Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Jeu 16 Aoû - 11:58


Une salle de repos, du matos potentiel, une salle en ligne droite, pas de piège...

- Tu sais quoi ? Tu m'as contaminé avec tes histoires de jeu vidéo... Nous sommes définitivement dans une salle de sauvegarde. Ou une de ces auberges dans les donjons qui n'ont rien à faire là. Je m'attends presque à voir jaillir un vendeur de derrière les étagères.

Une fouille rapide ne nous apporta pas grand chose niveau matériel. Une seule flèche en état, beaucoup de lames rouillées, des potions probablement passées qui pourraient éventuellement faire des poisons... Et quelques morceaux de cuir pourraient éventuellement nous fournir une protection toute relative vu leur qualité. Je récupérais la flèche avant de m’intéresser à une vieille bibliothèque. Seuls quelques vieux livres promettaient des réponses, où du moins un peu d'histoire.

Je feuilletais les quelques pages en état - autant dire les 3 ou 4 qui ne tombaient pas en poussière.
Beaucoup parlaient de catastrophe, de famine et autres joyeusetés du genre qui semblaient s'être abattues sur la cité. Je m'attendais presque à voir apparaître les mots « tous les cents ans » ou une autre facilité temporelle du style.

Par contre, l'un de ces livres parlait d'un grand mal qui était arrivé, puis reparti. Là, je ne comprenais pas. Ou du moins l'idée que je me faisais n'avais pas de sens.
Je résumais les informations que je glanais à Leiline pendant qu'elle terminait l'examen de la salle.

- Ils parlent d'un mal extérieur à la cité.. Plusieurs fois d'ailleurs. Mais ils ne le nomme jamais. Et là, ils parlent de la capitale d'Haraya. Blablabla, florissante, blablabla... Ah. « Les Gardiens nous ont protégé de la Moisson ». Hunhun... De moins en moins de terres arables...

Je levais les yeux vers ma camarade, un sourcil levé.

- Ils y tenaient à leur cite... Ça ferait belle lurette que j'aurais pris la poudre d'escampette si un mal étrange venait périodiquement ronger mes plantations et détruire les bâtiments -attends...

Je restais un moment debout. Certes, pas d'explication concernant le Fléau d'Astor ou la cité. Mais pourquoi était-elle abandonnée ? Si ce temple était une prison pour le truc enfermé dans l'autel, pourquoi les gardiens de la pyramide lui tournaient-ils le dos ? Et cette étrange allée parfaitement vide de toute végétation...

- Leiline ? C'est juste une idée mais... et si le temple servait de, je ne sais pas, d'abri quand le mal arrivait ? Les gardiens font face à la cité, et tournent le dos au temple. Le mystérieux machin vient dévorer leur plantations, et la rue principale de la ville semble parfaitement stérile... Et enfin.... Qui garderait un monstre capable de détruire une civilisation au beau milieu de sa capitale ? Pour autant que je sache, si ça se trouve, Astor c'est le grand mal et son Fléau est le protecteur de la ville ?

C'était de la supposition. Je lisais peut-être les indices tel que je voulais les lire. Mais si c'était le cas, théoriquement, dans le petit autel fermé, il y avait un allié. Ou du moins, quelqu'un qui n'était peut-être pas un ennemi.
Toujours était-il qu'il y avait une sacré protection pour éviter de le laisser sortir. Ca ne me disait rien qui vaille, personnellement... Si tu avais une arme contre la fin du monde, tu ne l'enfermais pas à triple tour... A moins que cette solution soit encore pire que le mal qu'elle devait combattre.

- Bon. De toute façon, pour l'instant, sans autres infos, je te propose de ne pas trop se creuser la tête pour ça. Prenons une pause . Dans les jeux du style, ça régénère les points de vies non ?

La salle n'avait que deux entrées, dont une qui donnait sur un débarras. Au moins, si des monstres nous attaquaient, nous n'aurions qu'à barricader l'entrée principale en un goulot d'étranglement. Je proposais la solution à l'aventurière féline, avant d’émettre l'idée de faire également des tours de garde. Je me méfiais des vieux temples abandonnés...
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Sam 18 Aoû - 12:45


Une fouille peu intéressante en matière d’équipement mais plus qu’utile sur l’histoire de la cité et de l’intérêt du temple. Au fond d’elle, même si les explications de Corben semblent plutôt logiques, l’hybride garde quelques doutes sur cette histoire de fléau protecteur.

- Après, peut-être que la raison de cette protection pour enfermer le Fléau a été mise en place pour empêcher des personnes malintentionnées de s’en emparer.

Quoi qu’il en soit, comme le fait comprendre son partenaire vaut mieux ne pas tergiverser là dessus sans de plus amples informations. Mais l’idée de la pause « restauration de PV » ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde.

- Très bonne idée. Je peux encore attendre pour me reposer pour ma part. Autant que je te laisse dormir un peu en premier.

Leiline se prépare à faire la première tour de garde, laissant le demi-dieu récupérer de ses blessures. Elle reste sagement à ses côtés tout en observant la seule porte accessible à tout monstre ainsi que les environs, sa vision nocturne y aidant.

Elle ne peut s’empêcher de réfléchir à toute cette histoire de cité pour passer le temps. Si le Fléau serai finalement un allié, les aidera t-il à trouver cette Pierre de Souhait et surtout quelle est l’origine de cette pierre par rapport à la cité ? Elle part dans des réflexions du style que peut-être cette pierre a été utilisée pour appeler des Dieux antiques qui leur ont envoyé le Fléau pour les sauver. Et sous quelle forme se présente cette étrange entité ? Un humanoïde ou un gros monstre tout droit sortit des enfers ?

Les mosaïques sur le long mur n’ont pas l’air de raconter quoi que ce soit, contrairement au temple qu’elle visitait souvent étant petite, dans son monde. Cette histoire n’est pourtant pas des plus enrichie de tous. Ses ancêtres ne sont qu’au final des créations d’humains aux pouvoirs magiques et aux connaissances en magie médicale après tout.

Elle se perd pendant un moment dans ses pensées et dans la nostalgie de son ancien monde sans entendre le moindre bruit. Ce qui est étonnant vu qu’ils ont réveillé le Fléau un peu plus tôt, ça l’étonne de ne pas l’entendre débarquer près d'ici. Est t-il resté sur place et les attend t-il ? L’hybride songe à proposer à son ami aventurier de retourner voir ce qu’il se passe près du pont dès qu’il se réveillera.

La féline détourne le regard sur Corben. Elle l’observe un petit moment avec un léger sourire mais secoue soudainement la tête pour changer de point de vue lorsqu’elle commence à se dire que oui, elle le trouve plutôt mignon en train de dormir.

Puis vint à son tour de se reposer.


HRP:
J’avoue que ça n’avance pas grand-chose mais je me suis dit que tu voulais peut-être pimenter ton tour de garde. Je me suis permise tout de même un lancer de dé de vingt :

Pair : Des ennemis nous attaquaient pendant le tour de garde de Lei.
Impair : Tranquille pendant le tour de garde.
Je suis tombée sur 17, peut-être que nous n’aurons moins de chance pendant le tiens.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Mer 22 Aoû - 20:21


Leiline me réveilla doucement et je pris mon tour de garde. L'ambiance calme et apaisante du lieu avait un véritable effet sur le stress. Plus étonnant, nos blessures et meurtrissures semblaient guéries. Ça, par contre, n'avait aucun sens. Aucun bleu ne disparaissait comme par magie... Enfin si. Après tout, on était dans un monde de magie DANS un monde de magie et technologies...

Le problème (et l'avantage, selon votre niveau de fatigue) des tours de garde tranquilles, c'est qu'il n'y a pas grand chose pour vous tenir éveillé. Aussi devais-je luter un peu pour ne pas retomber dans les bras de Morphée. Un peu de lecture m'assura une résistance au sommeil pendant quelques temps avant que je dus trouver de nouveaux moyens de résister à l'appel des moutons.

Un vague bruissement dans la salle me fit lever les yeux, jetant un regard dans la direction de l'hybride. Sa couverture avait glissé. Avec un sourire, je me levais et allais couvrir à nouveau la femme-chat. Son visage endormi était parfaitement reposé. Je restais là un moment avant de secouer la tête, déviant mon regard. La discussion qui avait précédé mon idée de lancer cette aventure, dans le Vandavel, résonna dans mon esprit.

Je jetais un dernier coup d’œil à ma compagne d'arme avant de retourner vers le feu central.

Feu dans lequel farfutait désormais une étrange bestiole. Rouge et verte, elle avait la moitié de son corps de lézard dans les flammes, ce qui ne semblait pas la déranger outre-mesure. Elle semblait soit chercher un endroit chaud, soit manger les bûches enflammées.
Souriant, mais un peu méfiant, j'approchais doucement du feu de camp, chuchotant comme si je parlais à un chiot.

- Et bah mon p'tit bonhomme. Qu'est ce que tu fais là toi ?

Je n'étais pas dupe : une bestiole abandonné dans un temple grosso-modo maudit, qui avait soudainement apparu derrière moi sans un bruit et qui se nourrissait de feu ? Aucune chance pour que ce truc ne soit pas amical. Mais il était seul.

La bestiole – que je décidais de nommer salamandre, en attente d'autres infos, releva une gueule pleine de bois rougi par la chaleur et me regarda comme un caméléon regarde devant lui : avec difficulté.
Ses deux pupilles bleues fendues étaient magnifiques.
Les molaires et canines qui broyaient le bois goulûment, beaucoup moins.

Il ne répondit pas à ma question – l'inverse eut été effrayant – et après une courte pause où nous attendions tous deux le mouvement de l'autre, le petit lézard s'enfuit avec une grosse branche enflammée.
Secouant les épaules après une telle rencontre, je revins m’asseoir face à la porte d'entrée, mon arc près de moi et reprenait mon livre.

Un éclat brillant dans le noir, en face, me fit lever les yeux, quelques minutes plus tard. Mon camarade de soirée était de retour.
Avec un ami.

Lentement, je récupérais mon arc. L'ami était comme le premier visiteur. Même taille, même regard idiot.. Mais si une seule créature pouvait se montrer inoffensive, s'il décidait d'attaquer en meute...
Je les laissais récupérer une autre branche enflammée, me tenant à l'écart (et une flèche encochée) et à leur départ, je décidais de faire un deuxième feu, dans l'entrée, et y jeta un vieux tabouret pour donner plus de nourriture à mes nouveaux copains.


Quand Leiline bougea dans son sommeil, les deux salamandres finissaient de rogner le pied du tabouret. J'avais pris quelques notes sur leur comportement et fait quelques croquis. Je me demandais tout de même comment des bestioles pouvaient avoir survécus dans le temple quand un bruit inhabituel attira mon attention. Un bruit métallique. Du fer traîné contre le sol. Des chaînes ? Une arme ?

Les deux lézards levèrent la tête en même temps et coururent se réfugier dans le feu central, l'étouffant au passage.
Puis un pas lourd. Lent et implacable. Et une lueur verdâtre commença à luire dans le fond du couloir d'accès.
J'attrapais mon arc avant de me précipiter vers l'hybride en lui secouant l'épaule, avant de retirer ma main, toujours peu habitué à toucher les gens. Je chuchotais mais mon ton était à la fois impérieux, stressé et urgent

- Lei ! Lève toi ! Un truc arrive et j'ai pas l'impression qu'il ne soit ni sympa ni faible !

Dans le couloir, un mugissement strident résonna sur les murs. Un grand bruit de chaines et un fracas de pierre sembla indiquer qu'un machin plutôt puissant se baladait librement dans le temple.
Comment ce truc avait-il pu passer inaperçu ? A moins que ce n'était le Fleau présonnier qui s'était évadé ?

Par les Huits, qu'est ce qu'on avait réveillé encore ?

Spoiler:
Bon j'avance pas trop non plus. A toi de voir ce qu'on fait de ce nouvel ennemi. Ca pourrait être un dahaka, ou le boss final. Ou un miniboss. Ou la maman des lézard. Bref. Sont pas mignonnes mes bébêtes ?
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Sam 25 Aoû - 12:34


L’hybride se réveille en sursaut, paniquée mais le cœur encore endormir pour courir ou hurler. Elle quitte son chevet d’un saut en jetant sa couverture de fortune sur le sol et sort en vitesse – dans la mesure du possible après être tout juste sortit de son sommeil – son arme pour se préparer à un éventuel combat.

Clairement, l’hybride n’est pas prête à se battre contre un boss vu son état. Mais ces bruits de pas imposants et de métal frottant lourdement le sol ne disent rien qui vaille. Elle doit faire vite pour se remettre dans le bain et analyser la situation.

Leur feu vient de s’éteindre, Leiline semble être la seule à y voir quelque chose et un monstre colossal se dirige tranquillement dans la pièce où ils se trouvent. Bien. Dans le doute, elle invite son coéquipier à la rejoindre dans la pièce en vrac, voir une éventuelle sortie de secours ou une possibilité de se mettre à couvert, le temps d’analyser ce qui les pourchasse.

Mais quelque chose les ont rapidement suivit. Deux espèces de salamandres que l’hybride n’a jamais vu auparavant. Elles gigotent, comme pour trouver un moyen de sortir elles aussi. Ce qui intrigue la Li, c’est qu’elle ne ressent pas vraiment de la crainte de la part des bestioles. Ces dernières grattent – certes avec une absence de griffe – le côté d’un meuble vide qui servait d’étagère à une flaupé de livre.

Pas sûr que se fier à des petites créatures d’un temple maudit soit la première des choses à faire, mais leur comportement indique clairement qu’il y a quelque chose derrière cette vieille étagère. Quoi de mieux qu’un meuble pour masquer un éventuel passage secret ? Et les cris rauques du Fléau qui n’aident évidement pas dans son jugement.

Sans grande conviction mais non sans espoir, elle pousse le meuble de toute ses forces. Il arrive à se décaler de quelques centimètres, laissant déjà entrevoir une petite cavité dans laquelle les deux petits reptiles se sont déjà engouffrés sans demander leurs restes.


- Corben, j’aurai besoin de ton aide pour pousser le meuble. Il y a l’air d’y avoir un passage, nous avons peut-être un moyen de trouver d’autres objets pour nous défendre.

Pour ne pas dire « un moyen de fuir », mais c’est clairement l’idée. Après ils trouverons certainement une partie du temple encore non visité. Avec de la chance – beaucoup de chance – ils trouveront un objet qui le permettra de vaincre facilement le Fléau, voire mieux, trouver la Pierre de Souhait.

Une fois l’antiquité en bois déplacée, un passage dans les profondeurs se présente à nos deux aventuriers, de la lumière tout au fond de ce tunnel naturel.


- Si nous voulons prolonger un chouia notre espérance de vie, je crois que nous n’avons pas trop le choix … Reste près de moi si tu as du mal à voir.

Elle n’ose pas l’admettre mais ça la rassure beaucoup de savoir Corben près d’elle. Les salamandres sont de retour, se faufilant entre leurs pieds au gré de leurs pas. Et le côté Epicière de l’hybride prend le dessus, elle sourit.

- C’est qu’elles sont mignonnes, ses petites bestioles.

Ils arrivent enfin à la fin du tunnel et découvre alors la nouvelle pièce en même temps.

HRP:
Un chouia plus court que d'habitude je l'admet ... En attendant de voir ce que l'inspiration va me réserver par la suite.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Lun 15 Oct - 19:30


La situation commençait a être franchement catastrophique et j'armais une flèche pour ce que j'imaginais être le dernier combat quand Leiline attira mon attention sur quelque chose. Poussé par la force de la panique, nous arrivâmes à dégager un passage dans un boyau de pierre tout sauf rassurant. Mais a choisir entre un boyau sombre et une probable mort dans une salle sombre, le choix était très vite décidé.

Les grognements s'éloignent au fur et à mesure que l'on avancait, les deux petites bêtes nous suivant comme des ombres... en plus voyant. La remarque de la femme-chat m'arracha même un rire silencieux.

- Avoues, tu rêves de les ajouter à ton catalogue.

Les plaisanteries me mettaient du baume au cœur. Après la potentielle défaite cuisante qu'on aurait du affronter, prolonger l'aventure un peu plus longtemps ne me dérangeait pas.
Surtout quand je devais rester proche de la jeune femme. Après tout je ne voyais pas si mal... Mais ca me donnait une excuse pour me rapprocher un peu d'elle.
Ses petites piques pendant notre partie de cartes me hantaient toujours un peu.

Pas le meilleur endroit pour y repenser, j'en convenais

La nouvelle salle s'avéra être très instructive. Des centaines de boyaux de toutes tailles, dont le notre n' 'était qu'une entrée parmi tant d'autres, creusaient la pierre tel un gruyère. Des petits yeux de braises nous observaient par centaine. Des grands, des petits... Moi qui trouvait que deux salamandre faisait beaucoup, nous étions probablement tombés dans leur nid.

Mais ce fut ce qui gisait au centre qui me paralysa vraiment. Une immense créature reposait sur ce qui pouvait décemment être communément nommé un sacré gros tas de squelettes, nous observant de ses deux yeux de rubis.
La version sous amphet' des petites bestioles, les dents et les cornes en plus.

Une gigantesque salamandre. Qui, à la vue de ce que j'estimais être son régime alimentaire, avait un goût prononcer pour la viande.
Un rire nerveux m'échappa alors que j'armais le plus lentement possible une flèche. Quitte à choisir, je préférais presque l'autre truc verdâtre.

°Vous. M'apportez. A. Manger.?°

La voix était grondante et sourde, mais dénuée de menace. Comme un géant qui mesurait ses paroles pour s'adresser à un peuple bien plus petit et éviter de percer les tympans de tout le monde.

- Heu... Noooon.. ? Enfin, je ne crois pas...

°Dommage..Vous.Êtes.Surs ? Peut.Être.Avez.Vous.Des.Plantes?°

J'accueillais la question avec un regard abasourdi. Ce truc était végétarien ? Enfin, herbivore ? Je tournais mon regard vers Leiline, demandant silencieusement la marche à suivre. Fuite ou discussion au calme avec un petit thé ?

Spoiler:
Je te présente... J'ai pas trouvé de nom, donc nomme le comme tu veux. Mais j'ai à croire que lui et sa clique ne se nourrissent que de bois ou d'herbes et qu'ils sont la raison de la disparition des plantes dans la cité extérieure. A toi de voir s'il peuvent nous aider ou non, mais j'avais enfin de croiser un type sympa, et de pouvoir étoffer un peu l'univers du « jeu »
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Mar 16 Oct - 17:17


Leiline écarquille les yeux et prend une grande inspiration lorsqu'elle aperçoit l'imposant “papa salamandre”, sagement allongé sur son tas d’os. Tous les scénarios possibles sur ce qu'il va leur faire tournent dans la tête de notre Épicière. Ce n'est peut-être pas le cas ici mais dans l'Entre-Monde, elle est pourtant l'une des mieux placée pour communiquer avec de telles créatures.

Observant Corben, arc en main et regard braqué sur elle, l'hybride prend son courage à deux mains, se place devant lui face à la grande salamandre et pose une main bienveillante sur l’avant bras de son partenaire qui tient la flèche. Jugeant que le monstre et ses petits copains n'ont pas de comportements hostiles à leur égard, aucune raison d'en faire de même.

C'est même étonnement le contraire, l'un des deux petits qui les ont accompagné jusqu'ici se frotte aux jambes de Leiline comme le ferait un chat en manque d'affection ou de nourriture. Elle hausse les sourciles en le regardant faire et relève la tête.


- Nous n'avons pas de plantes nous sommes navrés mais … quelque chose vous empêche t-il de sortir de votre nid pour vous nourrir ?

Alors que le reptile à taille démesurée se dresse lentement sur ses pattes avant, Leiline prend du recul par réflexe et inconsciemment, elle colle son dos contre son compagnon de jeu. Elle sursaute et s'écarte rapidement, s'avançant de nouveau vers le monstre et sa tête qui fait la girouette entre la salamandre et Corben, la pauvre visiblement gênée par la situation.

Cachant à tout prix son air d'enfant timide aux yeux du demi-dieu, elle tente de se remettre les idées en place que la créature affamée se décide à répondre.


°Le.Vhrylrog.°

Rien qu'à l'écoute de ce nom, les plus petits spécimens se terrent dans leurs trous par peur. Leiline, elle, stipule que c'est un nom à coucher dehors et pousse son interlocuteur à le répéter d'un doux “Pardon ?”.

°Le.Fléau.Nous.Protège.De.Lui.°

Les oreilles de la Li se dressent plus que la normale et elle se retourne brusquement vers le Souen.

- Ça veut dire qu'il y a deux colosses qui se baladent là-haut en fait … Corben, comment ont réagi les deux petits lorsqu'ils ont entendu le monstre qui nous a attaqué tout à l'heure ? C'était peut-être lui.

Une esquisse de plan commence à se dessiner dans sa tête.

- Nous pouvons peut-être trouver le Fléau et l'aider à battre Vyr … Vrol ...

Elle lève les yeux au ciel et fait un geste vague de la main.

- L'autre. Qu'est ce que tu en penses, nous pouvons les aider, non ?

La féline affiche un doux et tendre regard, presque de supplication. Ça pourrait être l'Epicière au fond d'elle qui pousse à vouloir aider des créatures à lutter contre la famine, mais elle sait qu'aider les autres dans les jeux rapporte très souvent des récompenses. La Pierre de Souhait tant recherchée peut-être ?
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Jeu 8 Nov - 18:01


Déjà sur les nerfs à cause de l’immense lézard à moitié endormi, mes doigts se serrèrent sur la corde de mon arc alors qu’il se relevait. Et pour ne rien arranger, le recul soudain de Leiline me fit sursauter à m’en faire jaillir mes os. Heureusement pour la situation, les petites bestioles qui peuplaient la zone et accessoirement mon pied gauche, ma flèche décochée s’enterra dans le sol dans un chuintement sec.

Au moins, je ne pouvais plus blesser personne…

La grosse bestiole nous avoua alors être bloqué ici par une autre grosse bestiole, parce qu’une troisième autre grosse bestiole combattait normalement la deuxième grosse bestiole.
Pour un temple aussi petit, il semblait regorger de fabuleux et imposants locataires...


Je levais un sourcil quand à la question de la demoiselle. Question à laquelle je ne pus même pas répondre, car elle enchaîna immédiatement avec une autre question. Ses pensées semblaient fonctionner à toute allure.
Par contre, je n’aimais ps trop l’idée de devoir aller crapahuter de nouveau dans les couloirs sordides du temple avec le machin verdâtre fluo qui le hantait en rodant dans les couloirs.

- Tu te rappelles tout de même que c’est en le fuyant qu’on a finit ici, hein ? Je veux dire… on a volontairement refusé ce combat… Et tu voudrais qu’on y retourne ?

Je tendais un bras en regardant le lézard paresseux qui semblait écouter notre conversation.

- C’est pas contre vous hein. Rien de personnel, mais… - Je concentrais mon attention sur Leiline en faisant bien attention de ne pas céder au regard implorant qui flottait désormais sur son visage. - Écoutes. Je veux bien m’amuser à faire des combats, désamorcer des pièges et venir te sauver quand tu menaces de tomber dans les rivières infestées de bestioles mais on est pas bien équipé pour une mission du genre. J’ai a peine 10 flèches et ton bouclier est… plus que passable. Donc, la première étape avant de sauter à la gorge du machin verdâtre, c’est de trouver un bien meilleur matos.

Retournant mon attention vers le lézard géant qui semblait me regarder d’un air satisfait, je fronçais les yeux.

- J’ai pas dit oui… Je dis juste que si on doit vous aider, il va falloir qu’on s’entraîne ou qu’on s’équipe.

°Si.Vous. Libérez. Le. Fléau. Ce. Ne. Sera. Pas. La. Peine.°

- Mais si…. « Truc » garde la porte du Fléau on sera bien emm-quiquiné.

L’animal réfléchit un moment, faisant vibrer sa gorge dans un murmure indécis. Puis, dans un ordre silencieux, quelques grandes salamandres s’échappèrent d’un trou à quelques centimètres du sol et se replièrent près du grand chef.

°Suivez. Cet. Accès… Il. Vous. Conduira. A. La. Fondrie. Notre. Ancien. Foyer.°


Un genre de forge. Bien,ça. On pourra sûrement trouver des armes. Ou bien de quoi s’en fabriquer. Je tournais mon attention vers Leiline.

- Bon. J’accepte de les aider, mais seulement une fois équipés. On ne sait toujours pas comment ce monde gère le.. le Game Over. Donc si on croise le machin, on fuit tant qu’on a pas un peu de défense. Et si on finit trop blessés ou que le combat s’éternise, on se replie. Ok ?

Je n’étais pas un héros, mais je n’étais pas non plus un imbécile. Mort ou gravement blessés, nous n’allions pouvoir sauver qui que ce soit.
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Dim 11 Nov - 12:22


Leiline a beau vouloir faire sa bonne saint-maritaine, Corben marque un point. C’était déjà le problème lors de ses jeux avec son père à l’époque : foncer tête baissé pour aider quelqu’un, sans forcément prendre en considération leurs moyens pour le faire. Ça lui a pourtant valu des échecs, ou que des membres de son équipe rattrapent le coup. Son père et Gabu avaient le rôle de garde-fou à l’époque.

Elle est clairement consciente qu’il a raison mais voir Corben réagir comme eux a eu l’effet d’un électrochoc, la laissant se replonger malgré elle dans des souvenirs doux-amer. La discussion lui échappe du moment que son congénère s’est mit à parler à la grande salamandre jusqu’à ce que ce dernier leur dévoile l’accès jusqu’à la prochaine pièce. Un passage très exigüe qui obligera nos aventuriers à y entrer à quatre pattes. L’hybride fait déjà la moue rien que d’y penser.

Un dernier débriefing de son camarade sur les événements à suivre que Leiline acquiesce d’un sourire peiné.


- Ça me va.

Elle détourne rapidement le regard sur la grande salamandre en penchant la tête en avant.

- Merci pour votre aide et pour toutes ces informations. Nous ferons de notre mieux.

Sans même attendre Corben, l’hybride se dirige vers l’entrée de l’ancien foyer évoqué. Elle enroule sa queue sur l’une de ses cuisses pour ne pas être trop handicapante et commence à se placer pour entrer dans le trou. Le trajet est difficilement supportable pour elle, baissant du mieux qu’elle peut ses oreilles pour pas qu’elles ne frottent avec ce plafond trop bas et les roches aux angles parfois saillants.

La fonderie pointe enfin le bout de son nez. Une fois sortie, la féline s’étire de tous ses membres et observe la salle tout en sortant son arme, étant partie dans un raisonnement qui lui semble logique. Si c’est l’ancien foyer des salamandre, c’est peut-être qu’ils en ont été chassé par un éventuel prédateur, dans le doute …

Un sorte de foyer colossal recouvert d'une structure en pierre autour s’impose en plein milieu de la salle. En plus d’être ce qui permet de forger les armes, ça devait certainement être l’apport en nourriture des anciens locataires. Bon nombre d’outils pendent sur des crochets aux murs, tous rouillés par le temps. Leiline se demande s’ils trouveront quelque chose qui ne soit pas dans un sale état.

Errant dans la pièce, elle prit des épées au hasard dans les râteliers qu’elle croise. Au vu des scores de chacune d’entre elle, aucune n’est vraiment concluante pour rivaliser avec son arme actuelle. Au fond, elle prend aussi un temps pour récupérer ses esprits et sa bonne humeur habituelle dans un mutisme qui ne lui est pourtant pas familier.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]


Contenu sponsorisé


Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

- Sujets similaires