Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Un esprit abandonné

le Mer 14 Aoû - 18:31


Le petit garçon errait dans les rues sans but précis. Maribelle l'avait abandonné. Cela faisait plusieurs jours, mais il ne s'y habituait pas. Devant elle, il avait fait le malin, assurant qu'il s'en sortirait tout seul, et filant avant qu'elle ne se décide à appeler l'orphelinat pour être sûre qu'il ait au moins un toit. Néanmoins, il s'était habitué à sa petite vie tranquille dans la maison d'Ordae et ressentait un gros manque. Il n'avait plus le cœur à jouer comme il y a quelques semaines, s'ennuyant de celle qui l'avait hébergé et qui s'était comporté avec lui, si ce n'est comme une maman, au moins comme une grande sœur.

Son sac à dos fixé sur ses épaules, l'aquarium de Bubulle dans les mains et Layo le Precious orangé voletant autour de sa tête, il marchait sans réfléchir. Ses pas se dirigèrent vers le Sanctuaire. Lorsqu'il le remarqua, il se trouvait non loin de l'entrée et s'empressa de se cacher. Il n'avait pas oublié que la dernière fois qu'il avait mit les pieds à l'intérieur du Sanctuaire, ils avaient voulu l'envoyer dans cet endroit pour enfants orphelins que l'on nommait communément l’orphelinat. Mais il avait fuit après avoir rencontré celle censée l'emmener. Trop sévère et trop peu compréhensive à son goût, il avait comprit à la quantité de règles énoncées qu'il ne pourrait jamais être heureux dans cet établissement.

Il se camoufla dans un coin sombre du jardin, calant le petit aquarium comme il le pouvait entre ses jambes

-Layo ! Reste ici !

Non pas qu'il avait peur pour l'oiseau qui s'était rapidement habitué à rester proche de lui, mais il avait besoin de sa présence, il ne voulait pas être aussi abandonné par le seul ami qu'il avait. Ainsi posé, il se mit à observer les allées et venues, les départ et arrivées d'urgences, les familles qui entraient et sortaient, les médecins et infirmiers qui venaient prendre leur pause. Il se sentait hors de tout cela, personne ne faisait attention à lui, qu'il soit en train de faire le fou dans la rue ou en train de pleurer, peu nombreux étaient ceux qui s'étaient arrêtés pour cet étrange petit garçon seul. En réalité, seul deux l'avaient fait jusqu'à présent : Morwën la dragonne et Maribelle la renarde. Après le départ de la deuxième, il avait vaguement tenté de retrouver la première, mais sans résultat. Malgré lui des larmes se mirent à rouler le long de ses joues. Il ne demandait pourtant pas grand chose : juste un peu d'attention et de sécurité...
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 66

Re: Un esprit abandonné

le Ven 16 Aoû - 13:05


Contrairement à ce qu'aurait pu croire Nabi avec l'été, les interventions d'urgence et autres cas graves étaient moindres. Là où d'habitude des touristes inconscients se retrouvent dans des situations catastrophiques lors de leurs escapades dans les montagnes et emportés par la mer sur les plages, ici ne figurent que des égratignure sur un genoux suite à une petite chute d'un enfant sur le pavé, ce genre de bagatelles. Les journées étaient donc calmes. Histoire de dégorger tous les petits bobos, Nabi resta principalement dans le bâtiment, laissant ses congénères s'occuper des rares appels extérieur ou des autres chambres.

Finissant avec l'un des patients, elle rejoignit l'accueil à ses côtés, offrant donc à ce dernier la douce délivrance de quitter l'hôpital. Mais déjà prête à repartir au travail, la nymphe fut interrompue par une main imposante couvrant presque tout son dos, se plaquant avec une force non retenue, écrasant presque la demoiselle. L'homme lézard à ma musculature massive cachée sous sa blouse blanche enchaîna son geste avec un rire.

- Hep hep hep ! Ça fait des heures que tu enchaines les patients là. Tu as besoin d'une pause.

La pauvre en sursauta. Même si l'écailleux était visible à des kilomètres, il avait un don pour se faire très discret. Son espèce qui voulait cela ?

- N-non Regex. Ça va al-

- Pas de "non" qui tiennent ! Viens avec moi prendre l'air !

Au vu du mastodonte qui l'exigea, elle n'eut pas vraiment le choix. Nabi se laissa donc porter jusqu'à la porte d'entrée, là où d'autres collègues Guérisseurs en firent de même, certains profitant du beau temps offert par le dôme. Cela changeait drastiquement de l'environnement cloîtré du quartier, c'était agréable.

- Nabi, tu devrais arrêter de forcer sur le travail, tu vas finir par te pourrir la santé ! Dis t'il en sortant un paquet de sa poche.

Un rictus s'afficha sur le visage de l'intéressée qui observa le reptile sortir un briquet pour essayer de brûler le bout de sa cigarette.

- Regex, tu devrais arrêter le tabac, tu vas finir par te pourrir la santé. Rétorqua t'elle alors avec beaucoup d'ironie.

Regex hocha la tête, haussant les lignes écailleuses qui lui servirent de sourcil.

- Dans le mille ...

Il aspira une grande bouffée, sans pour autant prendre en compte l'avertissement de sa camarade. Son regard fixé un moment sur son "anti-stresse" comme il aime si bien l'appeler, il recracha la fumée en l'air.

- Plus sérieusement, je sais que c'est un comble pour un médecin mais qu'est ce que tu veux, je n'ai pas le mental pour arrêter de fumer ! Et je ne fais pas d'effort à ce sujet il faut l'admettre.

- Tu as une femme et des enfants. Si tu n'es pas motivé à le faire pour toi, fais le au moins pour eux.

Cette conversation qui se voulut plus être de lui faire la moral fit tourner la tête du lézard, remarquant de ses yeux fendue une étrange boule de plume orange près d'un coin à l'ombre. Sachant que la nymphe était amie avec Mademoiselle Devalle, il ne trouva que ce subterfuge pour changer de sujet.

- Hey, il y a un piaf orange là-bas. Un autre animal bizarroïde de l'Épicerie tu crois ?

Tombant aussitôt dans le panneau, la femme-papillon détourna son attention sur l'animal aux plumage chaleureux. Elle reconnut un Precious pour sûr, mais commissure aux lèvres, elle reconnut bien plus le petit garçon qui l’accompagnait. Un enfant aux cheveux azures, cela ne courrait pas les rues, d'autant plus que celui-ci, elle le connaissait.

- Attends-moi, je reviens.

Elle laissa Regex en plan pour rejoindre l'enfant, recroquevillé, presque à l'abri des regards pour une raison qu'elle ignorait encore. Un grand sourire s'afficha, se penchant vers lui sans pour autant prêter attention à ses petits animaux.

- Bonjour toi ! Ça fait longt-

Sa bonne humeur habituelle s'effaça lorsqu'elle aperçut des larmes perler sur les joues de l'esprit. Que lui arrivait t-il ? Craignant le pire, la Guérisseuse posa un genoux à terre et une main bienveillante sur son épaule, son regard passa en vitesse sur toute les parties du corps du garçonnet. À première vue, rien à signaler.

- Pourquoi pleures-tu ? T'es tu blessé ? As-tu mal quelque part ?
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné 2morr0nUn esprit abandonné HomeUn esprit abandonné Journal_de_bordUn esprit abandonné Banque

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 212
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné

le Ven 16 Aoû - 19:12


Le gamin ne regardait plus vraiment ce qu'il se passait, occupé à ressasser ses souvenirs. Une voix qu'il reconnaissait finit par le sortir de ses songes. Aux inquiétudes de l'ailée, il répondit par la négative en secouant sa tête. Il lui sourit, puis se jeta sur elle pour lui faire un câlin, rassuré de trouver enfin quelqu'un de connu, et qui s'intéressait à lui. Puis il finit par expliquer ce qu'il lui était arrivé, les mots se bousculant dans sa bouche :

-Maribelle elle est partie, elle voulait pas que je vienne avec elle parce qu'il fait trop froid dans la Taïga mais moi je voulais aller avec elle parce que elle est gentille avec moi, elle m'a laissé dormir chez elle... Mais maintenant elle est plus là, et les gens ils s'en fichent de moi, la seule chose qu'ils veulent faire c'est appeler l'orphelinat, mais moi je veux pas aller là-bas ! Et ici aussi avant ils voulaient m'envoyer là-bas et du coup je suis parti et c'est pour ça que j'ai croisé Maribelle et... et... et... mais elle m'a abandonné ici maintenant

Au milieu de son histoire complètement décousue, le petit garçon se rendit soudainement compte de quelque chose et se détacha de la jeune femme avec un air inquiet :

-Mais Madame Papillon... Si t'es là, ça veut dire que tu travailles ici ? Maribelle elle avait dit que t'étais Docteur... Enfin elle a dit qu'elle connaissait un Docteur avec des ailes de papillon... Mais si tu travaille ici... Tu vas pas appeler l'orphelinat hein ? Hein dis ?

Soudainement un peu méfiant, Kénan se tenait prêt à partir à toute allure si jamais elle émettait l'idée de révéler sa présence en cet endroit à ce qu'il considérait comme une prison pour enfants...
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 66

Re: Un esprit abandonné

le Ven 16 Aoû - 20:39


La nymphe resta un court instant les bras en l'air lorsque le petit se jeta sur elle, ne sachant trop que faire. Tout en écoutant son récit, la demoiselle ferma doucement ses bras autour du garçon, une main lui caressant tendrement le cuir chevelu. Entre les histoires de Maribelle, de taïga et d'orphelinat, Nabi eut du mal à suivre tout ce qui pouvait bien se passer dans la vie bien agitée de ce garçon. Du peu qu'elle en eut comprit, cela lui arracha le cœur, coincé au travers de la gorge.

Elle ne fut qu'encore plus étonnée lorsqu'il lâcha son étreinte dans la peur qu'elle appel le redouté orphelinat. Rien que ce mot eut l'air de le terroriser. Une mauvaise expérience du passé, la lépidoptère connait très bien les conséquences. Hors de question de les appeler et encore moins de l'envoyer là-bas.

- N-non. Assura Nabi. Ne t'inquiète, je voudrais juste ...

La Guérisseuse sentit la présence de son camarade hospitalier qui - curieux - s'approcha de la scène. Elle se tourna vers lui, un sourire gêné.

- Regex. P-peux-tu me remplacer pour les prochains soins ? J'aimerais rester avec lui un moment.

Toujours sa cigarette coincée entre son index et son majeur, l'homme-lézard souffla un nuage de fumée au ciel. La situation ne l'étonna guère : c'était le caractère de sa congénère, il avait l'habitude.

- Ça marche. Occupes-toi bien du petiot dans ce cas. Répondit t-il avec sourire.

Il lui offrit le champs libre pour rester avec le petit en question tant qu'elle le put, entrant dans le bâtiment après avoir jeté son mégot dans la poubelle prévue à cet effet. La femme-papillon se jura intérieurement de lui rendre service en retour. Elle s'assit sans gestes brusques juste à côté du jeune homme, prenant alors une voix douce et posée.

- Je te promets de ne pas appeler l'orphelinat. Il est évident que ça ne t'enchante pas d'y retourner. Mais j'essaye de comprendre ...

Sa tête penchée vers lui, elle osa poser une main délicate contre son dos, allant de haut en bas pour rassurer l'esprit par de simples gestes de tendresse.

- Qui était Maribelle, une personne de ta famille ?

Contrairement à ce qu'il avait dit, il était bien blessé. Une douleur qui vint du cœur.
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné 2morr0nUn esprit abandonné HomeUn esprit abandonné Journal_de_bordUn esprit abandonné Banque

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 212
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné

le Sam 17 Aoû - 19:50


Alors que la jeune femme tentait de la rassurer, un grand reptile approcha, ce qui ne fit que faire davantage se recroqueviller le gamin. Après le départ du-dit lézard, l'ailée lui assura qu'elle n'appellerait personne, et il la crut. Alors il se posa doucement contre elle, tandis qu'elle lui caressait le dos

-Qui était Maribelle, une personne de ta famille ?


Là encore, l'enfant répondit par la négative en secouant la tête

-Nan... C'est juste quelqu'un qui m'a aidé et qui est gentille...

Puis il réfléchit un peu. Il ne savait pas comment expliquer à la nymphe qui était Maribelle pour lui, ni son histoire qui ressemblait tout compte fait à un gruyère géant tellement les zones d'ombres étaient nombreuses. Il se décida néanmoins à raconter ce qu'il savait :

-Un jour, je me suis réveillée, j'étais ici dans cet hôpital. Mais je me rappelais que de mon prénom, de mon nom et de mon âge, et pas d'autres souvenirs. Mais je sais faire tous comme les enfants de mon âge. Et quand les infirmières sont passées dans ma chambre, elle avaient l'air surprises, y'a plein de monde qu'est venu me voir, mais personne m'expliquais rien...

Ce moment angoissant, cette sensation d'incompréhension, il s'en rappelait parfaitement. L'impression que ses souvenirs lui avaient été volés, arrachés. Sentir qu'il avait déjà vécut une vie, mais ne pas s'en souvenir. Tout lui était inconnu. Rien de ce qu'on lui montrait ne faisaient remonter en lui des images ou des sensations. Rien qu'un immense trou noir. Il connaissait les choses, savait lire, écrire, s'exprimait très bien pour quelqu'un de son âge, était presque un surdoué scolairement parlant, mais à l'intérieur il était tout vide. Il ne savait pas quand il avait apprit, qui lui avait apprit, si il avait des parents qui l'aimaient, des amis, des ennemis, des animaux, des hobby... Tout ce qui construisait une identité, il ne s'en rappelait pas. Il reprit :

-Et puis après, on m'a dit que j'avais dormi pendant 18 ans... C'est long 18 ans... Tellement long que personne ne se rappelle qui m'a emmené ici ni où cette personne m'a trouvé. On m'a expliqué les miroirs, dit qui étaient les personnes importantes de ce monde et on m'a fait faire plein de tests. Et les docteurs ont dit que j'étais devenu un esprit. J'ai pas trop comprit ce que ça voulait dire... Et ils ont dit aussi que peut-être que j'allais toujours rester comme ça. Enfin ils savent pas peut-être que un jour je vais grandir ou peut-être pas... Et ils m'ont dit qu'ils savent pas pourquoi je me souviens plus de rien... Ils ont dit aussi que comme j'allais bien, bah je pouvais pas rester à l'hôpital et il ont appelé la madame de l'orphelinat. Mais elle faisait peur alors je me suis enfuis avant qu'elle revienne...

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il s'en était très bien sorti, sa bonne volonté permettant d'attirer la sympathie des habitants, il avait réussi à se faire un petit peu d'argent et à vivre dans un hôtel. Jusqu'à ce que le gérant le mette à la porte

-Mais des fois, je sais pas pourquoi, d'un coup j'ai très peur, et très mal au ventre, et du coup je cours partout, mais je regarde rien alors souvent je tombe. Sauf que j'arrive pas à me souvenir pourquoi je commence à avoir peur. Et un jour ça m'a fait ça et Maribelle elle a vu que j'étais pas bien alors elle m'a aidé. Mais maintenant elle est plus là

Toujours cette même information qui revenait en boucle dans son esprit. Elle était partie. Sans lui. Même si ses raisons étaient valables, le petit garçon n'arrivait pas à les comprendre
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 66

Re: Un esprit abandonné

le Dim 18 Aoû - 17:08


Nabi avait vaguement entendu parler d'une histoire similaire, dans les couloirs du Sanctuaire. Le genre de "légendes urbaines" des hôpitaux. Une des rares fois où la légende s'est avérée vraie. Cette histoire s'était vaguement répandue sans les détails qui allaient avec.

Si la nymphe s'était douté une seule seconde qu'il s'agissait de lui ... Un enfant devenu un esprit après dix-huit ans de sommeil qui cherche désespérément une présence permanente. Rien que d'y penser, cette histoire la terrifiait, empathique à ce qu'avait pu subir cette pauvre âme en peine.

Elle se posa ensuite des questions plus d'ordre médicales en ce qui concerne ces étranges mots de ventre. Peut-être qu'en recherchant la source de ces peurs ... Mais le premier but de la Guérisseuse, calmer le garçonnet. Ce n'était pas à poser un tas d'interrogations sur cet passé inexistant dans sa mémoire qui allait arranger les choses.

En attendant, elle essaya de trouver une justification ou même un semblant d'explication au geste de son ancienne hôte.

- Peut-être allait t-elle dans un endroit dangereux et ce pourquoi elle ne voulait pas t'emmener avec elle. Elle ne voulait pas prendre de risque qu'il t'arrive quoi que ce soit.

Si la "Maribelle" quittait bien la capital pour le grand froid, cela était tout à fait compréhensible. Mais pourquoi "adopter" un enfant en sachant décemment que ce serait pour une histoire de seulement quelques mois ? Autant adopter un éphémère ...

Notant qu'il reprit progressivement son calme, ainsi blotti à son bras, elle continua les légères caresses dans son dos, cela maintiendra peut-être son état. La cours se fit de plus en plus silencieuse, les médecins et urgentistes rentrant au compte goutte, sans remarquer la présence de la lépidoptère et du petit avec elle.

- Je comprend que tu te retrouves seul maintenant mais ... Tu as bien un toit ou un autre endroit où aller ?

Sa voix se fit plus hésitante. Elle tourna la tête vers le petit, appréhendant presque sa réponse.

- Non ?
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné 2morr0nUn esprit abandonné HomeUn esprit abandonné Journal_de_bordUn esprit abandonné Banque

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 212
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné

le Lun 19 Aoû - 13:12


-Elle m'a dit qu'il faisait trop froid dans la Taïga pour moi...

Il se blottit encore plus contre la femme papillon, pas vraiment décidé à bouger de sitôt si ce n'est pour suivre la Guérisseuse si celle-ci devait s'en aller. Il se sentait rassuré avec elle à ses côtés


-Je comprend que tu te retrouves seul maintenant mais ... Tu as bien un toit ou un autre endroit où aller ?

Il secoua sa tête. Il aurait bien voulu, mais les gérants d'hôtel finissaient toujours par le mettre dehors, et les citoyens n'avaient que deux solutions pour lui : appeler ses parents, ou l'orphelinat

-A chaque fois les gens me disent que je dois rentrer chez moi, parce que mes parents doivent s'inquiéter. Mais j'ai pas de parents... Sinon ils m'auraient déjà trouvé non ?

Tous pensaient que le gamin s'était enfuit de chez lui après une dispute avec ses parents, ou autre scène de ménage

-Ils disent tous que j'ai fais une fugue, mais je sais même pas ce que c'est...

L'oiseau qui n'avait cessé jusque là de tourner autour de leurs têtes à bonne distance décida de s'aprocher et le petit tendit sa main pour qu'il se pose dessus. Il fit ensuite les présentations en posant doucement son autre main sur le dos de la boule de plumes pour l'empêcher de repartir :

-Layo, n’ai pas peur, c'est Madame Papillon, elle est gentille. Regardes ! Lui il s'appelle Layo, c'est mon ami !

A force de contorsion, le-dit Layo s'échappa pour grimper sur l'épaule de Kénan et se nicher dans son cou, lequel se mit à rire :

-Ça chatouille ! Arrête de bouger !
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 66

Re: Un esprit abandonné

le Jeu 22 Aoû - 22:27


Ses aveux lui arrachèrent le cœur. Encore plus que ce qu'il avait pu dire auparavant. Un enfant sans toit, sans même un proche ou une famille chez qui aller, condamné à être envoyé à l'orphelinat à la moindre occasion. Nabi avait le sentiment que ces animaux était les seuls véritables sources de contact pour lui. Que répondre devant ça ? Elle ne fit que finalement la chose qu'elle jugea le plus important pour le moment : écouter.

La nymphe lui adressa un doux sourire lorsqu'il lui présenta fièrement son petit Precious de compagnie. Elle tenta même d'approcher son index de l'oiseau timide, mais celui-ci préféra taquiner son maître en se cachant dans son cou. Elle rit de bon cœur avec le petit garçon. Cela devait lui faire du bien de partager un tel moment avec quelqu'un. Surtout depuis qu'il s'était retrouvé seul, dans les rues ...

Plus la lépidoptère réfléchit à cette situation, plus elle ne l'accepta guère. Elle ne pouvait décemment pas laisser cet enfant à errer éternellement dans les rues ... Mais un détail la frappa de plein fouet lorsqu'elle pensa à ce qui allait advenir de lui. Un détail qui a son importance ! Qu'elle fut idiote de ne jamais avoir pensé à poser telle question à ce petit. Elle souffla un rire entre ses lèvres.

- En ce qui concerne les présentations ... J'ignore encore quel est ton nom, c'est un comble. Comment t'appelles-tu ?

Attendant sa réponse, des scénarii flottèrent dans son esprit sur l'avenir du jeune homme. Tant de solutions lui vinrent en tête, notamment une. Improbable ? Peut-être, mais Nabi était peut-être la seule à pouvoir l'aider.
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné 2morr0nUn esprit abandonné HomeUn esprit abandonné Journal_de_bordUn esprit abandonné Banque

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 212
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné

le Sam 24 Aoû - 19:24


-En ce qui concerne les présentations ... J'ignore encore quel est ton nom, c'est un comble. Comment t'appelles-tu ?

Le gamin fixa la jeune femme quelques secondes avant de se rendre compte qu'il ne connaissait pas non plus son prénom :

-Ah oui c'est vrai ! Et bah moi je m'appelle Kénan ! Et toi ? C'est quoi ton prénom Madame Papillon ?

Attendant la réponse de la jeune femme, il s'empara de l'oiseau blotti dans son cou et se mit à le caresser d'un main, l'autre servant de support à la boule de plumes. Ses gestes étaient précis et doux, contrairement à ce que l'on pourrait craindre d'un petit garçon de cet âge. Il finit par désigner le Lanterneau qui tournait placidement dans son bocal

-Et le poisson c'est Bubulle ! Il est magique ! Il fait de la lumière quand on lui donne à manger, c'est trop beau !

Sa veilleuse personnelle. Depuis qu'il avait quitté la maison d'Ordae, le gamin s'était découvert une petite appréhension de l'obscurité qu'il chassait en nourrissant le poisson, finissant par s'endormir en l'observant vivre sa vie paisible dans son bocal

-Et c'était qui le grand dinosaure tout à l'heure ? C'est un copain à toi ?
Kénan Leigh
Kénan Leigh

Masculin Suivi : Journal
Fiche
Compte en banque

Race : Esprit
Pims : 0
Messages : 66

Re: Un esprit abandonné

le Mar 27 Aoû - 21:47


Kénan. De quelle origine pu provenir un ce prénom si particulier ? Elle ne l'avait encore jamais entendu jusqu'à ce moment. Un léger sourire s'esquissa sur les lèvres de la jeune nymphe qui arrêta ses caresses le long de son dos.

- C'est un très joli nom, Kénan. - Lui dit t-elle. - Moi, je m'appelle Nabi. Nabi Astrella.

Elle vit le petit attraper avec minutie l'oiseau farceur qui s'était caché dans le creux de son cou. Son regard se posa ensuite sur le bocal dans lequel nageait son poisson, tout ce qui semble de plus exotique à première vue. Elle n'eût même pas le temps de lui demander s'il leur avait donné des petit noms qu'il s'en chargea lui-même.

Des poissons à la faculté de briller après avoir manger ? Nabi qui raffole de ces représentants de la faune aquatique - pour en avoir une sacrée collection dans son aquarium - il y avait de quoi titiller sa curiosité. Mais avant même qu'elle l'interroge sur sa provenance, l'enfant enchaina une nouvelle question n'ayant aucun rapport avec le sujet précédent. La femme-papillon lève la tête en direction de l'entrée du Sanctuaire. Le jardin devant devint de plus en plus vide.

- Regex ? Oh, c'est un collègue Guérisseur. Il m'a aidé à m'intégrer lorsque je suis arrivée ici pour la première fois.

Son attention se porta de nouveau sur Kénan, lui adressant un charmant sourire.

- Il peut paraître bourru aux premiers abord, ça n'en reste pas moins quelqu'un de charmant.

Un père de famille, aimant et attentionné. Le genre d'homme dont Nabi rêve secrètement pour ses projets futurs. Des envies maternelles qui surgirent au fils du temps, plus présentes depuis sa récente relation ... Mais comment amener le sujet sur le tapis, face à au Maître de K'ien ?

Impossible ...

Elle se secoua légèrement la tête, laissant ses divagations derrière elle pour se reconcentrer sur Kénan. Son cas alarmant la préoccupait. Elle ne pouvait décemment pas le laisser dans la rue ainsi et encore moins le mettre entre les mains de cet orphelinat qu'il redoute tant. Mes ses pensées précédentes s'entremêlèrent ...

- Kénan.

Elle ignorait si cela allait être une bonne idée à long terme. Après tout, comment allait le prendre Meliel ? Nabi eut la vague impression qu'il avait un mal fou face à des enfants lors du Gala, alors si ...

Oh, au diable les appréhensions.

- Si ... Tu as besoin d'un hébergement, le temps pour toi de ... te stabiliser ...

Son estomac se noua. Trouver des propos sans paraître envahissante ou étrange, pas facile ...

- Tu ... Tu accepterais de ... venir chez moi ? Enfin ... Que je t'héberge ?

La lépidoptère jugea que c'était la meilleure solution en attendant. Qui sait s'il pourra ainsi trouver un autre logement dans l'avenir. En attendant, elle se sentait prête à subvenir à ses besoins, quitte à partager un peu de sa vie avec la sienne.
Nabi Astrella
Guérisseur
Nabi Astrella

Avatar © : Inooka-2014

Féminin Suivi : Un esprit abandonné 2morr0nUn esprit abandonné HomeUn esprit abandonné Journal_de_bordUn esprit abandonné Banque

Titre : Hotel, Salva, Sarkina, Tchi

Race : Nymphe
Statut : Guérisseuse
Pims : 39
Messages : 212
Titre débile : Madame Papaillon

Re: Un esprit abandonné


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires