Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Oublions la folie de cet ancien monde

le Lun 8 Oct - 23:31


Nom : Van Derel
Prénom : Gabu
Âge : 42 ans (24 ans avant la fermeture des portails)
Race : Hybride (mi-homme mi-loup)


Oublions la folie de cet ancien monde

La capitale était devenue un enfer sans nom. Le carnage faisait rage dans les quartiers, les tirs fusaient, les civils hurlaient et se ruaient vers les bâtiments les plus proches dans l’espoir de se protéger. Le sang coulait à flot sur les pavés, sur les murs et dans les caniveaux tandis que les cadavres s’accumulaient sur le sol. Hommes, femmes, enfants. Même des enfants … Les “sans-pouvoirs” n’avaient aucun scrupule à tuer tout ce qui passait et qui ne paraissait pas complètement humain.

Nous étions pourtant préparés et équipés contre leur attentat mais nous ignorions quand et surtout qu’ils seraient aussi nombreux et rapides à débarquer sur les lieux. Je me souviens encore de cette longue liste de noms de leurs “futures victimes” qu’un de nos espions a pu nous communiquer. C’était les membres les plus importants de notre faction, et donc à protéger en toute circonstances : des membres du Congrès, la Reine, son bras droit - la femme de mon plus proche ami.

Même leur propre fille figurait sur la liste. Une enfant …

Étant au rang de la garde rapprochée de la Reine, je n’ai pu jauger l’étendu du massacre que de la grande fenêtre du troisième étage du palais qui donnait sur l’entrée. C’était déjà un calvaire à observer d’ici, je n’osais imaginer ce que cela devait donner dehors et encore moins s’ils s’introduisaient ici. Mes camarades et moi-même n’étions armés que de grandes épées et de boucliers, que vouliez vous que nous fassions face à des terroristes blindés d’armes à feu ?

Ce que nos préparations et notre système de sécurité n’avait pas prévu, c’est que ces raclures interviendraient sur les toits du bâtiment. Le comble de malchance a voulu que l’emplacement du Congrès se situe au dernier palier. Nous avions été mobilisés jusqu’à celui-ci mais il était déjà trop tard.

Tous les membres du Congrès ont été froidement exécutés par ces enfl**es, les corps criblés de balles, voire dépourvus de tête pour certains. Je reconnus aussitôt notre Souveraine et sa Conseillère. Seules leurs robes respectivements blanche et en velour bleu ont pu me les faires reconnaître malgré la surdose d’hémoglobine qui les recouvraient. Mon esprit et mon coeur n’étaient pas prêt à voir un tel tableau macabre. Le bilan était horrifiant, il y a pourtant un corps que je ne retrouvais pas parmi eux. Celui de mon ami, où était t-il ?

Je cogitais un moment sur cette question. Il y avait bien deux raisons qui justifierait sa disparition en ces lieux : le fait que son nom n’était pas dans la liste et une autre qui me faisait froid dans le dos.

Sa fille.

Je m’imaginais les pires scénarios possibles. S’il était entre les mains de ces ordures, je n’osais imaginer les atrocités qu’ils allaient lui faire subir pour lui faire cracher le morceau. La petite avait son nom inscrit sur l’énumération sordide des “sans-pouvoir”, je ne pouvais décemment pas la laisser seule de l’autre côté du miroir et je doutais qu’elle puisse compter sur son père et encore moins sur sa mère à l’avenir … Ses parents avaient eu la sagesse d’esprit de l’emmener là-bas, à l’abris de tout ce qui allait suivre. Je me devais de la rejoindre, la protéger et surtout la dissuader par tous les moyens de revenir ici.

À l’abris de tous les regards, je m’empressais de rejoindre la bibliothèque afin d’emprunter ce passage menant au miroir vers l’Entre-Monde, épée à la main. Je devais faire vite avant de tomber sur eux, ils devaient certainement trainer dans le coin. Nous n’étions que six personnes de notre faction à connaître l’emplacement de ce portail dans le palais, il ne valait mieux pas que l’un des leurs soit au courant de son existence.

Je prenais soin de ne pas être suivit, fermant les issues derrière moi et me retrouvait dans ces couloirs sombres dont seul l’éclat bleuté du miroir me faisait distinguer les roches des murs. Cette étrange lumière dessinait une silhouette familière.

Maximus. L’un des six cités plus tôt. Lorsque l’homme-corbeau m’aperçut, il se leva, une mine inquiète sur le visage. Il savait ce que ma venu voulait dire.

- Gabu, ne devais tu donc pas venir ici qu’en cas extrême ?

Je lui répondis sèchement, ressortant toute mon incompréhension et ma colère face à une question aussi stupide.

- Et le corps de la Reine plombé et dépourvue de tête, on peut appeler ça un cas extrême ?

Je dû me contrôler rapidement. Après tout, Maximus était resté ici à surveiller le portail pendant toute la durée du massacre, évidemment qu’il n’était au courant de rien.

- Ils ont tous été trucidés là haut. La voilà, la raison de ma venue.

L’oiseau de mauvais augure se permit de poser une autre question, la question qui me restait encore en travers de la gorge.

- Même Al’ ?

“Al’” … j’espérais sincèrement qu’il lui soit rien arrivé ou qu’il ait pu fuir face à tout ça.

- Nous n’avons pas retrouvé son corps. Je compte traverser le portail pour vite retrouver sa progéniture.

Je gardais pour moi mon véritable objectif : rester dans l’Entre-Monde avec elle. À quoi bon revenir dans un univers qui partait sur une guerre mondiale alors que l’endroit dans lequel elle se trouvait promettait certainement un avenir plus florissant ? Notre faction ne pardonnera jamais aux “sans-pouvoirs” l’assassinat de la Reine et de sa Consultante et les représailles risquaient d’être meurtrières. En tout sincérité, tout comme Al’, je ne voulais pas être théâtre de tout ça.

De la lâcheté ? Certainement. Et je l’assume.

- Très bien mais fait vite. Je te conseillerais tout de même d’attendre un peu avant de nous rejoindre. Je ferais de mon mieux pour maîtriser les éventuels malfrats qui se rendraient ici.

- Je sais que je peux compter sur toi pour ça.


La sensation que provoquait le transport dans le portail me donnait le tournis, le sentiment que mon esprit allait se séparer de mon corps à n’importe quel instant. Ce n’est jamais agréable la première fois m’avait-on dit. Enfin dans cet étrange endroit, j’ignorais par où commencer mon investigation. Je savais qu’elle était là, quelque part, je n’avais juste aucune indication sur le lieu à inspecter. Autant chercher une aiguille dans une meule de foin. Sans compter la surpopulation environnante qui se déplaçait par tous les moyens de transports inimaginables. Des trucs sortant complètement de l’ordinaire par rapport à ce que j’avais pu voir dans mon propre monde.

Cet endroit à la croisé des mondes sortait de toute façon complètement de l’ordinaire.

Cela faisait plusieurs heures que j’errais dans les ruelles délabrées de l’Entre-Monde. J’interrogeais des passants au hasard, décrivant au mieux l’enfant que je pistais. C’était limite si je ne misais pas sur la chance pour obtenir la moindre information. Il n’en était rien. Je n’avais aucune idée du trajet que j’avais fait à partir du “Miroir de Li” comme l’appelait les habitués et je me doutais que j’allais prendre beaucoup de temps à revenir sur mes pas.

Je me décidais à favoriser les quartiers dans lesquels les habitations ressemblaient déjà un peu plus à des maisons que le reste. Je fus vite stoppé dans mes recherches par une foule de gens qui hurlait et courait tous dans la même direction. Ils furent vite suivit par d’autres et ignorant ce qu’il se passait, j’interpellai la première personne qui se degna à prendre un peu de temps à me répondre de manière affolée.

- Les miroirs ! Ils ne fonctionnent plus ! Nous sommes coincés !

Je tombai des nues. Non pas que je m’y connaissais en matière de portails interdimensionnels mais qu’un tel système tombe en rade d’un coup, il y avait de quoi surprendre. Je me devais vite de retrouver la petite avant qu’ils ne soient réparés.

Sans succès et ce jusqu’à la tombée de la nuit …


Une charmante blondinette m’accueillit chez elle dans la ville de Ligéré après mes premières semaines d’investigation qui m’avaient menées à inspecter les villes alentours. En réalité, ses intentions n’étaient pas si louables que ça à l’époque. Juste pour combler le vide qu’il y avait dans son lit. C’était devenue une amie chère au fil des années, amie que j’ai blessé sans le vouloir, moi et mon côté quelque peu “frivole”. J’ignorais complètement qu’elle avait nourrit des sentiments amoureux à mon égard en même temps … Je dû quitter son logement pour retourner dans l’Entre-Monde après ça pour finalement vivre dans un appartement dans le quartier de Tern.

C’était à ce moment après 4 ans de recherche que je me décidais d’arrêter les frais. La fillette et moi étions tous deux coincés ici, c’était une excuse pour elle comme pour moi de ne pas rentrer dans notre monde et nos foyers respectifs. Désormais, chez nous, c’était ici.


Ces derniers mois, je vivais de petits boulots par-ci par-là et me rendais de temps à autre à la bibliothèque. Et son nom revenait régulièrement dans mes oreilles lupines.

Le nom de la petite.

La première fois que je l’ai entendu fut un électrochoc pour moi. Ormi de ma bouche ou de mes propres pensées, je ne l’avais jamais entendu ailleur. C’était pour moi un espoir de la retrouver, enfin ! Après 18 ans ! J’ignorais ce qui avait fait sa notoriété dans cet Entre-Monde mais je sais que c’était l’occasion de conclure cette tâche que j’avais pourtant abandonné il y a de cela 14 ans.

Je donnerais beaucoup pour la revoir et c’est ici que je commence mes recherches. Même si j’appréhende les retrouvailles.


Description physique

Je soupçonne être dans la moyenne des hommes de mon âge : plutôt grand, 1 mètre 72 précisément ! Et une musculature bien présente, je n’irai pas dire que je suis une montagne de muscle non plus, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit. J’ai eu 42 ans dernièrement d’ailleurs ! Ouais, on m’a déjà dit que je ne fais pas mon âge. Il est clair que face à des dieux et autres fées par exemple, je suis un bébé … Mais encore 20 ans de plus et je suis à la moitié de mon espérance de vie !

Qu’est ce que je peux rajouter … Pour le reste, j’ai envie de vous dire “Regardez la photo”, elle n’est pas là pour un rien. J’ai les cheveux longs et blanc. Et je vous vois venir hein, rien à avoir avec de la vieillesse. Je suis comme ça depuis ma naissance. Je pense que ma chevelure a prit la couleur de mon pelage animal. Un homme loup blanc, venant de la seule et unique femme loup blanc. Forcément, les gènes de notre espèces se transfert de la mère à l’enfant, j’ai eu la chance d’hériter d’elle.

Tout compte fait, ça servait pas à grand chose que je vous dise de regarder ma photo si c’était pour vous faire finalement la description.


Description mentale

Il y a une description mentale en plus ? Et bien … disons que je suis un peu comme ces bonbons, vous savez ? Ceux qui sont croquant à l’extérieur et fondant à l’intérieur. Je peux paraître solennel et froid lorsque je vous rencontre pour la première fois mais si vous me plaisez et que vous me semblez amical, je risque de changer de personnalité au quart de tour. Je suis très calme et pouf ! D’un coup je rigole ou je me mets en colère selon la situation. Et c’est encore plus vrai si vous réussissez à me surprendre. Je m’estime être quelqu’un qui a de la joie de vivre à revendre et qui aime jouer. Les jeux de rôles, c’est mon dada alors si ça vous tente, un jour, n’hésitez pas !


Pouvoir

Dans mon monde, nous manipulons les éléments. Moi, c’est l’eau. Je peux générer une eau aux effets curatives, anesthésiantes et cicatrisante. Après autant vous dire que je ne vous répare pas un bras coupé non plus … Je peux générer un litre de cette eau magique par jour et son effet ne reste pas sur la durée. Une bouteille de mon eau peut se garder 24 heures avec ses effets. Sinon, ça redevient une eau potable tout ce qui a de plus normal.
Gabu Van Derel
Courtisan du Love Hotel
avatar

Avatar © : 雪虫

Masculin Suivi :

Pims : 5
Messages : 100

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mar 9 Oct - 6:57


Hey salut toi ! Dis moi, tu ne serais pas un Avatar caché ou mon double ?

On a le même âge, on fait jeune et on manipule l'eau (bon ça c'était avant pour moi !)

A très vite

Moana Ikuma
Guérisseur
avatar

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 93
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42

Ørkãn : mon Lorfang tout mignon


Messages : 324
Titre débile : Guérisseur

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mar 9 Oct - 7:24


Salut !

Hâte de RP avec toi !

Une station de soin sur pattes, c'est utile pour partir en vadrouille !

Dans tout les cas, que Lune soit avec toi !

Lin R.
Prétorien
avatar

Avatar © : Haegiwa

Féminin Suivi : Fiche
Journal
Compte

Titre : Noble, Perçant

Race : Humaine
Statut : Prétorien
Pims : 283
Notes : Mes paroles : #990033
Messages : 553
Titre débile : Lin'imitable, Lin'domptable, Lin'exorable

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mar 9 Oct - 12:19


Hey non, je ne suis pas un avatar, station de soin sur patte, j'aurai vu mieux comme surnom, ahah !

Merci de votre accueil en tout cas !
Gabu Van Derel
Courtisan du Love Hotel
avatar

Avatar © : 雪虫

Masculin Suivi :

Pims : 5
Messages : 100

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mar 9 Oct - 16:56


Bienvenue sur Entre-Monde Gabu !

Je n'ai rien à redire sur la fiche

(ah ... Il était bon le temps où on pouvait se faire plaisir sur une fiche. *s'en va pleurer sans un coin* )

je te souhaite un bon jeu ! shifty
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra, Arcturi, Cir

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen/ Quartier : La zone extérieure
Pims : 1367
Notes : Taranis : monture Cabow
Heimdall : familier Loup Cyber
Soare : familier panthère
Mornir : Cyliong
Messages : 13906
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mar 9 Oct - 20:40


Un peu en retard mais bienvenue parmi nous !




Elliot ondin:
Elliot Broekheart
Prêtre de Ha'kynai
avatar

Avatar © : Image trouvée sur pinterest

Masculin Suivi :


Titre : Dies Ha'kinay, Rockstar, Perçant, Cuisto, Hôtel, Aquarius, Lin

Race : Sirène
Statut : Joaillier/Prêtre de Ha'kynai
Pims : 374
Messages : 447
Titre débile : Ariel lessive

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mer 10 Oct - 7:12


Oooooh des oreilles à caresser !!!


Je peux ?
Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Titre : Hôtel

Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 254
Notes : Etant une succube, Kaname se nourrit de la séduction des gens
Messages : 641
Titre débile : Kanapé

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mer 10 Oct - 18:20


Bienvenue sur EM !
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 438
Messages : 154
Titre débile : Willy

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mer 10 Oct - 18:30


Merci beaucoup à ceux à qui je ne l'ai pas encore fait ! ^^

Se penche gentiment vers Kaname avec un grand sourire.

Si ça peut faire plaisir.
Gabu Van Derel
Courtisan du Love Hotel
avatar

Avatar © : 雪虫

Masculin Suivi :

Pims : 5
Messages : 100

Re: Oublions la folie de cet ancien monde

le Mer 10 Oct - 19:26


Bonjour à toi petit louveteau des bassins d'eaux claires ! Que la goutte d'eau ne te fasse pas déborder le vase de tes soucis pour des siècles à venir !


Leiline par A. Baille:

A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1255
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Oublions la folie de cet ancien monde


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires