[Tern] Appartement de Kaname KUMIKO

le Sam 28 Avr - 20:50


Nous sommes le 28 avril, j’ai signé mon bail pour louer mon premier appartement, il se trouvait en plein centre du quartier de Tern, non loin de chez mes parents et du reste de la colonie. Oui, il a fallu attendre que j’ai 27 ans passé pour quitter le cocon familial mais les études et tout le reste m’ont pris du temps enfin surtout me trouver un petit boulot stable qui me permet plus tard de vadrouiller un peu partout et de payer mon loyer !

Mon travail consistait à donner des cours de physiques à de jeunes ados, 15h par semaine et si besoin j’avais mes extras au bar si nécessaire, être une succube à un avantage certain, connaître le monde de la nuit qui était l’endroit idéal pour chasser et nous nourrir, enfin ça c’est une autre histoire !

Aujourd’hui j’emménage dans une nouvelle construction un peu unique à Tern qui essaye de changer un peu, c’était une construction Tree House, c’est à dire, ces fameux bâtiments végétalisées, écodurable, écortruc et écomachin. Oui j’ai eu le coup de coeur pour ce bâtiment atypique avec des cases et autres balcons avec une vue imprenable sur toute la cité.C’était un petit brin de verdure dans tout ce bitume, c’était mon oasis et le point de départ de cette nouvelle vie, et cet oasis se trouvait au 7ième étage, plein Sud-Ouest, parfait pour le soleil, je n’étais pas un vampire donc j’aime le soleil, il ne faut pas tout confondre, je préfère prévenir certains s’emportent trop facilement à mon goût !

Que dire de ma demeure mise à part qu’elle a trop la classe ? Il allie modernité et végétal ! Je voyage dans mon propre appartement, je pense que je vais faire un câlin à l’architecte qui a inventé ce concept, enfin pour résumer c’était un 3 pièces car j’avais envie d’un bureau spécial pour toutes mes recherches mais décrivons cet appartement tel un agent immobilier ! (voir les images ci-dessous)

Enfin quoi qu’il en soit, je suis enfin prête pour partir à l’aventure, profiter de plus avoir mes parents sur le dos, ni mes frères. Je peux enfin espérer en savoir plus sur ces miroirs et aujourd’hui, c’est un jour nouveau…
Appartement 707 - 7e
IMMEUBLE GREEN
On peut sentir l’odeur du bois encore, bois de santal même, on s’y sent facilement bien même si au début on a l’impression que c’est trop neuf et qu’on veut rien toucher mais après ce premier obstacle fait, on peut s’installer sur le canapé et profiter de la jolie vue sur la cité. L’ambiance générale l’appartement est le rapport face à la nature, toute personne qui rentra dans cet appartement ne voudra plus jamais y sortir, surtout en ma compagnie !
  • F3
  • 73m3
  • Ecolo
  • Bois
  • Lumineux
  • Fen-shui
  • Calme
  • Moderne
  • Balcon
  • Parking
Informations
Intitulé : On peut sentir l’odeur du bois encore, bois de santal même, on s’y sent facilement bien même si au début on a l’impression que c’est trop neuf et qu’on veut rien toucher mais après ce premier obstacle fait, on peut s’installer sur le canapé et profiter de la jolie vue sur la cité. L’ambiance générale l’appartement est le rapport face à la nature, toute personne qui rentra dans cet appartement ne voudra plus jamais y sortir, surtout en ma compagnie !
Informations
En courstitre ft. ...
titre ft. ...

Achevéstitre ft. ...



Salon

salon avec home cinéma et vue sur la cité, quoi rêver de mieux ? Un canapé 3 places avec méridienne pour les futures soirées cinéma en perspective entres amis ou plus allez savoir...

Salon

Curiosité architecturale, une petite blibliothèque avec un petit bureau derrière le canapé, une sorte d'annexe. Parfait pour regarder la télé tout en lisant dans ce mini bureau.



Salle à manger

Une grande table pour acceuillir tout le monde, parfait pour les apéro dinatoire !

Bilbliothèque

Une petite partie de mes livres ou autres ouvrages qui parlent des miroirs et autres mystères de ce monde


Chambre

Bon une chambre standard quoi... un lit, des oreillers, des couettes, enfin vous avez compris quoi, c'est l'endroit où je dors !

Bureau

Mon antre, mon lieu "secret" où je fais mes recherches à pas d'heures de la nuit, tout est consigné et archivé, normalement il y aura jamais le feu dans cet appartement... enfin je l'espère !



Cuisine

Une cuisine moderne avec four, plaque à induction, micro-onde, enfin tout ce qu'il faut  mais promis ce n'est pas une cuisine Ikea !

Salle de bain

Une grande douche, un grand lavabo, limite parfait pour la vie à 2 ! (ceci n'est pas une annonce matrimoniale).



Dernière édition par Kaname le Jeu 31 Mai - 17:34, édité 1 fois
Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 20
Notes : Il est connu que les succubes doivent aspirer le chi ou l’énergie sexuelle d’une personne pour survivre mais Kaname fait partie d’une race hybride, une nouvelle génération qui n’a pas besoin d’aspirer jusqu’à la mort de leur proie pour être repu. Kaname se nourrit maintenant de la « séduction » de ses partenaires, enfin pour être plus précis des phéromones émisent par sa proie.
Messages : 274
Titre débile : Kanapé

Re: [Tern] Appartement de Kaname KUMIKO

le Lun 28 Mai - 14:29


Résumé.
Retour de la Taverne


Retour de la Taverne du Truand



Il était midi peut-être, quelque chose du genre, je ne sais pas comment j’ai réussi à rentrer jusqu’à mon appartement et même retrouver mes clés dans tout ça, mais quand je franchis le seuil de la porte, je me retrouve enfin chez moi, mon chez moi, ce cocon que je m’étais construit, innocent, paisible et chaleureux. Rien ne pouvait m’arriver ici à défaut de ce qui c’est passé hier soir, rien d’y penser des hauts de coeur reviennent, il faut que je me débarrasse de mes vêtements, les brûlent ou les mettre à la machine, je ne savais pas trop mais il fallait qu’il quitte ma peau, que je me débarrasse de ce fardeau qui me rappelle tout ce que j’ai fais pendant cette fameuse nuit…

Je jette les clés dans le pot prévu à cet effet à l’entrée, enlève mes bottes en m’aidant du mur, j’avais encore la tête qui tourne, l'élixir de ce bar était fort et j’ai bu une quantité inimaginable, beaucoup trop… vraiment beaucoup trop. Je me dirige vers ma salle de bain, enlève mes vêtements un à un, les jette en boule dans la panier, ça sentait encore cette odeur, cette odeur de moisi, cette odeur de renfermé mais un mélange du parfum d’Ameth…

Je me glisse sous ma douche, le jet d’eau à fond, l’eau chaude voire trop chaude coule le long de ma peau me débarrassant de cette crasse, ces odeurs et ce sang. Il restait du sang de ce pauvre malheureux sur mon bras, il n’était pas partit hier soir, j’essaye d’effacer mais ça ne part pas puis mes jambes tremblent, je n’arrive plus à tenir sur mes jambes, je m'effondre en pleurs dans ma douche, assise, le dos contre la paroi encore froide,
Mes larmes se mélangent avec l’eau qui tombent en trombe sur le crâne… Un homme était mort ce soir, je ne sais pas si je l’avais tué ou si c’était Azel mais j’avais scellé son destin. Il m’avait attaqué, je devais me défendre, c’était lui ou moi, il fallait choisir, j’ai préféré vivre… et il est mort, dévoré ensuite par le sampal d’Ameth, je vois encore cette mare de sang sur la ruelle pavé, ces bruits, ces regards horrifiés tournées vers moi, est-ce que j’étais devenu aussi un monstre ? Est-ce je suis devenu un assassin ? Pourrais-je trouver la sérénité ? Ce n’était un accident, loin de là, c’était un combat à mort et j’ai gagné mais au prix d’une vie…

Je continuais à pleurer n’arrivant pas à vomir mes tripes, je n’avais plus rien dans le ventre déjà… Je me rappelle des paroles d’Ameth, “ tu fais partie de ceux qui s’en veulent “, oui je m’en voulais, j’étais humaine avec un coeur, une âme, je ne pourrai jamais oublier ce qu’il est passée cette nuit-là, la nuit où tout a dérapé… Je me rappelle du avant, ce combat d’Elixir-Pong où le but était d’humilier l’autre ou d’avoir enfin des réponses qui nous permettait d’en apprendre plus l’une sur l’autre. Ameth était un assassin, elle ne comptait plus le nombre de ses victimes, elle ne fait pas ça par plaisir mais pour sa survie, son but… je ne savais pas encore c’était quoi son objectif au final mais elle voulait y arriver coûte que coûte jusqu’à m’inviter sa guilde pour l’aider dans sa quête.

Je ne savais pas quoi penser au début, je n’avais pas encore commis ce crime, j’étais une fille bien qui était professeur dans un lycée, j'apprenais la physique à des jeunes bons à rien mais je voulais découvrir le monde, pas le monde obscur du banditisme, non je ne voulais pas ça moi à la base, ce n’était pas mon rêve… Peut-être celui d’Ameth mais pas le mien, je voulais voir des aurores boréales, trouver des aventuriers sympas, apprendre le monde pas suivre une femme sans coeur qui vole et tue pour sa gloire, non je ne voulais pas ça. Mais on ne choisit pas son destin, je me suis prise au jeu, j’ai bu, puis encore j’avais dépassé une limite, sans m’en rendre compte, j’avais franchi un cap, je ne pouvais plus revenir, c’était fini pour mon salut, cet homme est arrivé, il était bourré moi également, il m'a attaqué, j’ai dû me défendre, je n’ai pas eu le choix… C’était fait, je tenais entre ses mains sa vie avec ce drap blanc, il était à ma merci, je resserrais peu à peu la pression, puis son corps ne bougeait plus… il était mort ou évanoui, je ne savais pas, mais je me rappelle d’avoir fui dans un coin, vomir tout ce que mon estomac contenait, puis crac, Azel le dévore, c’était le pire moment… il était mort par ma faute et je pris la fuite, loin dans la taverne dans cette réserve où tant de choses sont passés, puis elle arriva… cette jeune femme brune, avec son beau collier autour de cou, elle me prit la main et m’amène dans son refuge.

Mes souvenirs sont vagues, cette soirée était horrible, on était autant fatiguée l’une que l’autre, on était posée, elle m’a expliqué pourquoi elle était chef d’une guilde noire, son but, elle avait besoin de moi puis on a scellé notre accord avec un baiser… puis plus rien. J’ai dormi, je ne sais pas, mon cerveau voulait certainement tout oublier, je voulais partir, en savoir plus, j’ai eu mes réponses mais il fallait que je rentre. Retrouver ma vie d’avant mais ce n’était plus possible, j’étais seule sous cette douche, pleurant sur mon salut…

C’en était fini pour moi…


 
Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 20
Notes : Il est connu que les succubes doivent aspirer le chi ou l’énergie sexuelle d’une personne pour survivre mais Kaname fait partie d’une race hybride, une nouvelle génération qui n’a pas besoin d’aspirer jusqu’à la mort de leur proie pour être repu. Kaname se nourrit maintenant de la « séduction » de ses partenaires, enfin pour être plus précis des phéromones émisent par sa proie.
Messages : 274
Titre débile : Kanapé

Re: [Tern] Appartement de Kaname KUMIKO

le Mar 17 Juil - 15:01


Résumé.
Retour d’IDLEWILD


2 semaines après le Speed-Dating à la suite du rendez-vous avec Lya


Il était tard, trop tard, j’avais bu je ne sais combien de verres pour noyer ma peine, Ameth’ ne répondait pas, j’aurai voulu qu’elle soit là, c’était idiot, j’allais pleurer dans ses bras car j’avais l’impression qu’une femme m’avait brisé le coeur, ironique n’est-ce pas ? Mais c’était comment je me sentais, peut-être l’alcool influence mon élan d’émotion. De toute façon, je n’aurai pas eu le courage d’aller jusqu’à la taverne, ça sentait mauvais, c’était miteux mais la présence d’Ameth’ améliorait tout ça, elle ne voulait pas venir chez moi, faute d’avoir demandé, c’était toujours chez elle, peut-être elle n’aimait pas le quartier de Tern, peut-être elle était recherchée mais là tout de suite, ça m’est égal, je voulais avoir quelqu’un avec moi. C’était ni Lya, ni Ameth’ qui pouvait répondre à ça…. Alors ça sera la première venue.

J’avais bien vu que c’était que la jeune femme à côté de moi était réceptive et maintenant que je l’avais regardé, le ballet sensuel qu’elle effectuait en face de moi ne pouvait signifier qu’une chose, je ne pensais qu’à un moyen pour l’avoir, j’aurai elle à la place des autres. Mon sourire l’invita à me rejoindre et la fille aux cheveux châtains approcha, le jeu était lancé, on jouait tous les deux cartes sur table, j’adorai ce moment, ce moment où un seul faux pas et ta cible s’échappe mais ça m’arrivait jamais et au pire j’avais mon pouvoir, mais je ne l’utilisais jamais pour cela… sauf pour Ameth’.

La jeune femme ne ressemblait ni à Lya, ni à Ameth, non c’était juste elle, la belle inconnue qui me fera oublier le temps d’une nuit tout à quoi je pense. Certains ont l’alcool, la drogue, le sport moi j’avais ça. Je me rassasie, mon statut de succube reprends le dessus, je me nourrirai d’elle et me sentirait au mieux de ma forme, ma cure de vitamines en quelque sorte.

Elle arriva près de moi et me demande si elle me dérange. Phrase typique mais parfaitement bien casée, non elle ne me dérangeait pas, ça sera mon goûter.

- Non, loin de là, ça te dit qu’on aille ailleurs ?




Je ne laissais pas le temps de répondre, son sourire suffisait à lui-même sur sa réponse, j’attrape son poignet et l’amène chez moi en prenant la première voiture possible ou autre moyen de locomotion, n’importe…

Nous n’avons pas trop parler pendant le trajet, quelques échanges mais seule ma main restait sur sa cuisse, toutes les deux nous ne voulons apprendre l’une sur l’autre, ça ne servait à rien de toute façon. Quand enfin nous arrivons en bas de mon immeuble, ce bâtiment était magnifique, il envoyait du lourd, je le sais, fallait bien qu’il serve à quelque chose vu le loyer que je paye. Une fois la voiture partie, j’attrape de nouveau sa main, l’invitant à me suivre.

- Suis moi…

Une fois dans l’ascenseur, tout se bouscule… trop vite. Toute cette frustration se libère, nous faisons connaissances, laissant nos corps parler à notre place, dans l’ascenseur, dans l’entrée, sous la douche, dans mon lit…

Jamais Ameth’ n’était venue ici, pleins de femmes et quelques hommes étaient venus là.. Mais jamais elle a voulu… Est-ce que je suis énervée pour ça ? Enervée car j’ai laissé Lya partir ? Je ne savais plus quoi faire et cette femme nue allongée à côté de moi dont le drap couvrait l’essentiel ne m’aidait en rien. Elle s’était endormie mais je ne trouvais pas le sommeil, je jouais avec ma bague qu’on avait gagné en couple avec Ameth’, est-ce qu’on était encore en couple, elle me tuerait si elle me voyait dans cette situation mais elle était en partie de sa faute et ça m’est égal, j’étais libre de faire ce qu’il me plaît tant qu’elle ne me disait pas ce qu’elle ressentait pour moi.

J’arrive à m’endormir ou du moins m'effondre de fatigue, je sens au beau matin, le soleil tapé sur la baie vitrée, je n’avais pas fermé les stores la veille puis ça ne me dérangeait pas en soi. Je me tourne et sent une présence à côté de moi, cette jeune femme de la veille donc je ne connaissais même pas le prénom, fallait que je m’en débarrasse, je n’aimais pas ce moment mais j’avais toujours une excuse bidon mais cette fois-ci elle était chez moi, c’était plus difficile. Je me lève et file à la douche, je voulais effacer encore une fois toutes ces traces, les traces de mon infidélité, avec elle ce n’était que physique mais avec Lya, qu’est-ce que c’était ? Des sentiments, de l’amour ? Comment je pouvais faire disparaître ses pensées, ses émotions… j’en avais aucune idée. Plus la voir serait parfait mais je sais qu’on se reverra, en mission, en ville… Puis quand je la reverrais, je devrais faire en sorte de rien laisser paraître et encore moins si elle était avec son Morgan…




Sous le jet de la douche, je me touche alors mes lèvres, me rappelant ce dernier baiser avec elle, je ne savais pas ce qu’elle voulait me dire, me dire adieu ? Qu’elle m’aimait aussi mais qu’elle ne voulait pas briser le coeur de Morgan ? Je n’avais plus l’alcool pour m’embrouiller le cerveau, j’étais consciente de cette affection que je portais pour Lya… les larmes se mirent à couler, ça me rappelle quelque chose tiens… je devrais arrêter de penser dans cette douche, il m’arrive trop de choses. Mais un bruit à la porte m’indique que la victime d’hier soir était réveillée, je lui dis que j’arrive dans moins de 5 minutes. Je me rince, sort de la douche et regarde ma tronche dans le grand miroir… j’avais l’impression de m’être fait écraser par un camion… encore.

J’enfile alors une chemise blanche et un shorty, ça suffisait amplement pour être présentable et va en direction de la cuisine pour rejoindre la jeune femme. Je me prépare un thé et demande ce qu’elle voulait pour lui préparer son petit déjeuner. Nous avons prononcé que quelques mots, on voulait la même chose toutes les deux, s’amuser puis oublier. Je lui dis que j’ai un rendez-vous un peu plus tard dans la matinée donc j’aimerai ne pas trop tardée.

Elle me fit un sourire et dépose un léger baiser sur la joue.

- Okay, je m’en vais chérie, j’espère te revoir et ça sera chez moi cette fois-ci.

Elle ne perdais pas le nord celle-là mais au moins c’était clair toutes les deux.

- Pourquoi pas, si on se revoit.

Je la vois filer dans la chambre, récupérant ces affaires, s’habiller en faisant un petit show pour me titiller, elle vient une nouvelle fois vers moi, m’embrasse pour s’enfuir vers la sortie. Je l’accompagne jusqu’à la porte et la salue de la main. Me voilà enfin libre, j’étais seule, je pouvais exprimer ma peine comme je le voulais et me voilà affaler dans le canapé, un pot de glace attrapé dans le congélo, vous savez avec les cookies, cette glace est magique ! Tout ça pour dire entre films pourris, les moments que j’ai pleuré, les moments où je me suis demandée pourquoi je prenais la tête pour ça, je me suis dis que finalement il y a pire dans la vie…

Oui, il y a pire mais pour l’instant, laissez moi lire un roman à l’eau de rose et on reparlera.






Kaname
avatar

Avatar © : Manhwa : Pulse / Mel

Féminin Suivi :


Race : Succube
Statut : Aventurière
Pims : 20
Notes : Il est connu que les succubes doivent aspirer le chi ou l’énergie sexuelle d’une personne pour survivre mais Kaname fait partie d’une race hybride, une nouvelle génération qui n’a pas besoin d’aspirer jusqu’à la mort de leur proie pour être repu. Kaname se nourrit maintenant de la « séduction » de ses partenaires, enfin pour être plus précis des phéromones émisent par sa proie.
Messages : 274
Titre débile : Kanapé

Re: [Tern] Appartement de Kaname KUMIKO


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires