Aux petits bobos, les grands remèdes

le Ven 14 Sep - 22:07



La capture de Lars était une réussite. Il était menotté et assez amoché pour ne plus faire de mal. Il ne faudra pas longtemps avant qu’il ne s’effondre à cause de la perte de sang. Mon bras m’élance à cause de la balle que j’ai reçue. Mais le pire, ce sont mes côtes, j’ai du mal à respirer correctement. Un tour au sanctuaire s’impose pour mon client mais aussi pour moi.

Mon miroir me permet d’ouvrir une porte directement vers le parvis du sanctuaire. Habitué aux frasques des sanctuaris, une équipe ne tarde pas à faire apparition pour prendre en charge mon client et moi-même. Ils connaissent la procédure pour les soins de prisonniers et je ne m’inquiète pas d’une éventuelle fuite. Il ne passerait même pas le pas de la porte de sa « chambre » avant de recevoir une seringue de somnifère dans le dos.

Pour information, il a besoin de soins pour trois blessures non-négligeable, le reste, laissez-les. Deux aiguilles sont plantées dans son avant-bras droit et sa cuisse gauche. Son épaule droite est totalement disloquée. J’aimerai récupérer les aiguilles et mon couteau s’il vous plaît.

L’un des infirmiers me fait un sourire tandis que les autres essayent d’assoir le requin dans un fauteuil roulant. L’un d’eux se détache du groupe et me demande de le suivre. Il me guide tranquillement jusqu’à une petite pièce contenant une sorte de lit bizarre. Mon guide me fait m’installer sur le lit. Il me questionne sur mes blessures :

D’abord, une blessure par balle au bras droit. Visiblement, la balle a traversé sans toucher de zone critique. Ensuite, j’ai pris un mauvais coup à la poitrine. J’ai du mal à respirer et c’est douloureux.

Un sourire plus tard, mon infirmier m’informe qu’il va m’envoyer un médecin et file.
Lin R.
Sanctuari
avatar

Féminin Suivi : Fiche
Journal
Compte

Titre : Perçant

Race : Humaine
Statut : Sanctuari
Pims : 33
Notes : Mes paroles : #990033
Messages : 195
Titre débile : Lin'imitable, Lin'domptable, Lin'exorable

Re: Aux petits bobos, les grands remèdes

le Dim 16 Sep - 14:56




Aux petits bobos

les grands remèdes


Tranquillement assise dans le cabinet du Docteur Lou, on bavardait pendant ce temps de répit de nos sujets préférés, à savoir la nourriture, l’amour et diverses choses… avec lui, on pouvait passer des jours et des jours à parler sans s’ennuyer une seule fois mais quelqu’un frappe à la porte, c’était un infirmier, il voulait la présence de mon collègue pour effectuer un diagnostic précis et prodiguer les soins à la jeune sanctuari.

Je m’apprête à me lever pour partir en direction de la salle de consultation quand je constate que Lou ne me suivait pas.

- Bah alors, tu ne viens pas ?

Affichant son plus grand sourire, il me dit qu’aujourd’hui, je ferais ça en solo mais qu’il ne resterait pas très loin si nécessaire. Il se lève me tapote l’épaule et me pousse, sa manière de me dire que ça se passerait bien. Ouais, ça se passera bien pour lui mais pour la patiente ? Je passe le seuil de la porte et suit l’infirmier d’un pas décidé. J’essayais de voir tout ce qu’il m’avait appris depuis des semaines, ça allait bien se passer, enfin je l’espère ! L’infirmier ouvre la porte et voit la patiente sur la table et constate que malheureusement… je la connaissais…

Ca n’allait pas être facile si en plus c’était une proche, allez Moana n’ai pas peur, ça va bien se passer, on ne voit pas d’hémorragie d’ici, ça va aller… Je m’approche d’elle et commence mes premières observations discrètes. Sa respiration semblait saccadée mais elle préférait garder la tête haute comme pour son bras. L’infirmier m’avait dit sur la route ce qu’elle avait eu mais il ne paraissait presque rien quand on la regarde.

- Alors comme ça, on s’attaque aux méchants maintenant, je vais m’occuper de toi Lin, dis moi ça fait mal quand je vais te toucher.

Je commence à palper ses membres inférieurs, rien de casser puis les bras en évitant sa blessure puis aussi ses côtes. En palpant, je vois que quelque chose ne va pas.

- Tu as pris un coup dans les côtes ? Elles semblent cassées, il faudrait faire une radio pour voir si du liquide ne passe pas dans tes poumons mais à première vue, cela ne semble pas le cas. Je vais m’occuper de ton bras et ensuite on file à la radio.

Je me tourne vers les étagères, enfile de nouveaux gants, prends le nécessaire pour recoudre sa plaie, de quoi désinfecter et enlever les débris. Je prends le premier tabouret à roulette à disposition et roule jusqu’à son bras.

- Bon, raconte moi comment tu as fini ici toi… Ne me dis pas que tu y es allée toute seule sinon je vais devoir te taper !

Pendant qu’elle me raconte, je m’occupe alors de son bras.








Moana Ikuma
Guérisseur
avatar

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 5
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42


Messages : 171
Titre débile : Guérisseur

Re: Aux petits bobos, les grands remèdes

le Mer 19 Sep - 17:47



Je ne reste pas longtemps seule, à peine le temps de souffler un peu et de maudire ce requin de malheur… Avec tout ça, je vais rester des semaines coincées au bureau ! Depuis notre mission de recherche de dragon fugueur, je n’ai pas revu Moana. Avec un peu de chance, ce sera elle qui s’occupera de moi. Ce sera certainement un plus agréable moment qu’avec un illustre inconnu.

Lorsque la porte s’ouvre à nouveau, mon vœu est exaucé. Moana entre dans la petite pièce avec un petit moment d’hésitation. Elle m’avait dit être en formation peut-être n’est-elle pas encore finie ou subit-elle un examen au passage. J’essaye de la rassurer comme je peux :

Salut Moana ! ça fait un bail depuis la dernière fois.

Après une rapide inspection visuelle, elle se détend un peu. Je n’ai rien de visiblement trop grave, hormis ce petit trou de balle dans le bras. Un peu plus à l’aise, elle trouve le moyen de plaisanter un peu.

Je suis sanctuari maintenant, c’est mon travail de me battre avec les grands méchants. On a un peu abimé les bureaux de la caserne mais ce n’est pas grave. Cette bande de machiste avait besoin d’une piqure de rappel.

Après un avertissement, Moana commence à ausculter mon corps à la recherche d’éventuelles blessures invisibles et peu douloureuses. Arrivée à mes côtes, son contact ravive la douleur qui s’était un peu calmée en restant immobile. Je fais une petite grimace, il ne sied pas à une prêtresse de geindre inutilement. Moana tire rapidement les conclusions et prend les mesures qui s’impose afin de vérifier la gravité de la fracture.

J’ai pris un sacré coup directement sur la poitrine mais je pense que la fracture vient de mon rebond sur le bureau. Allons-y pour la couture !

Je reléve la manche de mon kimono. Il est bon pour la poubelle avec tout ce sang et le trou causé par la balle… Encore une malédiction pour ce requin de malheur. Avec aisance, Moana s’installe pour commencer à recoudre mon bras et me taquine.

On a reçu une demande urgente venant d’Atlantis pour mettre un homme aux arrêts. Un demi-requin très violent qui est avec tes collègues en ce moment même. Il n’y avait que moi de disponible donc je me suis imposée contre la volonté du chef… Non mais, ce n’est pas parce que je suis une femme que je ne peux pas tabasser des méchants ! J’y suis allée et en entrant, il m’a tiré dessus avec son arme d’où la blessure que tu charcutes.

Visiblement la couture n’est pas le fort de Moana, elle s’y reprend à trois fois avant de réussir à coudre à peu près correctement la première plaie. Je retourne docilement le bras pour qu’elle puisse continuer tranquillement.

En gros, on a fini par se battre au corps à corps. Et me voilà !

Je fixe ma doctoresse en pleine concentration pour réussir sa couture du premier coup essayant de ne pas rire devant sa moue.
Lin R.
Sanctuari
avatar

Féminin Suivi : Fiche
Journal
Compte

Titre : Perçant

Race : Humaine
Statut : Sanctuari
Pims : 33
Notes : Mes paroles : #990033
Messages : 195
Titre débile : Lin'imitable, Lin'domptable, Lin'exorable

Re: Aux petits bobos, les grands remèdes

le Ven 21 Sep - 16:54




Aux petits bobos

les grands remèdes


Je commence doucement à faire la couture, d’habitude c’était sur des mannequins ou autres mais là, sur quelqu’un qui vit c’est bien différent et en plus elle me connaissait, je ne voudrais pas lui “ défigurer “ le bras, j’essaye de m’y prendre bien mais j’ai eu du mal à faire mes premiers points, la première plaie n’était pas la meilleure que j’ai fais mais quand elle me tourne le bras pour le reste, j’arrive à prendre le coup de main et intérieurement je me sentis limite fière de moi. Alors que je me concentre sur sa blessure, elle m’explique ses mésaventures. Je m’arrête un instant pour lui parler.

- A ce que je vois, on a toutes les deux évoluées ! Bon, d’ici quelques mois, je ferai des plus jolis points mais si tu mets de la crème régulièrement, ça ne se verra pas si tu la protège du soleil.

Je lui attrape son bras et lui montre.

- T’inquiète, tu seras toujours jolie ou sinon ça fera une bonne cicatrice de guerrière !

Je commence à montrer les miennes, j’en avais un peu partout à cause de mes nombreuses aventures, sur les tibias, l’avant-bras et le dos mais bon je ne suis pas connue pour être la plus féminine possible !

- Je commence à avoir une belle collection pour ma part mais ne parlons pas de moi mais finissons de faire des oeuvres d’art puis de te soigner. D’ailleurs, pourquoi être aller seule affronter des méchants ? Ce n’est pas mieux d’être deux, si il te serait arrivée un truc ou au moins deux personnes pour voir la scène pour la confrontation. Il manque tant de sanctuari que ça ?

Peut-être qu’elle prends des risques inconsidérés car il manque de personnel, il faudrait peut-être faire quelque chose, une grande campagne de recrutement ! Bref, je remets au travail, je la vois se retenir de rire, la délicatesse n’était pas mon fort mais en médecine, il fallait être polyvalent et attentionné, mes plus grandes qualités, tout le monde le sait.

- Attention à toi ! Si tu rigoles, je vais déraper et ça sera de ta faute d’abord !

Je tira la langue et finit sa dernière plaie au bras. Bon, la radio maintenant ! Je me lève, range un peu mon matériel, jette ce qu’il est nécessaire. Je prépare le fauteuil roulant, procédure oblige.

- Allez hop, on y va !

Je lui laisse même pas le temps de râler que je glisse ma main sous ses jambes et attapre ses épaules quand je la bascule dans mes bras tout évitant de trop la bouger pour ses côtes. Je la dépose dans le fauteuil et on y va pour la radio.

- Bon, j’aurai bien dit qu’on fasse la course mais on va éviter de te casser plus que tu es ! Donc on va rester sérieuse ! Alors tes collègues sanctuari, tu en as des sympas ? Tu as d’autres affaires en cours, des enquêtes, raconte moi tout ça !

Je la trimballe dans les couloirs aux carreaux blancs et à l’odeur aseptisée, c’était un hôpital quoi, ça ne vends pas du rêve mais on s’y fait. Nous arrivons dans la salle de radio, l’opérateur était là, je l’aide à se relever et l’invite à se changer dans vestiaire, pour la radio, il fallait se promener en petite tenue… A chaque fois, que je voyais les patients, ils étaient tous mal à l’aise et je les comprends, la personne elle est toute seule au milieu de la pièce avec tous ses fils, la machine qui faisait un bruit pas possible et tu dois faire des figures limites bizarres car vu qu’elle était capable de tenir debout, ils vont lui faire les radios debout. Je la vois sortir du box, je détourne le regard, c’était bizarre de voir une personne connue derrière la vitre, avec l’opérateur, nous étions derrière avec tous les moniteurs. Il lui dit de se coller contre la paroi en verre, c’était froid ce machin… L’opérateur lui donne les quelques consignes, je ne regardais jamais dans sa direction, je me concentre simplement sur le terminal. Après cinq de minutes de mesures, mon collègue dit à Lin qu’elle peut se rhabiller, je l’attends avec impatience à la sortie pour attendre avec elle les résultats.

- Bon, ça ne devrait pas tarder, allez grimpe de nouveau dans ton carrosse, aujourd’hui, c’est moi qui va te balader !









Moana Ikuma
Guérisseur
avatar

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 5
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42


Messages : 171
Titre débile : Guérisseur

Re: Aux petits bobos, les grands remèdes


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires