés, offrant la possibilité d'empêcher leur ouverture.

Pour ce qui est des pièces, l'entrée donne aussitôt sur un salon convivial aux fauteuils et canapé en cuir noir. La lumière filtrée traverse le papier des portes coulissantes. Celles-ci donnent sur la terrasse principale. Idéal pour y accueillir les invités. Les salles fermées à droite et à gauche sont respectivement un dressing et une salle de rangement. À partir de là, la maison est divisée en une aile gauche et une aile droite.


L'aile gauche

La première porte coulissante donne sur la salle de jeu. Une table ronde et creuse, plusieurs chaises autour. Un meuble enferme divers tapis et autres jeux de cartes et de jetons.

La seconde porte mène à un couloir, longeant tout le reste de l'aile gauche.

Une première chambre d'ami avec lit double style futon. Si son premier accès est par le couloir, l'autre donne sur une autre terrasse qui lui est réservée. Une salle de bain au carrelage blanc avec baignoire simple est intégrée à cette chambre. Les toilettes sont en revanche accessible au public à partir du couloir.

Le corridor finit sa course sur une porte, invitant la personne à se reposer dans un salon plus isolé pour y faire de la lecture grâce à la bibliothèque. Un accès à la terrasse principale par porte coulissante livre ce qu'il faut de lumière.


L'aile droite

Derrière la première porte coulissante se cache la cuisine. Éclairée, spacieuse et suffisamment moderne pour y préparer de bon petits plats. Une petite table y est installée pour prendre le petit déjeuner en toute tranquillité.

Tout comme l'aile gauche, l'aile droite à son propre couloir donnant accès au reste des pièces.

Dans l'ordre, une seconde chambre d'ami avec futon deux places. Lui aussi a son accès à une terrasse privée par porte coulissante.

La seconde pièce est la salle de bain principale. Tout comme la première, elle est carrelée et équipée d'un bain jacuzzi et de son lavabo. Elle a en bonus son propre toilette.

La troisième et dernière porte au bout du couloir, il s'agit de la chambre de Leiline. Le futon est plus large et plus haut que ceux des autres chambres. L'hybride y stocke ses vêtements et diverses affaires personnelles dans l'armoir à côté. La pièce possède aussi sa porte coulissante lui donnant l'accès à la grande terrasse.

Sur cette dernière, une grande table et des transat y sont installés en période estivale. Un système de piliers et de manivelles propose même de couvrir d'un voile blanc les trois partie de la terrasse séparément.


Schéma de la maison (intérieur):
[Northrives] Voeu de Sérénité 20191110


Leiline par A. Baille:
[Northrives] Voeu de Sérénité Leilin10
A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
Leiline

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi : [Northrives] Voeu de Sérénité Person12[Northrives] Voeu de Sérénité Demeur13[Northrives] Voeu de Sérénité Journa14[Northrives] Voeu de Sérénité Banque14

Titre : Optimus, Noble, Artisan, Acolyte, Sarkina, Cie, Perçant, Dies G'einmyra, Bienfaiteur, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 523
Messages : 1639
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: [Northrives] Voeu de Sérénité


Contenu sponsorisé