Les étoiles brillent sous l'amour ♫

le Jeu 12 Juil - 10:41


=> Suite des Jeux sont fait

Le pont du Vandavel était silencieux et sombre. Tout l'équipage présent dormait, Sash' n'était pas revenue et le feu des moteurs ne brûlaient plus, le Zeppelin étant en sommeil dans l'une des cales de Cerclon.
Il était rare de voir, ou même ressentir le vaisseau à l’arrêt. Tout semblait mort, mais je savais pertinemment qu'un ou deux gobelins faisait un raid sur le frigo. Ces créatures avaient toujours les crocs.

Finalement, la transmission de pensée avait du bon dans ces moments là.

<< Ne fais pas trop de bruit, les Gobelins ne sont plus sous surveillance. Ils dorment pour la grosse majorité, mais j'en soupçonne deux ou trois de piller les réserves pendant la nuit... >>

J'évitais d'ajouter qu'ils étaient souvent colériques. Et surtout qu'ils étaient carnassiers.
Heureusement, la Sun était garée dans l'auvent du pont, à l'opposé de l'entrée principale du navire. Pratique pour fuir quand Sash' était peu disposée.

Les ingénieurs de Cerclon s'avaient fait preuve d'une grande ingéniosité lors de la conception de ce véhicule. Il n'y avait que deux place, mais les sièges s'adaptaient à la position choisie. Une simple pression du dos inclinaient le fauteuil. Étendre ses jambes faisait reculer le siège. Bruits et odeurs étaient hermétiquement étouffés. Bref, un petit bijou technologique qu'on ne pouvait par contre n'utiliser qu'à Cerclons et les villes futuristes. Pour le reste, j'avais le Vandavel. Ou mes jambes.
Je confiais mon verre à ma compagne avant d'enclencher le contact.

<< Je vais sans doute devoir t'acheter une monture pour les voyages dans les zones Antiques. Pas sur que la Sun soit passe-partout.>>

Une fois décollés, le voyage vers le ciel d'Entre-monde fut rapide, le moteur de mon véhicule ayant amélioré -et au prix d'or!

<< Ferme les yeux, ma Lei. Histoire de garder un peu la surprise... Enfin si tu m'entends. Je m’entraîne tout seul mais si ça se trouve, elle n'entends rien depuis tout à l'heure et c'est super glauque.>>

A la vue de son sourire moqueur, je devinais avoir réussi à lui communiquer ce que je voulais. Et même sûrement un peu plus. Je devenais bon à ça. Plus qu'à savoir quand couper la connexion pour éviter qu'elle m'entende déblatérer.
Le faible bruit des moteurs arrières s'arrêta et la Sun plana encore quelques secondes avant de s'arrêter en plein air.
Repliant le toit décapotable, je me détachais en embraissait la joue de Leiline en lui murmurant gentiment qu'elle ouvait ouvrir les yeux.


Au dessus de nous, à une dizaine de mètres, rayonnait le sommet du bouclier de Cerclon. Et au travers, scintillaient les étoiles dans une myriade de lumières, comme un ballet de bougies immobiles. Les ondes du bouclier les faisaient parfois vibrer légèrement, reprenant leur place quelques instant après.
Une danse nocturne se déroulait au dessus de nous. Un tel spectacle n'était visible que proche du bouclier. Plus bas, la distance diminuait l'effet.

- Il fait un peu froid et c'est un peu haut, mais c'est un des coins les plus chouettes que je connaisse dans la ville d'Entre-Monde...Donc... Tadaaaaa. Surprise.

En espérant franchement que je n'avais vraiment rien révélé. Les images passaient-elles par transmission de pensée ?
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 708
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1684
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Les étoiles brillent sous l'amour ♫

le Ven 13 Juil - 2:13


Intérieurement, l'esprit de l'hybride bascule entre l'enthousiasme et l'inquiétude. Elle a beau avoir hâte de voir à quel endroit l'emmène son compagnon, elle n'a eu que très rarement l'occasion de monter sur ou dans un véhicule tout droit sortit du Laboratoire. Enfin, une seule fois en fait, elle qui a toujours l'habitude de se déplacer à dos de Lilavène.

Sur la plate-forme du Vandavel, c'est le calme plat. La visibilité nocturne de Leiline ne l'empêche en rien d'observer les alentours mais le froid de la nuit se fait sentir et elle commence à se crisper, sa main libre frotte son autre bras dans une vaine tentative de se réchauffer. Après l'avertissement de Corben, elle se déplace sur la pointe des pieds pour rester la plus discrète possible, ses talons ayant tendance à claquer sur le sol. Elle serai bien curieuse de rencontrer ces fameux gobelins un jour tout de même.

Un brin hésitante, elle entre dans la Sun et s'installe timidement sur le siège passager. Désormais attachée et leurs verres dans les mains, elle observe l'intérieur du véhicule avec curiosité et un soupçon de crainte et c'était justifié. Le démarrage s'est fait sentir, la mâchoire durement fermée et les oreilles plaquées sur sa tête. Il va falloir qu'elle s'habitue à ce genre de transport à l'avenir si elle veut continuer à se déplacer aux côtés de son Technomage.

Mais la féline sourit et s'y fait au bout d'un moment. Même si le demi-dieu communique par la pensée, elle garde son réflexe de bouger l'oreille dans la direction de son interlocuteur ce qui n'est pas logique puisqu'il n'y a pas le moindre son. Elle se met déjà à imaginer Corben venir lui rendre une visite à l'Epicerie. Elle ignore s'il sait chevaucher une monture et prendrai grand plaisir à lui apprendre. Le seul hic serai Zéphyris qui risque de la bassiner en le voyant avec elle en posant des questions sur comment s'est passé leur rencontre, le Speed Dating, etc …


<< Pour ta monture, je t'attendrai avec impatience. >>

Elle peut une fois de plus compter sur les bêtises imprévues de son amant pour se détendre, fermant les yeux comme elle lui demande et en train de rire de la dernière remarque passée par télépathie, il en a effectivement dit un peu trop.

La Sun s'arrête enfin, Leiline ne se rend pas compte à combien de mètres d'altitudes ils se trouvent. Elle garde les yeux fermés, son oreilles droite se tourne à l'écoute d'un léger bruit sur le toit de la voiture. Les lèvres de Corben se déposent délicatement sur sa joue, il lui chuchote à l'autre oreille une invitation à ouvrir de nouveau les yeux. Elle s’exécute, lui redonne son verre et finit enfin par lever les yeux au ciel.

Une commissure naît sur ses lèvres et ses oreilles se baissent comme écrasées devant l'immensité du spectacle qui se déroule sous ses yeux, de ces étoiles scintillantes qui semblent virevolter et danser entre elles sous l'effet visuel du bouclier de Cerclon. C'est la première fois qu'elle le voit d'aussi prêt d'ailleurs.


- Corben, c'est magnifique.

Elle ne peut qu'admirer et rien dire d'autre. C'est tout naturellement que sa main libre se pose sur la jambe de son tendre Souen. Elle tourne la tête vers lui un bref instant et lève de nouveau les yeux au ciel, plus heureuse que jamais. Un tableau entre le naturel et la science pour une soirée qui restera à jamais gravée dans la mémoire de notre Li encore pantoise. Il lui a fallu un bon moment avant de reprendre parole.

- Je pourrai regarder ça pendant des …

Elle n'a pas eu le temps de finir sa phrase qu'au moment ou elle cale son dos un peu trop brusquement sur le dossier, le siège commence à s'incliner lentement vers l'arrière. Leiline ne bouge plus, tenant son verre à deux mains près de son ventre et attend bien sagement que la manœuvre se termine. Elle se retrouve complètement allongée contre son grée et commence à rire aux éclats.

- Ça, ce n'était pas vraiment prévu à la base !

Toujours le regard rivé vers le ciel, elle tente de récupérer le contact physique avec Corben de sa main indécise mais sans succès.

- Faut voir le bon côté des choses, je peux encore mieux profiter du ciel étoilé comme ça.





La blague de fin de post:
Image officielle de Leiline sous les étoiles.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 372
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1017
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: Les étoiles brillent sous l'amour ♫

le Mar 17 Juil - 1:05


Leiline ne semblait pas très rassurée par le surplus de technologie. J'avais mis quelques moments avant de m'habituer moi-même, mais on finissait par accepter les Technologies de Cerclon, même quand on venait d'un monde où la plus grande avancée était la clepsydre ou les rudiments des mathématiques.

Je me promis intérieurement que la prochaine ballade aérienne que je lui offrais, je le ferais à dos de monture.
Je levais les mains devant moi en urgence, prêt à rassurer ma chère et tendre que ce mouvement était parfaitement normal, mais elle s'y adapta toute seule et je ne puis retenir du éclat de rire étouffé alors qu'elle se laissait aller dans le fauteuil à bascule automatique.
A l'écoute de son rire qui s'envole dans les airs, elle n'avait pas l'air tant paniquée.

Je m'assurais que la voiture était au point mort et en mode d'attente, avant de me détendais à mon tour et je m'appuyait également contre le siège pour me retrouver lentement dans la même position que la femme chat. Bien moins pratique pour boire, mais autrement plus agréable pour regarder les étoiles briller.

- On a de la chance, il n'y a pas trop de nuages. Et l'éclairage de sécurité se voit moins à la lisière du bouclier.

Je tournais la tête pour admirer ma compagne. Son sourire luisait dans la faible lueur artificielle de la Sun. Ses boucles reposaient contre le siège, s’étalant tout autour de l'appui-tête. Je restais un moment à la regarder avant de replonger mon regard dans les étoiles.
Je sentais une main hasardeuse frôler mon épaule et tâtonner le long de mon bras pour chercher quelque chose. Je relevais la main pour la glisser dans celle de Leiline, appréciant la sensation d'une main enlacée contre mes gants.

- D'après ce que m'a dit un client un jour, l'Astronome serait capable de voir nos constellations personnelles dans tout ce fatras. Je me demande où se trouvent la mienne. La tienne pourrait être celle-là.

Je pointais du doigt une zone du ciel noir. Quelques étoiles formaient, avec un peu d'imagination, deux triangles espacés de quelques centimètres.

- Deux charmantes oreilles félines plantées en plein milieu du ciel. Ou alors c'est la constellation d'un démon... C'est moins mignon mais ça peut marcher aussi.

Je me redressais un peu – le siège m'aidant, sans lâche la mimine de la demoiselle pour pouvoir la regarder en même temps qu'elle me voyait et je lui présentais mon verre avec un sourire. Nos verres s'entrechoquèrent avec un tintement cristallin et je bus une gorgée de mon verre avant de relever la tête vers les cieux.
Mon regard se fit plus distant, et mon sourire s’effaça un peu alors que je plongeais dans des souvenirs.

- Chez moi, la légende de mon grand-grand-grand-oncle veut faire croire qu'il s'est amusé à fixer les étoiles une par une à la coquille de l'Oeuf Céleste... Les croyants de chez moi étaient encore dans une assez épaisse phase d’obscurantisme quand je suis parti. Je me demande comment ça à évolué là-bas.

Je m’allongeais de nouveau contre le siège, portant le dos de la main de Leiline à mes lèvres. Je tournais la tête vers elle, reprenant mon air enjoué qui habillait habituellement mon visage.

- Enfin personnellement, je préfère être ici en ce moment plutôt que de devoir arpenter les routes cahoteuses de mon monde natal pour encourager les habitants. La vue y est bien plus plaisante.

Je réussis pour ma défense à ne pas avoir le regard tombant.
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 708
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1684
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Les étoiles brillent sous l'amour ♫

le Mar 17 Juil - 21:05


Autant dire que Corben a eu une excellente idée de l’emmener ici. Le regard de Leiline se perd parmi les étoiles pour finalement se retrouver sur cette étrange constellation que lui désigne son amant.

Et pourtant, il y a toujours un autre même endroit où se regard se pose au bout d’un moment : sur le visage de son bien aimé. Lui aussi, elle passerai des heures à l’admirer, envoûtée par ce sourire jovial et par cette couleur d’iris si particulière.

Un tintement de verre et une gorgé ont suffit à ce que la conversation bifurque sur l’époque avant l’Entre-Monde. Contrairement au demi-dieu, difficile pour Leiline de parler de beaucoup d’expériences. Face à la période centenaire qu’il a dû y passer, l’hybride fait pâle figure avec ses huit ans de vie dans son ancien monde.


- C’est joliment expliqué en tout cas. Mais j’avoue être très curieuse de savoir quel dieu était ton père.

Avec un tel pouvoir, il pourrai être celui de la destruction ou quelque chose du genre mais comment aurai t-il pu mettre au monde un demi-dieu aussi doux et charmant que Corben ? Elle se le demande.

La féline laisse échapper un rire discret lorsqu’il parle d'elle comme une « jolie vue » et plonge son regard dans le sien.


<< Je pourrai en dire autant. >>

Et puis, quitte à parler du passé, l’hybride se décide à jouer le jeu, les yeux désormais rivés sur le ciel.

- Mon père me racontait souvent des comptines ou des histoires sur les étoiles. Tandis que ma mère préférait m’initier à la gestion d’un pays. L’idée la plus stupide du monde quand l’enfant en question avait entre trois et huit ans …

Elle n’a jamais comprit pourquoi sa mère à commencé ce genre d’apprentissage à cet âge, c’était complètement idiot effectivement. C’était aussi une des nombreuses raison pour laquelle l’enfant qu’elle était ne s’entendait pas avec sa mère.

- Ma mère était la chancelière des hybrides. Bras droit de la Reine et rôle le plus important de toute la faction des hybrides. Un rôle de dirigeante qui prend les décisions les plus importantes pour une patrie qui comprenait des centaines de millions d’individus. Quand je te disais que ma mère était politicienne, ce n’était pas pour déconner.

Toujours agrémenter un lourd passé avec un brin d’humour pour faire comprendre à la personne en face que tout va bien. Elle garde son sourire autant qu’elle le peut, se disant qu’elle préfère rire de cette ancienne situation qui l’effrayait pourtant à l’époque.

- Et par un manque de bol incommensurable, il a fallut que ce rôle extrêmement important se transmette de mère en fille. La « Lignée des Devalles ».

Dans un ton moqueur, elle mime les guillemets de ses mains, les yeux au ciel. Si Leiline avait su au moment de la déclaration de son existence dans l’Entre-Monde, elle aurait préféré prendre le nom de naissance de son père, la société dans laquelle elle est née était très matriarcale. Mais c’est Rose qui l’a recensé à l’époque.

- Je voulais juste vivre une enfance normale et devenir chasseuse comme papa. Au lieu de ça j’étais la fille Devalle qui prendrait la tête de tout un peuple après la fin de carrière de sa maman. C’est limite si je supporte encore ce nom de famille à l’heure actuelle.

L’hybride se redresse pour prendre une gorgé de son verre et continuer la suite de son histoire.

- Mais la nuit avant mon arrivée ici, mon père m’a fait lancer mon dé. Le fameux dé de vingt qui me suit partout jusqu’à maintenant. Pair et je deviendrai chasseuse comme mon père, impair et je deviendrai Chancelière comme ma mère.

Elle adresse à son Corben un sourire radieux qui illumine son visage.

- Je suis tombée sur le quatre. Depuis, c’est mon chiffre fétiche. Après quel rapport avec les étoiles me dirais tu ?

Afin de mieux voir son bel amant, elle s’allonge sur le côté, face à lui.

- Quand mon père m’a laissé seule dans ma chambre. J’ai sauté du lit pour observer les étoiles à travers ma fenêtre. Je les regardais me disant « Je voudrais être dans un monde bien plus beau et bien plus amusant. ». J’espérais sincèrement que mon dé disait vrai. Le lendemain, mes parents m’emmenaient dans l’Entre-Monde voir la nourrice Rose. La suite, tu la connais déjà.

Leiline se redresse de son siège, défait sa main de celle de Corben pour y loger son verre et profite de sa main libre pour caresser délicatement la joue de son Souen.

- Je trouve juste ironique de regarder les étoiles en me disant que cette fois, je ne voudrais quitter cet endroit pour rien au monde. Je suis bien plus heureuse à y observer ce beau spectacle ainsi que le charmant Technomage dont je suis tombée amoureuse et avec qui je vais passer une une bonne partie de la nuit.

Leiline retrouve ce petit air espiègle qui la caractérise si bien.

- Voire toute la nuit.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 372
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1017
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: Les étoiles brillent sous l'amour ♫

le Dim 22 Juil - 11:26


Leiline se penchait sur son passé avec humour, mais derrière les sourires et les plaisanteries, je me doutais bien que les souvenirs étaient doux-amers. Parfois cela faisait du bien de sortir le placard quelques histoires qui pesaient sur le cœur. Quoi de mieux qu'une personne en qui on avait confiance...

Ma jolie hybride avait choisi son destin au hasard. Je me demandais combien les choses auraient été différentes si elle était tombé sur un nombre impair.
Elle ne serait jamais venue en Entre-Monde, pour commencer.... Et les différences dans notre histoire n'auraient jamais pu se développer, puisque nous n'aurions même pas pû nous rencontrer.

- Amusant – et effrayant aussi – de se dire que toute ta vie Entre-Mondienne a été décidée grâce à un résultat de dé... Mais je suis ravi que tu ais pris cette décision.

Même si cela lui avait probablement coûté ses parents. Je ne me vantais pas souvent de mon appartenance à la caste demi-divine, mais s'il y avait bien une chose à laquelle je n'avais jamais eu de regrets, c'était l'incapacité de rejoindre mes géniteurs. Ma mère était morte depuis plus de 60 ans et si les miroirs rouvraient, mon père serait encore là-bas, à surveiller les petites routes.
Je répondais par un sourire radieux aux airs mutins de ma conquête. Pour rien au monde, je ne voulais changer quoi que ce soit à cette soirée.
Les ricanements de Sash' pendant l'aller au Speed-Dating, peut-être.

Je passais ma main sur la joue de Leiline, avant de replonger mon regard dans les étoiles. Mon père … ?

- Mon père... C'est un Dieu mineur de 33ème ou 34ème rang. Je ne sais plus trop – on s'y perd rapidement. Patron d'un domaine qui déjà à ma naissance, était en pertes de partisans avec la création des routes pavées. Dieu des chemins et des voyageurs. Dans une société de plus en plus sédentaire, il n'était vénéré plus que par les paysans vivant en autarcie dans leur campagne profonde ou les marchands ambulants.

Il était sûrement responsable pour mon goût pour les voyages. C'était en partie pour ça que j'avais décidé de battre la campagne dans mon monde natal.

- C'est la que tu vois que la Divinité est assez étrange. Fils d'un dieu des chemins, et j'hérite d'un pouvoir de destruction... A croire que j'étais fait à l'origine pour briser les obstacles comme des pierres ou des troncs bloquant les voies.

Haussant les épaules avec la lèvre inférieure retroussée, je laissais les mystères de la génétique divine derrière moi pour continuer mon histoire.

- Je n'ai jamais accroché au fait que ma semi-divinité m'imposait d'être un modèle pour les hommes. Que je devais les « inspirer » - je dessinais des guillemets dans l'air – et les guider. Mes cousins et cousines s'en chargeaient déjà mieux à ma place. Par contre, moi je n'ai pas choisi de venir.

L'ancien magicien qui m'avait téléporté par accident dans l'Entre-Monde n'avait pas envoyé d'indications pour revenir. Et comme une fois arrivé dans ce monde ci, les possibilités de futurs étant quasi-infinis, j'avais très vite oublié tout le petit monde derrière moi.

- Je suis arrivé ici par accident. Ma mère étant morte depuis longtemps, et mon père restant en haut de son siège divin, je n'étais pas trop mécontent de changer d'air. Et puis, le quartier de Magna s'est très vite construit, et sa réputation avec. Je ne pouvais pas ne pas en profiter...

Même si le hasard avait eu une forme un peu plus physique pour elle, nous avions tous deux rejoins ce monde par l'intervention de la chance. Et c'est aussi avec la chance que nous avions commencé notre relation... Avec un sourire et un clin d’œil, je me tournais vers ma chère Commerçante.

- Pour ce que ca vaut, Lei, je suis heureux que tu ais choisis cette voie.

Ces parents lui manquaient surement. Et je ne pouvais lui donner le même type de relation, mais si je pouvais la faire se sentir aimée, ce serait un vrai plaisir.

- Et pour ce qui est de passer toute la nuit avec toi, je n'y vois pas d’inconvénient.

J'ignorais le sens exact de sa question – et intérieurement, je ne voyais absolument aucun problème à « passer toute la nuit » avec elle, mais je n'étais pas intimement si elle avait implicitement proposé la même chose.

Bon dans la plaisanterie, mais pas très doué pour déceler les messages cachés, le Corben.
Un silence passé, où je me perdais dans l’observation des petites lueurs scintillantes. Puis mon sourire s'agrandit lentement, et c'était fier de ma bêtise que je regardais Leiline droit dans les yeux.

<< Cette paire de menottes va finir par être utile, en fin de compte. >>

J'avais deux ou trois possibilités. Elle rougissait adorablement -mais vu son tempérament, j'en doutais, je me me prenais une trempe, ou elle me lançait une nouvelle pique. Je penchais surtout pour cette dernière solution, mais sait-on jamais.

J'adorais cette fille.
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 708
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1684
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Les étoiles brillent sous l'amour ♫

le Dim 29 Juil - 22:34


Corben a visé juste si son but est de surprendre Leiline. Mais suite à leur petit jeu entre eux, elle a su s’entraîner à cacher son étonnement. Elle répond donc à ce grand sourire satisfait par un sourire espiègle et décide de ne pas relever la remarque, du moins pas encore. Elle lève la tête, observant ce spectacle stellaire au dessus d’eux embellit par le bouclier des remparts.

- En fin de compte, je n’ai pas vraiment choisit. Mes parents m’ont surtout emmenés ici le temps d’une réunion stratégique de ma mère la Chancelière. Mais je les ai tellement harcelé pour qu’ils me montrent une fois ce qu’est l’Entre-Monde qu’ils ont trouvé cette occasion de me faire garder par une vieille amie de mon père qui y habitait. Les miroirs ont fait le reste. Je vois plus ce score au dé comme une prédiction par le hasard.

Elle conclut son histoire en finissant le fond de son verre. À croire que l’alcool la rend plus bavarde alors que c’est plutôt la confiance envers son bien aimé qui l’aide à se confier.

- Mais pour en revenir à ton histoire, il est vrai que je n’ai jamais comprit comment fonctionne l’hérédité des dieux, que ce soit dans le monde des autres, ni-même dans l’Entre-Monde d’ailleurs. Cela me rappelle qu’au début je te voyais plutôt comme un Kouen, voire même un K’ien.

Elle laisse échapper un rire discret. Il est vrai qu’elle l’avait déjà imaginé être un dieu, peut-être cette couleur d’iris si peu commune pour quelqu’un qui transparaît humain. Mais un détail l’amuse plus que ça lorsqu’elle se réfère au passé de son bien aimé et au sien.

- C’est drôle mais je me remarque que nous avons un point commun sur notre histoire à tous les deux. – Elle sert sa main dans la sienne. – Nous étions au départ destinés à donner l’exemple, inspirer tout un peuple et l’aider dans le futur sans que nous en ayons l’envie. Mais au final, tout comme toi …

Leiline se redresse à l’aide de son siège, maintenant tournée vers lui, calée contre le dossier et les jambes croisées la laissant dans une position souple et féline.

- Je préfère être ici. Un commerce et un métier qui me plaît, des aventures bien plus intéressantes, des amis en or. Et nous deux, partageant désormais notre amour sous un magnifique ciel étoilé.

Elle prend un temps pour admirer son compagnon dont la lumières des astres couplées aux ondes du bouclier reflètent sur ses iris, donnant une énième nuance de violet ô combien envoûtante. Sans compter ce sourire quasi omniprésent qui représente à la perfection le côté joueur et espiègle du demi-dieu. L’hybride n’y résiste pas longtemps et prend un air taquin sur le visage.

<< Quitte à tester nos cadeaux de Noël ensemble, il reste aussi le Dé-raison que tu m’as gentiment offert. Cela nous donne une occasion de retourner dans l’Eutopos. >>

La féline se soutient d’une main sur le bord du siège de son amant pour aisément se pencher sur lui, front contre front, sa bouche frôlant la sienne et la deuxième main qui se faufile entre sa joue et son cou. Le regard de Leiline est à la fois doux et complice.

<< Tu sais, l’endroit où tes mains étaient privées de pouvoir le temps d’une partie de jeu ? Ma peau te serai de nouveau autorisée, ça te laisserai tout le temps qu’il te faudra pour t’y habituer et en profiter. >>

Leiline finit par assouvir son envie de goûter aux lèvres de Corben pour se laisser aller à un long baiser et à une tendre caresse glissant de sa joue pour ensuite effleurer le tissu de sa chemise. La température monte chez l’hybride et à cet instant, beaucoup d’envies lui traverse l’esprit comme se blottir contre lui, sentir sa chaleur, continuer de l’embrasser, de le caresser, voire aller plus loin encore selon son bon vouloir.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 372
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1017
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: Les étoiles brillent sous l'amour ♫

le Jeu 16 Aoû - 12:13


- Crois moi, j'aurai détesté être classé K'ien. Je préfère bien plus ma moitié humaine que ma partie divine.

L’ambiance dans la voiture était douce et posée. Pour faire encore plus cliché, ne manquait que l'autoradio passant une chanson à l'eau de rose.
Puis Leiline pimenta un peu -beaucoup- l’atmosphère, et se retrouver sous une femme aux oreilles de chat qui vous regarde comme si vous étiez devenu une confiserie géante a tendance à vous donner des idée fort peu catholiques.

La technologie de transmission de pensée avait de pratique qu'elle permettait de continuer de discuter alors que vos lèvres étaient occupées à subir les assauts de votre demoiselle.

<< Une possibilité ma foi fort intéressante...>>

La soirée se dévoilait bien plus prometteuse que tous les scénarios que j'avais pu écrire dans ma tête. Voir Leiline penchée au dessus de moi, avec les étoiles scintillantes autour de sa silhouette avait quelque chose de terriblement désirable.
Pendant un instant, je me dis que tout allait décidément bien vite, que coucher le ''premier soir'' n'était pas forcément très glamour ou ce genre de pensée du parfait gentleman. Puis je me rappelais qu'on se tournait autour depuis maintenant plus de 2 mois, que nous étions parfaitement au courant l'un l'autre de nos intentions et que nous n'étions pas des ados timides découvrant chacun les plaisirs de la vie.

Nous étions tous deux amoureux, adultes et conscients de notre effet sur l'autre. J'haussais les épaules mentalement, avant de lever les bras pour prendre le visage de mon amante entre mes mains et répondre un peu plus passionnément à ses avances.

Un balancement soudain de la Sun nous surpris, et pendant un instant, plus rien ne bougea dans la voiture volante. L'angle d'inclinaison s'était tourné légèrement vers le coté gauche, là où nos deux poids respectifs faisait pression sur les moteurs de stabilisation.
Avec un rire nerveux – 300m de vide nous séparent du sol, plus bas – et d'une main un peu tremblante , je recalibrais la voiture pour être à nouveau parfaitement à l'horizontal.

<< On gare la voiture sur quelque chose de plus stable, et on reprend notre.. Discussion. Je crois que nous avons beaucoup à nous dire, toi et moi.>>

Mon rythme cardiaque avait considérablement augmenté et ma respiration s'était accéléré – en partie, je l'avouais, à cause de l'embardée de la voiture – mais en grand partie à cause de l'hybride.
Je sentais derrière mes gants ma magie dévorer mes doigts et l'idée de retourner dans la dimension étrange qui nous avait privé de nos magies respectives était une bonne solution en attendant de mettre au point mon enchantement de contrôle.

<< Je laisse la voiture devant chez toi. Essaye de me résister un minimum pendant que je conduis. Un peu de self-contrôle, gente dame !>>

Je ne pouvais retenir le large sourire moqueur qui me barrait le visage. Mais je devais lutter contre mes propres envies en me mordant le bord de la lèvre inférieure. Mon esprit s'imaginait mille et uns scénarios possibles a tester avec ce fameux Dé et je ne fis même pas l'effort de filtrer mes pensées. De ce que j'en savais, Leiline pouvait être dans le même état que moi. La peau chaude de ma compagne que j'avais senti brièvement pendant cette soirée me manquait terriblement.
Poussant quelques boutons, j'enclenchais les moteurs pour nous diriger vers le sol.

Quelques minutes plus tard, la porte de la demeure de la demoiselle s'ouvrait pour laisser passer deux personnes riantes, et se referma pour ne plus s'ouvrir avant le lendemain, tard dans la matinée.


Spoiler:
POUVOIR DE L'ELLISPE! Comme vu avec toi, si tu veux tenter l'aventure Eutopos-Love Hotel-RPG-dating simulator, préviens moi. Sinon on peut poursuivre avec un fondu au noir et un ''Le lendemain'' central écrit en blanc au centre de l'image. Ou les deux ! Et bim, combo ! LE pouvoir du montage est infini.
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 708
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1684
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Les étoiles brillent sous l'amour ♫


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires