Dès que les vents tourneront

le Dim 17 Sep - 17:58


De nombreux jours étaient passés depuis ma dernière visite à la bibliothèque. La première fois m'avait surtout apporté des soins de la peau et l'envie de gratter de jolis boutons qui recouvraient en grande partie mes bras. J'espérais de cette nouvelle visite une nouvelle rentrée de pims et un voyage plus sympathique que celui de la fois précédente. J'arpentais donc les rues de Cerclon qui, comme à mon habitude, me semblaient toujours si étrange, si avancées. Je dévisageai tout le monde, le regard insistant sur chaque passion, sur chaque bizarrerie. Et enfin : la bibliothèque. Je connaissais déjà le lieu, et il me semblait un peu moins imposant que la dernière fois. Sûrement, car je n'avais plus la surprise de le découvrir, et de savoir qu'il y avait des aventuriers aussi analphabètes que moi à l'intérieur. Une dizaine de mètres suivi du même montant de marches plus tard, et j'entrais dans l'énorme bâtisse.

Je repérai la masse de monde s'agglutinant devant le tableau des missions et me faufilai entre les gens et les aisselles pour détacher la première mission ayant un bon nombre de pims à la clé. Je pouvais maintenant épeler les différentes lettres affichées sur le papier de la mission, mais aucunement comprendre les mots... J'avais encore des efforts à faire et des choses à apprendre pour pouvoir me débrouiller seule, et enfin pouvoir décrypter les inscriptions que sont ces mots. Peut-être pourrais-je même lire ce fameux livre "P.l.a.i.r.e e.n s.o.c.i.é.t.é", comme je pouvais réciter par cœur l'ordre des lettres écrites sur sa couverture. J'avais bien essayé de lire, mais je ne comprenais rien à mon charabia. Les sons n'allaient pas avec ce que je connaissais comme mots. C'était donc bien trop compliqué à saisir pour moi, peut être m'était-il simplement impossible de comprendre ces mots, car ces derniers étaient trop savants, trop complexes ? Enfin bref, je sortis de mes pensées, et comme lors de ma première visite ici, faisait de grands gestes pour appeler quelqu'un à l'aide, quelqu'un d'assez compétent pour déchiffrer l'ordre de mission, et peut être même me suivre, la compagnie ne se refusait pas et je n'étais toujours pas armée... J'étais donc encore dépendante des autres pour pouvoir me battre.

Mission trop cool et super bien payée par ici pour ceux qui savent lire et m'expliquer ce qu'on doit faire !

J'avais l'impression d'être un de ces marchands de hot-dog sur les plages qui hurlaient les bienfaits de leurs produits, ainsi que leurs prix. Je me demandais aussi si j'avais bien le droit de parler aussi fort dans cet endroit supposé être une bibliothèque... C'était probablement des règles différentes comme cet endroit était aussi bien différent des bibliothèques ordinaires. En tout cas, je l'espérais, je n'avais pas vraiment envie de me faire taper les doigts ou tirer les oreilles comme une enfant.
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Vers l'Infini

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 90
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 518
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Dès que les vents tourneront

le Lun 18 Sep - 10:08


J'étais venu aider Eva sur mon jour de repos, dès ce matin il y avait une affluence qui n'avait cessé de croître au fur à mesure que la journée avancée. Et comme souvent à cette heure là il y avait une masse d'aventuriers qui se bousculaient devant les panneaux.
- Dis donc Eva tu as vraiment du courage pour gérer cette marée depuis des années. Regarde les ces bougres ... Prêt à s'arracher un morceau de papier ! Dis-je à ma bibliothécaire lorsqu'elle passa non loin avant de s'afférer à une autre tâche.

Je continuais la mienne lorsqu'une voix se détacha du groupe appâtant par une belle récompense des participants pour celui ou celle qui lui prêterait main forte. C'était une solution pour trouver un partenaire. Je souris et me concentrais à nouveau. Jusqu'à ce qu'un homme grand et costaud vint prendre la mission de la jeune femme brune :
- C'est ça que tu appelles à gros gain ? Pfff ... Il la bouscula et jeta la mission en boule par terre.
- Hey toi ! Criai-je sans le vouloir, ma voix se faisant plus grave. Ce papier tu vas le ramasser et tu t'excuse tout de suite auprès de cette femme. Tu te crois où ici ? Dans une brocante ? Alors tu vas apprendre ce qu'est la politesse et la civilité un peu.
Il me rit au nez ... Mauvais choix ... Je m'énervais rarement mais l'affluence, le bruit et cette scène ... Non il m'avait un peu trop titillé les nerfs.
J'attrapais le visage du type entre mes deux mains en le rapprochant du mien. La chaleur irradiait de mes paumes, les dents serrés je grondais doucement, juste à son attention :
- Le respect je t'ai dit, prends moi encore pour un imbécile et je te brûle vivant c'est compris ? Dégage d'ici et amène tes petits copains avec toi, crois-moi fais le de suite !
Il émit une sorte de couinement sous la douleur de la brûlure. Ça cicatriserait vite je ne m'en faisais pas pour ça. Sans demander son reste il repartis, suivit par ces deux sbires qui me lançaient un regard noir, regards que je soutins jusqu'à ce qu'ils détournent le regard. Je me retournais, les aventuriers c'étaient quelque peu calmé et s'afféraient dans le calme. Voilà qui était mieux.

Je ramassais la petite boule de papier, la dépliait et vint le lire à la jeune femme.
- Bonjour, je m'appelle Ayren, désolé que ces types ce soient mal comportés, ça se croit grand fort infaillible là ... Bref, voici la mission que tu as choisi : “C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme”. Un bateau de pêche au large de Kalani s’est vu démâté à cause d’une récente tempête. Vous devrez les sauver avant que l’équipage ne serve de nourriture aux poissons, ou se fasse détrousser par les pirates du coin. Le tout pour 40 Pims.
Tiens une mission en pleine mer, moi qui m'imaginais plus jeune pirate des Caraïbes ... Pourquoi pas l'accompagner ? Ce serait toujours mieux qu'un gros balourd. En plus je n'avais jamais fait de mission de sauvetage, Eva comprendrait.

- Si ça te va je viens avec toi. Comment te prénommes-tu ?
Je remarquais les mèches bleus de la jeune femme encadrant son visage fin parsemé de tâche de rousseur. J'avais toujours trouvé ça très charmant les tâches de rousseur.

Je me frayais un chemin sans difficulté entre les gens, à vrai dire ils s'écartèrent d'eux-même de mon chemin. Dis donc, qui eut cru qu'en levant un peu la voix on me respecterait autant. J'allais droit sur Eva.
- Hey ma ... Hum Eva je ne te dérange pas trop ? Ma douce ... J'allais l'appeler ma douce. Qu'est-ce qu'il me prenait ? Le meilleur moyen soit de me prendre une gifle par Eva, soit de me faire déchiqueter sur place par Carine.
Je repris :
- Désolé pour la petite scène je sais que tu n'aimes pas ce genre de comportement. Dis-moi, je voudrais aider la jeune femme là-bas, je lui montrais Hiryu de la tête, pour cette mission. Cela ne t'ennuie pas ?


Signature:
Merci Rich' pour la trouvaille !
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : SirWendigo

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 421
Notes : Compagnons : Ice le Sampal et Tea le renard Stellaire
Messages : 602

Re: Dès que les vents tourneront

le Lun 18 Sep - 11:07


Les esprits s'échauffaient dans le hall. Je n'étais pas surprise que Ayren, çà son tour, réplique aux provocations. Je craignais cependant que la situation ne dégénère. Avec soulagement j'observais Ayren revenir en bon état et un calme soudain s'étendre dans toute la pièce. Le calme avant la tempête, chacun observant ses voisins en se méfiant de ce qu'il pourrait faire.

-Je m'attendais à ce que tu cèdes bientôt à l'envie de partir en vadrouille, dis-je derrière un sourire.

Je lui donnais la fiche d'inscription et observant Hiryu, la conviait à nous rejoindre au bureau.

-Vous connaissez la procédure, je vous laisse vous inscrire. Faites-moi plaisir quand vous serez en mer, prenez les précautions qu'il faut pour restez en vie tous les deux.

Je les quittais aussitôt devant une catastrophe kipienne en prévision. Après les altercations du jour, il était trop tôt pour laisser Kip mettre sans dessus-dessous le hall tout entier. Je devais l'arrêter avant que... Un cri, des insultes et un "Kip!" lancés dans l'air me firent comprendre que je n'avais pas été assez rapide pour éviter une crise...
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan, Cosmos, Sarkina, Perçant, Hotel, Lin, Lux, Cie, Oxygène, Curo, Domus

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 331
Notes : .
Messages : 1055

Re: Dès que les vents tourneront

le Lun 18 Sep - 19:35


Un type me dépassant de plusieurs têtes était venu à mon encontre, au départ, celui-ci se prêtait au jeu et me demanda s'il pouvait voir la mission. Je lui tendis toute souriante, il avait l'air plus costaud que la pleurnicharde au moins. Enfin, pendant que j'étais ailleurs, dans mes pensées, comme à mon habitude... Le gros me poussa, manquant ainsi de peu de m'écraser face la première sur le plancher. Je vis alors du coin de l'œil ma mission être jetée par terre comme un brouillon raté ou un ticket de caisse. L'ordure... Je fis volte-face, reprenant appui et levant l'index et le majeur afin de lancer une de mes projections du bout de ceux-ci. Mon regard tranchant observait sa sale trogne, j'avais désigné ma cible. Je pense d'ailleurs avoir été un peu trop impulsive sur ce moment...

Cependant, une autre voix m'arrêta, quelqu'un venait à mon secours. J'arrêtai alors le coup, et observai un homme à la chevelure flamboyante prendre ma défense. Quelques phrases et rires lancés, et il était désormais au corps-à-corps avec le gros p-, euh, l'homme costaud. De mon point de vue, il lui cria dessus tellement fort que le grand type fuyait avec ces deux larbins... Wow... Je leur tirai la langue en guide d'adieu. Puis, me tournant vers mon sauveur, mes yeux se remplirent d'étoiles, c'était un peu comme si un preux chevalier était venu au secours de la princesse. Pour une fois, la princesse, c'était moi. Aussitôt, cette réflexion traversa mon esprit, aussitôt mon visage vira au rouge. "Ayren" qui s'appelait... Il savait lire en plus ! Un savant ! Un génie ! Quelqu'un d'utile ! Et même si l'air marin n'était pas trop mon fort, c'était bien plus drôle qu'être dans la boue entourée de moustiques.

Ce n'est pas de ta faute, qu'il y est des abr*tis... Je jetai un œil vers la porte, j'aurais bien aimé avoir une arme pour les poursuivre. En tout cas merci beaucoup, pour la lecture et pour tout à l'heure. Moi, c'est Hiryu, et pas de soucis, tu peux venir !

Je lui adressai un grand sourire, un des rares à ne pas être forcé, étrange ou même inquiétant. Je le suivis timidement dans "l'allée d'honneur" que les gens lui formèrent à son passage. La dernière fois où j'arpentais une de ces allées datait de plusieurs porteurs. Puis une fois qu'Ayren fut passé de l'autre côté, les gens reprirent leurs places originelles avec moi au centre. Je me faufilai entre eux, peut être que je devrais aussi crier un coup, ou alors il avait une certaine réputation ici, peut être était-ce une personne encore plus importante pour les aventuriers que la bibliothécaire elle-même. Je fis d'ailleurs signe à cette dernière avant de trébucher sur le pied d'un des mercenaires. Je me relevai donc, m'essuyait par réflexe et rejoignit le bureau.

Coucou... Euh... Eva !

Elle partit rapidement, me laissant seule avec Ayren que je regardais avec un air de malice et un sourire moqueur.

Tu allais dire quoi ? "Hey ma... ?" Tu n'as pas fini ta phrase.

Je pouffai de rire, imaginant les possibilités de suite de la phrase. "Ma bien-aimée" était celui qui me fit le plus rire. Puis, détournant mon esprit vers la mission, je regardai la feuille que je ne pouvais pas encore remplir par moi-même, par soucis de compréhension et de lacunes en écriture. J'avais décidément des choses à apprendre, et j'étais donc bien loin de pouvoir être indépendante. Il faudrait sûrement que je freine un peu mes remarques et mes pulsions meurtrières, je ne sais pas encore si c'est très bien perçu.

Tu pourras écrire mon nom sur la fiche s'te'plaît ?
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Vers l'Infini

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 90
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 518
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Dès que les vents tourneront

le Mar 19 Sep - 11:44


- Mademoiselle ! Soufflai-je à ma nouvelle coéquipière, voilà ce que j'allais dire. Une vieille habitude mais connaissant Eva cela était mal venu de ma part d'ainsi l'interpeller. Alors on ne s'emballe pas jeune fille !
Tel un chat je retombais souvent sur mes pattes, et je pouvais être bon menteur bien que je n'aimais pas usé de ce talent.

Hiryu me demanda de remplir sa fiche, je comprenais donc que cette jeune fille était illettrée, elle ne savait ni lire ni écrire.
- Pas de problème mademoiselle Hiryu, dis-je dans un sourire. Oui oui ceci était de la provocation.
Reprenant mon sérieux je lui soufflais doucement pour qu'elle seule entende, histoire de ne pas la mettre mal à l'aise vis-à-vis de ceux qui nous entouraient.
- Tu sais, ici il y a quelques érudits qui traînent ici, si le cœur t'en dit tu pourrais leur demander de t'aider à te perfectionner dans l'art de la lecture et l'écriture. Peut-être même Eva pourrait-elle t'aider ou de conseiller un bon professeur ?
Je préférais employer les mots perfectionnement plutôt qu'apprentissage pour ne pas vexer la jeune fille.

Je rendis les fiches à ma bibliothécaire occupée avant d'enchaîner :
- Ne tardons pas, ces hommes ont besoin de nous. Je vais chercher quelques affaires et je reviens, on se retrouve ici pour partir d'ici une petite heure cela te convient-il Hiryu ?

Utilisant mon perçant je rentrais à la forge pour m'occuper d'Ice et Tea avant de récupérer de quoi nous aider pour cette mission. Je pris mon éternel sac de voyage que je trimbalais partout, et dedans j'y ajoutais un grappin. Bien qu'il s'agisse d'une mission de sauvetage je pris tout de même mon harnais dans lequel je plaçais mes dagues et quelques couteaux de lancé, et je mis un plastron en cuire. Allant en pleine mer j'évitait de prendre trop de métal et de m'alourdir, sait-on jamais. Farfouillant dans les objets spéciaux je pris aussi la montre couteau-suisse. Faisant le tour de la boutique je vérifiais que tout était en ordre et que j'avais mon nécessaire avec moi.

Il me restait deux jours devant moi avant de ré-ouvrir la boutique, cela devrait suffire à sauver nos hommes. Dans le doute je mis tout de même un écriteau sur la devanture : En mission en pleine mer, si la boutique et fermée le jour de sa réouverture veuillez laisser vos commandes dans la boîte aux lettres. Je fais au plus vite, votre Forgeron pour vous servir.

Je repartis en direction de la bibliothèque laissant mes animaux dans une dernière caresse. ils avaient accès à la cour, l'atelier et même ma chambre bien qu'Ice n'y montait jamais. Ils avaient aussi de quoi manger pour plusieurs jours. Peut-être devrais-je songer à prendre un gardien les jours où je pars. Ce serait une idée à développer. Mais pour le moment pas le temps.

Je rejoignis Hiryu comme convenu à la bibliothèque.
- Allons-y, lui dis-je avec entrain.
Je saluais Eva avant de tourner les talons.


Signature:
Merci Rich' pour la trouvaille !
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : SirWendigo

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 421
Notes : Compagnons : Ice le Sampal et Tea le renard Stellaire
Messages : 602

Re: Dès que les vents tourneront

le Mar 19 Sep - 17:58


"Mademoiselle", c'était tout de suite moins glamour. Il m'appelai visiblement aussi comme ça, c'était soit son habitude, et elle se prêtait alors à toutes les femmes, soit c'était un sarcasme. Son sourire appuya la seconde option. Il s'agissait donc d'une plaisanterie, hein. Enfin, quoi que ce soit, cette appellation était assez étrange pour moi, j'étais donc désignée à la valeur d'un humanoïde. Il restait rare que ce "titre" me soit accordé... J'avais donc finis par comprendre que c'était un signe de respect pour des personnes importantes, peut être des nobles... Je ne sais pas trop, cela venait bien chambouler ce point qu'étaient les "titres" en société.

Je m'avançai en sautillant pour me coller au bureau et me pencher au-dessus du formulaire en le regardant écrire. J'essayais de deviner les lettres de son nom et du mien avant qu'il l'écrive, chose que je ne réussis pas à faire. Je ne pouvais que traduire après que celles-ci soient inscrites. Toujours les mêmes problèmes, et toujours revenaient-ils à la charge. Il me serait donc vital de les régler. D'ailleurs, Ayren me proposa une manière de le résoudre. Je répondis tout haut, ne saisissant pas bien pourquoi il chuchotait.

Du perfectionnement ? Je n'en suis qu'à l'alphabet, on parle plus de commencement, non ? Enfin bon, merci pour le conseil, j'irai sûrement voir Eva après la mission.

Je n'avais rien à cacher, et je ne connaissais tellement rien dans ce domaine que je ne pouvais pas prétendre avoir quelque chose à peaufiner. Il n'y avait sûrement pas de honte à avoir, j'étais bien sûre que d'autres étaient dans mon cas, peu importe l'âge de cette personne d'ailleurs. Je n'eus donc aucune gêne à le confier à Ayren et aux oreilles du coin. Enfin, il partit en un instant après mon haussement d'épaule en guise de réponse à sa question. Je n'en avais pas grand chose à faire à vrai dire, je n'avais rien donc j'étais prête, s'il avait des choses à prendre, c'était bon signe. Je me retrouvais avec quelqu'un d'expérimenté, et avec de quoi faire pour pouvoir se battre ou aider les marins qu'on devait secourir. Je jetai un œil vers le comptoir, repensant au départ soudain d'Eva. Il était sûrement mieux d'aller me renseigner là-dessus plus tard. Je sortis donc devant la bibliothèque, seule, avec les cailloux et les marches devant le bâtiment que je venais de quitter. Je jouai un peu sur les marches, et surtout, je m'échauffai doucement, tout y passe : pompes, abdos, flexions et étirements. Une routine du matin que je réitérai pour passer le temps. Il était donc temps de partir, j'étais toute contente et excitée à l'idée de partir pour une nouvelle expédition !
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Vers l'Infini

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 90
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 518
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Dès que les vents tourneront

le Dim 15 Oct - 22:32


suite de:

J'avais de nouveau utilisé le Perçant pour Hiryu et moi même, nous ramenant à Cerclon. Le soir était tombait, le soleil décliné. Nous empruntions le chemin de la bibliothèque qui ne tarderait pas à fermer ses portes, mes pas étaient lents.
Lorsque nous arrivâmes devant le lieu je m'arrêtais, nous étions encore mouillés ... Par habitude je m'essuyais les pieds en entrant dans la bâtisse, ce qui ne servit strictement à rien, on pouvait nous suivre à la trace.
Mes habits en lambeaux attirèrent quelques regards curieux mais pas surpris de voir revenir des aventuriers dans cet état.

Arrivés devant le comptoir je fis signe à ma partenaire de mission de se tenir tranquille en attendant Eva qui arriva quelques minutes après d'un pas décidé.
- La mission est accomplie, dis-je s'en vraiment lui laisser le temps de débattre sur nos apparences. Elle s'est révélée être un poil plus compliquée et subtil que nous ne l'imaginions, mais les marins vont bien, ils ont pu retrouver leur maison et leur famille sain et sauf. Plus de peur que de mal !

Je tentais un maigre sourire avant de rajouter embarrassé :
- Ah et aussi ... On a quelque peu coulé le zodiac d'un vieux loup de mer,
s'il est possible de lui faire parvenir une petite compensation ... Je crois que notre gratitude n'a pas été suffisante. Mais je suis sûr qu'une lettre de bravoure sera la bienvenue.
Je toussotais, donnant un léger coup de coude complice à Hiryu.
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : SirWendigo

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 421
Notes : Compagnons : Ice le Sampal et Tea le renard Stellaire
Messages : 602

Re: Dès que les vents tourneront

le Lun 16 Oct - 12:06


Ce titre est fabuleux ! Nous étions déjà rentrés à la bibliothèque. Les regards se posaient sur nous alors que je suivais Ayren au comptoir. J'étais légèrement blessée et mon accoutrement n'était vraiment pas parfait. Une manche déchirée, un bandage de fortune, le tout trempé. Sploch, sploch, faisaient mes pas. Je réfléchissais déjà à ce que je pourrais faire après les formalités finies, ce que je pourrais faire de ces pims aussi. Les conseils d'Ayren revenaient à moi, je ferai bien d'aller voir Eva pour commencer à apprendre à lire, voir même écrire !

Je souris à Eva qui se dirigeait vers nous, pouce en l'air, montrant que tout allait bien. Enfin... Ce jusqu'à ce qu'Ayren commença à annoncer notre bourde. Je baissai doucement les yeux, un sourire moqueur aux lèvres. Il faut dire que les mots choisis par mon équipier étaient amusants : "Notre gratitude n'a pas été suffisante". Je me rappelai alors de notre fuite des lieux en perçant, le laissant seul sur place avec son zodiac explorateur des fonds marins. Je me retins de ne pas dire de suite de passer à la récompense. Je ne pense pas que ce serait très bien vu sachant que nous parlions de problème juste avant cela. Et puis, après tout, il n'avait qu'à avoir un meilleur bateau, nah. Fallait pas nous donner un jouet gonflable.
Hiryu
Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Féminin Suivi :


Titre : Noble, Cosmos, Perçant, Curo, Kesukuan, Tchi, Sarkina, Crépuscule, Incontrôlable, Vers l'Infini

Race : Katana
Statut : Maitre du Miroir Touen / Quartier : Fumeroles
Pims : 90
Notes : Parler: #5A5A5A
Messages : 518
Titre débile : Championne, Hiryusmith, Yuyu

Re: Dès que les vents tourneront

le Lun 16 Oct - 21:54


Spoiler:
Attention à ne pas jouer mon personnage, hein. Imaginez si j'avais voulu vous envoyer Kip plutôt que Eva ? x) ça ira pour cette fois, mais on évite de trop décider des actions des autres

Le retour de mes sauveteurs des mers. A les voir, c'était à croire que c'étaient eux qui avaient eu besoin d'être sauvés. Si je voulais m'enquérir de leur santé, ils me devancèrent en m'expliquant vaguement le pourquoi de leur état.
Et l'état des lieux me fit lever un sourcil si haut qu'il frisa la stratosphère. Pour une fois, j'aurais dû envoyer Kip...

-Vous avez coulé un zodiac ? Vous vous rendez compte que la mission était de sauver des marins et non de couler encore plus de bâteaux...


Les yeux levés au ciel, quelques sourires amusés égayèrent les aventuriers massés dans la bibliothèque. Nous parlions juste assez fort pour être entendu de quelques curieux à l'oreille baladeuse.
Dans des cas comme celui-là, je préfère la compagnie de Carine aux aventuriers maladroits qui détruisent tout ce qu'ils touchent. Soupir, signature de la fiche de mission et...

-Je ne pensais pas que vous seriez ceux qui m'attireraient des ennuis ! Je rêve ! Heureusement pour vous que je paye une assurance pharaoniques pour couvrir ce genre de bavures. La prochaine fois qu'il vous prendra d'aller en mer assurez-vous de savoir piloter...

Je baragouinais des remarques acerbes dans ma barbes avant de piquer la fiche d'inscription sur la pile des missions accomplies.

-Dehors ! Allez ! Oust ! Je vous ai assez vu pour aujourd'hui. Fichez-moi le camp où je vous fais travailler jusqu'à ce que mort s'ensuive pour rembourser ce zodiac avec les intérêts...
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan, Cosmos, Sarkina, Perçant, Hotel, Lin, Lux, Cie, Oxygène, Curo, Domus

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 331
Notes : .
Messages : 1055

Re: Dès que les vents tourneront


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires