Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Jeu 17 Mai - 5:23


Ordae n'était pas connue pour son parfum agréable, ni pour sa technologie avant guardiste. De même les idées étaient arrêtés sur des notions moyen-âgeuses. Les principes de tolérance étaient pour autant dire inexistant. Mais pour les animaux, cet endroit était une sorte de paradis, nourriture à volonté dans différents états de décomposition,. Et si la nourriture n'était pas satisfaisante, il y avait toujours les rats. De plus ces odeurs désagréables pour les humains étaient un labyrinthe d'informations pour les animaux. Où aller, où ne pas aller, où trouver à manger etc... C'était aussi le lieux idéal pour être un simple animal sans contraintes. À la condition de savoir filer vite. Parce que s'ils n'étaient pas comestible alors ils étaient des nuisibles. Et il ne fallait même pas parler des créatures autres qu'humaines. Il avait évité le lynchage public alors qu'il voulait juste acheter un peu de viande.

Aujourd'hui, il était un renard et rien de tel que le paradis des animaux pour pouvoir profiter de sa vie d'animal. Alors qu'il faisait ses courses, il avait entendu une femme vanter les mérites des fourrures, Elle avait aussi ajouté que la fourrure la plus soyeuse était celle du renard et que la ressentir sur soi était un délice quasi divin.

Naturellement, il n'en fallait pas plus pour éveiller sa curiosité. Aujourd'hui il serait un renard, ce qui voudrait dire pour tous ceux qui auraient le courage de lire ces lignes, que lorsque Marc s'exprimera il glapira. Mais pour tous ceux qui N'ont pas pris renard en option, entre-monde vous propose la version sous-titrée française.

Le nouveau renard slalomait habilement entre ruelles et étals. Son odorat lui permettait de découvrir quels endroits étaient sécuritaires, et lesquels grouillaient d'humains. Dans la gueule, il avait un pigeon. Ce volatile avait tenté ses instincts de chasseurs, il était maintenant temps de trouver un coin où le savourer.

Ah parfait, il y avait un soupirail ouvert par là, il pourrait tranquillement déguster son pigeon. Juste pour s'assurer de la sécurité des lieux il renifla de nouveau l'air. Oui bien abandonné... Par contre, il y avait une autre odeur à proximité de la forte odeur humaine, mélée à toutes ces odeurs de nourriture. Un marché, un marché humain. Les voix se mélangeaient autour de lui, trop fortes pour être comprises. D'autant plus qu'il devenait vraiment ardu de comprendre la langue commune quand il était un animal. Mais le marché n'était pas ce qui l'intéressait. Il y avait un congénère près du marché bien que l'odeur... même familière, était un peu différente de celle d'un renard.

Finalement son repas pouvait attendre, il le cacha derrière le soupirail et se dirigea vers le marché, curieux. Cette odeur, où l'avait-il déjà sentie? Il était maintenant très près des humains et il redoublait d'effort pour ne pas être vu. Leur présence faisait naître en lui un sentiment de crainte justifié par ce qu'ils lui feront s'ils devaient l'attraper.

Là au bout, c'était Lya! Voilà d'où venait cette odeur! La Kitsune se trouvait près du boucher, sous sa forme animale elle aussi. Il avait toujours des pièces délicieuses celui-là!

Habilement, il se faufila sous les stands, attendant que les humains regardent ailleurs pour passer. Finalement, il fut enfin à proximité et tout doucement pour ne pas être entendu par les humains.


-Coucou Lya! Alors ça va mieux ta patte?
Marc Fiori
Prêtre de Ho'una
avatar

Masculin Titre : Guide, Scarabée, Dies Ho'una

Race : Humain
Statut : Acolyte
Pims : 100
Messages : 352
Titre débile : Pataboum,Navioooon!

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Jeu 17 Mai - 19:48


Un léger souffle avait fait frémir les rideaux blancs en lin accrochés à la fenêtre et avait caressait ma joue, me faisant frémir avant que je ne me réveille. J'ouvrais les yeux pour voir ma chambre ... enfin ... le placard qui me servait de chambre plongée dans une légère pénombre.

Je pose les pieds sur les planches de bois fraîches et me relève pour rejoindre la cuisine.


Je m'étais réveillée avec une faim de loup ... Plutôt ironique pour une Kitsune.

Mon oncle dormait dans une mare de sang, les restes de son ... repas gisait sur le sol.
L'odeur était infecte et ma faim s'était brusquement évaporée. J'avais traversé ce qui servait de cuisine pour boire ... l'eau avait un goût acre ... Ce maudit taudis qui nous servait de demeure m'oppressait.

Kermit avait finalement décidé de se réveiller et me jeta un regard comateux avant de me demander si j'en voulais, désignant le cadavre au sol.

- Sans façon, merci. Et , ne le laisse pas trainer trop longtemps ... je veux pas que la maison soit envahit par les vers.


J'observe quelques instant mon oncle qui tangue comme un peu avant de s'effondrer sur une chaise, la tête posée sur la table et un léger ronflement

Je soupire et pose une couverture sur ces épaules avant d'aller me laver un peu.

Passant une simple tunique agrémentée d'une ceinture en cuir pour souligner ma taille fine , mes sandales , je sors de la maison, respirant plus sereinement l'air frais du matin.

Je me promène dans ces ruelles si familières, saluant quelques connaissances me dirigeant vers la place centrale. Au détour d'une rue alors que je regardais le vol des pigeons s'enfuyant au dessus des toits, je me cogne contre quelqu'un. J'ai l'impression qu'il s'agit d'un mur tant le torse face a moi et dur et grand et la surprise mélangé à la brutalité de cette rencontre involontaire me fais basculer en arrière. Un bras puissant passe sous mon dos et me colle contre le torse auquel il est rattaché. Un grand rire de gaillard raisonne  alors que je suis encore cambré.


- Je le savais que tu me tomberais à nouveau dans les bras ma belle.


Je n'ai pas besoin de relever la tête... je sais sur qui je suis tombé... Gaston ... punaise... !!!

- Disons plutôt que tu m'as percuté pour être exacte.


- Pourquoi le nier mon chaton ? Tu fais la fière devant du public mais on sait bien tous les deux qu'en privé, tu ne peux me résister ?

- D’où te sort cet excès de bêtise ?



- De confiance, veux tu dire  !! Allons Lya, je veux bien passer sur tes ... humiliations passées et t'offrir une nuit  de rêve avec moi.



Ce bougre se pencha sur moi, passant son autre main sur ma nuque et me força à approcher mon visage. Il avait l'avantage de la force et mes vaines tentatives pour le repousser étaient infructueuse. Je criai pour qu'il me relâche qu'il arrête, il se contenta de rire et plaqua sa bouche sur la mienne, me bloquant contre lui.

SALE ENF-


Il osa même insinuer sa langue dans ma bouche. Et bien ... puisque tu t'approche trop , subit.


J'attrapais sa lèvre inférieure et a son regard il cru que je lâchais prise. Erreur. Lui souriant d'un air coquin, je mordis sa lèvre jusqu'à sentir le goût du sang sur ma langue.
Il hurla de douleur me lâchant pour poser ses mains sur sa bouche et j'en profitais pour filer. Il cria derrière moi mais je ne pris pas la peine de me retourner pour l'écouter. Je devais partir et vite car cet idiot était tenace.



Je me cachais derrière un muret et me dévêtis rapidement pour me transformer et après avoir pris mes vêtements entre mes crocs, je fila silencieuse et furtive. Gaston passa devant la ruelle sans me voir, me cherchant du regard, la lèvre encore un peu ensanglantée.

Relevant mes oreilles j'écoutais les bruits de la rue pour vérifier qu'il était bien parti et sortie de ma cachette pour me diriger vers le marché.  Je me cachais au maximum mais une odeur alléchante de viande rôtie me fit tourner la tête vers le bûcher.  J'en avais l'eau aux babines ...

Un murmure , cependant me fit tourner la tête.



-Coucou Lya! Alors ça va mieux ta patte?

Un renard glapissait dans ma direction. D'où sortait il ? Il ne me semblait pas le reconnaître.  Et son odeur n'était pas celle d'Alice la renarde. Méfiante, je m'approcha un peu du renard et renifla son odeur qui me semblait pas si inconnue mais je n'arrivais pas à y mettre un nom dessus.


J'émis un grognement.

- Qui es tu ??


Signature:
" Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir." Tranches de vies libertines - Denis Grattepain



Mon tatouage:
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 10
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 329
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Ven 18 Mai - 4:00


- Qui es tu ??

Ah oui, c'était vrai, il n'était pas exactement lui-même. S'il en avait été capable, il aurait probablement plaqué sa patte sur son front.

-C'est moi Marc, on a chassé le Vélociraptor ensemble.

Maintenant qu'il était plus proche, il pouvait sentir une odeur qui fit monter des impressions désagréables en lui, suivi de certains souvenirs qui ne pouvaient être que qualifiés de franchement désagréables et un nom... Gaston.

Il avait fait sa connaissance en Ordae sous une forme animale anthropomorphe, et en quelques paroles de chansons il avait réussi à rameuter une bonne partie de la ville avec torches et fourches. De plus il avait aussi été le dernier à le lâcher durant sa fuite. Aux petites heures du matin. Sous sa forme animale même rengaine, ou parce qu'il lui fallait sa fourrure ou sa tête comme trophée ou pour frimer devant ses admirateurs sur sa maîtrise du tromblon.

Sous sa forme humaine... Marc était ce qu'on pouvait appeler un prédateur. Démarche souple, pas assuré et posture droite. Il avait l'habitude du danger et faisait partie de ceux qui en avaient triomphé, et ça se voyait. C'est ce que les gens appelaient son charme naturel, son aura... Son aimant à Gaston... Parce que le grand brun se voyait aussi comme un prédateur et quand un autre prédateur se présentait dans son territoire, eh bien il montrait les crocs.

Il est vrai que cet idiot possédait un leadership innée et qu'il était capable de percer sa cible de trois balles avant que celle-ci ne se rende compte qu'elle était en joue. Mais ce n'était pas son trait le plus détestable. Non, Gaston était fort et endurant. Il était capable de soulever un banc en bois massif avec ses occupants et de le lancer à trois mètres devant lui. Il était dieu merci aussi lent dans ses déplacements que dans ses idées. Ce qui en faisait le Punching-ball idéal. Et son endurance allait croissante, chaque raclée durant plus longtemps.

Et quand Marc était une femme, eh bien cet idiot l'intégralité automatiquement dans son harem imaginaire, et son endurance prenait un tour pour le moins cauchemardesque. Il l'enlaçait, laissait ses mains se baladait, parlait de la chance qu'elle aurait de se marier avec lui tandis qu'elle se débattait et tambourinait contre lui. Maintenant, imaginez que quelqu'un laisse trainer ses mains sur vous, que vos coups dont la force est augmentée avec le fait que, un vous pesez moitié moins que normalement et que deux c'est plus la panique que le talent contrôlé qui vous fait attaquer ainsi, ne semblent pas l'ébranler outre-mesure. Que cette panique devient une terreur incontrôlable et que par chance vous arrivez à vous enfuir vous sentant plus salie qu'après être tombée dans la fange d'un charognard.

Mais pour ne rien améliorer, Gaston était un chasseur et possédait un titre perçant. Ce qui voulait dire qu'il ne se contentait pas d'Ordae, non on pouvait le trouver n'importe où ! Et quand il ne voulait pas prouver sa supériorité à la chasse, il cherchait à montrer sa supériorité autrement. Et ses règles pour les femmes et les animaux ne se limitaient pas qu'en Ordae. Alors telle une malédiction, il était tombé encore et encore et encore sur Marc dans ses différentes apparences. Et il avait gagné l'insigne honneur d'être son punching-ball sur lequel il n'avait aucun scrupule à se déchaîner. C'était aussi la raison pour laquelle il était le plus souvent un homme humain. Punching-ball Gaston était beaucoup moins cauchemardesque que Chasseur Gaston et Irrésistible Gaston.


-Gaston hein?

Ses oreilles étaient couchées en arrière et on pouvait entendre un grognement. Son pelage était herissé.

-Qu'est ce qu'il veut aujourd'hui ? Ta fourrure ou ta main?

Marc Fiori
Prêtre de Ho'una
avatar

Masculin Titre : Guide, Scarabée, Dies Ho'una

Race : Humain
Statut : Acolyte
Pims : 100
Messages : 352
Titre débile : Pataboum,Navioooon!

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Ven 18 Mai - 15:57


Le renard me jeta un regard légèrement blasé avant de rétorquer :

- C'est moi Marc, on a chassé le Vélociraptor ensemble.

Je penchais légèrement la tête sur le côté , surprise et tourna autour de lui pour l'observer. Il ressemble à un renard des plus classique quoi qu'un peu plus grand que moi et plus musclé aussi.
Je secoue la tête, faisant virevolter mes 6 longues queues d'un geste gracieux.

- Marc ?! Désolé ... je ne savais pas que .. .tu pouvais te transformer ! Tu es ... métamorphe ?

Mais nous fûmes couper par le bruit pesant d'une paire de bottes noires à grosses boucles argentés qui se tint devant le stand sous lequel nous nous tenions. Je me plaquais un peu sur le sol et Marc baissa les oreilles grognant un peu.

- Gaston hein ? Qu'est ce qu'il veut aujourd'hui ? Ta fourrure ou ta main?

Je ne pus m’empêcher de rire malgré la surprise.

- La main ... Il ne m'a jamais vu sous cette forme. Je préfère rester discrète ici. La chasse est une des principales activités du secteur. Entre la viande et la fourrure ... Mais Tu connais donc aussi Gaston ?


Je me demandais dans quelle circonstance, il l'avait rencontré. Mais Gaston n’arrêtait pas de crier mon nom, me cherchant du regard. J'étais mal à l'aise et il fallait pas qu'on reste ici. S'il nous voyait, il voudrait nous faire la peau ... et je tenais à ma peau et à mes 6 queues aussi ...

- Il vaudrait mieux qu'on ne reste pas là ... Gaston pourrait nous trouver et je suppose que tu connais ces talents de chasseurs ...


Je frôlais son flanc avec mon museau pour attirer son intention et du regard, lui indiquer une ruelle un peu plus loin par laquelle filer.

J'avais tellement faim et j'aurais pu attraper un de ces poulets rôties avant de filer mais avec Gaston se promenant dans les parages, mieux valait rester discret et éviter d'attirer l'attention...


Signature:
" Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir." Tranches de vies libertines - Denis Grattepain



Mon tatouage:
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 10
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 329
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Sam 19 Mai - 0:07


Le renard se concentra sur les paroles de l'homme aux bottes que personne d'autre que lui n'avait. L'homme beuglait le nom de Lya oscillant entre insultes et amusement du fait qu'elle était folle de lui et jouait les difficiles. Mais oui Gaston, tout le monde t'adore et t'admire. Le renard cessa de se concentrer, les paroles de l'humain étaient une insulte pour ce qui ne faisait pas semblant d'avoir une cervelle, et il les laissa redevenir des sons incompréhensible. Au moins le chasseur ne les avait pas vu.

- La main ... Il ne m'a jamais vu sous cette forme. Je préfère rester discrète ici. La chasse est une des principales activités du secteur. Entre la viande et la fourrure ... Mais Tu connais donc aussi Gaston ?

Il acquiesça, une sorte de profonde lassitude l'envahissait.

- Malheureusement oui. Et sous toutes ses facettes... L'un des "avantages" d'être métamorphe.

La kitsune regardait nerveusement dans la direction du grand brun, Elle devait sûrement avoir envie de se laver à l'acide chlorhydrique pour ne plus sentir le contact de ses doigts sur sa peau.

-- Il vaudrait mieux qu'on ne reste pas là ... Gaston pourrait nous trouver et je suppose que tu connais ces talents de chasseurs ...

Elle frôla son flanc avec son museau pour lui indiquer une ruelle. Une excellente idée, plus loin ils seraient de ce géant et de son tromblon, plus en sécurité il se sentirait.

Avec un maximum de discrétion il se glissa d'étals en étals, la ruelle était juste à côté. Plus qu'un petit pas et... bang! Le mur en face explosa. Pas le temps d'être surpris il plongea vers la kitsune. Bang! Et la poussa vers le côté ! Bang. Trois coups. Il n'eut pas besoin de se retourner pour voir les cruels yeux verts. Le chasseur Gaston avait trouvé deux nouvelles proies. À l'heure actuelle il était en train de recharger
.

-Lya... Cours!
Marc Fiori
Prêtre de Ho'una
avatar

Masculin Titre : Guide, Scarabée, Dies Ho'una

Race : Humain
Statut : Acolyte
Pims : 100
Messages : 352
Titre débile : Pataboum,Navioooon!

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Mar 22 Mai - 16:12


Marc et moi filèrent discrètement vers la ruelle que je lui avais indiqué mais alors que nous tournions pour nous y engager, le mur explose littéralement à coté de nous, me faisant bondir en arrière, effrayée.

Mais Marc, plus rapide me repousse alors qu'une balle siffle à proximité de moi, me manquant de peu.
Gaston tire 3 fois sur nous, heureusement sans nous atteindre mais de justesse.

Marc me crie de courir et malgré mes jambes qui tremblent , je déguerpis, filant dans la ruelle à toute allure, laissant mes vêtements tomber au sol, ne prenant pas le temps de les récupérer... m**de ...

La peur me serre le ventre et je cours , Marc sur mes talons. Nous nous enfonçons de plus en plus dans les petites ruelles, Gaston à nos trousses tirant plus ou moins proche de nous. Combien de temps va t-il encore nous poursuivre ? Il est vraiment tenace.

Nous arrivons face à une intersection ... à droite ou à gauche ?

- Nous devrions nous séparer. Il suivra qu'un seul des deux et l'autre pourra faire en sorte d'arrêter Gaston.

Du museau je lui montre la droite, et moi je file à gauche. Ma voix est resté ferme quand j'avais parlé à Marc, mais maintenant qu'il n'était plus là, une peur instinctive se distillait dans mes veines. J'avais peur des chasseurs. J'avais peur des armes blanches et des armes à feu... Je n'en avais que trop tâté plus petite et c'était une peur irrationnelle qui me faisait courir plus vite malgré mes pattes douloureuses. La peur me resserrer la gorge et me faisait haleter.. qui plus est, je connaissais les capacités de Gaston. Il ne lâcherais pas prise tant qu'il n'aurait pas réussi à attraper sa proie. En amour comme à la chasse , il était terriblement tenace.

Je tourna la tête derrière moi, me demandant qui Gaston avait suivi. D'un coté, j’espérais que Marc soit sain et sauf ... mais la peur qui pesait dans mon ventre comme une brique me faisait dire que je n'avais pas envie de me faire rattraper par le chasseur. Je ralentis ma course, à bout de souffle et me retourne pour écouter, les oreilles à l'affut du moindre bruit.

C'est étrangement silencieux ... trop silencieux ... trop pesant ... comme si ...

BANG

Le coup de fusil fut brutal , le son me vrilla les tympans, mais plus encore lorsque la balle qui se figea dans mon épaule. Je n'eus même pas le temps de hurler de douleur, que déjà Gaston sortait de derrière un mur, son tromblon pointé sur moi, prêt à tirer.
Sous l'adrénaline et la peur, je pus plonger sur le coté, derrière un ensemble de caisse alors que la balle ricochait sur le sol pavé là ou je me tenais il y a encore quelques secondes.
Je tombe lourdement sur le flanc, tachant le sol et ma fourrure d'écarlate.

- Alors mon beau ... on essaye de fuir ? Tu ne voudrais pas plutôt te laisser faire ! Tu ferais un magnifique trophée et tes queues me rapporteraient gros !!

J'ai tellement mal que je commence à voir flou ... je rampe un peu pour essayer de me cacher ... mais il n'y a nulle part ... et le bruit de pas de Gaston est assourdissant...
Je serre les dents ... je dois faire quelque chose ... je veux pas mourir comme ça ... sur les pavés gris et froids ...


Signature:
" Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir." Tranches de vies libertines - Denis Grattepain



Mon tatouage:
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 10
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 329
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Mer 23 Mai - 8:36


S'il avait été humain, il aurait eu une idée, il lui suffisait d'observer le terrain, la configuration des éléments, n'importe quoi! Il trouvait toujours un moyen de retourner la situation. Mais voilà, il n'était pas humain, et son instinct lui hurlait de fuir, fuir les humains se trouver un terrier où se cacher et chasser ensuite. À part que, contre son instinct, il se forçait à regarder tout autour durant leur fuite, au lieu de se servir de son museau pour repérer un chemin à l'odeur sûre. Il put donc voir Lya lâcher ses vêtements en detalant, le regard terrifiant du chasseur alors qu'il les remettait en joue. Les différents étals alignés tandis qu'ils fuyaient à toute allure. Le petit chien dévoré par les rats au niveau de l'intersection, le collier indiquant qu'il avait appartenu à quelqu'un. Puis les fenêtres sur le chemin de droite et une rangée de caisse. Mais une chose était sûre, le bruit des bottes avait cessé.

Il s'arrêta confus et renifla autour de lui. Lya lui avait dit de prendre à droite et elle prendrait à gauche. Mais où était passé Gaston? Pourquoi il devenait si difficile de réfléchir ? Et pourquoi restait-Il si près des humains. Il devait s'éloigner, se trouver un endroit où vivre. Et où était passée la kitsune ?

Lya! Il devait la sauver... Mais comment ? Comment trouvait il des plans étant humain ? Il revisionnait ce qu'il avait vu. Lya avait lâché ses vêtements avant de partir. Mais pourquoi portait elle des vêtements, il n'y a que les humains qui portent des dépouilles d'animaux... Et puis, comment pourrait elle les mettre... Son autre... forme. Oui Lya avait une autre forme.

Si elle prenait son autre forme, le chasseur ne tirerait pas dessus! Mais elle cachait son autre forme. Donc peut-être qu'une autre humaine pourrait ne pas se faire tirer dessus. Mais qui?

Lui? Il était autre chose qu'un renard ou l'était-il? Si tel était le cas... Il devait essayer!

Il se faufila jusqu'à la fameuse ruelle et saisit les vêtements entre ses dents, l'odeur d'humain dessus manquant de le faire fuir. Il se glissa derrière un tas de boîte et imagina devenir une humaine.

D'abord des sensations, des odeurs, des formes qui violemment devinrent plus complexe et plus détaillés, en parallèle il sentait ses sens s'atrophier. Comme si le monde perdait en saveur, son sens du toucher lui devenait beaucoup plus prononcé et sa vue... Changeait. C'était comme ce que les gens appelaient une vision en tunnel.Il voyait son grand angle retrecir et le monde qu'elle apercevait prenait du relief. Elle était capable d'estimer les distances sans son odorat.

Mais du reste, elle porta ses pattes à son crâne, et se mit à pousser un grognement qui devint une voix humaine dans le registre soprano qui devait bien être charmant quand elle n'était pas en train d'agoniser. Car son esprit se remplissait, souvenirs, concepts, moralité, science, calculs, littérature. Elle avait l'impression que sa tête allait s'ouvrir en deux tant son esprit s'ouvrait. Elle resta à sangloter encore un peu en ramassant ses vêtements. Elle devait sauver Lya, et elle avait un plan.


***

Le chasseur tenait la kitsune en joue et se préparait à accrocher un nouveau trophée à son mur. Soudain une jeune femme se mit en travers ignorant complètement le chasseur.

C'était une jeune femme à la chevelure flamboyante lui redescendant jusque dans le creux du dos. Elle portait une simple tunique contrastant avec sa peau claire. La ceinture était attachée à sa taille de guêpe permettant d'accentuer les courbes de ses hanche et celles de sa gorge. Le tout était dominé par un visage angélique ou deux yeux chocolat aux longs cils semblaient briller d'une flamme intérieure.

-Paupiette tu étais ici!

[i]Elle se pencha sur l'animal et lui murmura à l'oreille.


-Je sais que mon odeur a changé, mais c'est moi! Maintenant que ta main est sauve, occupons nous de ta fourrure.

Elle passa un collier avec une médaille au nom de Paupiette sur le cou de la Kitsune.Attaché à ce collier était une laisse qu'elle tenait en main.

-Vilaine Paupiette! T'enfuir sans ton collier ! J'étais morte de peur! Et si quelqu'un t'avais fait du mal!

Elle tourna son regard vers le chasseur qui tâchait tant bien que mal de cacher son tromblon dans son dos.

-Et vous! Je vous remercie d'avoir retrouvé ma Paupiette chérie. Je ne sais pas ce que j'aurais fait s'il lui était arrivé quelque chose!

-Ah euh... Oui oui c'est exact. J'ai retrouvé votre animal de compagnie et n'ait absolument pas cherché à lui tirer dessus mademoiselle ! Et maintenant qu'il est avec vous je dois retourner chasser de bien terribles créatures.

Il se dirigeait vers la sortie d'un pas pressé.

-Attendez, ne puis je pas connaître le nom de mon bienfaiteur ?

-G...Gaston mademoiselle !

La jeune femme fit une révérence.

-Quand à moi je me nomme Nina Sanchez Alvadero Catalans y Gomez. Princesse du Millésime.

P-princesse?

Le chasseur devenait pâle et commençait à reculer. Elle se saisit de son bras et le tira vers elle.

-Je vous en prie, venez prendre le thé dans mon palais,

-Je.. j'aimerais beaucoup... mais... de terribles monstres.

-Je suis sûre qu'ils seront encore là après le thé!Eh bien Paupiette? Pourquoi tu ne bouges pas?

La jeune femme s'accroupit près de l'animal.

-Quelle est cette tâche rouge?

Un cri de fillette se fit entendre tandis que le grand chasseur prenait la poudre d'escampette au grand galop.

-Hahaha! Espèce d'idiot va. Bon à nous deux

Elle détacha le collier et observa la blessure puis palpa le poitrail et l'abdomen de la bête.

-La balle a.ripé un peu l'os mais aucun organe n'a été touché! Par contre il va falloir l'extraire. Alors... Véto ou docteur?
Marc Fiori
Prêtre de Ho'una
avatar

Masculin Titre : Guide, Scarabée, Dies Ho'una

Race : Humain
Statut : Acolyte
Pims : 100
Messages : 352
Titre débile : Pataboum,Navioooon!

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Jeu 24 Mai - 10:31


Gaston raffermit sa prise sur son arme, le plaçant devant son oeil droit, me regardant avec cette lueur meurtrière que les bipèdes arrivaient si bien à avoir ... Un frisson glacé traversait mon dos alors que je commençais à avoir froid et à trembler de tout mon corps ... La douleur à l'épaule était lancinant et je donnais quelques coups de langues sur ma plaie mais le sang se répandait autour de moi comme un halo écarlate ...

J'étais tout à coup très lasse et malgré ma peur qui me tétanisait, j’espérais surtout que Gaston viserais juste pour me tuer d'un coup et qu'il ne ferait pas durer son "plaisir". Je me demande si Marc avait réussi à s'enfuir loin d'ici ... C'est dommage , j'aurais aimé en savoir plus sur lui.

Mais ... alors que je posais ma tête contre le sol, épuisée de lutter contre la douleur, une voix féminine perturba le silence qui s'était installée dans ce silence douloureux.

- Paupiette tu étais ici!

Pau ... piette ? Qu ... quoi ?

Une femme à la chevelure rousse s'approcha de moi. son odeur ... mais ... ce sont mes vêtements ... ? Marc ... ?

- Je sais que mon odeur a changé, mais c'est moi! Maintenant que ta main est sauve, occupons nous de ta fourrure.

Il ... il est revenu ... ?

Le brouillard qui m'entourait devenait de plus en plus dense et j'avais du mal à rester concentrer sur ce que disais Marc .. enfin .. elle.
Quelques paroles filtraient tout de même

-Vilaine Paupiette! T'enfuir sans ton collier .... remercie d'avoir retrouvé
... pas cherché à lui tirer dessus nom de mon bienfaiteur ?

Je sentis qu'on me passais quelque chose autour du cou et je grogna faiblement ... je n'aimais pas être enchainée ... mais ... C'était Marc qui avait fait ça ... il avait un plan ... je devais lui faire confiance ...

Ils parlèrent encore un peu et Gaston semblait être de plus en plus gêné. Il finit par s'enfuir tandis que la demoiselle rousse criait en voyant l'état de mon épaule . Son cri était assourdissant et je ferma les yeux en baissant les oreilles.

Elle tâta un peu mon épaule, mon abdomen m'arrachant un gémissement de douleur. Mais heureusement elle me retira le collier et , penchait au dessus de moi , murmura :

-La balle a.ripé un peu l'os mais aucun organe n'a été touché! Par contre il va falloir l'extraire. Alors... Véto ou docteur?

Je glapis ce qui pouvait se traduire par "véto" . C'était assez idiot, Marc ne pourrait pas le comprendre .... et vu que de me retransformer pourrait aggraver la situation ... et dans mon état ... avec tout le sang que j’avais perdu, je n'en avais plus la force de redevenir humaine ...

Je regardais Marc, rassurée par son regard chocolat que je percevais encore à travers mon brouillard cotonneux, mais trop épuisée, je finis par m'évanouir, la tête retombant lourdement sur les pierres dallées du sol.


Signature:
" Beaucoup se perdent dans la luxure, Moi j’ai choisi de m’y épanouir." Tranches de vies libertines - Denis Grattepain



Mon tatouage:
Lya
avatar

Avatar © : Manga : Pulse // Personnage : Lynn

Féminin Suivi : Fiche du Perso // Feuillet de Vie

Titre : Lin

Race : Kitsune
Pims : 10
Notes : Kermit Hellyeme est mon Oncle !


Messages : 329
Titre débile : Petite Loutre / Lya-senpai (oui oui :3)

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]

le Jeu 24 Mai - 18:33


Comprenait- elle seulement ses paroles? Et la croyait-elle seulement ? En réalité les plaintes de la kitsune quand elle avait palpé son corps l'inquiétant grandement, cela dit, ce dont avait besoin la blanche créature était de se détendre. Se faire soigner aussi, mais la panique n'était pas des plus indiqué non plus. L'animal finit par perdre connaissance. Sa respiration était difficile et encombrée. Il fallait vraiment lui trouver un docteur de toute urgence non un vétérinaire. Les docteurs ne s'occupaient pas des animaux. À part si...

Bien avant de la déplacer, il fallait contenir l'hémorragie. Un bandage ferait l'affaire, mais elle n'avait pas pris son badge et celui de Lya était verrouillé. Il y avait toujours l'option de se servir de ses vêtements, mais ils n'étaient pas à elle de plus, elle devait aussi acquérir du bois et de l'alcool. In for a penny, in for a pound.

Elle n'eût pas de difficulté à trouver de la charpie, l'alcool était entreposé dans les cuisines d'une auberge. Pour le bois, elle dût briser une caisse, mais bientôt la kitsune se retrouva avec un bandage digne de ce nom.

Bon il était temps de voir Doc


[Fin du rp]
Marc Fiori
Prêtre de Ho'una
avatar

Masculin Titre : Guide, Scarabée, Dies Ho'una

Race : Humain
Statut : Acolyte
Pims : 100
Messages : 352
Titre débile : Pataboum,Navioooon!

Re: Renard par ci, renard par là. [PV Lya]


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires