Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Croque-mitaine - Le monstre sous le lit [PV Septembre]

le Jeu 9 Aoû - 12:01


Une arrestation en direct ! C'est assez rare d'assisté à ce genre de choses ! J'avoue qu'au fond j'étais excité comme un gosse mais je ne le montrais pas. Je laissais passer Septembre et me tenais derrière lui, près a attraper notre suspect. L'armoire que le suspect fit tomber m'obligea à reculer et le vacarme troubla mes ondes un instant. Heureusement j'en reppris vite le contrôle et pu voir Septembre immobiliser l'ombre en lui tirant dessus.

Je passais souplement par dessus l'armoire et allais vite le rejoindre, mes talons de métal écrasant la vieille porcelaine.

Le suspect était en fait un chat. Certes assez vindicatif mais je ne pensais pas que ses griffes soient suffisantes pour massacrer les gens que nous avions vu, surtout en prenant en compte l'épaisseur de la carapace des victimes que nous avions vu. A ses cris, je compris aussi que son casier n'était pas vierge. Je ne savais pas trop si je pouvais participer a d'interrogatoire mais m'y essayait.


- Vous n'êtes pas un assassin n'est-ce pas ?
- Quoi ?! T'es malade toi ! Tes saletés de collègues m'avaient enfermé pour un malheureux braquage d'une boutique de Tern. Une erreur de jeunesse ! Bon ok j'ai peut-être piqué deux trois autres trucs mais je tue personne moi !

A la moue que fit Septembre je devinais que notre ami avait sûrement un casier plus long qu'il ne voulait l'avouer. Mais il n'avait vraiment pas l'air d'être notre tueur, sinon nous serions déjà en plein combat.

- Vous n'étiez pas seul ici. Il y avait quelqu'un d'autre.

L'affirmation que je venais de faire semblait les destabiliser mais la charge paralysante qu'il venait de subir l'empêchait de s'enfuir et de bouger.

- Je...je vois pas de quoi vous parlez...
- Je pense que si. Mais peut-être que Septembre pourrait vous donner une autre charge ? On dit qu'un peu d'électricité redonne la mémoire...
- Que...ca va oui ?! J'ai pas eu le choix ok ! Il voulait me tuer si je le soignais pas ! Je lui ai donné des bandes et je me suis planqué dans le toit avant qu'il me bouffe ! Il s'est barré quand il vous a entendu !

Prévisible. Malgré nos précautions, le corps métallique de l'androïde et les talons de métal de mes bottes faisaient du bruit sur le plancher... Nous allions devoir le rattraper rapidement.

- A quoi ressemble t'il ? Où est-il allé ?
- Ca je ne vous le dirais que si vous me libérez et que vous ne m'obligez pas à retourner sur votre île pourrie !

Il ne perd pas le Nord... Je laissais Septembre en décider, je n'étais pas Sanctuari même si le chat semblait le croire.
Morgan Sunny
Sanctuari
avatar

Avatar © : Clear par Namiya

Féminin Suivi :


Titre : Perçant, Sarkina, Cir

Race : Humain
Statut : Herboriste, Sanctuari
Pims : 633
Notes : Trans, personne ne sait qu'elle est une fille
Selene: Renard Stellaire
Messages : 395
Titre débile : Monsieur Koala

Re: Croque-mitaine - Le monstre sous le lit [PV Septembre]

le Mer 15 Aoû - 16:23


Le chat s'étrangla, il retrouvait peu à peu l'usage de ses membres. Loin d'avoir l'envie d'observer la fuite d'un chat malin comme un singe, je le saisie par la peau du cou et le soulevait à hauteur d'yeux.
On se dévisageait yeux dans les yeux.

-je-suis-un-poisson, tes yeux, ils t'ont pas raté, on dirait une boîte disco ton truc.

Pour sur, ce chat connaissait assez bien les sanctuaris. Il était trop à l'aise, trop rapide à tenter de trouver les sorties possibles...

-Ce que je crois, moi, fit septembre en pointant le M5 vers son armure métallique et en ramenant l'arme vers la truffe du chat, c'est que tu connais l'odeur de notre petit ami blessé. Puisqu'il a tué un paquet de monde et que tu veux pas finir dans un trou pour les six prochains mois, tu vas nous aider à le pister. T'en dis quoi ?

Pour un robot hautement perfectionné, j'étais vexé. C'est vrai que mes yeux jouaient encore de la rumba, si bien que parfois je voyais le monde en reflets verdâtres avec pour décor le squelette du félin se balançant au bout de mes articulations... Vu de l'extérieur, mes lentilles devaient être en plein changement de couleur.
Il faut vraiment que je gagne quelques pims histoire de réparer mes capteurs optiques une bonne fois pour toutes.

Le chat hésitait à répondre. Je ne sais pas s'il était hypnotisé par les changements de couleurs de mes capteurs optiques ou bien s'il réfléchissait.

-Je vous aide mais toi et ton pote, vous sauvez ma fourrure jusqu'à ce que cette bête soit derrière les barreaux.

-C'est jouable. On te protège et je t'évite la prison si on retrouve notre bestiole. Sinon, tu es un chat paralysé.


La menotte étant trop grande pour ses pattes, je lui passais en collier, le posais sur mon épaule, assez large pour deux comme lui et je fixais l'autre bracelet la spallière.

-bienvenue sur sur le service de transport et de protection de la Caserne.

-T'es dingue, tu sais.

-Oui, mais c'est ma manière de m'assurer que tu ne chercheras pas à nous rouler. En cas de pépin, cette épaule me sert d'ordinaire à encaisser les coups. Compris ?


Le chat déglutis.

Septembre
Sanctuari
avatar

Masculin Suivi : Fiche journal


Titre : Lin, Curo, Altera, Hermes

Race : Androide
Statut : Sanctuari
Pims : 164
Notes : Noah -Precious- (petit oiseau "colibri")


Messages : 340

Re: Croque-mitaine - Le monstre sous le lit [PV Septembre]

le Lun 20 Aoû - 20:10


Quand notre ami félin parla de disco en observant les yeux de Septembre, je compris qu'il avait encore un problème avec ses capteurs optiques. Décidément... Cela dit je ne pouvais pas admirer le spectacle mais j'aurai adoré. Je devais d'ailleurs me mordre la lèvre pour ne pas rire aux "politesses" qu'ils s'échangeaient tout les deux.

Le chat finit par accepter l'offre de Septembre et de nous guider vers notre tueur, en échange de sa libération et de sa protection. Je rangeais mon épée dans ma canne et partis avec le sanctuari, quittant la maison en ruine pour reprendre notre route dans le labyrinthe des ruelles de Fumerolles.

Le chat nous servait de guide, mais même si c'était un délinquant, je m'en voulais de l'appeler "Le Chat".


- Au fait c'est quoi ton nom ?
- Qu'est-ce que ça peut te faire l'aveugle ?
- Oh je peux continuer à t'appeler le chat si tu préfère...
- Tss...Manfred.
- Morgan Sunny.

Je souris, il avait presque quelque chose d'attachant. Nous avancions encore un peu, enjambions une palissade défoncée. Encore le même sang épais... Je répérais Septembre qui grimacais et me penchais vers lui.

- Ca va Septembre ? Tu veux que je porte notre ami ?
- Hey ! Je suis pas gros ! C'est ma fourrure qui fait de l'épaisseur c'est trompeur ! Et je vous signale que l'autre cinglé est pas loin les filles alors concentrez vous !

Effectivement, la trace poisseuse semblait plus importante ici. Je dégainais mon épée à nouveau, me cambrant sur mes deux pieds, près à me defendre. Devant nous se trouvait une église en ruine et mon Echo apercevait quelque chose qui bougeait à l'intérieur.

- Septembre, il y a quelque chose a l'intérieur...

Un hurlement nous fit sursauter tout les trois. Deux enfants sortirent soudain de l'église en criant de peur et de douleur. L'un d'entre eux avait le bras en charpie qui pendait lamentablement... Je leur fis signe de venir vers nous et attendais les instructions de Septembre alors que les gamins venaient se réfugier dans mes jambes.
Morgan Sunny
Sanctuari
avatar

Avatar © : Clear par Namiya

Féminin Suivi :


Titre : Perçant, Sarkina, Cir

Race : Humain
Statut : Herboriste, Sanctuari
Pims : 633
Notes : Trans, personne ne sait qu'elle est une fille
Selene: Renard Stellaire
Messages : 395
Titre débile : Monsieur Koala

Re: Croque-mitaine - Le monstre sous le lit [PV Septembre]

le Jeu 6 Sep - 20:12


-Manfred ? Vraiment ? Tes parents t’ont pas raté…

Le chat a bien essayé de planter ses griffes dans mon visage mais pour augmenter encore sa frustration, il se heurta aux plaques métalliques constituant ma face même pour la partie cachée sous ma moitié de peau synthétique.

Un cri et des gamins en pleurs. Effectivement, Manfred le chat avait vu juste. Son nez nous avait emmené droit vers la cible suivante de notre petit copain timbré de la griffe. Puisqu’on y était, il fallait décrocher le chat de mon épaule. Même si j’avais tenté de me persuader que quelques os cassés ne le tueraient pas, en réalité, je me sentirais coupable s’il était blessé, je transmis le chat et sa menotte pendante à Morgan.

-Désolé, tu fais le babysitting. Le chat a déjà eu son biberon. Maintenant, il faut qu’il arrête de pleurer. D’accord ?

Je donnais la clef des menottes à Morgan, le chat s’insurgeant. Il n’avait pas l’air d’aimer être au devant du danger.

-T’es dingue !

Je le menaçais de le paralyser sur place s’il continuait de faire du bruit. Il continua en feulant, à défaut de savoir murmurer.

-Je veux partir. On avait un accord…

Sauf que j’étais déjà passé devant, il ne voyait que mon dos et mes bras levés M5 au poing. Chargé à bloc, j’étais paré à paralyser un éléphant. Une volée de marches plus tard, j’arrive dans l’Eglise. La nef interminable, l’autel au loin. Les vitraux illuminés artificiellement par un lustre extérieurs simulant la course du soleil. Des arches branlantes soutenaient ce qu’elles pouvaient des hauteurs de la chapelle.
C’est vide. Mais je ne vois rien d’entre les bancs de prière. La lumière n’aide pas à visualiser les ombres. Cet endroit, c’est le pire pour chasser une bête qui tue de sang froid…
Quelques pas supplémentaires, j’inspecte à droite et à gauche les longues rangées d’assises élimées. Les bancs renversés et les pierres parsemaient le sol.

Une masse compacte me percuta au visage, faisant basculer mes deux cent kilo de métal sur le sol en marbre. Tout mon corps émet un bruit de ferraille tombant du ciel. Le grincement sinistre de l’acier de mon armure pectorale et tout mon système se met en défaillance, j’ai une fuite majeur. Les court-circuits m’obligent à mettre cette région en quarantaine. C’est officiel, je perds mon bras droit et le M5 coincé dans ma main. Le pire, c’est quand mon système a une baisse drastique d’alimentation. La créature en griffant méthodiquement mon armure externe a trouvé le moyen de corrompre l’un des anneaux de mon coeur à fusion froide. Cette fois l’alerte est totale. Les sirènes rouges s’affichent devant ma vision, les pop-up s’empilent. Je n’y vois plus rien…



by Dité

"T'es un genre de montage Ikea plein de robots miniatures alors !"
"T'as tout compris"
"ouah, plus on est de fous plus on rit !"
Septembre
Sanctuari
avatar

Masculin Suivi : Fiche journal


Titre : Lin, Curo, Altera, Hermes

Race : Androide
Statut : Sanctuari
Pims : 164
Notes : Noah -Precious- (petit oiseau "colibri")


Messages : 340

Re: Croque-mitaine - Le monstre sous le lit [PV Septembre]

le Ven 7 Sep - 20:15


Je ne m’attendais pas à ce que Septembre me refile le chat comme ça. Je n’eu même pas le temps de protester qu’il partait déjà affronter la créature dans l’église. Rah bon sang ! Je sais qu’il a plus d’expérience que moi et que c’est un androïde mais y aller seul c’est du suicide ! J’observais Manfred et décidait de le libérer puis de le poser au sol.

- Je te rends ta liberté à une condition : tu prends soin des gosses jusqu’à ce que les secours arrivent.
- Quoi !? Tu m’as pris pour une babysitter ?!
- Manfred je ne plaisante pas là ! Les gamins contre ta liberté !

Le chat réfléchit, hésita, mais finis par abdiquer et entraina les enfants vers des habitations, là où ils pourraient appeler des médecins et des Sanctuaris en renfort. Je vérifiais qu’il s’éloignait bien et partis en courant vers l’église. Un horrible bruit de ferrailles me fit frémir alors que j’entrais, mais je me cachais aussitôt dans l’ombre pour prendre la créature de côté. Je tentais de me persuader que c’était comme une chasse et que j’avais l’avantage de mon Echo : l’obscurité n’avait aucun secret pour moi.

La créature s’amusait joyeusement à dépecer le pauvre robot qui tentait de se débattre, mais je voyais son bras tenant le M5 pendre, inerte. C’était une créature comme jamais je n’en avais vu, des écailles sur le dos, une rangée de pique qui partait de sa nuque vers le bout de sa queue. Les griffes de ses mains étaient terrifiantes et acérées, pour en arriver à arracher le métal de Septembre elles devaient être particulièrement coupantes ! Je n’avais jamais vu de créature pareilles et ça ne m’aidais pas à rester serein, mais je m’approchais, caché par les rangées de banc.

Quand je fus assez près, je pris une inspiration et lui sautais dessus. Dégainant mon épée, je la plantais dans son dos, le faisant hurler de douleur. Il se débattit et je descendis en retirant ma lame. J’esquivais un coup de griffe de justesse et coupait le bout de sa queue pour le déstabiliser. Mais il répliqua aussitôt et m’envoya valser d’un coup vers une colonne. Je sentis la brulure de mon ventre, trace de ses griffes qui avaient déchirés mes vêtements et ma peau, et le choc avec la colonne de pierre dans mon dos me coupa le souffle. J’en fus sonné un instant, mais je réussis à ma reprendre à temps pour esquiver une autre attaque. Ses griffes se plantèrent dans la pierre, le coinçant mais je savais pas pour longtemps. Je profitais de ces quelques secondes de répits pour courir vers Septembre.


- Sept ?! Tu m’entends ?! Sept ! Il faut que tu partes chercher des secours !

Je retirais à la hâte mon écharpe pour essayer de faire un bandage là où sortait un liquide que je ne pouvais pas identifier. La créature se dégagea de la colonne et je laissais l’androïde pour aller l’affronter, enfin surtout la distraire. Elle se mit à me poursuivre vers l’autel au fond, je tentais de la blesser en lui mettant des bancs sur sa route mais elle était furieuse et forte.
Morgan Sunny
Sanctuari
avatar

Avatar © : Clear par Namiya

Féminin Suivi :


Titre : Perçant, Sarkina, Cir

Race : Humain
Statut : Herboriste, Sanctuari
Pims : 633
Notes : Trans, personne ne sait qu'elle est une fille
Selene: Renard Stellaire
Messages : 395
Titre débile : Monsieur Koala

Re: Croque-mitaine - Le monstre sous le lit [PV Septembre]

le Mar 25 Sep - 20:01


Alerte fuite dans le système de refroidissement. Supprimer.
Oui ! Bo*del de ... Je veux retire cette fenêtre de mon champs de vision. Tu m'entends là-haut, tes alertes à la noix m'empêchent de faire mon job ! L'une enlevée revenait aussitôt. J'étais sonné, mon armure pectorale ressemblait à un chou-fleur explosé à la grenade et mon générateur à fusion froide faisait de la lumière disco sous la voute de l'Eglise.
Redémarrage d'urgence, extinction des systèmes de sécurité. En ce moment, j'étais un robot presque en miettes, mais un robot qui se relève.

Avec la nanobot partis vers ma plomberie pour tenter d'endiguer le flux, j'avais gagné la face de terminator dans ses mauvais jours. J'espère que Sash ne me verra pas avec une tête pareille, ce serait une cause de rupture difficile à supporter. Ou bien, je négocierai avec elle de jouer un jour sur deux les nagas... Il faut que j'essaye les noixtastiques.
Attends, je n'avais pas un sujet important à traiter là ? Ah ! Oui, la bestiole tueuse de sanctuari et déboiteuse d'androide de combat.

De la main gauche, j'arrache à mes doigts inertes le M5 encore dans ma main droite. Je tends le bras, Morgan n'en mène pas large mais puisque j'avais officiellement désactivé mes protocoles de sûreté, j'étais un peu un zombie. Un robot-zombie. Un robot-pas-vivant-mort-mais-pas-mort... Joie. Je n'ai jamais été aussi bizarre et me connaissant on dirait un exploit.

La créature bondit, le M5 est chargé pour paralyser un tauracle furieux. Je tire et même en voyant tout avec un drôle de fond vert, je touche. Elle chute au sol. Il fait tout noir. Pendant une seconde je me suis dit que je l'avais loupé et que mon équilibre me faisant défaut, j'avais chuté seul. Mais aucun son de bataille me parvenait. Elle était paralysé et moi handicapé.
Ouais ! Visite chez l'ingénieur en prévision. D'ici là, désolé Morgan, mais j'ai vraiment besoin de mettre mon système en arrêt avant que mon coeur ne se fissure et n'explose. Ce serait jolie, une belle bleue au milieu de l'Entre-Monde avec un rayon d'action d'à peu près douze kilomètres... Je le savais que j'étais beau, d'une manière ou d'une autre.

Est-ce qu'on a pensé à la gamelle du chat ?



by Dité

"T'es un genre de montage Ikea plein de robots miniatures alors !"
"T'as tout compris"
"ouah, plus on est de fous plus on rit !"
Septembre
Sanctuari
avatar

Masculin Suivi : Fiche journal


Titre : Lin, Curo, Altera, Hermes

Race : Androide
Statut : Sanctuari
Pims : 164
Notes : Noah -Precious- (petit oiseau "colibri")


Messages : 340

Re: Croque-mitaine - Le monstre sous le lit [PV Septembre]

le Lun 8 Oct - 21:02


Cette saleté était vraiment forte. Même blessée, elle me poursuivait en dechiquetant les bancs que je lui balançais à la tête. Elle finit par me rattraper et d'un coup de patte, m'envoya valser à nouveau comme si je ne pesais rien. Je savais que j'aurai dû faire de la musculation...

Cette fois c'est mes cotes qui prirent et je sentais l'odeur du sang envahier mon nez. Je posais ma main sur la blessure alors que j'étais désorienté. M**de... J'ai mal... Je me redressais comme je pouvais, la tête me tournais. Mais je fis face, mon épée tournée vers le monstre.


- Allez amène toi !!

La créature eut une réaction qui me glaça le sang. Elle rit... Elle se moquait de moi. Un rire comme jamais je n'en avais entendu, qui résonnait jusque dans mes os. Elle s'élança ensuite...mais se figea à mi-chemin et s'effondra. En me redressant et en donnant un coup de talon au sol, j'aperçus Septembre, en très mauvais état, mais tenant son pistolet de sa main gauche. Il s'effondra peu après dans un fracas de métal et je déglutis. Était-il encore vivant ?

Je me tournais vers la créature. Du bout de mon épée je la touchais un peu... Aucune réaction. Mon partenaire avait réussi à la paralyser avant que je ne me fasse dévorer. Je lui en devais une là.

Je m'effondrais aussi, je ressentais d'un coup une grande fatigue. L'adrénaline avait quitté mon corps et je me retrouvais aux fraises. Du bruit se fit bientôt entendre, des voix inconnues. Je sentis quelque chose me toucher la joue, quelque chose d'étonnamment doux.


- Hey Tête Blanche ! T'es vivant ?
- Manfred...?
- J'en déduis que oui. J'ai ramené la cavalerie, ils embarquent la grosse bête et des guérisseurs arrivent pour toi et le tas de ferrailles.
- Merci...
- Mouais...t'a du bol que les gosses m'aient suppliés ouais...

Quelle mauvaise foi... Enfin je savais que je n'avais plus rien à craindre et le reste d'Entre-Monde non plus. D'autres voix approchèrent, on me donna les premiers soins puis on m'embarqua. Quand je demandais ce qu'il advenait de Septembre, la personne qui me portait me confirma qu'il était pris en charge par les ingénieurs du Sanctuaire, il était apparemment dans un sale état. Je souris, soulagé, et laissais la fatigue m'emporter.
Morgan Sunny
Sanctuari
avatar

Avatar © : Clear par Namiya

Féminin Suivi :


Titre : Perçant, Sarkina, Cir

Race : Humain
Statut : Herboriste, Sanctuari
Pims : 633
Notes : Trans, personne ne sait qu'elle est une fille
Selene: Renard Stellaire
Messages : 395
Titre débile : Monsieur Koala

Re: Croque-mitaine - Le monstre sous le lit [PV Septembre]


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires