Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Un combat de trop

le Mar 10 Juil - 14:12


- Exécuter un contrat… ? Donc vous n’avez pas toujours était médecin alors.

Elle vit à son air contrit qu’il n’avait pas souhaité lui en dévoiler autant sur lui, elle planta ses yeux bruns dans les siens, et sans sillé lui affirma :

- Vous inquiétez pas, je raconterais pas votre petit secret c’est comme votre truc là, le secret médical. Dans ma branche aussi faut savoir la fermer. Finalement, on a pas mal de points communs… Ça vous gênerez de me raconter ? Pendant ce temps je pense pas à la douleur… Ça marche mieux que les médocs.

Ses paroles étaient sincères… et puis elle n’avait personne à qui raconter ça de toute façon, elle se gardait bien de sympathiser avec le reste gang… Et puis ça faisait un moment qu’elle n’avait pas mit le nez chez Don Luigi, elle essayait plus ou moins de faire en sorte qu’il l’oublie, mais ça c’était une autre histoire… Il ne risquait pas de la laisser filer si facilement.

L’examen de son abdomen fut douloureux, elle avait déjà prit de sacré raclé, mais celle ci rentrait dans son top 10… Les prochains jours allaient être difficile mit à part l’argent du dernier combat elle n’avait plus grand chose en poche, et hors de question de retourner se battre tout de suite…

Le bilan tombe : des côte fêlées… Ça aurait pu être pire, si elle se tenait tranquille un moment, elle avait une chance de retourner rapidement sur le ring.

- Des antidouleurs… Je ne peux pas me les offrir doc. Je ferais sans ce sera très bien.


Son regard glissa sur le slachy posé sur la table basse elle fermait ensuite les yeux.

- Et c’est quoi qui vous a poussé à devenir doc du coup ?

Elle espérait allonger la durée de l’examen en le poussant à discuter, elle ne l’admettrait pas, mais l’idée de retrouver la solitude des murs de son appartement ne l’enchantait guère.
Kimiko
avatar

Avatar © : Grimm Forest

Féminin Suivi : Fiche °°°° Journal °°°° Compte

Race : être de lumière
Pims : 5
Messages : 103
Titre débile : Comète

Re: Un combat de trop

le Mar 10 Juil - 15:47


Et bien sûr, elle me posait les questions auquel je ne voulais pas répondre ! En ajoutant que dans sa branche, il y avait aussi quelques choses comme le secret médical. La loi du silence était donc universelle dans les mafias ? Enfin, je suppose qu’elle parlait de ça, vu que je devais suivre cette loi il y a très longtemps. La réponse attendra la fin des soins !

Je la soignais et vint enfin le moment de la révélation. Il était clair que je ne pouvais pas tout garder pour moi et avec sa dernière question, je pouvais lui répondre ceux que je répondais habituellement ou tout lui déballer. Je ne sais pas pourquoi, mais la seconde option me paraissait faisable et en plus, j’étais à Entre-Monde ! Je n’irais plus dans mon monde, personne ne me recherchait et ma vie ici me plaisait. J’ai peu avoir une réelle seconde chance en atterrissant ici, alors je devais arrêter de le cacher.

Je vais vous faire un résumé de ce qui m’est arrivé et pourquoi je suis devenu docteur. Tout est lié donc autant raconté d’un bloc.

Je m’asseyais sur le bord de la table basse et sorti mon paquet de cigarettes pour en griller une. Normalement, je m’abstiendrais devant un patient, mais là j’avais trop envie de fumer !

Je suis né esclave, un objet pour la mafia qui m’a entrainé à devenir un assassin. Quand le Père est mort, j’ai continué à tuer pour vivre et j’aimais ça. On m’avait élevé en me faisant aimer le meurtre. Un jour, j’ai reçu le plus gros contrat de ma vie, je devais tuer l’Empereur ! Avec l’argent de sa mort, j’aurais pu partir sur une l’ile loin de tout et vivre des siècles sans manquer de rien.

Je ricanais amèrement, l’œil dans le vague.

Et dire que j’y croyais à l’époque ! Bref, ma mission a été un franc succès et je suis devenu l’ennemi public numéro un. On m’a cherché pendant des années et un jour, ils m’ont trouvé. C’est là que j’ai perdu mon œil et que j’ai failli perdre la vie, si je n’avais pas chuté dans une rivière.

Je pris plusieurs bouffées avant de terminer.

On m’a retrouvé et j’ai été soigné par l’homme le plus admirable que j’ai connu, le docteur Rohellec. Il m’a remis sur pied et pour payer ma dette, j’ai fait des petits travaux dans sa clinique. Petit à petit, je voulais faire comme lui, faire vivre au lieu de donner la mort. J’ai étudié avec son aide et je suis devenu docteur. Quand je suis arrivé à Entre-Monde, j’ai pris le nom de Rohellec en hommage à cet homme. Et voilà, vous savez tout.

Je soupirais, c’était… comme si on m’enlevait un poids. Même après toutes ces années, j’avais encore du mal à parler de la vie tragique du docteur, sans doute, car c’était de ma faute.

Maintenant, vous en savez plus que ma fille. Dis-je avec un petit sourire. Les antidouleurs, je vous en donne une boite. On va dire que c’est pour payer votre silence.

Je sortis une boite dans ma sacoche et la mise sur la table.

Et vous ? Racontez-moi votre vie.

Je n’allais pas être le seul à déballer mon sac !
Arioch Rohellec
Directeur du Sanctuaire
avatar

Avatar © : Worick Arcangelo de Gangsta

Masculin Suivi :


Titre : Lux, Brume, Wyrd

Race : Dhampire
Statut : Médecin, Directeur du Sanctuaire
Pims : 35
Notes : J'écris en #613043
Kaya en #cd010d
Messages : 108
Titre débile : Brioche

Re: Un combat de trop

le Mar 10 Juil - 20:47


Il sortait un paquet de cigarette et commençait à déballer son histoire. Kim l’écoutait avec respect et intérêt, ce genre de confession était assez rare, ça instaurait un climat de confiance entre eux. La confiance… Un sentiment qu’elle avait pratiquement oubliée.

Kim se redressait tant bien que mal dans le canapé et se mettait face à lui légèrement en décalé, elle posait ses pieds croisés sur la table basse, et attrapait la bouteille de Whisky. Elle lui servait un verre il avait clairement l’air d’en avoir besoin, et elle aussi.
Pendant qu’il parlait elle faisait tourner le breuvage dans son verre.

C’était un esclave de la mafia… Elle ne savait pas si c’était réellement comparable à sa propre vie, mais elle avait la sensation de pouvoir comprendre par où il était passé. Quand on l’entendait conter son histoire on avait l’impression qu’il avait déjà vécu plusieurs vie…

- Si vous étiez bien dans ce monde avec ce doc Rohellec pourquoi vous êtes parti ? Ils vous avez retrouvé ? « En hommage » ça veut dire qu’il est plus de ce monde ?


Un bon samaritain l’avait aidé à trouver une nouvelle voix, loin de la violence et des combats. Une voix qu’elle même ne connaîtrait surement jamais.

- Euh désolé vous me dites si je pose trop de questions mais comme vous avez commencez… J’ai l’impression que vous ne dites pas tout.

Et il avait une fille ? Si y avait bien quelque chose qu’elle n’aurait pas pu deviner c’était qu’il avait une fille…

- J’sais pas pourquoi mais j’ai du mal à vous imaginez en papa… Vous n’êtes pas un peu jeune ? Elle a qu’elle âge votre fille ?

Elle devait être toute petite du coup il avait quoi ? Allez max 30 ans.

- Merci pour les médocs mais dans ce cas je viendrais vous les payer quand je pourrais. J’fais pas la manche. Je peux vous trouver au sanctuaire c’est ça ?

Il voulait connaître son histoire… c’était de bonne guerre. Elle avait pas franchement pour habitude d’en parler, mais après tout.

- Ok doc… Par où je commence… Je viens d’une planète en guerre. J’ai pas beaucoup de souvenir j’étais toute petite quand je suis arrivé ici. Je me souviens juste de l’affrontement entre la lumière et les ténèbres.

Elle sortait son propre paquet de cigarettes, Kim avait recouvré assez de force pour l’allumer avec son pouvoir, des arabesques lumineuses apparaissait sur sa main tandis Qu’elle posait son index sur l’extrémité pour l’allumer.

- J’ai passé le portail d’entre-monde avec un bébé… On était pas du même sang, pas de la même espèce, cependant on s’est jamais quitté. C’était une fille des ténèbres et moi de la lumière. On a grandit comme on a pu au milieu de ce bidonville. La ville se construisait et nous aussi. Y a bien un couple qui nous on recueillis mais y se sont barré assez vite. J’ai commencé les combats assez tôt ça payait bien, assez pour nous faire vivre toutes les deux.


Elle manquait une pause, tirant sur sa cigarette, son regard partis au loin en direction de la fenêtre.

- C’était la belle époque, j’étais doué pour me battre, je l’avais toujours était. Ésmée c’était différent, elle, elle avait un avenir, mais elle était malade. J’arrivais pas à payer les médocs. Du coup j’ai commencé d’autres activité à côtés des combats. Je me suis retrouvé embarqué dans un gang, j’ai exécuté pas mal de contrat mais je faisait surtout les gros bras… et…

Elle ballait son verre cul sec le regard amer. Elle n’arrivait pas à finir son histoire, c’était trop frais… trop personnel.. trop douloureux.

- et voilà où j’en suis…
Kimiko
avatar

Avatar © : Grimm Forest

Féminin Suivi : Fiche °°°° Journal °°°° Compte

Race : être de lumière
Pims : 5
Messages : 103
Titre débile : Comète

Re: Un combat de trop

le Mer 11 Juil - 15:37


Que de questions ! Je ne pensais pas qu’elle m’en poserait autant. Je devais lui répondre, même si ça me fallait mal de terminer mon histoire.

Oui, ils m’avaient retrouvé après plus de 23 ans cachés dans la clinique. Le docteur Rohellec est mort en me protégeant, le temps que je puisse fuir.

Je revois la scène sous mon œil, le docteur devant les soldats, me hurlant de fuir puis le coup de feu et son corps tombant au sol, sans vie. Je sens qu’une larme se forme, je l’essuie prestement et accepte le verre que la Bagarreuse me tant. Je le bois d’une traite et continue de lui répondre.

Vous avez raison. Je n’avais pas tout dit, je ne voulais pas repenser la scène de sa mort. À ce moment-là, j’avais envie de tous les tuer quitte à mourir sous leurs coups, mais Régis Rohellec voulait que je vive et je ne pouvais pas rendre son sacrifice inutile. J’ai fui et je suis arrivé ici.

Je termine ma cigarette et continue à lui répondre et je ris en entendant que j’aie l’air jeune.

Merci pour le compliment ! Je sais que je ressemble à un beau et fringant homme dans la trentaine, mais en réalité j’ai 136 ans. Je ne suis pas humain, mais un Dhampire, mi-homme, mi — vampire. Ma fille, Kaya, a 17 ans. Je l’aime plus que tout.

Je la revoir petite, à s’amuser avec un stéthoscope à écouter son cœur ou le mien. À me faire un grand sourire. Ses souvenirs me remontent toujours le moral. Elle voulait payer ces médicaments quand même, bon état d’esprit.

Oui, au sanctuaire. Payez-les quand vous pourrez, je peux attendre. Ne venez pas me payer si vous êtes encore dans cet état !

C’était à elle de déballer son sac et son histoire n’était pas rose non plus, un monde en guerre, des enfants différents et pourtant complices. Des « parents » disparus… Elles en avaient bavé. À peine avait-elle pris une bouffée de cigarette que je lui pris en lui disant.

Interdiction de fumer avec des côtes dans cet état !

Je n’allais pas la jeter non plus, alors je la fumais. Bon, en y repensant je n’aurais pas dû m’en griller une tout à l’heure, mais bon il me fallait ça !

Je continuais de l’écouter, elle aussi a dû faire partie d’un gang pour pouvoir payer les soins de sa petite sœur. La Luciole ne termina pas sa phrase, ce n’était pas difficile de comprendre pourquoi.

Mes condoléances pour Ésmée. Quelle était sa maladie ? Vous n’êtes pas obligé de me répondre.

Je sais que c’est difficile d’en parler, mais comme pour moi, ça pouvait lui faire du bien.


Dernière édition par Arioch Rohellec le Dim 15 Juil - 19:18, édité 1 fois
Arioch Rohellec
Directeur du Sanctuaire
avatar

Avatar © : Worick Arcangelo de Gangsta

Masculin Suivi :


Titre : Lux, Brume, Wyrd

Race : Dhampire
Statut : Médecin, Directeur du Sanctuaire
Pims : 35
Notes : J'écris en #613043
Kaya en #cd010d
Messages : 108
Titre débile : Brioche

Re: Un combat de trop

le Dim 15 Juil - 19:11


Son histoire était dure à entendre, pleine de culpabilité, une larme se formait dans son œil valide. Kim ne détourna pas le regard, elle prit la mesure de son chagrin qui faisait écho au sien, dans ce genre de cas il n’y avait rien à dire, et ils le savaient tous les deux.

Il lui dévoilait son âge, et Kim s’étouffait d’étonnement.

- Comment ? Sans dec ? Vous pourriez être mon arrière, arrière-grand père en faite ? et ben… Je vous verrais plus de la même manière.

Entre un dragon 80 ans, et un Dhampire de 136 ans… Elle avait le chic avec les personnes âgées… Faut croire que l’âge octroie un certain charisme.
Le doc avait la mine attendrit lorsqu’il parlait de sa fille, ça arrachait un léger sourire à l’être de lumière.

Il lui piquait sa cigarette au beau milieu de son récit. Kim se relevait difficilement une fois son histoire achevé et s’approchait de lui.

- Je ne crois pas qu’une cigarette puisse empirer mon état. Le votre par contre....


Elle approchait sa main du visage d’Airoch, le défiant du regard d’empêcher ce qu’elle allait faire, elle lui prenait la cigarette du bec, pour enfin s’éloigner vers le balcon. Là elle ouvrit grand la fenêtre et s’appuya contre la rambarde. Elle avalait une bouffé de fumée, et répondait à sa question en contemplant la ville.

- Personne ne connaissait sa maladie, elle venait de notre monde. Je crois que c’est à cause de ce fléau qu’il y avait la guerre. C’était une maladie innée pour son espèce… Rien ne pouvait…. La… sauver….

Son regard s’embrumait et sa voix faisait des vrilles. Elle en parlait si peu… les mots avaient du mal à sortir. Des larmes coulaient sur ses joues, elle n’arrivait plus à les stopper c’est comme si on avait ouvert les vannes d’une écluse au bord de l’implosion. Ésmée était le centre de sa vie… A présent elle ne faisait qu’érer sans but.
Heureusement pour Kim, le doc ne pouvait pas la voir, elle lui présentait son dos. Celui se soulevait au rythme de ses sanglots silencieux. Elle voulait lui demander de partir maintenant et en même temps elle n’était pas certaine de vouloir être seule.

Kim prit un instant pour se ressaisir, finiçant sa cigarette, puis sécha ses larmes. Elle retournait dans le salon avec lenteur (non pas que l’appartement soit très grand).

- Vous… tu… euh. Tu m’aiderais à finir cette bouteille ? Sinon je risque de la boire toute seule…

L’alcool l’aiderait surement à avoir des penser joyeuse avec ou sans compagnie nan ?
Kimiko
avatar

Avatar © : Grimm Forest

Féminin Suivi : Fiche °°°° Journal °°°° Compte

Race : être de lumière
Pims : 5
Messages : 103
Titre débile : Comète

Re: Un combat de trop

le Mar 17 Juil - 16:28


C’était moche ce qu’était arrivé à la petite Ésmée, mais si c’était une magie propre à leur monde, rien ne pouvait être fait. Même avec toutes les technologies et les magies de soin présentent dans le Sanctuaire, sans connaissance, rien ne peut être fait.

Je voyais son dos se soulever par à coup pendant que la Luciole fumait sur le balcon. Elle m’avait volé la clope que je lui avais prise ! Bon, je ne pouvais rien dire, mais il fallait quand même qu’elle fasse attention à la cigarette.

Évitez de fumer pendant votre convalescence quand même. Je vous autorise celle-là.

Elle avait bien pleuré, je le voyais à ces yeux rougis. C’était tout à fait normal, après avoir vidé son sac comme elle l’avait fait ces larmes de tristesse allaient lui permettre de faire son deuil petit à petit. La Luciole me proposa alors de finir sa bouteille. Une proposition des plus alléchante.

Je veux bien rester, mais à une condition. Plus d’histoire triste.

Je pris la bouteille et rempli les deux verres sur la table.

- À toi de commencer, la Luciole ! Dis-je avec un sourire.
Arioch Rohellec
Directeur du Sanctuaire
avatar

Avatar © : Worick Arcangelo de Gangsta

Masculin Suivi :


Titre : Lux, Brume, Wyrd

Race : Dhampire
Statut : Médecin, Directeur du Sanctuaire
Pims : 35
Notes : J'écris en #613043
Kaya en #cd010d
Messages : 108
Titre débile : Brioche

Re: Un combat de trop


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires