Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Doux comme la soie : Sureti

le Mar 27 Mar - 18:32


Kilyan sent bien que la situation va dégénérer. Les paysans avec tous les beaux discours dont on les abreuves gardent dans les yeux une âme combative. Ils ont besoin d'en découdre et leurs maigres ressources sont tout ce qu'ils ont.

Il reprit son briquet et le glissa dans une poche, puis pivotant vers Ivy, il la fixa de deux yeux gris. Né prédateur, né protecteur, l'orque avait ce village dans la peau depuis l'instant où ils y avaient mis les pieds. Leurs maisons, leur survie, leurs familles le prirent au coeur.

-Nous pouvons tuer les vers sans détruire tout le fourrage.

Il trouva le regard uni des paysans, l'annonce ébranlait les fondations de leur rage. Allant d'Ivy à eux, le jeune homme sentit au fond de lui qu'il aurait plus que quelques hommes désespérés à convaincre. Car le désespoir est facile à repousser. Son équipière devait avoir confiance en lui et en eux.

-Si nous pouvons les réunir dans un trou, le bois sec des arbres non nourriciers peuvent faire l'affaire niveau combustible. Plus besoin de brûler le foin.

Plus ingénieux qu'il ne s'en pensait capable, le triton désigna les toiles dépassant des stocks.

- On peut récupérer la vapeur et en faire un stock d'eau distillée. Avec la cendre, vous aurez de l'eau minéralisée pour arroser jusqu'à la saison des pluies. On peut faire d'une pierre deux coups, mais pour ça on va avoir besoin de travailler ensemble.

La seule chose qui leur manquait, du temps. Assez de temps pour installer un piège. Un trou hérissé de pointes tiendrait les vers. Le feu démarrerait sans effort avec quelques petites flammes bien placées. Les bâches ramènerait les vapeurs vers des tonneaux, il faut utiliser les poutres disponibles pour créer les pieds porteurs. Mais surtout, lancer les bâches au dernier moment, les vers tombent d'abord dans le trou avant de les enflammer.

-Ivy.C'est risqué et ça va au delà de notre mission initiale. Mais à quoi bon les sauver s'ils meurent de la famine dans quelques semaines...
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 238
Messages : 140
Titre débile : Willy

Re: Doux comme la soie : Sureti

le Sam 7 Avr - 23:47


Kilyan s'est mis à expliquer aux paysans et moi-même un plan d'action pour se débarrasser des vers, tout en rendant un grand service à la région. La tension entre les deux camps s'effaça en un rien de temps, avec cet espoir de pouvoir faire prospérer les cultures pendant un bon bout de temps. Je rabaisse mon arme en voyant que la foule se calme. Décidément, Kilyan sait ménager ses effets.

- C'en est une bonne idée. Je dois t'avouer que je n'y aurais pas forcément pensé moi-même.

D’habitude, quand je fais ce genre de piège, c'est juste pour profiter de l'immobilisation de ma proie pour la mettre à mort, pas pour la dessécher par le feu.

- Dans ce cas, le mieux serait que tu aides les fermiers à préparer le piège, et que je retienne les vers, le temps que tout soit prêt.

L'orque me rappelle que ce plan va au-delà de notre objectif, et que c'est très dangereux.

- Le risque, je l'ai accepté à partir du moment où j'ai signé la mission à la bibliothèque. Et les sauver, ça veut aussi dire protéger leurs moyens de survie... Je te suis à 100% !

Maintenant, il faut gagner assez de temps pour que tout soit prêt. Je m'élance vers les vers, mais avant ça, je me tourne à nouveau vers Kilyan :

- Tu sais, à te voir te démener pour les protéger tous, leur venir en aide, je me rends compte que t'es vraiment quelqu'un de bien. J't'apprécie beaucoup.

Il est sympa, bon chasseur, et diplomate par-dessus le marché. J'ai trouvé un équipier d'exception. À moi maintenant de lui montrer de quoi je suis capable, et de lui faire gagner du temps. Et ces saletés de vers, ils vont finir en fricassée !
Ivy Ciria
avatar

Féminin Race : Floran
Pims : 200
Messages : 56
Titre débile : La salade qui te mange !

Re: Doux comme la soie : Sureti

le Mar 17 Avr - 8:52


Spoiler:
Les vers sont apparus dans un autre RP que j’ai retrouvé dans les archives.

Kilyan ne pouvait imaginer dans quel danger Ivy allait se lancer. En même temps, il n’avait aucune solution à lui proposer. Une bande de requins se jetaient droit sur eux et ils ne pouvaient calmer leur faim. Ils n’auraient jamais le temps de creuser un trou et de préparer leur piège. Ivy était forte, elle n’était pas capable de tenir une dizaine de vers avec deux bras.
Kilyan pensa aux requins. Rien sinon le sang ne pouvait faire changer la trajectoire d’un requin.

-Ivy, laisse les vers, on a besoin de bras ici. Sauf si…

Il avait lu quelque part que les vers étaient fortement attirés par certaines fleurs très odorantes. Ou entendu… Des tulipiers. Le nom lui évoquait tout sauf un appât à requin.
Il en parla à Ivy et leur plan devait sonner juste car un fermier se présenta.

-J’en ai, dans ma prairie. Ils font de l’ombre aux bêtes mais au milieu de la saison sèche, les fleurs fanes et tombent. Ça sent toujours très fort… Vous pensez que ça suffirait ?

Kilyan remarqua alors que l’air environnement avait une odeur singulière qu’il n’avait réussi à identifier.

-Ivy, et si tu regardais cette solution ?
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 238
Messages : 140
Titre débile : Willy

Re: Doux comme la soie : Sureti

le Mar 15 Mai - 19:42


Kilyan me retient au dernier moment pour me parler d'une plante qui attirerait les vers. Des... tulipiers ? Je savais pas trop quelle genre de fleur c'est, je connais surtout la flore de la forêt d'Ing. Mais ça pourrait valoir le coup d'essayer.

- Je vous suis. Je vais juste m'assurer que les vers se dirigent bien vers le champ, et là je me tourne vers mon équipier, et je reviens juste après pour aider à préparer le piège. Et si ça marche, on aura même de quoi les attirer ici.

Je suis alors le fermier jusqu'à son pâturage, et je vois alors les tulipiers. Les fleurs étaient effectivement répandues par terre, répandant leur parfum. Et les bêtes ont déjà été évacués dans des pâturages plus lointains.
Pour le coup, je choppe deux sacs en jute de bonne contenance, remplis l'un de fleurs, et une fois plein je le ferme et passe l'autre sac par dessus, faudrait pas que j'attire moi-même les vers, faudra attendre que le piège soit prêt pour les attirer.
Le sac fait, je le donne au paysan :

- Tenez, ramenez ça à mon collègue et dîtes lui de ne l'ouvrir que quand tout sera prêt. On attirera les vers dans la fosse avec ça. Partez devant, je vous rejoins juste après.

Je me dirige alors vers les vers, à une distance respectable pour éviter tout revers. Ils persévérent à labourer la terre sur leur passage. Je lance ma fourche droit vers eux, mais elle se fiche dans le sol non loin... Mince... enfin pas tant que ça, puisque le plus proche me fonce dessus. Et, sûrement par esprit de groupe, les autres le suivent en file ind... ver... en file.
Je me précipite dans le pâturage de tulipiers, et quitte le champs dans un virage. Les vers sont entrés dans une frénésie collective dès que l'odeur les a titillé, m'oubliant au passage. Satisfaite, je reprends mon souffle avant de courir rejoindre rejoindre mon équipier et les valeureux qui ont bien voulu rester pour aider.

La fosse a déjà bien avancé. Je prends une pelle et rejoins Kilyan, un souffle court trahissant ma course :

- Bon.. Ça devrait les retenir... un peu. Occupons-nous de ce piège
Ivy Ciria
avatar

Féminin Race : Floran
Pims : 200
Messages : 56
Titre débile : La salade qui te mange !

Re: Doux comme la soie : Sureti

le Mar 26 Juin - 21:37


Des villageois démontent les poutres d’une basse-cour, Kilyan a emprunté une hache à l’un d’eux, il taille sans arrêt les morceaux de bois, il les brise, les fends, tout pour qu’ils soient pointus et menaçant. Le trou avance, il était déjà assez large pour contenir au moins 5 vers.

– Ivy, combien y en a-t-il de ton côté ?

Kilyan était en sueur, la chaleur, la sécheresse était suffocante. Il donna sa hache à un homme non loin, le bûcheron improvisé accepta de le relayer sans sourire.
Pour tous ces gens la situation était trop grave pour sourire. Pourtant, ils travaillaient ensemble, unis par la même peur. On plantait les épieux et on transformait la terre en piège en équipe.

– Je prépare quelques fléchettes paralysantes.

Hommes et femmes ne trouvant pas de place pour se rendre utile à la construction du piège, ils travaillaient à fabriquer la petite distillerie de fortune. On avait apporté des tuyaux de cuivre d’une remise, on cirait des toiles avec les réserves de tout un village.

Lui aussi se préparait. Il avait encore quelques fléchettes, glissées sans hésitation dans la sarbacane. Un villageois sonna l’alerte, il venait du pâturage en courant. Derrière lui, un vers géant rampait. Il avait une gueule énorme où se perdait des restes de fleurs fânées.

– Villageois, mettez-vous à l’abri !

Kilyan avec sa sarbacane dans les mains bouscula le villageois vers une maison, et se trouva sur le chemin du monstre. C’était parfait, il voulait être la cible du dévoreur. Le vers le suivait, l’orque le narguait. Le vers rampa sur quelques bois laissés à terre, perdit l’équilibre et sa tête rencontra le sol. A ce moment là, le chasseur tira sa fléchette qu’il prit en pleine gueule. Le paralysant sur le coup.
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 238
Messages : 140
Titre débile : Willy

Re: Doux comme la soie : Sureti

le Mer 19 Sep - 11:24


Je rejoins le groupe de la fosse, poursuivie par les trois vers qui avaient avalé le champs de tulipiers. Comme on dit, un ver ça va, trois vers bonjour les dégâts. Ils me talonnent, et je ne peux pas faire grand chose de mieux à part courir et esquiver. Autant j'aime bien m'attaquer à plus gros que moi, autant il y a des limites à ce que je peux faire.

Les villageois ont pas chômé, on dirait. Heureusement. Kilyan me demandait combien me poursuivent :

- Ils sont trois ! Et ils sont... beurk !

Maintenant, va falloir improviser pour réussir à faire tomber ces vers dans la fosse sans y tomber moi-même... j'ai pas envie de mourir coincé sous six tonnes de vers.
Et c'est sans compter cette chaleur écrasante qui me cuit littéralement les feuilles. J'étais à bout de souffle. Mais je continue à courir autour de la fosse, espérant qu'ils se vautrent dedans. Et il a pas fallu longtemps pour que le premier y glisse pour finir embroché au fond.
Je donnerai n'importe quoi pour pouvoir souffler un peu, mais c'est pas le moment. La menace est trop présente, et trop de monde à sauver pour se laisser aller. Mais les villageois s'étant déjà mis à l'abri, on pourra mieux se concentrer sur ces vers sévères.
Ivy Ciria
avatar

Féminin Race : Floran
Pims : 200
Messages : 56
Titre débile : La salade qui te mange !

Re: Doux comme la soie : Sureti

le Mer 10 Oct - 18:57


Kilyan voyait les masses énormes des vers ramper derrière Ivy. Il glissa une nouvelle fléchette dans la sarbacane, ses poumons s'emplirent d'air à exploser. Expulser d'un seul souffle court, net et vif, la fléchette se planta profondément dans la chair visqueuse de l'un des trois. En tombant, le vers roula dans la poussière, s'emmêlant avec un second vers. Les deux vers formaient un noeud couvert de sciure de bois, de roche et d'argile sec comme ce pays.

Des hommes sortaient des maisons. Ils avaient les manches des masses, des fourches et des rateaux dans les mains. Kilyan les regarda poser des pierres près du premier vers paralysés et faisant levier, le pousser d'un coup dans la fosse. Un autre préparait les brindilles, de la fumée, il frottait systématiquement son briquet pour lancer le feu.

Kilyan s'élança vers Ivy avec la hache qu'il avait utilisé pour tailler le piège. Il alla droit vers le vers et sa gueule aux dents en cercles, le trou sombre et gluant de sa gorge...

-Avale ça !

La hache rencontra les dents, brisa les cercles harmonieux et s'enfonça profondément dans la mollesse de sa gorge.
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 238
Messages : 140
Titre débile : Willy

Re: Doux comme la soie : Sureti


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires