Un pansement s'il vous plait

le Mer 28 Juin - 23:47


Wergeld nous à emmené dans un hôpital ? Je crois, en tout cas je commence à avoir ma vue qui reviens, je crois qu'on nous regardent beaucoup, en même temps on a un démon de 2 mètres a l'agonie et un p'tit mec qui le tien avec une grosse épée pleine de sang fraie, donc heuuuu comment dire... Oui.
C"tait beau quand même de voire leurs ombres danser dans la brume... Je ne regrette rien ! 8D

L'adrénaline du combat c'est drastiquement réduit, ravivant les intenses douleurs dans tout le corps et surtout à mon ventre qui saigne un peu trop apparemment... Je ne peu pas beaucoup bouger, et je crois que je m'évanouie des fois. Wergeld lui semble bien se porter, le plus long pour lui sera de nettoyer sa lame, et écouter les gens le blâmer parce-que je suis mal en point, la madame de la bibliothèque l'avais prévenue si je me souviens bien, et au final il a eu se qu'il voulait, il l'a fait la mission tout seul pour dire.

Tout semble bonder de monde, je sais pas pourquoi, mais c'est le cas, et nous attendons un moment, c'est pas grave, dans quelques heures les douleurs serons passées et je pourrais me soigner vaguement moi même, à moins que ma blessure soit plus importante que je pense, mais je suis tellement dans les vapes je suis incapable de le savoir... Du coup on attend tant bien que mal, un médecin qui daigne nous, enfin ME porter secours. Je commence a avoir sommeil....


___________________________________________________________________________________________________
Signature:
Spoiler:
Azarion dessiné par moi même avec mes petits skills en dessins
Agualarion Azarus
Sanctuari
avatar

Masculin Titre : Altera
Race : Démon
Statut : Sanctuari
Pims : 10
Messages : 97
Titre débile : Élevé par Lilith.

Re: Un pansement s'il vous plait

le Jeu 29 Juin - 22:03


Je le portais sur un lit qu'un guérisseur approcha. Il n'était pas en si mauvais état que ça, il n'avait que quelques ouvertures... Je le regardais avec l'oeil de celui qui en avait vu des pires. Machinalement, je pensais à la dernière fois qu'on m'a troué le bide. C'est un mauvais souvenir même aujourd'hui aussi je les laisse l'emporter et je suis gentiment l'interne qui m'entraine vers une salle de soin.

-Ça faisait longtemps me dit-il avec un sourire. Vous avez quoi de cassé ce coup-ci ?

Je lui renvoie un sourire confiant, je suis assez fier de moi lorsque je répond :

-Au mieux une côte de cassée. Mais, je crois que je n'ai que quelques égratignures.

Il nettoie patiemment les fameuses égratignures. Une magicien vint m'observer et sous son regard inquisiteur il m'apparu déçu.
Rien de cassé, j'avais quelques côtes fêlées qui se remettront d'elles-mêmes. J'entends une infirmière remercier un ciel inexistant aux fumerolles et dire :

-Pour une fois qu'il débarque en bonne santé, j'aurais au moins vu ça un jour...

Elle s'en va non s'en m'offrir un clin d'oeil taquin.

-Bon bah, si je suis d'attaque, j'y retourne, hein.

La salle des urgences était assez remplie pour dissimuler Ayame qui venait d'arriver. Je payerais cher pour connaitre le nom de celui qui m'a vendu, car l'elfe débarque avec dans le regard une promesse de souffrance à venir.

-Tu ne vas nulle part.

Il n'a pas l'indécence de crier dans un hôpital et encore moins de se comporter comme un hystérique. Je le soupçonne de tenter de me récupérer depuis la veille alors, penaud, je lui offre un sourire tout en remettant ma veste par dessus la tunique de lin qui vient d'apparaitre sur mon dos.

-Pour une fois que je suis revenu sans bobos, j'ai le droit à une deuxième virée !

Je retiens un bâillement et c'est pendant ce mouvement anodin que je l'observe changer d'humeur. Il sourit, l'elfe est un petit soleil de joie lorsqu'il sourit ainsi. Il semble profondément soulagé. Je suis désarçonné car il a vraiment cet air rassuré. On dirait qu'il me croyait partit pour une virée suicide. Je me relève et lui tapote le dos.

Il me suit jusqu'à l'accueil où un sourire canaille et un compliment me permettent de décrocher le numéro de chambre d'Agualarion.

-Il s'appelle comment ton partenaire ?
-J'en sais rien.

L'elfe me regarde de son oeil unique et un petit sentiment de culpabilité m'envahit. Je ne vais pas lui raconter les détails de la mission mais j'insistais sur notre arrêt par Lazareth pour l'équiper un peu et faire connaissance histoire d'être certain qu'il était "prêt" pour ce genre de mission. Lorsque l'elfe me demanda si je l'avais considéré comme "prêt" je lui avouais d'un haussement d'épaules que je n'étais pas certain de mon jugement lorsqu'il s'était jeté sous les pattes de Zuyto.

-Mais la bonne nouvelle, c'est que Zuyto est mort.

J'entrais, cette fois, dans le détail du combat. L'optimus enfin utilisé convenablement avait un potentiel destructeur inouïe. J'étais au paradis en lui expliquant qu'une lévitation par-ci, un Kohë par là et même un peu de Brume m'avaient permis de lui enfoncé mon épée dans le crâne sans blessures. L'elfe soupira. Il avait toujours cette pointe de désapprobation lorsqu'il soupirait ainsi et pourtant, je le savais, il était fier. Comme un père qui vient d'écouter comment son fils avait gagné la bagarre.

J'emmenais Ayame avec moi hors de l'hôpital. Sur le chemin pour rentrer sur K'ouen, je dus aussi lui expliquer qu'il faudrait envoyer quelqu'un s'assurer qu'aucun oeuf ou petits ne survivent à leur papa-ou-maman.
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :

Titre : Optimus - Noble, Héros,
Voyageur, Artisan, Acolyte,
Perçant, Precision, Fashion,
Bling-Bling, Make-Up, Rockstar,
Voleur, Tchi, Daya, Titan

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 916
Messages : 13147
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/
- Sujets similaires