Du sang et des larmes

le Mer 8 Juil - 17:29


Le Scimitar avait décollé moins d'une demie heure après la fin de la réunion. Dans le même temps, les papiers signés par Morok avait été envoyés à la caserne. Ken, le sanctuari et Tchen voyageaient dans la soute du Scimitar alors que Cortovar pilotait.

Le voyage est long et je garde le silence. J'ai rien de plus à dire et j'ai autre chose à faire. Assis sur mon foutu siège, les coudes appuyés sur les genoux, mon talon frappe frénétiquement le sol. La voix se déchaîne dans mon esprit. Elle me demande un carnage. C'est une véritable tempête et je lutte pour rester dans l'oeil. Il est hors de question que je cède si près du but.

Sang et larmes.

Le regard dans le vide, je ne prête pas attention aux autres, je me concentre et puis l'intercom grésille. La voix de Cort' retentit dans la soute.

- Arrivée dans 20 minutes.

Je me téléporte dans un coin de la soute et y prend une mallette. Une autre téléportation et j'apparais devant Ken. J'ouvre la mallette. A l'intérieur se trouve tout un kit de tatouage. Je m'installe à côté de lui et j'attends qu'il me présente son coup. Le matos vient de Cerclon et il me faut pas plus de dix minute pour finir le boulot. Ensuite, j'utilise je sais plus quel foutu titre compris dans Optimus pour faire apparaître le même tatouage sur mon cou.

Sang et larmes.

Je sens l'overcraft ralentir. On se pose et la rampe de la soute s'ouvre. C'est l'heure de se mettre en route. Il nous reste une heure de marche. Se poser plus prêt n'était pas envisageable. Je vérifie une dernière fois mon équipement. Mes mains tremblent. Tout mon corps bouillonne. On est parti.

Sang et larmes.

On arrive devant le mur d'enceinte. Cort' s'éloigne et va se placer en hauteur. Je fais signe à Xénon de me suivre et à Morok d'aller se planquer devant les portes principales. Je me téléporte et m'accroche au rebord du rempart. Doucement, très doucement, je passe la tête pour y voir quelque chose. Deux sentinelles, comme prévu... Je patiente et lorsque l'une d'elle est hors de vue de l'autre, Cort' l'abat d'un tir d'Arcturus. Je me téléporte et empêche le corps inerte de faire du bruit en tombant. Je le stock dans le sarkina. Une nouvelle téléportation et je suis de nouveau aux côtés de Xénon. Juste le temps de déposer le corps et de lui briser la nuque que je disparais à nouveau. Moins d'une minute plus tard, je suis de retour avec le second corps. Il ne nous reste plus qu'à nous changer. Quand ce sera fait, j'irais ouvrir les portes de l'enceinte pendant que Xénon rejoindra Morok. Les choses sérieuses commencent.

Sang et larmes.
Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 700
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Du sang et des larmes

le Jeu 20 Aoû - 10:49


Le Sanctuari s’offre une petite pause avant l’assaut. L’heure de marche n’était pas particulièrement de tout repos pour la créature massive qui porte en plus cette fois quelques protections de fer récupérés à la caserne.
Le temps que le Tchen fasse ce qu’il a à faire, le Charan repasse en boucle son plan et son armement. Il n’a pas pris son arme fétiche, pour la simple et bonne raison que ses adversaires chercheront surement à l’abattre avant qu’il ne puisse approcher. Donc, pour une fois, Morok aura une façon de faire moins direct. Plus éloignée.

Ses adversaires n’auront pas pour autant plus de facilité à le tuer.

La porte s’ouvre une fois que le Tchen a lancé la procédure d’ouverture des lourdes portes blindées, et le Charan, avec un sourire, lance sa première grenade fumigène par l’ouverture. Derrière, une troupe de soldat déjà prêt au combat. Cette porte n’était pas censée s’ouvrir aujourd’hui, et ils sont rodés à des interventions d’urgence.

Sauf que Morok est aussi préparé pour les effets de surprise. Les soldats tirent en direction de la porte dès que le nuage de gaz blanchâtre s’élève, mais le Charan est déjà au ras du sol, profitant de la panique pour se glisser derrière un camion de transport de troupe proche de la porte sur la droite.

Une fois en position, il profite que les hommes soient toujours en position, regard tourné vers la porte pour lancer une grenade aveuglante juste devant le nuage de gaz. Malgré la distance, le son de la combustion du magnésium fait grincer les dents du Sanctuari. Le Tchen avait vraiment un inventaire intéressant dans ce vaisseau.

La première rafale de tir de l’arme automatique qu’il a récupéré dans le Scimitar fauche deux hommes et les autres ont le réflexe, malgré leur confusion, de se jeter au sol et de prendre des positions défensives. La riposte est chaotique et maladroite, mais les balles qui ricochent contre le couvert de Morok l’empêchent de viser juste.

Un bruit sourd résonne alors dans la montagne et l’un des hommes s’écroule. Le sniper à la tête en lames de rasoir commence son travail.

Bien décidé à ne pas se laisser marcher sur les pieds par un planqué, Morok se cache derrière l’une des quelques caisses d’armement militaires possédés par le gang, et profite de sa position pour repérer les zones intéressantes pour des assauts.

Il grogne sans ménagement, pestant contre les armes à feu qui rendent beaucoup plus mou un affrontement entre deux adversaires.
Où est le plaisir de briser des os si on ne peut même pas approcher de son adversaire sans se faire trouer le cuir ?
Morok
Sanctuari
avatar

Masculin Race : Charan
Statut : Sanctuari
Pims : 117
Messages : 124
Titre débile : Sac-à-main (NDLR : Comme Kaizen ! *o*)

Re: Du sang et des larmes

le Lun 7 Sep - 22:12


A peine le temps de rejoindre les portes que déjà Morok avait commencé son oeuvre. Xénon s'immobilisa, collé au mur d'enceinte, pour observer d'un œil dubitatif le nuage de gaz qui s'échappait de la cour et les balles qui le transperçaient à l'aveugle. Le mouvement d'une épaisse queue dentelée l'avertit que Morok lançait son infiltration.

Xénon n'ayant aucune envie de se recevoir une balle dans un composant important, il attendit quelques secondes. Les tirs changèrent bientôt de direction. Pour plus de sécurité, il enfonça sur sa tête le bonnet de discrétion emprunté à HK, puis plongea à son tour dans la fumée. L'objet fit son œuvre ; personne ne sembla le remarquer dans le chaos. Il traversa la cour rapidement, ne se mettant à couvert qu'une ou deux fois pour éviter des balles perdues.

Parvenu derrière une caisse d'équipement près du flanc de la montagne, il ôta le bonnet et le fourra dans sa poche. Il passa une main dans ses cheveux plus ébouriffés que jamais et vérifia son uniforme. Un rien débraillé, déjà couvert de poussière ; ça irait très bien.

Il jaillit de son abri et franchit les portes de la base. Comme il avait l'air de savoir où il allait, les hommes stationnés de part de d'autre de l'entrée s'arrêtèrent même de tirer pour le laisser passer. Jusque-là, les renseignements d'Augure étaient impeccables.

A l'intérieur, il franchit un coude et s'appuya contre un mur pour donner l'impression de reprendre sa respiration le temps de repérer Tchen.

Spoiler:
Forcément, si je ne poste pas au bon endroit... neutral


Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange, Cosmos

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 899
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1782

Re: Du sang et des larmes

le Jeu 8 Oct - 17:01


La gardes à la porte me laissent passer sans même faire attention, trop occupés qu'ils sont à traiter la menace. Peut-être pensent-ils que je suis à l'intérieur de ce nuage opaque qui naît dans la cour... Bande d'ab*utis ! A peine le seuil passé, je me glisse dans l'ombre et observe les va et vient. Il y a plus de mercenaires que je le pensai. Le foutu saurien pourrait ne pas survivre... et mort, il ne serait plus du tout une diversion correcte.

Sang et larmes.

J'avise un groupe de mercenaires, cinq peut-être six, entrer dans une petite pièce sur la droite. Je m'approche et je les entends s'équiper. Je me présente dans l'encadrement de la porte et repousse violemment l'ange qui tente de sortir. Les autres le rattrapent et lèvent leurs armes vers moi. Je disparais en même temps que j'active Domus. La porte du dépôt d'arme se referme et se verrouille d'elle-même. Un coup d'oeil à droite et à gauche. Personne à part Xénon à l'entrée. Je m'avance vers lui en balançant les deux goupilles que j'ai emprunter au gilet de mon nouveau pote.

Sang et larmes.

Le bruit assourdit d'une explosion se laisse entendre... j'ai jamais été doué pour garder de nouveaux potes... Je fais un signe de tête à Xénon. Je suis prêt à me mettre au boulot. Il ne reste plus qu'à faire du porte à porte. Il faut qu'on bouge avant que d'autres mercenaires n'arrivent et ne se posent des questions.

- Quoiqu'il arrive, tu les fais sortir de là.

Rappeler à Xénon sa mission est parfaitement inutile, mais entendre le son de ma foutue voix a le mérite de calmer l'autre qui cogne dans ma tête. Garder l'esprit clair va devenir de plus en plus difficile, mais je n'ai pas l'intention de céder.

Sang et larmes.

On s'engouffre dans un couloir et porte après porte, salle après salle, cellule après cellule, l'on cherche et fouille. Pour l'instant rien. Je suis méticulleux et pourtant je sais qu'on ne trouvera rien à cet étage. Cela ne m'empêche pas de vérifier chaque pièce. Voilà que je me laisse envahir par l'espoir... Je suis un abr*ti fini.

Sang et larmes.

On croise plusieurs groupes de mercenaires, mais nos costumes, nos tatouages et l'aplomb du robot suffisent à nous rendre crédibles. Personne ne nous dit rien.
Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 700
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Du sang et des larmes

le Mer 21 Oct - 23:58


Dans la cour, Morok essuie un feu nourri. Les quelques tirs qu'il a tiré ont attiré l'attention des gardes et les balles qui ricochent contre l'épaisse paroi de fer derrière laquelle il est retranché l'empêche de viser, ou même de sortir.

Un grand sourire mauvaise se dessine sur son visage quand il aperçoit à à peine 5m, a l'arrière d'un camion, un « gros joujou », comme aime à le dire le Saurien devant une arme de destruction. Fouillant la caisse d'arme qu'il a réussi à ouvrir des armes de tout calibres, et les lance en direction de sa future cachette.
Puis, sans même sortir la tête, il plaque les canons de ses armes au bord de la paroi dans une vague direction et vide un, puis deux, puis trois armes à feu. La réplique ne se fait pas attendre. Puis un silence. Quelques tirs viennent heurter la paroi, à quelques centimètres de l’emplacement des pattes du Charan. Ah, on se met à viser, hein....

L'épais nuage combiné des fumigènes et de la poudre donne à Morok suffisamment de temps pour que les mercenaires ne réagissent pas immédiatement quand il lance par dessus sa cachette la caisse d'arme désormais vide et se jette en avant vers sa seconde cachette. Un déluge de tir arrose le Sanctuari et plusieurs d'entre elle lui transpercent le cuir du bras et de l'abdomen.

Chutant au sol lourdement, il continue son lancer et arrive à sa cachette, et à son trésor tant convoité.

Le calme retombe quelques instants dans la cour, les Mercenaires contournant lentement mais progressivement le camion derrière lequel l'intrus s'est réfugié. Un bruit de moteur résonne alors et une rafale de balles transperce la bâche du camion, avant de faucher deux hommes. Le reste des mercenaires se jette au sol et ceux qui sont trop proches ne peuvent que prier une dernière fois avant qu'une pluie de projectiles ne les déchire.

Morok, mitraillette Gatling en main et traînant une caisse de munitions dans l'autre, arrose en riant de bon cœur toute la zone sableuse. Le calibre de l'arme est trop imposant pour que les petites caisses en fer fassent un abri suffisant et les quelques mercenaires qui se sont réfugiés derrière celle-ci finissent en passoire. Un garde sort alors de la porte principale et, s'agenouillant, vise le Charan avec un lance-roquette.

Aux grand maux, les grands remèdes.
Morok
Sanctuari
avatar

Masculin Race : Charan
Statut : Sanctuari
Pims : 117
Messages : 124
Titre débile : Sac-à-main (NDLR : Comme Kaizen ! *o*)

Re: Du sang et des larmes

le Sam 24 Oct - 13:13


Au fur et à mesure qu'ils s'enfonçaient dans le complexe, les tirs et les cris provenant de la cour étaient étouffés par les murs de pierre. Xénon ressentit une pointe d'inquiétude quand le vacarme augmenta soudain. Il n'eut pas de réaction visible, mais regretta de ne pas avoir scellé les portes comme Morok l'avait suggéré. Enfin, Augure et lui auraient eu plus de mal à circuler discrètement si les mercenaires n'avaient pas été si occupés à courir à l'extérieur.

Xénon avait mémorisé et analysé les plans de la base. Il aurait choisi d'ignorer certaines des portes et des passages, ayant déjà déduit qu'ils ne donnaient que sur des armureries ou des lieux d'aisance, mais Augure se montrait d'une méticulosité implacable et il s'aligna sur lui. Après tout, pour ce qu'il en savait, les plans pouvaient ne pas être fiables à 100%.

Leur parcours finit par les amener près de la seconde entrée du complexe. Xénon saisit l'occasion et un mercenaire au vol. Il tira une grosse et lourde boîte de son Sarkina et le lui fourra dans les bras.

"C'est un bouclier portable. Remonte le mécanisme et ça protègera les tireurs dans un rayon de 8 mètres."

L'homme tituba sous le poids de l'engin et lui jeta un regard peu amène.

"Ça sort d'où ?"
"J'ai une tête à savoir ?"

Il fit volte-face et suivit Augure qui disparaissait déjà vers les escaliers les plus proches. Le mercenaire hésita, puis prit la direction de la sortie en égrenant un chapelet d'injures. Ça pesait une tonne, ce machin.

Deux minutes plus tard, dans la cour, le Diable en boîte s'ouvrit, libérant un filet qui s'abattit sur tous les mercenaires à la ronde.


Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange, Cosmos

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 899
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1782

Re: Du sang et des larmes


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires