Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Re: Face à l'avenir

le Jeu 13 Juil - 22:45


La jeune femme s'approcha pour l'aider, il fut choqué, il regarda son bras et l'ignora, ce n'était pas contre elle, mais jamais on ne lui avait jamais proposé de l'aide aussi explicitement. Oui elle n'a pas arrêté de l'aider, avant... Avant que son état de conscience lui permette de comprendre.
Lui qui ne laissait jamais aucune émotion traversée son visage et bien celle-ci apparue comme une goutte d'eau dans un verre d'huile.

Finalement ils s'installèrent en face à face pour continuer leur discussion. Une discussion louche et loin d'être naturelle. Il l'écoutait attentivement, son plan paraissait bon, mais disons que vu le passé d'Eydel il était infaisable. Il se devait de la mettre au courant, elle ne devait pas être plus impliquée si elle ne le souhaitait pas. En plus de son attitude conciliante à son égard, de son intérêt qu'elle lui portait, elle voulait oser mentir en prétendant être sa sœur. Il avait les yeux plongés sur le sol, les mains jointes soutenaient son font. Le silence s'installa un peu avant qu'il prit la parole de nouveau.


- Vous pourriez être ma sœur, malgré mon apparence, ma fratrie était comme vous...



Il ne leva pas le regard pour lui faire cet aveu, ses souvenirs remontent à si loin, mais elle lui fait penser à ceux qu'il a oublié, ceux qu'il a laissé et jamais cherché. Sûrement mangé par les démons de la misère. Il se frotta le visage, désignant un instant ; une nouvelle fois que c'était un être humain avec des sentiments. Ses mains jointes vinrent servir d'appui à son menton, il fixa Azura les yeux brillants de sa précédente révélation.


- Je m'appelle Eydel et je suis recherché par les sanctuaris. Mes chances de sortir d'ici comme un simple patient sont infimes. Je pense que le temps presse. Il marqua une pause, rassemblant ses idées. Combien de temps ai-je dormi ? Quelles informations avez-vous données aux personnels de l'établissement ? Y a-t-il des gardes qui se sont relayés à l'entrée de la chambre ? Avez-vous eu l'impression qu'ils aient un soupçon de doute sur mon identité ? Les soigneurs ont-il été trop entêtant ?


Après ce déversement de questions, il se souvint de la question d'Azura, et de sa dernière attention.


- Vous vous doutez bien maintenant, que non, je n'ai pas d'animaux de compagnie. Mon seul compagnon de route était mon couteau : retiré, laissa-t-il échapper froidement.


Il commença à mettre son tee-shirt et enfiler son pantalon en serrant les dents en se perdant dans ses pensées.


Trouver un sujet de conversation banal... Comme dans les livres quoi... Sa réponse est beaucoup trop énigmatique pour qu'elle souhaite juste m'aider comme ça, je trouverai la réponse... Mais en attendant, je dois m'échapper.


Ses yeux se tournèrent en direction de la fenêtre, il ne savait pas a quelle hauteur il était, mais peut-être qu'il aurait la possibilité de se laisser tomber de fenêtre en fenêtre ?
Eydel
avatar

Avatar © : martinasavio

Masculin Race : Humain
Pims : 5
Messages : 28

Re: Face à l'avenir

le Dim 16 Juil - 15:10


Il avait un côté charmant et fragile lorsque son regard disparaissait dans ses souvenirs. Je n'étais pas très fière de mon plan mais il avait le mérite d'exister.

- Un des médecins m'a demandé si je vous connaissais au moment de vous emmener en chirurgie, j'ai dit non. Les sanctuaris qui m'ont entendue sont partis peu après leur avoir donné mes réponses. Donc, nous ferions mieux de nous dépêcher de partir avant qu'ils ne reviennent.


Un regard entendu et je me fis une raison. Mon plan n'avait aucune chance de réussite si nous passions par la grande porte.

- Je pense qu'ils avaient des soupçons. Un type à moitié mort dans Magna... C'est rarement quelqu'un de tout à fait innocent.

La manifestation d'Enki me fit cligner des yeux. Je regardais le sol et brusquement tournais les talons pour ouvrir la porte de la chambre. Comme je m'en doutais, le chemin n'allait pas vers la sortie la plus proche, à gauche, mais prenait à droite.
Enki m'aurait-il entendu penser que j'avais besoin d'un chemin sûr ?

Je refermais la porte de la chambre et en me tournant je voyais très bien Eydel lorgner la fenêtre.

- Je pense avoir une solution moins risquée. Vous avez récupéré toutes vos affaires ?

Spoiler:
Mon pouvoir étant "voir les chemins" celui-ci nous fera faire des détours dans l'hôpital mais il nous conduira vers une sortie de secours sûre et non gardée. Tu peux faire agir mon personnage pour avancer dans le sanctuaire.
Azura Ninsun
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Race : Humaine
Pims : 250
Messages : 102

Re: Face à l'avenir

le Mer 19 Juil - 22:51


Pendant que son regard se penchait sur les étages qui le séparait de la sortie, il entendit Azura ouvrir la porte de la chambre. Il se tourna assez violemment dans sa direction se demandant ce qu'elle faisait, mais lorsqu'il la vue revenir le regard confiant... Lui fut suspicieux.

Il la fixa un instant puis finit par enfiler ses godasses et mettre sa cape. Maintenant la question se posait, capuche ou pas ? Il serait beaucoup plus suspect en étant caché. Il enleva finalement sa veste et la mit sur son bras. Sans rien dire il s'approcha d'un rideau de la fenêtre qui donnait vu sur le couloir, il regarda : personne ne circulait dans ce couloir. Il ouvrit finalement la porte en faisant signe à Azura de passer.

Il la suivit dans les dédales du couloir, leur rythme était tranquille, mais Eydel était tendu, parfois il y avait des couloirs trop bombés et il touchait des gens, c'était bien une sensation qui lui restait désagréable. Il restait aussi imperturbable que possible, un visage lisse et sans expression, c'était peut-être d'ailleurs ça le problème.

Au bout de dix minutes de marche il espérait en voir le bout, mais n'osait pas interroger Azura. Ils avaient descendu des étages plutôt sans encombre mais la paix n'est pas éternel. Au loin un groupe de soigneur discutait, Eydel ne les fixait pas et regardait Azura qui avait souvent ses yeux rivés sur le sol, elle s'engagea à droite, quelques mètres avant le groupe, il lui emboîta le pas mais il entendit un homme les interpeller.
Il lui saisit le bras fermement et couru a tout allure en allant un peu n'importe où et la forçant à suivre un rythme effréné. Il était paumé et paraissait maintenant très suspect avec la jeune femme. Ils tournèrent, bifurquèrent, heureusement ne croisèrent pas grand monde préoccupé par leurs attitudes.
Eydel essaya d'ouvrir plusieurs portes, tantôt des vieux qui respiraient la mort ou des jeunes s'accrochant à la vie, ils trouvèrent finalement un lieu de repos au bout d'un couloir avec plus ou moins une impasse, une sorte de sortie de secours. Mais avant de s'y risquer il testa une porte à côté, un placard pas très spacieux où du matériel était entreposé. Il poussa Azura violemment dedans puis il referma la porte derrière eux.

Une petite fenêtre leur permettait de voir l'extérieur mais la lumière ne passait pas assez pour les distinguer. Eydel regarda par la vitre, le soigneur n'avait pas l'air de pointer le bout de son nez. Il recula, sa respiration était plutôt calme et même s'il avait eu l'air paniqué au début, non, son esprit était toujours régis par des objectifs et non pas des émotions. On pouvait remarquer que son corps était entraîné, ce sprint ne semblait pas l'avoir affecté. Il regarda Azura, il attendait la suite des événements maintenant.

Spoiler:
De même, tu peux entraîner mon personnage dans ton parcours. Je nous ai mis une sortie à côté,
mais Enki saura dire si c'est la bonne Wink
Eydel
avatar

Avatar © : martinasavio

Masculin Race : Humain
Pims : 5
Messages : 28

Re: Face à l'avenir

le Mar 25 Juil - 22:53


-Si vous m'aviez laissé guider votre fuite...

J'étais déjà nerveuse dès notre sortie de la chambre, mon stress pris des proportions alarmantes lorsque le chemin suggéré par Enki se trouvait être particulièrement tortueux. Le sanctuaire était immense, je m'en doutais, mais à ce point là, Enki devait se décider à fonctionner au risque de nous prendre au piège.

Ensuite, Eydel nous entraina dans une course. Il fuyait quelque chose, mais quoi je ne saurais le dire puisque je ne l'ai pas vu. Je ne doutais pas de sa propension à sauver sa peau mais à sauver la mienne aussi. De plus, il devait encore ressentir les effets des drogues administrées ses dernières heures. Le suivre aveuglément n'était pas une excellente idée.

J'ouvris la porte avec délicatesse. Le placard s'ouvrit et une fois dans le couloir Enki était partagé entre prendre la porte la plus proche de nous ou reprendre en sens inverse.

-Si j'en crois ce que je vois, la sortie derrière nous est parfois sûre et parfois non. Le timing sera serré.

Des tours des gardes ? Des systèmes magiques d'alarmes prêts à nous repérer par intermittence ? Je ne pouvais en être certaine sans les avoir sous les yeux. Je passais la porte de secours et trois étages de marches nous séparaient de la porte de sortie. Je suivais scrupuleusement Enki. Il nous mena jusqu'à la fameuse porte. Je sus aussitôt que c'était une idée risquée.

La porte entrebâillée révélait le passage d'un train de marchandises provenant des mines sous les fumeroles. Les navettes étaient fréquentes et avançaient à grande vitesse. Enki nous conseillait de passer en travers plusieurs rails dont les passages n'étaient pas cohérents pour un esprit humain moyen.

-Je comprends d'où venait le danger. Nous devons traverser.

De l'autre côté du champs de rail, les habitations des fumeroles, ses commerces et sa foule. Cette dernière étape et nous aurions réussi à sortir du sanctuaire discrètement et sans nous faire repérer.
Azura Ninsun
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Race : Humaine
Pims : 250
Messages : 102

Re: Face à l'avenir

le Mer 2 Aoû - 19:02


Eydel reprit sa marche funèbre au côté dAzura. Il restait sur ses gardes, prêt à bondir à chaque instant à la gorge de son ennemi. Il laissait son allié temporaire baragouiner des choses bizarres. Il savait qu'elle était louche à vouloir trouver une sortie qui... N'en était clairement pas une !


- Ah ouais... Génial ce chemin.


Après les trois étages infernaux, il arrivèrent du côté des marchandises, plus ou moins pratique pour s'enfuire. La circulation n'était pas fréquente, mais la surveillance bien plus élevée que dans l'hôpital. Eydel se couvrit le visage avec sa cape. Il entraîna la jeune femme derrière un container.


- Traverser ? Ce sont bien vos mots, c'est quoi votre but ? Que je crève ? Dans ses cas là vous auriez du me laisser sauter par la fenêtre : clairement plus rapide !


Eydel était en colère et ne comprenait pas ou voulait en venir Azura. Il se mit devant elle, abaissa son visage à son niveau, il se rapprocha lui montrant qu'aucune échappatoire n'était possible, qu'il fallait lui répondre. Sa voix était un mélange de lassitude et d'incompréhension. Depuis le départ il ne comprenait pas cette personne. Ses yeux bleus ne la lâchaient pas.


- C'est un pouvoir qui vous rend aussi zarbi ? Votre état naturel ? Votre éducation ? J'en ai croisé des personnes étranges mais au moins elles avaient un but dans leur courte existence.


Un sourire cruel se dessina sur son visage.


- Vous vous doutez de pourquoi leur existence fut courte... Il marqua une pause. A défaut d'une existence courte ils m'expliquaient leur utilité.

Eydel
avatar

Avatar © : martinasavio

Masculin Race : Humain
Pims : 5
Messages : 28

Re: Face à l'avenir

le Sam 5 Aoû - 9:26


Nous en étions arrivés à cette étape redoutée : le fuyard maladuf devant un obstacle qu'il pense insurmontable. Pire encore, il ne peut se défiler. Les habitudes ont la vie dure et lorsqu'elles sont inapplicable la solution logique est d'en faire baver à votre sauveur. Typique des gens de ce monde. A la réflexion, j'aurais dû refuser le chemin et laisser ce type se débrouiller avec ses amis de la caserne.
Me voilà dans de beaux draps tout ça à cause de toi. Tu pourrais avoir le courage de me répondre !
Mais Enki, comme toujours, fait la sourde oreille.
Acculée, je tente de garder mes distances avec ce parfait inconnu au passé violent.

-Là derrière ce sont des wagons automatisés remplis de pierre à destination des voiries. Il n'y aura pas un seul sanctuari dans les parages, pas un seul curieux et pas même un contremaître que vous pourriez étrangler pour assouvir votre besoin de violence. Rien qui ne vaille la peine d'être surveillé, je le sais car j'y ai travaillé.

Les rails étaient proches et les wagons se succédaient à toute vitesse. Ils ne me disaient rien de bon et pourtant Enki insistait pour cette route. Il était ce qu'il était avec ses défauts et ses manies, mais mon don ne m'avait jamais trahie.

-Enki ne choisi pas toujours le chemin le plus sûr mais jusqu'à présent il ne m'a jamais fait défaut. Alors nous pouvons continuer à apaiser vos craintes jusqu'à ce qu'ils s'aperçoivent de votre disparition et envoient vraiment des sanctuaris ratisser l'hôpital et ses alentours. Ou bien nous tentons de passer.

C'était un coup de poker monstrueux que je tentais-la. Il pouvait se charger de mon cas et tenter sa chance côté sanctuaire. Ou il pouvait prendre la main que je lui tendais et essayer avec moi de traverser au rythme d'Enki. Dans les deux cas ce serait aussi difficile. Les risques n'étant pas vraiment les mêmes.

-Je n'ai aucune réponse à vous donner pour expliquer ce que je fais en ce moment avec vous. Car je ne le sais pas moi-même. En vous accompagnant je me suis mise dans le même bateau. Pendant encore quelques minutes nos intérêts convergent. Je veux quitter cet endroit sans être vu ni arrêtés... Vous pouvez vous fier à mon instinct de survie. J'ai déjà bien trop vu les murs d'une prison pour risquer d'être enfermée à nouveau.
Azura Ninsun
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Race : Humaine
Pims : 250
Messages : 102

Re: Face à l'avenir

le Ven 18 Aoû - 22:00


Elle n'en démordait pas, elle ne flanchait pas, il avait rarement rencontré de tels « adversaires ». Elle parlait beaucoup mais ne répondait pas à ses interrogations directement, se justifiant pour essayer de sauver sa peau. Mais Enki semblait être la réponse à sa dernière question. Il se redressa, perdu son aspect sombre et cruel pour lui faire face comme un humain lambda.


- Je vais donc vous suivre.


Se fier à elle, en quelque sorte, mais il n'allait certainement pas l'avouer. Et finalement c'était à Enki qu'il se fiait. Il ne comprenait pas vraiment cet être humain.
Eydel sortit de derrière le container, regardant les rails et le futur chemin invisible qui se dessinait devant lui... Ou se laissait imaginer ?
Autant dire que c'était un échec. Il soupira de désolation et se tourna à nouveau vers son interlocutrice.


- Votre Enki, si c'est lui qui vous « guide » et bien je le trouve plutôt décourageant ! Y a un chrono dans votre tête qui va s'activer pour qu'on puisse aisément passer les rails ?


Je crois bien qu'il va surtout qu'on parie sur nos talents respectifs.



Il suivit Azura qui commençait à le mener au devant des rails. Eydel se demandait ou quelle direction suivait ses trains de marchandises, pouvait-ce être un aller direct vers le soleil et loin des sanctuaris de l'hôpital ?

- Hé ! Interpella-t-il Azura, tu sais ou mène ses trains ? C'est peut-être notre billet de sortie rapide ?


Spoiler:
Finalement, continuons jusqu'à ce que ça se termine, faisons une fin normale Wink J'ai pris la liberté de déplacer ton personnage, mais si tu veux j'efface et je fais autre chose, n'hésites pas à me mailer.
Eydel
avatar

Avatar © : martinasavio

Masculin Race : Humain
Pims : 5
Messages : 28

Re: Face à l'avenir

le Mer 23 Aoû - 9:18


Une victoire ! Nous avançions, lentement, mais nous faisions des progrès inespérés. De plus, le fait qu’il n’ait pas décidé tout de suite de me tordre le cou était une victoire que je ne me refusais pas de saluer d’un léger sourire. Tout petit, histoire qu’il ne me prenne pas pour une dingue. Même si, avec Enki, c’est très certainement déjà fait.

-Et bien, non. Mais le chemin se montre et disparait selon que nous pouvons l’emprunter ou non. Il faudra courir quand il sera visible. Je vous le dirai.


Nous étions quasiment devant les rails. Mon cœur battait à tout rompre et mes mains étaient moites.
Je n’ai pas été très franche plus tôt. Enki m’a toujours montré des chemins possibles, mais parfois il me montrait exactement le chemin le plus dangereux et le moins empruntable qui soit.

Je me concentrais sur la marche à suivre, le rythme auquel il faudrait traverser était serré et nous aurions sûrement à courir autant que la peur fera son chemin. Les choses auraient pu être pires. Nous pourrions avoir des sanctuaris aux fesses et ne pas avoir le temps de choisir le timing. Au moins, il nous restait un peu de temps pour décider comment nous allions nous y prendre.

Sauf Eydel, qui proposait une solution différente. La crainte devint lisible sur mon visage. Je regardais les voies et leur destination. Là-dedans, Enki ne sera pas là pour me guider et pour la première fois de ma vie depuis l'Entre-Monde, je devrais me débrouiller sans lui pour survivre et trouver la bonne route.

-Ils traversent une partie des fumeroles jusqu’à la zone de stockage. Les pierres sont alors déchargées et entreposées jusqu’à être envoyées à la taille.

Un certain temps fut nécessaire pour me permettre de comprendre son plan.

-C’est un plan presque aussi dingue que celui d’Enki. Sauf si tu arrives à nous faire entrer dans les conteneurs. Nous ne pouvons pas rester sur les flancs ou le dessus car plus loin les trains traversent des tunnels étroits. Mais si nous pouvons être derrière ou dedans… Les entrepôts sont surveillés par contre, ils n'y stockent pas que de la pierre. Nous n’en sortirons pas aussi facilement.


Mais c’était plus viable que de traverser une vingtaine de voies sans se faire rouler dessus, c'est vrai.

-Sauf si nous pouvons descendre avant l’arrivée dans l’entrepôt. Nous serons en plein fumeroles.

Spoiler:
J'espère juste que cette absence n'est pas due à mes RPs. Si jamais mes posts te posent des soucis, je suis dispo par MP. Je les corrigerai à ta demande.
Si vraiment c'est mon style de jeu qui t'empêche de prendre du plaisir avec ce topic, il y a beaucoup d'autres joueurs biens meilleurs que moi sur EM. On peut écourter afin de te permettre de les rejoindre en jeu, si tu le désires. biggrin
Je ne me vexerai pas, donc ne t'en fais pas pour ça.

Azura Ninsun
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Race : Humaine
Pims : 250
Messages : 102

Re: Face à l'avenir

le Jeu 31 Aoû - 22:13


Spoiler:
Désolé, j'ai tutoyé dans le poste précédent (et mon personnage ne sait pas) et j'ai des fautes de phrase, je pense que je n'étais pas bien réveillé. Je reprends donc le vouvoiement dans celui-ci, pardon :/
Sinon ton style ne me dérange pas, je ne suis pas là pour juger la qualité de tes textes, ni écrit. Ce n'est jamais évident de s'adapter au joueur d'en face ! Je suis juste un peu long à répondre, et je n'ai pas tendance à démarrer plusieurs rp en même temps en fait, donc c'est normal que je ne joue pas plus,
Si par contre tu as d'autres rps que tu veux enchaîner, abrège avec le notre =o
Je pense quand même qu'on arrive au bout de notre combat chevaleresque (surtout épique) !



- Je vous fais peur ? Au point que vous pensiez que j'peux défoncer un wagon ? Je vais vous décevoir mais ce n'est pas là que réside mes atouts.

Eydel commençait à fixer avec attentions les premiers wagons qui passaient devant eux. Certains avaient des rails dont il pouvait voir une fin semblable : un terminus, d'autres allaient plus loin. Ils devaient donc au minimum traverser quelques voies pour rejoindre les cargos qui allaient voyager au plus profond des Fumeroles.

- Nous nous accrocherons derrière, pour pouvoir sauter une fois arrivée à peu près à bon port.

Il se tourna vers elle, son regard était insistant, il songeait à quelque chose et faillit parler mais préféra attendre. Il franchit les premiers rails à découvert. Rien ne stoppait sa course.
Les premiers wagons qui continuaient leur route faisaient leur apparition. Azura semblait l'avoir rejoint.

- Vous pouvez aussi suivre votre chemin. Car je crois que vous allez défier Enki.

Le wagon allait plutôt vite. Une trentaine de kilomètre ? Un peu moins ? Ils devraient s'y attacher en plein vol. Il ne doutait pas de la solidité de ses membres, mais les capacités d'une femme lui étaient inconnues. Les livres les ont toujours qualifiés d'inférieurs, doués pour des tâches de foyer, sûrement pas pour se faire tracter par un wagon...

Il baissa son regard sur elle, presque avec de la pitié.

- Je vous aiderai à monter et à descendre si vous avez des difficultés... et c'est tout.

Dès le départ elle n'avait pas voulu de sa gratitude pour l'avoir sorti de son bourbier, maintenant il n'avait plus aucune raison de vraiment l'aider. Il préférait être clair. La confiance reste impalpable.
Eydel
avatar

Avatar © : martinasavio

Masculin Race : Humain
Pims : 5
Messages : 28

Re: Face à l'avenir

le Ven 15 Sep - 18:30


-Effectivement, depuis quelques instants vous m’inquiétez. Je ne vous en veux pas, à votre place je n’aurais pas confiance en moi non plus…

Il était difficile de déterminer le moment où son visage d’ange, déchu de Magna, avait réussit à réveiller mes instincts de conservation. Ma foi… Il était d’accord sur notre entraide mutuelle pour nous en sortir indemnes et sans attirer l’attention des sanctuaris sur nous.

-Vous m’avez suivi jusqu’ici alors je veux bien vous suivre jusqu’à ce qu’on soit à bon port. Ce me semble un échange plutôt honnête.

Il avait son côté mal dégrossi aussi. Il était beau mais foutrement rempli de l’égoisme de celui qui doit survivre seul en tout temps. Le machisme des espèces humaines de l’Entre-Monde me laisse toujours un peu coit. Les femmes des peuples sumériens ont toujours été fortes. La vie est dure lorsque la seule technologie notable est la roue et le feu. L’écriture était à son démarrage et l’élevage un moyen de subsistance dans des contrées désertiques sept mois de l’année.

-Je me débrouillerai.

Courir avant l’arrivée du wagon, le laisser dévorer la distance qui le sépare de notre dos et bondir.
Mes deux mains ne furent pas assez fortes pour me tenir du premier coup, je glissais et me rattrapais maladroitement avant que mes pieds ne touchent les rails.
Serait-ce une vengeance d’Enki ? Le wagon derrière moi m’aurait tué à coup sûr…
J’y restais accrochée douloureusement une bonne minute avant que la tétanie de mes membres terrifiés ne se calme, enfin je réussi à relever la tête, à me redresser et à me saisir d’une prise plus sûre.
Avec difficultés, je cherchais mon équipier de mauvaise fortune. Le tunnel approcha très vite et le noir complet m’empêcha de savoir sur quel wagon il s’était hissé.

-Dès que nous serons sortis des tunnels, il nous faudra sauter tant que les rails traversent les parties résidentielles !

M’avait-il entendue ?
La lumière illumina l’intérieur du tunnel pour s’éteindre à nouveau lorsque les wagons s’engouffrèrent dans le tunnel suivant. Le vacarme était assourdissant.
A cette vitesse, il nous faudrait du temps pour rejoindre les résidences. En moi rejaillissait la peur des murs infranchissables et de l’obscurité. Adulte, je revivais les tortures de l’enfant que j’avais été. Le poison était amer dans ma bouche mais il fallait tenir bon ou tomber sur les roues du wagon suivant…
Azura Ninsun
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Race : Humaine
Pims : 250
Messages : 102

Re: Face à l'avenir


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires