Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Un bon aimant, du scotch et hop !

le Mar 26 Juin - 22:17


Spoiler:
Nom de la mission : Un bon aimant, du scotch et hop !
Nombre de personnes autorisées : 4
Description : Il y a trop longtemps qu'une créature se croit au-dessus de tous en ce monde. Il est grand temps de lui faire comprendre que s'en est fini. Un nouvel ordre se dessine dans les bas-fonds de la criminalité. Une mystérieuse entité s'en va en guerre contre un empire.
Braquez la Banque Centrale des Pims.
C'est aussi simple que ça.
Gain total : 15% du butin

Avec autant d'argent sur la table, c'est difficile de dire "non". Surtout quand l'éminence grise qui vous enjoint à aller risquer votre peau pour ce même argent, est celui qui vient de vous éviter la visite des sanctuaris. Revoir la bibliothèque lui fait froid dans le dos. Il jetais des regards méfiants sur les gardes et sanctuaris dont il croisait la route. Pourquoi n'était-il toujours pas en prison ?
Par la magie du saint esprit, ou de quelque chose pire encore.

Bedivere grimpa les escaliers quatre à quatre, il fit semblant de rechercher un livre dans les rayonnages, en pris plusieurs et s'installa sur un siège du quatrième étage. Lire n'était pas plus difficile que d'attendre, ce qui l'était : ne pas s'endormir.
L'autre rongeur avait tout intérêt à se montre rapidement, Bedivere n'était pas un homme d'une grande patience.

Bien sûr, au quatrième étage, il voyait un paquet de monde. Des gens passe-partout dont il était évident qu'ils n'avaient rien à voir avec les affaires se tramant derrière les livres.
Et quelques personnes sortaient du lot. De celles dont on se demandait si elles venaient véritablement lire... Trop musclées, trop bien équipées... Bedivere n'était pas sûr à cent pour cent que chacune de ces personnes louches étaient des gens des Ombres, au moins, il avait toutes ses chances à parier sur plusieurs d'entre elles avec un taux d'échec assez faible.
Bedivere n'étant pas joueur, il abandonna son inspection des tables pour commencer sa lecture.

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Mar 26 Juin - 22:58


"The boy is back in town" ! Et aujourd'hui est le jour que j'ai choisi, un jour élu. Ce jour recevra l'honneur d'être celui du grand retour d'Owen Dawson dans les affaires ! Le crime n'attendait plus, j'avais besoin d'un coup, et d'un gros. Marre des petits meurtres dans Magna pour me passer les nerfs, marre des vols à deux balles. J'avais besoin de plus ! Une mission... Voilà ce qu'il me fallait. J'avais entendu parler d'un type qui donnait des missions venant de tous commanditaires à ceux qui voulaient obtenir un peu d'argent. Les "contacts" c'est bien la première chose qu'il fallait aux criminels.

Un joli costume sur moi, revolver dans la veste, et le principal pour ne pas être repérer par les fans hystériques: les lunettes de soleil. Allez savoir pourquoi, porter des lunettes de soleil a le don de vous faire oublier de temps à autre. Ce doit être le syndrome Clark Kent ! Et oui... Toujours caser des références pop-culture, les jeunes adorent et vous adorent.

Et musique ! Les écouteurs bien ancrés dans les oreilles, et c'est parti. Un taxi pour Cerclon, puis la bibliothèque à pied, et pour finir le quatrième étage. C'était bien la première fois que j'entrais ici. D'habitude, quand je venais à Cerclon, c'était plus pour un tournage ou pour aller dans un club, pas pour lire des livres. Enfin bon ! Le plan était tout tracé, le quatrième étage, puis un fauteuil.

Coup d'œil par ci, coup d'œil par là. Un petit pas de danse guilleret et on va s'asseoir sur un sofa après avoir pris un livre au pif sur une étagère. "La criminologie pour les Nuls"... Et on repose. Je ne veux pas être pris pour un sanctuari. Un autre, un autre... Et voilà : "Séduire en douze leçons"... Ouais bon... Pour la crédibilité, on repassera, mais bon, il était temps de se plonger dans la lecture.
Owen Dawson
avatar

Avatar © : Qissus

Masculin Suivi :


Race : Gargouille
Statut : Criminel / Acteur
Pims : 10
Messages : 107
Titre débile : Black Devil

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Mar 26 Juin - 23:21


Les missions c’était enchaîné les unes après les autres, Rubis n’avait toujours pas prit le temps de passer à la tour d’Elysium depuis cette nuit chaleureuse qu’ils avaient partagé. Elle se demandait ce que faisait Owen depuis tout ce temps et en même temps elle avait toujours cette petite appréhension à l’idée de le revoir. Du coup elle avait repoussé, l’échéance encore et encore. Finalement 2 semaines c’étaient écoulé sans qu’elle donne signe de vie.

C’est plongé dans ses pensées qu’elle arriva à la bibliothèque. Des vêtements sombres et amples, ses cheveux remontés en chignon lui donnaient l’apparence d’une lectrice chevronnée. Elle grimpait les étages d’un pas léger et félin. Elle faisait profil bas, sortir avec un acteur avait quelques désavantages pour sa carrière de voleuse.

Elle arrivait au quatrième étage et se figeait sur place. Il était là affalait dans un fauteuil qui semblait peiner arriver à supporter son poids. Que faire ? Fuir ? Non, elle ne pouvait pas lui faire le coup encore une fois. Elle avançait vers lui il semblait plongé dans sa lecture, des écouteurs dans les oreilles, le sourire aux lèvres. Son cœur se mit à palpiter doucement en le regardant. Mais cette sensation se dissipa vite lorsqu’elle vit le titre de sa lecture.

Elle allait s’échouer sur le fauteuil en face du sien les bras croisés, Rubis le fusillait du regard attendant qu’il daigne lever les yeux de son livre qui semblait tellement l’amuser. Elle lui aurait bien fait une scène la tout de suite, mais elle n'avait pas envie d'ameuter la bibliothécaire et ses sbires, le savons attendrait.

Rubis
avatar

Féminin Suivi : Fiche // Feuillet de Vie //compte <3

Titre : Sarkina, Zelva, Kohë, Perçant, Hermès, Voleur, Kesukuan, Salva, Lin, Brume, Acolyte, Prince des Ombres

Race : humaine
Statut : Voleuse
Pims : 61
Messages : 191
Titre débile : rubis Talair #L'équipage à la flasque vide

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Jeu 28 Juin - 18:20


« UN BON AIMANT DU SCOTCH ET HOP »



Abel glissa lentement son doigt sur les couvertures des livres du quatrième étage. Ses yeux gris, perçants, sondaient le monde qui bougeait en faisant fi de ses propres gestes. Il esquissa un sourire en voyant un livre qu'il avait déjà lu. Un thriller noir et sordide mais, en bon lecteur, il était plutôt curieux et intéressé par tous les styles de littérature. Ceci dit, il n'avait pas beaucoup aimé l'écriture de l'auteur, bien trop graphique à son goût. Il aimait la subtilité, il aimait lire entre les lignes... Les livres étaient un peu à l'image des hommes. Il relierait ce livre volontairement trash pour le spectacle à ce gros tas de muscles qu'il pouvait entre-apercevoir dans le coin gauche de son champ de vision. Avec l'expérience, il avait apprit à observer les comportements humains. Après tout, ici, tout n'était pas toujours à mettre entre toutes les mains...

En parlant de ça, son regard fût happé respectivement par un homme à la chevelure blanche, par un autre homme, un peu après, un brun aux nombreux tatouages, puis, enfin, par une jeune femme qu'il avait déjà vu. Tous deux semblaient comprendre les règles de ce lieu et un fin sourire s'étira sur ses lèvres. Après avoir fait son choix, il s'approcha de la table devant le siège de l'homme aux cheveux blancs. L'air de rien, il posa le livre sur cette dernière.

«Vous avez l'air d'aimer la lecture. Je me permets de vous conseiller ce livre. Vous verrez, l'histoire y est passionnante.»

En bas du récapitulatif du sale boulot à accomplir, en petites lettres, il avait tout de même pris le temps de conseiller à l'homme de s'entourer. Il se redressa et fixa, un très court instant, l'homme tatoué de ses yeux de perles avant de retourner parmi les ombres des rayonnages, se rechercher une lecture...

Vu le regard que lui lançait la jeune femme qu'il avait déjà vu, il lui souhaita mentalement du courage pour affronter cette future tornade.

Spoiler:
Okay, c'est noté, je l'ajoute ! ^^
Siegfried H. Abelford
Modérateur | Assistant bibliothécaire
avatar

Avatar © : Heine Rammsteiner by Scarlet (Pixiv) | Avatar fait par mes soins

Suivi :

Titre : Acolyte

Race : Esprit
Statut : Assistant Bibliothécaire | Vendeur de Jouets
Pims : 25
Messages : 81
Titre débile : Twi Twi Chacha

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Jeu 28 Juin - 20:56


Le gars n'avait rien à voir avec le rat. On aurait dit l'un de ces corps à vendre de Rivetiel alors Bedivere s'assura de ne pas accrocher son regard gris et pris seulement la mission qui l'intéressait. Il emprunterait le livre tout entier pour paraitre crédible, allant même jusqu'à lire une page ou deux. Concentré sur sa lecture... Pas tout à fait. On lui avait délibérément indiqué des équipiers et ces deux-là n'étaient pas au sommet de sa liste de préférences. Le gars était par trop voyant -c'était pas une starlette de Tern ?- et cette fille au regard dur face à lui. Un couple. Il mit du temps à se décider à aller leur parler. Pour se donner du courage, il lisait tranquillement quelques pages du livre, risquant même de se laisser absorber par les mots.

Son employeur était assez caractériel pour ne pas prendre se risque. Il referma le livre et approcha l'autre lecteur. L'homme, barbu, épaules larges et l'allure de tueur... Bedivere ajouta à son avis sur l'individu qu'il avait la carrure pour se rendre utile.

-Ce livre.

Il désigna le bouquin sur les techniques de séductions avec dédain.

-Il est aussi mauvais que son titre le laisse croire...

Bedivere tapota l'ouvrage qu'il avait en main. Le marque-page de mission dépassait du livre. Si ces deux-là étaient la moitié des tueurs qu'il aimerait avoir avec lui vu dans quoi il allait s'embarquer, ils ne pouvaient pas louper cet indice-là.

-Vraiment, je te conseille plutôt le rayonnage sur le PNL. C'est scientifique et efficace.

Toujours se tapotement sur la couverture du livre. Le jeune homme considéra qu'il s'était suffisamment fait connaitre, il le salua d'un signe de tête et s'éloigna en silence.
Au rez-de-chaussé, on lui permis d'emprunter l'ouvrage qu'il avait en main. Il quitta la tour. Avisant que personne ne le suivait, il s'engouffra dans une ruelle menant aux escaliers, les mêmes marches vous délivrant en plein Magna une centaine de mètres plus bas.

Il n'y avait plus qu'à attendre les deux autres membres de l'équipe... Pour un peu qu'ils soient intelligents. Sinon, Bedivere n'aurait plus qu'à aller les trouver lui-même. Peut-être en les suivant ? Le type doit être facile à retrouver, l'autre rouquine par contre, ça allait être bonbon.
Un soupir s'échappa de ses lèvres, il se mit à lire, adossé à la porte d'accès des escaliers.

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Jeu 28 Juin - 22:19


Un homme pâle et maigre vint déposer un livre sur mes genoux. "L'histoire est passionnante", hein ? J'espère que c'est ce que je crois et pas un rat de bibliothèque qui m'a pris pour un grand lecteur... D'ailleurs, comment on pouvait me prendre pour un amateur de livre avec cette m**de pareil ! Ce devait être ça... J'ouvrais le livre, un marque-page avec de nombreuses inscriptions dessus. Parfait.

Je le refermais aussitôt alors qu'un type s'était approché sans que je m'en rende compte. Il tapait sur la couverture de ce guide horrible... Pourquoi ma chance devait m'insulter comme ça ? Je n'avais décidément pas besoin de ça ! Et le gamin devant moi commença ses conseils à son tour en m'annonçant avec dédain que ce livre était une ch**re infâme ! J'avais envie de lui crier "Mais je sais !". N'attire pas l'attention Owen... N'attire pas l'attention... Prends sur toi...

Hm... Merci du conseil ! Dis-je avec le plus beau sourire d'imbécile heureux que je pouvais faire.

Et après, on dit que l'acting ne sert à rien, hein ? Le type repartit aussitôt, et je reposais ce livre de malheur à toute vitesse sur l'étagère. Maintenant voyons voir l'ouvrage du cadavre... J'ouvrais à la page et lisais tranquillement ce qui était inscrit sur le marque-page, tournant les feuilles du livre de temps à autre.

On redescend enfin. Je passais à côté d'un siège où était assise une rouquine. Elle me faisait penser à Rubis, tiens... Il faudrait que je la revoie d'ailleurs, ça faisait un moment qu'elle n'était pas venue me voir. Encore. Je commençais à croire qu'elle aimait me faire attendre.

Le marque-page alla se ranger dans ma veste d'un geste vif, et je posai le livre sur un chariot plein de bouquins qui passait par là un étage plus bas. Je vis le gamin de tout à l'heure partir de la tour, il partit rapidement à droite... Une ruelle ? J'allais être fixé.

Une fois en bas, je demandais à la bibliothécaire où se trouvait le rayon sur la bêtise qui était venue et revenue aujourd'hui : la PNL donc... Je pris le passage de ce rayon, m'y arrêtant quelques minutes pour récupérer un livre de poche, inscrivant le titre de ce dernier sur mon téléphone, pour finalement le reposer et partir à la recherche de la tignasse argentée du gamin. Ruelle... Marche... Je retrouvais le type juste là, adossé contre le mur.

Désolé de vous avoir suivi, monsieur... Mais j'aimerais discuter un peu à ce sujet. Dis-je tout haut, puis repris plus bas. On va dans un endroit plus tranquille ?

Mon visage avait cessé tout sourire. C'était l'irritation de l'humiliation dont j'avais été obligé de subir qui était lisible sur celui-ci. Dépêchons-nous, qu'on aille vite dans un coin tranquille discuter de cette banque.
Owen Dawson
avatar

Avatar © : Qissus

Masculin Suivi :


Race : Gargouille
Statut : Criminel / Acteur
Pims : 10
Messages : 107
Titre débile : Black Devil

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Ven 29 Juin - 12:54


*lève la tête imbécile*

Rubis concentrait toute son animosité dans son regard. Il paraît que les gens sentent quand on les regarde. Du moins, qu'on a un genre de 6éme sens. Owen semblait en être parfaitement dépourvu. Il continuait à fredonner l'air de rien.

Un jeune homme à la chevelure argenté l'interpella, faisant un commentaire sur ses choix de lecture. Rubis hochait la tête approuvant la remarque, elle regardait Owen les bras toujours croisés, pensant qu'il allait enfin la voir. Mais rien. L'ensemble des échanges entre les deux hommes se fit sans qu'il la regarde un seul instant. Fallait-il qu'elle soit à moiter nue pour qu'il la remarque ? La voleuse fulminait de plus belle, ses sourcils froncés tressautaient.

*nan, mais quelle andouille, tu verrait pas un congrés de licorne au milieu d'un parc. Put*ain, mais achète toi des yeux*

Puisqu'il ne la voyait pas, elle le suivait, elle lui tomberait dessus quand il serait à l’extérieur. Elle fut étonnée de voir qu'il avait saisi l'énigme. Rubis le suivit dans la rue, cherchant le moyen de l'aborder comme il se doit, mais son imagination d'ordinaire intarissable en remarque cynique et moqueuse ne trouva rien d'assez piquant à lui balancer.

Dans tous les cas, la mission l’intéressait. Le mec aux cheveux d'argents semblait être un briguant d'un autre calibre que ceux qu'elle côtoyait dernièrement. Nul doute que la mission devait être plus alléchante que du banal blanchiment d'argent ou du vol de drogue au sanctuaire et surtout ça devait rapporter gros. Avec ou sans leur consentement elle serait de la partie.

Pendant le trajet elle pariait avec elle-même. Elle misait sur ce qu'e devait être l'inconnue, surement un assassin. Pas un assassin à la Owen, qui fonce dans le tas nan. Un assassin du genre discret, qui ne se fait jamais prendre, qui connaît d'innombrables méthodes pour parvenir à ses fins. Le genre froid et calculé. Le genre qui pourrait lui apprendre comment nettoyer les environs de touts les fonctionnaires de Souen.

Rubis avait remonté sa capuche sur ses cheveux flamboyants. Elle restait en retrait, écoutant brièvement leurs premiers échanges depuis la pénombre dans laquelle elle se trouvait. Elle ne doutait pas que l'assassin l'avait déjà repéré. Mais ça l'amusait de se demander combien de temps Owen mettrait à la voir. Elle ne lui confierait jamais une mission nécessitant des talents d'observation.

Rubis sortait sa flasque de rhum de sous sa cape, puis elle la vidait d'une traite avant de la jetait sur la tête d'Owen. Se fichant éperdument de ce que pourrait penser l'autre type, elle lança à l'econtre de la gargouille.

- Faut-il que je sois nue pour, que tu remarques ma présence ? Je suis en face de toi depuis le 4 éme étage de la bibliothéque.


Elle n'attendit pas de réponse et s'avança vers eux.

- Vos manigances m’intéressent. J'en suis.


Décidé à lui faire vivre l'enfer pour les prochaines heures à venir, elle ne regarda plus du tout Owen, et adressait un sourire intéressé et charmeur à l'assassin.

Rubis
avatar

Féminin Suivi : Fiche // Feuillet de Vie //compte <3

Titre : Sarkina, Zelva, Kohë, Perçant, Hermès, Voleur, Kesukuan, Salva, Lin, Brume, Acolyte, Prince des Ombres

Race : humaine
Statut : Voleuse
Pims : 61
Messages : 191
Titre débile : rubis Talair #L'équipage à la flasque vide

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Lun 2 Juil - 21:16


La lecture dura un temps, Bedivere ne pouvait se douter que l'homme à qui il avait conseillé de la lecture plus intelligente pour avoir l'air moins idiot devant sa groupie, que cet homme qui lisait les techniques de séductions pour les nuls, le grand gaillard face à lui était allé emprunter un livre. Une fraction de seconde, et l'illettré devenait un équipier potable. Il avait du cran et une cervelle bien cachée derrière son côté caïd. Peu importe ce qu'en pense sa petite amie.

Il remarquait à peine l'intérêt qu'elle éprouvait pour lui, Bedivere en habitué de Magna avait appris à ne pas se laisser avoir par les envies des uns et des autres. Plus il en était loin et plus longtemps il survivrait. Il hocha la tête en direction du grand brun, esquiva la rouquine en se détournant vers les escaliers. A peine eut-il prononcé à leur intention un :

-On se retrouve en bas.

En bas, c'était Magna. Ruelles sombres, absence de caméra, pas de témoin, pas d'oreilles indiscrètes... Pas trop. Pas de celles qui mouftent aux sanctuaris, en tout cas.

*

La pluie lourde, en gouttes épaisses ruisselaient sur sa veste. De l'huile inodore, incolore, dont l'atmosphère était pleine. Magna en était chargée, ses cils humides, la peau moite. Bedivere en quelques pas s'était éloigné dans une ruelle.
Il la connaissait comme sa poche cette ruelle. Avec sa petite alcôve usée, des poubelles, de vieux tonneaux, et ses cordes à linges innombrables au dessus de lui.
Il était invisible car la nuit éternelle de Magna s'était refermé sur lui. L'entrée de la ruelle était une porte de lumière grisâtre sur Cerclon.

Quelqu'un avait préparé le terrain. Un quelqu'un d'invisible qui s'était assuré que rien n'était visible du ciel, rien n'était audible depuis les murs. Ni caméra, ni gadget, ni magie. La ruelle était sûre, comme presque tout magna. Elle le serait encore plus très bientôt.

Il attendit là, faisant mine de lire à l'abri d'une vieille gouttière que les tissus et les feuilles perdues avaient rendue hermétique.
Ses deux comparses devaient le trouver et seulement après ça... Ils verront bien.

Un réflexe de jeunesse lui fit regarder devant et derrière lui quand ils se montrèrent. Bedivere les voyant seuls arriver, se détendit. Il parlait en chuchotant, ses lèvres dissimulées par ses cheveux, sa capuche et la pluie battante.

-On va braquer la BCP, sauf qu'on ne va pas le faire seuls. Si vous êtes prêts à aller voir ce que les ombres de Magna cachent, mon contact sait exactement comme nous devons nous y prendre pour en ressortir vivant, riche et pour vous deux, célèbres... Plus que maintenant.

Il leur décocha un sourire de défi, un regard confiant. Bedivere savait exactement pourquoi ce casse ne pouvait pas échouer.

-Si vous êtes partants, on a du voyage.

Il leur tendit à chacun une main.

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Lun 2 Juil - 22:06


Une flasque explosa contre l'arrière de mon crâne, envoyant une véritable pluie de verre sur mon costume et sur le sol en face de moi. Je me retournais d'un coup. D'habitude, ça aurait été une balle dans la tête pour la personne ayant osé faire ça... Mais nous étions à Cerclon, trop prêt de la bibliothèque, et puis j'étais parti pour jouer les grands voleurs de la nuit. Vous savez... Le genre de bandit qui ne dit rien et se fond dans l'ombre comme personne.
Je trouve plutôt risible cette attitude d'habitude, mais j'étais dans un autre monde maintenant, et ma tête était déjà affichée partout à Tern. Je n'étais pas non plus armé jusqu'aux dents, et je n'avais pas de gang. Trop tôt pour que mon faciès soit aussi retrouvable sur des avis de recherche donc. Il fallait que je fasse des coups sans trop me faire repérer, ensuite, je pourrais m'amuser.

Enfin bref, reprenons. Mes yeux s'écarquillaient à la découverte de la personne derrière moi : Rubis ! Un large sourire apparut, disparaissant aussitôt en l'entendant m'engueuler. Ce n'était pas de ma faute si on ne voyait rien avec ses lunettes de soleil beaucoup trop teintées ! Je saisis au passage la voleuse qui regardait le gamin avec intérêt. Ce dernier, d'ailleurs, comprenait qu'il nous fallait un moment seul ! Je l'aimais déjà !

Wowowo... Je lui mis les lunettes de soleil sur le nez. Tu crois que j'y vois quelque chose avec cette m*rde ?! Je les ai prises sur la route et on dirait des lunettes d'aveugle !

Je soupirais puis la pris dans mes bras.

Tu veux bien oublier ma bourde et qu'on continue ?.. Je t'avoue que je préfère réserver mes forces pour ce qui suit.

Je la jouais franche avec elle... Nous nous battions à chaque fois, et terminions à chaque fois dans les bras de l'un et de l'autre. Pour cette fois, je voulais que l'on passe de suite aux réconciliations... Je lui volais un très court baiser puis la relâchais.

Bon, on y va ?

Je lui tendis la main, un léger sourire au visage. C'était naïf de penser qu'elle passerait à côté de l'occasion pour continuer de s'engueuler, mais comme je l'ai déjà dit, je n'avais pas l'envie de me battre avec elle aujourd'hui. Ainsi peu importait si elle prenait ma main ou pas, je descendis les marches en prenant la tête du "groupe".

Nous arrivions après quelques minutes de marche vers l'homme qui s'était placé sous une gouttière, continuant de lire tranquillement. La pluie battait, mouillant mon costume et mes cheveux.

Braquer la BCP... Je ne savais pas si j'étais prêt à refaire un gros coup pareil, mais l'intitulé seul réussit à me faire vibrer. Les souvenirs de mon ancienne vie n'arrêtaient pas d'affluer... C'étaient sûrement les coups que je préférais réaliser.
La confiance du gamin me soufflait qu'il valait mieux accepter. Ce n'est pas en s'attaquant à une banque aussi grosse que la BCP qu'on peut être aussi confiant que ça... Impossible. Il ne restait plus qu'à savoir ce qu'il racontait par "voir ce que les ombres de Magna cachent" et par ce fameux contact qui serait capable de tout...

J'en suis. Répondis-je en lui serrant la main. S'il préparait un mauvais coup, il allait s'en mordre les doigts en découvrant à quel point je pouvais être coriace.
Owen Dawson
avatar

Avatar © : Qissus

Masculin Suivi :


Race : Gargouille
Statut : Criminel / Acteur
Pims : 10
Messages : 107
Titre débile : Black Devil

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !

le Ven 6 Juil - 18:13


Le blondinet ne lui jeta pas même un regard, dommage, il aurait était parfait pour alimenter le conflit. Il s’éclipsait pour leur laisser le loisir régler leurs comptes, Rubis lui emboité le pas, elle n’avait rien à dire à Owen.

Mais la voleuse se retrouvait agrippé par le bras, elle fit volte face et plongea son regard noir dans celui d’Owen elle était sur le point de le gifler, lorsqu’il lui posa violement les lunettes de soleil sur le nez. Elle se retrouva dans le noir arrivant à peine à distinguer les traits du visage de la star.

Finalement il la prenait dans ses bras et bien malgré elle, elle se laissa avoir. Ses muscles tétanisés se relâchaient et elle se surprenait à vouloir prolonger leur étreinte. Cet imbécile lui avait vraiment manqué.

- On t’as jamais dis que porter des lunettes de soleils en l’intérieur ça donnait l’air louche ? Y a mieux pour passer incognito tu sais.


Elle acquiesçait lorsqu’il lui demandait de passer l’éponge, il avait raison, ils avaient d’autres choses à penser, et le résultat serait surement le même au final. Il l’embrassait brièvement, elle se sentait minuscule dans ses bras, elle se laissa faire sans broncher puis prenait la main qu’il lui tendait pour rejoindre Magna. La pluie se mit à tomber, Rubis remontait sa capuche sur ses cheveux, dissimulant sa chevelure caractéristique.

Il mettait un peu de temps à trouver leur contact aux cheveux blanc, il était bien dissimulé dans les ombres de Magna, mais heureusement, pour l’un comme pour l’autre, ce quartier n’avait pas de secret pour eux. Il le trouvait au fond d’une ruelle sombre, abrité sous une gouttière.

Bedivere attendait qu’ils le rejoigne puis leur dévoilait la mission. Il était habité par un regard qu’elle connaissait, il était sure de son coup, et la passion brûlait dans ses yeux, ces yeux qui jusque là lui avait parut éteint et morne.

Rubis esquissa un léger sourire elle aussi, son regard scintillant à l’idée de ce que ce coup pouvait rapporter, elle jeta un regard à Owen, et hochait la tête conquise par ce qui les attendait.

- J’en suis également


Elle plaçait sa main gantée dans celle de Bedivere. Sans doute comptait-il les téléporter ailleurs. Quoiqu’il en soit, il avait l’air de savoir ce qu’il faisait.
Rubis
avatar

Féminin Suivi : Fiche // Feuillet de Vie //compte <3

Titre : Sarkina, Zelva, Kohë, Perçant, Hermès, Voleur, Kesukuan, Salva, Lin, Brume, Acolyte, Prince des Ombres

Race : humaine
Statut : Voleuse
Pims : 61
Messages : 191
Titre débile : rubis Talair #L'équipage à la flasque vide

Re: Un bon aimant, du scotch et hop !


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires