Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Re: Un esprit abandonné

le Mer 28 Aoû - 15:13


Nabi ? C'était un joli prénom aussi. Même s'il aimait bien l'idée de continuer à l'appeler "Madame Papillon". Puis la jeune femme répondit à sa question

-Regex ? Oh, c'est un collègue Guérisseur. Il m'a aidé à m'intégrer lorsque je suis arrivée ici pour la première fois. Il peut paraître bourru aux premiers abord, ça n'en reste pas moins quelqu'un de charmant.

Le gamin fit une moue dubitative, pas très convaincu par la soit-disant gentillesse du géant qu'il n'avait vu que pendant quelques secondes

-Moi je trouve qu'il fait peur...

Après quelques secondes, la jeune femme reprit la parole, plus hésitante

-Kénan.

-Oui ?

-Si ... Tu as besoin d'un hébergement, le temps pour toi de ... te stabiliser ... Tu ... Tu accepterais de ... venir chez moi ? Enfin ... Que je t'héberge ?

Le petit garçon mit un peu de temps avant de comprendre ce qu'elle venait de lui dire. Son expression s'en ressenti, ses yeux grands ouvert dans une mimique interrogative. Puis les mots se décidèrent enfin à prendre un sens dans son esprit, et son regard s'illumina alors :

-Pour de vrai ? Tu veux bien ? Promis je serais sage !

Non pas qu'il soit enclin à faire des bêtises, mais c'était la seule chose qui lui venait à ce moment
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 76

Re: Un esprit abandonné

le Jeu 29 Aoû - 19:33


Son enthousiasme aussi soudain qu'imprévu fit hausser les sourcils de la nymphe. À croire que le petit n'attendait que cette proposition depuis le début de cette conversation. Nabi sourit légèrement, encore un peu nerveuse.

- O-oui, bien sûr. Si je te propose, c'est que je le souhaite.

Nerveuse, non pas que se charger de la protection de l'enfant était un problème, c'était plus en écho à son cruel manque d'expérience dans le domaine. S'occuper de poissons, c'est une chose, d'un autre être vivant doué de conscience au comportement juvénil, s'en est une autre.

- Quelques petites modifications seront à prévoir dans ma chambre mais ma maison est assez grande pour que tu puisse y vivre. - Un adorable sourire se dessine sur son visage. - Et puis, il y aura suffisamment de place pour tes deux petits amis.

En songeait déjà à toute la gestion à faire de retour chez alors même que sa journée de travail n'était même pas terminée. La présence d'un adulte aux côtés de Kénan lui ferait le plus grand bien, c'est certain. Mais à l'avenir, Nabi espérait que son travail n'empiètera pas trop sur le temps qu'elle pourra lui offrir.

Elle fut sortie de ses réflexions lorsque le "dinosaure" réapparut dans son champs de vision, sortant du bâtiment, curieux de savoir si sa collègue allait reprendre vite le travail. Voulant le rassurer, Nabi lui fit signe de la main, le laissant entrer de nouveau à l’intérieur. Elle dût en faire de même et se leva donc, reprendre sa journée de travail.

- Je suis navrée, mais j’ai encore des patients à m’occuper.

Elle tendit sa main à l’enfant pour l’aider à se lever à son tour.

- Je te propose d’aller dans la salle d’accueil en attendant. Ça te va ?
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné - Page 2 Person10Un esprit abandonné - Page 2 Demeur11Un esprit abandonné - Page 2 Journa12Un esprit abandonné - Page 2 Banque12

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 232
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné

le Ven 30 Aoû - 21:18


Le sourire du gamin s'élargit encore (si tant est que cela soit possible) lorsqu'il obtint la confirmation que ses oreilles ne lui jouaient pas des tours. Ce petit moment s'interrompit lorsque la jeune femme reprit la parole

-Je suis navrée, mais j’ai encore des patients à m’occuper.

Il se leva à la suite de Nabi, sans oublier de récupérer au passage, aquarium, sac à dos, et oiseau qu'il fit difficilement rentrer dans sa petite cage

-Layo ! Normalement, y'a pas le droit d'y avoir des animaux dans un hôpital, alors comme ça t'iras pas tout visiter sans mon autorisation !

A l'orphelinat non plus, on ne pouvait pas garder d'animaux. Raison de plus pour ne jamais mettre les pieds dans cet établissement !

-Je te propose d’aller dans la salle d’accueil en attendant. Ça te va ?

Le petit garçon acquiesça avant de réfléchir :

-Tu dois rester longtemps ici ? Est-ce que je peux faire le tour pour voir les autres enfants ? Enfin, peut-être qu'ils sont partis ceux que je connais...

Il était resté quelques semaines au Sanctuaire à son réveil le temps de faire tous les examens que les médecins voulaient, et il avait eut le temps de faire connaissance avec quelques jeunes plus ou moins de son âge, en séjour à l'hôpital pour des pathologies plus ou moins lourdes. Il était curieux de voir s'ils étaient toujours présents ou s'ils étaient sortis. Mais il voulait avoir l'autorisation avant. Il prit donc un air suppliant avant de dire :

-Hein Madame Papillon, je peux ?
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 76

Re: Un esprit abandonné

le Sam 7 Sep - 11:41


Nabi se doutait que laisser un enfant sur place à rien faire - aussi sage que turbulent soit il - n'était pas forcément une mince affaire. Il leur faut de l'action et de l'occupation en permanence, sinon c'est l'ennui, véritable facteur pour pousser des enfants à faire des bêtises. Mais la demande formelle du petit garçon la mit dans une situation particulière.

- Et bien ...

Comment expliquer gentiment au jeune homme le fonctionnement et donc les restrictions d'un hôpital ? Elle ne doutait pas une seule seconde qu'il soit compréhensif, mais c'était tout comme lui dire ouvertement "tu vas t'ennuyer, c'est comme ça et pas autrement".

- Je n'ai pas forcément le droit de laisser un enfant seul dans les couloirs de l'hôpital, mais ...

Une idée vint a germer dans sa petit caboche. Poing au niveau des lèvres et tête faisant la girouette, la nymphe cherche du regard une âme charitable qui pourra s'occuper de l'adorable marmot, le temps pour elle de terminer sa journée de travail. Son dévolu se jeta sur l'une des dames de l'accueil qu'elle connaissait bien. Peu affable aux premiers abords, elle pouvait s'avérer être d'une extrême gentillesse quand elle le voulait.

- Attends-moi ici.

La lépidoptère prie juste intérieurement que c'était l'un de ces jours de bonne humeur. Elle s'approcha donc du comptoir de la dame en question. Elle semblait particulièrement occupée à se tourner les pouces, accentué par l'absence de patients ces derniers temps. Après une brève discussion, la chargée d'accueil suivit la femme-papillon, se montrant sous son plus beau jour de bonté à accepter de faire la baby-sitter pour l'après-midi.

- Thérésa t'accompagnera dans ce cas. Elle pourra t'emmener dans les salles que tu souhaites. Tu restes bien avec elle, d'accord ?

Ses deux mains collées l'une à l'autre, elle fit un signe de prière en gage de gratitude envers la dénommée Thérésa qui n’acquiesça que d'une simple sourire.

- Nous nous retrouverons tout à l'heure, soit sage en attendant !

Elle conclut la discussion d'un simple geste de la main et se dirigea rapidement vers l'étage qui n'attend plus qu'elle. Thérésa resta auprès du petit garçon sans piper mot, prête à suivre Kénan au moindre endroit où il souhaite aller.
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné - Page 2 Person10Un esprit abandonné - Page 2 Demeur11Un esprit abandonné - Page 2 Journa12Un esprit abandonné - Page 2 Banque12

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 232
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné

le Mar 22 Oct - 20:29


Alors qu'il était à deux doigts d'essuyer un refus, la femme papillon eut soudain une idée. Elle lui présenta une des femmes de l'accueil qui l'accompagnerait un peu partout dans l'hôpital. L'enfant sautilla sur place, le mains jointes avec un grand sourire :

-Merci ! Promis je reste avec Thérésa !

Il la regarda partir avant de se tourner vers la femme :

-Elle va où madame Papillon ? Au fait moi je m’appelle Kénan !

Sa baby-sitter haussa les épaules :

-Quelque part où des patients l'attendent. Enchanté jeune homme !

Le gamin réfléchit quelques secondes, tournant sur lui même pour se remémorer l'agencement de l'hôpital. Ses souvenirs se remirent en place, et il désigna la direction du service enfnat :

-On peut aller là-bas ?

Ils se mirent en route. Le long des couloirs, le petit essaya d'en savoir plus sur sa gardienne du moment, mais il n'obtint que des réponses évasives. Enfin, ils arrivèrent et le petit se précipita jusqu'à l'une des chambres. Il allait ouvrir quand :

-Hep hep hep ! Tu ne peux pas rentrer ainsi dans les chambres..

L'enfant fixa Thérésa d'un regard implorant :

-Mais c'est mon ancienne chambre... Et c'est aussi la chambre de Louis ! C'est mon copain !

-Attends, je vais regarder d'abord. Peut-être qu'il est en train de se reposer, tu ne peux pas deviner.

Elle entrouvrit la porte et jeta un œil, échangeant quelques mots avec l'occupant des lieux. Le gamin sautillait, impatient d'attendre le verdict :

-Alors ?

Elle s'effaça, le laissant entrer. A sa grande joie, il trouva ledit Louis, installé sur son lit, un livre sur les genoux. Il lui trouva un air plus fatigué que dans ses souvenirs, et un fil sortait désormais de son bras, le reliant à une poche de perfusion. Il n'en tint pas compte, se jetant sur le lit aux côtés de son ami :

-Louis ! Tu m'as manqué ! Tout le monde m'a manqué, mais je pouvais pas revenir, après ils allaient m'envoyer à l'orphelinat !

L'autre petit garçon lui adressa un sourire incertain avant de lui reprocher :

-T'as réussi à y échapper hein...Kénan... Pourquoi t'es parti sans rien dire ? On t'as cherché partout tu sais. Les plus petits étaient tristes de plus te voir, et nous on s'inquiétait.

Un peu plus vieux que lui de quelques années, et légèrement plus grand Louis était un petit elfe aux yeux verts forêt, aux cheveux noirs et au teint halé. C'était lui qui avait acceuillit Kénan à son réveil, et une forte amitié s'était vite tissée entre les deux garçons espiègles. Le plus petit des deux afficha un visage contrit en baissant la tête:

-Pardon.... Je voulais pas, mais la dame de l'orphelinat me faisait peur

L'autre se souleva avec quelques difficultés pour lui ébouriffer les cheveux

-Tu es pardonné, elle avait vraiment pas l'air sympa ! Mais tu aurait dû me prévenir, je t'aurais aidé à trouver une solution. Bon, raconte-moi maintenant ! Je veux tout savoir de ce qu'il t'es arrivé !

Alors l'enfant raconta, presque posément, toutes ses aventures, sous les regards stupéfait de son ami et de Thérésa. Parfois il s'interrompait pour fouiller ses souvenirs et le petit malade en profitait pour le presser de questions. Cela faisait bien longtemps qu'il n'était pas sorti à l'extérieur, lui qui avait déjà des difficultés à sortir de son lit ces derniers temps. Vivre ce genre d'aventures, il en rêvait, même si elles n'avaient pas toujours été drôles.

-Du coup tu vas rester avec le Docteur Astrella ?

-Ben... Si un jour elle me dit de partir, j'irais ailleurs....

En vérité, l'enfant espérait de tout son cœur ne plus être obligé de s'exiler à un endroit ou un autre, mais il ne voulait pas être un fardeau, déjà qu'il avait l'impression de s'imposer. Les deux gamin continuèrent à discuter pendant de longues minutes, parfois interrompus par les quintes de toux de l'elfe. Kénan se renseigna sur les dernières nouvelles de l'hôpital, les nouveaux arrivés, ceux qui étaient partis mais il fût principalement obligé de narrer ses aventures et de décrire les différents quartiers. Ils s'amusèrent aussi à faire briller le Lanterneau, bien que Kénan refusa de sortir Layo de sa cage, arguant qu'il serait impossible à récupérer après. L'après-midi passa ainsi :

-D'ailleurs, tu sais, la petite Alice a pu sortir finalement, le Docteur Wajanis lui a fait une prothèse pour son aile. Elle revient de temps en temps pour l'améliorer. Tu devrait voir comment elle est contente de recommencer à voler !

-Et Solan, il est où ? Il a réussi à sortir aussi ? Il était tout le temps ici avant ! Pourquoi il te tiens pas compagnie ?

Cette chambre, c'était leur QG, leur petit havre de paix rien qu'à eux lorsqu'ils voulaient rester juste ensemble et fuir les plus petits comme les plus grands. L'elfe eut un drôle de regard avant de répondre :

-Non... Il ne peut plus quitter sa chambre... Comme moi d'ailleurs...

-Oh... Mais je peux aller lui dire bonjour alors ?

Il allait sauter au sol, prêt à retrouver son deuxième ami, mais il fut retenu par la voix attristée de Louis :

-Kénan... Il est dans le coma...

-Le co-quoi ?

-Le coma... Il dort si tu préfère... Mais on ne peut pas le réveiller.... Comme toi avant... Mais lui risque de ne jamais se réveiller... Il est trop malade...

-Mais, si il dort très longtemps, peut-être qu'il deviendra un esprit, comme moi !

-Tu es un cas à part, personne ne peut faire ça... Maintenant que les portails sont fermés, si tu meurs, tu meurs, il n'y a pas de retour en arrière possible. On te l'a jamais dit parce que tu devais pas rester, mais c'est comme ça. Ici, lorsque les malades partent, c'est rarement parce qu'ils sont guérit. Désolé...

Kénan secoua la tête, refusant de se rendre à la réalité, luttant contre des larmes

-Tu sais, on peut appeler le Docteur Rosenberg si tu en as besoin. De parler...

-Je veux pas parler, je veux aider Solan ! Il a pas le droit de mourir, on s'était promis de sortir tous les trois tu te rappelles ? Que quand je serais sorti, je serais pas tout seul parce que vous alliez aussi sortir le plus vite possible ! Vous aviez promit ! Il ne peut pas partir, il doit sortir, on doit tenir les promesses que l'on fait, c'est même lui qui l'a dit !

-Mais... On peut rien contre la maladie, elle est trop forte. Regardes, moi j'ai du mal à respirer. Bientôt je finirais comme Solan... Ça sert à rien de nier l'évidence

Une nouvelle quinte de toux le plia en deux

-Non ! Vous devez résister... Une promesse est une promesse...

Le gamin sauta à terre devant le regard attristé de son ami, ne se préoccupant plus de personne, se précipitant vers la chambre du petit être féérique. Thérésa le suivi, sans l'arrêter cette fois. La main sur la poignée de la porte, il hésita, cherchant sa gardienne du regard

-Je ne l'ouvrirais pas. Et tu n'es pas obligé de le faire non plus. Il vaut mieux que tu t'en rappelles réveillé en train de jouer avec toi et Louis plutôt qu'inconscient dans son lit, tu ne crois pas ?

Il secoua la tête, puis appuya sur la poignée en retenant son souffle. Il devait le voir, se confronter à la réalité Pas un bruit ne l’accueillit. Son ami reposait là, immobile, presque plus pâle que les draps blancs. Kénan avança sans un bruit, se servant de son pouvoir pour grimper sur le lit sans sauter, s'asseyant à côté de l'être aux oreilles pointues qui dormait là.

-Solan... Tu m'entends ? Fais un mouvement si tu m'entends. S'il-te-plaît Solan...

Thérésa intervint à mi-voix

-On ne sait pas si les comateux entendent leur proches. Mais par contre, ils sont incapables de répondre, ça je peux te l'assurer.

-Alors vaut mieux lui parler, comme ça si il entends, ça l'encouragera non ?

-Tu fais comme tu veux

Alors le petit parla, encore et encore. Il s'excusa d'être parti sans rien dire, narra une nouvelle fois ses aventures, se rappela de leurs souvenirs ensembles, leurs courses effrénées dans les couloirs, leurs jeux passionnés, et leur promesse. Celle de toujours rester amis, même quand ils seraient sortis, quand ils seraient dehors. Parce qu'ils allaient tous sortir un jour. Et ils joueraient dehors, ils pourraient s'amuser dans les rues, dans les parcs, partout. Ils exploreraient. Ils pourraient enfin faire tout ce dont ils avaient rêvé. Régulièrement, il s'interrompait pour refouler des sanglots. Et lorsque sa baby-sitter annonça la fin de la journée et lui proposa de retrouver Nabi, il refusa, son regard fixé sur son ami, incapable de s'en détacher. La vie était injuste...
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 76

Re: Un esprit abandonné

le Dim 27 Oct - 10:12


Ouf ! Le petit accepta la condition sans rechigner. Autant dire que la nymphe était soulagée. Elle ne pouvait pas assurer son service avec un enfant dans les pattes, surtout que certains étaient en soin intensifs et méritaient toute son attention. Nabi quitta alors Kénan, le laissant aux bon soins de Thérésa. Elle se jura une fois de rendre la pareille à la dame de l'accueil, un jour.

Le reste de la journée fut harassante. Une urgence eut été demandé dans un des blocs de l'hôtipal, un grave accident de Sun qui eut coûté la vie à la jeune femme au volant. Malgré les soins prodigués et même l'utilisation intense de son pouvoir sur une des blessures, toutes les autres eurent raison d'elle et dame Faucheuse est venue récupérer sa victime.

La femme-papillon se doutait de ce qu'il l'attendait en faisant telle profession, mais il était toujours dur de vivre pareille expérience. Regex eut beau l'accompagner et lui remonter le moral du mieux qu'il put, la nymphe perdit son sourire suite à cet échec. Elle dût se rendre à l'évidence que "le destin l'eut décidé ainsi" et continuer sa journée, comme-ci de rien n'était.

C'était la fin de journée. Pour les visiteurs et pour certains Guérisseurs, dont Nabi. Il était grand temps maintenant de se lancer dans une partie de cache-cache géante afin de retrouver sa nouvelle progéniture et sa collègue qui l'accompagnait. Kénan avait dis vouloir voir les autres enfants. Le service pédiatrie était certainement la meilleure des solutions, en espérant qu'il y fut encore à ce moment là. Elle pressa le pas jusqu'à l'étage concerné, croisant et saluant des collègues au passage, et trouva vite le couloir dans lequel Thérésa attendit adossé contre le mur, à côté de la porte d'une des chambres. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la nymphe.

- Oh Thérésa, contente de voir que vous êtes toujours dans ce service. Kénan est ici ? Dit-elle en désignant la porte.

Son visage fermé trahit une gêne à peine perceptible par la lépidoptère. Sans plus se poser de question, elle tapote légèrement la porte pour s'annoncer et l'ouvrit. Elle n’aperçut le petit garçon que de dos, face à un autre visiblement en train de dormir. Il suffit qu'elle lève le nez pour remarquer la machine rattachée à lui. Cette machine qui gardait le jeune patient dans un coma artificiel. Nabi se pinça les lèvres avant de s'adresser au garçonnet.

- Kénan ... Tu vas bien ? Nous devons rentrer.
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné - Page 2 Person10Un esprit abandonné - Page 2 Demeur11Un esprit abandonné - Page 2 Journa12Un esprit abandonné - Page 2 Banque12

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 232
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné

le Lun 28 Oct - 13:02


-Kénan.... Tu vas bien ? Nous devons rentrer.

La voix le sortit de ses songes. Il posa un dernier regard sur son ami et s'en détacha à regrets. Il sauta à terre, si soudainement qu'il trébucha et finit sur les genoux. Il se releva pour se jeter dans les bras de la femme papillon, toujours en étouffant ses larmes.

-Je pourrais revenir hein ? Ils ont besoin d'aide, c'est mes amis... Pendant les horaires de visite... S'il te plais...

Il s'essuya les yeux d'un revers du bras et sortis de la chambre aussi vite qu'il le pouvait. Il récupéra bocal et cage et franchit le seuil sans un mot. Il n'avait plus envie de parler. Avec Nabi, il fit le chemin inverse, jusqu'à la sortie, morose.

-Est-ce-que quand on dors longtemps comme Solan on meurt forcément ? C'est ce que Louis il a dit...

En plus de la tristesse, au fond de lui se réveillait une peur. La peur de la mort. Il n'y avait jamais été réellement confronté, mis à part quand il était lui-même dans le coma. Autrement dit, il ne s'en rappelait pas vraiment. Il n'arrivait pas à concevoir que l'on pouvait disparaître ainsi, fermer les yeux pour ne plus jamais les rouvrir.

-Pourquoi est-ce-que Louis et Solan ils sont malades ? Ils sont gentils pourtant, ils ont rien fait de mal. Pourquoi c'est les gentils qui ont ça et pas les méchants ? Et pourquoi on ne peut rien faire pour les aider ?

Par dessus-tout, c'était les sentiments d'injustice et d'impuissance qui le dominaient. Ses questions n'avaient pas de réponse, il le devinait au fond de lui. Petit à petit, son optimisme naturel reprenait le dessus, et, malgré sa tristesse et son sentiment de culpabilité : il aurait dû revenir avant, peut-être qu'il aurait pu leur être utile ainsi, il se rappela des yeux brillants de son ami lorsqu'il lui racontait ses péripéties. S'il ne pouvait pas battre la maladie à leur place, il pouvait vivre pour trois. Chaque fois qu'il découvrirait quelque chose, il pourrait leur raconter, et faire de nouveau briller les yeux du petit elfe. Il ne fallait pas qu'il leur montre à quel point il avait peur pour eux. Jamais. Tout ce qu'il avait à faire, c'était de sourire et de rester positif, en toute circonstance. Et ça commençait maintenant :

-La prochaine fois que j'irais les voir, j'aurais encore plein de trucs marrant à leur raconter ! Et comme ça, ils auront encore plus envie de sortir de l'hôpital. Et quand ils seront sortis, on pourra aller jouer tous les trois comme on l'avait promit !

Son sourire était un peu forcé, mais il avait de nouveau espoir. Son estomac gargouilla :

-Dis Nabi, on mange quoi ce soir ? Je pourrais t'aider ?
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 76

Re: Un esprit abandonné

le Jeu 31 Oct - 7:27


Le visage attristé du petit garçon lui arracha le coeur. Il se leva pourtant rapidement pour la rejoindre, en trébuchant. Nabi se précipita alors vers lui.

- Kénan ! Tu ne t'es pas fait mal ?

Elle tint le jeune homme sous les bras alors qu'il se jeta dans les siens, lui suppliant de le laisser revoir ses amis. Si elle fut surprise sur le coup, gardant un court instant les bras levés, elle posa délicatement ses mains sur son dos, le caressant pour le calmer.

- Bien sûr Kénan. Je t'emmènerai aussi souvent que possible.

Il y avait bien des histoires de gardes la nuit ou Kénan ne pourra pas forcément venir avec elle, mais la nymphe jugea que ce n’était pas le moment de lui expliquer tout ça. Elle attendrait qu’ils soient tous deux posés, à la maison. Lorsqu'elle le laissa quitter son étreinte, pensant le petit calmé, il posa une question. Celle que même pour un million, elle ne pourrai répondre sans se baser sur des hypothèses. Le visage peiné, elle leva la main au niveau de ses lèvres.

- C'est … difficile à expliquer. Il y a eu des cas de personnes sortant de coma, mais tout le monde n'a pas cette chance.

Ce triste constat lui rappela à quel point la maladie pouvait être injuste quand elle le voulait, surtout lorsqu'il s'agit d'enfants. Ce que souleva parfaitement bien l'esprit avec ses autres questions. Le problème, ni Nabi, ni les médecins, ni les scientifiques n'avait réponse concrète à donner …

- Malheureusement, certains ont un corps plus fragile que d'autres à la naissance. Peut-être était-ce leur cas. Nous pouvons éviter un grand nombre de problème pendant une grossesse, mais nous ne pouvons pas couvrir tous les cas …

Malgré les précautions mainte et maintes fois répétés par les professionnels de la santé, quelques maladies restèrent encore inévitables. La cruauté de la maladie : elle peut frapper qui elle veut, quand elle veut.

- En attendant, nous faisons de notre mieux pour que leur état s'améliore.

Au vu de la situation, la nymphe craigna que l'ambiance reste dans le ton pour le reste de la soirée. Il serait dommage de déprimer, surtout pour la première de Kénan à la maison. Nabi chercha dans son esprit les souvenirs les plus joyeux, même une blague pour donner un peu de gaieté à cet atmosphère morose.

Mais petit aux cheveux bleus en fit de même, prenant les choses positivement. Ce soudain revirement de moral rassura autant qu'il ne perturba la lépidoptère. Dans un sens, elle préféra le voir ainsi plutôt que défaitiste. Son estomac aussi avait reprit sa bonne humeur, gragouillant joyeusement dans son petit ventre. La nymphe lâcha un petit rire avant de lui répondre.

- Hum, je ne sais pas, je n'ai pas d'idées … mais peut-être as-tu un plat que tu préfères par dessus tout ? Je sais peut-être le préparer.

Ils quittèrent la bulle du Sanctuaire pour retrouver les rues des Fumeroles. Si Nabi se débrouillait pour rentrer chez elle en volant, avec Kénan, ils durent composer avec les transports en commun. Il leur faudra une bonne heure pour rentrer.
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné - Page 2 Person10Un esprit abandonné - Page 2 Demeur11Un esprit abandonné - Page 2 Journa12Un esprit abandonné - Page 2 Banque12

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 232
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné

le Ven 1 Nov - 18:26


-Hum, je ne sais pas, je n'ai pas d'idées … mais peut-être as-tu un plat que tu préfères par dessus tout ? Je sais peut-être le préparer.

Le petit garçon réfléchit quelques instants. Un repas favori ? Plusieurs plats lui vinrent à l'esprit, mais aucun ne surpassait tous les autres pour lui.

-Bah je sais pas, j'aime bien tout moi. Les pâtes, les pizzas, les crêpes, les frites, la viande et pleins d'autres trucs, même des trucs avec des légumes ! Sauf les tomates, c'est pas bon les tomates.

Le gamin marchait aux côtés de le femme papillon, suivant son rythme sans aucune difficultés, utilisant parfois son pouvoir sans s'en rendre compte. Le petit oiseau avait été libéré de sa cage et tournait autour des deux êtres, se posant parfois sur l'épaule ou la tête de son petit maître. L'enfant avait perdu sa langue, répondant brièvement aux éventuelles questions de la femme papillon. Il se sentait un peu fatigué par sa journée, les émotions retombaient, s'apaisaient. Lorsqu'ils arrivèrent devant la maison de l'ailée, il étouffa un bâillement, puis lança joyeusement :

-Oh c'est ça ta maison ? Elle est jolie je trouve !
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 76

Re: Un esprit abandonné

le Lun 4 Nov - 12:43


Nabi rechercha dans le plus profond de sa mémoire de ce qui pouvait bien lui rester dans son garde-manger. Avec le travail, elle n'avait plus autant de temps qu'avant de faire les marchés. Mais les crêpes sont simples et amusantes à préparer. De quoi très certainement plaire à un enfant.

- Partante pour faire des crêpes ! Si tu en as jamais fait, ce sera l'occasion que je te montre.

Après moultes discussion qui firent passer rapidement le temps du trajet, ils arrivèrent devant la demeure de la nymphe. Elle ne put s'empêcher de rire face à la réaction du garçonnet. Ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait croiser une "maison-tour". Surtout à côté de celle de Leiline Devalle en personne mais ça, ce n'était que de l'avis de l'ailée.

- Et encore, tu n'as pas vu de l'intérieur. La tour est ravissante ! Mais j'ai autre chose à te montrer dans le jardin avant ...

Elle posa doucement sa main sur l'épaule de Kénan, l'invitant à l'accompagner dans la cours arrière. Se présente alors le fief de l'énorme matou qui dormait en boule dans son petit cocon sous forme de cabanon, confectionné par la dresseuse et l'Épicière.

- Coucou Humbert. Tu es bien reposé ?

L'animal ne releva la tête qu'à l'écoute de la voix de sa maîtresse à défaut de la voir. Il sentit pourtant une présence, bien plus petite que la grande carrure de la femme-papillon qui s'occupe de lui. Ne sachant que faire face à un autre être aussi petit de cette espèce, il recule, méfiant.

- Je viens te présenter Kénan, notre nouveau pensionnaire. Mais ne t'inquiète pas, il n'est pas méchant !

Peu rassuré par cette autre étrange présence, l'énorme félin continua de reculer, jusqu'à toucher la paroie de bois derrière lui, désormais dos au mur. Pas même Nabi n'expliqua cette crainte aussi soudaine que surprenante de la part de son familier, lui qui n'est pourtant pas peureux de nature.

Mais la nymphe positiva. Avec le temps, il s'habituera.
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné - Page 2 Person10Un esprit abandonné - Page 2 Demeur11Un esprit abandonné - Page 2 Journa12Un esprit abandonné - Page 2 Banque12

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 232
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires