Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Comment tuer un monstre

le Ven 20 Juil - 18:09


Garbel était finalement en vue. Des toits en bois, en chaume et certains mêmes en tuiles dépassaient d'entre les arbres de la forêt d'Ing. Je jetais de nombreux coups d'œils à ma nouvelle disciple qui portait le poids au départ avec difficulté, puis avec de plus en plus d'aise. Elle avait bien ralenti le poids et je sentais à son souffle que l'effort était bien réel, certes, mais elle réussissait tout de même à avancer. Elle eut même la confiance de me dire qu'elle s'habituait au poids et à l'effort ! Je la félicitais de quelques applaudissements et d'un sourire. J'avais trouvé une bonne disciple, dites donc !

L'elfe me renvoya la responsabilité de lui choisir une arme en donnant plusieurs indicatifs de ses compétences et de ses préférences. Plutôt léger... Coups rapides, et nécessitants de l'agilité... La distance n'était pas mon fort, j'allais donc éviter de lui dire de prendre cela. Elle en prendrait une fois devenue plus forte au corps-à-corps !

Hm... Au corps-à-corps, j'dirais des dagues ou une lance... 'Y a aussi la rapière et les gantelets à griffe qui peuvent être pas mal... Ou les aiguilles... Mais j'pense qu'les deux premiers t'iraient bien. La lance c'pratique parce que tu peux t'nir à distance ton adversaire. Et s'tu prends des dagues en plus, t'peux même t'battre si l'ennemi a réussi à s'approcher d'la lance.

"Mine", une des dagues de la pleurnicharde, apparut dans ma main. Je jouais avec tout en lançant quelques regards à l'elfe, me demandant si c'était une bonne idée. Je ne les utilisais plus vraiment, et je pouvais facilement assurer qu'elle serait plus utile entre les mains de Phryona qu'entre les miennes. Si je devais recroiser Thani' un jour, alors je n'aurais qu'à lui rendre son autre dague et des pims de compensation pour l'autre, plein de pims !

Donc: lance et dague. Et tiens, un cadeau d'ton maître. Disais-je en ricanant. Je lui tendais la dague, garde vers elle. Elle s'appelle "Mine", c'était une cadeau d'une amie... Donc prends en soin, hein ! J'vais faire d'toi une super aventurière, t'vas voir !

Je m'arrêtais un instant, me grattant la tête. J'avais décidément oublié de lui demander quelque chose, mais quoi... Mais bien sûr ! Son pouvoir ! Je me tapais le crâne et repris la route en restant à côté d'elle.

L'armurerie à Garbel, j'pense pas, la seule forge qui vende des armes que j'connaisse elle est à Ordae. Répondis-je à sa question. Ah et pendant qu'j'y pense, t'as un pouvoir ? C'est quoi ? On peut p't'être trouver une arme encore meilleure en fonction !

Après avoir fini notre discussion, nous arrivions à Garbel. Les regards se posèrent rapidement sur nous. Des gens approchèrent, heureux de voir que des aventuriers arrivaient en ville. Je reconnaissais rapidement quelques visages que j'avais côtoyé lors de ma dernière visite.

J'vais traverser la ville et m'poser en bordure. Par là-bas. Dis-je en montrant du doigt la direction. Toi vas voir l'guérisseur du coin et r'viens m'voir quand t'es en forme. J't'attendrais.

Je continuai donc la route. Une fois l'endroit trouvé, suffisamment proche de la ville pour ne pas avoir affaire aux monstres, et assez loin pour ne pas déranger, je posai mon sac. Il était temps de faire sortir ma tente ! Je la mis en place tout en élaborant dans ma tête ce que j'allais faire à son retour.

Pendant l'absence de Phryona, je fis en sorte de créer un mannequin de fortune avec des sacs de sable se trouvant dans ma tente et des ballots de paille. J'avais aussi obtenu deux longs bâtons en bois pour faire lance, et des imitations de dagues en bois. J'étais fin prête à instruire... Manquait plus que l'intéressée.


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 539
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Comment tuer un monstre

le Ven 3 Aoû - 11:37


Nous continuions de marcher jusqu'aux portes de la grande ville. En même temps, elle me proposait un petit panel d'armes, en fonction de mes compétences et préférences que je lui avais citées précédemment. La première chose qu'elle me proposa fut d'utiliser une lance et une dague, qui me permettait de combattre à la fois à distance, et au corps à corps. Je tombais sous le charme de cette ingénieuse technique de combat, et acquiesça, je voulais me battre avec ça.

C'est alors qu'elle me montra une dague, et me la donna. Je ne m'attendais pas du tout à ça, j'étais prête à faire quelques sacrifices pour pouvoir m'acheter mes propres dagues. Mais dans cette situation, j'étais très gênée, je n'aimais pas recevoir de cadeaux, bien que ce soit mon mentor, je venais tout juste de la rencontrée.

Mais... Je ne peux pas accepter ça, enfin on vient tout juste de se rencontrer, et si ça appartenait à une de vos plus fidèles amies, je ne peux pas..

Mais elle ne semblait pas prête à reprendre la dague, elle voulait vraiment que je la garde, et je ne pouvais pas trop insister, sinon elle risquait de m'en vouloir

D'accord, j'accepte ce cadeau, mais alors je te le rendrais quand j'aurais les moyens d'avoir une dague. Que tu puisses la redonner à ton amie, ou alors comme simple souvenir.

Elle évoquait maintenant mon pouvoir, comment est-ce que j'allais faire pour lui expliquer ceci, alors que moi-même je ne comprenais pas tout.

C'est assez compliqué à expliquer à vrai dire. Mais disons que je peux invoquer des personnes, comme toi par exemple. Mais seulement si j'ai suffisamment de connaissances sur eux. Donc par exemple je pourrais invoquer un double de toi, mais si je t'ai suffisamment observée. Et d'ailleurs, c'est quoi ton pouvoir toi ?

Nous venions de franchir les portes de la ville, et je me devais d'aller à l'infirmerie, tandis qu'elle allait s'installer plus loin. Nous nous séparions donc, et j'allais en direction de l'infirmerie. Elle était installée assez grossièrement, en bois, et semblait très poussièreuse. J'allais donc m'installer à la sale d'attente, en attendant que quelqu'un s'occupe de moi.

Un médecin finit par venir vers moi, me demandant ce que j'avais. Je lui montrait ma jambe, qui était légèrement infectée, il comprit immédiatement ce qu'il s'était passé, et se mit à me soigner, en m'allongeant sur uune table d'opération.

Une heure plus tard, j'étais à nouveau debout, et je sortais de l'infirmerie, en remerciant mon médecin et les infirmières, qui s'étaient très bien occupées de moi. Je boitais encore légèrement, mais ça allait mieux, ma cadence s'accélérait, et en une dizaine de minutes, je rejoignis Hiryu.

Elle avait installé une tente, un peu en dehors de la ville, et j'observais un mannequin en paille sur le côté, sûrement utile pour s'entraîner. Je la saluais, et m'asseyait sur l'herbe.

C'est bon, j'ai été soignée. Je vois que tu t'es occupée en attendant. Tu as besoin d'une quelconque aide ?
Phryona Inasys
avatar

Pims : 5
Messages : 24

Re: Comment tuer un monstre

le Dim 26 Aoû - 16:59


Son pouvoir était donc l'invocation... Elle disait même qu'après m'avoir pas mal observée, elle pourrait faire un double de moi ! C'était incroyable ! Imaginez un peu, je pourrais peut-être me battre contre moi-même ! Et puis, si elle pouvait m'invoquer, ce serait une bonne chose pour sa protection. Maintenant qu'elle était ma disciple, il fallait que je l'aide du mieux possible !

C'est trop cool ton pouvoir ! Faut qu'tu réussisses à m'invoquer ! Et moi, j'peux couper des trucs à distance, comme si j'avais une épée invisible au bout d'mes doigts.

Après être arrivé à Garbel et laissé Phryona se faire soigner, je partis installer ce qu'il fallait pour l'entraînement. J'avais déjà quelques idées pour l'aider à se familiariser avec la lance et la dague.

L'elfe arriva une bonne heure plus tard, je finissais à peine les préparatifs. Je la saluai d'une main et finis de tailler le bâton qui servirait de lance. J'avais taillé le bout de manière à comprendre que cela était la pointe, bien que celle-ci était grossement réalisée, la rendant trop peu pointue pour pouvoir être utile.

Nan, c'est bon. J'finis tout juste. T'es en forme ? On va commencer par t'faire rapidement bosser les déplacements, faudra qu't'fasse ça souvent pour t'entraîner. Et puis, j't'aiderai à apprendre à manier tes armes. La dague, c'est du bonus, donc on va y aller à fond sur la lance. C'ton premier rempart.

Les explications faites, je l'aidais à se relever et lui montrai quelques positions de combat, et quelques jeux de jambes pour passer de l'une à l'autre. Je prenais à chaque fois soin de corriger ses mouvements pour les rendre proche de la perfection, et je ne cessais de lui répéter combien de fois, il était important lors d'un combat de faire attention à ses appuis et à sa position. Les déplacements étaient extrêmement importants, elle devait savoir comment en prendre avantage mais surtout comment ne pas se retrouver dépasser.

La fin de la journée était consacrée à la lance, je lui montrai comment la prendre en main, puis la fis essayer plusieurs types de coups. L'estoc, les coups de manche, etc... Elle allait ensuite devoir apprendre à jongler entre ces coups pour pouvoir devenir une bonne combattante... C'est ainsi que je lui montrais quelques jongles pour s'entraîner avec et se familiariser avec l'arme. L'entraînement tenait presque plus de celui des majorettes que des combattantes, mais bon !

Maint'nant que j't'ai tout montré, faut qu'tu t'entraînes tous les jours et que tu te muscles aussi. Mais ça, on verra demain. J'suis là encore quelques jours, après faudra que j'parte et qu'tu te débrouilles toute seule jusqu'à la prochaine fois. Alors bosse dur, hein ! D'viens la meilleure pour m'rendre fière !

Je lui adressai un de mes plus sincère sourire. J'avais beaucoup apprécié lui enseigné tout ça. C'était amusant, et voir l'elfe réussir de temps à autre amenait une grande satisfaction.

T'veux dormir ici au fait ? J'ai d'la place dans la tente, elle est magique !


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 539
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Comment tuer un monstre

le Lun 15 Oct - 22:34


Oh mais c'est super comme pouvoir ça, et puis surtout, ça a l'air super puissant, si c'est utilisé par quelqu'un qui maîtrise. Ce serait possible de voir une démonstration demandais-je complètement émerveillée.

A son expression, je compris que la journée n'était pas finie, et qu'à vrai dire, elle venait tout juste de commencer, bien que j'avais déjà enduré quelques peines aujourd'hui. Mais il fallait que je tienne, et que je lui montre que je ferais une bonne disciple, c'est pourquoi je m'assis docilement par terre et que l'on passa à un cours sur la théorie du maniement de la lance.

La théorie était quelque chose d'intéressant, en revanche, sans pratique, on était pas un combattant, et ça, Hiryu le savait très bien. Et c'est pourquoi seulement quelques instants après la théorie, nous passâmes à la pratique. Le premier exercice était un exercice portant sur les déplacements. Je me disais que l'exercice serait assez facile, puisque vu mon gabarit, j'étais assez souple et légère, ce qui me permettait des déplacements rapides et précis. En revanche, je ne m'attendais pas à des exercices aussi poussés, elle voulait que tout soit précis jusqu'au millimètre, mais à vrai dire, je la comprenais, une erreur, et c'était un muscle voir tout le corps qui en pâtissait, rien de plus dangereux.

Après l'entraînement portant sur les déplacements, il était temps de passer à la lance, l'arme qu'il fallait que j'apprenne à maîtriser afin de pouvoir me battre, et me défendre. J'écoutais donc avec attention ce qu'elle me disait, tout comme j'observais attentivement ce qu'elle me montrait. La lance n'était pas en super état, comme c'est elle même qui l'avait fabriquée auparavant dans la journée, mais ça suffisait pour un premier entraînement. En répétant les mouvements qu'elle me montrait, il m'arrivait de lâcher la lance par inadvertance, mais je la ramassais aussi vite qu'elle était tombée, et au fur et à mesure du temps, elle tombait de moins en moins souvent par terre, jusqu'à finir presque accrochée à ma main.

Après plusieurs heures d'entraînement, la fatigue commençait à se faire sentir, je tremblais de plus en plus, et ça se voyait, c'est pourquoi nous arrêtâmes alors que la nuit était sur le point de tomber. J'écoutais une dernière fois ce qu'elle me disait, avec un regard particulièrement passionné par rapport à tout ce que je venais d'apprendre au long de la journée.

Merci beaucoup pour aujourd'hui, j'ai beaucoup appris grâce à toi, et oui bien sûr, je continuerais de m'entraîner régulièrement, afin de progresser de façon exponentielle, et de ne pas perdre de niveau.

Je lui rendais son sourire, après cette dure journée de labeur, il était grand temps de se reposer.

Bien sûr, si ça ne te dérange pas, mais comment ça elle est magique ?

Une fois dans la tente, j'en profitais pour poser deux, trois dernières questions, avant qu'elle ne s'endorme.

D'ailleurs, je voulais savoir, la lance que tu m'as fait essayer tout à l'heure était en bois, mais dans quel matériau devrais-je prendre la mienne, puisque je ne pense pas que le bois soit le meilleur matériau existant en cas de combat réel. Et puis, tu me conseilles quelle taille de lance, puisque je présume qu'il en existe des différentes, et quelle forme ? Bien sûr, dit moi si tu ne peux pas y répondre, je pourrais sûrement demander à un forgeron à Calphéon.
Phryona Inasys
avatar

Pims : 5
Messages : 24

Re: Comment tuer un monstre

le Jeu 18 Oct - 19:39


Phryona était enthousiaste quant à mon pouvoir. Je me demandais bien pourquoi, je ne le trouvais pas des plus incroyables... Utile, c'était sûr, mais il y avait tant de magie plus grandiose que la mienne. Je n'allais cependant pas la décevoir comme ça. Acquiesçant de la tête, je m'empressais de lui montrer sur une branche assez épaisse. Je lançai ma cible en l'air, et lorsqu'elle retomba devant moi à un mètre, je la coupai nette.

L'entraînement terminé, je recevais les remerciements de Phryona. Je lui offrais mon plus beau sourire. Un sourire sincère. Rien ne pouvait me rendre plus heureuse que d'être ainsi récompensée pour mes efforts. Pendant un instant, je me voyais bel et bien comme une héroïne et pas l'arme qui l'accompagne.

Je lui proposais de dormir avec moi, et m'attendais à sa question. Je répondis alors simplement :

Rentre et tu verras !

Je la laissais faire, puis rentrais derrière elle. La tente était bien plus grande à l'intérieur qu'à l'extérieur grâce aux enchantements du technomage. Un tas de couvertures et d'oreillers servait visiblement de lit, tandis qu'à d'autres endroits étaient entassé des coffres remplis et des tas de trophées de chasse. Des haltères prenaient aussi de la place sur le sol. Je m'empressais de tout pousser pour faire de la place à l'elfe puis allait sortir de quoi dormir dans un coffre. Une large couverture trouvée au milieu d'ossements et d'outils d'entraînement, je la lançais en arrière.

J'te laisse mon lit s'tu veux. Moi, j'ai l'habitude de dormir par terre.

Je m'empressais de repartir dehors en réalisant que je n'avais pas préparé de feu avant d'être coupée dans mon élan par une question de ma disciple.

Pour le matériel... L'bois c'est l'plus classique, et c'est moins lourd, mais j'te conseille d'avoir une garde en métal. Tu pourras pas bloquer des épées avec du bois, t'vois ? Et puis la taille j'en sais rien j't'avoues. D'mande à Ayren, c'est l'forgeron d'Ordae ! Et j'crois que c'est bien l'seul forgeron qui vende des armes ici... Bref ! ... Ah, et pour la forme, il y en a plein ! La lance classique c'est bien mais ça te permet de faire que de l'estoc, c'pas cool quoi. Donc un truc avec une lame au bout c'pas mal, plus de possibilités.

Les armes et le combat... Voilà bien les seuls domaines sur lesquels je pouvais tenir une conversation intelligente et donner des informations et conseils.
Je courus m'occuper du feu et le reste de la soirée jusqu'à tant que l'on se couche se résuma en des bavardages autour du feu et de la nourriture.

Dès le matin, on retournait à l'entraînement, et je fis la musculation avec elle. La journée changeait entre déplacement, lance et dague, tout comme les jours qui suivirent. Une routine s'était installée et c'est au fil des exercices que j'appris à connaître l'elfe. Ce n'est qu'au bout de cinq jours que je choisis de partir. Il était temps de bouger, la chasse me manquait.

C'était cool 'Yona ! J'espère qu'on va s'revoir ! Continue d't'entraîner et la prochaine fois qu'on s'voit t'as intérêt à avoir maîtriser ce que j't'ai appris !

Je nous voyais déjà sur les routes, chassant ensemble... Mais jusque-là, elle devait devenir plus forte. Je disparais avec mon perçant, jetant une dernière pensée à l'elfe et une prière au destin pour nous laisser nous réunir à nouveau.


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 539
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Comment tuer un monstre


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires