Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Ven 26 Oct - 23:04




Ils vécurent heureux

mais pas trop longtemps


Elle me redemandait encore une fois si tout était prêt si on avait tout… bon bah on va dire que oui, au pire, on improvisera, c’est bien l’improvisation, ça laisse du suspense et tout le reste.

- Je pense que ça ira au pire… on se débrouillera. Allez direction la plateforme Perçant de Verdi. Prête Honey ?

Je file à grande vitesse vers la plateforme, Orkan était heureux de courir à toute vitesse, c’était notre première mission à tous les deux et j’avais hâte de voir ce qu’il avait dans le ventre. On arrivait rapidement sur la cible.

- Prête ? C’est parti.

J’active mon titre et nous voilà en plein milieu de cette ville minière avec ses vieux bâtiments en briques rouges. Bon maintenant qu’on était arrivé, il fallait trouver l’équipe de secours pour nous donner les informations.

Tiens, ils ont l’air préoccupé, je pense qu’on peut avoir des informations.

Je descends de mon Lorfang et aide Honey aussi. Je demande à ma monture de rester sur place et part en direction du groupe d’hommes. Ils étaient quatre, ils étaient inquiets… Je leur fais un signe de la main.

- Bonjour, nous sommes l’équipe de sauvetage !

Les quatre hommes se tournent en même temps dans ma direction et me regardent de la tête aux pieds. Le plus vieux s’avance vers moi, une tête de mineur, assez grand, un grosse barbe blanche avec le teint halé.

- Vous ? Vous êtes l’équipe de sauvetage, deux femmes sans équipement ?

L’autre s’avance, on voit un air de ressemblance, peut-être son frère, il n’y avait pas beaucoup de différence d’âge.

- Mon neveu est coincé avec son fils en haut de cette falaise et vous voulez aller les sauver avec juste un gros Lorfang.

Les hommes s’énervaient de plus en plus, c’était toujours comme ça avec les hommes qui habitent dans la campagne qui voient deux jolies jeunes femmes débarquées.

- Si vous n’avez pas besoin de notre aide, on peut partir si vous voulez, ça serait dommage pour eux…

Je fis un signe à Orkan de s’approcher et s’assoit près de moi pour les intimider.

- Alors vous nous dites les infos ou pas ?









Moana Ikuma
Guérisseur
Moana Ikuma

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 93
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42

Ørkãn : mon Lorfang tout mignon


Messages : 352
Titre débile : Guérisseur

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Lun 29 Oct - 20:14


Tu viens de passer du rang d'ancien sniper/assassin/mercenaire au rang d'équipe de sauvetage. Vous êtes deux et tellement adorables. C'est clair que vous allez faire sensation ! Vu leurs tronches de cake aux gars du coin, rien qu'à voir ta robe mauvais goûts, tes boots mal lacées et tes barrettes poney pocket dans tes cheveux, ils vont vous respecter d'office. En plus d'être une équipe, à deux, tu es officiellement la mascotte la plus bizarre de toute la montagne. Oui on prend en compte ce gars avec son singe déguisé en majordome là-bas.
Moana ne s'en laisse pas compter. Tu l'aimes bien cette petite, elle a l'air de leur faire de l'effet avec son Lorfang.

-Quelles infos tu veux ? Ils sont coincés là-haut, ils sont morts et on va pas tarder à voir débarquer des wyverns si personne ne fait rien.

Ton plan c'est de grimper, d'aller chercher les corps et de redescendre. On dirait que c'est facile à organiser. Avec ces deux là, tu vas en baver s'ils se mêlent de vos affaires. Ils sont déjà échauffé pour te pourrir l'existence. T'es habillée comme un camion bariolé, ils doivent t'adorer.

-Merci mes petits chéris, laissez les mamans s'occuper de ça. Vous pouvez retourner faire vos trucs de grands garçons !

Tu leur tournes le dos. Ils sont surpris, tu le sais mais ils s'en vont parce qu'ils n'ont pas envie de faire le job à votre place. Ils ont déjà décidé que vous allez faire empirer les choses. Dans leur tête, c'est clair, ils ne veulent pas être mêlés à deux doux-dingues de la capitale.

Tu chuchotes car c'est pas le moment que ces bouseux entendent ton plan. Le vrai plan. Tu y as réfléchis avant de les envoyer balader. Ils ne serviront à rien et les deux victimes sont déjà mortes de toute manière.

-Notre problème c'est les cadavres, ils seront lourds comme pas permis. Ton problème c'est que je ne peux pas me servir de grappin, pas même d'une corde sauf si d'abord je transforme ta corde en lasso de princesse.

Tu préfères la randonnée à l'escalade.

-Tu préfères pas qu'on passe par la montagne. On redescend sur une partie accessible et on remonte à pied aussi près que possible du pic rocheux. Ce sera plus facile de l'atteindre par le côté que par en bas.

Ici, il fait assez froid pour que tes godillots valent pas un clou dans la neige.

-On passe prend de quoi se tenir chaud d'abord.
Honey Sweet
Honey Sweet

Féminin Race : Maudit
Pims : 5
Messages : 17
Titre débile : Princesse

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Ven 2 Nov - 8:47




Ils vécurent heureux

mais pas trop longtemps


Mon Lorfang à mes côtés, les pecs gonflés, enfin façon de parler bien sûr, je demande des infos, l’homme insinue qu’ils sont morts… pour moi il y avait encore une chance que ce soit bon, il faut partir dans l’optique qu’ils sont vivants sinon on ne sera pas à 200% dans notre mission. Honey prends les choses en main, sa tenue était tout à fait appropriée, je crois qu’ils nous prennent pour des folles avec aucune crédibilité, mais à quoi juger sur les apparences, on va tout déchirer et ramener leur amis !

Honey prends la parole et je me retiens de rire, la main devant la bouche, je vois leur regard décontenancé, c’était trop, je me retourne et rigole, “ mes petits chéris “ et “ mamans “, elle avait le don de bien parler ! Oh ça va être marrant cette mission ! Ma camarade se tourne vers moi et on prépare notre plan diabolique tout en chuchotant, j’écoute ses instructions avec minutie.

- Ca existe les lassos de princesse ? Ils ont quoi en plus, des paillettes ?

Bah quoi, je veux savoir moi… Bon ce qui me turlupine, c’est son truc de pas se servir des grappins et lassos, peut-être un soucis de santé, d’allergie ou son pouvoir qui sait ? Je vais m’adapter alors.

- Je ferai les gros bras t’inquiète mais pense que ça ne sera peut-être pas des cadavres qu’on va récupérer, j’ose espérer trouver quelque chose de vivant là-haut !

Maintenant, la partie technique l’idée de faire le tour à pied était le plus raisonnable de toute façon, mise à part voler, il n’y avait aucune solution et avec le froid ainsi que le vent, on n’arriverait à rien.

- On fait comme ça alors ! Allez, allons faire du shopping entre filles maintenant !

Notre charmante troupe se met en route dans l’avenue principale de la ville, on trouve une boutique qui correspondait à nos attentes, il y avait une même crochet pour accrocher sa monture ou son chien, Ørkãn n’a pas de collier alors je le lui dis de rester assis et ne pas bouger. Une petite caresse sur le dessus du crâne et on entre dans l’établissement. Le carillon réveille la vendeuse, elle nous regardes avec yeux éberluées, elle ne voit jamais de clients ou quoi ? Elle contourne son comptoir et nous serrent chaleureusement la main. Je ne comprenais pas sa réaction puis la vieille dame secoue nos mains énergiquement tout en parlant pas très vite.

- Vous êtes de la capitale, vous venez sauvez mon petit-fils et son enfant ? Je suis morte d’inquiétude, personne dans le village veut affronter cette montagne et ses créatures ! Je suis si heureuse de voir que le Maître du Miroir envoie des aventuriers nous aider !

Je ne savais plus quoi dire, les hommes du village étaient des tirs au flanc… et c’est des femmes qui va les sauver, ils ont intérêts à m’offrir des gâteaux à la fin pour me remercier !

- Euh oui, c’est nous… on venait prendre quelques affaires chaudes, mon amie manque un peu d’équipement et moi aussi, alors on préfère s’équiper chaudement avant de partir.

La vieille dame nous serre fort dans ses bras, calin collectif ouais… elle continue à parler trop vite.

- Prenez ce que vous voulez tant que vous me ramenez mon petit-fils ! Je suis arrière-grand-mère et je voudrais le rester longtemps !

Là toute de suite, je pense que je vais économiser des pims et j’étais heureuse… puis cette doudoune me tentait bien, elle irait très bien au pelage Ørkãn, on serait raccord.

- Bah on ne peut pas dire non alors…

Je déambule à travers les rayons, j’attrape la grosse doudoune noire avec une capuche, parfait pour mes oreilles, une paire de gants chaudes ainsi qu’une autre paire de bottes. Mes pieds s’en réjouissent déjà maintenant, il ne restait plus qu’à attendre Honey.

- Alors tu as trouvé ton bonheur ?








Moana Ikuma
Guérisseur
Moana Ikuma

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 93
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42

Ørkãn : mon Lorfang tout mignon


Messages : 352
Titre débile : Guérisseur

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Ven 9 Nov - 11:36


Tu vas entrer dans cette boutique et là le shopping entre nanas promis va se transformer en cauchemar. Parce que tu vas devoir aller au rayon enfant, tu te choisiras des après ski rose avec des flamants roses dessus, ta doudoune elle sera orange et tes gants seront officiellement élus catastrophe visuelle de l'année... C'est presque comme ça que ça s'est passé.
Tu as passé le seuil de la boutique, le regard de cette femme tu pensais qu'il était destiné à ton attirail de Princesse des villes. Mais non, c'est une vieille femme triste qui vous regarde toutes les deux. Elle a l'air si désespérée qu'elle est prête à mettre tous ses espoirs sur vos épaules. Çà te fiche le bourdon.
Avec ta tête rentrée dans les épaules c'est déjà moins confortable de fouiner dans les rayons. Comme promis, le rayon enfant... Tu as pris des fringues colorées et pour imiter un déguisement tu poses sur cette chevelure dont tu es si fière un large bonnet de fourrure. Tu es le Davy Crockett le plus ridicule du monde.
Non, Honey. Tu te trompes. C'est ridicule à l'échelle de l'univers.

-Ma belle on a de la route à faire pour trouver nos gaillards. Comme je me les caille assez de jour ce serait mieux qu'on soit là haut avant la nuit.

T'es déjà devant la porte, tu comptes sortir de là dignement, tout en rangeant tes feutres dans tes poches. Tes billes et tes autres jouets... C'est à ce moment que tu percutes deux choses.
D'abord, tu te retournes pour saluer la vieille dame.

-Merci pour les fringues !

Ensuite, ta tête, fourrée dans ton bonnet de fourrure, percute le large torse d'un homme. Il attrape ton bras, c'est qu'il semble penser que tu vas t'ecrouler au premier pectoral sur lequel tu te cognes.

-Vous êtes prêtes on peut y aller ?

C'est vraiment balot, tu n'avais pas noté qu'un troisième bouseux allait compléter votre équipe. Toi, tu aimais bien être juste avec Moana...
Honey Sweet
Honey Sweet

Féminin Race : Maudit
Pims : 5
Messages : 17
Titre débile : Princesse

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Dim 11 Nov - 14:57




Ils vécurent heureux

mais pas trop longtemps


Bon Honey se prête au jeu, elle cherche quelques habits dont ce magnifique bonnet à fourrure, je pense qu’on a tué l’équivalent de 4 castors pour avoir ça, pauvres petits castors… trêve de plaisanteries, comme le dit ma camarade, il est temps de se mettre en route sinon il va faire tout noir et on n’y verra plus rien… Elle prends déjà la sortie quand je remercie chaleureusement la grand-mère de nous avoir offert ses vêtements chauds, ça m’évitera la case rhume de la mort et clouée au lit pendant les dix prochains jours le tout saupoudré d’une Lin qui va faire la morale à son médecin préféré.

Un homme semblait nous attendre devant la boutique mais Honey avait une technique particulière de dire bonjour aux gens, elle se prends l’homme en question en plein dans la figure et celui-ci la rattrape en pleine chute tel un gentleman. Sourire au monsieur, je m’approche du nouveau duo formé.

- Toujours prête, c’est quand qu’on mange ?

Un peu d’humour mais ce n’était pas de l’avis de l’homme qui nous regarde de si haut.

- Je rigole, bon vous serez notre guide pour les prochaines heures ? Moi c’est Moana et mon Lorfang Ørkãn.

Je laisse à ma camarade le soin de se présenter pendant que j’observe ce gros gaillard, peut-être 2m au garrot, enfin façon de parler, un peu âgé mais on sentait l’homme d’expérience, une barbe brune qui encadre son visage répondant au doux nom de Gilo, un vrai guide de montagne ! Bon Gilo, n’était pas marrant mais il était pratique donc on ne veut pas refuser une aide aussi aimable pour ne pas se perdre.

- Avec Honey, on a prévu un plan d’exfiltration mais il faudrait arriver par le sommet du point de chute, pouvez-vous nous y conduire sur un chemin dont on ne risque pas de mourir toutes les trois minutes.

L’homme se mit à rire à chaudes larmes, une énorme frappe dans le dos qui me fait décoller les pieds.

- Qu’elle est mignonne celle-là, tu as cru qu’on était en colonie là, c’est la montagne qu’on affronte pas la supérette du coin.

Pour qui il me prends celui-là, je vais devoir répliquer.

- Vous êtes déjà allé faire les soldes à Tern ? Ca c’est horrible ! Non, plus sérieusement, vous êtes avec nous ?

L’homme reprit son sérieux aussitôt, il semblait d’accord pour faire la route avec nous.

- Honey, ça te va ?

Oui, je préfère demander quand même avant !








GILO:

Moana Ikuma
Guérisseur
Moana Ikuma

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 93
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42

Ørkãn : mon Lorfang tout mignon


Messages : 352
Titre débile : Guérisseur

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Mer 12 Déc - 20:40


Toi, t’es partante pour aller manger, même avec Gilbert. Giles, ou Gilo. Les paumés de la montagnes ne disparaîtront pas de si tôt, ils pourraient attendre que tu te remplisses la panse quand même. Mais non, Gilo, il mets son pif dans tes affaires. Il sait tout le Gilo, comment sortir du village pour gagner le sentier pédestre. Il t’a pas dit pardon mais il a déjà dit que tous les trois vous iriez vers le promontoire, de là-haut, vous verrez mieux comment accéder aux randonneurs.
Bon train, son pas est vif, comme son groin, qu’il hisse devant vous. Tu penses que ce type est un chien de traineau, il tire le groupe vers le sentier tout en parlant.

-Votre bête, elle tient le froid ?

Il a l’air plus en forme pour parler avec Moana. Peut-être parce que tu joues avec des billes multicolores depuis quelques minutes en fredonnant une chanson.
Tu pourrais te concentrer un peu, le gars vous guide c’est mieux qu’une carte.
Il se penche vers Moana.

-Elle est un peu bizarre votre amie…

Le truc avec les gens, c’est le fleuve de salive qu’ils se sentent obliger de consommer. Ils parlent, ils parlent et ça te casse les oreilles.
Lui lancer une bille dans la tête apparait comme une bonne idée.
Il fait froid et t’as les doigts gelés.

-Flûte ! Y caille dans vot’ bled…

Tu passes devant eux en marchant à grandes enjambées. Pour te réchauffer dis-tu en passant. Le sentier disparaît, la végétation est plus faible, cachée sous la neige fraîchement retournée. T’as pas les bottes complètement enfoncées dedans que tu sens déjà que tu vas te les peler sévère.
La neige, le froid, tout ça c’est juste un terrain de jeu supplémentaire. Tu t’entends rire sous ton écharpe et tu fais quelques pas de danse, même lorsque la neige t’avale jusqu’à la taille.

Gilo, il te dit d’être prudente, c’est une reste d’avalanche, il peut se trouver n’importe quoi dessous. Tu hausses les épaules et tu continues d’avancer. Ils vont pas revenir tous seuls les randonneurs !
Honey Sweet
Honey Sweet

Féminin Race : Maudit
Pims : 5
Messages : 17
Titre débile : Princesse

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Dim 23 Déc - 11:49




Ils vécurent heureux

mais pas trop longtemps


On grimpe à vive allure, Gilo semblait aussi pressé que nous d’arriver à destination pour sauver ces malheureux. Je jetais quelques coups d’oeil à ma coéquipière mais elle semblait encore une fois dans la lune, jouant avec ces billes. Gilo comprit que si il voulait un peu de compagnie, ce n’était pas avec elle qu'il fallait discuter.

- Il n’y a pas de soucis pour lui, Ørkãn est tout équipé pour le grand froid !

Discrètement, Gilo se rapproche de moi pour me poser une question au sujet d’Honey, je me retiens de rire quand j’entendis celle-ci. Une tape amicale au bras et je lui répondis gaiement.

- Je ne sais pas, je la connais depuis quelques heures mais je dirais qu’il ne faut pas se fier aux apparences, je suis sûre qu’elle est redoutable !

Enfin je l’espère sinon je ne sais pas comment on viendra à bout de la mission sans mourir prématurément. En parlant du loup, la voilà qui nous dépasse d’un pas décidé tout en rappelant qu’il faisait drôlement froid ici ! Elle n’avait pas tord mais on fera avec et c’est pour ça qu’il fallait qu’on se dépêche.

Honey ouvrait la marche et certaines fois, on la voyait disparaître sous la neige, enfin du moins elle tombait dans un trou et se trouvait avec de la neige jusqu’au ventre, on l’aidait à sortir quand c’était nécessaire mais elle continuait toujours d’avancer en chantonnant un air que je ne connaissais pas quand une ombre menaçante survole au-dessus de nous… Levant la tête vers ce nuage, j’observe un groupe de trois reptiles volant au-dessus de notre tête, je me rappelle alors de ma mission avec Leiline, c’était des Wyverns, ils avaient pris en chasse le Hi-bou de celle-ci et l’avait tué sans remords, il fallait qu’on se cache le plus rapidement possible ou du moins ne pas se faire voir, Ørkãn devait se cacher, c’était une proie forte intéressante pour eux et je ne voulais pas perdre ma chère monture.

- Vite, allons dans le défilé, on sera difficilement attaquable comme ça !

Je dis à mon Lorfang de se rapprocher de moi et se camoufler le mieux possible avec la paroi rocheuse, il avait un pelage noir mais avec toute cette neige, il était facilement repérable et je n’avais pas de Sharkina pour le cacher aux yeux de ces prédateurs… On s'engouffre alors entre ses deux parois qui étaient relativement proches, Gilo qui était plus imposant avait des difficultés à se faufiler mais il gardait le rythme malgré les cris des Wyverns, je ne sais pas si c’était les dorées, mais en prime abord, il semblait ne pas avoir de mâle qui était énorme par rapport aux autres et surtout très agressifs.

Ørkãn ouvrait la marche quand soudain on entendit un bruit se rapprocher de nous, une chute de pierres ? Avalanche ? Le seul truc que j’entendis c’est Gilo hurlé quelque chose...









Moana Ikuma
Guérisseur
Moana Ikuma

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 93
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42

Ørkãn : mon Lorfang tout mignon


Messages : 352
Titre débile : Guérisseur

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Ven 4 Jan - 10:04


Dans la gorge, la pierre est est abrupte, les angles pointus te rentre dans le dos et tu attends. Ton épaule contre le bras de Gilo, tu écoutes. Tout ton corps est tendu vers un rugissement ou un battement d'ailes. Puis, tu vois la pierre pleuvoir en poussière fine, des gravillons, des graviers, de la poussière de neige... C'est jolie, tu ne trouves pas Honey ?

Gilo hurle de se recroqueviller au plus profond de la cale qui vous servira de tombe à tous les trois. Pas le choix, c'est une avalanche. Tu écoutes ce qu'il te dit et tu te fais petite, en position fœtale dans un corps caverneux bardé et froid comme la mort. Tes feutres forment un coin douloureux dans ta poche, ils s'enfoncent dans ton ventre. Pendant que tu serres les dents, la terre rugit au dessus de vous trois, c'est une avalanche de neige qui se déverse en torrent par dessus ce bout de montagne. Sans cet étroite bande de pierre au dessus de vos têtes, vous seriez aussi mal en point que les randonneurs que vous allez chercher.

Le bruit de l'avalanche s'estompe et tu remarques quelques détails étranges. D'abord, la neige a formé un igloo naturel autour de vous. Ensuite, les pieds de Gilo n'étaient plus devant toi.

-Moana ? Tu vas bien ?

Ce serait bien qu'elle aille, tu commençais tout juste à l’apprécier !
Honey Sweet
Honey Sweet

Féminin Race : Maudit
Pims : 5
Messages : 17
Titre débile : Princesse

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps

le Lun 7 Jan - 15:09




Ils vécurent heureux

mais pas trop longtemps


Gilo prends la main, c’était un vrai montagnard lui, il nous hurle des ordres pour essayer de se protéger au maximum contre cette avalanche, j’étais en boule, je sentais le pelage chaud d’Ørkãn contre moi mais aussi une autre personne. Je l’avoue, je n’arrivais plus à percevoir ce qu’il y avait autour de moi, d’ailleurs où était le haut du bas, la neige passe par-dessus nous mais avec le relief des lieux, une sorte de toît nous protège pour notre plus grand bonheur.

Maintenant c’était le silence, j’entendais mon coeur battre dans ma poitrine, le souffle d’Ørkãn dans ma nuque et de l’autre personne, c’était quelque chose de féminin, je pensais donc à Honey mais où étais Gilo ? J’ouvre les yeux, nous étions dans une cavité, un igloo même, nous ne pouvions pas restées ici longtemps et il fallait surtout retrouver Gilo, le taux de survie seul dans la montagne diminue de minute en minute.

- Oui je vais bien mais il faut qu’on sorte vite d’ici et il faut retrouver Gilo !

La paroi rocheuse nous permettait de nous situer dans l’espace, le toit était bien notre toît, donc ça sera plus facile de creuser, je dessine alors une zone pour que mon Lorfang déblaye tout ça.

- Ørkãn s’occupe de nous sortir de là, tu vas bien Honey ? Rien de casser ?

J’essaye de rassurer ma camarade, je ne sais pas si elle était paniquée ou autre, je ne la connaissais peu mais en l’observant elle ne semblait pas affolée, enfin je crois… Ørkãn s’amuse à faire le plus gros trou possible pour nous permettre de s’échapper, celà lui pris quelques minutes avant de voir les premiers rayons de soleil rentrés dans l’igloo, on pouvait sentir l’air frais et j’avais hâte de sortir de ce tombeau neigeux, je ne me sentais pas forcément à l’aise et mourir dans un trou n’était pas la mort que je voulais. J’encourage alors au maximum ma monture quand il arriva enfin à faire un trou qui nous permettait de sortir. Je le suivis et tends une main chaleureuse à Honey pour qu’elle nous suive.

- Allons sauver ce Gilo grincheux, on a encore besoin de lui !

J’observe alors le paysage, d’un côté la paroi rocheuse puis la montagne et ses divers chemins ensevelis de neige, j’essaye de me rappeler au maximum de la topographie existante, il y avait des ravins, nous ne pouvions pas courir comme on le voulait, il fallait qu’on trouve un indice pour savoir la position de Gilo.

- Tu vois quelque chose Honey ?








Moana Ikuma
Guérisseur
Moana Ikuma

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 93
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42

Ørkãn : mon Lorfang tout mignon


Messages : 352
Titre débile : Guérisseur

Re: Ils vécurent heureux mais pas trop longtemps


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires