Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Soleil sur rue

le Ven 8 Juin - 21:54


Il faisait un temps étincelant, malgré l'odeur, le soleil était juste ce qu'il fallait d'agréable, un cadeau délicieux pour William qui se sentait prêt à se jeter sous une carriole si rien de bien ne devait lui arriver aujourd'hui.

Comme à son habitude, l'homme était habillé de noir et de vêtements passablement abîmés qui ne tranchait pas beaucoup avec certains mendiants du coin, preuve qu'il s'y prenait bien. Du chaos et du bruit remuait inlassablement tous les sens, c'était amusant de voir tant de personnes vivre à un état de technologie si peu avancé.

Amusant un temps seulement, contrairement à pas mal d'anciennes générations qu'il avait croisé, William était né ici, dans l'Entre-Monde, alors que ce n'était qu'un infâme bidonville, avant que les miroirs se ferment. Il se demandait ce que ferait la population que les mondes s'ouvriraient de nouveau ?

Une question intéressante qui avait déjà dû être discuté.

Ses lèvres commencèrent à marmonner alors qu'il regardait ses pieds et évitait les déchets. Les plus installées telle la pègre, la deuxième génération né ici, certains qui avaient trouvés l'âme sœur ici, resteraient peut-être.

Mais il pouvait aussi parfaitement s'imaginer que des couples iraient s'installer dans une dimension de leurs origines.

C'était passionnant à imaginer et lui-même irait sans doute voyager dans d'autres dimensions si les miroirs le voulaient un jour. Des pouvoirs inimaginables l’attendraient sûrement. De quoi se faire une belle encyclopédie, pensa-il en touchant son carnet.

Pendant ce temps son attention s'était détourné vers autres choses, il regardait de ses yeux subtilement violets les queues des créatures humanoïdes hybrides ou fantastiques dans la rue.

Certains appendices avaient un mouvement de balancier, d'autres fouettaient l'air en hâte, il parvenait à reconnaître des chats, des... ratons-laveurs, des souris et des renards même.

Encore une fois son attention s'était reporté... une femme belle, aux yeux d'or qui donnait au joueur l'irrésistible envie de lui parler.

C'était encore un pari, se ferait-il rembarrer ?

-Excusez-moi, mademoiselle, puis-je vous parler une minute ?


A sa grande surprise lorsqu'il s'était rapproché la voix habituellement maussade et presque inorganique de William était d'une douceur qu'il ne connaissait que très rarement, ses yeux même brillaient d'un mauve de ciel couchant qu'il ne montrait que à Magna, la nuit.

Intéressant.
William Smith
Barman de l'Idlewild
avatar

Avatar © : Ilya Glazunov

Masculin Suivi : Compte

Fiche

Journal




Titre : Artisan, Voyageur, Acolyte, Lin, Sarkina, Verdad, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Barman à l'Idlewild
Pims : 178
Messages : 245

Re: Soleil sur rue

le Ven 8 Juin - 23:54


Une des seules choses que j'aimais à l'Ordae , c'était le soleil de midi qui faisait briller les dalles de pierre dans les petites ruelles. Comme si la lumière solaire parait ces tristes pierres d'une parure d'or, l'espace de quelques heures... avant de retrouver la grisaille et la saleté habituelle ...

Je marchais donc dans une rue, au hasard , observant les dalles lumineuses. Ce spectacle avait le don de me fasciner. Je partais pourtant à la base pour Northrives mais me voilà à déambuler dans les rues... Et quand je releva la tête, je m'étais rendu compte que je me trouvais dans les ruelles plus ... pauvres . Les bas quartiers ou j'évitais d'aller, ne m'y sentant pas à l'aise. Il y avait tous les mendiants et ce genre de zone était de vrais coupe gorge. Ma venue dans ce genre de quartier pouvait aisément se comparer à un morceau de viande lancé dans une cage de lions ...

Donc je veillais à ne surtout pas user de mon hormone. Bien que ma tenue n'ai rien de luxueux et sois assez simple (une tunique blanche cintrée par une ceinture de cuir avec des petites bottines) elle pouvait détonner un peu avec les haillons que portaient la plupart des mendiants d'ici. Des teintes sombres et des guenilles .. Et avec le soleil , mes cheveux n'en ressortaient que plus fortement encore
Ce n'était pas une critique mais une constatation... La misère était forte dans le quartier Médiéval, cela faisait partie des réalités de la vie ici. Et à bien des égards, j'avais eu de la chance de ne pas être aussi misérable.

Mais mes pensées furent stoppé net par un homme qui m’arrêta pour me parler.

-Excusez-moi, mademoiselle, puis-je vous parler une minute ?


Il semblait être jeune et son regard violet était vraiment surprenant. Je plongea mon regard dans le sien, quelques secondes à peine mais suffisamment pour trouver cette couleur particulièrement belle.
Mais en dehors de ces yeux, c'était un homme des plus classiques. Il avait un timbre de vois plutôt doux et un ton poli. En dehors de ses quelques petits détails, il se fondait dans la masse des mendiants.

Je restais sur la défensive mais lui souris , quoi qu'un peu intimidée.

- Oui .. bien sur.. Que puis-je pour vous ?



Signature:
" Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir." Tranches de vies libertines - Denis Grattepain



Mon tatouage:
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 57
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 354
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Soleil sur rue

le Sam 9 Juin - 0:32


Le visage de William exprimait une surprise incohérente comme si il venait de voir un Arcturien avec un chapeau melon en train de danser en tutu.

-Vous... c'est la première fois qu'on m'écoute..."


Le jeune homme se passa la main devant le visage comme pour en enlever quelque chose.

-Vous me voyez ?


Il baissa les yeux un instant toujours aussi atterré.

-Vous pouvez voir les fantômes ?


Le joueur laissa sa déclaration en suspens un instant.

L'instant d'après un homme pressé lui rentrait dedans, le bousculant légèrement.

-Et donc... vous voulez parler un peu ? Vous êtes du coin ? Moi pas, si vous pouvez me guider quelque part de sympa ce serait bien.


Il regarda à droite, à gauche.

-Je chercherais la taverne du Truand, quelque chose de ce nom là. Vous connaissez ?


William Smith
Barman de l'Idlewild
avatar

Avatar © : Ilya Glazunov

Masculin Suivi : Compte

Fiche

Journal




Titre : Artisan, Voyageur, Acolyte, Lin, Sarkina, Verdad, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Barman à l'Idlewild
Pims : 178
Messages : 245

Re: Soleil sur rue

le Sam 9 Juin - 8:10


Le jeune homme me regardait avec un tel air de surprise que je me demandais si c'était bien à moi qu'il parlait. Je jetais un coup d'oeil autour de moi mais oui ... il semblait que c'était bien à moi qu'il parlait.

-Vous... c'est la première fois qu'on m'écoute...

Je regardais avec compassion. Il devait se sentir bien seul pour réagir ainsi. Mais il continua avec des questions de plus en plus effrayantes , me demandant si je le voyais ... si je voyais les fantômes.

- Co.. comment ça ? Bien sûr que je vous vois.. ?

Ajouté à cela qu'il avait des mimiques étranges, un air choqué sur le visage. Je commençais à me sentir mal à l'aise et effrayée par ce drôle d'individus.

Quelqu'un le bouscula d'ailleurs et dans cet élan fit un pas en avant vers moi ce qui me fit faire un petit bond en arrière pour qu'il ne m'approche pas .
.. me touche pas...

-Et donc... vous voulez parler un peu ? Vous êtes du coin ? Moi pas, si vous pouvez me guider quelque part de sympa ce serait bien.


Son ton plutôt doux et poli semblaient s'être estompé, et j'avais l'impression qu'il parlait avec bien plus d'empressement, ne faisant que renforcer mon malaise. Je n'arrivais même pas à repondre à ces questions..

Mais ma politesse reprit le dessus et ne le connaissant pas, je ne savais pas comment il pourrait réagir à mon silence.
Essayant surtout de garder une petite distance pour que mon hormone ne soit pas trop perceptible, je lui souris gentiment.

- Oui, je ... je connais ce quartier.. mais pour les coins sympas, hormis la place centrale, je ne peux que vous conseiller un autre quartier comme Northrives, par exemple, qui a bien plus d'attrait que l'Ordae.

Il y avait moins de mendiants là bas...

Remettant nerveusement une mèche de cheveux derrière mon oreille, je continuais de sourire aimablement au jeune homme alors que j'avais surtout envie de fuir en courant. J'avais aussi éviter de dire que je vivais ici... Je devenais vraiment parano quand j'avais peur.
Il n'était pas très grand et pas très musclé.. enfin de ce que je pouvais percevoir au travers de ces vêtements. S'il réagissait de manière agressive, je pouvais être en mesure de me défendre... enfin
j'espérais surtout...

Il me parla ensuite d'une taverne dont je n'avais jamais entendu le nom. Je secouais négativement la tête

- Non je ne connais pas cet endroit. C'est ici dans le coin ? Nous pouvons essayer de la chercher ensemble si vous le désirez.

Je pourrais le laisser là-bas au moins...


Dernière édition par Lya le Mar 12 Juin - 10:45, édité 1 fois
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 57
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 354
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Soleil sur rue

le Sam 9 Juin - 11:23


Après cela le jeune homme avait définitivement mis mal à l'aise la jeune femme, c'était son pouvoir spécial, il lui suffisait de parler à quelqu'un pour que la conversation tourne au grand n'importe quoi.

Il ne pouvait pas vraiment l'empêcher, mais c'était aussi une partie de son caractère indispensable, il trouvait cela très drôle par moment.

-Mademoiselle je crois que nous sommes parti du mauvais pieds, je peux vous assurer que je ne suis pas fou, ni très dangereux malgré ce que j'ai put laisser penser. De plus vous êtes une jolie femme et je peux comprendre que vous puissiez être effrayée, beaucoup de gens détestables violent et tuent de nos jours, mais je peux vous assurer que je n'en fais pas partie.


Le joueur regarda les façades et le pavé gris qui de ça et là était agrémenté d'herbe courageuse et parfois d'une pensée sauvage ou d'un muflier.

-Vraiment, veuillez me pardonner mon humour il n'est pas des plus au point, mais je met un point d'honneur dans ma vie à me surprendre tous les jours.


Son regard s'était abaissé, et comme une aube qui s'éteint, semblait tourner à un blanc-violet évanescent. Voulait-il vraiment vivre sa vie uniquement comme ça ? Fleuretter avec le danger et le hasard juste pour pouvoir grappiller quelques instants d'existence. A la mort de son père il avait voulu se ressaisir, vivre une vie saine, normale, mais par où commencer ? Peut-être qu'il devrait arrêter de vivre, tout simplement.

-Hum, oui... j-j'ai oublié de vous demander votre nom et de donner le mien, je suis vraiment plein d'impolitesses aujourd'hui. Je m'appelle William Smith et vous êtes ?


Son visage avait considérablement pâli et il semblait souffler bien plus, parler à une inconnue lui avait prit bien plus d'énergie que d'habitude, son souffle s'accélérait un peu plus. Il n'avait jamais fait de crise de panique ou d'hyperventilation et ne s'inquiétait pas de ce côté là, c'était déjà ça.

Malgré tout il continuait d'afficher son sourire qui semblait de plus en plus forcé, il mit une main dans son manteau pour en sortir un dé rouge transparent, qu'il commença à faire tourner dans sa main.

Il se sentait un peu mieux.

Discrètement il secoua un peu son dé et...

3

Il regarda comme à son habitude de droite à gauche et se glissa discrètement dans une ruelle.

-Attendez-moi une petite seconde, je reviens.


Une petite seconde plus tard il était revenu avec des fleurs, un peu de muguet et quelques clochettes violettes.

-Pour me faire pardonner de mon humour et de ma personne en générale... prenez je vous en prie.
William Smith
Barman de l'Idlewild
avatar

Avatar © : Ilya Glazunov

Masculin Suivi : Compte

Fiche

Journal




Titre : Artisan, Voyageur, Acolyte, Lin, Sarkina, Verdad, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Barman à l'Idlewild
Pims : 178
Messages : 245

Re: Soleil sur rue

le Lun 11 Juin - 9:48


- Mademoiselle je crois que nous sommes parti du mauvais pieds, je peux vous assurer que je ne suis pas fou, ni très dangereux malgré ce que j'ai put laisser penser. De plus vous êtes une jolie femme et je peux comprendre que vous puissiez être effrayée, beaucoup de gens détestables violent et tuent de nos jours, mais je peux vous assurer que je n'en fais pas partie.

Sur le coup, je crus qu'il lisait dans les pensées ce qui eu le don de m'effrayer plus encore. Mais il regardait ailleurs , son regard s'étend légèrement éteint. A bien l'observer, il ne me semblait pas si dangereux ... Si j'avais pu avoir ma forme de Kitsune, j'aurais perçu plus aisément ses sentiments ... et m'en faire une idée plus claire de qui il était.

- Vraiment, veuillez me pardonner mon humour il n'est pas des plus au point, mais je met un point d'honneur dans ma vie à me surprendre tous les jours.


- Ne vous excusez pas. Je ne suis pas très à l'aise dans ce genre des ruelles et on en devient vite méfiants. Mais vous avez une philosophie de vie plutôt intéressante de vouloir vous surprendre ainsi chaque jours.

Mais ses yeux au violet si saisissant avaient tendance à devenir plus .. ternes ... clairs ... comme si la tristesse lui embrumait le regard. Je le regardais à la fois intriguée et touché de voir passer tant de sentiments tristes dans son regard

-Hum, oui... j-j'ai oublié de vous demander votre nom et de donner le mien, je suis vraiment plein d'impolitesses aujourd'hui. Je m'appelle William Smith et vous êtes ?


- Je m'appelle Lya Hellyeme. Enchantée de vous rencontrer Monsieur Smith.


Je fis une petite révérence et en relevant la tête, je compris qu'il avait beau être très poli, il ne semblait pas être à l'aise pour autant. Son ton guindé et son visage montrait qu'il avait du se faire violence pour me parler autant. A vrai dire, je ne savais pas trop quoi penser de lui. Mes premiers apriori s'étaient estompés quand il s'était excusé et j'étais surtout ... curieuse de voir qui il était réellement derrière son sourire forcé et ses politesses. Et surtout d’où provenait cette tristesse qui lui teinté les yeux ... Il s'agitait un peu, semblant chercher quelque chose qu'il cachait dans sa main. Je ne parvins pas à voir de quoi il s'agissait et je me contentais de lui sourire avec douceur.

Je voulu lui demander d’où il venait et ce qu'il faisait ici mais il semblait être particulièrement concentré sur ce qu'il tenait dans sa main. Il releva d'ailleurs rapidement la tête vers moi et dans un souffle s'éloigna vite fait en m'ayant demandé au préalable de l'attendre. Je le suivis du regard, dans l'incompréhension totale, à l'attendre au milieu des pavés, triturant mes doigts.


-Pour me faire pardonner de mon humour et de ma personne en générale... prenez je vous en prie.


Il revint avec un petit bouquets de fleurs et je ne pus retenir un petit "oh" de surprise. Je me demande comment il avait réussi à trouver du muguet et des violettes dans le coin. Il me tendit le bouquet et je rougis de cette attention. Je respirais l'odeur des fleurs avec plaisir, ayant une préférence pour le muguet, jouant avec une petite clochette du bout des doigts.

- Vous n'aviez pas à vous faire pardonner, William. Mais merci beaucoup, c'est très gentil de votre part ! En plus j'aime particulièrement le muguet !


Je lui fis un petit sourire en respirant l'odeur des fleurs et timidement concentra un peu de mon hormone sur lui ... juste pour voir comme il réagirait à cela. Je lui posais des questions en même temps, afin qu’il ne soit pas trop concentré sur mon hormone. Peut-être que cela le détendrait ... ?

- Au fait, d’où venez-vous William ? Et qu'est ce qui vous amène dans ce sombre quartier ?


Signature:
" Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir." Tranches de vies libertines - Denis Grattepain



Mon tatouage:
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 57
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 354
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Soleil sur rue

le Lun 11 Juin - 11:55


- Au fait, d’où venez-vous William ? Et qu'est ce qui vous amène dans ce sombre quartier ?

Finalement William avait réussit à détendre l'atmosphère et à se faire pardonner grâce à ses fleurs et ses excuses. Une bonne ambiance était nécessaire pour un homme tel que lui qui posait tant de questions privées.

Étrangement, peu après avoir offert ce bouquet, le joueur commença à se sentir mieux. Détendu et souriant, c'était assez rare qu'il n'ait pas à se forcer pour avoir de l'énergie, mais il se sentait renouvelé. Peut-être que le sourire de cette jeune personne avait un effet magique ? Peut-être qu'offrir lui donnait plus de plaisir qu'il ne s'en souvenait ?

Possible, mais il n'allait pas s'en plaindre pour le moment.

-Si vous me demandez, mademoiselle, je viens d'Entre-Monde, du bidonville qu'était Entre-Monde, c'est là où je suis né, c'est là où j'ai vécu et où je vis toujours.


Ses yeux brillaient comme une sugilite polychrome, un sourire vint lui toucher le visage.

-C'est un quartier sombre, comme le mien, soit. Pourtant, comme vous pouvez le voir aujourd'hui, parfois le soleil y brille... et on peut y faire de belles rencontres. J'ai rencontré hier ou avant-hier une jeune fille perdue, ce fut une compagnie des plus agréables.


Il se tourna un peu vers la jeune femme.

-Et vous Mlle.Hellyeme ? D'où venez-vous ? Vous êtes née dans l'Entre-Monde ? Parlez-moi un peu de votre histoire.


Le joueur continuait d'observer ses alentours, espérant ne pas avoir à se battre encore aujourd'hui même si ça lui avait permit d'avoir une démonstration de pouvoir intéressante la dernière fois.

Il aurait bien aimé savoir l'âge aussi de la jolie personne qui discutait avec lui, peut-être était-elle centenaire ? Sur Entre-Monde c'était possible et cela permettait d'entendre de longues et belles histoires parfois, mais on ne demandait pas son âge une femme dans la rue.

Concept archaïque, mais auquel il se pliait avec bonne volonté.

-Et vous que faites-vous dans le coin ? Une jeune femme aussi belle doit attirer des convoitises mal placées ici, non ?


William Smith
Barman de l'Idlewild
avatar

Avatar © : Ilya Glazunov

Masculin Suivi : Compte

Fiche

Journal




Titre : Artisan, Voyageur, Acolyte, Lin, Sarkina, Verdad, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Barman à l'Idlewild
Pims : 178
Messages : 245

Re: Soleil sur rue

le Lun 11 Juin - 15:22


Ainsi donc, le jeune homme semblait se décontracter et était plus volontiers souriant. Voilà une réaction que j’appréciais et me donnait envie d'augmenter un peu plus mon hormone sur William, l'englobant avec douceur dans mon pouvoir. Il me raconta donc être né ici dans l'Entre-Monde dans la partie bidonville. La vie ne devait pas y être facile tous les jours et je me prit de compassion pour lui ... mais du coup .. quel âge avait il ? Il ne me semblait pas bien vieux et quand il souriait , son visage semblait s'illuminer, le rendant vraiment jeune ... Il ne devait pas avoir plus de 5 ou 6 ans de plus que moi.

Il me parlait du quartier et souriait. Il en devenait plus intéressant comme ça

-C'est un quartier sombre, comme le mien, soit. Pourtant, comme vous pouvez le voir aujourd'hui, parfois le soleil y brille... et on peut y faire de belles rencontres. J'ai rencontré hier ou avant-hier une jeune fille perdue, ce fut une compagnie des plus agréables.


J'avais relevé la tête vers le ciel quand il avait parlé de soleil. En effet ... le ciel était d'un bleu pure et le soleil réchauffait cette triste de ruelle , la recouvrant d'or. Il parla ensuite d'une jeune fille perdue ... tient, il était du genre à jouer au bon samaritain ?

-Et vous Mlle.Hellyeme ? D'où venez-vous ? Vous êtes née dans l'Entre-Monde ? Parlez-moi un peu de votre histoire.


Je lui souris et laisse mon regard glisser dans le vague, rempli de mélancolie comme à chaque fois que je me mettais à parler de ma vie d'avant.

- Et bien, je ne suis pas née ici. Je viens d'un autre monde mais avec mes parents, nous avions l'habitude de passer de monde en monde. Mes parents étaient ... disons, des nomades et des aventuriers. Mais le jour ou les miroirs se sont fermés, mes parents étaient passés. Moi non. Je suis enfermée ici depuis. J'ai eu la chance de retrouver un oncle qui est donc mon unique famille.


Je secoua doucement la tête pour me défaire de ce voile de tristesse qui enserrer mon cœur et regarda de nouveau William. Je laissais sous silence l'aspect "Kitsune".

-Et vous que faites-vous dans le coin ? Une jeune femme aussi belle doit attirer des convoitises mal placées ici, non ?

- Et bien ... à vrai dire, je voulais me rendre à Northrives mais je me suis laissé entrainer par le soleil qui illuminais les pavés comme de l'or. Je ne me suis pas rendu compte que j'avais marché si loin dans L'Ordae. Mais sinon, je sais un peu me défendre si jamais les convoitises se font trop ressentir.

Je lui fis un petit sourire accompagné d'un clin d’œil. Son petit compliment n'était pas perçu inaperçu et j'avais un peu rougis mais n'avais pas répondu. Il commençait à faire chaud au soleil et puisque je l'avais rencontré, autant essayé d'en apprendre un peu plus sur cet étrange Monsieur Smith.

- Est ce que ... du coup ... vous voulez aller dans la taverne dont vous m'avez parlé ? Ou peut-être pourrions nous trouver un coin ou nous assoir et nous rafraichir ?


Dernière édition par Lya le Mar 12 Juin - 10:41, édité 1 fois


Signature:
" Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir." Tranches de vies libertines - Denis Grattepain



Mon tatouage:
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 57
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 354
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Soleil sur rue

le Lun 11 Juin - 16:09


Par une force inconnue l'homme d'habitude toujours sombre oubliait sa déprime en présence de cette jeune femme, ça ne devait pas être un hasard, mais il ne comprenait pas pourquoi il se sentait aussi bien.

Lya lui était certes sympathique, mais de là à se sentir aussi léger et joyeux, c'était une première depuis bien longtemps.

- Et bien, je ne suis pas née ici. Je viens d'un autre monde mais avec mes parents, nous avions l'habitude de passer de monde en monde. Mes parents étaient ... disons, des nomades et des aventuriers. Mais le jour ou les miroirs se sont fermés, mes parents étaient passés. Moi non. Je suis enfermée ici depuis. J'ai eu la chance de retrouver un oncle qui est donc mon unique famille.


Le jeune homme hocha gravement la tête à cette nouvelle, ce n'était pas très enviable, il plaignait les voyageurs coincés ici. Lui n'avait pas ce problème, ce monde était le seul qu'il ai jamais connu après tout.

- Et bien ... à vrai dire, je voulais me rendre à Northrives mais je me suis laissé entrainer par le soleil qui illuminais les pavés comme de l'or. Je ne me suis pas rendu compte que j'avais marché si loin dans L'Ordae. Mais sinon, je sais un peu me défendre si jamais les convoitises se font trop ressentir.


Une autre jeune personne qui savait se défendre, tout comme Lin, il n'allait peut-être pas avoir à sa battre cette fois.

L'observation qu'avait fait William sur la beauté de la jeune femme aux yeux dorés avait plût, elle lui avait fait un clin d’œil et un sourire. Tant mieux, il se sentait de bonne humeur et il n'avait fait que dire la vérité.

- Est ce que ... du coup ... vous voulez aller dans la taverne dont vous m'avez parlé ? Ou peut-être pourrions nous trouver un coin ou nous assoir et nous rafraichir ?


-Si vous voulez parler un peu plus, mademoiselle, je peux vous proposer un banc, les tavernes à Ordae m'ont l'air le meilleur d'être importuné par des bagarres ou des goujats. Mais votre proposition me ravit, réellement, je ne sais pas pourquoi mais votre présence plus que tout illumine cette journée et rend la vie plus supportable. Et c'est peu dire.


Le joueur réitéra un sourire, un comme un enfant calme qui avait l'habitude de souffrir en silence sans pleurer, sans crier et qui voyait enfant une accalmie dans ses émotions tempétueuses.

-Mais ne me croyez pas plus cavalier que je le suis, Mlle.Hellyeme. Je suis juste content de passer un moment de calme avec vous pour le moment, cette taverne peut attendre. Je tiens à préciser que je ne veux pas vous brusquer et que je n'attends rien de particulier de cette rencontre. Je ne vous oblige à rien.


L'homme en noir continua à écouter la jeune femme et à hocher la tête jusqu'à ce qu'ils trouvent enfin un banc où s'asseoir dans un jardin public un peut abrité.

-Je me demandais si vous aviez un métier ?



William Smith
Barman de l'Idlewild
avatar

Avatar © : Ilya Glazunov

Masculin Suivi : Compte

Fiche

Journal




Titre : Artisan, Voyageur, Acolyte, Lin, Sarkina, Verdad, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Barman à l'Idlewild
Pims : 178
Messages : 245

Re: Soleil sur rue

le Mar 12 Juin - 10:40


Le jeune homme répondit avec entrain à me demande , proposant plutôt de nous assoir sur un banc. J’acquiesçais en faisant doucement tourner le bouquet de fleurs entre mes doigts.

- Mais votre proposition me ravit, réellement, je ne sais pas pourquoi mais votre présence plus que tout illumine cette journée et rend la vie plus supportable. Et c'est peu dire.


Alors ... c'est ce que mon pouvoir lui fait ? Ça le rend heureux ? mais sa petite phrase "rend la vie plus supportable" .. Qu'est ce qu'il veut dire ? Il a toujours cet air triste ... mais que vit-il au quotidien pour ressentir cela ? Le sourire qu'il m'offre appuie mes pensées sur cette puissante tristesse qui se dégage de lui ... un sourire résigné , habitué aux affres de la douleur ... et ça me donne envie d'apprendre à le connaitre ... essayer de percevoir sa tristesse et peut-être réussir à voir un vrai sourire chaleureux sur son visage fatigué.

-Mais ne me croyez pas plus cavalier que je le suis, Mlle.Hellyeme. Je suis juste content de passer un moment de calme avec vous pour le moment, cette taverne peut attendre. Je tiens à préciser que je ne veux pas vous brusquer et que je n'attends rien de particulier de cette rencontre. Je ne vous oblige à rien.

J'essaye de lui sourire d'une manière rassurante alors que nous marchons vers un endroit ou trouver des bancs, en l’occurrence un jardin public plutôt calme à cette heure, fait étonnant vu le soleil qui l'illumine et le réchauffe agréablement.

- Ne vous inquiétez pas Monsieur Smith. Votre compagnie est agréable et je ne me sens aucunement forcée.


J'hésite à continuer mais ... je décide de faire franc jeu avec lui.

- Même si je dois vous avouer qu'au premier abord, je n'étais pas très à l'aise ... Je n'ai pas fait attention à l'endroit ou je me trouvais et quand vous êtes venus m'accoster, je m’apprêtais à partir rapidement de ces lieux. J'espère que je ne vous est pas paru trop ... sèche dans mes propos ?

Je n'avais pas envie de paraître impolie. Et cela avait quelque chose de romanesque sa manière de ma vouvoyer. Cela changer de la familiarité de certaines personnes du voisinage.

Une fois assis, il me demanda si je travaillais. Je rougis un peu honteuse

- Non ... Je ne travaille pas actuellement ... Je vous avoue que je ne sais pas trop vers quoi me diriger ... Surtout que je n'ai pas de compétence particulière ...


J'avais souvent penser à travailler dans les bars ... mon pouvoir pourrait être utile pour attirer les clients. Mais je n'avais pas encore franchi le pas... il faudrait bien pourtant si je voulais gagner quelques pims supplémentaires et déménager de l'Ordae.

- Et vous , que faites-vous dans la vie ?


Signature:
" Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir." Tranches de vies libertines - Denis Grattepain



Mon tatouage:
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 57
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 354
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Soleil sur rue


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires