Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Re: Éléphants roses et fumées arc-en-ciel [PV Richye et Leiline]

le Jeu 11 Oct - 20:05


L’illusion changeait. Je n’entendais plus seulement la comptine, mais d’autre voix. Des voix familières, des jeunes garçons qui m’appelaient. Mes frères, mes chevaliers, ceux qui me protégeaient de tout… Mes précieux frères… Pourquoi avez-vous dû mourir ? Ils me manquent tant, j’espère qu’ils me voient de là où ils sont, qu’ils sont fiers de moi.

Je luttais, essayant de revenir dans la réalité. Cette illusion était douloureuse, je n’en voulais plus ! Soudain je sentis quelque chose me toucher la jambe et le retour à la réalité me coupa le souffle. J’eu soudain l’impression de tomber par terre, une sorte d’acouphène me vrilla les oreilles et je tentais de me calmer.

Je me sentais soudain nauséeux, j’avais besoin d’air frais… J’attrapais ma canne et me dirigeais vers la fenêtre pour l’ouvrir. Je penchais la tête et pris un grand bol d’air, calmant mon cœur et ma tête. Après plusieurs grandes respirations, je me sentais enfin mieux et poussais un long soupir. Je me retournais vers mes camarades de fumettes.


- Richye ? Leiline ? Vous allez bien ?

Richye semblait descendre doucement mais malgré mon écharpe, Leiline semblait plutôt perdue dans son monde. J’attrapais l’arbalète, l’armais et visais comme je pouvais, espérant sincèrement qu’elle ne serait pas blessée. C’était quand même effrayant de tirer à l’arbalète sur quelqu’un… Bon, le tabac hallucinant, mauvaise idée. Je retournais ensuite sur mon fauteuil et but mon thé pour achever d’évacuer le reste de fumée qui était dans ma bouche.

Morgan Sunny
Sanctuari
avatar

Avatar © : Clear par Namiya

Féminin Suivi :


Titre : Perçant, Sarkina, Cir

Race : Humain
Statut : Herboriste, Sanctuari
Pims : 434
Notes : Trans, personne ne sait qu'elle est une fille
Selene: Renard Stellaire
Messages : 320
Titre débile : Monsieur Koala

Re: Éléphants roses et fumées arc-en-ciel [PV Richye et Leiline]

le Sam 13 Oct - 12:04


Je revoyais ces murs beaucoup trop familiers, théâtre de ma jeunesse. Ces murs de pierre taillée, ces tuiles écarlates exposées au soleil d'été. Ce jardin, taillé avec soin, parsemé de parterres de fleurs, était un ravissement pour les yeux.
Sur un banc ouvragé, à l'ombre de la terrasse, une femme aux cheveux chatains, et aux yeux verts faisait un peu de couture, un livre et une boisson fraîche sur la petite table à côté. Identique à mes souvenirs, ma mère n'avait en rien perdu de sa beauté et de sa douceur.
Par delà la fenêtre de l'annexe, on pouvait apercevoir deux hommes. Le premier, grand, fin, le regard sévère de ses yeux bleus se portait sur le plus jeune, blond, appliqué à la manipulation d'instruments de chimie. Mon père avait été si fier de me voir suivre sa voie, mais pour cette même raison, a endurci mes cours. Il voulait que je représente l'excellence même. Il était beaucoup trop porté sur le travail et ma réussite, à l'époque... enfin, c'est révolu.
J'aurai aimé pouvoir leur parler à nouveau, mais je n'avais aucune emprise sur les événements. Je n'étais que spectateur de mon passé. D'ailleurs, j'avais un mauvais pressentiment sur le moment choisi, puisque mon cerveau en plein voyage en son fort intérieur a décidé de pousser la blague.

Ce qui devait arriver arriva : une milice inquisitrice avec à sa tête un capitaine, et un autre visage qui réveillait en moi beaucoup trop de souffrance. Cheveux noirs, les yeux versoyants comme une prairie sous la rosée du matin, la peau douce comme une brise printanière. Chloé, de son nom, m'avait vendu à la milice... Dire que la veille encore, à cette époque, elle me disait encore qu'elle m'aimait, qu'elle m'était promise, et que personne ne saurait jamais pour mon "don". Et aveugle que j'étais, je l'ai cru. L'amertume de cette trahison me revint tout droit à la gorge.

Ma mère, s'affolant de voir arriver ces forces armées, revint s'enfermer dans la maison, avant de rejoindre mon père et mon jeune moi. D'ici on ne pouvait entendre leur dialogue, mais nulle parole de ce jour ne s'était effacée, les dernières paroles de mes parents.

- La milice ! Ils arrivent !

- Richye ! Tu dois fuir !

- Mais, père...

- Ne discute pas ! Je vais les retenir autant que possible. Nous savions que ce jour arriverait. Alors pars ! Et ne te retourne pas ! Sois fort, nous t'aimons, fils.

De l'extérieur, j'observais ma "compagne". Elle parlait au capitaine inquisiteur, mais n'ayant jamais su ce qu'elle lui disait, aucun son ne venait de sa bouche.

Et alors que le jeune Richye prit la fuite, sans plus de cérémonie, je senti quelque chose me toucher, et la réalité de ce monde se briser tel une vitre, les milliers de bris tombant dans le vide. Je me senti violemment aspiré dans la réalité, Elantra. De retour dans le salon, avec Leiline et Morgan, je parvenais difficilement à reunir mes idées.

Morgan s'inquiétait sur mon sort. La main encore tremblante, je tapais ma pipe contre le cendrier, et la remplissais de tabac calmant, de l'allumer, tirer une longue bouffée, de souffler un peu, et de répondre :

- Quitte à faire un voyage, j'aurais aimé qu'il soit plus plaisant.

J'avais besoin de recadrer mes émotions. Ce bagage, même après 18 ans, me pesait encore beaucoup trop.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi
Compte en banque
Demeure

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable, Cosmos, Précision, Cuisto, Cie, Challenger

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 465
Messages : 645
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris/Le PGM du thé

Re: Éléphants roses et fumées arc-en-ciel [PV Richye et Leiline]

le Sam 13 Oct - 15:22


L’hybride adulte regarde l’enfant, encore incertaine de voir ce qu’il se passe devant elle. Et pourtant elle lui parle comme-ci cela est tout à fait normal. L’écharpe au sol, la fumée de tabac lui monte à la tête sans aucune filtration, la plongeant de plus en plus dans cet étrange délire de communication avec le passé.

Elle continue de sourire, vaguement. La petite ne semble pas être une hallucination qui cherche à la nuire. Cette dernière se permet même d’attraper de sa douceur enfantine l’une des mains de son aînée.


- Ne t’en fais pas, papa et maman vont revenir nous chercher !

Leiline hoche la tête. Oui, à l’époque elle espérait sincèrement que les miroirs fonctionneraient de nouveau et qu’ils reviennent la récupérer. Opinion qui a bien changé au fil des années. Elle finit par répondre à la fillette se voulant calme et conciliante.

- Leiline, tu … es sûre de vouloir que papa et maman viennent te ramener à Islaya ?

Elle n’a pas eu le temps de lui répondre que la femme-chat se prend un carreau d’arbalète dans les côtes. Elle n’a même pas ressenti que quelqu’un lui a arraché l’arbalète des mains. Elle a l’impression de se faire happer en quelques secondes, comme dans un tourbillon violent et la petite tourne les talons et s’éloigne d’elle.

- Attend Lei !

Il a fallu que quelques microsecondes pour que tout redevienne normal, d’un coup, retrouvant Morgan et Richye qui avaient disparu dans un flou le temps de son hallucination. Elle observe béate ses deux compagnons de fumette. L’un affolé à se ruer sur sa pipe bourrée de tabac calmant et l’autre en train de boire son thé.

La féline se frotte le visage de ses deux mains, de nouveau dans le monde réelle. Richye semble moins serein que Morgan et Leiline ne trouve rien de mieux à répondre pour détendre l’atmosphère.


- Si je vous disais que j’ai discuté avec mon moi du passé, vous me croiriez ?

Elle ponctue sa phrase d’un léger rire, voulant surtout que les deux autres en fasse de même. L’aveugle a le bon réflexe d’ouvrir la fenêtre et la fumée du tabac violet fera certainement son effet dans quelques minutes. L'hybride récupère son écharpe et lui redonne avant de s'affaler à sa place d'origine.

- Bon, je pense que nous devrions faire une pause. Même pour manger un truc ou quelque chose là. Vous en pensez quoi ?
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 670
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1062
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: Éléphants roses et fumées arc-en-ciel [PV Richye et Leiline]


Contenu sponsorisé


Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

- Sujets similaires