Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Les arbres de la joie

le Ven 20 Avr - 21:48


Richye qui est arrivée en retard a eu la gentillesse de déplacer toute la petite équipe dans la ville de Verdi grâce à son Perçant qui n'est autre que la troisième escapade de l'hybride dans cette ville minière et ce pour un court instant bienheureusement, puisque leur objectif principal, c'est la forêt de Hourva, au nord. Dans un premier temps, ils devront rejoindre Rivera. Si ces arbres développent leurs effets curatifs dans l'eau, c'est déjà un très bon début de fouiller près d'une rivière.

Les premiers arbres se montrent, les rayons du soleil jouent à cache-cache entre les feuilles, le calme ambiant qui se résume aux chants des oiseaux et aux bruit des feuilles au gré du vent. Leiline est au anges. Un calme pareil, ce n'est pas ce qu'elle a l'habitude d'avoir avec l'Epicerie.

Malgré l'environnement qui pousse au calme et à la détente, l'hybride se lance dans de nombreuses interrogations.


- Par contre, vous avez des infos sur les gens du sanctuaire qui ont eu vent de ces études ? Non parce que le minimum c'est qu'il y ai eu au moins l'un d'entre eux qui vienne avec nous …

Contrairement à ses habitudes, elle n'a lu que vaguement la fiche de mission. Elle qui voulait juste faire une mission avec cette femme à qui elle a vendu un cyber loup à Noël par simple curiosité. Et Richye devait ne pas en savoir plus vu qu'il s'est joint à la mission après que celle-ci ne soit validée.


Leiline par A. Baille:

A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1172
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les arbres de la joie

le Mar 15 Mai - 22:34


Dûment équipé pour de l'exploration, la défense, et aussi, mais surtout, pour la récolte d'essences de bois, nous arrivions à Verdi. Nous étions proches de l'orée de la forêt, et la journée avançait tranquillement.

En discutant avec l'équipe du sanctuaire, on apprenait que les arbres développaient leurs effets dans l'eau, donc il serait de bon ton d'aller voir près de Riviera.

Leiline insistait pour qu'un membre du sanctuaire vienne avec nous, et une petite voix se faisait entendre :

- Euh...euh...oui... c'est, c'est... c'est moi-même qui... qui va venir... avec... mmmh... vous.

La voix en question se faisait hésitante, presque comme si son propriétaire était en pleine réflexion entre chaque mot... ou alors il était étourdi. Mais pas moyen de savoir d'où venait la voix. Peu après, un petit être sortait de la masse. Il ressemblait à une taupe, mesurait 80 cm, et portait une blouse blanche et des lunettes à double foyer. De sa pochette pectorale de sa blouse dépassait 3 stylos de différentes couleurs, ainsi qu'un petit calepin. Il s'avançait avec une démarche grâcile... pour une taupe.

- Je... je... Je me présente... mmmmhhh... je suis... je suis... le Professeur...ahem...René. Je vous... vous guiderais... vers là... vers là où... Mmmh, oui... là où nous avons localisé... les arbres.

Je crois que j'avais autant de mal que lui à suivre le flot de ses paroles. Néanmoins :

- Richye Erelm, enchanté. J'espère que nous arriverons à trouver ces arbres miraculeux.

À voir comment la suite de cette mission va se passer. J'ai des pressentiments, et pas que des bons.




Les alchimistes cherchaient de l'or, ils ont trouvé la science qui vaut mieux que l'or



Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi
Compte en banque
Demeure

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable, Cosmos, Précision, Cuisto, Cie, Challenger, Daya, Altera, Titan, Tchi, Hermés

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 45
Messages : 751
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris/Le PGM du thé

Re: Les arbres de la joie

le Mar 15 Mai - 23:56


Et nous voilà arrivé à Verdi, une ville que je n'avais eu l'occasion que peu de fois de visiter. Les mines très peu pour moi, et la forêt tropical d'Hourva n'a rien de marrant, sauf si on veut faire une partie de cache-cache géante... On approchait de l'entrée des bois, ça annonçait monstres et grosses bêtes en tout cas, c'était déjà ça... Enfin, j'espère.

La dame chat nous questionna sur la mission, je répondis d'un simple "non" d'un hochement de tête. Je ne lisais que le plus gros des descriptifs de mission, c'était trop dur sinon. Cependant, la réponse vint d'autre part, une voix que je n'avais pas encore entendue. Mon regard atteignit une petite taupe en tenue de scientifique. Une seule de ses phrases réussie à me faire bâiller. Un record.

Bon bah, vu qu'on s'présente... Hiryu, commissaire de K'ouen. Coucou, tout le monde.

Il me semblait que la taupe avait une remarque à faire suite à ça, elle se lançait, montant son doigt tout en ouvrant doucement sa bouche.

Ouais, ouais, j'suis juste venu pour la protection, pas pour vos branches. Fais simple si tu veux en parler, genre "on doit trouver arbre magique qui soigne".

Je soufflais, pas envie de me retrouver coincée dans une de ses phrases éternelles, et au moins, il était prévenu d'éviter les explications scientifiques. On perdait les remarques les plus susceptibles d'être longue, et d'être donc un véritable enfer si elles sortaient de la bouche de ce professeur. Pour un peu, je regretterais presque de ne pas avoir reposé l'affiche quand j'ai su que c'était une mission de sauvetage...

Enfin, je commençais à avancer, je voulais faire comprendre qu'on devait vite se mettre en route. Plus vite on est au coeur de la forêt, plus vite on rencontrera des trucs amusants. Je ne m'arrêtais pas trop loin, me rendant compte que je ne connaissais pas la route. Je laissai enfin sortir Amarok de mon Sarkina.

Amarok, reste à côté d'la taupe. Protèges-là.

Comme elle devrait ouvrir le chemin pour mieux nous indiquer où se trouvait les arbres, elle devait être protégée un minimum.


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 539
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Les arbres de la joie

le Mer 16 Mai - 18:27


¤ Sur quel type sommes nous encore tombé ?! ¤

C'est à peu près le seul truc qui est venu à l'esprit de l'hybride en voyant l'étrange bonhomme qui vient de les rejoindre. Non pas qu'elle juge au physique, mais cette façon de parler lente et discontinue ... n'avons nous pas fait allusion au manque de patience de Leiline ? Il y a des chances ...

Elle arbore tout de même son charmant sourire et se présentant.


- Et bien enchantée, moi c'est Leiline Devalle. Nous pouvons y aller maintenant je présume ?

Elle commence à avancer aux côtés de la prénommée Hiryu qui semble avoir la même patience que notre hybride, laissant Richye derrière avec le pauvre scientifique qui va avoir bien du mal à suivre la petite compagnie.

Leiline en profite pour discuter un peu avec la jeune femme. Elle a eu plusieurs occasions de la croiser mais jamais une où elle a pu lui parler.


- J'ai cru comprendre que tu es devenue commissaire, félicitation ! Alors comment ça se passe avec ... Amarok c'est ça ?

Toujours se plaisir de retrouver l'un de ses anciens pensionnaires. Elle a déjà eu l'occasion d'en recroiser quatre depuis et tous sont en très bonne santé. Le loup a l'air en tout cas de se sentir bien à première vue.

Elle jette quelques coups d'oeil régulier pour voir l'animal en question et vérifier que l’Alchimiste ne s'est pas endormi par l'ennuie que peut procurer le professeur.

L'équipe arrive enfin sur les lieux. Une magnifique forêt, des arbres de plusieurs centaines de mètres. Le plus intriguant reste à venir. Les racines formes de long filigranes lumineux d'un bleu azure et ce presque jusqu'au bout des feuilles en hauteur. C'est fils de lumières se prolonge jusqu'à la rivière a proximité.

Avant même de se poser la question d'une éventuelle réaction chimique, la féline admire le spectacle, les yeux baissées et la bouche entre-ouverte.


Leiline par A. Baille:

A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1172
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les arbres de la joie

le Mar 12 Juin - 23:26


En nous guidant vers les lieux où les premiers arbres ont été découverts, le professeur se perdait en explications. Espérons que ce ne sera qu'en explications. Il s'étalait sur les diverses possibilités d'une telle essence de bois. Personnellement, je serais ravi quand je pourrais les expérimenter dans mon labo. Discuter théorie c'est pas tant mon truc, aussi bizarre que ça puisse paraître. Je n'aime pas m'étaler sur les possibles des expériences. Ça restait intéressant, mais j'en avais soupé des profs d'université et de leur ton monocorde.

La progression en forêt devient plus lente avec la densité des arbres. On pouvait entendre les cris de différents animaux. En espérant qu'il n'y ait pas trop d'animaux qui nous considèrent en bas de la chaîne alimentaire...

La jeune femme qui se présentait à nous était commissaire. Hiryu était donc aguerrie à la vie en extérieur, et à la chasse. Ça devrait être de bon augure.

Toujours est-il que je m'impatientais à l'idée d'arriver vite. Le terrain n'étant pas forcément très plat, avec toutes ces racines, ça n'aide pas à se sentir à l'aise. J'espérais intérieurement que le chemin ne serait pas aussi long et sinueux que les explications du prof, qui continuait son exposé sur ces arbres comme s'il allait mourir s'il arrêtait de parler une seule seconde.

Un bruit d'eau se faisait entendre, nous devions approcher du cours d'eau qui traverse Hourva. Plutôt silencieux depuis le début du voyage, j'interpellais mes camarades :

- On continue le voyage par voie terrestre ? Ou fluviale ?

Pour le coup, si ça pouvait permettre de gagner du temps, on pourrait toujours se tailler une pirogue (avec mon Cembre, je peux couper presque tout), c'est pas le bois qui manque ici.




Les alchimistes cherchaient de l'or, ils ont trouvé la science qui vaut mieux que l'or



Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi
Compte en banque
Demeure

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable, Cosmos, Précision, Cuisto, Cie, Challenger, Daya, Altera, Titan, Tchi, Hermés

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 45
Messages : 751
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris/Le PGM du thé

Re: Les arbres de la joie

le Sam 16 Juin - 14:07


Leiline, la femme chat, vint à mon niveau. Elle devait elle aussi vouloir fuir la taupe infernale et son débit de paroles de deux mots par minute. Rien que de l'entendre à l'arrière était un calvaire. Enfin bon, au moins sa voix ne portait pas de trop et je pouvais me concentrer sur l'épicière qui me félicitait et me posait des questions sur mon loup.

Merci ! Et euh... Baaah...

Je cherchais quelque chose à dire sur Amarok. Il faut dire que je ne le laissais sortir de son sarkina que pour se battre et pour s'entraîner. J'étais bien loin d'en faire un animal de compagnie avec qui je vivais...

Je... Bah, ça s'passe bien en fait. Il est utile en mission !

C'était bien la seule chose que je trouvais à dire sur lui. J'avais choisi la personnalité la plus simplifiée possible pour avoir un robot et non pas un loup. Je m'en servais plus comme une arme que comme un fidèle compagnon.

Et sinon, toi, ça marche ton épicerie ? T'aimes bien vendre des trucs ?

J'avais beau y réfléchir, je ne voyais pas comment elle faisait pour apprécier se tenir derrière un comptoir toute la journée. Quel enfer !

Finalement, nous arrivions devant la rivière. Les arbres tropicaux laissaient descendre leurs racines à l'intérieur de ce cours d'eau comme pour aller se rafraîchir. Je me demandais bien si nous étions arrivés. Enfin, Rich-... Ri-... Ouais bon Richoz quoi, nous demanda comment nous continuons la route. Il avait dû parlé à la taupe, bon... Bah.. Encore de la route alors.

J'sais pas. T'as un bateau ?

J'avais beau regardé autour de nous, il n'y avait pas d'embarcation, et à moins d'y aller à la nage la voie terrestre me semblait obligatoire.

On peut marcher aussi. Comme ça, on croise des bestioles et des monstres, c'plus drôle.


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 539
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Les arbres de la joie

le Sam 16 Juin - 22:44


- Perso je trouve l'option de Hiryu plus qu'intéressante. Même si y aller par le fleuve nous permet de nous y rendre plus rapidement, on va s'ennuyer sévère …

Et elle n'ose pas le dire mais elle voit très mal le petit scientifique talpidae sur une barque, aussi de peur qu'il se retrouve à l'eau et se noie mais surtout qu'elle ne se voit pas rester près de lui pendant qui déblatère la raison de la réponse à la vie, l'univers et le reste.

Avant même d'avoir la réponse de qui que ce soit, elle commence déjà à avancer un peu plus loin, curieuse de voir ce qui les attend sur le trajet. Et puis comme en fait si bien part Hiryu, peut-être des créatures un temps soit peu originales à croiser, en espérant que la commissaire ne leur saute pas dessus tout de suite, sauf s'ils sont agressif bien sûr.

Cela fait déjà plus de trente minutes que la petite troupe longe Rivera vers le sud et qu'il n'y a rien d’intéressant. Pas la moindre bestiole, aucune âme qui vive sur le trajet. Juste de la végétation qui lui rappelle vaguement une partie de jeu de rôle qu'elle avait fait il y a de cela plusieurs mois.

Leiline finit par soupirer, l'ennuie est tellement pesant qu'elle va jusqu'à s'adresser auprès de la petite taupe humanoïde.


- C'est encore loin votre lieu d'exploration ?

Elle se demande pendant l'espace de quelques secondes si c'est une bonne idée de lui avoir posé une question finalement ...


Leiline par A. Baille:

A. Baille
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1172
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les arbres de la joie

le Dim 8 Juil - 11:37


Mon idée pouvait paraître alléchante, mais après un court conciliabule, Leiline et Hiryu considéraient le chemin sur la terre ferme plus intéressant que par le fleuve. Le professeur en avait l'air des plus soulagé. Il n'avait pas le pied marin ?

- La... la... la zone en question... se trouve... mmmmhh... plus en amont... oui, à peu près... plus en amont... du fleuve.

Décidément, je n'aimerais pas assister à l'une de ses conférences, si tant est qu'il en faisait. Je pensais bien que l'expression "mourir d'ennui" devait avoir été créée pour lui.

- Dans ce cas, continuons à longer le fleuve. ça nous donnera un repère visuel pour progresser.

À vrai dire, je ne me sentais pas trop l'âme de m'aventurer plus profondément dans la forêt. Sans matériel adéquat pour se repérer, il aurait été facile de se perdre, et ça aurait pour conséquence de devoir rebrousser chemin, ou pire, abandonner.

Longeant le fleuve, on avait un aperçu de la faune qui peuplait Hourva : des poissons d'eau douce qui proliféraient dans l'eau du fleuve, quelques félins de grande taille qui chassaient de petits mammifères, et le ciel laissait entrevoir des oiseaux de paradis au plumage bariolé.

Cependant, quelque chose me chiffonnait sur le comportement de certains des animaux qu'on croisait au fur et à mesure de notre progression : les oiseaux semblaient voler vers la même direction, tout comme certains petits rongeurs qui partaient. Soit ils migraient, ce qui me semblait peu probable vu la saison... soit ils fuyaient. Je commençais à sortir mon cembre et Mori de mon casier, mon Cembre au fourreau, et mon épée au clair.

- On a un problème. Vaut mieux se préparer, je me tournais vers la taupe en indiquant le point que les animaux semblaient fuir, dites, c'est par là, les arbres que nous cherchons ?

Le professeur, une pointe d'inquiétude et de peur dans la voix :

- Euh... euh... oui... c'est à...

Ne lui laissant pas bafouiller la fin de sa phrase (ce n'était pas le moment de perdre du temps face à l'imminence du danger) :

- Ne perdons pas de temps.

Je commençais moi-même à presser le pas vers ce qui pouvait faire aussi peur à toute la faune locale. Mais très vite, un bruit qui n'avait rien à faire dans un lieu aussi reculé me perturba.

- Des bruits de tronçonneuses ?




Les alchimistes cherchaient de l'or, ils ont trouvé la science qui vaut mieux que l'or



Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi
Compte en banque
Demeure

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable, Cosmos, Précision, Cuisto, Cie, Challenger, Daya, Altera, Titan, Tchi, Hermés

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 45
Messages : 751
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris/Le PGM du thé

Re: Les arbres de la joie

le Sam 14 Juil - 23:48


Leiline se rangeait de mon côté quant au choix de la suite du voyage. Parfait ! On allait pouvoir s'amuser dans la forêt. J'espérais déjà que des créatures s'aventurent trop près du groupe, ce serait un super feu vert pour commencer un petit combat, et pour enfin sortir de cet ennui infernal de début de mission. Pour le moment, c'était décidé : plus jamais de mission de sauvetage. Elle avait beau ressemblé à une mission d'aventure, ce n'était décidément pas drôle !

Des minutes, puis des dizaines de minutes passèrent... Rien en vue. Leiline brisa le silence pour demander si nous nous en rapprochions. Inconsciente ! La taupe ouvrait la bouche ! Tous aux abris ! Et puis, comme si la lenteur ne suffisait pas, il donnait absolument zéro précision sur la position des arbres... "En amont, en amont" !.. Nan, mais ça peut être dans deux minutes ou dans une heure de marche "en amont" !

L'ennui n'était plus qu'au stade "fatigue", mais il attaquait maintenant mes nerfs, faisant remonter ma nature d'arme ! Je fulminais de l'intérieur en espérant que les choses commencent à se bousculer un peu. Mais non... On voyait bien des créatures, mais à peine s'approchaient-elles, mon regard fou trahissant mon envie de sang les fit fuir ! Revenez bande de prédateurs mouillés !

Richoz avait vu quelque chose que je n'avais pas vu. Il se préparait au combat, et ce simple petit changement d'atmosphère dans le groupe me fit le plus grand bien. Seitoshi. Fuyu. Mes deux épées apparurent dans ma main, sortant de mon sac instantanément - vraiment pratique cet enchantement ! -.

Il s'passe quoi ? Dis-je en coupant la taupe.

Richoz partit aussitôt dans la direction que le professeur montrait. Un bruit étrange me fit comprendre ce qu'il se passait. D'autres personnes étaient sur le coup, ils voulaient ces arbres ! Les arrêter, c'était mon boulot... Et puis, je ne vous cache pas que même sans ce titre de commissaire, j'aurais accouru pour combattre. Ma soif de sang était bien trop grande. J'avais besoin d'un combat, et vite...

Ouaaaaais ! Enfin ! Combat ! Aventure ! BASTOOOOOON !

Pour la discrétion, on repassera, je chargeais dans la direction du bruit. Il ne me fallut que quelques minutes pour tomber sur un sacré spectacle : des tas de gens de chaque côté de la rive coupant des racines, et même des arbres entiers au bord de la rive. L'endroit commençait à ressembler à une petite clairière.

Apparemment, le bruit avait couvert mes cris. Je m'approchais à pas rapide vers un homme qui me tournait le dos, et sans rien prévenir, lui donnait un bon coup dans le dos. Bousculé, il tombait contre sa tronçonneuse en marche. Âme sensible s'abstenir : une giclée rouge et quelques cris plus tard, il tombait lourdement au sol, éventré. Mon souffle était fort et saccadé. J'avais besoin de plus. Les gars me repéraient déjà, certains étaient d'ailleurs armés pour protéger les travailleurs.


Signature:
Description d'Hiryu (courte):
La vingtaine d'apparence, mesurant environ 1m70 pour une cinquantaine de kilos, Hiryu a des formes peu généreuses, une poitrine plutôt petite, plate, et des hanches minces, le tout taillé pour le combat comme en témoigne ses muscles. Entourés de longs cheveux bleus souvent attachés, son visage est couvert de tache de rousseurs, on y trouve un petit nez légèrement retroussé, de fines lèvres, et deux jolis yeux perçants d’un rouge éclatant. Pour ce qui est de sa voix, on reconnaît bel et bien la voix d'une femme.
Forme de lame:


Heavenly Sword Art - Katana
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Chasseur

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 132
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 539
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Les arbres de la joie

le Dim 15 Juil - 13:14


Quelle idée n’a t-elle pas eu de lui poser la question … Comme convenu, la taupe a encore prit des plombes pour donner une réponse qui plus est aussi vague que la première mer qu’ils pourraient croiser. Plus en amont c’est bien, mais dans combien de temps ?

Mais plutôt que de se morfondre dans un mutisme dû à l’ennuie, elle profite du paysage, de la verdure et des animaux. Des animaux pourtant très agités. Notre Epicière note très vite cet étrange comportement.

Et son audition un peu plus forte que la norme humaine est sans appel sur l’origine des sons à venir : des tronçonneuses. Ce n’est que plus tard que Richye en fait la remarque, mais Leiline voulait s’en assurer avant de divulguer l’information pour ne pas inquiéter ses congénères.


- Ne me dites pas que c’est pour …

Elle n’a même pas eu le temps de finir sa phrase qu’Hiryu est déjà partit à l’assaut du vacarme sans même réfléchir à ce qu’ils pourraient bien croiser. Alors elle peut approuver le côté impatiente du personnage, Leiline l’étant elle aussi. Mais alors là, ce n’est plus un manque de patience mais plus être téméraire au stade de ne plus avoir d’instinct de survie.

Mais comme l’a toujours stipulé la femme-chat dans ses missions : « On abandonne pas un copain ! ».


- Il va falloir la rejoindre avant qu’elle ne fasse des siennes !

Non pas qu’elle doute des compétences de la Touen en matière de déchaînement de violence, mais plus en matière de tactique. Elle ignore par exemple le nombre de personnes qui se trouvent sur les lieux.

Leiline sort son arbalète de son Sarkina, carquois chargé au maximum et l’enchantement près à faire son petit effet en cas de problème. Elle s’efforce tout de même de poser une – dernière elle l’espère – question à la taupe.


- C’était prévu ce groupe de travailleur ?!

Le petit scientifique a l’air terrorisé, ou pas en fait, il balbutie autant que le reste du temps …

- Euh … et b-bien non je … je ne comprend pas …

- Je prend ça pour un non négatif alors allons-y Richye !

L’hybride prend les devants, arbalète à la main, titre Précision en poche. Elle s’approche furtivement du groupe d’homme qui a repéré la fine lame pour se placer à environ cinq mètres d’eux et commence à leur tirer dessus, comptant chacun de ses carreaux à chaque tir et en favorisant les jambes. Même pour de la légitime défense, Leiline n’a qu’un mot d’ordre : ne tuer personne.

Tout s’est passé vite, sur les cinq hommes qui veulent l’attaquer, deux sont à terre, hurlant leurs blessures dans les cuisses. Le premier a essayé d’attaquer Hiryu et puis s’est prit un carreaux dans le genou. Le quatrième reste encore frais comme un gardon, près à venger son camarade mort.

Quant au cinquième, il repère la féline et se rapproche dangereusement d’elle, une matraque à la main.

Malgré le surplus d’adrénaline, elle tire en lui visant les jambes et le bassin, un carreaux sur trois passent dans la cuisse gauche du vil manant. Sa course se ralentie mais dans le doute, Leiline recule, gardant une distance pour viser facilement et tire un carreaux dans l’épaule du bras tenant le gourdin qui se fait lâcher par son propriétaire.

Voyant que l’homme bouge difficilement, elle se précipite dans sa direction et lui assène un violent coup de pied sur le ventre pour le faire tomber et récupérer son arme. Elle profite qu’il soit au sol pour s’éloigner, rejoindre le scientifique qui resté en retrait durant tout ce temps et faire le point sur son nombre de carreaux. Dix ont été utilisés. Remerciant la Technomagie, elle ne se serai pas vu gérer cette situation en devant recharger à trois reprises l’arbalète.

Enfin aux côtés de la taupe, elle lui donne la matraque subtilisée sur l’homme de tout à l’heure.


- Je ne sais pas si vous savez vous en servir, mais dans le doute !

À défaut que la taupe sache se défendre, il aura les moyens de le faire.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Original : つかさ (Pixiv - Blake Belladonna) / Edited : P. Esse

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé, Vers l'Infini

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 795
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1172
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Lady Miaou

Re: Les arbres de la joie


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires