Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Re: Pleurnicharde nous voilà !

le Sam 14 Juil - 20:05


La louve commença à chanter. Je me demandais si je ne devais pas tenter de la suivre dans son étrange cantique. Je me rappelais alors que je ne savais pas chanter... Autant ne pas gâcher ce moment et cette mélodie envoûtante... Je réussirais même à faire fuir le dieu avec ça !

Les minutes passèrent sans que rien ne se passe. C'est ce moment que choisis un homme au visage juvénile, presque enfantin, pour nous accoster. Je fixais ses cheveux, plus pâles, mais bien de la même couleur que les miens. Il se présenta comme prêtre du temple, alors c'était lui ! Il allait pouvoir accélérer la prière - qui commençait à m'ennuyer - !

Yo, moi c'est Hiryu... Ah nan, j'suis Touen... Enfin si, j'suis Hiryu aussi hein... Mais euh... Ouais, bon, j'suis maître d'miroir quoi.

Il fallait vraiment que je me fasse aux présentations avec ce nouveau titre, l'autre était bien plus pratique pour ça. "Commissaire Hiryu", ça sonnait bien, c'était simple et facile à dire. Je devrais peut-être simplement dire "Hiryu, maître du miroir Touen", la prochaine fois. C'est plus long par contre... Mais on s'éloigne un peu de ce qu'on faisait hein ?.. Elliot alla récupérer un étrange coquillage puis nous questionna sur notre prière.

Bah... J'veux r'trouver quelqu'un, c'est une ange. Elle est p'tite comme ça, et elle est plutôt jeune. Elle s'appelle Thanille. T'peux la r'trouver ? Elle a disparu, j'crois qu'elle s'est fait enlever en plus...

Il acceptait de nous aider ! Parfait ! Et en quelques instants, ils reprirent tout deux les chants religieux. Je m'éloignais de quelques mètres, faisant les cent pas à l'arrière en attendant quelque chose, quelque chose dont je ne connaissais même pas la forme d'ailleurs.
Une énorme raie manta faite d'eau apparue de l'autre côté d'une vitre ! J'étais bouche-bée. J'avais beau avoir vu beaucoup de choses, ce que je voyais devant moi restait incroyable. Elliot revint à nous et nous indiqua la voix du dieu raie-requin: cap Majasuo !

Wow ! Merci ch'veux bleus ! Et merci dieu raie ou requin ! J'vais r'trouver la pleurnicharde ! A plus !

Je pris Kiyiya par le bras, fis signe à rourouille de nous suivre, et hop, nous repartions du temple. Arvak se retransforma en requin baleine, nous montâmes dessus et il partit sous les indications de ma carte vers Majasuo. Nous étions bientôt arrivées... Nous allions bientôt la retrouver !

K'ya, t'avais raison, les dieux s'trop cool ! 'Savent tout !

Je la serrais dans mes bras pour la remercier, l'embrassant pendant de longues secondes avant de la serrer une nouvelle fois dans mes bras. C'était grâce à elle que j'allais pouvoir retrouver la pleurnicharde, sans son idée d'être passé ici, je ne sais pas si j'aurais réussi à trouver.

Dommage qu'on n'ait plus de perçant pour la journée par contre, on aurait été plus rapide... 'Fin c'pas grave..


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:

Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 3281ac7734835d1470ea8f354b82b2f2
Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Modérateur | Maitre du Miroir
Hiryu

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :
Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 FICHE Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 FEUILLET Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 PIMS


Titre : Noble, Artisan, Cosmos, Perçant, Hotel, Kohë, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Précision, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 608
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Pleurnicharde nous voilà !

le Dim 22 Juil - 22:17


Une silhouette fine et gracile s’approcha d’elles. Le prêtre. Il émanait de lui, bonté et bienveillance, sous ses traits juvéniles. Il avait les les cheveux et les yeux couleurs océan. K’ya se demanda si cette couleur lui procurait une affinité particulière avec l’eau. D’ailleurs est ce que ça voulait dire qu’Hiryu aussi avait des affinité avec cet élément ? Une facette de sa personnalité qui lui était encore inconnue. Elle avait encore tellement de chose à apprendre sur elle. Faut dire qu’elles parlaient pas beaucoup toute les deux, elles préféraient l’action à la conversation.

Le prêtre sorti un coquillage d’une taille impressionnante et leur offrit son aide pour la prière. La louve accepta d’un grognement joyeux.

La voix du prêtre se joignait à la sienne. l’alliance d’un chant rauque et guerrier à une voix douce et cristalline donnait à leur chant une dimension mystique supplémentaires.

Lorsque la louve rouvrit les yeux elle put voir se matérialiser derrière la vitre une raie manta gigantesque, entouré d’un hallo mystique. Subjuguée, Kiyiya cessa de chanter, elle approcha de la vitre et posa doucement sa paume ouverte contre la paroi.

- ‘Yu, regarde… murmura t’elle dans un souffle.

Les yeux de la louve scintillaient comme une enfant qui ouvre ses cadeaux le jour de noël. Elle était émue. Rare étaient les manifestations divines, et celle-ci était particulièrement belle à observer. Une troupe de croyants c’était amassée autour d’eux, tous semblait retenir leur respiration, comme si le moindre bruissement d’air pouvait amener le dieux à se dissoudre devant leurs yeux.

La voix d’Elliot s’éleva, la louve se tourna vers lui et le rejoignit. Elle prit ses deux mains et les joignit entre les siennes, plantant son regard gris acier dans celui de l’ondin.

- Merci Madame Elliot


Elle prit brièvement le prête dans ses bras encore secoué par le spectacle qu’il venait de voir. Elle finit par le papater avant d’être vivement entraîner vers l’extérieur par Hiryu qui voulait déjà se remettre en route.

- Je jamais oublier ! Cria la louve à l’intention de l’ondin tandis qu’elles s’éloignaient.

Ce fut au tour de Charlemagne d’être embarqué. Il était au beau milieu d’un récit et semblait clairement dépité de devoir abandonner son auditoire qui pour une fois semblait intéressé par ce qu’il racontait.

La petite troupe montait sur le dos d’Arvak.
Hiryu était emballé par ce qui venait de se passer, elle la prenait dans ses bras et l’embrassait. La louve se laissait faire un sourire se dessinant sous ses baisers, elle fit en sorte de prolonger le plus longtemps possible cet échange de tendresse.

- Dis Championne, est ce que toi avoir don avec l’eau vu que toi avoir cheveux bleu comme prêtresse ?


Elles prenaient la route vers Majasuo sur leur monture respectives. Selon la carte ce n’était pas trop loin, il suffisait de longer la côte pour y aller. Le groupe gardait une distance raisonnables avec le bord de la falaise, celle-ci aillant l’air instable.

Les vagues avait creusé la falaise par endroits, certains cavités étaient d’ailleurs devenues des grottes au fil du temps, donnant sur des galeries qui s’enfonçaient profondément dans la terre.

Les mouettes accompagnaient leur voyage de leur cacophonie, qui faisait eccho aux envolés lyrique de Charlemagne. Ce dernier était en pleine tirade, essayant de leur faire comprendre les bienfaits du théâtre, il leur partageait quelques répliques célèbres, lorsqu’une énorme tache blanche s’écrasa sur son faciès de grille pain.
Le rire de Kiyiya ne mit pas longtemps à transpercer le silence qui avait suivit.

- ahah regarde toi Charlemagne ! Toi sentir bon maintenant !
- Mais quel manque de savoir vivre ! Fulmina le robot. Ces oiseaux sont d’une impolitesse ! Est ce que je vais déféquer dans leur nid moi ? Non certainement pas ! d’ailleurs je ne défèque pas si vous voulez le savoir ! Venez donc ici oiseaux de malheur je vais vous enseigner les bonne manières, vous voulez que je vous dise ce que je fais aux enfants qui ne sont pas propres huuum ? !

C’était bien la première fois que la louve le voyait dans cet état ce qui ne cessait d’accroître son hilarité.


Kiyiya
Prêtre de Lu'faol
Kiyiya

Avatar © : Justine Gedack

Féminin Suivi : Fiche // Journal // Pims

Titre : Perçant, Uva, Brume, Cir, Dies Lu'faol

Race : humain/métamorphe
Statut : Commissaire de K'ouen, Prêtresse de Lu'faol
Messages : 365
Titre débile : Kiki / K'ya

Re: Pleurnicharde nous voilà !

le Mar 24 Juil - 20:08


Elliot pouffa de rire quand la jeune femme à la chevelure bleutée l’appela « ch’veux bleus ». C’était plutôt drôle comme surnom ! Ces deux-là en tout cas semblaient très très proches, surement étaient-elles amantes. Le côté fleur bleu de l’ondin en fut touché, elles étaient adorables.

L’autre jeune femme prit ses mains dans les siennes pour le remercier. Elliot haussa un sourcil amusé au « madame » mais ne s’en formalisa pas. Dans cette tenue, avec sa voix, ce n’était au final pas si étonnant que ça et il trouvait cela drôle. Mais il vit surtout dans ses yeux toute l’émotion que l’apparition du messager de Ha’kynai avait provoqué en elle. Il sentait sa foi et ça le touchait énormément. En tant que prêtre, il n’avait pas du tout l’envie de forcer les gens à se convertir, mais il était très heureux quand quelqu’un comprenait la beauté et la puissance de son dieu. L’ondin avait aussi particulièrement apprécié de chanter avec « K’ya », sa voix brute et sauvage s’était parfaitement accordé à la sienne et il avait trouvé ce moment grisant. Elliot répondit à son étreinte, bien qu’elle soit brève.


-Soyez prudente et bonne chance…, ] souffla-t-il à son oreille.

Il se laissa patpater et leur fit signe alors qu’elles partaient.


-Je jamais oublier !
-Revenez chanter avec moi quand vous voulez !


D’un regard tendre, l’ondin observa les deux aventurières repartirent en courant, attrapant leur robot de compagnie en passant. Elles étaient amusantes ! Elliot espéra que la jeune femme à la si jolie voix reviendrait le voir, il avait envie de discuter avec elle. Il avait ressenti quelque chose, comme s’ils avaient un point commun… Peut-être était-elle prêtresse elle aussi ? Il avait hâte de la revoir pour le découvrir.

Elliot allait se préparer à rentrer chez lui quand il vit un chiot débarquer en courant et en aboyant. Comment était-il arrivé là ? Mystère ! L'ondin mit quelques secondes a reconnaître Puzz, le compagnon de Témari qui avait besoin d'un régime. Il se mit alors à chercher partout les croquettes, qu'il trouva finalement derrière un autel à offrande.

- C'est ça que tu veux ? Suis moi alors !

Elliot se mit à courir partout dans le temple, le chien à ses trousses. C'était plutôt amusant ! Il n'avait pas envie de s'arrêter ! Mais il finit par fatiguer et laissa le fond de croquette à Puzz. Celui ci les devora en quelques secondes avant de repartir en aboyant de plus belle.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 Elliot10

Elliot ondin:
Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 14364810


PNJ Récurent:
Nerime, sirène-méduse, aide au temple de Ha'kynaï
Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 Nzorim12
Elliot Broekheart
Prêtre de Ha'kynai
Elliot Broekheart

Avatar © : Image trouvée sur pinterest

Masculin Suivi :
Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 FICHE Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 FEUILLET Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 PIMS


Titre : Dies Ha'kinay, Rockstar, Perçant, Cuisto, Hôtel, Aquarius, Lin, Cie

Race : Sirène
Statut : Joaillier/Prêtre de Ha'kynai
Notes : Nemo: Precious
Rivière: Lilavène
Flash: Renard Stellaire
Messages : 529
Titre débile : Ariel lessive

Re: Pleurnicharde nous voilà !

le Dim 29 Juil - 22:51


Dis Championne, est ce que toi avoir don avec l’eau vu que toi avoir cheveux bleu comme prêtresse ?

Je regardais Kiyiya en fronçant les sourcils, laissant un long "euuuuh" s'échapper de ma bouche. Elle me posait une colle là. Les cheveux bleus donnaient des pouvoirs affiliés à l'eau ? Alors je pouvais contrôler la mer ou un truc du genre ?.. Vu comment je savais nager, je me questionnais vraiment sur la réalité de ce don. Si on devait me comparer à quelque chose, ce serait tout sauf un poisson. Il devait donc être clair que non... Je n'avais rien de tout ça.

Je... Ouais nan. J'suis... Tu m'as vu nager, hein, j'penses pas être douée avec l'eau. J'aime pas trop ça. P't'être que j'ai un don avec l'air par contre ! L'ciel c'est bleu. Et puis "Hiryu" ça veut dire "Dragon volant"... D'ailleurs j'me d'mande pourquoi on m'a appelé comme ça... 'Fin bref.

Une fois revenue sur le rivage, Arvak se changea en cheval. Direction Majasuo ! Tundra et le Hellors galopaient à toutes allures vers notre destination. On se rapprochait de notre but... De la pleurnicharde. Je pouvais déjà la revoir...

Mon esprit s'embrumait plus nous nous rapprochions. Je me demandais si elle allait bien, si elle avait changé, comment elle allait me recevoir et comment j'allais bien pouvoir m'annoncer... Nous n'avions vécu qu'une mission et pourtant, je la voyais comme une véritable amie, ma première amie. Toutes ces questions m'empêchèrent d'écouter le robot déblatérer encore des idioties sans intérêts.

Ce fut le rire de Kiyiya qui me tira de mes pensées. La louve regardait une tâche blanche sur Charlemagne et riait aux éclats. L'odeur me fit rapidement comprendre ce que c'était : une fiente. J'explosais de rire à mon tour en voyant le robot crier sur les oiseaux.

Rourouille, change rien, t'es parfait comme ça !

Je continuais de rire jusqu'à ce que je vis au loin dans les plaines des igloos en terre. Majasuo ! On arrivait ! La ville était en vue, à encore une dizaine de minute de course. Je m'arrêtais enfin de me bidonner et me tournais vers la louve.

K'ya ! On arrive à Majasuo ! On a bientôt fini ! Enfin ! Plus vite !

J'hurlais les deux derniers mots en donnant un petit coup à Arvak pour le faire aller plus vite. Il galopait à toute vitesse pour satisfaire mon envie de retrouvaille. J'allais devoir le récompenser ce Hellors !

Je continuais de longer la falaise et une fois au plus proche de Majasuo (tout en restant contre le bord de la falaise), je descendis d'Arvak.

Bravo Arvak ! Tiens.

Je lui donnais de la viande séchée qu'il mangea après s'être transformé en loup. Je n'arrivais néanmoins pas à voir où se trouvait la grotte. Je me retournais vers le Hellors.

Arvak, j'ai encore b'soin d'toi. Transforme-toi en piaf et r'garde où est la grotte, tu cris quand tu es au-dessus, ok ?

La monture arrêta son repas et partit sous forme de faucon au plumage gris au-dessus des falaises. Il fit des tours à un endroit en criant plusieurs fois. C'était là. La grotte était juste ici ! Il ne restait plus qu'à y entrer !

K'ya, t'es prête ? C'juste là ! T'as vu !


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:

Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 3281ac7734835d1470ea8f354b82b2f2
Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Modérateur | Maitre du Miroir
Hiryu

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :
Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 FICHE Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 FEUILLET Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 PIMS


Titre : Noble, Artisan, Cosmos, Perçant, Hotel, Kohë, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Précision, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 608
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Pleurnicharde nous voilà !

le Dim 30 Sep - 9:39


Le visage de ma championne se contorsionne, sa mine inquiète semble se poser des milliards de questions et je n’ai qu’une seule envie c’est de la serrer dans mes bras et de prendre tous les doutes qui l'assaille à ma charge Si je ne pouvais les faire disparaître, je pouvais toujours essayer de les ressentir à sa place.

- Toi pas t’en faire ok ? nous la retrouver ! Je en être sure !


Je faisait une promesse que je n’étais pas sure de tenir, mais j’étais prête à tout pour effacer cette expression de son visage. J’avais comme toujours l’air un peu bête avec cette façon d’affirmer les choses, en agitant la tête frénétiquement de haut en bas.

Au abord de Majasuo, Hiryu se met au galop. Je presse légèrement mes talons sur les flancs de Tundra et il se calque instantanément sur son allure. Je l’avais à peine rejointe qu’elle avait déjà trouvé l’entrée de la grotte.

À l’horizon on voyait la silhouette de Charlemagne qui peinait à les rejoindre, il n’était pas équipé pour parcourir des distances aussi vite. Je me moquait ouvertement de lui puis je lui faisait signe qu’on avait trouvé la grotte. Il était évident qu’on allait pas l’attendre.

Je sortais une corde de mon paquetage et l'accrocher autour des hanches d’Hiryu, puis autour des miennes, un grand sourire sur le visage, je profite de cette proximité pour déposer un baiser sur sa joue. Ainsi encordé si l’une de nous tombait l’autre pourrait la retenir.

- Tundra toi attendre ici, toi sage ok ?


L’animal tourne sur lui même puis s’allonge au sol. Je lui caresse la tête puis nous escaladons la falaise. La descente est périlleuse, la roche s’effrite par endroit, j’assure mes prises lentement tout en surveillant les gestes de Touen.

On pénètre enfin dans la grotte, la lumière de mon feu follet nous éclaire faiblement. Je me dis qu’une créature pourrait surgir de n’importe où dans cette pénombre.

- Pleurnicharde ouh ouh !!! où toi te cacher ! ouh ouh pleurnicharde toi nous entendre ?

Pour toute réponse je n’entend que l'écho de ma voix. Ma poitrine se serre, je commence à me dire qu’on ne trouveras personne ici. Les minutes s'égrainent interminables dans ce dédale humide. Parfois des chauves souris s’envole lorsque notre lumière vient les déranger.

Je commence à distinguer des formes au sol, un sac en boule, des casseroles, quelques affaires.

- Yuyu ! regarde ! on se rapprocher.

Je reprend un peu espoir mais ce n’est que de courte durée. Au milieu de tous ce fatras, y a des ossements. Je ne sais pas si elle a eut le temps de voir, mais je m’empresse de prendre ma championne par les épaules et de détourner son regard de la scène. Je me place en muraille et tente désespérément de lui faire rebrousser chemin.

- Elle pas être là ! nous partir.

J’hasarde ce mensonge en espérant qu’elle ne m’en voudra pas.
Kiyiya
Prêtre de Lu'faol
Kiyiya

Avatar © : Justine Gedack

Féminin Suivi : Fiche // Journal // Pims

Titre : Perçant, Uva, Brume, Cir, Dies Lu'faol

Race : humain/métamorphe
Statut : Commissaire de K'ouen, Prêtresse de Lu'faol
Messages : 365
Titre débile : Kiki / K'ya

Re: Pleurnicharde nous voilà !

le Mer 3 Oct - 17:35


Descendant dans la grotte, accrochée à K'ya, je souriais. Mon visage était illuminé de joie, la joie qui m'était dû de cette promesse de retrouvaille avec ma première amie. Arvak en faucon faisait des tours devant la falaise, puis me rejoignit sur mon épaule une fois que nous furent arrivées sur le sol rocheux de la caverne.

J'activais mon titre "Crépuscule", me laissant d'un coup voir dans les ténèbres de la cavité rocheuse. Kiyiya m'aidait à la chercher en criant le surnom de Thanille. Je revoyais seulement maintenant le chemin que j'avais parcouru depuis ma première mission, ma première amie... J'étais bien entourée, bien intégrée à ce monde. Mon rêve d'être une héroïne, pas simplement une arme pouvait presque être classé réalisé... J'avais tellement de choses à dire à la pleurnicharde.

Ma compagne finit par découvrir les affaires de l'ange. Enfin ! Je me dépêchais de venir à elle, mais une fois sur place, rien. Seulement une louve avec un air embarrassé me disant de faire demi-tour. Pourquoi ?...

Pas être là ?... Il y a des affaires, faut fouiller, p't'être qu'on saura où elle est allée ! Elle est p't'être pas loin !

Il ne fallait pas perdre espoir ! J'allais jeter un œil au campement pour-... J'étais effarée. Des ossements jonchaient le campement de fortune. Je ne voyais que très mal l'ange en train de manger une chose de la taille de ces os, et encore moins réussir à le tuer. C'était... Elle ?

Larmes. Mes yeux en étaient pleins. Je serrais les poings, tremblant de peur et de colère. J'avais la rage. Pas contre les autres, oh que non... J'avais la rage envers moi-même. J'étais furieuse d'avoir été trop faible pour la protéger. Ces six pauvres loups... J'aurais dû les détruire. Les détruire si rapidement que ces kidnappeurs auraient connu le même sort. Être plus forte était la seule solution pour protéger ceux qui me sont chers... Pour protéger Kiyiya... Je frappai dans un mur de toutes mes forces, puis me tournai légèrement vers la louve, le sang à la main, le corps encore tremblant, et les yeux injectés de sang.

K'ya... Je... Je laisserai personne te faire du mal. T'as compris ? Je tuerai tous ceux qui te feront du mal. ... Tu ne finiras pas comme elle... Pas comme elle...

Je détournais le regard brusquement, encore trop énervée pour lui faire face. Je devais me passer les nerfs... Et vite.

Désolée.

Je partis vers la sortie rapidement, ordonnai à Arvak de se changer en aigle, puis je me changeais en épée pour qu'il me prenne dans ses pattes. Il avait une direction : la forêt d'Ing. Buter du monstre... C'était la meilleure chose à faire pour me changer les idées...


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:

Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 3281ac7734835d1470ea8f354b82b2f2
Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Modérateur | Maitre du Miroir
Hiryu

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :
Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 FICHE Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 FEUILLET Pleurnicharde nous voilà ! - Page 3 PIMS


Titre : Noble, Artisan, Cosmos, Perçant, Hotel, Kohë, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Précision, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 608
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Pleurnicharde nous voilà !

le Jeu 25 Oct - 19:49


Voir le sourire d’Hiryu s’effacer c’est l’expérience la plus pénible que j’ai jamais eut à vivre. Aucune chasse à l’ours, aucun combat, aucune chasse à l’arcturien ne serai plus dur à éprouver que la situation dans laquelle je me trouve. Je suis démunie face à ce qu’elle endure. Je sais que je ne peux rien n’y faire. Mes poings sont inutile. Je suis inutile.

Elle tremble de toute part, ses yeux remplis de larmes et moi je suis pétrifiée par la peur. La peur… Voilà un sentiment que je connais peu, elle me mord comme un chien enragée. Ma championne bredouille j’ai peine à la reconnaître elle qui est si forte normalement, me parait d’un coup aussi fragile qu’une sculpture en verre.

Je tend les bras pour lui offrir mon épaule, mais je réagit trop lentement, mes mouvements sont flasques, je me maudis. Je retrouve mes esprits, et je la poursuis, je garde mes distance par respect. J’ai compris qu’elle a besoin d’explorer sa rage, seule. Je serai là quand elle s’écroulera, et je compte bien veiller sur elle durant tout son processus de deuil.

Hiryu tiens bon. Je ne serai toujours là moi, c’est promis. Si seulement j’avais les mots pour lui dire tout ce que je ressens.
Kiyiya
Prêtre de Lu'faol
Kiyiya

Avatar © : Justine Gedack

Féminin Suivi : Fiche // Journal // Pims

Titre : Perçant, Uva, Brume, Cir, Dies Lu'faol

Race : humain/métamorphe
Statut : Commissaire de K'ouen, Prêtresse de Lu'faol
Messages : 365
Titre débile : Kiki / K'ya

Re: Pleurnicharde nous voilà !


Contenu sponsorisé


Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

- Sujets similaires