Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Dim 3 Déc - 18:40


Mes moustaches frémirent de mécontentement. Il exigeait que je me tienne debout alors que je m'étais bien installé pour dormir. Sait-il combien il est difficile de se positionner à la perfection pour ne pas être ankylosé une fois réveillé et pour dormir aussi profondément que je le mérite... Il ne le savait pas, je devrais refaire son éducation de ce côté-là.
Pour couronner son outrecuidance, l'humain exigeait que je reste "là". Tel un bon chien bien dressé... Trop, c'est trop. Le renard passe encore, un bon coup de griffe et la bête ne viendra plus approcher sa truffe de ma fourrure propre. Mais rester... Là. Là, juste là. Je ne pouvais me résoudre à une telle régression de dignité féline.
La porte claqua, je bondis de mon emplacement pour fouiner dans cette pièce. Des outils, des matériaux, quelques fers tordus... Il n'avait rien d'intéressant le bougre.

Il revint avec une couverture digne d'un chat. L'exploration se termina enroulé sur une couverture polaire. Elle s'imbibait de chaleur, douce et soyeuse, elle engourdie mon corps tout entier. Je sombrais dans le sommeil plus vite qu'un chaton fatigué.
En me réveillant, le forgeron m'interpella.
Un oeil vert le regardait sous un bout de couverture.

Debout après m'être étiré. Je grimpais sur son atelier et je lui tendis une patte.

-Va pour le dîner. C'est un loyer acceptable, Messire.

L'adresse obtenue, je revins une heure plus tard avec sur le dos un bagage et notre repas à tous les deux.

-Si vous pouviez me débarrasser, je vous en serais reconnaissant !
Pwyll Des Thoran
avatar

Avatar © : Moi

Masculin Titre : Cosmos

Race : Chat
Statut : Chatective Privé
Pims : 365
Messages : 226
Titre débile : Pa-chat

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Lun 4 Déc - 10:31


Je profitais de l'absence du Li pour mettre sous scellé mes armes les plus onéreuses. Non pas que je le croyais voleur, mais je devais tout même garder une once de méfiance envers les inconnus. Je m'étais déjà trop fait avoir à croire en la bonté de tous. Je rangeais la boutique, elle serait ainsi prête pour la réouverture le lendemain matin.

Je retournais ensuite dans mon atelier et j'en profitais pour étoffer le feu dans la cheminée, non pas pour travailler le métal mais pour diffuser dans la pièce une chaleur un peu plus forte. Pas de quoi faire un sauna, mais on pouvait aisément rester dans la pièce en simple débardeur comme je l'étais. Je ne doutais pas que ce Pwyll saurait me dire s'il faisait trop chaud, il suffirait alors d'ouvrir la porte menant à la cour.

Je fis d'ailleurs entrée Ice, le gros Sampal alla s'installer non loin de Tea. Le renard dormait toujours en boule, un léger ronflement se faisait entendre.

Je remettais la couverture du Li correctement sur la pierre qu'il s'était choisi pour y faire un somme. Je devais bien avouer que j'étais content d'avoir un peu de compagnie, je pourrais avoir une conversation durant le dîner, une vraie conversation. Non pas que je n'aimais pas parler avec Ice et Tea mais la discussion était en sens unique comme vous pouvez l'imaginer.

J'installais une petite table lorsque Pwyll revint avec le repas. Déjà me donnait-il un ordre, mais toujours avec politesse. Je souris avant de récupérer le sac et d'y retirer ce qu'il contenait.

- Qu'avons-nous là ? demandai-je en découvrant le plat du soir. Du lapin en civet sur son tapis de légumes.

Ouf, des légumes, j'étais sauvé ! J'avais quelque peu oublié de préciser à mon inviter que j'étais végétarien.

- Allez-y installez-vous, ce n'est pas très luxueux comme table de repas mais l'important est ce que nous avons dans l'assiette vous ne croyez pas ?
La table était basse, j'avais installé deux gros coussins autour où je m'étais assis en tailleur sur l'un pour commencer le dîné. Pwyll devrait se faire à cette installation précaire car ce que j'appelais table était une grosse planche de bois soutenue par des pieds en fer.

Je nous servi le repas dans des assiettes.
- Bon appétit, n'hésitez pas à me dire si vous avez soif, je vous ai mis de l'eau dans cette petite écuelle mais j'ai aussi de l'hydromel, bon marché je ne vous le cache pas.

Je piquais une grosse fourchette de légumes avant de l'enfourner dans ma bouche. C'est que j'avais faim !



Signature:
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : A. Baille

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 501
Notes : Compagnons : Ice le Sampal, Tea le renard Stellaire et Sun le Kasaïr
Messages : 666
Titre débile : Hareng

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Mer 6 Déc - 22:36


-Mon cher ami, je suis d'accord avec vous. L'emplacement n'est pas idéal mais ma truffe me commande de me taire et de profiter du repas avec dignité.

Refusant l'hydromel, je gouttais du bout de ma langue râpeuse le civet. L'odeur m'ennivra, les vapeurs illuminèrent mes moustaches de gouttelettes puis je mordis à pleine dents dans mon lapin.

-Chiel que ch'est bon !

Il m'était impossible de discuter, car relever la tête c'était prendre le risque de dévoiler mes poils badigeonnées de sauce.
Après m'être lentement nettoyé le menton, les moustaches et les bouts de pattes, je retournais mon regard sur le forgeron. Il était plus aimable que je ne l'imaginais. Je pourrais même croire qu'un humanoïde pouvait être une connaissance digne d'un Thoran. Il me restait une dernière chose à éclaircir avant de poser mes valises.

-Vous ne mangez que les légumes, seriez-vous par hasard végétarien ?

Oeil perçant contre oeil... Je n'ai pas de mot pour décrire les yeux des hommes. Je penchais la tête sur le côté, intrigué.
Pwyll Des Thoran
avatar

Avatar © : Moi

Masculin Titre : Cosmos

Race : Chat
Statut : Chatective Privé
Pims : 365
Messages : 226
Titre débile : Pa-chat

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Mer 13 Déc - 10:32


Je laissais mon invité déguster son repas, chose que je fis également. Les légumes avaient été baigné dans la sauce de cuisson du lapin, et je devais avouer que ce bouillon était très bon. Je repris des légumes une seconde fois, c'est que ça creuse de créer des articles.

- Vous avez vu juste Mr Pwyll, je suis végétarien. AVec sa tête de côté je d'eus refréner une envie de le caresser derrière la tête. Il était tellement mignon. Mais il était Li et non simple chat.

- Réjouissez-vous, cela fait plus de viande pour vous. dis-je en souriant.

Lorsque nous eûmes finit je ne tardais pas à débarrasser la chiche table avant de proposer à Pwyll de s'installer confortablement sur la couverture.

- Je vais me mettre au travail pour votre commande, je sais exactement comment procéder. Je vous laisse vous reposer, le feu n'est pas prêt de s'éteindre cette nuit. Reposez vous bien. Quand j'y pensais, ce client avait droit à tous les privilèges sous prétexte qu'il avait l'apparence d'un chat. J'étais influençable, il me faudrait y remédier. Plus tard, pour le moment j'avais du travail.

Je confectionnais le gilet de cuir de manière à ce qu'il soit pratique et élégant. J'y mis deux étuis, un dans chaque poche, et ajoutais un petit fourreau caché à l'intérieur pour y mettre le couteau, plutôt que dans la poche. Je l'avais placé de manière à ce qu'il soit facilement accessible pour la gueule de mon client, il pourrait ainsi mettre autre chose dans sa poche. Je renforçais les zones vitales en doublant voir triplant les couches de cuir.

Les heures filèrent jusqu'à ce que j'eus fini. Je laissais alors mon client à la lente respiration dormir tandis que je rejoignais mon lit à l'étage, laissant la porte ouverte pour entendre ce qu'il pouvait se passer en bas. Je glissais à l'oreille de mon Sampal un "Garde un oeil sur lui" avant de rejoindre le monde des rêves. J'espérais que le gilet convienne parfaitement aux attendtes de ce Pwyll des Thoran. Sa commande était un défi dont je m'étais un point d'honneur à parfaitement réaliser ...


Signature:
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : A. Baille

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 501
Notes : Compagnons : Ice le Sampal, Tea le renard Stellaire et Sun le Kasaïr
Messages : 666
Titre débile : Hareng

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Ven 15 Déc - 21:09


Un mangeur de salade et de petits pois !

-Je ne vous en tiendrais pas rigueur. La vue des carottes… Brrr.

J’avais retrouvé mon pavé chauffé par un miracle de transmission de chaleur, peut-être un charbon coincé dans l’interstice de deux pierres, ou une salamandre avait élu domicile en dessous…

-... me hérisse le poils alors…

Trois petits tours, j’étais prêts à m’enrouler sur moi-même, ma queue tel un fermoire se rabattant contre mon museau. La douceur de ma fourrure me chatouillait le museau et une odeur de lapin en sauce continuait de flotter dans l’air.

-...je vous les cède volontiers. Bonne nuit cher ami.

Enveloppé et dans les bras de Morchat, la nuit défila sans que le travail du forgeron ne vienne perturbé mon sommeil. Bien avant le evé du soleil, j’étirais pattes et griffes engourdies, tandis qu’au dehors quelques étoiles persistaient sur le manteau indigo de la nuit.
J’étais en la triste compagnie d’une forge quasi-éteinte. Il me vint à l’idée que l’artisan dormait à son tour. Que pourrais-je découvrir dans cet atelier ? Pensé et activé, mon plan de fouille minutieuse de la boutique commença.

-Les dagues ont retrouvé leur présentoir… Quelle étrange idée.

Un coup de patte et puis s’en vont ! ♪

-Oh le gros chat !

J’avais remarqué le sampal dont la taille considérable aurait fait de moi un chat-muse gueule.

-Messire, votre regard affâmé me fait croire que vous pourriez tenter de me dévorer. Je ne crains point les loups patauds mais vous et votre noble lignée avez bien tout mon respect…


Escala-chat sur une poutre assit, miaula tout l’hiver alertant ainsi la fourmis…
Pwyll Des Thoran
avatar

Avatar © : Moi

Masculin Titre : Cosmos

Race : Chat
Statut : Chatective Privé
Pims : 365
Messages : 226
Titre débile : Pa-chat

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Ven 29 Déc - 11:16


Des miaulements partant dans les aiguës me réveillèrent. Bon sang mais que se passait-il en bas ? Ce Pwyll avait-il un problème ?

Je descendis les escaliers par deux, glissant sur une marche et finissant au-rez-de-chaussée sur les fesses. Aïe.

Je me relevais aussi sec, avec une pointe au dos, et me dirigeais vers la boutique d'où les miaulements s'intensifièrent. Ice observait les poutres en l'air la queue battante. Ses oreilles en arrières et sa moustache frémissante, il était énervé.

Je regardais dans la même direction et vis mon client perché, s'adonnant à la chansonnette.
- Qu'est-ce qu'il vous prend ? Vous croyez vraiment que c'est une heure pour exercer votre voix ? m'agaçai-je.

Je m'avançais vers lui et m'enfonça une garde sous le pied, poussant un juron de douleur.
- Mais qu'est-ce ... Je vis alors les armes au sol. C'est quoi cette manie de tout jeter à terre ?

Client ou pas client, quand la fatigue s'invite au dialogue elle ne laisse peu de place à la courtoisie.
- Si vous continuez à vous comporter comme un matou des rues je vais aussi vous traiter tel quel ! Alors redescendez et rangez ce bazar ou c'est la rue qui vous attend,
me suis-je bien fait comprendre ?


Je fulminais, autant vous dire qu'il était inutile que je retourne me coucher. Avec cet énergumène mieux valait que je garde un œil sur ma boutique.
- Ice, s'il fait un pas de travers je t'autorise à le croquer ! finis-je par menacer.

Je retournais dans mon atelier pour raviver le feu. J'avais bien trop peu dormi, j'étais de mauvais poil, rejoignant le règne des poilus qui vivait ici. Il me fallait vider ma tête et rien de mieux que de battre le fer. J'eus alors l'idée de confectionner une petite épée à mon client, à la lame aussi fine que ses griffes, plus aiguisée et pointu encore.

Dans l'histoire ce chat Li était roi, non seulement il se jouait de moi, profitant de mon hospitalité pour exprimer ses caprices, mais en plus sans rien me demander je continuais à travailler pour lui en pleine nuit alors qu'il méritait la porte.

*Ayren, tu fais un bon larbin, il doit s'en délecter de plaisir l'autre agité là*


Signature:
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : A. Baille

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 501
Notes : Compagnons : Ice le Sampal, Tea le renard Stellaire et Sun le Kasaïr
Messages : 666
Titre débile : Hareng

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Dim 31 Déc - 15:50


-Cher Colocataire, je vous trouve très taciturne au réveil. Ne voyez-vous pas qu'il fait beau dehors ? La lune est encore haute. C'est revigorant !

Les poutres me donnaient l'avantage, j'étais inaccessible pour cet énorme chat stupide et pour le forgeron également. Clopin-clopant j'allais d'une planche à une autre, cherchant une échappatoire digne de mon rang. Le tigre énorme me fusillait de son regard perçant.
Pour me faire entendre de mon colocataire, je miaulais aussi fort que possible.

-A me traiter comme un chat de gouttière puis un repris de justice, ce n'est pas ainsi que nous pourrons forger une amitié solide !

Ces dagues étaient très mal rangées, je ne fais qu'aider sur mon temps libre. Et puis, les disposer ainsi sur des tables, elles seraient plus jolies dans des boitiers. Avec du velours, des soies, des tissus chatoyant et délicieux. Même sur une fourrure, elles auraient meilleur allure !
Il n'y aurait pas de chat pour s'y couper les coussinets. En plus, à tout mettre tout le temps au même endroit, on s'y lasse. Un peu de nouveauté dans la forge serait plus vivant. N'est-il pas ?

-Pourriez-vous au moins ranger votre tigre géant que je puisse descendre sans avoir l'impression d'être son prochain amuse-gueule ?
Pwyll Des Thoran
avatar

Avatar © : Moi

Masculin Titre : Cosmos

Race : Chat
Statut : Chatective Privé
Pims : 365
Messages : 226
Titre débile : Pa-chat

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Mer 3 Jan - 23:12


Que je range mon tigre ?

- Maître Pwyll sur sa poutre perchée, tenait en bouche une éloquence bien acérée. Maître Forgeron par sa voix agacé lui tint à peu près se langage : lui dis-je à travers la la boutique. Je me dirigeai ensuite à côté d'Ice avant de poursuivre. Bonsoir Maître Pwyll, vous avez voulu vous percher, grande soit votre aise. Restez donc en haut et braillez tout le reste de la nuit s'il vous en chante. Je serais ravie de faire echo à vos miaulement par mes coups de marteaux !

Je retournais ensuite dans l'arrière boutique et entrepris mon nouveau travail.
- Ice restera où il est, à votre aise de descendre ou non. conclus-je.

J'attrapais du métal pour le battre aussi finement qu'un long crochet à tricot. Je fus vite absorbé par mon travail et en oublier presque le chat. Bien qu'il se faisait un malin plaisir à se faire remarquer.

Les premiers rayons du soleil traversèrent les fenêtres plus vite que je ne le crus, et l'épée de Pwyll était quasiment terminée, il ne manquait plus qu'à la laisser refroidir.

Je remis la main sur le chat :
- Voici vos commandes cher colocataire, comme il s'amusait à me nommer. Je tendis la veste renforcée. Auriez-vous l'amabilité de l'essayer et de me dire qu'elle vous convient ?


Signature:
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : A. Baille

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 501
Notes : Compagnons : Ice le Sampal, Tea le renard Stellaire et Sun le Kasaïr
Messages : 666
Titre débile : Hareng

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Jeu 11 Jan - 23:15



-Mon cher ami, sachez que je vous trouve plus capricieux que moi au réveil et croyez-le ou non c’est vraiment quelque chose !

Il n’entendait rien et préférait que je reste sur mon perchoir plutôt que de me laisser libre dans sa forge. Je lorgnais ma pierre chaude devenue un territoire annexe mais, malheureusement enclavé dans celui du forgeron et de son monstre pelucheux.

-Vous ne me laissez pas le choix !

Enroulé à la jonction d’une poutre et d’un mur, pierre froide contre pelage, je posais mon regard sur le forgeron travaillant. Mes paupières se ferment lentement au rythme du marteau. Il berçait mon sommeil pendant des heures jusqu’à l’instant où le maitre forgeron m’apporta ma commande.

Réveillé par la voix masculine de l’humain, je m’étirais longuement en baillant largement. Une fois la mâchoire détendue par ses étirements félins, griffes plantées dans le bois de la poutre, je me laissais tomber centimètres par centimètres jusqu’au sol.
L’oeil rivé sur l’animal immense toujours prêt à goûter ma viande.

-Je vois que vous me traitez toujours tel un cambrioleur…

Avec souplesse, museau en fronde, je me faufilais dans le gilet de cuir et passait mes pattes dans les chas ouverts. Sur mes pattes arrières, je palpais du coussinet les poches accessibles.

La petite épée vint toute seule. Elle tenait entre deux griffes et formait une pointe menaçante au bout de la patte.

-Quelle finesse, messire. Votre travail est remarquable !
Pwyll Des Thoran
avatar

Avatar © : Moi

Masculin Titre : Cosmos

Race : Chat
Statut : Chatective Privé
Pims : 365
Messages : 226
Titre débile : Pa-chat

Re: Chat-d'en -fer à la forge

le Sam 13 Jan - 17:07


Alors que le chat-Li essayait son gilet, je commandais à Ice de retourner dans l'arrière-boutique. Il râla mais finit par retrouver son coin où, de loin, il continuait à garder un oeil sur Pwyll prêt à intervenir.

- J'en conclus que cela vous convient. Dis-je sans trop montrer la fierté de son compliment.

- Non pas que je voudrais vous mettre à la porte, quoi qu'un peu quand même avec le raffut dont vous m'avez régalé les oreilles durant la nuit, je vais vous faire payer votre commande et vous proposer de vous pavaner avec dans les rues qui vous conviendront.

Je me dirigeais derrière le comptoir et sortie la machine d'encaissement.
- Cela vous fera 40 Pims. Ferme je ne comptais pas discuter ce prix. Nous n'en avions pas convenu avant et j'espérais que cela lui convienne car je ne pourrais refourguer ce gilet sur mesure aisément.
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : A. Baille

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 501
Notes : Compagnons : Ice le Sampal, Tea le renard Stellaire et Sun le Kasaïr
Messages : 666
Titre débile : Hareng

Re: Chat-d'en -fer à la forge


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires