Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Lun 25 Juin - 17:15


Une créature digne d'un film d'horreur arriva bien trop rapidement pour la carcasse qu'elle était. Cette chose semblait bien plus agile qu'elle ne laissait le penser, comme elle le prouva d'ailleurs losqu'elle fit valdinguer Leiline en arrière.
Je me retournais, surpris et inquiet que la femme-chat ne soit projeté dans les escaliers de pierre à l'extérieur, mais l'angle et la distance permit d’éviter le scénario catastrophe où Leiline gisait en bas des marches et moi tout seul devant ce zombie décharné.

Je criais son nom, mais la jeune femme ne semblait pas avoir excessivement souffert. Elle ne semblait pas non plus être dans une forme athlétique. Et dire que c'était elle qui tenait le bouclier ! Peut-être que le montre avait eu un genre d'attaque surprise ? Ou que sa rapidité empêchait ma partenaire de l'utiliser ?

Il ne pouvait pas y avoir de règles du jeu claires dans ces moments là ? L'Eutopos faisait vraiment ce qu'il voulait...

L'hybride se redressa douloureusement et repris sa place, tentant une attaque qui se solda par un échec. Le stress montait progressivement.

- Rien de cassé ?

Une fois assuré que les blessures de Leiline n'étaient pas handicapantes, je me concentrais sur notre adversaire pour essayer de lui porter le premier coup. Les premiers monstres que nous avions rencontré n'étaient pas très résistants. Peut-être que celui-ci l'était bien plus.

Six


Je tentais un coup d'estoc, la rapière principalement prévue pour des dégâts plus perçants que contondants, mais le monstre s'avéra bien plus rapide que ce que je m'étais imaginé. Il sauta en arrière, reculant d'un bon mètre et je terminais mon coup en pointant dans le vide, un peu déséquilibré – c'est que j'y avais mis du cœur !

Cinq


J’eus à peine le temps de relever le regard qu'une griffe monstrueuse me labourait le visage. Je sentais des griffes poisseuses déchirer ma peau et laissant une vilaine cicatrice – qui étonnement, ne fit pas jaillir de sang ou quoi que ce soit. Peut-être que l'Eutopos était
Le choc me projeta sur la droite, me plaquant contre le mur alors qu'un autre dé de couleur roula devant mes yeux.

- Quoi encore ?!

92 (>25%)


Une voix dans ma tête chanta joyeusement un «empoisonnement évité», et mes yeux s'écarquillèrent. J'eus le temps de hurler à Leiline d'éviter ses griffes avec qu'il armait déjà une nouvelle attaque avec son bras décharné. Un coup d’œil à ma barre de vie m'indiqua que je venais de perdre 5 points. Ce truc ne rigolait pas. Et la demoiselle avait apparemment moins de vie que moi. On allait tout de même pas se faire éjecter par le premier boss du jeu ?!

Spoiler:
Ce jeu de D&D qui se transforme progressivement en Dark Souls.... Il va falloir qu'on « Git Gud », miss ! Je te propose de lui donner 3 ou 4 PV ? Plus, on va mourir très vite X)
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Mer 27 Juin - 22:20


Leiline n'a pu s'empêcher de pousser un léger hurlement lorsqu'elle a vu l'attaque violente de l'immonde bête sur son coéquipier, il faut bien dire qu'elle ne l'a pas loupé. Le regard de l'hybride se retourne vite sur leur ennemi après l'instruction que lui crie Corben.

Pas question de se faire avoir une seconde fois. Elle s'arme de son bouclier en avant, elle sait que l'espèce de zombie est plus rapide qu'elle - ce qui est un comble pour un mort-vivant tout de même. La première attaque est pour lui, mais elle a toujours une chance de parer. Bon, une chance sur six mais qui sait.


Bouclier : Six


- Yes !

Un


La féline réussi avec brio sa protection au bouclier et pourtant, l'adversaire rate son coup de griffe à plusieurs mètres sur le côté. Leiline regarde intriguée la main décharnée passer à deux-trois mètres d'elle pour en revenir à lui. Ses oreilles bougent, circonspectes. Elle s'attend presque à une entourloupe ou quelque chose du style, mais il n'en est rien. Elle a juste eu beaucoup, BEAUCOUP de chance.

Il est grand temps de passer à l'attaque.


Sept


Pour ce passage, la Li ne peut pas faire mieux en matière de lancer de dés. Un sourire mutin, elle enchaîne sont coup sur le bras griffue de la bête et lui subtilise un point de vie. Elle ignore de combien de point est élevée la santé du monstre, elle espère juste que ça reste en dessous de cinq, sinon ça risque d'être très tendu.

Ce tour leur laisse l'avantage pour la suite. Elle lance un grand sourire à l'adresse de Corben.


- À ce rythme là, nous pouvons le gérer ! T'as eu assez de chance au Blackjack, montre moi que tu en as aussi pour ce genre de jeu !

Même si la bataille était pourtant mal partie, elle commence à bien s'amuser. L'adrénaline, l'aventure, le hasard et la bonne compagnie, c'est tout ce qu'elle attendait de ce jeu de plateau géant.

Spoualé:
Je me suis pourtant inspirée de Darkest Dungeon pour le monstre. Sinon il faut "Git gud" ? C'est comme-ci c'était fait ! (no joke j'ai halluciné en remarquant mes lancers)
Je te propose d'être à 3 PV pour ce monstre, avec le risque d'empoisonnement qu'il y a derrière, on ne va peut-être pas prendre de risque non plus. x)
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Jeu 5 Juil - 23:18


Le deuxième tour d'attaque de cette horreur fut une véritable plaisanterie. Leiline, pourtant préparée avec son bouclier aurait presque pu éviter le coup avec une latence de 2 secondes, ou agrémenter son esquive d'une jolie pirouette de danseuse étoile. Le bras monstrueux vint s'écraser contre la pierre.

Une attaque réussie de la part de ma camarade semble affaiblir le monstre. Et si au final, il n'était pas si résistant mais que nous avions simplement manqué de chance jusqu'à maintenant ? Plus qu'a le savoir avec une nouvelle attaque. Et cette fois, pas question de servir de punching ball.

Je me mettais en garde, pointe en avant attendait que le dé vert désormais habituel s'arrête sur une face. Je vis avec un bref instant de panique le dé ralentir sur la face du 4 avant qu'il ne s'incline une dernière fois pour afficher un majestueux :

Dix


Enfin c'est l'impression que j'en eu. Après cette série d'échecs, toute réussite m’apparaissait comme divine. Bondissant en avant, faisant fi du poing menaçante qui reculait pour préparer un nouveau coup, j’approchais en courant de notre ennemi et lui plantait ma rapière dans le front avant de l'enfoncer d'un coup en poussant la garde de l'arme avec mon autre main.
Propulsé par l'élan, le monstre et moi tombions au sol où il s'agita quelques instant, tressaillant, avant de s'immobiliser définitivement. Heureusement, cette bestiole ne semblait avoir que 3 points de vie, et c'est à ce moment là que je me rendis compte que mon mouvement avait té particulièrement dangereux. Si je ne l'avais pas tué, j'aurai été dans une bien mauvaise posture.
Je me relevais d'un bond, levant les poings en l'air, hurlant un « youhou » victorieux, avant de tomber en arrière, essoufflé.

La pression du combat retomba lentement alors que notre adversaire disparaissait en petites particules de poussière. Pour un premier boss -du moins j'espérais que c'était un boss et pas juste un plus gros ennemi, on avait eu un démarrage au diesel.

Je dirigeais mon regard vers Leiline, qui m’apparaissait à l'envers, étant devant elle et adossé contre le sol.

- Fiouuuu. Je commence à me dire que ce fichu dé Raison à un peu abusé sur l'immersion... Tout va bien pour toi ?

Avant même qu'elle puisse répondre, un son de cloche résonna dans mon crâne et une petite mélodie courte chante un « nouvelle compétence acquise ». Je levais un sourcil, bouche ouverte. Mon émenuraude clignotait et à la vue de celle de Leiline, nous avions du passer un niveau ou quelque chose du genre.

- On dirait que gagner ces combats nous rendra plus fort, ou plus versatiles...

Un nouvel onglet apparaissait dans notre « menu » et j'appris que j'avais désormais la possibilité de lancer un dé en plus de ceux attribué par une arme à distance si j'en étais équipé.
J'étais apparemment une classe d'archer ou quelque chose du genre ? En tout cas, j'avais des avantages à me mettre à distance.
Je me relevais, passant deux doigts contre la cicatrice qui décorait désormais ma joue. Elle me brûlait, mais il n'y avait pas eu d'empoisonnement au moins.

- Il va falloir qu'on essaye de trouver un moyen de nous soigner avant de tenter des combats plus complexes. J'ai déjà perdu 6 PV avec toutes ces âneries.

Et je ne pouvais m'empêcher de rajouter avec un petit sourire :

- Mais bon, il paraît que les femmes aiment les cicatrices.

Je jetais un œil à l'endroit où se trouvait précédemment le corps de la créature. Peut-être que notre adversaire avait laissé tomber un peu de matériel, lui aussi ?
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Dim 8 Juil - 20:02


À la vu de l'impressionnant geste de son compagnon de jeu – et certainement de leur chance insolente à ce tour-ci – la créature finit par périr dans un amas de poussière et un grand sourire se dessine sur le visage de la femme-chat. Relevant ses cheveux en arrière d'un geste de la main, elle lâche un soupir de soulagement.

Cela aurait été bien dommage qu'ils perdent à peine le deuxième combat du jeu entamé. Mais elle en garde des séquelles, ses côtes lui font toujours mal après le coup prit par la bête. Une main posé sur l'endroit douloureux, elle relève la tête vers le Technomage allongé sur le sol.

Leiline n'a pas eu le temps de répondre à sa question qu'une annonce fait part d'une nouvelle acquisition de compétence. Elle a les yeux rivés la pierre dont est sertie son bracelet qui clignote en ce moment.


- Effectivement, je fais un point de dégât en plus avec les armes au corps à corps. Pourquoi être une classe qui se spécialise au corps à corps avec moins de point de vie que son coéquipier ? – Elle hausse les épaules. – Aucune idée.

Elle prend un ton amusée en baissant le regard sur Corben, un doigt en l'air.

- Mais je me jure de partir un jour en mission pour retrouver la logique dans tout ça !

Mais trêves de gaminerie. Son collègue se relève est sort alors une phrase bien sentie qui fait de suite tilter notre hybride allant à lui faire décrocher un sourire espiègle. Elle se rapproche de lui pour observer la vilaine plaie qu'il porte à la joue.

- C'est vrai qu'il ne t'a pas loupé.

S'en suit une légère tape amicale sur l'épaule du Souen.

- Mais je t'ai déjà fait le coup de la joue, ça serai dommage d'utiliser deux fois un même coup !

Leiline laisse son air malicieux pour se diriger vers le lieu de décès du monstre où elle aurait entre-aperçu du « loot » comme le dit si bien le jargon. Elle se penche de sa grâce féline pour y récupérer une épée en plutôt bonne état. Étonnée, elle cherche des yeux d'éventuels autres objet puis se tourne vers Corben.

- Tu ne trouves pas que le jeu est plutôt radin en matière de récompense ?

Elle regarde son émenuraude qui y affiche les statistiques de sa nouvelle arme qui s'élèvent à 2D10, 4+, 2. Un haussement de sourcil approbateur qui fait savoir qu'elle change de suite son avis.

- Non pas que les stat' de cette armes soient mauvaises mais tout de même. Je m'attendais à plus de la part d'un mini-boss.

Elle range son épée dans le fourreau prévu à cet effet – en profitant pour se débarrasser de sa branche d'arbre – et se dirige sans plus attendre en haut des escaliers d'où provenait la créature précédemment affrontée. Elle les regarde avec une certaine inquiétude, notant qu'il n'y a quasi aucune luminosité mis à part la lumière extérieur dans l'entrée du temple. Elle repère une infime source tout en bas des marches mais l'escalier semble descendre profondément dans le temple.

- Bon, il y a de la lumière en bas, mais dans il y a de la descente à faire et il y fait très sombre.

Elle se tourne vers le demi-dieu et fait rebondir un de ses oreilles du bout d'un de ses doigts.

- Pour moi ce n'est pas un soucis, mais pour toi …

Évoquant sa nyctalopie, elle va certainement devoir l'aider à descendre. Elle jette un dernier coup d’œil sur leur prochaine étape et à l'entrée si jamais ils sont raté un objet pour s'éclairer, il n'en est rien.

- Bon, nous allons devoir descendre prudemment. Ne t'éloigne pas trop de moi.

Ils plongent alors dans l'obscurité. L'hybride surveille régulièrement derrière elle que le Souen la suit sans encombre. Ce après quoi, ils arrivent dans une pièce en mur de pierres, éclairées de quelques torches dont Leiline s'empresse d'en accaparer une. Deux portes se situent de chaque côté de la pièce.

- Bon. Droite ou gauche ?

Par réflexe, elle pose sa main au niveau de sa hanche sans y trouver son sachet de dé.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Mar 10 Juil - 23:51


Peut-être que c'est pour ne pas nous rendre trop fort ? Ou alors nous avions oublié une mécanique de jeu ? Ou alors on était pas assez curieux et on était déjà passé devant 15 coffres rempli d'affaires en tout genre pour nous protéger.

Un regard vers l'escalier obscur me fit lever un sourcil.

- Ça me rappelle une vieille blague d'un sort pour détecter des ennemis en bas des escaliers...

Pourvu qu'on ne glisse pas et dévale tout l'escalier en roulé-boulé... C'était encore des coup à perdre des PV bêtement.
Je retenais un commentaire stupide quant au fait que je ne la quitterai pas des yeux mais d'une, on y voyait comme dans un four et deux, je décidais de ralentir un peu sur les tentatives de drague. Pour le peu que j'en savais, nous n'étions pas en sécurité et je préférais me concentrer sur notre environnement plutôt que sur ces deux ravissantes oreilles qui frémissaient devant mes yeux, attentives au moindre bruit.

Une fois en bas, deux choix s'offrirent à nous. La lumière des torches se reflétaient de la même façon sur les murs et les portes, si bien qu'il était impossible de les différencier. On aurait presque dit l’énigme des deux portes dont les 2 gardiens disaient la vérité ou un mensonge. Mais sans les gardiens.

Je me grattais le sommet du crâne avant de pointer la porte gauche du doigt.

- Gauche ? Au pire on pourra toujours revenir en arrière si on arrive dans un cul de sac.

Récupérant moi aussi une torche, j'en récupérais une troisième que je m'empressais d'éteindre. Nous étions désormais en possession d'une bonne dose de charbon pour marquer sur les murs notre progression.

Je réfléchissais à nos caractéristiques tout en avançant. Peut-être que Lei allait développer des compétences d'esquive un peu plus tard ? Du moins je l'espérais pour elle car elle avait raison sur un point : avoir moins de PV pour une classe de guerrier était un peu étrange. A moins qu'elle ne soit une classe d'assassin ou de voleur ?
J'étais quoi dans ce cas ? Un archer ? Un mage ? Un mix des deux ? J'avais plus de PV mais moins de force, peut-être ?
J'arrêtai d'y réfléchir quand je me prenais une stalactite en pleine tête. Et j'étais presque certain que le jeu avait hésité pendant un moment à me faire perdre un nouveau PV.

Quelques centaines de mètres plus loin, un nouveau croisement se présentait devant nous. Dans un haussement d'épaule, j’avançais l'argument de toujours prendre dans la même direction en attendant d'avoir une idée de la disposition du labyrinthe -parce qu'on était évidemment dans un labyrinthe.

Une grande salle carré soutenue par 4 colonnes nous faisait face. Au fond, entre deux braseros, un coffre doré luisait dans la lumière. Au sol, des dalles de 4 couleurs formaient un dallage bigarés.
Par réflexe, je cherchais des pièges ou des ennemis, mais je ne vis aucun danger...

- Ça sent le piège... Mais un coffre... Nous qui avions besoin de matos...

En posant le pied sur un des carreaux devant nous, il s’affaissa dans un grincement de pierre et je ne dus ma survie qu'au réflexe de Leiline de me retenir par l'armure.
Tombant en arrière, je pris une grande inspiration. A la place d'un pavé rouge se trouvait désormais un trou donnant sur une foret de pieux acérés en contrebas.

- OK... C'était l'heure de bone idée/mauvaise idée. Et c'était une mauvaise idée. Peut-être faut-il déterminer les bonnes sur lesquelles marcher ? C'est toujours ce genre de truc dans les donjons...
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Sam 14 Juil - 1:10


Enfin une salle digne d'un temple de n'importe quel film d'aventure de ce genre. Une énigme représentée par ces dalles colorées sur le sol et un coffre qui nargue nos deux aventuriers. Ce n'est pourtant pas un environnement qui lui est familière, elle dont Gabu a eu l'habitude d'emmener dans des univers bien plus fantastique avec des dragons, des fées et des elfes dans les jeux de rôles qui lui faisait faire.

Il y a un piège est les deux partenaires en sont conscient, mais ça n'empêche en rien le demi-dieu d'essayer d'avancer en commençant par une plaque rouge. Le cœur de l'hybride fait un bond astronomique lorsqu'elle observe le carreau s'effondrer sous son pied. Le premier et seul réflexe qui lui vient à l'esprit est de le rattraper par son plastron, étant le seul point d'accroche que ses mains ont pu trouver sans gêner en quoi que ce soit. Elle le tire violemment, le faisant tomber en arrière et elle avec.

Le Souen part dans de l'humour, la Li part presque en début de crise cardiaque, tremblante comme une feuille et assise sur le sol, les oreilles en retrait et a queue hérissée. Sa psyché n'était pas préparée à ça et le réalisme du jeu lui en a fait prendre un coup.

Enfin remise de ses émotions, elle se relève et regarde attentivement tous les carrés au sol. Mais sa première réflexion la pousse à regarder les deux seules dalles qui donnent accès au coffre.


- Les seules couleurs qui permettent de nous y rendre sont le bleu et le jaune. C'est déjà une bonne piste.

Le vert est donc à éliminer. Il s'agit de savoir comment départager les deux restantes. Leiline fait le chemin de chaque couleur dans sa tête et de vue, il y a un blocage avec les dalles bleues. Elle vérifie une dernière chose, si ce n'est pas la combinaison de deux couleurs qu'ils doivent alterner mais cette solution bloque elle aussi à un moment du parcours.

Elle sait que ce qu'elle va faire est très risqué mais étant dans un jeu, autant jouer. Elle écarte Corben d'un geste délicat de la main et prend une grande inspiration.


- Je me lance.

Elle expire bruyamment et pose un pied sur la première dalle jaune. Rien ne se passe. Puis la deuxième. Rien non plus. Elle sourit lâchant un soupir de soulagement

- Bon ! Et bien va pour les jaunes !

traverse la salle en suivant les dalles jaunes, en diagonal, à reculons parfois, le chemin est tout tracé sous chacun de ses pas agiles pour finalement poser un pied sur le petit escalier qui mène au coffre. Elle jette un coup d’œil derrière elle, aucune feinte de la part du sol qui aurait pu décider de s'en aller après son passage. Elle regarde son partenaire avec un grand sourire.

- Y a plus qu'à ouvrir !

Mais si les jeux de rôles lui ont bien apprit une chose, c'est que le coffre peut lui même être un piège. Elle ne compte plus le nombre de fois où son personnage s'est fait avoir avec ce genre de stratagèmes du Maître du Jeu. Dans le doute, elle décide de se placer derrière le coffre pour l'ouvrir, sa taille y étant propice.

Elle s'attendait presque à avoir une musique pendant l'ouverture et découvre enfin le contenu.


- Alors grosso modo, nous avons un arc, dix flèches et trois potions ! Nous qui voulions du soin, nous sommes servit !
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Lun 16 Juil - 18:47


Alors que la demoiselle commençait à se mouvoir avec la grâce d'une panthère – rien d'étonnant, elle était en partie chat, après tout, je m’emmurais dans un parfait silence, ne voulant pas la déconcentrer. Cela ne m'empêchait pas de me mordre la lèvre inférieure à chaque fois que son pas léger frôlait une dalle de la mauvaise couleur.
C'est avec un soulagement non contenu que la femme-chat arriva saine et sauve de l'autre coté de la salle. Elle eu même le bon réflexe d'ouvrir le coffre par derrière au cas-où un piège lui jaillirait à la tête.

Je la félicitais en levant le pouce en l'air, bien content que cette petite escapade ne nous ait pas fait perdre plus de points de vie. Est-ce qu'ouvrir des coffres pièges conférait un peu d'expérience ?
Les potions et l'arme à distance tombait à pic. Nous pouvions enfin nous spécialiser. Le jeu évoluait peut-être en fonction de notre niveau ? Je craignais intérieurement de devoir affronter des ennemis à distance vu que nous étions désormais équipés pour ça.

- Parfait ! Bien joué, Leiline !

Une fois la demoiselle revenue - ce qui me valu une autre session de morsures de lèvre inférieure- nous nous partagions notre butin.

- Vu ma classe, je pense que l'arc est pour moi. Auquel cas si tu le souhaites, je peux te laisser ma rapière. Mais il vaut peut-être mieux que je garde une arme de poing au cas où pour une situation d'urgence. Par contre, je te laisse 2 potions ? Vu ta capacité, tu seras plus souvent au contact.

Une fois acordés sur le partage des objets, nous nous remîmes en route. Je me sentais un peu mieux avec une arme à distance, même si l'idée que Leiline soit désormais en avant me mettait mal à l'aise. C'est elle qui allait devoir supporter le plus gros des dommages et elle semblait avoir moins de PV que moi. Qui gérait les règles de ce monde ?

Après un ou deux murs qui nous obligèrent à faire demi- tour, je remarquais quelque chose qui me fit froncer les sourcils. Les murs s'élargissaient progressivement pour passer d'un simple couloir taillé dans la roche à un véritable hall de pierre taillée. Un espèce de temple souterrain, entourée d'un lac d'eau claire se dressait dans une grotte entièrement gravée de runes et de symboles. Soit c'était un lien important... ou un genre de prison sécurisée à la magie.

Je regardais peut-être trop de films.

Le temple en lui-même consistait en un bâtiment de pierre grise et blanche. Le ponton de pierre qui surplombait le lac était faiblement éclairé à la lumière de nos torches. Mais de nombreux braseros semblaient longer ledit pont ; Il était peut-être possible de les rallumer ?

Prônant la sécurité avant tout, je me baissais pour récupérer une pierre au sol et la lançait sur le pont. Le projectile rebondit quelques instant avant de s’immobiliser, laissant l'écho de ses impact emplir la grotte de claquement secs. Un deuxième projectile finit dans l'eau calme du lac, mais l'effet ne fut pas le même. Après le «plouf» du plongeon, l'eau sembla s'agiter pendant quelques instants et de violents remous agitèrent l'onde.

- OK... Si tu veux aller explorer l'endroit, la règle d'or est : « Pas de baignade ».

Je ne savais pas trop quoi faire. La curiosité me dévorait, mais l'idée que les bestioles qui vivaient la-dedans réagissaient au moindre mouvement dans l'eau, j'espérais grandement que le ponton était en bon état.
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Mer 18 Juil - 23:00


Le partage des gains de l’énigme semble tout a fait logique du point de vue de notre aventurières aux oreilles de chat. Elle pourrai hésiter à prendre une potion maintenant, mais non. Leiline s’estime assez « warrior » pour ça et la voie de la raison, aux oubliettes.

Après un bon moment de marche à se perdre dans les couloirs du temple, nos deux héros débarquent dans une immense salle avec des runes sur les murs, un lac sous-terrain et un bâtiment au milieu joignable par un seul et unique pont. L’hybride n’a pas pu s’empêcher de lâcher un « wouah » admiratif en observant les alentours.

Mais avant de traverser le ponton, Corben a le bon réflexe de vérifier le niveau de sécurité de l’eau qui au vu des remous semble friser le zéro absolu.


- Contrairement à ma condition de chat, j’adore l’eau mais vu mon accoutrement je ne comptais pas me baigner de toute façon.

Mais quelque chose intrigue bien plus Leiline que le danger ambiant : les braseros éteints.

- Je ne vais peut-être pas faire avancer les choses mais je t’avoue que les braseros sur les côtés du ponton me turlupinent.

Elle met une main devant sa bouche et fait bouger une oreille, en pleine phase de réflexion, puis renchérit.

- J’ai peut-être trop joué aux jeux vidéo étant enfant mais je suis prête à parier qu’il va y avoir un passage secret, un coffre ou autre chose du style qui va apparaître si nous les allumons tous. Mais ça risque d’être tendu de tous les faire à la main, vu l’espace qu’il y a entre un brasero et le pont.

Il y a deux mètres environ d’espace entre les deux. Il est tout a fait possible de les allumer mais il faut se pencher sur le cordage reliés à plusieurs poteaux qui servent de protection – si on peut appeler cela une protection – sur les côtés et au risque de tomber dans l’eau. Mais un plan vient à l’esprit de notre féline.

- J’ai une idée mais j’ignore si c’est faisable. Si nous allumons les deux premiers braseros, peut-être tirer une flèche sur les flammes d’un des premiers allumerai les autres derrières, vu qu’ils ont l’air d’être bien en ligne droite.

Elle essaye de vérifier l’alignement avec un petit geste de le main et adresse alors un sourire enjôleur à son partenaire.

- Et pour ça, j’aurais besoin de tes récentes compétences d’archer.

Il fallait prendre une décision et vite, l’hybride ne se fait alors pas prier.

- Bon, dans le doute je me charge d’allumer les deux premiers.

Leiline se dirige d’un pas décidé vers le ponton, mais c’est une autre histoire lorsqu’elle pose un pied sur l’une des planches en bois qui le compose. Pas sûr que ce soit stable ce machin mais il faut faire avec. Elle jette un œil au niveau de l’eau, au moins un bon mètre en dessous des planches.

Devant le brasero de gauche, elle s’aide du premier poteau le plus proche comme support, mais elle doit se mettre sur la pointe des pieds, tenir le bas de sa torche qu’elle tiens du bout de son bras tendu. Elle réussi à l’allumer et passe à celui de droite. Tout comme le premier, elle se maintient à un poteau et effectue la même manipulation, elle dû se pencher plus que de raison et sa petite taille n'aide en rien, mais elle réussi à l’allumer.

Jusqu’à ce que l’humidité de la planche fasse que son pied glisse sur le rebord du pont. Dans la panique, Leiline lâche un cri et s’agrippe de ses deux bras au poteau à côté d’elle, ayant laissé tomber sa torche dans l’eau. Son cœur battait à vive allure, elle était à moitié assise sur le rebord du ponton, une jambe dans le vide et blottie, le front contre ce poteau en bois. Ses oreilles sont plaquées sur sa tête, sa queue hérissée, elle tremble comme une feuille. Les remous reprennent de plus belle au niveau de la torche que l’hybride a jeté, à une distance raisonnable pour que les bestioles ne viennent pas l’embêter plus qu’elle ne l’est déjà …
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Dim 22 Juil - 19:57


Je fronçais les sourcils. En quoi allumer des lampes pouvait enclencher quelconque mécanisme ? Mais je n'étais pas un pro des systèmes de donjons.S'il y avait une habitué des jeux du style, c'était la demoiselle aux oreilles de chat.

S'il fallait tirer en ligne droite, j'allais essayer de faire le boulot. Mais j'étais devenu sniper par la force des choses, pas par choix. Et à la vue de mes 10 flèches, j’espérai franchement ne pas rater mes tirs.
Leiline prit les devants, et je la laissais faire, levant par moment la main tout de même, comme pour tenter de la retenir quand elle se tenait en équilibre précaire sur un bord de ponton où nageait quelques mètres plus bas des bestioles apparemment affamées.

Une fois le première brasero allumé, je me mis devant la longue file de brasero éteints et reculait suffisamment pour être à hauteur de l'alignement.
Problème, c'est que quand on s'éloigne d'un lieu, on met plus de temps pour revenir quand quelque chose se passe. J'avais à peine fait quelques mètres en arrière que je relevais soudainement le regard quand j'entendais Leiline crier.
Je me précipitais le plus rapidement possible auprès d'elle, prenant toutefois garde à ne pas déraper ou casser une planche du ponton.
Luttant contre mes 18 ans d'auto-conviction, je lui saisissais le bras et la tirait doucement mais fermement vers le centre du ponton. Réaction un peu tardive – sans le poteau, elle aurait eu le temps de tomber 2 ou 3 fois avant que je l'atteigne, mais je voulais l'éloigner des bords.

- Leiline ! Ca va ?!

Je lâchais mon arc, posant ma deuxième main sur son épaule et appuyait un peu, tentant de la calmer et la stabiliser. La pauvre était tremblante de peur. Et je n'en menais pas plus large. Pendant un bref instant, mon cœur s'était arrêté.

- C'est bon, on est hors de danger. Respire. On est en vie – On fait de notre mieux pour ne pas le rester apparemment, mais on l'est encore.

Je riais doucement pour alléger l'atmosphère. Inspirant et expirant profondément, j' essayais de lui faire calquer mon rythme respiratoire. Je n'avais pas autant de signes ostentatoires de paniques, mais ses oreilles et le pelage de sa queue reprenait peu à peu un air plus calme.
Autant qu'elle pouvait l'être après avoir frôlé le game-over.
Nous restions là, assis, essoufflés, nerveux pendant un petit moment, quand je me dis que les flammes n'allaient peut-être pas durer éternellement.

Ok. Repose-toi, prends un moment, je vais tenter d'allumer ces torches. Malgré le coté peu artistique, très bon boulot, Leiline.

Après m'être assuré qu'elle allait vraiment mieux, je m'éloignais à nouveau, prenant soin de garder un œil sur la demoiselle et reprenait la position devant la lignée de brasero. Mes mains tremblaient, encore un peu choqué de ce qui venait de se passer. Je riais nerveusement, avant de respirer profondément.
J'étudiais les caractéristiques de mon arme. La légende indiquait : « 1d10, 1 dégat, 3+. Nécessite : flèches». Bien : Peu puissant, mais terriblement précis. Parfait. Et au moins si la situation m'échappait, il me restait ma rapière.
Encochant ma flèche et inspirant un grand coup avant de bloquer ma respiration, je tendais mon arc et le désormais habituel dé éthéré roula à mes cotés.

Quatre


La flèche fila, traversa le premier brasero et fila dans le noir, comète rouge, allumant les autres lampes imrovisées sur son chemin. Elle s'écrasa contre le mur de pierre du temple central, semblant se briser net.
Je serrais le poing de victoire. Même s'il ne me restait plus que 9 flèches, j'avais réussi mon coup.

Prenant position en face de l'autre rangée, je me concentrais et tirait à nouveau.

Dix


Cette fois, la flèche se planta dans un panneau en bois devant le temple. Elle ne sembla pas s'y briser. Peut-être pouvais-je la récupérer ?

Toujours était-il qu'un silence de mort régnait après mon deuxième tir. Attendant quelques seconde,s je finis par rejoindre Leiline, lui présentant ma main pour l'aider à se relever.

- Effectivement, tu as peut-être trop joué aux jeux vidéos.. Au moins, désormais il y a de la lum-

Un grincement et un frottement de roche résonnèrent soudain et la porte du temple s'ouvrit lentement, coulissant sur le coté. Un petit nuage de poussière se souleva quand le vent s’engouffra dans l'interstice. Une voix grave, sombre et menaçante s'éleva alors dans la grotte qui brillait désormais de mille feux, les murs semblant incrustés de milliers de pierres précieuses.

° LE FLEAU D'ASTOR SERA BIENTOT LIBRE...°

Les derniers échos de la voix résonnèrent un moment avant de finir par s'éteindre. Je restais là, un moment, arc bandé et position de combat engagé, avant de me relâcher peu à peu. Rien ne sortait du temple. Par contre, une autre porte, gravée celle-ci faisait désormais place.

- Bon, et bien... Au moins, ce Fléau d'Astor est encore prisonnier ? Enfin je suppose... J'espère. Je ne suis plus très sur de vouloir continuer à explorer ce temple. Toi ?

La nouvelle porte, d'un rouge vif qui reflétait les flammes des braséro, avait un air de porte des enfers. Je rangeais mon arme et pointait du doigt la direction opposé, là d'où nous étions arrivés.

- Après tout, on a pas fini d'explorer les autres couloirs ? A moins que tu veuilles tenter de lutter contre ce fameux fléau ? J'espère juste que c'est pas lui qui à réduit la cité en ruines, parce que je ne me vois pas affronter un tel bestiau...

Lâche ? Si peu. Je préférais dire « prévoyant ».
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast, Aquarius, Cie, Perçant

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 1051
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1700
Titre débile : Bouboule Boum Boum / M'sieur Magique

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]

le Sam 28 Juil - 18:43


L’hybride est terrorisée, à genoux au milieu du ponton au côtés de son sauveur. Elle lutte pour se calmer et regarde Corben droit dans les yeux, tentant de synchroniser sa respiration avec la la sienne, il semble avoir eu aussi peur qu’elle. Ses tremblements ralentissent et elle lâche un rire nerveux.

- Merci Corben …

Sa voix reste pourtant peu audible et tremblante. Leiline reprend progressivement son calme alors que l’archer la quitte pour se mettre à l’œuvre. Et quelle œuvre puisqu’il réussi sans aucune difficulté à allumer les deux lignées de braseros de deux flèches formants de spectaculaires lignes ardentes, surtout du point de vue de notre femme-chat.

Ce après quoi, rien ne se passe. Aurait t-elle risqué sa vie pour du vent ? Ça valait le coup d’infliger à Corben et elle une frayeur pareille tiens … Elle rumine intérieurement lorsqu’il vient la rechercher, toujours à genoux sur son ponton.

Mais le déclenchement qu’elle attendait vient avec du retard et certainement pas dans la forme qu’elle l’aurai espéré.


° LE FLEAU D'ASTOR SERA BIENTOT LIBRE...°

Leiline tremble de plus belle. Les jeux lui ont toujours apprit que tout noms contenant le mot « Fléau », ce n’est jamais bon signe. Ses nerfs lui déclenchent pourtant des rires nerveux, pourtant très mal placés à la situation.

- Je crois que je suis d’accord avec toi ! Et puis depuis quand résoudre une énigme provoque quelque chose de négatif ?!

La logique lui échappe encore à ce jour.

- Et puis c’est vrai que nous nous sommes pas occupé de la porte à droite à l’entrée du temple il me semble, ça sera une bonne occasion d’y aller n’est ce pas ?

L’hybride lui attrape le bras pour l’entraîner vers le lieu de leur arrivée. Toujours avec ce sourire nerveux et incontrôlable, elle rajoute.

- Allons-y vite avant qu’il ne se libère vraiment.

Ils pressent le pas pour revenir au tout début du temple avec plus de facilité qu’à l’aller pour enfin emprunter cette deuxième porte.

La nouvelle pièce change de tout ce qu’ils ont vu auparavant. Une salle très longue, des mosaïques bariolées recouvrant les deux plus grandes surfaces, une partie du plafond est ouverte, laissant la lumière s’étendre sur les lieux donnant rendant l’atmosphère des lieux apaisante. Dans le sol, deux lignes creuses pas plus épaisse qu’une main laissent écouler une eau claire. L’hybride cherche l’entrée et la sortie de l’écoulement qui semblent venir des murs. Le plus intriguant reste pourtant les deux rangées de lits de fortune sur chaque côté.

Leiline se retourne vers son partenaire, une moue interrogative et une oreille baissée.


- Je ne comprend vraiment plus rien à l’architecture de ce temple maintenant …

Ils sont passés de pièces aux mécanismes dangereux et des créatures meurtrières pour protéger des trésors et éventuellement y enfermer un monstre gargantuesque pour finir dans une pièce qui laisse étrangement penser à un lieu de sérénité. Il y a de quoi se poser des questions.

Elle scrute le moindre indice ou piège. Pas de dalle ou de mécanisme douteux, juste une porte à l’autre bout de la pièce. Son oreille garde un réflexe de survit plus qu’étrange à toujours se retourner vers l’arrière. Sa crainte que le « Fléau » débarque en vitesse dans le coin reste encore bien présente et c’est sa manière de surveiller régulièrement.


- Je vais voir la pièce au fond au cas où.

Histoire de faire vite se dit t-elle. Elle ouvre délicatement la porte pour s’assurer qu’il n’y a pas de feinte de la part du jeu pour finalement trouver une petite pièce remplie de meubles poussiéreux, outils rouillés, verres brisés sur le sol et étagères dans dessus dessous.

- Ah, là je crois que ce sera plus intéressant !
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1151
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Donjon 1 : La pierre à Souhait [PV Leiline]


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires