Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Sam 23 Sep - 17:45


La séance de méditation terminée, la fatigue tiraillait mon corps, malgré le fait d'avoir passé tout le temps de la méditation assis en tailleur. Je sortis un stellar cooler de mon casier, et en bu l'intégralité. La fraîcheur de la boisson parcourait mon système. La sensation fut telle que je failli m'endormir immédiatement.

Je me remémorais les visions de la méditation : Arcturus, les loups, le dragon... Toutes les images de l'Histoire défilaient dans mes pensées. Beaucoup d'informations à la fois.

Ma tête s'alourdissant au fur et à mesure des images, je décidais de me reposer un peu avant la prochaine séance. Sans bouger de ma position, je fermais les yeux et somnolais pour recouvrer mes forces.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi
Compte en banque
Demeure

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable, Cosmos, Précision, Cuisto, Cie, Challenger

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 465
Messages : 644
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris/Le PGM du thé

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Dim 24 Sep - 11:12


Le récit s’arrêta sur un suspense intolérable pour la fillette

- Mais ! mais, c’est qui ? hé je veux la suite !

Elle fit une petite moue protestatrice, mais la fatigue l’assomma et en quelques secondes, sans même s’en rendre comte elle avait glissée sur Kaïl et s’était endormi.

A son réveille, la première chose qu’elle vit fut son visage, elle fit un sourire gênée, le visage légèrement empourpré, elle n’avait pas vraiment envie de bouger. Dieu qu’il était mignon avec son bonnet de travers, et l’air encore ensommeillé… Elle ferma les yeux et se reprit, à quoi pouvait elle bien penser. Sur son petit nuage elle se redressa et s’enferma dans un mutisme appréciateur de l’instant présent.

Son petit karamel était en train de faire la connaissance d’Higor, après quelques échanges de léchouilles, les deux s’entendaient à merveille, Higor avait laissé le petit Koala grimper sur son dos, et lui faisait faire le tour de la salle de méditation.

- Oh mais c’est vrai je dois te trouver un petit nom à toi ! alors…..

Elle devait lui trouver un joli nom, c’était un joli cadeau, alors ce nom devait être spéciale…

- hum… je vais l’appeler Dakota, tu en penses quoi Kaïl ?

Higor revint vers eux et le petit karamel vint se lover sur elle, Higor quant à lui décrivait des cercles autour d'eux, quiconque s’approcherait d’eux se prendrais surement les pieds dans sa queue.

- Au faite j’ai un petit cadeau pour toi, mais il est à la tour d’Elantra.




( ゚ヮ゚) Toute connaissance commence par les sentiments. Leonard de Vinci
Lilou
Modérateur
avatar

Avatar © : Eri-chan de My Hero Academia

Féminin Suivi : Fiche , //Journal // Pims

Titre : Incontrôlable, Cosmos

Race : mi humain / mi esprit
Statut : Apprentie guèrisseuse
Pims : 5
Notes : si vous voulez savoir à quoi ressemble mes animaux, reportez vous à mon feuillet de vie
Messages : 466

https://www.artstation.com/christelleponche

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Sam 30 Sep - 1:05


Un jeune homme s'avança jusqu'à Témari. L’arcturienne se laissa approcher tout en fredonnant. Elle était un peu tête en l'air pour un dragon et elle était très excentrique comme tout le monde le devinait rapidement. Elle le gratifia d'un sourire orné de canines.

- Je suis une arcturienne, lui dit-elle simplement. Comment je connais cette histoire ? C'est facile, j'y étais. Aux premières loges ! Arcturus était… Ah ! Il avait une force intérieure qui le rendait différent des autres. Il était vraiment spécial.

Elle baissa les yeux sur l'oeuf lui servant d’estrade.

- Sans lui tout ceci n'aurait jamais existé. Il me manque.

Elle lui fit ce petit signe de la main désinvolte signifiant pourtant qu'il ferait mieux de retourner jouer avec ses petits camarades. Témari n’ignorait pas que la farouche Eva avait trouvé place non loin. Fait que le jeune homme apprécierait de remarquer avant que le temps de repos ne soit écoulé.

Retrouvant toute son énergie au moment d'annoncer la suite de la légende, elle trépignait sur son oeuf. Pressant les derniers arrivés à s'asseoir au plus vite.

- Arcturus a traversé le monde pour terrasser ce que les dieux ont créé de plus terrible. Mais à ce moment du récit, il ne savait pas encore qui nous étions ni ce que nous étions.


* * *

Les loups ne s’arrêtaient jamais de courir. Ils l’emportèrent au-devant d’un monde nouveau dont Arcturus était le témoin émerveillé, lassé et bientôt épuisé. Après deux jours sans halte, deux nuits tumultueuses et des paysages mémorables, l’enfant s’endormit. Il ne garda aucun souvenir de ses rêves et rouvrit les yeux dans une hutte. C’était un sentiment étrange que d’être sur une surface immobile et de ne plus sentir le vent sur son visage. La maison qui l’accueillait avait un toit était de feuilles sèches et de branches, le sol en terre était si bien piétiné qu’il était dur et lisse sous sa peau nue. On l’avait débarrassé de ses vêtements trop chauds pour la région, jamais il n’avait eu aussi chaud de toute sa vie. Son corps lui sembla différent. Il était douloureux, sa peau le démangeait et le tiraillait. Il baissa les yeux sur ses pieds et fut saisi d’horreur. De l’encre marquait son derme du bout de ses orteils jusqu’à ses épaules. Désespéré de savoir, il quitta la hutte et se précipita vers l’eau opaque du marécage. Son visage s’y refléta troublé par quelques ondes mornes venant frapper les racines des palétuviers qui l’entouraient. Sa peau était rougie et boursouflée aux jointures. On avait tatoué son visage, ses oreilles, son cou et ses mains à l’encre noire. Des runes mystiques et des icônes animales le couvraient tout entier. Son dos douloureux suggérait qu’il avait subi le même sort. Tétanisé devant son corps ravagé d’encre, Arcturus resta un long moment prostré au-dessus de l’eau. L’air était humide et lourd, les odeurs aussi étaient étonnantes.

- Éloigne-toi de l’eau !

Charra, dont le pelage noir s’était changé en une fourrure ocre tacheté de rousseurs, s’extirpa de la flore qui le camouflait. Il fendit les immenses fougères et les lianes vivant dans le luxe de cette contrée chaude et humide. Un lézard d’une taille impossible sortit de l’eau au même instant, sa gueule en clapet ouverte sur des crocs soigneusement alignés, avançait vers le garçon à genoux pour l’accueillir. Charra d’un coup de patte fit reculer le crocodile. Bien que long de trois mètres, il ne faisait pas le poids face à un loup qui en faisait le triple.

- Ne te baigne jamais sans quelqu’un pour surveiller autour de toi, lui dit-il en se détournant.

Sourd au regard suppliant du jeune chasseur, il se détourna. Il garda pourtant la tête basse et ses oreilles frémissaient de nervosité.

- Que m’a-t-on fait ?

- C’est à elle que tu devras poser la question.


Son museau désigna la forêt. Mais Arcturus ne vit rien sinon des arbres, les plantes se répandaient en grappes denses sur toutes les surfaces. La hutte qui l’abritait n’était plus toute jeune et tenait bon malgré le temps.
Arcturus tenta de renfiler ses propres vêtements à l’odeur de fumée moins dérangeante que le pagne qu’il portait. Comme n’importe quel visiteur de cette contrée, il abandonna bien vite l’idée de porter autre chose que cette jupe légère dont on l’avait gratifié. La chaleur faisant un travail remarquable pour le convaincre.

S’étant affairé à retrouver ses maigres possessions et à fouiller l’habitation pour y trouver de quoi se défendre, il n’entendit pas la propriétaire arriver.

- Tu as réussi à te lever.

Arcturus recula brusquement, un coutelas d’os dans une main et l’autre tâtonnant derrière lui. La jeune femme devant lui avait le regard doré, des plumes élégantes de toutes les couleurs lui faisaient une chevelure étonnante. Elle était grande, bien plus que lui et son corps était celui d’une femme ayant déjà eu des enfants en nombre. Tatouée elle aussi sur une partie de son corps, le chasseur ne remarqua pas immédiatement qu’elle était habillée d’aussi peu de vêtements que lui.
Il était trop apeuré pour avoir le cran d’en rougir et elle n’était ni pudique d’être observée ni même inquiète par le couteau qu’il tenait.
Leurs regards se croisèrent enfin et Arcturus abaissa son bras.

- Viens t’asseoir et manger. Nous avons beaucoup de travail qui nous attend.

La femme alluma un feu, au-dessus une plaque d’argile cuite et calcinée servait à sa cuisine. De gestes sûrs, elle fit cuire des tubercules de sa cueillette du jour. C’était le premier jour que le jeune chasseur passa dans la forêt tropicale d’Urhoua, que nous nommerons bien plus tard Hourva. Ce ne fut pas le dernier, loin de là.

Des semaines entières s’écoulèrent avant qu’elle ne vienne enfin le rencontrer. Le temps qu’il passa dans la forêt fut mis à profit. Nazoska, Chamane, lui apprit à reconnaitre quelques racines et quelques lianes dont on faisait des substances nécessaires aux transes, à la chasse ou bien pour chasser les mauvais esprits. Jamais elle n’évoqua les tatouages et s’il lui en parlait elle ne répondait jamais. Charra et Astérion se firent discrets, ils n’étaient jamais loin et n’interféraient jamais dans l’apprentissage du jeune homme. Quelques semaines seulement et la Chamane réussit à lui faire tenir son couteau correctement. C’est tout ce qu’elle accepta de lui enseigner sur la chasse. Elle lui assura que ce n’était pas son rôle de faire de lui un Chasseur de Monstres.

Deux cycles passés et Arcturus en oublia presque la venue de la mystérieuse femme dont personne ne parlait jamais. Charra et Astérion avaient bien quelques plaisanteries pour la désigner et pourtant n’en disaient jamais plus que les évidences : elle l’avait fait venir ici pour une raison dont elle était la seule à détenir le secret.

La femme mystérieuse se présenta à la nouvelle lune. La nuit était tombée et l’été dans cette région s’annonçait plus chaud encore que les pires cauchemars d’Arcturus. Ou bien, non, peut-être moins chaud que ses cauchemars. Il ne pouvait oublier cette nuit d’horreur dans la forêt en feu. Il partageait un énième repas silencieux avec Nazoska.

La mystérieuse femme entra dans la hutte sans s’annoncer. Elle souriait de toutes ses dents, dont quelques canines trop prononcées pour être humaines. Des yeux acier, une chevelure de lait et des cornes sur le crâne. Non, décidément, elle n’était pas humaine.

- Oh ! Vous faites du poisson !

Aussi vive que l’éclair, elle s’installa devant le feu et usant d’une feuille de bananier se servit une portion généreuse. Arcturus en était abasourdi. Elle était chétive, mince et sûrement plus jeune que lui. Il s’était fait l’image d’une vieille femme dure et intelligente que l’âge d’une éternité avait gratifiée de pouvoirs terribles. Assez pour combattre un dragon cracheur de feu de vingt mètres de haut tout du moins.

- Témari,
dit-elle, c’est le nom qu’on me donne.

Témari n’était pas même un quart aussi impressionnante que ça. Son sourire était espiègle et ses gestes rapides. Comme une pie. Puis il se ravisa, car les pies avaient leur part de mystère. Elle lui rappelait un écureuil.

- Un écureuil ! Je ne suis pas un écureuil !

Nazoska qui n’avait pas l’habitude de parler se laissa aller à un hoquet de stupeur. Elle regarda les jeunes gens avec un regard amusé. Arcturus était aussi surpris que la jeune femme était vexée.

- Viens dehors. Aller ! Tu vas voir si je suis un écureuil… Un écureuil ! On ne m’a jamais traitée d’écureuil. Comment peut-on croire une seule seconde que je suis un écureuil ? C’est la chaleur, n’est-ce pas ? Tu es un peu malade peut-être ?

Il la suivit hors de la hutte, mais n’eut pas le temps de traverser complètement la porte que la jeune femme avait disparu. À sa place, un dragon blanc le regardait. Elle ouvrit sa gueule béante, faisant tomber Arcturus à la renverse.

- Est-ce que j’ai l’air d’un écureuil maintenant ?

La main de la Chamane se posa sur son épaule, le garçon senti son cœur ralentir et ses muscles se détendre. Témari qui était redevenue une petite femme susceptible les observa, comprenant avec un retard manifeste qu’elle avait réveillé un vieux démon.
Agacée, elle les rejoignit à l’intérieur et puisqu’ils étaient tous les deux dans l’attente d’explications, elle commença à parler d’une vieille histoire aussi vieille que le monde. La création du monde par les dieux, la vie comme elle fut, les titans et les géants. Elle lui parla de monstres gigantesques et immortels qui avaient suffisamment dévasté le monde.

- J’ai besoin d’un chasseur, Arcturus. Pour se charger des derniers membres du règne des géants, j’ai besoin de toi.

Elle posa les yeux sur ses bras tatoués, puis une main fraîche et apaisante. Il comprit bien des choses à cet instant. La source des marques sur son corps et leur importance. Ils étaient uniques tout comme lui. Puis, il sentit s’éveiller son désir le plus secret. Le but même de son existence et les aspirations que jamais il n’avait réussi à entendre jusqu’à aujourd’hui.

- Tu es le seul à pouvoir revêtir ce secret,
dit-elle. Je te le rends, Chasseur.

* * *

Tout comme les écoutants de la Salle des Echos, Arcturus était captivé par le récit du monde à ses prémices. Il ne sut jamais pourquoi il accepta la mission de Témari. Mais les personnes dans la salle le sentirent comme lui : l’Appel de l’aventure. La vision d'un chemin où les obstacles paraissent insurmontables et pourtant, ce même chemin promettant une vie riche, une vie dangereuse, une vie valant ses peines et ses trésors.

Lorsqu’ils ouvrirent les yeux, cette fois, les écoutants lui paraissaient plus reposés qu’à la précédente session. Cette étape du récit était plus calme et bien plus digeste pour tout le monde. Témari s’était arrêtée, car l’aventure continuait plus tard dans la vie du jeune chasseur. À présent qu’il avait accepté sa quête, la chasse devait être préparée. Autant que ceux qui en seront les témoins.

L’enthousiasme qu’elle lisait sur leurs visages la réconfortait. Le conte approchant de ses tournures les plus personnelles, il lui semblait regretter d’avoir tant vécu, au moins avait-elle la satisfaction de partager une vieille histoire qui méritait de n’être jamais oubliée.

C’était vrai. Il lui manquait ce Chasseur d'arcturiens.
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Titre : N'a guère besoin de gadgets pour vous pourrir l'existence.

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Notes : Assurez-vous que le MJ ne s'ennuie jamais, sauf si vous ne tenez pas à la vie.
Messages : 1380

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Mar 3 Oct - 17:15


Je revenais à moi-même, ébahi par la majesté de l'histoire autant que par les révélations sur notre narratrice. Le temps n'eût que peu d'influence sur elle, et malgré les quelques signes distinctifs dévoilant son apparentée draconique, je n'aurai jamais pensé qu'elle pourrait prendre telle apparence !

La fatigue me prit de nouveau. J'ouvrais mon Sarkina pour accéder à mon casier, pris un Stellar Cooler que je vidais aussi sec, et en profitais pour annoncer aux autres participants, d'une voix assez forte pour me faire entendre, mais dosée pour ne pas réveiller ceux qui méditent ou dorment :

- Vous ne voulez surtout pas manquer la prochaine partie de l'histoire ? Un Stellar Cooler et une bonne heure de sommeil, et vous serez de nouveau d'attaque. 20 pims le flacon.

Oui, même au fond d'un volcan, je ne perds pas le nord ^^




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi
Compte en banque
Demeure

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable, Cosmos, Précision, Cuisto, Cie, Challenger

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 465
Messages : 644
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris/Le PGM du thé

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Mar 3 Oct - 19:25


Lorsque Xénon reprit connaissance, l'invité inattendu de ses genoux avait disparu. Ainsi en allait-il des chats, supposa-t-il, trop surpris et amusé pour s'offenser qu'on l'ait pris pour un coussin - et un coussin peu satisfaisant, de surcroît. HK avait eu plus d'une remarque acerbe à faire sur le respect qu'un organique pas plus haut que trois pommes aurait dû témoigner au Maître de Ken, mais comme Xénon n'avait rien écouté, il s'était mis à bouder. A présent que la transe s'était interrompue, le droïde n'avait même plus l'énergie de prolonger sa mauvaise humeur.

"Plainte : Rêver. Quelle sensation atroce. Mon processeur en est encore tout retourné."

Xénon s'en serait bien passé aussi. Faire rêver des droïdes comme eux, c'était comme faire voler un poisson. Avec la magie, tout était possible, mais le poisson ne s'en portait pas mieux.

Pourtant, quand le nouvel alchimiste fit son annonce, il n'hésita que quelques instants avant d'aller lui acheter deux flacons. Lorsqu'il revint vers HK, son partenaire le fixait comme s'il venait d'écraser des nanorobots devant ses yeux. Il haussa les épaules.

"Autant rendre le voyage le plus productif possible," dit-il alors qu'ils prenaient le chemin de la surface et de ses bornes de chargement.

Il lui en proposa une, mais comme de juste, HK refusa d'en avaler une goutte. Manger et boire étaient la propriété des organiques, et même la magie ne pouvait le dissuader de cette idée. Xénon lui-même se demandait comment la potion allait s'accommoder de son manque de système digestif, mais à peine fut-elle entrée en contact avec l'intérieur de sa bouche qu'elle disparut. Il trouva une borne libre, se mit en veille une heure, puis redescendit seul, laissant HK à sa sieste.


Xénon
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Optimus, Noble

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 216
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1857

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Jeu 5 Oct - 6:12


-Vraiment ! Il a dit ça !

Ma nouvelle amie chouette me raconta les chapitres manqués avant d'aller se reposer à son tour. Elle ne racontait pas l'histoire aussi bien que Témari et me dévoila ses mauvais côtés lorsque je la pressais de questions.
En fin de compte, il valait mieux que j'y aille. Ce n'est pas dit qu'elle accepte de me faire un rattrapage une seconde fois.

Dans le pic, la sensation d'enfermement gagna de nouveau un niveau astronomique. Le fait qu'il y fasse sombre et qu'une foule d'inconnus s'y masse avec moi ne me rassurait que très peu.
J'allais m'asseoir parmi eux, contente d'être dans une position stable car mes jambes tremblaient comme des jeunes pousses.
Azura Ninsun
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi : Journal de Bord

Titre : Cosmos, Perçant, Chevalier, Sarkina

Race : Humaine
Pims : 235
Messages : 226

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Lun 9 Oct - 7:40


-C'est bien Dakota, le miens... Je vais l'appeler Naska.

Un conte et une heure de sommeil plus tard, je me réveillais de nouveau au fond de la caverne. On aurait dit un dortoir géant tant il y avait de monde qui, plutôt que de remonter à la surface, se contentait d'aller s'installer près d'un oeuf, dans une alcôve ou bien restait en plein milieu.
Tous des fénéants !

A force d'être inactif j'avais des fourmis dans les pattes. Je me relevais aussi discrètement que possible pour arpenter la salle. Avant de partir, je délogeais le Karamel de mon bras et je le positionnais près de sa copine sur le bras de Lilou.

Higor m'emboîta le pas aussitôt qu'il me regardait m'éloigner. Il était trop heureux de courir partout, de renifler tout le monde et d'essayer de me faire trébucher avec sa queue interminable. Pourquoi ne l'avais-je toujours pas fait disparaitre au juste ?
Pour Lilou, bien sûr. Je revenais rapidement vers elle, les gens dormaient encore pour la plupart et de toute manière j'étais trop affaiblis pour tenter des blagues qui pourraient se retourner contre moi. Il n'y a qu'une seule sortie en plus...
Kaïl
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi :

Titre : Cosmos

Race : Moire
Statut : Chieur pro'
Pims : 282
Messages : 220

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Lun 9 Oct - 23:25


N'insistant pas auprès de Témari je me retournais prêt à me réinstaller pour la suite de l'hsitoire. Elle était aux premières loges, j'en étais sûr ! Témari avait connu Arcturus, il me tardait de connaître la suite de cette aventure.

Je balayais la salle des yeux qui se stoppèrent net à peine eurent-ils reconnu ma bibliothécaire. Je dû me contenir pour ne pas sautiller tel un cabri aux côtés de ma douce Eva. N'ayant de yeux que pour elle je vins m'installer à ses côtés. Je la pris dans mes bras, heureux de sentir se contact.
- Comment vas-tu ? Finis-je par demander lorsque je me décollais d'elle.

Nous discutâmes quelques instants, je lui racontais tant bien que mal les premiers chapitres de l'histoire. Et l'heure du troisième chapitre arriva.
Je m'assis, prenant discrètement la main de la jeune femme pour la déposer sur la mienne. Libre à elle de la retirer.

Je fermais les yeux ...

Lorsque je les rouvris le chapitre se terminait tout juste. Moins mouvementé que le précédent j'en étais pas moins exténué. Les pièces du puzzle se mettaient en place, n'ayant plus de potion je ne pourrais malheureusement pas assister à la suite, et le repos était de rigueur. Le simple fait de me lever me demanda un gros effort. Je proposais ma main pour aider Eva à se relever, la ramenant contre moi. Je lui souris avant de prendre le chemin de la surface, incapable de parler. Cela ne ferait pas de mal de remonter, un peu d'air frais. Il fallait en plus que j'évacue le reste de potion Stellar Cooler ... Oui ça faisait quelques heures que j'étais ici maintenant.

Arrivé à la tente, nous furent pris en charge par les bénévoles. Je fis un léger brin de toilette avant de trouver un lit de camp. Eva me retrouva alors et me proposa de partager son duvet duvetoilé, qui avait les mêmes propriétés que la potion que j'avais acheté à Richye, avec en bonus un meilleur confort. J'acceptais sans hésiter, la laissant s'installer avant. Je me glissais à sa suite, l'étroitesse du sac de couchage m'obligea à me coller à elle. Son dos sur mon torse, je passais mon bras sur ses côtes et attrapais sa main pour y entrelacer mes doigts aux siens. Je déposais un baiser sur sa nuque et dans un souffle lui souhaitais un bon repos avant de m'endormir aussitôt.

Se fût un repos sans rêve, la fatigue ayant pris le dessus. Lorsque je me réveillais Eva était déjà sortie du duvet, assise sur le bord du lit de fortune. Je m'assis à mon tour le sac remonté jusqu'à mon cou.
Mes cheveux se baladaient librement sur mon cou. Le tissus qui les attachait s'était fait la mal pendant la sieste. Je les rattachais avant de m'extirpais à mon tour.
- Je ne t'ai même pas sentis partir, tu t'es bien reposée ?
Je roulais le duvet pour le rattacher.
- Merci beaucoup Eva, grâce à toi je ne vais pas louper la suite palpitante de l'histoire.
D'autant plus que je partageais la suite de l'aventure à ses côtés, j'étais comblé.

Nous repartîmes dans la salle, nous nous réinstallions vers le fond. J'étais d'un calme absolu, apaisé, prêt à entendre la suite. Je plongeais une dernière fois mes yeux dans le bleu de ma belle bibliothécaire, puis je les fermais, prêt à recevoir les images que Témari nous dévoilerait.
Ayren
Forgeron
avatar

Avatar © : SirWendigo

Suivi :


Titre : Artisan, Perçant, Sarkina, Incontrôlable, Amant, Cosmos, Domus, Hôtel, Chance, Salva

Race : Phoenix
Statut : Forgeron
Pims : 421
Notes : Compagnons : Ice le Sampal et Tea le renard Stellaire
Messages : 602

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Mar 10 Oct - 9:34


Il était bien plus confortable de suivre le conte avec quelqu'un près de soi. D'autant plus que la sale regorgeait de têtes connues de ma bibliothèque, s'en était presque décourageant. Le résumé d'Ayren me sembla tout de suite curieux. La nouvelle séance de conte autour du feu se poursuivit et mes questions ne firent que doubler en nombre.
Pourquoi Témari avait-elle éloigné Arcturus de son clan, ne pouvait-elle pas apparaitre là-bas pour lui dessiner les tatouages ? Ou encore, que faisaient ces deux loups dans l'histoire ? Ils semblaient vouer une drôle de loyauté à l'arcturienne et ma mémoire étant plutôt bonne je les comparais aux six arcturiens échappés de la prison dont nous avions connaissance. Aucun d'eux n'avaient l'air de loups...

Bien que groggy par cette aventure en forêt, je réussi à suivre Ayren jusqu'à la surface. Les tentes m'apparurent assez confortable pour y dérouler mon duvet. Il l'était encore plus avec un peu de compagnie. La fatigue nous emportant aussi vite l'un que l'autre, le réveil me fut cependant moins difficile qu'à lui.

-Je ne suis pas aussi fatiguée que toi. Peut-être pourrais-tu faire une pause sur l'un des prochains chapitres ?

La suggestion faisait état des cernes sous ses yeux et du fait que trop dormir et trop se concentrer en si peu de temps pourrait avoir des conséquences sur sa santé. Mais qui suis-je pour insister ? Certainement pas assez maternelle pour m'y essayer.

De retour dans le volcan, je trouvais une position confortable près de lui. Nous étions parés pour vivre la suite de l'aventure.
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan, Cosmos, Sarkina, Perçant, Hotel, Lin, Lux, Cie, Oxygène, Curo, Domus

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 331
Notes : .
Messages : 1055

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus

le Mar 10 Oct - 17:59


Ainsi donc la mystérieuse inconnu de l’épisode précédent n’était autre que Témari, qu’elle était belle sous toutes ses formes, sauvage et humaine. Lilou eut un sommeille peuplé de créatures merveilleuse entremêlé de plumes.

Lorsqu’elle ouvrit, les yeux, elle vit le plafond de la grotte qui scintillait de reflets humides. Le petit karamel qui émergeait lui aussi vient se frotter à son visage dans une attitude féline ce qui la chatouilla. Elle rit et remercia Dakota par une petite grattouille de l’index sur le sommet du crâne, avant de se redresser sur son séant.

Elle observa l’activité autour d’elle Higor et Kaïl était parti se dégourdir les jambes, on aurait dit deux petits soldats qui effectuaient leur garde autour d’un chemin de ronde. Plus loin Richye essayait de profiter du rassemblement pour faire tourner son commerce, elle lui fit de grands signes de la main pour le saluer avant de lui envoyer un baiser volant de la main. Ils auraient surement bientôt le loisir d’échanger leurs impressions sur l’histoire d’Arcturus autour d’une tasse de thé d’un bocal de cookie et d’un beau feu de cheminée dans la tour d’Elantra.

Elle profita de l’absence de Kaïl pour griffonner dans son carnet de croquis qu'il avait étonnamment laissé sur place. Elle s’appliqua avec ses médiocres compétences, a dessiner un monstre mignon qui poursuit deux personnages en fil de fer se tenant par la main. Un petit souvenir de leur première rencontre, elle espérait ainsi qu'il penserait à elle. Elle signa son dessin d'un petit coquelicot et reposa discrètement le carnet là ou elle l'avait trouvé. Il le verrait quand elle ne savait pas, mais il finirait par le voir.

Lorsque Kaïl revint à ses côtés elle lui sourit avant de demander :

- Tu ferais une mission avec moi ? Je te présentrerais à Kip, tu verras il est gentil il offre des glaces





( ゚ヮ゚) Toute connaissance commence par les sentiments. Leonard de Vinci
Lilou
Modérateur
avatar

Avatar © : Eri-chan de My Hero Academia

Féminin Suivi : Fiche , //Journal // Pims

Titre : Incontrôlable, Cosmos

Race : mi humain / mi esprit
Statut : Apprentie guèrisseuse
Pims : 5
Notes : si vous voulez savoir à quoi ressemble mes animaux, reportez vous à mon feuillet de vie
Messages : 466

https://www.artstation.com/christelleponche

Re: [Scénario] La Légende d'Arcturus


Contenu sponsorisé


Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

- Sujets similaires