[Marché de Noël] Fin du concours - Un cadeau inoubliable

le Mar 23 Jan - 23:56


Il était une fois au tout début du monde. Huit, les miroirs et les dieux ensembles ouvrirent la voie vers les royaumes d'autres lieux, d'autres temps, d'autres dimensions. Au premier jour, aucun voyageur ne franchit la frontière magique illuminée des miroirs. Au second jour, le rideau des miroirs se froissa, il glissa en travers de la soie immatérielle un homme. Aussi haut que le miroir pouvait le supporter, il fit un premier pas dans l'Entre-Monde - qui ne portait pas même encore ce nom - et la terre sur laquelle il se tint trembla.

Il portait sur son torse une armure faite d'or et lorsque les dieux la virent, ils remarquèrent avec effroi la faiblesse de leur don. Les miroirs à cet instant avait laissé entrer un dieu. Ce dieu était armuré d'un artéfact d'une immense magie, à vrai-dire, les dieux la sentirent dès qu'elle pris forme en ce monde : l'armure était inviolable. Quiconque frappait ce nouveau venu ne pouvait jamais lui faire le moindre mal.

A'vogenlhil, le premier à constater leur erreur et le premier à aller à la rencontre du dieu-soldat lui demanda de retirer son armure. Le géant refusa. Il le mit au défi de la lui enlever lui-même. Le dieu qui était loin d'être le moins malin des huit lui offrit donc en retour de le convaincre d'ôter son armure sans même le toucher.
Le géant ne réprima pas sa joie bien qu'il se tint sur ses gardes.

On raconte dans la légende que le dieu oiseau concentra la lumière des cieux à l'intérieur de l'armure du géant. Elle devint si brillante que le soleil disparu dans la nuit.
L'armure chauffa tant et y résista si bien que le géant se laissa convaincre sans un mot du dieu oiseau de l'enlever par lui-même.

A'vogenlhil rendit sa lumière aux étoiles, mais il en restait un peu. Le dieu, trop obsédé par l'artéfact magique dont il craignait la puissance oublia cette lumière et la laissa vivre dans la terre sous les miroirs. Cette magie si étrange en décrocha des îles entières qui s'élevèrent dans les cieux.

Deux leçons furent tirer de cette légende, les îles volantes furent créées par la magie du dieu et les artéfacts magiques étrangers furent interdits dans l'Entre-Moonde.
Peut-être bien qu'un être assez sage y verrait une troisième leçon : mieux vaut ne pas sous-estimer les Huit.

Ce qu'il advint de ce géant, personne n'a pris la peine de le raconter. Mais la rumeur dit que quiconque entre dans le palais des dieux pourrait trouver l'armure gisant sur le sol.

Témari aimait bien cette histoire, sûrement car elle savait où était l'armure à présent. Ou plus exactement, une toute petite partie de cette armure.
Forgé de quelques morceaux de l'armure d'or, un bracelet d'or reposait dans un écrin. Elle avait choisi un velou rouge et un écrin de cuir, qu'elle porta à la forge.

-Coucou c'est moi !

Entrant dans l'espace de la boutique, elle s'avança d'un pas décidé vers l'artisan et lui ficha d'office le bracelet d'armure dans les mains.

-Cadeau ! De rien. Attention avec ce machin c'est puissant. A bientôt !

Elle tournait déjà les talons quand sa mémoire se décida à la rappeler à l'ordre. D'un mouvement brusque, bousculant pour la seconde fois les clients, elle fit face au forgeron.

-J'ai oublié de vous dire ce qu'il fait, c'est ça ? C'est assez simple. Voyez-vous, lorsque vous le portez, il vous protègera d'une seule blessure par jour. Même les dieux ne peuvent aller contre cette règle. Je crois que j'ai tout dit. Oui. Non. Si. J'ai tout dit. Amusez-vous bien !
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Titre : N'a guère besoin de gadgets pour vous pourrir l'existence.

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Notes : Assurez-vous que le MJ ne s'ennuie jamais, sauf si vous ne tenez pas à la vie.
Messages : 1356

Re: [Marché de Noël] Fin du concours - Un cadeau inoubliable

le Jeu 25 Jan - 13:20


Un groupe d'homme avait débarqué dans la forge, me posant une multitude de questions sur mes armes, la façon dont je les forgeais, la provenance de mes métaux ... Jamais je n'avais eu affaire à telle interrogatoire.

Soudain une tignasse blanche s'imposa parmi ces mâles et posa entre mes mains un objet enveloppé de velours et de cuir. Un bracelet pour être plus précis.
- Témari ?

Je n'eus le temps de l'interpeller que déjà elle repartait avant de se retourner pour m'expliquer l'utilité de ce présent.
- Mais que ...
Encore une fois elle repartit. J'accourais à la porte de la forge :
- Merci Témari ! criais-je au vent. Déjà la déesse avait disparu ...


Signature:
Merci Rich' pour la trouvaille !
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : SirWendigo

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 416
Notes : Compagnons : Ice le Sampal et Tea le renard Stellaire
Messages : 577

- Sujets similaires