Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Ange contre Démon - 2

le Ven 28 Sep - 19:38












Le calme, le silence, c’était quelque chose d’essentiel pour moi, ma demeure était mon petit cocon, personne n’avait franchi les portes, je ne comptais pas spécialement faire partager mon petit paradis, c’était une part de moi-même, quelque chose d’intime. Ici, les quelques voisins qui m’ont aperçu ont dû se demander plusieurs fois pourquoi j’affectionne tant cet uniforme, pourquoi je ne le quittais jamais quand j’allais en ville, j’en savais trop rien finalement, je n’avais pas de réponses à cette question… Pourquoi ne pas changer les habitudes à la maison, quitter son uniforme pour autre chose.

J’ouvre mes armoires sans aucune conviction, je fouille, qu’est-ce que je pourrai trouver qui pourrait m’aller. Il y a quelques années de ça, j’avais eu la folle idée de m’acheter des affaires de ville sans pour autant les mettres, autant faire un effort… J’attrape le pantalon blanc et l’enfile. J’attrape un tshirt blanc avec un col roulé ou je pouvais aisément caché toute ma tête si je le souhaitais, une veste noire au col ouvert en v avec une capuche accompagné le tout, un joli jeu de bordure couleur or avec des motifs géométriques ornaient le dos. Des bottes basses noires au bout rond blanc pour les pieds, une énorme écharpe rouge au cou, me voilà partie pour longer les canaux près de ma demeure.

J’écarte le portillon et je foule ce chemin de graviers que j’emprunte tous les jours d’une conviction nouvelle, sourire affiché sur le visage, je vais atteindre mon point de relaxation préférée, un petit havre de paix que peu de villageois profitent. Les quelques personnes que je croise me sourit, est-ce qu’ils savent qui je suis ? La voisine qui tire toujours une tête pas possible ? C’était agréable d’avoir ce petit moment d’échange furtif, peut-être je devrais vraiment faire des efforts et me présenter à tous ces gens mais ne brusquons pas tout… Allons étape par étape.

J’aperçois le saule pleureur où je me suis tellement appuyée des heures et des heures pour lire divers bouquins jusqu’à que le soleil ne suffise plus à éclairer les pages. J’enlève les quelques branches et me pose enfin sur le soleil. Machinalement, je fis comme d’habitude, je tire un bouquin de ma besace, tends les jambes devant moi, écoute l’eau s’écouler à quelques mètres de moi, je prends une grande inspiration et ouvre en grand mon bouquin. J'emprunte souvent des livres à la bibliothèque, Là c’était un livre de Fantasy, ça parlait d’un monde celui de Maelstrom a été béni par une magie "impossible", mais en contrepartie il a également été maudit avec les carciphonas : des humains dont les âmes sont infectées par des esprits démoniaques. L’histoire parle des péripéties quatre ans après l'établissement de la Prohibition de la magie, une sorcière du nom de Veloce Visrin vivait encore cachée, abandonnant sa liberté en échange de la paix. Mais bientôt elle affrontera celle qui a provoqué la Prohibition : un assassin qui semble être une carciphona. Une histoire d’amour entre l’assassin et la cible se construit au fur et à mesure, un amour impossible… Oui, des fois je lisais des histoires d’amour mais il y avait toujours un fond de guerre dedans, je n’étais pas encore tomber dans les romans à l’eau de rose ! Allez lisons quelques chapitres avant de rentrer à la maison...






Haru Nobunaga
Nix Nivis
avatar

Avatar © : Morag - Xenoblade

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Ange
Statut : Aventurière
Pims : 10
Notes : Méfiez vous de l'eau qui dort...
Messages : 138

Re: Ange contre Démon - 2

le Lun 1 Oct - 15:54


Résumé.
Ange contre démon - 2


C’est un matin comme les autres, je me réveille seule dans mon lit, plus le temps passe, plus Ameth’ met de la distance entre nous, je ne savais pas trop quoi en penser, j’ai essayé d’en discuter mais ça suffisait toujours de la même façon, on se dispute, on se console. Si on y réfléchit bien, ça fait quelques mois qu’on est ensemble, nous avons jamais parlé réellement parler d’avenir, ses activités douteuses allaient certainement me porter préjudice un jour, à chaque fois que je vais à la caserne, on me regarde de travers, on se méfie de moi, la petite amie de la “ chef “, ce n’était pas une place facile, peut-être qu’un jour, je la reverrais plus, je recevrais son anneau dans une enveloppe et elle aura tout plaqué pour fuir les sanctuaris car ça ne m’étonnerait pas qu’elle soit recherchée.

Comme j’avais rien d’autres à faire, je décide de me promener hors du quartier et vu que j’avais envie de verdure, Northrives semblait une bonne destination pour la journée. J’enfile un pantalon de randonnée kaki avec un débardeur blanc, une chemise type bucheron ouverte, je jette tous dans mon sac à dos pour partir dans cette région que je connais peu mise à part la tour de l’Alchimiste. Il me fallait une bonne demie-heure pour sortir de Tern et enfin apercevoir les paysages rayonnant des canaux. Je prends un chemin au hasard en essayant de toujours prendre comme repère la tour de la BCP qui culmine au loin, elle se trouvait toujours à ma main droite, pour le retour ça sera assez simple. Je traverse quelques hameaux, de jolies maisons, des petites auberges, la vie n’avait rien à voir avec Tern, c’était la campagne on va dire, c’était relaxant de ne plus voir toutes ces voitures et pollution, je devrais y venir plus souvent ici !

Je regarde ma montre, ça faisait presque deux heures que je marche, j’avais rencontré des gens sympas mais c’était l’heure de la sieste et m’étendre sous un saule le long d’un canal était mon rêve. Je prends ce petit chemin, des pâquerettes longeaient la route, elles m’invitaient à les suivres et je file alors sur cette voie. J’arrivais enfin au but recherché mais une femme y était déjà, décontractée, elle lisait un bouquin, habillée avec une tenue plutôt simple mais quelque chose m’interpelle, je reconnais cette couleur de cheveux et ce profil. Je m’avance encore un peu et je fus surprise de voir Haru plongée dans son livre. Elle savait quitter son uniforme des fois ? C’était étonnant, je ne la connaissais peu mais j’aurai parié qu’elle ne le quittait jamais. Bon, finalement j’aurai une autre activité.

J’approche à pas de chat même si avec ses sens aguerris de soldat, elle savait que je m’approchais maintenant… sa réaction, ça sera joker, j’étais à portée de voix pour parler normalement et montre ma présence.

- Bonjour Général Nobunaga, belle journée n’est-ce pas.







Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Titre : Hôtel

Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 254
Notes : Etant une succube, Kaname se nourrit de la séduction des gens
Messages : 516
Titre débile : Kanapé

Re: Ange contre Démon - 2

le Lun 1 Oct - 17:02












J’étais prise dans ma lecture, je me laissais aller peu à peu, ne faisant plus trop attention aux alentours, qu’est-ce qu’il pourrait m’arriver ici à Northrives, c’était si calme, je m’étais excentrée et mise à part mes voisins personne n’osera venir ici et encore moins m’importuner. Mais j’entendis quelques bruits, laissant courir, me disant que c’était certainement un lapin ou autre bestiole du genre, je laissais faire, mais le bruit devenait persistant plus fort, mon instinct se réveille, je me redresse aussitôt et attrape la silhouette qui c’était approché, je crois que la personne avait dit quelque chose mais c’était trop tard, j’attrape son poignet et passe son bras dans le dos pour la plaquer ensuite face contre sol. C’est après avoir fait le mouvement brusque que je me suis rendue compte que c’était quelque peu excessif comme réaction surtout si elle venait là juste pour demander son chemin.

Mais pendant que je lâchais prise, je devine la silhouette de cet “ ennemi “, j’avais une doute, la taille, la couleur de cheveux, le style d’habit, tout correspondait, c’était Kaname, j’en suis sûre… qu’est-ce qu’elle fiche encore… Elle ne me laissera jamais tranquille. Je l’aide à se lever, évidemment elle dit des choses totalement absurdes comme à son habitude mais n’y réponds pas.

- Désolée Mademoiselle Kumiko, de vieux réflexes, je ne m’attendais pas à de la visite et encore moins à la vôtre. Je crois bien que je vais devoir me faire pardonner non ?

Je me rassois à ma place, attrape mon livre pour le mettre sur le côté, je l’invitais alors silencieusement à me rejoindre, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin non plus, je ne le dirais jamais à vive-voix que sa compagnie pouvait être plaisante quand elle le voulait…






Haru Nobunaga
Nix Nivis
avatar

Avatar © : Morag - Xenoblade

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Ange
Statut : Aventurière
Pims : 10
Notes : Méfiez vous de l'eau qui dort...
Messages : 138

Re: Ange contre Démon - 2

le Lun 1 Oct - 17:48


Résumé.
Ange contre démon - 2


Il y a des femmes qui ont des techniques particulières pour dire bonjour, Haru avait la sienne, faire des clés de bras et faire manger l’herbe, c’était une manière poétique de dire que je dérangeais certainement ou que je n’avais rien à faire là ! Quoi qu’il en soit, après quelques secondes qui me semblait une éternité, je sens son emprise diminuée, je retrouvais peu à peu mon épaule qui avait failli faire un angle bizarre, elle relâche enfin mon poignet et passe machinalement ma main sur mon l’objet de ma douleur mais cela ne fait rien en soi mais bon le cerveau, on ne le contrôle pas. Je me redresse, enlève toute l’herbe que j’avais sur moi ainsi dans la bouche.

- Vous avez toujours des accueils aussi renversement Général Nobunaga, il faudrait travailler la délicatesse la prochaine fois.

Une fois mes cheveux remis en place ainsi que le reste de ma tenue, je me tourne vers elle, elle me propose quelques excuses bien digne d’elle et s'assit au sol. Elle fait de la place à côté d’elle, est-ce une invitation ? Je le pense sinon elle m’aurait déjà envoyé balader depuis longtemps. Je m’assois donc près d’elle, évitant de la toucher, je n’ai pas envie de finir avec le bras cassé.

- Je pense que passer un petit bout de journée ensemble fera l’affaire comme châtiment, enfin pour moi ça sera un bon moment donc rendons la chose agréable !

Je m’arrête un instant, la regarde à la dérobée, la voir sans son uniforme la rendait plus fragile, plus humaine et surtout plus ravissante, son uniforme c’était son armure, je me dis peut-être qu’elle se laisserait un peu aller avec moi, faut juste que je fasse en sorte de ne pas tout gâcher donc aujourd’hui, j’essayerai de ne dire aucune bêtises, plus facile à dire qu’à faire avec moi mais je pense m’en sortir.

- Bon commençons ce petit bout de journée par quelques questions Haru, enfin si ça ne vous dérange pas de vous appeler Haru, vous pouvez arrêter de m’appeler Mademoiselle Kumiko, j’ai l’impression d’être au boulot, Kaname c’est bien vous savez !

Je souris alors, essayant de percevoir quelconque émotions mais ça ne va pas être facile, elle ne réagit pas comme tout le monde la diablesse.

- Alors vous venez souvent ici ? Je pense que vous n’habitez pas très loin, en tout cas, ça a l’air d’être votre style ici, le calme, les maisons traditionnelles et je ne pense pas que vous fassiez beaucoup de kilomètres sans votre uniforme non ? Ah oui, je suis très curieuse et une pipelette en supplément, n’hésitez pas à m’arrêter ou de m’envoyer un livre mais évitez les coups de poings et clé de bras, ça fait mal !

Ici, ce n’était pas l’Eutopos, on ne pouvait pas faire ce qu’on voulait et surtout, si je me prends encore un coup, j’aurai mal pendant mais aussi après, donc vaut mieux éviter.








Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Titre : Hôtel

Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 254
Notes : Etant une succube, Kaname se nourrit de la séduction des gens
Messages : 516
Titre débile : Kanapé

Re: Ange contre Démon - 2

le Mar 2 Oct - 8:22












Elle n’avait pas trop fâchée de mon accueil, du moins elle ne laissait rien paraître, je trouvais plus qu’elle profitait de la situation en m’annonçant ma sentence, toujours égale à elle-même mais ça ne me fera pas de mal un peu de compagnie puis jamais personne ne vient ici alors quitte à changer mes habitudes aujourd’hui autant le faire jusqu’au bout.

Elle commence son “ interrogatoire “ en m’appellant par mon prénom, peu de gens m'appellent ainsi, ici très peu le faisait dans mon monde également, c’était quelque chose d’intime, ici c’était d’autres moeurs, il fallait s’en adapter.

- Faisons comme ça alors Kaname, appelez moi Haru mais j’aurai dû mal au début… puis éviter de l’hurler à tout va !

J’émis un léger soupir, je ne savais pas dans quoi je m’embarquais avec elle, c’était l’inconnu et surtout elle était imprévisible quand on voit son pouvoir et ses effets, on comprends très bien qu’elle en use régulièrement malgré sa beauté naturelle, est-ce qu’elle oserait le refaire ici ? Je ne pourrais rien faire pour la contrer mais je ne pense pas qu’on en arrivera à cela aujourd’hui, j’ai cru comprendre à sa gestuelle qu’elle voudrait rester sage. Avant qu’elle me pose ces fameuses questions, elle me regarde et me sourit, je fus prise au dépourvu quand j’aperçois un sourire sincère sur son visage, elle voulait apprendre à me connaître ? C’était bien différent que la discussion que j’avais eu avec Or, avec l’homme c’était plus réservé, une certaine distance c’était installé et j’avais été clair sur un point mais avec elle… tout est bien différent. Allez lui dire de ne pas faire son show et me draguer à tout va, elle est toujours comme ça, avenante, séduisante et tout le reste, un vrai danger ambulant. Je lui rendis un léger sourire, ce n’était pas du tout une chose naturelle pour moi mais j’essayais de faire mon mieux.

Je note mentalement toutes ces questions pour y répondre mais quand elle me dit que c’est un pipelette et que je pouvais l’arrêter comme je le souhaitais, je ne pus m’empêcher de rire, arrêter une pipelette, c’était carrément impossible à moins de le clouer le bec, même si je l’assomme elle continuerai mais je préférai la laisser parler, elle monopolise très bien la parole et ça me convenait.

- Non, non, continuez je vous laisse faire puis je pense qu’il y a d’autres moyens pour vous arrêtez.

J’en voyais quelques un effectivement mais je laissais cette phrase en suspens, à elle d’imaginer.

- Alors pour vous répondre, oui je viens souvent ici et par je ne sais quel miracle, vous me voyez pile le jour où je viens en civil, j’ai décidé de tester la vie “ simple “ et c’est plutôt agréable on va dire puis comme vous l’avez dit, j’habite pas très loin mais je vous en dirai pas plus, vous serez capable de vous perdre malencontreusement chez moi !

Un démon qui franchit mes portes ! Impossible…

- Et vous Kaname, je vous pensais plus citadine, je pense que vous habitez dans Tern, un quartier qui doit vous permettre de faire ce que vous voulez non même si je ne connais pas toutes vos activités. C’est plus votre style non, la ville, les grands immeubles, les animations et autres festivités non ? Enfin, je n’ai jamais été trop douée pour comprendre les gens, je fais peut-être erreur ou vous montrez une façade aux gens car lors de notre combat, vous avez des techniques de combat pour du moins différentes des autres… enfin dans la dimension de l’Eutopos, c’était assez particulier je l’avoue.

Trop particulier même, plus jamais je ne refais un combat avec elle si on utilise nos pouvoirs, Je ne sais pas si c’est le pouvoir ou mon subconscient qui parlait à un moment mais je ne veux plus revivre ça si je ne contrôle plus rien de mon propre corps et pensées, c’était assez traumatisant et même encore maintenant, je ne sais pas quoi en penser, est-ce que je ressens quelque chose pour elle, a-t-elle installé le doute en moi, je ne savais plus rien et la savoir si près me perturbait légèrement, je ne voulais pas trop la regarder dans les yeux...






Haru Nobunaga
Nix Nivis
avatar

Avatar © : Morag - Xenoblade

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Ange
Statut : Aventurière
Pims : 10
Notes : Méfiez vous de l'eau qui dort...
Messages : 138

Re: Ange contre Démon - 2

le Mer 3 Oct - 11:18


Résumé.
Ange contre démon - 2


Elle était plus docile que je ne le pensais et elle osait même parler avec des sous-entendus quand elle parlait de la façon de me faire taire, est-ce qu’on parlait de la même chose ? Je me souviens alors de notre combat, il est vrai que l’art de la surprise était de mise et elle m’avait fait le plaisir de mettre sa première leçon à contribution, peut-être évoquait-elle ça mais je commençais à douter de ce qu’elle pensait ou voulait mais elle rectifia très rapidement le coche quand elle ne voulait pas me dire où elle habitait. Je mime la surprise, la bouche ouverte, la main devant la bouche, j'exagère à peine…

- Moi me perdre ? Jamais je n’oserai, c’est mal me connaître… J’attendrais que vous m’invitez !

Et à l’allure que la discussion partait, je pense me la mettre dans la poche. J’avais visé juste néanmoins, elle essayait de changer donc quitte à brusquer ses habitudes autant lui demander un jour de boire un café chez elle. Puis c’était à son tour de poser les questions, elle aussi essayait de me percer un jour, elle n’était pas très loin même si je me demandais ce qu’elle pensait vraiment de moi, elle croit que je suis un monstre ?

- Il est vrai, j’habite à Tern dans un grand immeuble avec une vue magnifique sur le quartier, il faudrait que je vous montre comment c’est Tern avec quelqu’un du milieu, ce n’est pas que des boîtes de nuit et autres endroits. Si vous pensez que mes activités se résument à sortir tous les soir, bah j’ai le regret de vous annoncer que c’est malheureusement faux, il y a une époque oui quand j’étais jeune mais maintenant je travaille, je fais autre chose, j’y traine quelques fois certes, il faut bien s’amuser mais plus le temps passe et plus je préfère m’affaler sur mon canapé avec un bon bouquin avec de la bonne compagnie.

Enfin, si Ameth’ jouait le jeu ça serait formidable mais ce n’était pas du tout le cas, peut-être je trouverai enfin la personne qui me ferai vivre ça mais pour l’instant, ce n’était pas d’actualité.

- Peut-être ces activités vous plaisent à vous aussi, vous lisez bien un livre sous un arbre, je devrais le faire également mais à Tern, trouver de la verdure c’est quasi-impossible et sortir des remparts pour me faire manger, on va éviter ! Northrives s’y prête bien finalement, c’est vraiment un petit havre de paix que vous avez trouvé là mais promis, je ne le dirais à personne !

Bon, il me restait surtout à retenir le chemin quand je rentrerai à la maison ce soir car j’ai un peu joué de la chance aujourd’hui.

- Sinon pourquoi ce changement soudain ? Vous avez perdu un combat ? Vous êtes blessée ou en peine d’amour ? Allez dites moi tout, parlons entre amies !







Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Titre : Hôtel

Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 254
Notes : Etant une succube, Kaname se nourrit de la séduction des gens
Messages : 516
Titre débile : Kanapé

Re: Ange contre Démon - 2

le Mer 3 Oct - 15:26












Kaname était-elle toujours aussi à l’aise avec les gens et tout particulièrement avec les femmes ? Quand on la voit s’installer et parler, rien ne semble la gêner, poser à côté de moi, répondons sans complexe à mes questions même si elles pouvaient mal interprétées comme pour ses activités. Oui elle avait avoué qu’elle traînait quelque fois dans les bars mais d’après ses dires, c’était une époque révolue et préfère le cocooning ? Étonnant venant d’elle, je me demande quel âge elle avait du coup, peut-être elle était plus vieille que je pensais…

De manière sous-entendu, j’ai l’impression qu’elle me glisse un message, comme passer plus de temps avec moi ou que je l’invite dans ma demeure, elle ne lâchait jamais l’affaire et je souris à cette phrase. Elle savait que Tern avait ses qualités et ses défauts, idem pour Northrives et mon havre de paix, je sais qu’elle ne dira rien sur l’emplacement approximatif de mon habitation, elle ne semblait pas être ce genre de femmes, elle essayera d’arriver à ses fins d’une autre manière, j’en doute pas. Alors qu’elle me parle de mon livre, je cache machinalement la couverture, c’était certes une histoire de guerrière mais aussi d’amour, je ne sais pas ce qu’elle dirait si elle voyait ça, elle se fera des idées j’en suis sûre, là elle aura de quoi me questionner pendant des heures mais elle préfère parler de mes habits et des raisons de mon changement. Elle n’en perdait jamais une et sans comprendre pourquoi, j’allais lui expliquer…

- Non aucune peine d’amour, vous n’aurez pas besoin de me consoler Kaname.

Je regarde alors sa réaction, je suis sûre qu’elle va me sortir une de ses têtes et je devrais me retenir de rire.

- Après, j’ai atteint un âge où il faut se poser des questions et voir prendre sa retraite. J’ai perdu un combat contre une jeune elfe, ça m’a remis les pendules à l’air, ça faisait longtemps que je n’avais pas combattu, avec vous c’était différent…

Très différent, il n’y avait aucun règle et du coup, c’était l’imagination qui prônait sur le reste mais un combat on va dire à loyal, ce n’était plus la même… Une petite inspiration et je continue mon récit.

- En tout cas, je me suis dis que me mettre au vert ça pouvait être bien aussi, me laisser aller, à vrai dire, votre combat m’a fait comprendre pas mal de choses et que finalement rester trop les clous n’étaient pas forcément une bonne chose. Je suis devenue maintenant une femme du peuple de l’Entre-Monde, j’ai joué l’Ermite pendant presque dix-huit, pourquoi ne pas essayer de faire quelque chose ici, m’investir, trouver des élèves à brutaliser. Vous faites un bon cobaye pour ça Kaname !

Pourquoi ne pas me tourner vers le métier de maître d’armes, ça pourrait pas mal m’occuper ainsi que faire des missions ou faire quelque chose comme Sanctuari, voir Nix Nivis qui sait ! J’attrape alors le bouquin montrant la couverture de celui-ci, on pouvait y voir deux femmes, Véloce, la sorcière à longue chevelure blanche damnée et la mercenaire BlackBird, elle était installée comme le Yin et le Yang, comme le laisse sous-entendre l’histoire, deux ennemies dont une histoire d’amour se créer au fur et à mesure. La mercenaire refuse de tuer sa cible et trouve toujours le moyen de lui laisser la vie sauve pour ne pas se faire tuer par ses commanditaires.

- Bon vu qu’aujourd’hui est un autre jour, connaissez-vous ce livre Kaname ? C’est Carciphona.

Elle répondit par la négative et je continue.

- J’aime particulièrement ce bouquin, ça me fait penser à chez moi, les batailles, les mercenaires, les amours impossibles et tout le reste, je me retrouve un peu dedans même si mon compagnon était du côté des gentils néanmoins mais c’était un amour compliqué, nous étions deux officiers et deux combattants, c’est la guerre qui nous a séparé comme mon frère… Ici, il n’y a pas les champs de bataille aussi mortels sauf si on va en mission mais je n’ai jamais eu l’occasion. J’envie ce monde, peut-être je serai encore avec mais peut-être, je ne serai pas celle que je suis maintenant. On ne refais pas un monde avec si non ? Qu’est-ce que vous en pensez Kaname ?






Haru Nobunaga
Nix Nivis
avatar

Avatar © : Morag - Xenoblade

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Ange
Statut : Aventurière
Pims : 10
Notes : Méfiez vous de l'eau qui dort...
Messages : 138

Re: Ange contre Démon - 2

le Jeu 4 Oct - 15:54


Résumé.
Ange contre démon - 2


Étonnamment, Haru pris la peine de m’expliquer, je n’aurai jamais penser qu’elle répondrait à mes questions indiscrètes, quelle mouche l’avait piqué ? Elle rectifia direct le tir en me disant que personne n’avait brisé son petit coeur récemment et vu le ton qu’elle emploie, elle avait anticipé ma réponse. Je fis semblant de m’offusquer en ouvrant grand les yeux et la bouche. Elle sourit à mon expression, je voyais même qu’elle se retenait de rigoler, n’avait-elle pas l’habitude d’exprimer ses sentiments ?

Je l’écoutais alors religieusement son récit, ne l’interrompant pas et la laissant faire, c’était sûrement la première fois qu’elle se livrait à quelqu’un, j’allais pas tout gâché juste pour faire une petite blagounette. Si je résumais la situation, elle prenait une retraite anticipée mais quel âge avait-elle alors pour prendre une décision pareille, je ne vois rien paraître sur son visage, elle n’avait pas de rides, rien, peut-être sa manière de parler mais c’est plus du à son éducation mais il y avait quelques espèces qui vivaient longtemps dans mon monde, comme moi qui est démon, j’ai une vie rallongée mais il y avait nos “ ennemis “, les anges qui avaient le même pouvoir. Ce n’était pas un elfe ou autre, peut-être un demi-dieu ou que sais-je, il y avait une multitude de possibilités.

Je constate qu’elle aussi a eu du mal à s’y faire à sa nouvelle vie, mettant un certain temps à s’acclimater, il y avait deux écoles à Entre-Monde, les heureux d’être partis de leur ancien monde et les autres qui auraient voulu rester. J’étais encore mitigée, j’avais la chance d’avoir ma famille avec moi et une partie de ma colonie mais j’aurai voulu connaître mon monde, mes traditions. La vie n’était pas si mal ici à Tern, je suis comme je suis, ailleurs j’aurai pu être autrement et alors c’est comme ça. A moi de m’adapter et avoir eu l’idée d’apprendre à me battre à l’Arène ne fut finalement pas un mauvais choix, j’ai appris certes à combattre mais je pense avoir trouver une personne formidable, Haru, était une des rares femmes qu’on croisait, peut-être nous étions destinées à nous rencontrer mais qu’elle sera notre relation future ? J’en savais fichtrement rien, je préférais rester là, assise près d’elle et l’écouter tout simplement parler, est-ce que moi aussi je vieillis ? D’habitude, je l'aurai poussé un peu plus à bout, savoir si je l'attirait si j’avais une quelconque chance… non là, je resterai sage alors que c’était peut-être la femme parfaite assise à quelques centimètres de moi.

Elle me parle de sa conversation, le fait de devenir un maître d’armes si elle en avait la possibilité et tout le reste. Je répondis alors de manière spontanée.

- Si vous devenez maître d’armes, je m’inscris directement à votre cours pour faire encore une fois votre cobaye, j’aime bien vos séances et ça n’a rien à voir avec la Nix Nivis actuelle qui me sort toujours son gros squelette qui frappe comme un bourrin.


Je souris alors et laisse continuer de nouveau. Elle me montre son livre avec une couverture assez équivoque, est-ce bien deux femmes que je voyais ? La position était suggestive à plein d’interprétations différentes, la première qui me venait à l’idée était la plus naturelle, on dirait limite une scène de baiser entre deux femmes ennemies avec l’une tenant une dague sous la gorge de l’autre. Est-ce un message caché, me faisait-elle comprendre quelque chose, son ouverture d’esprit, une possibilité de plus, lors de notre combat, cela ne semblait pas la gêner et ensuite ? C’est juste un livre, rien de remarquable, juste un livre, ça voulait tout et rien dire, je ne devais pas me précipiter dans une fausse joie immense donc je gardais ma réserve. Je lui répondis que je ne connais pas ce livre et je vais vite me l’acheter dès mon retour en ville. Elle m’explique l’histoire tragique de ces deux femmes, l’histoire semblait belle, dramatique, tout ce que j’aime, un peu de magie pour saupoudrer tout ça. C’est vrai ici, on n’a pas de guerre, peu de conflits juste après les remparts, ça peut-être dangereux mais pour l’instant rien de bien alarmant, seul les missions sont dangereuses et sans le vouloir, je me replie sur moi-même en repensant à Moïrin, une expérience traumatisante, machinalement je touchais mon anneau des couples que j’ai reçu à l’aube de cette terrible journée, j’ai failli mourir, failli perdre mes amis, des gens sont morts autour de moi, il y avait ses monstres et tout le reste. J’étais un poids mort, je ne savais pas comment me battre ni me défendre, depuis j’avais pris de cours, ne plus être un fardeau, j’essayais de m’améliorer de jour en jour pour pouvoir aider mes camarades, les gens et je faisais attention à quelle mission je choisissais même avec ça, c’était dangereux. Mais en répétant les paroles de Haru dans ma tête, elle venait de parler de compagnon non ? Elle avait donc perdu son compagnon sur le champ de bataille ainsi que son frère et malgré tout, elle a continué à combattre ? Je ne sais pas comment elle avait fait pour continuer, une force d’acier je pense… comme sa manière aussi de personnaliser son discours, elle aimait bien m’appeller par mon nom et maintenant mon prénom, c’était étrange comme type de discours. On n’avait jamais utilisé mon prénom en si peu de temps, cette pensée me fit sourire.

Bon c’était à mon tour de répondre alors, j’attrape son livre entre ses mains, frôlant au passage ces doigts, je fis un léger sursaut. Je ne compris pas de tout de suite ma réaction et feuillette rapidement les pages pour voir un peu le style. Il a fallu que les quelques lignes que je lise parle d’une scène de baiser entres les deux héroïnes, coïncidence ? Je ne le crois pas, ce n’est plus le hasard là, pour la première fois de ma vie, je me posais trop de questions, j’hésite et je ne sais même pas si ça se remarque sur mon visage, je maîtrise toujours mes émotions mais avec elle, je n’y arrivais pas ou très difficilement. Mais je repris aussitôt contenance et lui répondit.

- Ce que j’en pense, effectivement nous vivons sans guerre, peu de gens ici ont connu la peur de perdre un proche sur le front ou dommages collatéraux, je fais partie de ces gens là, je suis jeune , je n’ai que 27 ans mais en ce qui vous concerne, ça a l’air totalement différent puis quand on voit les nombreuses médailles ou barrettes sur votre uniforme, on sait que vous ne les avez pas gagné en vous tournant les pouces. Moi cette image, elle me fait penser à autre chose.

Je place le livre en nous deux, me rapprochant plus près d’elle pour montrer du doigt les deux femmes pendant mes explications.

- Si on regarde bien la scène, je vois la femme brune qui menace la blonde on va dire, elle se laisse faire, un peu comme le ying et le yang, tout le monde a une part de bonté même dans le plus cruel des assassins, donc comme le mercenaire ici dans ce cas-là. Mais cette image nous fait penser un peu à nous, c’est à dire que en réfléchissant bien, je crois que vous êtes un ange non, ou du moins un assimilé alors qu’à l’inverse je suis dans la catégorie démon, je vous laisserai deviner quoi mais que malgré nos haines légendaires, je suis sûre qu’on pourrait s’entendre non ? Enfin je le pense fermement, je pense même qu’on était destiné à se rencontrer, le hasard est une chose certes mais dans notre cas, je pense qu’il y a un petit quelque chose, qu’on doit s’aider mutuellement ou autre n’importe. Je suis très heureuse de vous avoir rencontrer une première fois à l’Arène Haru mais encore plus de vous avoir rencontrer aujourd’hui et que c’est avec moi que vous preniez la peine de faire vos premiers pas dans votre retraite, j’espère être de bonne compagnie !

Ouais vas-y Kaname, continue à dire des choses pareilles, ce n’est pas de ton genre…

- Je crois que je vais acheter ce livre et même la suite si il y en a une, j’aime la lecture, donc ça serait un plaisir de parler de ce bouquin une prochaine fois si ça vous dit, on peut même faire ça autour d’un thé, comme vous le souhaitez !










Thème musical:
Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Titre : Hôtel

Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 254
Notes : Etant une succube, Kaname se nourrit de la séduction des gens
Messages : 516
Titre débile : Kanapé

Re: Ange contre Démon - 2

le Lun 8 Oct - 10:02












Je ne sais pas ce qu’il se passait, le ton de la conversation devenait différent, plus sérieux, plus intime, plus confidentiel, un mélange de tout ça, voulait-elle aussi ouvrir son coeur, me pensait-elle capable de faire ça ? Je n’avais jamais parlé “ entre filles “, je passais plus des soirées à parler de techniques de guerre, plan machiavélique pour tuer nos ennemis mais on m’avait jamais demandé ce que j’avais sur le coeur, les états d’âmes en guerre, c’était superflu et on apprenait très vite à nos dépends. Plus je l’écoutais, plus je me demandais quelle image elle avait de moi. Une femme forte sans coeur n’a aucune faiblesse ? Ne connaît rien à l’amour ou ne sais même pas ce que c’est ? Elle en avait 27 et moi 257, juste 230 ans nous sépare, on n’avait pas du tout la même vision.

Je voulais lui répondre mais elle attrape le livre des mains, je laisse parler, je crois que c’est un moulin à paroles qu’on ne peut pas arrêter, c’était bien les gens comme ça, toujours d’agréable compagnie et pouvait parler de tout et de rien, j’en était pas capable. Mes mots étaient toujours calculés, non superficiels, là c’était tout l’inverse, elle vivait sa vie comme elle le voulait, sans aucune responsabilité, j’étais dans ce cas-là maintenant mais les vieilles habitudes me mènent la vie dure. Nos doigts se sont touchés, un contact innocent qui semblait la gêner, ou était partie la Kaname qui draguait à tout va et sûre d’elle ? Est-ce que je l’intimide moi ? Ces multiples facettes me font rire intérieurement, je crois que je découvre la vraie Kaname en face de moi.

A l’aide d’une simple couverture, elle commence à me décrire l’oeuvre, son raisonnement était juste, l’histoire évoquait une part d’ombre et de bonté en chacun, c’était vrai un peu partout de toute façon, il fallait juste l’accepter. Les personnes qui pensent autre chose devraient redescendre de leur nuage. Elle fait une comparaison avec nous, le mot nous me réveille, je n’aurai jamais pensé à un “ nous “, ça me fait bizarre de l’entendre comme le fait qu’elle pense que je sois un ange, peut-être c’était renseignée ou elle avait juste, j'acquiesce rapidement quand elle évoque son appartenance du clan des démons. En y pensant, c’est une vraie sorcière, avec le pouvoir qu’elle a, ça ne pouvait qu’un démon surtout quand on voit le plaisir qu’elle a quand elle l’utilise, je voulais l’étriper des milliers de fois pour tout ça comme ses dernières paroles qui sonnaient curieusement comme une déclaration, quelle mouche l’avait piqué, de nous deux, je crois que c’était elle la plus gênée, elle n’était vraiment pas dans son état normal, il lui était peut-être arrivée quelque chose récemment.

- Oui il y a une suite à cette série mais vous embêtez pas à l’acheter, je peux toujours la prêter mais je peux comprendre qu’on peut stocker ça dans une bibliothèque personnelle car j’aime être entourée de livres depuis que je suis à Entre-Monde.

Je nous avais peut-être trouver un point commun finalement !

- Sinon vous avez vu juste, je suis bien classée comme ange mais je n’ai rien d’un ange, je me rappelle avoir eu une discussion avec un demi-dieu, je n’ai pas les caractéristiques qui s’y prêtent, pas d’ailes, ni de bonté, je suis une femme avec des années en plus ! D’ailleurs, essayez de deviner mon âge !

Si elle arrive à trouver, je me demanderais si elle ne lit pas dans les pensées ou tout simplement monter un dossier sur moi.

- Puis que vous soyez un démon n’est pas un soucis, ce n’est que des noms, nos appartenances, je préfère connaître la personne en face de moi. Pourquoi vouloir se battre alors qu’ici nous pouvons être ce qu’on le veut, à moins que vous adorez vous battre Kaname mais je pense que je vais gagner à ce petit jeu.

Je souris à cette phrase, dans un combat à la loyale, je pourrai gagner, si elle utilise son pouvoir beaucoup moins mais c’était un détail.

- Ça serait un plaisir de prendre un thé avec vous et pourquoi pas maintenant ? Je crois que nous avons besoin toutes les deux de papoter non. Je vous invite dans mon antre, peut-être trouverez vous toute la sérénité qui insuffle.

Je me soulève sur mes deux jambes et me tourne vers la jeune femme pour lui tendre une main chaleureuse.

- Allez venez, je vous invite de bon coeur mais pas de bêtises, d’accord ?







Haru Nobunaga
Nix Nivis
avatar

Avatar © : Morag - Xenoblade

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Ange
Statut : Aventurière
Pims : 10
Notes : Méfiez vous de l'eau qui dort...
Messages : 138

Re: Ange contre Démon - 2

le Jeu 18 Oct - 16:24


Résumé.
Ange contre Démon - 2


Haru devenait entreprenante, elle qui, il y a encore quelques minutes me disait qu’elle voulait être tranquille vient tout juste de m’inviter chez elle pour prendre un thé, loin est mon déplaisir mais je fus plus étonnée qu’heureuse à l’instant présent. Voulait-elle faire tant d’effort que ça, je n’allais pas dire non sur cet élan soudain de changement mais je fus un peu déroutée.

- Alors pourquoi pas, allons-y ! Je vous promets, je ne ferai pas de bêtises Haru à moins que vous commenciez.

J’attrape alors la main tendue et elle m’aide à me relever. Je récupère mon sac et la suit pour retrouver son antre. On marche une vingtaine de minutes, elle me montre tous ses endroits préférés, m’explique le voisinage, pourquoi elle a voulu venir habiter ici, c’était intéressant de voir qu’elle cherchait la sérénité ici, comme si elle voulait trouver un havre de paix, se racheter une conduite, peut-être ses années de guerre l’a torturé au plus profond d’elle-même. On trouve une maison éloignée des autres, je ne connais pas ce genre d’architecture, mais il est vrai que ce bâtiment était magnifique avec cette charpente en bois. Je ne sais pas si je me verrais ici, j’étais habituée au brouhaha constant de Tern, les bars, mon boulot et tout le reste. Ici c’était loin de tout mais au final, la campagne pouvait être tout aussi sympa, pourquoi pas partager ça avec quelqu’un.

Sans le vouloir, je partais à rêvasser sur une possible vie à deux, ce ne fut pas Ameth’ qui arriva en tête, ni Lya d’ailleurs mais c’était le visage rayonnant de Haru qui apparaissait. Je m’arrête un instant sur le petit chemin qui menait vers sa terrasse. Pourquoi elle ? C’était quoi ce délire, c’était impossible d’avoir une vie avec elle, nous étions les opposées, je ne suis même pas sûre qu’elle soit intéressée par les femmes et encore moins de moi. Allez Kaname, chasse cette idée p*urrie !

- Haru, vous êtes sûre que ça ne vous dérange pas que je vienne ici, j’ai l’impression que je suis la première à franchir les portes. Je rigolais toute à l’heure, je ne voudrais pas vous forcer la main….

J’ai besoin de savoir qu’elle ne se forçait pas, qu’elle était consciente ce qu’elle faisait car là, je ne comprenais plus rien de ce qu’elle faisait.









Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Titre : Hôtel

Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 254
Notes : Etant une succube, Kaname se nourrit de la séduction des gens
Messages : 516
Titre débile : Kanapé

Re: Ange contre Démon - 2


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires