Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Coeur de Poisson

le Ven 14 Mar - 20:18


-Ah !

Atrya ne put réprimer l'envie de faire quelques pas sur le dallage usé de la chaussée. Les yeux levé vers le dôme au dessus d'eux, il plongea son regard dans les profondeurs avec une envie toujours plus forte de courir jusqu'à la première porte de sortie.

Revigoré par la simple vision de l'immensité qui les entourait, il s'empressa de rattraper sa compagne.

-Par où commençons-nous ?

Loin d'essayer de dissimuler sa joie, il se jeta à l'eau (façon de parler).

-Nous pourrions commencer par aller voir ce Triton, et recueillir sa version !

Sauf qu'il aurait du mal à cacher sa déception si Freya choisissait d'aller voir Diane la première. Ce qui retarderait d'autant plus le retour d'Atrya parmi les eaux. Même s'il plongeait, il n'aurait jamais le temps de retourner vers les montagnes de coraux au sud. Nager jusqu'à Valérian prendrait plus de deux semaines.
Ni Freya, ni ce triton n'apprécieront l'escapade imprévu d'Atrya.
Alors, s'il devait attendre pour avoir le temps de se mouiller les écailles, ce serait bien aussi. Cela retarderait sa mélancolie.

Tout ça pour dire :

-Ou bien commençons-nous par rencontre Diane, si elle a changé de métier, peut-être accepterait-elle d'en changer encore pour travailler près d'une arrivée d'eau ? Ou nous pourrions trouver une astuce pour ramener ce triton à Atlantis. Mais... On n'a pas tous la chance d'avoir le pouvoir de changer notre queue en paire de jambes.
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 373
Messages : 136

Re: Coeur de Poisson

le Sam 15 Mar - 18:18


A peine arrivés, Atrya redevenait enfant face à l’océan qui nous entourait. Je ne sais pas depuis combien de temps il marchait, mais un bon plongeon lui ferait le plus grand bien. En tout cas, je m’assis au bord de la grande fontaine, le laissant profiter de ce qu’il voyait. Quand il revient vers moi, les yeux pétillants, sa voix exprimait très bien ses émotions. Il me proposa d’aller voir le Triton, ce qui n’avait rien d’étonnant en soit comme première idée venant de sa part. Et la seconde option ne tarda pas à se faire entendre… Son timbre de sa voix, me fît lâcher un petit rire mais, je penche plus pour la deuxième idée.

« Et bien, comme on est déjà à Atlantis, pourquoi ne pas chercher de suite cette fameuse Diane, il ne doit pas exister tant de sculpteurs sous ce dôme. Et puis, si besoin, elle aura le temps de prendre ses dispositions le temps qu’on cherche le dit Triton. Je pense que mieux vaut aller voir le Triton si on est sûr que Diane sera là, si on le fait poiroter pour qu’au final elle dise non… »

Je ne voulais même pas savoir comment il réagirait, je préfère venir avec des bonnes nouvelles sûres que possibles. Si après on doit subir ses colères, non merci, un ami est préférable à un ennemi.

« Qu’en dis-tu ? Cela te semble convenable ? Après il faudra régler le problème de rechercher le Triton, car je n’ai ni branchies, ni nageoires… »

Mais, ce sera le problème du prochain épisode. Si mon histoire lui va, à la recherche de ce sculpteur !
Freya Firnen
avatar

Féminin Titre : Bénédiction divine de N'hakeisärin, Fashion, Bling-bling, Make-up, Zelva, Tchi, Precision

Race : Néphilim
Pims : 180
Notes : Equipement:
Flasque de rhum inépuisable
Longue-vue qui voit à travers les portes

Messages : 181

Re: Coeur de Poisson

le Dim 16 Mar - 3:55


Impossible de réprimer une déception grandissante. C'était là, il lui suffirait de filer comme un diable jusqu'à la porte et il n'aurait qu'à plonger. Si rapide qu'il rejoindrait les dauphins en quelques secondes.
La raison commandait d'aller voir Diane en premier. Il s'y résigna.

-D'accord, trouvons cette Diane alors. Nous pourrions aller à la mairie demander les adresses des sculpteurs de la ville, ou bien...

Il désigna la route menant aux portes et aux ouvertures sous le dôme.

-Nous pourrions nous renseigner auprès des pêcheurs et des marins. Peut-être connaissaient-ils Diane et qu'ils pourront nous dire pour qui elle travaille maintenant.

L'arrivée des baleine-cargots et des vaisseaux transporteurs étaient un va-et-vient continuel aux abords des entrées du dôme. Si ces portes servaient aussi à Tyr à faire parvenir des coquillages à la demoiselles, elles étaient d'abord conçues pour laisser entrer les puissantes machines qui servaient à approvisionner la ville.

Pour avoir déjà vu ça de l'extérieur, Atrya savait que le personnel des quais était extrêmement nombreux. C'est simple, les quais d'Atlantis grouillaient de jour comme de nuit d'une foule dense et toujours en effervescence.
Charger, décharger, le débarcadère ne cessaient jamais de déplacer ses conteneurs et les balots de marchandises.

-Je te suis.

Non pas qu'il voulait rester en retrait, c'est justement parce qu'il l'avait déjà vu de l'extérieur du dôme qu'il préférait la laisser choisir comment ils se débrouilleraient maintenant. Atrya ne se sentait pas encore assez à l'aise sur la terre ferme pour aller démarcher un tavernier ou un contre-maitre sur le port.

Comme ils commençaient à marcher, il fit cette remarque sur Atlantis :

-C'est quand même bizarre vu de l'intérieur... On se croirait dans un aquarium. Sauf que ce sont les poissons qui nous regardent depuis l'extérieur.

De toute manière, il n'arrivait pas à détacher ses yeux du dôme...
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 373
Messages : 136

Re: Coeur de Poisson

le Jeu 27 Mar - 0:14


Alors qu’il parcourait la surface du dôme, avec une envie palpable, débordante… Enfin vous voyez quoi, limite s’il pouvait traverser le dôme et rejoindre l’océan et il n’hésiterait pas. Ma présence le fait sûrement hésiter d’ailleurs. Bien, navré de le faire désespérer et de remettre à plus tard son retour à la nature marine mais là il faut bouger, parler c’est bien, agir en conséquence, mieux.

Donc, mairie ou les marins… Hmm, l’administration ou la possibilité de tomber sur des rustres… J’avoue que je pourrais plus vite passer mes nerfs sur les marins, on va donc aller voir la mairie en premier, comme ça, si le besoin de me défouler se fait sentir il me restera les marins.

« On est encore dans l’esprit administration avec la bibliothèque, autant aller à la mairie pendant que c’est frai. En espérant qu’il n’y ait pas trop de sculpteurs… »

Au pire, si le nombre de sculpteurs est trop important pour les voir un par un, on essayera de diminuer la liste avec ce que pourrait savoir les marins.
Je prends la décision mais je ne sais pas si ça lui va, en même temps, je le sens un peu perdu avec tout ce monde, sur la terre ferme. Pas de soucis, je dirige la terre ferme, lui sous l’eau. Donc, la mairie, je regardais autour de moi, espérant voir le nom mairie quelque part ou n’importe quoi m’indiquant où elle se trouvait.

Le bâtiment là-bas ressemble à une marie, une confirmation serait la bienvenue. J’interpellais une passante, qui ne semblait pas trop pressée, avec le sourire bien sûr.

« Excusez-moi. Bonjour, je cherche la mairie, est-ce bien le bâtiment que je vois là-bas ? »

Elle regarda le bâtiment en question tout en me répondant.

« Bonjour, oui c’est bien ça, j’espère qu’il n’y aura pas trop de monde, sinon vous en avez pour un moment. Bonne journée. »

« Merci, à vous aussi. »

A peine la femme quitta mon champ de vision que je me dirigeai vers la mairie. Atrya me suivait, pas besoin de regarder en arrière pour confirmer, je ne le vois pas vadrouiller tout seul ici. Hormis pour aller dans l’océan.

Je montais les quelques marches et poussa la porte pour entrer. La vision du hall d’entrée me plaisait beaucoup ! Une seule personne se tenait devant l’accueil, j’attendis donc notre tour. Je me tournais vers Atrya.

« J’espère que les sculpteurs ne sont pas trop répendus dans le coin, ça ira plu vite comme ça. »

Je m’avançais au comptoir lorsque la personne eu fini et partait. Pas la peine de perdre du temps, allons droit à ce qui nous intéressait, sinon on va mettre des lunes…

« Bonjour, il me faudrait la liste des adresses de tous les sculpteurs d’Atlantis s’il vous plait. »

« Bonjour, bien je vais vous chercher ça, un moment je vous prie. »

Il fila dans une salle et revient quelques minutes plus tard avec une feuille. Déjà il n’y en a qu’une, ça me plait, recto verso ou pas ? Il me tendit alors la feuille.

« Voici, il vous fallait autre chose ? »

« Non merci, c’est parfait. Au revoir. »

Il nous fit un signe de tête, je tournais les talons et sortie de la mairie tout en regardant la liste. Un deux, trois… dix-huit ! Rien que ça, on va s’amuser, à mon avis ils devaient être plus ou moins réputés. Il me semble qu’une visite aux marins s’impose…

« Atrya, dix-huit noms, on va voir si les marins peuvent nous aider ? »

Aller, décide, si un seul essaie de jouer son malin… Et bien, disons que je m’amuserais.
Freya Firnen
avatar

Féminin Titre : Bénédiction divine de N'hakeisärin, Fashion, Bling-bling, Make-up, Zelva, Tchi, Precision

Race : Néphilim
Pims : 180
Notes : Equipement:
Flasque de rhum inépuisable
Longue-vue qui voit à travers les portes

Messages : 181

Re: Coeur de Poisson

le Dim 30 Mar - 15:02


Atrya manqua de trébucher et de bousculer plus d'une personne à regarder au ciel. Résigné il admis sa défaite et entrepris de regarder où il mettrait les pieds à l'avenir.
Il suivit Freya sans dire un mot. En réalité, bien qu'il ai passé quelques temps dehors déjà, il était toujours très étonné de voir comment tout le monde réagissait les uns avec les autres.
Il y retrouvait parfois des codes qu'il connaissait bien. Les plus petits et les plus grands, les plus faibles et les plus forts.

Leur visite à la mairie ne suffit pas, la liste était donc beaucoup trop longue et Atlantis était une grande ville.

-La porte Nord n'est pas loin, essayons là bas pour commencer.

Peu habitué à jacasser, il ne fit pas l'effort de parler plus que ça sur le chemin vers les quais Nord.
Un enchevêtrements de bâtiments encerclaient les quais et la haute porte plongée dans l'eau. Les quais découpés en plusieurs "U" de grandes tailles accueillaient autant de vaisseaux sous-marins que de montures palmées.

-La saison touristique a commencé ?

Un docker passant par là se retourna sur eux :

-Non c'est comme ça depuis que la zone inconnue est ouverte !

Il les regarda tous les deux comme des bleus en formation. S'ils n'étaient pas marins, Atrya et Freya débarquaient tout de même à Atlantis.
Saisissant l'occasion, Atrya le questionna directement sur Diane. La connaissait-il ?

-Non je ne connais pas de Diane, vous devriez essayez à la Hutte. Les gars y vont quand avant d'embarquer. Vous aurez peut-être plus de chance.

Il les salua et tourna les talons.
Atrya se tournant vers Freya la questionna du regard, très loin d'imaginer que la Hutte faisait référence à une auberge d'ouvriers. Et pas des plus petites !
L'auberge occupait un vaste hôtel sur quatre étages.
En arrivant devant Atrya n'eut plus aucun doute sur le but du commerce. Des marins en grappes entraient et sortaient, plus ou moins éméchés.

Le poisson était au moins prêt à admettre une chose aujourd'hui :

-Je n'ai jamais été dans un endroit pareil...

Pour la peine, il n'était pas du tout taillé pour discuter avec ces personnages. Alcool ou pas, il avait l'air maigrichon à côté du plus petit des gaillards dans la salle !
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 373
Messages : 136

Re: Coeur de Poisson

le Dim 6 Avr - 14:34


Hmm… Je restais plantée devant la Hutte, regardant les hommes aller et venir plus ou moins frais. Surtout quand ils en ressortaient. Et comme je le pensais, je ne voyais pas de femmes en sortir ni y rentrer. Décidemment, cet endroit m’inspirait de moins en moins mais si on voulait trouver Diane, il fallait passer par là.
Tout en écoutant ce que me disait Atrya, je ramenais mes cheveux par-dessus mon épaule, et fis rapidement une tresse. Je préférais avoir les cheveux en sureté un minimum dans ce genre de lieu.

« Tu ne connais pas l’ambiance dans un bar de marins ? Tu vas avoir une belle expérience, il y a une première fois à tout comme on dit !! Car oui, tu viens avec moi. »

Je finissais d’attacher mes cheveux, je posais doucement une main dans le dos d’Atrya et l’entraînais avec moi vers la Hutte. J’allais pousser la porte lorsqu’elle s’ouvrit d’un seul coup pour laisser passer un homme, qui ne tarderait pas à s’écrouler vu comment il marchait en ligne droite. Ma main sur la porte, je tournais la tête pour donner quelques conseils au débutant.

« Bien, évite de fixer trop longtemps quelqu’un, surtout s’il a trop bu, a bout d’un certain niveau d’alcool, un regard est synonyme d’insulte pour la plupart d’entre eux. On va directement au bar, sans s’arrêter, le barman lui est sobre et donc plus enclin à nous répondre convenablement. Tu vas survivre ? »

Si on posait la même question à tous les pochtrons du bar… On y passerait la journée et le risque d’accident serait en constante augmentation. On ne venait pas pour mettre le souk et se faire trop remarquer. Je poussai la porte et l’odeur de fauves alcoolisés s’engouffrait dans nos narines. Pouah, cette odeur ne me manquait pas du tout.

« Oh, une dernière chose, ne t’éloigne pas trop de moi. »

A peine passer le pas de la porte, que plusieurs regards se posaient sur nous. N’y prêtant pas attention je me dirigeais vers le bar, il fallait se faufiler entre les chaises, et éviter les hommes se levant pour sortir. Jetant un coup d’œil à Atrya, je le tirai par le bras pour lui éviter une bousculade. Le sens de l’équilibre n’était plus de mise ici pour eux.
Arrivés au bar, je fis signe à Atrya de prendre le seul tabouret de libre, un type ronflait juste à côté. J’essayai de le décalé pour pouvoir prendre appui sur le bar et appeler le barman.

« Y-a-t-il un barman par ici ?! »

Surprise, une voix féminine me répondit.

« Ouais une seconde j’arrive ! »

La barman sorti de ce qui devait être l’arrière-boutique et nous regardait avec un sourire, se demandant sûrement ce qu’on pouvait bien faire par ici. En tout cas, elle était taillée pour ce boulot.

« Vous êtes pas des habitués vous, quoi’qu’vous voulez ? »

Ca, pour ne pas être des habitués… Du moins de ce bar là, et pour Atrya, je me demande s’il le terme d’habitué lui est courant sur terre.

« Nous sommes à la recherche d’une femme, Diane, je me demandais si vous la connaissiez ou si quelqu’un ici pourrait la connaitre ? »

Le gars d’à côté se mit à ronfler de plus bel… Tandis que la barman réfléchissait.
Freya Firnen
avatar

Féminin Titre : Bénédiction divine de N'hakeisärin, Fashion, Bling-bling, Make-up, Zelva, Tchi, Precision

Race : Néphilim
Pims : 180
Notes : Equipement:
Flasque de rhum inépuisable
Longue-vue qui voit à travers les portes

Messages : 181

Re: Coeur de Poisson

le Sam 19 Avr - 19:47


-Je ne suis sûr que je te sois utile là dedans, vraiment...

Devant l'insistance de la dame, Atrya se plia à sa volonté. Il entrerait dans ce bar d'ivrognes, qu'il le veuille ou non.

-Tu as l'air de bien connaitre ces endroits.

Cette chasse au dahu allait laisser des marques s'il ne faisait pas attention où il mettait les pieds.

-Je ne regarde que toi et je te colle comme une ombre, compris !

Il était sérieux. Si elle connaissait l'ambiance, lui y était totalement étranger. Sans oublier ce qu'ils avaient décidé : elle mène sur terre, il mène sous la mer. Il se ferait discret et peu encombrant autant que possible. Vu sa carrure, ça n'allait pas être très compliqué.

Atrya se laissa bousculer par Freya tant qu'elle considérait qu'il en allait de la bonne santé du poisson-ange. Celui là était bien trop engourdis par les effluves et le bruit pour essayer de la contredire.
Sautant sur le tabouret, le poisson fit ce qu'il savait faire de mieux : se taire et regarder.

-Ça s'pourrait que j'la connais votre Diane. Vous lui voulez quoi à la petite ?

Atrya sourit trop heureux d'avoir trouvé des renseignements si vite qu'il en oublia de le garder pour lui. Un regard mauvais de la barmaid fit retomber sa joie.

-Rien de mal je vous assure !

Il leva les mains devant lui en signe d'innocence.

-Voyez-vous j'ai entendu dire qu'elle avait été contrainte d'abandonner l'amour de sa vie à cause de son allergie à l'eau de mer.

-Qu'est- qu'ça peut vous faire !

La voix porteuse de la barmaid réveilla le ronfleur à côté d'eux.

-Nous avons une idée qui lui permettrait de ne plus craindre son allergie.

L'instinct de survie d'Atrya ayant fonctionné à merveille, il avait combattu l'envie d'aller se cacher et venait de mentir de manière éhontée.
Ils n'étaient pas encore sûrs que Diane veuille revoir son amoureux, ils étaient encore moins sûrs de la méthode pour aider ce dernier à rejoindre sa dulcinée.
Tout ça n'apaisa pas la propriétaire qui, deux mains plaquées sur le comptoir, loucha sur un Atrya. Le comble c'est que son regard ne passait pas au travers du poisson-brindille.

-J'répète au cas où t'as pas gauler, vous y gagner quoi là dedans ?
-Rien du tout, je suis un ami de Tyr !


Ecouter et se taire... Maintenant c'est quitte ou double. Atrya se fit tout petit sur son tabouret, regrettant de ne pas trouver quelques coraux saillant pour aller s'y planquer.
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 373
Messages : 136

Re: Coeur de Poisson

le Dim 27 Juil - 13:00


Effectivement, Atrya a encore pas mal de chose à apprendre. Surtout sur le fait que barman ou barmaid, ils ont un caractère bien trempé pour pouvoir tenir une taverne. Bien essayons d’arranger ça. Je plaçai ma main entre les deux visages en confrontation, un en particulier, et fis un claquement de doigts. Ce qui eu pour effet de faire tourner la tête de la barmaid, et je plongeai mes yeux dans les siens tout en posant ma main sur l’épaule d’Atrya histoire de le rassurer un peu.

« Hey, j’vais te dire un chose. On est là car une personne se souci du bien-être de cette Diane, assez pour demander de l’aide. Alors certes, nous sommes cette aide et nous recevront bien quelque chose à la fin si tout se passe bien. Mais rien ne nous a été imposé, on a choisi de venir aider cette femme. Maintenant, on vous a posé une question toute simple, mais il y a d’autres moyens d’obtenir une réponse. »

Je regardai autour de moi et ajouta.

« Ce n’est pas à vous que je vais apprendre que lancer une bagarre n’est pas chose si difficile ici… si ? »

Un peu agressifs ses paroles, mais je n’ai pas envie de tourner autour du pot pendant des heures. Je restais plantée là, accoudée au bar, attendant de voir ce que me répondrait la barmaid. A côté j’entendis l’homme se réveiller, s’éclaircir la gorge… Un problème de plus ? J’espère que non, même si je pouvais m’amuser dans ce genre d’endroit, le moment n’était pas venu. Voyant que la barmaid ne semblait pas se décider, je lançais un dernier pic.

« Vous doutez que je puisse le faire ? »

Cet alors que le ronfleur réveillé s’adressa à la barmaid.

« Au nom d’Ha’Kynai Greace dis-leur ce qu’ils veulent savoir ! Ils ont la tête de tueurs ? Ils sont armés jusqu’aux dents ? Ou c’est juste que leur tête ne te revient pas ? »

Le fait qu’il intervint en notre faveur m’étonnait un peu, mais je ne pu retenir un petit sourire. La barmaid lâcha un soupir et se résigna.

« Ok ok, puisqu’ c’est toi qui l’dit comme ça. Elle tourna les yeux vers moi. Si vous voulez savoir où est Diane d’mandez-le lui, après tout elle bosse pour toi non ? »

Surprise !! Alors là, comme retournement de situation ! Un air d’étonnement sur le visage je me tournais vers lui, prête à lui poser des questions. Mais je vais lui laisser le temps d’émerger un peu.
Freya Firnen
avatar

Féminin Titre : Bénédiction divine de N'hakeisärin, Fashion, Bling-bling, Make-up, Zelva, Tchi, Precision

Race : Néphilim
Pims : 180
Notes : Equipement:
Flasque de rhum inépuisable
Longue-vue qui voit à travers les portes

Messages : 181

Re: Coeur de Poisson

le Mer 30 Juil - 22:42


Atrya allait beaucoup mieux dès que la barmaid tourna son gros visage vers Freya. L'air contenu dans ses poumons se décompressa soudain pour lui permettre de ventiler de nouveau.
Il aurait volontiers comparée la tenancière à une énorme tortue. Les tortues mangent les poissons-anges aussi bien que les méduses.
Le souvenir fugace d'une sirène-méduse lui offrit un peu de réconfort. C'est alors qu'il entendit les mots fatidiques : Déclencher une bagarre.

Il était totalement contre cette idée. Il était très doué pour soigner les gens certes, il n'avait pas du tout envie de provoquer des blessures qu'il devrait ensuite éponger lui-même !
Sans compter celles qu'il se prendrait sûrement.
Où se cacher maintenant qu'il était jucher sur ce tabouret ?
Atrya se tourna brusquement vers le ronfleur. Il s'en serait bien écarté pour éviter le premier coup de point, mais impossible de descendre du siège si vite sans tomber.

Une chance que le dormeur n'était pas agressif.
Son coeur de poisson finira par cesser de battre un de ces jours !

-Vous êtes le sculpteur !

La position sur le tabouret empêchait le triton d'oser prendre dans ces bras le ronfleur. De toute manière, même lui savait que quelqu'un capable de dormir dans un bar n'était pas aussi cordial qu'il le voudrait.
Il tendit une main tout sourire au ronfleur.

Finalement, c'était facile de la trouver cette Diane.

L'autre resta sans voix devant l'enthousiasme du poisson. Pour sa défense, Atrya est très jeune pour son espèce, même si humainement parlant on dirait un homme.
Et puis, il n'est plus nécessaire de dire qu'il s'agit d'un triton qui fait du tourisme à la surface. Pour lui, tout est neuf et scintillant... Même les soulards endormis sur un comptoir.

Le sculpteur s'éclaircis la voix.

-Ouais ouais. Ce Tyr là, c'est pas le triton qui lui apportait des coquillages ? ... T'es un peu comme lui, hein !? T'as ces trucs dans le cou. Mais t'as pas les mains palmées toi, ahah !

Il tourna son visage vers la tenancière et désigna la tireuse à bière. L'autre entrepris de le servir. Atrya regarda ses doigts en se disant que si, il avait les doigts palmés dans l'eau. Mais pas en dehors.

-C'est pas trop le moment de l'embêter avec ça, v'savez... C'est ma nièce, tiens, elle était toute retournée quand elle est venue chercher du travail chez moi. Elle voulait s'éloigner de la mer. Elle aurait mieux fait de déménager à Lazareth ! Ma fille est là-bas, c'est moins risqué. Elle aussi elle est allergique à l'iode. Ou un truc du genre.

Sa chope glissa devant lui, il mit les lèvres dans la mousse et but la moitié du verre.

-Ah ! Vous comptez faire quoi pour l'aider, la petite ?

Le regard d'Atrya s'illumina. Il avait déjà quelques idées sur le sujet. Toutes plus ou moins compliquées mais...

-Et bien, nous pourrions trouver un médicament contre l'allergie, ou bien Tyr pourrait devenir humain ! J'ai vu des petites choses que les autres mangent pour se transformer. Wergeld m'a déconseillé d'y toucher !

Parce que être le guérisseur hébergé sous le miroir K'ouen ne suffisait pas, il avait besoin de s'en vanter.

-Quand on en abuse cela devient définitif.

Mais est-ce que Tyr est prêt à un tel changement.

-Ou bien il lui faudrait un appareil pour vivre sur terre... Ou dans l'eau douce. Mais c'est compliqué, les tritons qui ne supportant que l'eau de mer sont rares. C'est toujours une histoire de respiration ou de protection contre les bactéries...

Et là Atrya se tourna vers Freya, attendant, simplement, qu'elle propose ses idées.
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 373
Messages : 136

Re: Coeur de Poisson

le Ven 8 Aoû - 22:42


L’effervescence de joie venant d’Atrya m’amusait, je devais bien l’avouer. On aurait un dit un enfant à qui on offrait une barbe à papa. Je laissais faire la conversation entre les deux, écoutant les dire de chacun. Surtout quand les paroles menèrent sur le sujet de l’eau, de Tyr, de l’allergie… Atrya pouvait prendre forme humaine car il était à moitié ange, Tyr n’avait pas cette chance. Reste à savoir après, qui serait capable d’abandonner son état pour l’autre… Allergie à l’iode, intéressant ça mais s’il y avait un traitement contre ça, sa fille le prendrais déjà et Diane aussi surtout. Rien ne nous empêche de nous renseigner. Et aussi, c’est quoi cette histoire de muse marine allergique à l’eau… Comble du sort et de l’ironie surtout !! C’est comme si un oiseau souffrait de vertige !

Je réfléchissais à tout ce qui se disait, essayant de trouver un moyen pour que Diane et Tyr se retrouvent, s’ils le voulaient. Atrya se tourna vers moi, je le fixais sans arrêter de réfléchir.
Hmm… Oh !

« Vous dîtes qu’elle est allergique à l’iode ? On en trouve partout mais il est plus concentré dans les mers et océans, ce qui veut dire que l’eau douce ne lui pose pas de problème alors ? »

Un simple signe de tête venant du sculpteur me suffit. Bien, j’enchainais directement avec Atrya.

« Atrya, le taux d’oxygène ne doit pas être si changeant entre l’eau douce et de mer si ? Et si c’est un problème de bactéries, lui procurer une sorte de filtre qu’il puisse installer sur ces branchies et le tour est joué non ? Sinon il faut lui procurer le moyen d’être sur terre mais… Les noizumènes servent qu’occasionnellement, enfin c’est le mieux… »

Mon cerveau s’emballe et je commence à dire tout ce que à quoi je pouvais penser.

« Pourquoi un demi-dieu n’a pas le pouvoir de prendre forme hu… Dis Atrya, tu crois qu’on pourrait faire don de ce genre de pouvoir à Tyr ? J’ai entendu parler de l’Observatoire, ça pourrait peut-être marcher non ? Sinon j’avoue que je commence à être à court d’idées… »

Et puis c’est bien beau de jeter des idées comme ça mais il faudrait savoir si elles sont réalisables aussi… Sinon on avance dans un mur.
Freya Firnen
avatar

Féminin Titre : Bénédiction divine de N'hakeisärin, Fashion, Bling-bling, Make-up, Zelva, Tchi, Precision

Race : Néphilim
Pims : 180
Notes : Equipement:
Flasque de rhum inépuisable
Longue-vue qui voit à travers les portes

Messages : 181

Re: Coeur de Poisson


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires