Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Naïssannah

le Jeu 14 Déc - 23:23


- Faites entrer notre prisonnière !

"une prisonnière, c'est tout ce que je suis dans ce monde ... un objet que l'ont vend au plus offrant, que l'on garde pour sa collection, ou pour espérer lui trouver une utilité ... pour la énième fois, c'est ce même sentiment de dégoût, mêlée à de la curiosité. On sait toujours ce que l'on perd, jamais ce que l'on gagne ... j'ai à la fois hâte de savoir ce que mon nouveau propriétaire me réserve, tout en ayant nullement l'envi de le découvrir. Mais je n'ai pas le choix, j'avance .... les gros bras qui m'escortent, et qui tiennent les nombreuses et lourdes chaines qui me restreignent, m'obligent à mettre un pieds devant l'autre, et à recommencer ... jusqu'à ce que j'arrive à une distance raisonnable de l'acheteur. Là, on me force à me mettre à genoux, pas par la méthode la plus aimable qui soit."

Les gardiens donnèrent chacun un coup derrière le genoux pour qu'elle mettent ceux-ci au sol. Elle était trop habituer à ce traitement pour même essayer d'y protester. Immobilisé ainsi devant un homme, plutôt grand et un peu rondouillet qui devait probablement être son nouveau maître. Celui-ci se rapprocha et l'examina avec attention. Elle mesurait à peine plus d'un mètre cinquante, et son poids était celui d'une jeune fille mal nourrie. En dépit de son apparence frêle, ses très longs cheveux de jade et ses yeux dorés laissaient clairement paraître une autre nature.

- Comment vous appelez-vous ma petite ?

"... 'Ma petite' ?"

- Va te faire voir....

Un des garde lui donne un coup de pieds dans les côtes.

- Ce n'est pas courant comme nom ça ... êtes vous certaines qu'il n'y a pas d'erreur ?

".... Ces ahuris vont prendre plaisir à me frapper encore et encore ... si mes oreilles ne me trompent pas, y en a un derrières moi qui vient de sortir un fouet ... *soupir* je n'aime pas coopérer avec ces sales races, mais je préfère encore ça au fouet ..."

- .... Naïssannah. répondit-elle d'une voix fébrile, comme si elle venait d'avouer quelque chose de grave.

" ... je n'ai jamais connu mes parents, ni même le nom qu'ils auraient voulu me donner. Mais quand je médite, calmement dans un coin de ma cellule, et que je pense à cette question de 'qui suis-je ?' j'entends alors ce nom comme un écho lointain ... ça m'a suffit pour me l'approprier ... c'est sûrement la seule chose que je possède."

- Eh bien voilà *sourit* Bon et ce truc là, c'est votre nom ou votre prénom ?

" .... Je n'ai que celui là ... mais ça me revient, il est vrai que les 'gens du dehors' ont pour coutume de porter deux noms à la suite .... tssss"

- Tu n'as qu'à mettre Naïssa Annah sur ton formulaire.
- Fort bien ! ... ensuite ...... race ! Difficile de la manquer cette case là .... ensuite .... aptitudes particulières ....
- Détache moi et je te montre.
- Ho ne vous en faites pas, vous aurez toutes les occasions rêvées lorsque vous entrerez dans l'arène.

" ... l'arène ? C'est donc ça le motif de mon rachat .... encore devrais-je dire. Depuis qu'un idiot m'a jeté dans une arène pour se faire de l'argent, la boucle semble bouclée. On me fait combattre encore et encore, et on paris, sitôt le combat terminé, on m'enchaîne à nouveau jusqu'au prochain défi. Il faut dire qu'une fois libérée, je n'arrive guère plus à me maîtriser .... Par de nombreuses fois, j'aurais voulu mourir, qu'un gladiateur me pourfende enfin et mette fin à mon existence ridicule.... Mais je ne peux tout simplement pas. J'ai même essayé de ne pas me transformer mais ..... mon instinct de survie prime sur ma propre volonté. Mes gardiens font exprès de ne pas me nourrir pour que la faim m'oblige à me jeter sur le premier malheureux qui se trouvera devant moi. Si mes crocs et mes griffes n'y viennent pas à bout, il y a de fortes chances qu'il finisse consumé dans un flot de flammes jaunes souffre, mais ça, il le sait déjà, et c'est la raison pour laquelle il a dû dépenser une certaine somme. Mais malgré tout, je suis incapable de m'échapper, ceux qui organisent les tournois dans les arènes ont les moyens de déployer des champs d'énergie, pour m'empêcher de brûles vif le public. Ils ont également les moyens d'installer un grand filet de fer au dessus du sable de l'arène pour pas que je m'envole ... en imaginant que mes ailes atrophiées puissent me porter si haut .... mouais .... j'ai abandonné l'idée d'être libre depuis un bon moment déjà."

- Passons à la question suivante : votre âge.
- .... Je n'le connait pas.
- Hmmm .... ben ma fois vous avez l'air d'avoir vingt ans.

" Il n'y a vraiment aucune chance que ça soit mon âge réel mais .... je ne vais pas le contre-dire, sous peine de recevoir d'avantage de coups."

- On dirait que nous en avons finit. En piste miss.

Elle écarquille les yeux

- Quoi ? déjà ?
- Un investissement qui dort ne rapporte pas !

Les gardes la traîne de force vers la porte du Colisée, ce qui n'est absolument pas difficile tant Naïssannah est chétive. On dirait presque que ses nombreuses contentions pèsent au moins aussi lourd qu'elle. On pouvait entendre le fracas des armes et les cris de la foule alors que les combats se succédaient de l'autre côté ... après un long moment passé à attendre, la porte s'ouvrit enfin, non sans éblouir la jeune femme si peu accoutumée à la lueur du soleil. Rapidement, l'équipe de gardiens la force à rentrer dans une petite cage, dans laquelle ils lui enlève tout ses saisines, avant qu'elle ne soit poussée sur le sable chaud, encore maculé de sang par endroits. Cette fois-ci, son rival serait un mastodonte.

- .... et je vous demande d'accueillir le moment que vous attendiez tous !! Cher public, voici venue la finale qui opposera notre champion en titre à l'attraction que vous connaissez tous, j'ai nommééééééééééé .... La Furie Émeraude !

"Je n'arrives toujours pas à m'y faire ..... l'enthousiasme des spectateurs, ces spectacles de violence et de sang .... c'est tellement .... puérile .... et pourtant j'en fais partis moi aussi. Mon regard se porte assez rapidement sur mon adversaire .... est-ce que c'est ....?! une sorte d'ogre ?! .... je commence à me sentir bizarre ... mon esprit est confus .... la peur s'empare de moi, cumulée à cette faim omniprésente .... il n'en faut pas plus pour que mon 'autre moi' ne prenne le dessus. L'avantage, tout du moins, c'est que sur un grand gaillard comme ça, il y a de quoi bien manger. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je m'étire .... ça faisait longtemps que je n'avais pas pu jouir de mes bras ...."

Alors que l'ogre marchait vers elle d'un pas déterminé, la jeune femme se métamorphosa.
Forme draconique:
Voix du dragon:

Ses cris glacèrent le sang du public tandis que la bête se ruait sur l'ogre dans une fureur impressionnante. Le dragon n'était pas très grand, pour un dragon, et sa maigreur semblait presque maladive. Sept mètres de long de la pointe de sa queue jusqu'au bout de son museau, des membres presque décharnés, des ailes atrophiées, et pourtant la créature attaquait sans cesse, esquivait les assauts balourd de son ennemi et ripostait en crachant ses flammes jaunâtres, comme des vapeurs de souffre avec une hargne implacable. Naïssannah faisait honneur à son titre de furie émeraude dans cette démonstration de force. Consciente de sa force réduite, elle profitait de son agilité et de sa rapidité pour asséner des frappes vives à des endroits clé afin d'affaiblir toujours un peu plus son rival, que ce soit par sa queue, ses griffes ou sa gueules. Alors que le champion en titre était mal en point, le dragon vert se recula, pris un élan considérable et usa de ses ailes pour réaliser un gigantesque bond sur sa proie, plaquant l'ogre au sol, et lui arracha la gorge de ses propres crocs. Accompagné par les acclamations de la foule, et d'un hurlement strident de la part du dragon, cette scène macabre marqua la fin du tournoi, et le grand reptile commença a dévorer le gladiateur vaincu.

La tension et l'adrénaline retombées, le dragon s'effondra sur le sol, épuisé, et repris son apparence de jeune femme. Dès lors, toute une équipe de gardien se jettent sur elle et remettent en place les nombreuses attaques et chaines auxquelles elle est si habituée à présent. Elle ne se débat pas, cela ne servirait à rien et puis elle n'en a pas la force. Sa forme draconique l'avait complètement épuisée. Elle ne pouvait pas y rester indéfiniment, déjà parce que ça lui demandait beaucoup d'énergie, et ensuite parce qu'elle ne maîtrise pas totalement sa transformation. Souvent, elle a besoin d'un stimulus comme la faim, la peur, la colère ou la douleur. Or, pour avoir déjà essayé en vain de s'enfuir en profitant de sa forme de dragon, elle s'est résigner à rester l'esclave qu'elle est et ne ressent donc plus le "déclic" nécessaire pour s'opposer à ses geôliers.



[Histoire personnelle à suivre au cours d'un RP, des volontaires ? Very Happy ]


Notes :

Nom : Naïssannah
Race : Dragon, bien que sa forme naturelle soit celle d'une humaine.
Âge : Elle-même ne le connais pas, elle semble avoir une petite vingtaine d'années quand elle est dans sa forme humaine.
Taille : 1m55 environ.
Aptitude :
Humaine : son seul pouvoir est de prendre sa forme draconique.
- La transformation épuise le personnage assez rapidement, et est donc temporaire.
- Si des stimuli peuvent faciliter la transformation (la faim, le peur, la douleur ou la colère par exemple), il peut aussi arriver que ces mêmes stimuli la fasse changer de forme involontairement.
- Il faut qu'elle ait la place de se transformer, les attachent rigides empêchent donc ce processus.

Dragonne :
- Dispose d'une force accrue, mais cette force n'est pas si colossale, elle est relativement 'normale' pour une créature de sa taille, voir même un peu en dessous.
- Possède des armes naturelles, comme ses griffes, ses crocs et sa queue.
- Capable de souffler d'étranges flammes jaunes qui consume tout ce qui a le malheur d'être dedans.
- Ses ailes lui permettent de réaliser de grands sauts, mais ne lui offre que très peu de possibilité de vol (une demi-douzaine de seconde maximum), n'ayant jamais vraiment eu l'occasion de s'en servir pour cela.
- Les blessures autres que celles causées par le feu guérissent plus vite.
- Bien que son apparence laisse suggérer une affinité avec la Nature, elle ne dispose d'aucune capacité liée. Le fait de n'avoir connu que les cellules et les arène l'ont privé de tout lien avec la Nature.
- Longueur : 3 mètres de queues, 3 mètres de corps, 1 mètre de cou (tête comprise), soit 7 mètres au total.
- Hauteur d'épaule : 2 mètres.

Psychologie : Difficile à dire, n'ayant connu que la captivité, elle montre parfois une attitude rebelle qui bien souvent laisse place à un comportement docile et effacé. A première vu elle ne semble pas spécialement être une mauvaise personne et ne se réjouit pas de sa vie faite d'affrontements. Lorsque se forme draconique prend le dessus, elle se laisse déborder par ses émotions et perd vite le contrôle. Le dragon extériorise ses sentiments enfoui et transforme sa triste résignation en une fureur sans limite. Bien qu'elle soit relativement pacifique, sa forme draconique lui insuffle la violence et peut rapidement échapper à tout contrôle.

Description physique : Sa taille est relativement petite (1m55) et son gabarit est mince, dans le sens maigre. La couleur de ses yeux (or) et de ses cheveux (vert) font penser à la plupart des personnes qu'elle croise qu'il y a quelque chose de pas net chez elle, ou juste qu'elle a des goûts bizarres en matière de teinture capillaire. En parlant de ça, ses cheveux sont longs, très longs, ils ne semblent pas avoir été coupé depuis un sacré paquet d'années et lui arrivent jusqu'aux cuisses.



Dernière édition par Naïssannah le Jeu 21 Déc - 0:18, édité 4 fois
Naïssannah
avatar

Avatar © : C.C. (Code Geass), par creayus

Féminin Suivi :

Race : Dragon
Statut : Pole-dancer / Serveuse au LH
Pims : 55
Messages : 24

Re: Naïssannah

le Sam 16 Déc - 13:50


Spoiler:
Bienvenue sur Entre-Monde !
C’est assez rare pour le noter, Corben et moi avons co-écrits ce rp de bienvenue. On souhaite que tu passes de bons moments chez nous.


Un claquement sec, un cri et un bruit spongieux résonnent dans le bureau.
L'homme grassouillet repose son arme à feu fumante sur le bureau avec un calme olympien et pose ses avant-bras contre le bois du bureau, doigts apposés les uns contre les autres.

Bien. Maintenant que la sanction a été appliquée, est-ce que quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi mon champion a fini dans l'estomac D'UNE SIMPLE RECRUE !

La soudaine rage de l'homme grassouillet habituellement calme a pour réponse un silence étourdissant. Même les systèmes de ventilation semblent ralentir de peur de subir la colère du manager.
Les responsables de la sécurité se jettent discrètement des regards sous leurs casquettes noires. Le gérant de l'arène de combat se lève doucement et s'approche d'un des gardes. Sa voix est de nouveau calme, mais elle charrie d’énormes glaçons.

- Gaya. Je veux juste une explication.
- Chef, il se peut que nous avons-
- JE NE VEUX PAS D'HYPOTHÈSES ! JE ! VEUX ! UNE ! RÉPONSE !

Le dénommé Gaya frissonne sous l'assaut verbal, mais maintient sa position droite, mains croisées dans le dos. Sa mâchoire se serre et il ferme les yeux quelques instants, avant de passer sa langue sur ses lèvres sèches.

- Nous manquions d'informations sur son sujet, chef. C'est une dragonne, mais nous ignorions qu'elle pouvait cracher des flammes si puissantes.
- Ses flammes ne sont pas puissantes, espèce d'imbécile. C'est l'ogre qui craignait le feu ! - Ses flammes sont parfaitement normales ! C'est une dragonne bande de demeurés !Pourquoi personne n'y a pensé ?! Hein ?!

L'homme gras se dirige vers son bureau, se sert un verre de scotch et reprend en main son arme pour l'agiter sous le nez de ses gardes alignés.

- Savez-vous la quantité d'argent nécessaire en pots de vins et falsifications de preuves pour que ce petite attraction reste parfaitement invisible aux yeux des Maitres ?! Avec l'argent des paris qu'on a dû verser, le prochain paiement est presque impossible ! Il va falloir la jouer fine désormais.





La pierre roulait, roulait et roulait encore. Guidée par une main invisible, ou peut-être un chat invisible, qui sait, elle avançait sans relâche dans le tortueux dédale de couloirs et d’escaliers.
Une marche, deux marches… Puis toute une forteresse se tenait entre la pierre et la sortie. Heureusement, elle n’était pas destinée à ressortir. Elle avait trouvé une cellule, lumière blafarde dans le couloir, ténèbres humides au dedans. Alors, oui, c’était un cachot. Comme on n’en faisait plus. Des barreaux au sol permettaient d’évacuer l’eau, des barreaux sur la porte, pour ses gardes et parfois un peu de nourriture. Pourquoi donc prévoir de quoi passer de l’eau ? Elle n’avait qu’à lécher les murs ! C’est ainsi que ricanaient quelques gardes qui passaient le temps.
La pierre passa les barreaux. Elle roula jusqu’à la femme et buttant contre un pied, elle bifurqua souplement pour rejoindre un point d’observation plus pratique.
Un crissement ténu, tout juste audible, et la pierre se fendit en deux. Ouverte sur son coeur creux, un message était gravé dedans :

“Vous voir dans l’arène m’a fendu le coeur.
Ma soeur, je n’avais vu telle agonie depuis des décennies et j’imagine fort bien la douleur que vous endurez chaque jour. Il me tarde de vous sortir de là. Bientôt, je vous le promets.

Soeur, lorsque vous serez libre, vous serez la bienvenue à Hale. Un refuge peuplé de dragons où vous trouverez un nid confortable pour vous guérir de vos plaies. Gagnez les montagnes à l’est et trouvez une vallée nichée au plus haut des sommets. Enveloppée de neiges et de glaces, c’est là-bas que nous nous sommes établis.

Je souhaite aujourd’hui vous manifester mon soutien et vous rappeler que les dragons aiment pour l’éternité, nous craignez jamais d’être oubliée car je vous ai vu et par mes yeux, les autres vous voient également. Nous vous attendons tous, lorsque vous serez prête à nous rejoindre. Puisse notre force vous accompagner dans votre échappée et dans votre retour à la vie.

J’ai fais le nécessaire pour vous faire enregistrer dans les registres de la ville et ceux de Souen. Libérez-vous et vous serez une citoyenne comme les autres.

Gardez courage, le calvaire sera bientôt terminé.
Astariv”



La pierre se referma, scellée comme si jamais elle n'avait contenu de message et après quelques secondes elle tomba en poussière.
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra, Arcturi, Cir

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen/ Quartier : La zone extérieure
Pims : 1292
Notes : Taranis : monture Cabow
Heimdall : familier Loup Cyber
Soare : familier panthère
Mornir : Cyliong
Messages : 13816
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Naïssannah

le Sam 16 Déc - 18:36


Bienvenue Dragonnette ! Puisses tu jouir librement de ta vie sur Entre-Monde. Si jamais un humble Phoenix peut t'aider dans ta quête, ce sera avec joie.


Signature:
Merci Rich' pour la trouvaille !
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : SirWendigo

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 421
Notes : Compagnons : Ice le Sampal et Tea le renard Stellaire
Messages : 602

Re: Naïssannah

le Sam 16 Déc - 19:33


Bienvenue à toi petite gourgandine ! Paix et guérison sur ton peuple !
Leiline
Modérateur | Commerçant
avatar

Avatar © : Audrey Baille

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Artisan, Acolyte, Perçant, Dies G'einmyra, Incontrôlable, Bienfaiteur, Etoilé

Race : Hybride
Statut : Épicière
Pims : 670
Notes : WJLFWIJ QJ OTZWSFQ IJ QJNQNSJ
Messages : 1062
Titre débile : Queen Dice / Lady Lei / Leiline "Hasard" Devalle

Re: Naïssannah

le Sam 16 Déc - 21:45


Bienvenue jeune demoiselle en détresse.


Pwyll Des Thoran
avatar

Avatar © : Moi

Masculin Titre : Cosmos

Race : Chat
Statut : Chatective Privé
Pims : 330
Messages : 214
Titre débile : Pa-chat

Re: Naïssannah

le Dim 17 Déc - 11:53


Bienvenue Naïssannah, je vais suivre tes aventures avec assiduités, elles me passionnent déjà^^




( ゚ヮ゚) Toute connaissance commence par les sentiments. Leonard de Vinci
Lilou
Modérateur
avatar

Avatar © : Eri-chan de My Hero Academia

Féminin Suivi : Fiche , //Journal // Pims

Titre : Incontrôlable, Cosmos

Race : mi humain / mi esprit
Statut : Apprentie guèrisseuse
Pims : 5
Notes : si vous voulez savoir à quoi ressemble mes animaux, reportez vous à mon feuillet de vie
Messages : 466

https://www.artstation.com/christelleponche

Re: Naïssannah

le Dim 17 Déc - 12:15


Bienvenue !
Neleim Vilstein
avatar

Avatar © : Neleim; crédits: mrhayata, Birmingham Museums

Féminin Suivi :


Race : Demi-dieu
Statut : Mercenaire
Pims : 74
Notes : Réponse entre un à quinze jours;
Couleur de parole: #666666;
Accompagnée par Galdor, gargouille.


Messages : 69

Re: Naïssannah

le Dim 17 Déc - 23:33


Bienvenue !
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant, Dies Na'Keisärin

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 670
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 711

Re: Naïssannah

le Lun 18 Déc - 14:45


Merci pour votre accueil ^.^

(également merci pour la réactivité du staff Wink )
Naïssannah
avatar

Avatar © : C.C. (Code Geass), par creayus

Féminin Suivi :

Race : Dragon
Statut : Pole-dancer / Serveuse au LH
Pims : 55
Messages : 24

Re: Naïssannah

le Lun 18 Déc - 15:19


Bienvenue jeune dragonne !

Et pour citer très justement le narrateur de Reflets d'acide :
"Si un dragon, on le fuit, une dragonne, on s'y attache !"




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi
Compte en banque
Demeure

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable, Cosmos, Précision, Cuisto, Cie, Challenger

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 465
Messages : 644
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris/Le PGM du thé

Re: Naïssannah


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant