Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Re: La chute

le Lun 6 Aoû - 22:53


Moana sait faire dans l’humour et ça a de quoi plaire à notre hybride, qui n’hésite pas à lui faire remarquer que les clignotants se situent au dessus des ailes histoire d’en rajouter une couche.

Mais ce n’est pas le moment de partir en spectacle humoristique. Leiline lui indique d’un geste simple la direction à prendre et elles s’y dirigent, à plusieurs mètres de distance d’écart l’une de l’autre afin de ne pas être gênée en plein vol.

Ses yeux basculent régulièrement entre le paysage et sa coéquipière, ses oreilles aux aguets du moindre cri ou son. Mais le coeur de l’hybride fait un bond lorsqu’elle remarque la chute libre du Griffe de Moana.


- Bulebrume, vite !

Mais le Hi-Bou têtu fait d’abord un demi-tour avant de se décider à rejoindre sa coéquipière. Leiline se jure de lui refaire son éducation au retour de cette mission. Mais la jeune femme a reprit le contrôle de son volatile et tourne autour d’une zone.

Bulebrume a décidé avoir suffisamment ennuyé sa dresseuse et se rend près du lieu indiqué par Moana. Un tissu jaune se trouve accroché sur la paroi dans le ravin. L’hybride se met à vu de sa coéquipière pour lui montrer un pouce levé.

Une manœuvre délicate à laquelle se risque la femme-chat en faisant faire du surplace à son Hi-Bou pour le laisser descendre doucement jusqu’à l’endroit ou se situe le tissu. À première vu, ça semble être une écharpe. Elle ne se voit pas le récupérer, c’est bien trop dangereux de frôler la paroi.

Mais son regard se dirige surtout vers le bas. Se fossé profond dont elle voit difficilement le fond jusqu’à remarquer une plate-forme creusée à l’intérieur de la roche, un peu plus en dessous de l’endroit ou a été trouvé l’écharpe jaune.

D’une tape douce, Leiline incite l’oiseau à remonter au niveau du Griffe et de sa cavalière. Elle se rapproche du mieux qu’elle peut pour ne pas avoir à trop hurler ses instructions.


- Il semble y avoir une grotte plus bas, je te propose de rester ici pour ne pas perdre la trace des lieux, je retourne vers l’équipe de sauvetage pour récupérer des outils d’escalade ! Ça te laissera le temps de tester les clignotants sur le Griffe !

Elle lui adresse un sourire amusé accompagné d’un clin d’œil et s’éloigne. Il a fallu une dizaine de minutes pour retrouver le groupe, récupérer cordages, harnais, crochets, piolet et autres outillages stockés dans son sac sans fond et revenir auprès de Moana.

- Tu ne t’es pas trop ennuyée ? J’ai de quoi faire, il faut juste que nous trouvions un endroit stable ou se poser pour descendre en sécurité, j’ai tout ce qu’il faut dans mon sac !
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 670
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1062
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: La chute

le Mar 7 Aoû - 8:27




Mission

la chute


Mon coeur continuait de battre frénétiquement dans la poitrine, je me demande encore pourquoi j’étais montée sur ce truc, ce n’était vraiment plus de mon âge les c*nneries pareilles, il faudrait vraiment que je me calme à choisir des missions de ce genre. Leiline arrive enfin à ma hauteur, me fait un signe qu’elle avait bien vu l’objet que j’essayais de montrer avant mon acrobatie quasi-mortelle. Ma camarade s’approcha plus près de la paroi, cherchant certainement un point d'atterrissage mais après mes premières observations, rien ne semblait assez grand pour descendre au fond du ravin avec nos montures.

L’hybride à portée de voix, elle m’indique qu’elle va chercher le matériel pour l’évacuation, tout en finissant par une pointe d’humour, elle était donc joueuse ! Je lui répondis alors tout simplement.

- Non, je vais mettre les warnings et me garer à double file par ici



Je rigolais encore une fois à ma bêtise et laissa ma camarade chercher le matériel, j’évitais pour une fois de pas tenter des figures avec le Griffe mais je survolais la zone pour trouver l’endroit idéale pour se poser. Pendant ce laps de temps, une dizaine de minutes certainement, j’avais trouvé une plateforme assez grande pour accueillir nos deux montures mais elle se trouvait à environ à une quarantaine de mètres au fond de la faille, on pouvait même apercevoir une autre plateforme à mi-parcours qui sera parfaite pour installer le système de treuil pour notre blessé.

Une fois revenue, je lui explique alors rapidement la situation en essayant de me faire comprendre malgré le bruit aux alentours.

- Alors j’ai trouvé une plateforme parfaite pour nos deux montures, il faudra faire une petite descente en rappel avant d’atteindre le second point de chute. Suis-moi, c’est par là-bas.

Je reprends le contrôle de ma bestiole et me dirige vers la plateforme, elle faisait environ 5 m², assez pour tout le monde, il y avait un peu de vent mais c’était jouable. Enfin vu mes talents au décollage, j’ose imaginer l'atterrissage, enfin je ne sais pas si on pouvait appeler ça un atterrissage pour moi mais le Griffe est arrivée sur ses quatres pattes, moi j’ai fini par passer par dessus au bord au moment où il toucha le sol mais on va dire que j’ai eu ce que je voulais, j’étais arrivée sur la terre ferme, enfin mes fesses y étaient arrivées les premières…

Me relevant en grognant encore une fois, ma camarade maîtrisait mieux son animal que moi, il me manquait certainement quelques heures de vol ! J’attrape ma monture et la “ gare “ le plus proche de la paroi et lui invite à rester ici pendant notre petite escapade. Je m’approche alors du bord, c’était haut mais j’avais connu pire, par exemple que je sautais des dirigeables de la République et on descendait en rappel avec nos câbles, c’était vraiment une entrée classe et ça me donnait une idée et surtout, on allait gagner un temps phénoménal mais je préférais garder la surprise pour Leiline sinon je vais recevoir un non catégorique.

Je la vois descendre avec son sac sans fond à portée de mains, elle m’avait dit qu’elle avait tout donc je le lui fais confiance pour le matériel que lui avait donné l’équipe de sauvetage. Pour parvenir à mon plan un peu loufoque, j’essaye de lancer un câble dans la paroi rocheuse, mon ancrage se ficha parfaitement, c’était donc bon pour une descente en rappel express.

Je m’approchais alors de Leiline et lui demande.

- Dis moi, est-ce que tu as tout ?

Je m’avance près d’elle, sourire aux lèvres.

- Bon, as-tu déjà essayé une descente en rappel ?

Je ne lui laissais pas le temps de répondre, il ne le fallait pas, si elle devait réfléchir à oui ou non, c’était trop tard. J’attrape sa taille et cours vers le précipice, prends notre élan et saute dans le vide. J’actionne mes deux tourets et dirige les ancrages dans la paroi rocheuse, les fiches s’enfoncent profondément dedans, j’étais sûre de mon coup.

Nous avions fait juste une chute de cinq mètres quand enfin mes pieds touchent en premier la paroi suivi de ceux de Leiline. Je lui souris, fière de ma bêtise.

- Nous avons fait le plus dur ! J’avais toujours rêvé de faire ça puis surtout ne lâche pas le sac !

Je descendis alors lentement le long de la paroi, tenant toujours fermement la femme-chat dans mes bras. J’espère qu’elle ne m’en voulait pas trop….


Moana IKUMA




HRP:
Désolée... c'était trop tentant, tu peux insulter Moana quand elles seront arrivées au deuxième point de chute !


Moana Ikuma
Guérisseur
avatar

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 63
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42


Messages : 194
Titre débile : Guérisseur

Re: La chute

le Mar 7 Aoû - 22:40


Moana a fait du bon boulot durant son absence, elle leur a trouvé la plate-forme parfaite pour y loger leurs montures le temps de la descente. Elles atterrissent délicatement sur cette plate-forme, l’une avec plus de difficulté que l’autre.

Notre hybride donne discrètement des directives à son Hi-Bou à rester sage et de ne pas se chamailler avec son petit camarade. Elle défait son sac sans fond de son dos et commence à y sortir une partie du matériel. Sa coéquipière a déjà commencé le travail, ne laissant pas beaucoup de temps à Leiline d’observer les alentours.

Ses oreilles se dirigent un peu partout à la recherche du moindre son, puis se baissent à vitesse grand V quand Moana s’approche très – trop – près d’elle, un sourire espiègle aux lèvres à première vue.

Notre femme-chat n’a pas eu le temps de se demander ce qui se trame derrière sa tête, ni même de répondre à sa question que les bras de l’aventurière entourent sa taille et que cette dernière se jette dans le vide, toujours notre pauvre féline dans ses bras. Elle n’a pu sortir de sa bouche qu’un cri qui aurait pu être entendu par un prêtre de G’einmyra.

La chute se termine, Moana accrochée à la paroi, Leiline accrochée à Moana. Son cœur bat à une allure folle et ses sentiments basculent entre la peur et la gêne, elle tremble comme une feuille. Elle finit par rire nerveusement à la remarque de sa camarade et rétorque avec humour.


- Tu ne m’as pas prévenu tricheuse ! J’espère t’avoir fait perdre de l’audition !

L’humour de l’hybride ne démord pas face au surplus d’adrénaline et au risque de la manœuvre de sa congénère. Leiline n’ose même pas imaginer la réaction de son bien aimé s’il avait pu voir la scène. Qu’est ce qui le rendrai en colère entre le fait que Moana ai risqué sa vie de sa dulcinée ou le fait qu’elle la tienne dans ses bras ? Voire les deux ?

Après une longue descente, la boule au ventre, les deux jeunes femmes se trouvent enfin sur ce deuxième rebord, où se trouve cette fameuse cavité que Leiline a repéré en hauteur. Les pieds sur la terre ferme, elle se plaque au premier mur qu’elle croise, laissant ses jambes grelottantes se remettre de leurs émotions. Elle tente tout de même de rassurer sa coéquipière avec une blague.


- Avoue que c’est pour te venger de la chute libre du Griffe hein ?

Elle se redresse et observe l’entrée de la grotte. Rien de bien différent de tout ce qu’elle a pu voir dans le passé. Tout comme le même problème qui se présente à elle et ses collègues de mission : la visibilité.

- Bon, nous y voyons rien dans cette grotte, enfin … Moi je suis nyctalope mais pour toi, j’ai une solution.

Leiline fouille dans son sac sans fond et sort son Faux d’Enfer, un bâton qui semble banal qui lorsqu’elle enlève le bouchon d’en haut, laisse jaillir une flamme. Elle tend le manche de la torche à Moana.

- Tiens, il suffit de refermer le bouchon sur la flamme si tu souhaites l’éteindre.

Contrairement à ce qu’elle pensait, la grotte est bien plus profonde qu’elle en a l’air. Malgré une marche de plusieurs minutes à slalomer entre les stalagmites et éviter les roches instables, aucune trace de la victime. Les dédales de couloirs naturels les font descendre encore plus profond dans le sol.

Ce n'est qu'après une bonne demie heure de marche que l'un des oreilles félines se dirige vers un son humain. Des râles en provenance d’un espace creux dans le sol, à plusieurs mètres des deux femmes.


- Tu entends ? Ça provient de là !

Mais le cri féroce qui a tant effrayé Bulebrume en ce début de mission se fait de nouveau entendre, résonnant dans toute la cave. Leiline s’imagine de nombreux scénarios terrifiant. Elle imagine déjà la réaction de son Hi-Bou s’il a de nouveau entendu le bruit et se demande surtout de quel monstre est produit ce hurlement à la fois rauque et strident.

HRP:
Franchement, j'ai adoré ! Le personnage beaucoup moins sur le coup, mais t'inquiète que la Joueuse a bien rit !
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 670
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1062
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: La chute

le Mer 8 Aoû - 15:41




Mission

la chute


Ma petite “ surprise “ a été douce et agréable pour mes oreilles… J’avais oublié qu’un chat pouvait émettre des miaulements aussi aigus et stridents, je tacherais de m’en souvenir la prochaine fois que j’aurai envie de balancer un chat dans un ravin. Bon, on va dire que ça forme une certaine complicité toutes les deux, elle s’accroche à moi car finalement elle n’a pas vraiment le choix et j’ose imaginer ce qu’elle peut bien penser de moi après cette petite blague mais j’ai fais ça pour gagner du temps, pas besoin de harnais et tout le reste quand on a une Moana à portée de mains, je suis multiservice !

Même si j’essaye de détendre l’atmosphère avec une petite blague pour détendre tout ça, je pouvais sentir qu’elle tremblait dans mes bras, je renforçais alors ma poigne contre elle pour lui montrer que je ne la lacherais pas… enfin je vais essayer ! Elle rétorqua aussitôt par un contre-argument de taille, je fis semblant de tendre l’oreille pour lui faire comprendre que grâce à elle j’ai perdu au moins la moitié de mon audition à chaque côté.

- Hein, qu’est-ce que tu dis, j’entends plus rien, un chat m’a hurlé dans l’oreille !

Je la regarde de nouveau et lui sourit. Je me concentre de nouveau pour finir notre descente au calme, il y un temps pour rigoler et un temps pour être sérieuse dans la vie, puis surtout ne pas faire tomber sa camarade. Après quelques longues minutes de silence, nous voilà enfin pieds à terre. Je lâche alors l’hybride, la libérant et surtout elle retrouve enfin la terre ferme à son plus grand plaisir. Je rembobine mes câbles dans leurs tourets et me retourne pour voir comment va Leiline.

A première vue… à peu près bien, vu qu’elle est collée a la paroi rocheuse, a-t-elle le vertige ? Pas très pratique pour une mission de ce type mais elle avait toujours du répondant en m’accusant d’une terrible vengeance suite à ma prouesse sur le Griffe. Je ne pus que sourire à cette constatation.

- Nooooooon, du tout, je ne suis pas comme ça.

Bon reprenons la mission, on sonde la grotte qui comme tout grotte se respecte, on voyait rien et comme je ne suis pas croisée avec une animal, je ne voyais donc rien mais Leiline me sauva en me passant sa “ lampe torche “ dont je compris à moitié le principe. Après ces quelques explications, je soulève le dit bouchon et voit une flamme jaillir pour le remettre aussitôt, dangereux ce machin, il ne faudrait pas le donner à des enfants.

On s’engouffre enfin dans la grotte, je restais en arrière, m’éclairant avec ce bâton magique bien pratique, faudrait que je m’en achète un… Il faudrait que je m’équipe tout court finalement mais gagnons au Loto-Pims et on en reparlera. On traverse différents types de passages, des grosses cavernes, des passages plus restreints, je me dis que le mec cherchait les soucis, faire de la spéléologie tout seul, on ne lui jamais appris qu’il fallait le faire en groupe et au moins à trois pour pallier à tout problème, les gens seront toujours aussi inconscient..

On entendait des bruits sourds au loin mais on pourrait croire à de l’eau qui tombe ou des petites bestioles qui séjournent dans les petites galeries, rien de bien méchant en soi. Mais Leiline arriva à reconnaître des bruits qui semblaient humains, personnellement, je ne suis pas un chat mais en prêtant plus attention, je finis par reconnaître ses sons, l’homme soufflait fort, il devait être coincé. Je pris l’initiative de l’appeler.

- Ohé ! Il y a quelqu’un ?

Puis tout à coup, un bruit s’approche vers nous. Le bruit était effroyable, la chose devait être gigantesque. Je regarde ma camarade, elle semblait paniquée et il y avait de quoi, ça n’avait rien d’humain.

- Viens, allons voir l’homme avant, on s’occupe de ça après.

Je me mis à courir dans la direction du blessé, on apercevait enfin sa silhouette, il était allongé sur le sol boueux se tenant la jambe. Au fur et à mesure que je m’approche, je vois l’angle anormal de sa jambe, il s’était fait une double fracture ouverte, ce n’était vraiment pas beau à voir mais tant que je ne replace pas l’os, on ne pourra même pas le déplacer.

Une fois à sa portée, l’homme fatiguée de souffrir semblait horrifié de quelque chose, je pose alors le genou à terre et m’attrape le col de mon haut.

- Il y a une bête qui rôde dans les cavernes, elle veut me manger ! Sortez moi de là !

L’homme paniquait de plus en plus, il commençait à hurler et la seule solution que j’ai trouvé c’était de l'assommer à l’aide de mon poing.

- Voilà, comme ça tu ne feras plus de bruits et je pourrai faire ce que je dois faire. Viens Leiline, je vais t’apprendre à replacer un os, c’est génial à voir !

“ Génial “ était un grand mot, bon vu que je l'avais assommé ça m’évitera de l’entendre hurler pendant ma manipulation, bon ça le réveillera mais je serai tranquille pour les prochaines minutes.

- Bon, je vais remettre l’os puis je vais lui mettre une attelle pour qu’on puisse le déplacer, je propose qu’on sort la civière plastique qu’on traînera au sol, il y a trop d’endroits escarpés pour le porter et la marche sera trop longue pour ça, de toute façon, il ne peut pas avoir plus mal de ce qu’il a…

J’enlève mon sac à dos et fouille dedans pour trouver ce qu’il m’intéresse. Je prends des gants, découpe le pantalon, place les attelles pas très loin de lui pour faire mon coup de “ ninja “.
Bon, par contre, ça ne va pas être très joli ce que je vais faire pour informations… Sinon, à ton avis, tu crois que c’est Cyclong qui hurle dans les cavernes ? C’est inoffensif non ? Enfin, je ne suis pas experte en faune sauvage personnellement donc bon.

Je pris quelques inspirations, place mes mains sur les deux os cassés.

- Une… deux…

Clac et l’homme se réveille pour se remettre à hurler.

- Bon ce qui est sûr, c’est qu’il n’est pas mort le bonhomme.

Accroupi encore au sol, les mains sur les hanches, je regarde de nouveau l’homme d’un air menaçant.

- Soit vous vous taisez soit je vous remets un poing dans la figure pour vous faire taire.

Grand sourire, le poing levé pour prouver ma menace, l’homme se calma aussitôt, gémissant encore, j’entrepris de mettre l'attelle quand un énorme rugissement se fit entendre se rapprochant de plus en plus…

Manquait plus que ça…



Moana IKUMA







Dernière édition par Moana Ikuma le Jeu 9 Aoû - 7:09, édité 1 fois
Moana Ikuma
Guérisseur
avatar

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 63
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42


Messages : 194
Titre débile : Guérisseur

Re: La chute

le Mer 8 Aoû - 22:36


Toutes deux se précipitent vers l’homme blessé, allongé sur le sol dans un sale état. Leiline a un une grimace de dégoût en notant la blessure plutôt grave à son genoux. Elle espère juste pendant l’espace d’un moment que Moana maîtrise tout aussi bien les soins d’urgences que la descente en rappel. Quoi que …

Alors l’homme s’exprime enfin, paniqué au sujet de ce derniers cris. Il confirme la présence d’une créature dans la grotte. Ce qui est une évidence pour le coup pour notre duo, qu’est ce qui pourrait provoquer un cri pareil sinon ? Mais la voix de l’homme porte beaucoup trop et la coéquipière de Leiline l’a bien comprit. C’est pourquoi elle trouve meilleur moyen pour faire taire le malheureux d’un bon gros coup de poing en pleine tête ce qui a valu un sursaut de la part de notre hybride.

Moana l’invite joyeusement à se joindre à elle à un cours de « replaçage d’os improvisé ». La féline regarde avec étonnement et un hochement de tête l’homme évanoui.


- Pratique comme méthode d’anesthésie.

Mais bien trop curieuse – et ce certainement dû aux techniques de soin qu’a tenté de lui faire apprendre sa mère durant sa prime jeunesse – Leiline s’approche de la soigneuse de l’extrême pour observer ce qu’elle allait faire. Sa mâchoire se crispe et ses oreilles se baissent, il est clair que son empathie en prend un coup et c’est à la fois écœurée et curieuse qu’elle regarde faire sa camarade.

Le clac est si puissant que l’homme se réveille de nouveau et préfère se taire sous les nouvelles menaces de Moana. Mais le cri bestiale reprend de plus belle, s’en suivit un autre cri d’oiseau derrière.

Le visage de notre hybride prend alors un air horrifié. Ce cri d’oiseau, elle le reconnaît entre mille. Elle se refuse de rester planter là et donne ses instructions.


- Moana, reste ici avec le blessé ! Je vais voir ce qu’il se passe !

Leiline commence à courir et se déplace avec plus d’aisance dans la grotte qu’à l’aller. Elle est seule, elle n’a pas à gérer l’état d’avancée de sa coéquipière, mais le pire l’attend à la sortie de la grotte.

Ce qu’elle craignait le plus est en train de se passer sous ses yeux. Bulebrume est en train de se battre sauvagement contre une Wyverne sauvage. Certainement que son hurlement devait porter plus loin avec les échos dans l’immense faille.


- Bulebrume ! Revient ici !!

Mais têtu comme il en a l’habitude, l’oiseau continue ses saltos et ses attaques en piquet vers l’espèce de dragon. Finalement, les deux combattants s’enfuit dans un ballet aérien sanglant, quittant vite le champ de vision de la dresseuse qui s’affole. Elle tente de repérer le moindre son de sa monture et son regard écarquillé tourne dans tous les sens, continuant de hurler le nom de son volatile.

L’hybride est tiraillée entre l’envie de sauver son Hi-Bou qui se jette dans un combat perdu d’avance ou retourner auprès de Moana et l’homme blessé pour finir la mission. Mais ne voyant plus aucun signe de la bagarre, aucun moyen d’utiliser son Optimus pour tenter de faire approcher Bulebrume et ne pouvant pas intervenir plus que ça sans l’aide de quelqu’un, son choix est vite fait.

Elle retourne vite à l’intérieur de la grotte. Durant le trajet, de nombreuses questions lui taraude l’esprit. Est ce qu’un Hi-Bou est réellement capable de résister face à une telle créature aussi féroce soit t-elle ? Et qu’est ce que font des Wyvernes dans cette régions ? Elle a déjà entendu parler des dorées mais elle vivent dans la ligne de montagne du nord et pas celle du sud ! Elle retrouve rapidement des compagnons de route, toujours dans un état de stresse trop important.


- Il faut vite que nous sortions d’ici ! Une Wyverne est à l’extérieur, les cris viennent d’elle ! Bulebrume …

Elle tente tant bien que mal de garder son sang froid, mais quand elle sait que l’un de ses compagnons animalier est en danger de mort, difficile de rester calme.

- Mon Hi-Bou s’est mit à se battre contre elle ! Je ne sais pas ce qu’il lui a prit !
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 670
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1062
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: La chute

le Jeu 9 Aoû - 7:37




Mission

la chute


L’opération était un grand succès, je n’osais dire que c’était la première fois que je le faisais mais je trouve que je m’étais bien sortie, bon quelques hurlements par-ci, par-là mais le nécessaire était fait avec une finesse digne de mon talent de négociation avec l’homme pour qu’il arrête de faire du bruit.

Les cris s'amplifient et ça n’avaient rien d’un bruit que pouvait émettre un gros félin, non c’était plus comme un oiseau et quand je vois la tête de ma camarade, c’était de son oiseau, elle passait par toutes les couleurs et elle courut vers sa monture pour lui venir en aide. Elle m’avait dit de rester avec le blessé, de toute façon, je n’avais plus trop le choix, je ne pouvais plus le laisser seul donc j’entrepris de l’évacuer seule. Par chance, elle avait laissé le sac à disposition.

Bon ça ne se fait pas de fouiller dans le sac d’une fille mais je plante le bâton de faux d’Enfer et commence à chercher ce qu’il me fallait. Je n’avais jamais approcher de si près d’un sac sans fond, j’ai toujours rêvé d’en avoir un, qu’est-ce que ça pouvait être pratique, surtout quand je vois tout le matériel d’escalade qui était fourré dedans. Après avoir trouver ce que je voulais, je sors alors la civière que je place à côté de l’homme. D’habitude, on doit soulever le blessé avec la grande précaution au cas où la colonne était touchée, on était généralement trois mais cette fois-ci, j’étais seule puis en observant bien, il gesticulait quand même pas mal donc je doute qu’il est un traumatisme ailleurs. J’attrape alors ses épaules et le glisse sur la planche pour ensuite mettre son bassin puis ses jambes. Je l’accroche avec la multitude de sangles à ma disposition, heureusement qu’il y a des couleurs maintenant car sinon je ne serais pas qu’est-ce qu’il va avec quoi. Je crois qu’il ne bougera plus du tout…

- Bon, je vais vous faire sortir de là, je vais vous traîner alors je vous préviens d’avance que ça ne sera pas un trajet agréable alors sachez que je fais de mon mieux.

J’accroche deux sangles au niveau des poignets au-dessus de sa tête, je lui donne le sac de Leiline pour qu’il le porte, ce n’était pas à moi de tout faire non plus. J’enfile mon sac, attrape la torche pour ensuite hisser les sangles sur mes épaules pour tirer notre malheureux.

- Ah oui, moi c’est Moana et vous ?

Il m’indique qui s’appelle Hanzo. Je lui pose alors quelques questions sur son périple et comment il était arrivée à là. Il faisait tout simplement de l’escalade, il a commencé à pleuvoir et a voulu s’abriter puis la bête qui rôde dedans le pourchassait, il a pris peur et a voulu se cacher dans les cavernes mais malheureusement, il n’avait pas le trou et c’est cassé la jambe mais il a réussi à sortir pour ramper ensuite mais il était à bout de force. C’était vraiment du pas de bol, il lui a enchaîner les boulettes, heureusement que les villageois savaient qu’il était en rando sinon il aurait pu rester longtemps dans cette grotte. Après une longue marche, peut-être mi-parcours car il pesait son poids le bougre, je vois Leiline revenir affolée. J’étais rassurée en prime abord, elle n’avait rien, un blessé je pouvais m’en sortir mais deux là, je n’aurai jamais pu gérer.

Elle m’explique à la toute hâte la situation, elle avait vraiment peur pour son animal. Je m’approche d’elle et pose une main chaleureuse sur son épaule.

- T’en fais pas, on va trouver une solution.

J’enlève alors la main de son épaule et essaye de trouver une solution pour lui en venir en aide. De mémoire, ces dragons étaient très agressifs, il ne fallait pas chercher le combat, non il faut qu’on s’éloigne mais si elle garde la sortie, ça va être difficile.

- Bon, je crois que j’ai une idée mais ça ne va pas te plaire…

Continuant à tirer le malheureux car plus vite on sera sorti, plus vite je pouvais mettre mon plan en action.

- On va récupérer le Griffe, pour ça, je vais te faire remonter à la même manière qu’à l’aller. Vu que tu sembles bonne cavalière, tu prendras ma monture pour faire fuir la Wyverne au loin, le temps que je puisse évacuer notre ami Hanzo. On ne pourra rien faire si elle bloque la sortie. J’aurai besoin de cinq minutes pour l’évacuer sur la plateforme en altitude. Tu penses que c’est jouable ?

Nous étions enfin à la sortie, la lumière du jour nous aveuglant, les deux bêtes se battaient avec acharnement.

- C’est maintenant ou jamais, tu me dis si c’est bon, je t’attrape et je te fais grimper le plus rapidement possible sans qu’elle nous voit et tu t’envoles ensuite.

J’attendis alors son feu vert pour l’attraper…

Moana IKUMA




HRP:
Si c'est ok pour toi, tu peux jouer Moana pour faire gravir la montagne de manière accéléré avec ton perso. Si elle hésite, mon perso te prendra de force pour la faire monter de toute façon...
Moana Ikuma
Guérisseur
avatar

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 63
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42


Messages : 194
Titre débile : Guérisseur

Re: La chute

le Ven 10 Aoû - 17:59


Moana semble conciliante à l'aider. Une personne de confiance donc, une autre personne aurait très bien pu lui dire de se débrouiller toute seule.

Leiline attrape son sac sans fond et laisse le Faux d'Enfer auprès du blessé. Les deux aventurières enfin à l'extérieur, les cris de l'affrontement se font encore entendre sans pouvoir voir ce qu'il s'y passent.

La guérisseuse en herbe propose un plan pour remonter rapidement sur la plate-forme où attend le Griffe. Une preuve de plus que les Hi-Boux sont des animaux très bornés, l'hybride ruminant intérieurement à se dire qu'il aurait pu rester sagement à sa place comme l'a fait le griffon.

Même si la méthode de Moana est risquée, c'est la seule qui augmente les chances de retrouver Bulebrume en vie.


- Va pour ton plan ! Je te laisse mon sac, il y a tout mon matériel dedans. Je vais prendre juste un objet avant.

Elle fouille dedans pour en sortir son Feu Follet et blottit l'objet contre sa poitrine pour le protéger durant l'escalade.

- Allons-y !

Moana aide alors la féline à vite rejoindre le bord sans trop de casse et avec beaucoup moins d'adrénaline qu'à l'aller. Leiline est bien trop rongée par un autre problème qui la rend de plus en plus livide : le silence pesant qui s'est installé.

Arrivées à la plate-forme, les deux jeunes femmes mettent leur plan à exécution. C'est la boule au ventre que notre femme-chat chevauche son Griffe, la petite sphère à la main et qu'ils décollent.

À première vue, aucune présence de Bulebrume, ni même de la Wyverne dans les environs. Et toujours ce calme plat qui renforce les inquiétudes de notre hybride. Seule la petite balle à la main lui indique vers où aller, ils ne devraient pourtant pas être bien loin. Les oreilles aux aguets, son regard fait la girouette entre les montagnes environnantes et le Feu Follet dans sa main.

Il a fallu que quelques minutes pour enfin les repérer près sol derrière une montagne. Notre féline a un instant de soulagement qui s'efface beaucoup trop vite, incitant son Griffe à se poser pour garder une certaine distance.

À plusieurs centaines de mètres de leur position, la Wyverne jette le Hi-Bou sur le sol sans que celui-ci ne se débatte, ni même ne bouge tout court.

Leiline ne peut que regarder impuissante son Bulebrume sans vie, destiné désormais à satisfaire l'appétit vorace d'une Wyverne.

Les larmes montent aux yeux, elle s'attrape les oreilles dans un geste crispé et nerveux mêlant tristesse et incompréhension. L'hybride se donne toutes les raisons possible de ne pas se jeter en hurlant sur le monstre qui a tué son familier pour lui faire subir le même sort et ce par simple esprit de vengeance. Elle sait qu'au fond, c'est la chaîne alimentaire, que c'est Bulebrume qui s'est attaqué à cette Wyverne et que le mot "vengeance" ne fait pas partit de son vocabulaire. Mais la douleur de la perte d'un animal auquel elle tenait sincèrement contrebalance son jugement.

Elle reste finalement plantée là, recroquevillée sur son Griffe, se vidant de toute sa peine en silence, entrecoupé par les quelques feulements de la Wyverne.

La tuer ne servira à rien, même si l'envie lui a traversé l'esprit. À défaut de ça, elle hurle longuement le pire juron de son vocabulaire fleurit qui transperce le calme des lieux, sans même que celle a qui est adressé l'insulte s'en préoccupe, trop occupée à manger.

La mission. Moana. Leiline doit faire vite. Le Griffe décolle sous le commandement de sa cavalière pour rebrousser le chemin, laissant amèrement le corps de son ami à plumes en pâture.

Durant le trajet, elle ne regarde plus devant elle, le front contre le plumage de sa monture.


- Qu'est ce qui lui a prit ?

Le griffon relève la tête. Sans qu'elle s'en rende compte, le Loquor de son Optimus fait effet.

- Qu'est ce qui a prit à Bulebrume de s'attaquer à cette Wyverne ?

Ses larmes s'estompent progressivement, laissant de nouveau place à l'incompréhension de la situation qui lui arrache le coeur. Et pourtant, le Griffe repond à sa question sous forme de crôassements graves et rauques. L'hybride pleure de plus belle.

- Jusqu'au bout il aura été borné ce Hi-Bou de malheur !

La plate-forme enfin atteinte où attendent impatiemment sa collègue et le blessé. Leiline essuie ses yeux et joues du mieux qu'elle peut, même si elle sait que se yeux rouges la trahirait de toute façon. Une fois posé, elle s'explique difficilement à sa collègue, un sourire approximatif voilé d'une peine sans nom.

- Il semblerai que ... en voyant la Wyverne entrer dans la grotte, Bulebrume l'ai attaqué pour l'en empêcher ...

Sans même comprendre sur le coup, le Hi-Bou leur a en réalité sauvé la vie par son geste. Sans plus attendre, Leiline tend son deuxième Perçant à Moana.

- Je te le prêtre pour que tu te rendes avec Hanzo à Verdi, la ville la plus proche d'ici. Quant à moi je vais aller prévenir les sauveteurs et nous vous rejoindrons.

L'hybride récupère son sac et s'assure que ses compagnons de route se soient téléportés pour prendre de nouveau son envole.

Elle regarde un moment son anneau et soudainement, un souvenir lui revient à l'esprit.


<< Mon Hi-Bou ... >>

Notre féline se retient tant bien que mal à ne pas laisser transparaître ses pleurs à travers la pensée, et ce n'est pas un exercice facile.

<< Bulebrume est mort en mission. C'était avec lui que je suis venue la première fois au Vandavel ... >>

Elle lutte pour se retenir de pleurer tandis que Griffe se rapproche du lieu de regroupement des secouristes.

<< Ne m'attends pas ce soir. >>
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 670
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1062
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: La chute

le Sam 11 Aoû - 20:35




Mission

la chute


Malgré la dangerosité du plan, la femme-chat accepte le deal, on n’avait finalement pas trop le choix si elle voulait retrouver sa monture le plus rapidement possible. Après qu’elle est pris le nécessaire pour faire sa chasse, je l’attrape avec délicatesse et prévient notre ami que je ne serai pas longue juste le temps de remonter ma camarade. Tourets en action, je me laisse porter jusqu’en haut. Seul le vent et le cliquetis des câbles étaient présents, Leiline allait faire quelque chose difficile et je ne serai même pas là pour l’aider et aucun moyen de communiquer entre nous, j'espérais juste intérieurement qu’il lui arriverait rien de grave.

Une fois posées sur la passerelle, je relâche ma camarade, elle me donne alors son sac contenant tout le matériel nécessaire pour l’évacuation, je lui souhaite bonne chance et la laisse décoller vers son ami à quatre pattes. C’était à mon tour de jouer et de sortir notre alpiniste à la jambe cassée. Je sors alors le treuil, le fixe à l’aide d’une masse les pieds de fixation à même la roche, c’était un travail de forcené et en plus j’étais seule… heureusement pour moi, le travail de bagnard ne me fait pas peur mais je sens les courbatures demain matin, je le sens bien… Je glisse le câble dans la poulie et avec la chance que j’avais c’était que tout soit en métal, je pourrai contrôler le mécanisme à distance et ça sera du gâteau pour moi.

Je saute alors dans le ravin comme à l’aller, j’aimais ressentir cette sensation de chute libre, rien qui nous entrave, le vide même si je savais que je pouvais toujours m’accrocher au dernier moment, lancer “ mes toiles “, cette micro-seconde me faisait sentir vivante. Je lance alors de nouveau mes fiches dans le roc et finit ma descente en douceur pour rejoindre le grand blessé. Je le rejoins et tire sa civière au niveau du câble du treuil, je vérifie l’ensemble des attaches et accroche “ son lit “ au système. Je le soulève un peu et me glisse en-dessous pour contrôler les balancements de la nacelle au cas où. J’actionne mes propres fiches et monte tout doucement avec lui. Au fur et à mesure qu’on monte, un sourire se dressait sur son visage, il voyait le bout de son calvaire et moi aussi d’ailleurs.

Je pensais à Leiline, on n’entendait rien, pas de bruits, je ne voyais pas de feux de détresse, il n’y avait donc pas de soucis. Enfin en haut, je détache l’ensemble et commence à tout ranger pour nous permettre de nous rapatrier le plus rapidement dans la ville la plus proche. Une fois tout rangé, j’entendis quelque chose s’approcher, je tourne alors la tête, il y avait qu’une monture…

Ne me dit pas que son familier a été tué ou elle ne l’a pas retrouvé, j'angoisse de savoir sa réponse, j’étais nulle en consolation, je ne me voyais pas à secourir un casse-cou et une femme qui pleure, je pouvais me battre contre plusieurs personnes mais ça… c’était au-dessus de mes forces. Mais malheureusement, ma première pensée était juste, Leiline s’essuyait les yeux, elle avait donc pleurer, elle m’expliquait rapidement le contexte, son familier a voulu nous protéger au péril de sa vie, il nous avait sauvé, on ne pouvait que le remercier pour ça. Je me demandais si elle l’avait vengé où autre, je l’aurai exterminé pour ça, retourner terre et ciel pour honorer mon animal mais était-elle comme ça ? Je pense qu’elle a vu la scène et nous a retrouvé la mission.

Elle me tendit un perçant pour rejoindre Verdi, cela m’arrangeait, je ne me voyais pas évacuer sur le dos du Griffe, les heures de conduites étaient finies pour moi aujourd’hui, je ferai ça une prochaine fois ! J’attrape le titre et pose ma main sur sa joue pour essuyer une dernière fois son visage.

- Retrouve moi vite, ne reste pas toute seule après ce qu’il t’est arrivée… et encore désolée pour ça.

Je retire ma main de sa joue et lui fit un dernier sourire sincère. Je me téléporte avec tout le matériel dans la ville de Verdi, ville minière avec des maisons en briques rouges, il ne faudrait pas qu’un taureau passe par là, ça le rendrait fou. Des gens s'agglutinent autour de nous, on venait d’apparaître donc nous étions l’attraction du moment. Je leur demandais où se trouvait le cabinet du médecin du village pour déposer notre ami. On m’indique qu’elle se retrouve à une centaine de mètres, je prends le package ainsi que le blessé toujours solidement accroché à son brancard. Des villageois me proposent à m’aider de porter le brancard, quatre hommes portent alors la civière pendant que moi je tiens mes affaires. Une fois le cabinet en vue, des gens appellent le docteur qui déboula à toute hâte dehors. Je lui explique alors rapidement la situation et le médecin demande qu’on le dépose dans son cabinet, il me remercia gentiment et me retrouve alors seule avec mes sacs.

Je ne savais plus quoi faire, ni quand Leiline reviendra, j’avais peur de la laisser seule, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver quand une âme était en peine. La seule idée qui me venait à l’esprit était d’aller à la place centrale du village, elle finira bien par me retrouver. Je me dirige alors vers cette place, une grande fontaine se trouvait en son centre, je m’asseyais sur le rebord mais au bout de quelques minutes, je trouvais la position inconfortable. Je glisse mon sac sous la tête et m’allonge en attendant son arrivée.

Enfin, j’étais tellement épuisée par toute cette grimpette que je m’endors alors sous le doux bruit de cascade de l’eau juste à côté de moi.


Moana IKUMA





Moana Ikuma
Guérisseur
avatar

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 63
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42


Messages : 194
Titre débile : Guérisseur

Re: La chute

le Dim 12 Aoû - 11:27


Des explications brèves ont suffit à ce que le groupe soit rassuré et se mette en route pour la ville. Leiline préfère rester en retrait dans les airs avec le Griffe. Elle survole en rond le petit groupe, son visage désormais effacé de toute joie.

Les horribles images vues précédemment n’ont de cesse de tourner dans sa tête. Elle a le sentiment que cette immonde Wyverne lui a arraché une partie d’elle en l’espace de quelques minutes. C’est douloureux et ça mettra un certain temps à cicatriser.

Mais son premier objectif maintenant n’est pas de se morfondre là dessus, elle aura tout le temps en rentrant à l’Epicerie déposer sa monture. Elle chuchote d’ailleurs quelques mot à cette dernière.


- Tu as fait du bon boulot aujourd’hui. Merci beaucoup.

Elle caresse tendrement les plumes duveteuses sur le crâne de l’animal pendant que celui-ci vole assurément jusqu’à la place principale de la ville dans laquelle se regroupent déjà les sauveteurs, dont certains curieux devant une Moana endormie aux côtés de la fontaine.

Il faut bien dire qu’elle a fait un travail exemplaire aujourd’hui, entre les sessions d’escalade et de soins, elle a été d’une grande aide, qui sait ce que ça aurait été si Helin avait continué la mission. C’est d’ailleurs elle qui a fait le plus dur au final, Leiline n’a que fournit le matériel.

Le Griffe atterrit en douceur près des villageois et descend dans une démarche calme jusqu’à sa coéquipière endormie.


- Nous l’avons retrouvé comme ça à notre arrivée.

Leiline force un sourire vers l’homme qui s’est adressé à elle, accompagné d’un geste approbatif de la tête. Elle secoue délicatement le bras de Moana, tentant de la réveiller sans être brusque pour faire un état des lieux.

Puis un autre homme qu’elle reconnaît vient les voir. Ce chasseur avait remit en place son disciple qui s’était lancé dans une veine tentative de drague envers elle lors de sa première mission à Verdi. C’est toujours appréciable de revoir un visage amical.


- Mademoiselle, comme nous nous retrouvons. Vous avez fait un sacré travail avec cet homme blessé ! Vous nous aviez déjà rendu un grand service avec l’ours noir et là avec lui, vous faites des merveilles !

Difficile de faire arracher un vrai sourire à notre hybride en ce moment. Malgré les compliments, elle ne supporte pas s’approprier tous les mérites d’une mission à succès.

- Les soins ont surtout été fait par ma collègue ici présente mais oui. C'est une fois de plus une mission qui se termine bien.

Du moins pour le but de la mission, pas pour le destin de Bulebrume.
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 670
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1062
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: La chute

le Dim 12 Aoû - 14:49




Mission

la chute


Je ne sais pas depuis combien de temps je m’étais endormie mais je sentis quelque chose qui m’attrapait le bras. Méfiante, j’ouvrais tout doucement les yeux à l’affût du moindre bruit suspect mais je constate alors que ce n’était que Leiline, je la salue encore à moitié endormie par toute cette énergie dépensée plus tôt.

Mais j’entendis la voix d’un homme qui semblait connaître ma camarade, il la remercia gentiment de tout son travail accompli, je laissais le plaisir des louanges pour Leiline, tant qu’on me laissait en paix, ça m’arrangeait mais hélas la femme-chat ne m’oublia pas et l’homme tourna aussitôt la tête vers moi. Je me redresse difficilement, faisant des grands gestes pour dégourdir les articulations des épaules, la vieillesse… faudrait que je me fasse un pense-bête où un énorme tatouage sur le main pour me rappeler que je n’étais plus toute jeune, enfin cela dit, quarante deux ans, c’était jeune non ? Si si, je vous l’assure !

Je m’adresse alors au chasseur en grattant l'arrière de la nuque, gênée.

- Oh, vous savez, c’est mon travail, on m’a envoyé pour ça donc bon, je ne mérite pas toute cette attention.

J’essayais de trouver un subterfuge pour fausser compagnie à l’homme, peut-être que Leiline voulait être seule puis en réfléchissant, on avait épuisé tous nos titres Perçant à nos disposition pour rentrer chez nous, un peu de repos nous ferait pas de mal puis je me voyais mal rentrer à deux sur le Griffe, il y avait trop de kilomètres qui nous séparaient des remparts de Cerclon.

- Oui une mission qui se termine bien pour notre alpiniste, heureusement qu’on l’a retrouvé rapidement mais ce fut éprouvant. D’ailleurs, je comptais me reposer avant de reprendre la route demain. Leiline, tu comptes rentrer ce soir ou demain matin ?

Je fais un tour d’horizon et essaye de trouver ce que je cherche.

- Bon, où se trouve cette auberge ? Vous avez l’air du coin, vous pouvez me donner la meilleure adresse du village ?

Je lui souris gentiment, espérant qu’il me renseigne.


Moana IKUMA






Moana Ikuma
Guérisseur
avatar

Avatar © : La Légende de Korra

Féminin Suivi :


Titre : Perçant

Race : Avatar
Statut : Aventurière
Pims : 63
Notes : Age apparent : 25 / âge réel : 42


Messages : 194
Titre débile : Guérisseur

Re: La chute


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires