Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Je panse donc j'essuie

le Sam 27 Mai - 20:38


Spoiler:

Les transports en commun des fumerolles me surprendront toujours. Des espèces d'énormes bus fonctionnant à vapeur quadrillent la ville, du matin au soir. Il est possible de se rendre d'un point A à un point B à toute heure sans même avoir un moyen de transport personnel. Cependant, aux heures de pointe, ils étaient généralement bondés. Et fort heureusement pour Lilou et moi, celui menant au sanctuaire ne l'était pas.

Le sanctuaire des braves est le plus grand hôpital de tout l'Entre-Monde. Son immense structure surplombe la plupart des autres bâtisses du quartier. En outre, il fait preuve d'un niveau technologique qui contraste complètement de son environnement alentour, telle une oasis au milieu du désert.

En entrant dans le hall d'accueil, les infirmières tournent toutes le regard vers nous, certaines horrifiées par notre état, d'autres encore avec un mélange subtil entre la désapprobation, et un léger sourire que je ne comprenais pas.

L'une d'entre elles s'approche de nous :

- Mais, que vous est-il arrivé ? Vous êtes parti en mission avec Wergeld en personne ?

À cette question, je vis le regard de plusieurs infirmières nous dévisager avec insistance et curiosité. Mais ma réponse fit tout de suite retomber l'ambiance :

- Heu.... non.... Je n'ai pas l'honneur de le connaître.

La curiosité fit immédiatement place à la déception :

- Bon... Veuillez signer le formulaire ici, je vais vous guider jusqu'à la chambre...pfffffff.....





- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 271
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Je panse donc j'essuie

le Dim 28 Mai - 10:10


Ils prirent un bus à vapeur pour se rendre au sanctuaire, c’était une première pour Lilou, jusqu’à présent elle n’avait pris que des moyens de transport archaïque : ses pieds ou un vélo. Elle était un peu émerveillée, partager entre la joie de découvrir une nouvelle activité, et la désolation en voyant les épais nuage noir que ce bus rejetait. Elle pris le temps de savourer la glace à l’italienne que Kip leurs avait gentiment offert

Le sanctuaire était immense, si immense que lilou soudainement intimidé par cet endroit inconnu et imposant, choisit de se cacher derrière Richye. Tout le monde les regardait ce n’était pas pour arranger son malaise. Après un quiproquo, une infermière leur donna un formulaire à remplir. Lilou pris le sien, on y demandait un tas d’informations qu’elle n’avait pas en sa procession.

- Richye, je veux partir, souffla t’elle, je vais avoir des problèmes

Elle n’y avait pas réfléchit avant, mais il était certain que les infirmières appelleraient l’orphelinat pour expliquer que l’une de leur pensionnaire était arrivé chez eux couverte d’éraflures. Elle c’était déjà fait enguirlander il y a quelque jours après ses péripéties à Northrives en compagnie de Kaïl, où elle était rentré recouverte de boue et de bleue. Pour la peine elle avait écopé de 6 mois de corvée de patate, et elle détestait éplucher les patates, c’était une activité tellement ennuyante, elle ne voulait pas rallonger sa peine.

- Partons s’il te plaît

Elle commença à tirer son bras, croyant naïvement qu’elle pourrait le déplacer avec sa force de fillette.




( ゚ヮ゚) Toute connaissance commence par les sentiments. Leonard de Vinci
Lilou
avatar

Avatar © : christelle ponche

Féminin Suivi : fiche personnage , feuillet de vie

Titre : Incontrôlable

Race : mi humain / mi esprit
Statut : Apprentie guèrisseuse
Pims : 50
Notes : Fille adoptive de Richye Erelm
Titou : ressemble à un petit écureuil
Higor : un sniffleur dessiné par Kaïl
Cookie et Nougatine : des cyberloups
Dakota : tout petit Koala
Messages : 298

Re: Je panse donc j'essuie

le Dim 28 Mai - 15:13


Elle me tirait le bras de toutes ses forces, insistant pour repartir d'ici. Mais j'insistais :

- Mais tu sais, Lilou, toi comme moi, nous avons besoin de soin. Et puis, je ne peux décemment pas me présenter à ma nomination en tant qu'Alchimiste avec cette tête.

Je regarde alors son formulaire et vois qu'il y a pas mal de blancs. Je lui propose alors :

Pour ça, si tu veux, je peux t'aider.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 271
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Je panse donc j'essuie

le Dim 28 Mai - 21:00



Lilou tourna vers lui un visage implorant.

- s’il te plaiiiit !

Elle continua à tirer sur son bras, mais voyant qu’il ne voulait pas en démordre et qu'il ne bougeait pas d'un centimétre, elle se cala profondément dans un des sièges de la salle d’attente. Après un petit temps de réflexion, à se demander si elle n’aller pas décamper, elle finit par décider de faire confiance à Richye. Elle poussa un énorme soupir et à contrecœur prononça les mots :

« c’est d’accord, je vais te faire confiance », et elle lui donna son formulaire.
Elle avait le sentiment que Richye était une bonne personne, un peu maladroite parfois, mais sincèrement gentille, et elle ne doutait pas de ses bonnes intentions. Elle espérait juste que ce soit un bon menteur.

Une infirmière de petite taille et à la voix fluette, s'avança vers eux et les informa :

- Un médecin va vous ausculter individuellement, en salle d’examen n°3. Vous pouvez vous y installer.
Vous êtes monsieur ? Avez vous remplit les formulaires ?






( ゚ヮ゚) Toute connaissance commence par les sentiments. Leonard de Vinci
Lilou
avatar

Avatar © : christelle ponche

Féminin Suivi : fiche personnage , feuillet de vie

Titre : Incontrôlable

Race : mi humain / mi esprit
Statut : Apprentie guèrisseuse
Pims : 50
Notes : Fille adoptive de Richye Erelm
Titou : ressemble à un petit écureuil
Higor : un sniffleur dessiné par Kaïl
Cookie et Nougatine : des cyberloups
Dakota : tout petit Koala
Messages : 298

Re: Je panse donc j'essuie

le Dim 28 Mai - 22:35


- Monsieur Richye Erelm, futur Alchimiste, et voici mon élève.

Je tentais ce "coup de bluff" (quoi ? C'est juste de l'anticipation ), en espérant que Lilou comprendrait, et que ça lui éviterait les remontrances de ses parents, et accessoirement qu'ils ne viennent pas me le reprocher ensuite.

Je tends alors les feuilles remplies par mes soins, et priais pour qu'aucune incohérence n'éveille la suspicion chez les médecins présents.

-Mmmmhhhh....tout à l'air en règle. Par ici, je vous prie.

Avant de me diriger vers la salle, je chuchote :

- J'espère que tu me pardonneras ce bluff, mais ne t'inquiète pas je veille sur toi. Ça devrait t'éviter une dispute de la part de tes parents.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 271
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Je panse donc j'essuie

le Dim 28 Mai - 23:45


Alors que le Dieu rangeait des dossiers et classait des résultats d’examens complémentaires demandés pour plusieurs de ses patients, il releva la tête en entendant frapper à la porte de son bureau. Il s’agissait d’une des infirmières qui venait lui remettre deux formulaires d’hospitalisation. Parcourant rapidement les quelques lignes du document, Neñvel ne reconnu pas les deux noms mentionnés. Il eut un petit soupir de soulagement, au moins, il ne s’agissait pas de Wergeld qui revenait une fois de plus esquinté d’une mission périlleuse comme seul lui savait si bien les choisir. Délaissant les amas de dossiers qui restaient sur son bureau – la paperasse ne se terminait jamais dans cet hôpital, une vraie horreur – le guérisseur sorti de son bureau, en prenant soin de refermer la porte à clef, puis se dirigea vers la salle d’examen où se trouvait l’homme. D’après l’infirmière, c’était lui qui présentait le plus de blessures visibles.

Après avoir frappé légèrement à la porte, le Dieu dont les yeux avaient pris la couleur de l’argent en fusion et les cheveux s’étaient teintés d’un bleu pastel, pénétra dans la salle d’examen. Se trouvait face à lui l’homme dont faisait référence le premier registre. L’homme présentait effectivement de nombreuses blessures, surtout au niveau des bras et du visage, faisant évoquer plutôt des griffures et des morsures. Mais de quoi ?

« Monsieur Erelm ? Bonjour, je me nomme Neñvel et je suis celui qui s’occupera de vous aujourd’hui. Pourriez-vous me dire exactement ce qui s’est passé, s’il vous plait ? »

Le guérisseur avait parlé d’une voix cristalline et rassurante. Il avait toutefois portait l’accent sur le mot « exactement ». Trop souvent, les patients mentaient par omission et cela pouvait avoir de néfastes conséquences sur leur santé à plus ou moins long terme.
Neñvel
Directeur du Sanctuaire
avatar

Avatar © : Heise

Masculin Statut : Directeur du Sanctuaire des Braves
Pims : 275
Messages : 19

Re: Je panse donc j'essuie

le Lun 29 Mai - 0:32


L'homme qui venait d'entrer dans la pièce me paraissait diablement jeune pour un guérisseur. Comme quoi, le talent n'attend pas le nombre des années.

Sa voix calme et son ton posé lui donnait cependant une certaine aura.

- Bonjour Dr Neñvel. Nous étions, mon élève et moi, partis pour une mission à la demande de Mademoiselle Eva Carine.
Des chauve-souris ont envahis les combles de la tour du savoir. Nous sommes parvenus à déloger les créatures, mais elles se sont montrés peu coopératives, l'une d'elle m'ayant occasionné une morsure à la main droite, ainsi qu'une mauvaise chute sur l'épaule gauche, en plus de toutes les griffures que ses congénères ont pu m'infliger. Mon élève, la jeune fille qui m'accompagne en ce moment, s'en est tiré mieux que moi, avec quelques griffures




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 271
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Je panse donc j'essuie

le Lun 29 Mai - 15:13



Richye la fît passer pour son élève, quelle bonne idée, lorsqu’il la présenta comme telle, Lilou acquiesça d’un signe de tête. L’infirmière regarda les papiers, et dit que tout était en règle, elle était sauve ! Richye, un instant avant d’entrer pour se faire examiner, lui dit qu’elle n’aurai pas à s’inquiéter de se faire disputer par ses parents, elle n’eut pas le temps de lui expliquer qu’elle n’en avait pas, mais c’était peu être mieux ainsi, elle n’avait pas envie que son attitude envers elle change après cette révélation.

Quelques instants plus tard, un jeune homme fort élégant, entra à son tour dans la salle d’examen. Il avait une peau nacrée qui donnait l’impression d’avoir affaire à une poupée de porcelaine, et il donnait le vague sentiment de ne pas être complètement matériel. Lilou aimait bien la sensation que procurait son passage dans l'air ambiant.

Elle commençais à trouver le temps long dans cette salle d’attente, elle balançait ses jambes dans le vide cherchant une activité pour l’occuper. Elle sortie son petit carnet noir, et commença à griffonner ses dernière observations botanique. Visiblement, et pour une fois, le baume qu’elle avait préparé n’avait pas eut d’effet secondaire, elle tenait enfin une recette efficace, il faudrait qu’elle interroge Richye pour savoir, si l’application de celui ci l’avait un peu soulagé, et qu’elle observe la résorption de son bleu. Ça voulais dire qu’elle devait le revoir au moins une fois pour contrôler et aussi vérifier qu’il n’ai pas non plus d’effets secondaires à retardement… Elle rengaina son carnet, et recommença à s’ennuyer

*c’est looooooooong !* pensa-t-elle fortement. Et elle fit battre ses pieds dans les airs de plus belle.





( ゚ヮ゚) Toute connaissance commence par les sentiments. Leonard de Vinci
Lilou
avatar

Avatar © : christelle ponche

Féminin Suivi : fiche personnage , feuillet de vie

Titre : Incontrôlable

Race : mi humain / mi esprit
Statut : Apprentie guèrisseuse
Pims : 50
Notes : Fille adoptive de Richye Erelm
Titou : ressemble à un petit écureuil
Higor : un sniffleur dessiné par Kaïl
Cookie et Nougatine : des cyberloups
Dakota : tout petit Koala
Messages : 298

Re: Je panse donc j'essuie

le Lun 29 Mai - 18:49


Après avoir écouté attentivement les mésaventures de ses patients, Neñvel hocha la tête et un sourire rassurant se dessina sur son visage enfantin. Ainsi donc, les chauve-souris de la Tour du Savoir pouvaient se montrer belliqueusez lorsqu’il s’agissait de défendre leur territoire, c’était une information qu’il contait bien conserver. L’état général de l’homme qui lui faisait face était tout à fait rassurant. Certes, il avait fait une mauvaise chute et la morsure présente au niveau de sa main nécessitait quelques points de suture, mais il s’en tirait à bon compte. Le seul petit souci concernait probablement les innombrables virus que pouvaient trimbaler les chauves-souris, mais là encore il ne s’en faisait pas trop.

« Très bien. Je vais vous examiner, mais avant cela savez-vous si votre vaccination antitétanique est à jour ? »

Tout en écoutant la réponse, le Dieu commença à s’intéresser à son épaule. L’homme arrivait toujours à la mobiliser, bien que de façon limitée. On pouvait voir une légère déformation de l’articulation acromio-claviculaire typique d’une luxation antérieure de l’épaule. Rien de grave, mais il allait devoir garder le bras en écharpe pendant quelques jour après la réduction. En examinant le membre meurtri, Neñvel ne pût s’empêcher de remarquer que l’on avait appliqué un baume antalgique. A l’odeur probablement un extrait d’Arnica. Excellente idée, l’homme avait de bons réflexes.

« Plus de peur que de mal. Votre épaule est luxée, mais nous pouvons réduire la luxation sans aucun souci a priori. Vous avez eu une bonne idée d’utiliser une pommade à base d’Arnica pour apaiser la douleur. Quant à ce qui est de votre main, elle va nécessiter deux points de suture et vous aurez droit à une vaccination de prévention contre la rage et on en profitera pour mettre à jour celle contre le tétanos. »

Le médecin s’arrêta quelques secondes afin d’être sûr que son patient avait tout compris et qu’il ne s’opposait pas aux soins. Puis reprit, afin de lui laisser un peu de temps pour réfléchir et pour lui permettre de poser par la suite les questions qui lui seraient éventuellement venues.

« Avant tout ça, je vais demander aux infirmières de venir faire des radios de votre épaule et de votre main pour être sûr qu’il n’y ai rien d’autre. Pendant ce temps j’irai voir votre élève dans la salle d’à côté. Essayez de vous reposer un petit peu en attendant, d’accord ? »

Après un dernier sourire, Neñvel quitta la salle d’examen et fit signe à deux infirmières de venir. Il leur expliqua à voix basse qu’il voulait qu’on lui fasse les radios de l’épaule gauche et de la main droite de monsieur Erelm, qu’on lui prépare un nécessaire à sutures ainsi que les vaccins nécessaire. S’étant assurée qu’elles avaient bien tout noté, il se dirigea vers la salle d’attente

Là, se trouvait une très jeune fille, aux yeux clairs et à la belle chevelure rousse, qui balançait des pieds dans le vide. Elle avait une candeur enfantine, et même s’il était difficile d’évaluer l’âge de quelqu’un dans l’Entre-Monde, elle avait probablement réellement 11 ans. Neñvel ne put s’empêcher de sourire en la voyant, il avait toujours apprécié les enfants plus que les adultes. Il s’approcha d’elle et s’accroupie légèrement afin d’être à la hauteur de la jeune fille.

« Bonjour, je m’appelle Neñvel, je suis un des médecins ici. Tu dois être Lilou, s’est bien ça ? J’ai vu ton mentor juste avant, il va bien, ne t’en fait pas. On prend bien soin de lui. Tu veux bien m’accompagner dans la salle juste à côté, pour que je puisse vérifier que tout va bien pour toi, aussi ? »

Se redressant, le Dieu invita chaleureusement la jeune fille à se rendre dans la salle d’examen adjacente à celle où se trouvait son mentor.
Neñvel
Directeur du Sanctuaire
avatar

Avatar © : Heise

Masculin Statut : Directeur du Sanctuaire des Braves
Pims : 275
Messages : 19

Re: Je panse donc j'essuie

le Lun 29 Mai - 19:44


- Ça doit faire six mois que j'ai fait mon dernier rappel.

Le jeune homme en profita pour examiner attentivement mon épaule. Il se voulait rassurant sur l'état de celle-ci, en saluant l'initiative du beaume d'arnica. Je saluais l'initiative de Lilou qui m'empêchait quelques complications.

- Mon élève a eu le bon réflexe. Je suis sûr qu'elle deviendra une bonne alchimiste... ou une bonne guérisseuse

Je m'en tirerais seulement avec une écharpe, un rappel et deux points de suture. Voilà qui me fera un beau souvenir de ces mésaventures !

- Très bien. Je vais patienter ici, et tâcher de me reposer.

Je n'attendais pas longtemps, à peine le médecin ressorti, pour fermer les yeux.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 271
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Je panse donc j'essuie


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires