Quatre-vingt-dix macaques, qui sautaient sur la couette...

le Jeu 10 Aoû - 12:23


Quiz!:
D'où vient la citation formant le titre du post?
(Pas de triche, on ne Google pas ! Very Happy)


Le sanctuari fit au trio un petit signe qui pouvait vouloir dire "bonne chance" aussi bien que "ravi de vous avoir connus", activa son Perçant et disparut. Gwendolen repoussa une mèche blonde, fit tourner trois fois son bracelet autour de son poignet et descendit de la plate-forme : quand fallait y aller, fallait y aller. Le bourgmestre de Vink, un type de taille moyenne, grisonnant et qui arborait la brioche de l'intrépide banqueteur, les attendait, un sac à dos en main. Cinq villageois à l'air inquiet l'entouraient.

- Ah, voilà donc les aventuriers envoyés par la Tour du Savoir. J'espère que vous retrouverez rapidement nos reliques, on les attend pour une controverse sur la richesse qu'on a déjà dû repousser de deux semaines...

- Pas d'inquiétude, répondit notre héroïne avec assurance. D'ici quelques jours, ce sera une affaire réglée. N'est-ce pas?

Elle s'était tournée vers Ayren et Thänille. Toujours rassurer le client, règle numéro un pour un commerce prospère.
Gwendolen
avatar

Avatar © : Hito76 sur DeviantArt

Féminin Race : Humain/Mutant
Statut : Bijoutière-Joaillière
Pims : 5
Messages : 23

Re: Quatre-vingt-dix macaques, qui sautaient sur la couette...

le Jeu 10 Aoû - 18:07


Le petite ville de Vink était accueillante, des hommes vinrent directement vers nous dès notre arrivée, pour nous demander si nous étions ceux qui étaient chargés d'aller retrouver leurs précieuses reliques. Il paraît que c'est ici que se rassemble certains intellectuels afin d'écrire Cogito, une revue connue et appréciée à travers tout l'Entre-Monde. Je passerais bien quelques jours ici afin de me ressourcer de nouvelles connaissances en compagnie de ces fameux intellectuels, mais nous n'étions pas là pour ça.

Nous étions tous les trois partis à la poursuite d'un groupe de singes voleurs de reliques, nous allions avoir besoin de certains renseignements plus précis afin de se lancer dans l'aventure.

Excusez moi, monsieur. Est-ce qu'on pourrait avoir une carte un petit peu plus précise de la région ? Et vers où sont partis les singes la dernière fois que vous les avez vu ? Ils sont dangereux comment ?
Thänille
avatar

Avatar © : ENTFWIN3D

Féminin Titre : Hermès

Race : Ange
Statut : Intérimaire professionnelle autoproclamée
Pims : 259
Messages : 107

Re: Quatre-vingt-dix macaques, qui sautaient sur la couette...

le Jeu 10 Aoû - 18:10


réponse:
Ce n'est pas vraiment juste je l'ai vu il n'y a pas longtemps ... Je ne dirais qu'une chose ... Tu m'as pourri mon groove !

Eva n'avait pas changer d'un poil (ha ha) depuis la dernière fois que je l'avais vu. Toujours aussi chaleureuse et avenante envers ses clients. Je voulus lui répondre mais déjà la bibliothécaire fouetta d'autres chats et disparu de la circulation.

A peine arrivés qu'un comité d'accueil nous aborda. Gwen s'avança en disant que l'affaire sera réglée en quelques jours. Vink était au bord d'un fleuve, et de souvenir on y trouvait au nord une forêt et plus haut encore la montagne. Il nous faudrait déjà du temps pour s'y rendre si les soupçons des habitants étaient véridiques : la mission stipulait que les singes auraient emporté les biens dans les montagnes de l'est.

Je tempérais les propos de ma compagne, de voyage je précise :
- Nous prendrons le temps nécessaire pour retrouver vos bien, quoi qu'il arrive, soyez rassurés. Dis-je à l'attention de nos "clients".

Je rejoins Thäni sur son interrogatoire :
- Ne tardons pas, que pouvez-vous nous dire sur ces singes ? Leur nombre ? Avez-vous pu repérer s'ils suivaient un chef ? Et avez-vous un moyen de transport à nous prêter pour que nous puissions nous déplacer plus rapidement ?
Ayren
avatar

Avatar © : Natsu Dragneel par Micaela Frojdh

Suivi :

Race : Phoenix
Statut : Vadrouilleur
Pims : 5
Messages : 122

Re: Quatre-vingt-dix macaques, qui sautaient sur la couette...

le Ven 11 Aoû - 10:26


[Bon, je vais allègrement PNJiser le bourgmestre et ses acolytes, en espérant parvenir à museler mon petit côté cheat... souhaitez-moi bonne chance !]

Heureusement pour notre commerçante, Ayren, pragmatique, tempéra ses propos auprès des villageois. Gwen, par contre, ne l'entendait pas de cette oreille, et jeta un regard discrètement agacé au rouquin : s'ils commençaient à donner deux sons de cloche différents aux clients, ils n'allaient pas s'en sortir ! Néanmoins, ses questions, ainsi que celles de Thänille, étaient pertinentes. Une femme entre deux âges prit la parole.

- Il s'agissait d'une armée de douze singes. Ils ont pris plein Nord, vers les montagnes... enfin c'est ce que m'ont dit mes gars. Je tiens la seule épicerie du village. On a une caravane qui est arrivée de Cabèche aujourd'hui : avec l'attaque des Wyverns, on n'a plus rien...

- Vous comprenez l'importance des reliques ! Au moins que notre programme de débats soit conservé, sinon plus rien n'a de sens ! coupa un grand échalas dont la toge écrue avait connu des jours meilleurs.

- ...Ce que j'étais en train de dire, repartit l'épicière en levant les yeux au ciel, c'est que la caravane continue vers Verdi. Ils prennent plutôt Nord-Ouest que plein Nord, mais ça vous fera quand même un bout de chemin.

- Ils pourront aussi vous aider à vous orienter, compléta le bourgmestre, ils connaissent mieux les montagnes que nous. On n'est pas très portés sur la randonnée par ici...

Gwen sourit : effectivement, ni le bourgmestre bedonnant, ni le philosophe en toge, ni l'épicière vieillissante ne semblaient équipés pour aller faire de l'escalade, et les trois autres larrons pas davantage. De plus, si le climat à Vink était particulièrement clément, il devait l'être moins dans les montagnes... Elle interrogea ses compagnons du regard : que faisait-on maintenant?
Gwendolen
avatar

Avatar © : Hito76 sur DeviantArt

Féminin Race : Humain/Mutant
Statut : Bijoutière-Joaillière
Pims : 5
Messages : 23

Re: Quatre-vingt-dix macaques, qui sautaient sur la couette...

le Sam 12 Aoû - 17:05


Une fois l'interrogatoire finie, nous savions ce qu'il fallait savoir et laissant seul les villageois, je me dirigeais vers la caravane qui semblait sur le point de partir et m'assis à l'arrière. Les renseignements que les villageois nous avaient donné suffisait pour savoir à qui nous avions à faire. J'avais peur de remonter à l'arrière d'une caravane depuis ce qu'il s'était passé en compagnie d'Ayren, lorsque nous étions pourchassés par les Pygmées, mais ça ne serait sûrement plus le cas ici, puisque les Pygmées ne vivaient pas dans les parages, à moins que je ne le sache pas.

Je regardais un peu en arrière pour vérifier si Ayren et Gwen me suivaient, il ne fallait pas que je parte seule à la poursuite de cette douzaine de singes. Surtout que je ne savais pas encore me servir de mon équipement, n'ayant pas eu les leçons d'Ayren sur comment me servir d'une arme.

Est-ce que vous pouvez nous montrer le chemin pour aller au Nord, dans les montagnes, s'il vous plaît monsieur ? Nous aurions besoin de ces indications pour poursuivre des singes voleurs qui se sont enfouis dans des montagnes, enfin vous le savez sûrement
Thänille
avatar

Avatar © : ENTFWIN3D

Féminin Titre : Hermès

Race : Ange
Statut : Intérimaire professionnelle autoproclamée
Pims : 259
Messages : 107

Re: Quatre-vingt-dix macaques, qui sautaient sur la couette...

le Sam 12 Aoû - 22:19


Nous partîmes donc en charrette vers nos singes voleurs. De l'inquiétude se lut dans le regard de la jeune Ange, et je supposais que ce n'était pas lié à notre famille de macaques ... Comme elle je repensais à la dernière fois que nous avions voyagé avec ce moyen de transport, et l'attaque que nous avions subi ... Et ce pauvre marchand. Je revois encore son corps tomber du véhicule dans un bruit sourd, et les petites créatures cannibales lui sauter dessus pour s'en repaître ... Je secouais la tête pour effacer cette image de mes paupières.

Les marchands étaient peu loquace, je tentai tout de même de discuter avec eux :
- Ainsi vous continuer votre route vers Verdi ? Les villageois pensent que les singes sont partis vers l'Est, cela ne vous dérangerez pas de faire un petit détour de ce côté pour nous y déposer ? J'avais peur que, Verdi étant plus à l'Ouest, nous nous retrouvâmes plus éloignés encore de notre but. Au pire, cette ville minière de mémoire abritait de nombreux tunnels qui, peut-être, nous permettraient de traverser les montagnes sans encombre. Mais encore fallait-il se repérer dans les sous terrains et être sûr qu'ils étaient assez long pour joindre d'un bout à l'autre la chaîne rocailleuse.

- Que pouvez-vous nous dire des Wyverns dorés ? Je craignais plus une attaque de ces bêtes qu'affronter notre douzaines de singes.

Le chariot eu un violent soubresaut nous faisant perdre l'équilibre à l'arrière. Mal installé je glissais sur Gwen.
- Je savais que je pouvais compter sur toi pour me rattraper ... Enfin presque. Dis-je avec un sourire en coin.

Nous continuâmes la route, je perçus une certaine tension venant des hommes de commerce. Puis un second choc ébroua la caravane ...

Ayren
avatar

Avatar © : Natsu Dragneel par Micaela Frojdh

Suivi :

Race : Phoenix
Statut : Vadrouilleur
Pims : 5
Messages : 122

Re: Quatre-vingt-dix macaques, qui sautaient sur la couette...


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires