Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Une supplique tardive

le Mer 28 Juin - 16:18


Elle était habituée à voir les aventuriers sous morphine ou frémissants sous l'aiguille des coutures. Elle avait du mal à s'imaginer un de ses patients ouvrir au pied la porte de son bureau sans s'écrouler juste après.
Vint la séance de question et la jeune Li afficha son sourire de façade, perfectionné par des années de petits mensonges et d’intériorisation.

> Je vais bien mieux, encore une fois grâce à vous.

Elle accepta avec un air détendu la tasse de thé. Avoir un endroit au calme et reposant lui permettrait d'amener le but de sa visite beaucoup plus facilement.
Elle suivit l'Alchimiste et prit place à l'endroit qu'il lui proposa. En attendant que la boisson arrive, elle prépara le terrain. Elle prit son sac et après quelques secondes, en sortait un badge PIMs brillant. Elle le déposa doucement sur la petite table de la salle et referma ses mains sur son sac, le regard très légèrement baissé, évitant pour l’instant le regard de son hôte.

> Je viens vous voir pour honorer ma promesse. Ma carte PIMs, pour payer la dose de Feu Distillé dont vous m'avez fait grâce. À dire vrai, je viens pour une autre raison. Je voudrais vous en acheter quelques doses de plus. Vous vous en êtes peut-être douté, mais..

Elle se tut, laissant un temps parfaitement calculé pour un effet d'hésitation. Son discours en devenait automatique, et elle appréciait ça autant qu'elle s'en dégoûtait. Elle n'aimait pas particulièrement dévoiler sa vie, même camouflée sous des histoires, mais le fait qu'elle s'en tienne toujours au même mensonge avait finit par lui faire trouver le ton de la vérité.

> Je suis dépendante de cet anti-venin.

Elle releva le regard pour observer le jeune homme, analysant ses réactions. Elle enchaîna, resserrant ses mains contre elle, peinée par ses aveux. Sa voix diminuait en volume au fur et à mesure qu'elle prononçait ses mots.

> Je sais que cela peut sembler pitoyable, mais je ne peux faire autrement. Peu après mon arrivée ici, ma biologie interne a été gravement détériorée et mon organisme a modifié le rôle d'une de mes enzymes utilisée sur mon monde d'origine. Elle catalyse désormais lentement mon sang en poison. Ma présence en ce monde me tue petit à petit.

Elle se tut à nouveau, son visage baissé et sa voix, désormais simple murmure. Elle n'ajoute pas de sanglots ou de soupirs. Après plusieurs tentatives, elle a remarqué que l'effet glaçant de sa dernière phrase n'avait pas le même impact si elle pleurait. Elle préférait apparaître résignée que paniquée par un futur de toute façon inexistant.
Elle reprit dans une voix à peine plus forte.

> Accepteriez-vous de m'aider à continuer de reconstruire ma vie ?
Manaë
avatar

Féminin Suivi : ,

Race : Araignée géante sous forme humaine
Statut : Urgentiste au Santuaire
Pims : 143
Notes : Dépendance au Feu Distillé

Seringues en réserve : 0
Messages : 94

Re: Une supplique tardive

le Dim 16 Juil - 16:59


La jeune femme et moi nous installions dans le salon, où j'apportais le thé. Elle me remercia encore pour la dose de Feu Distillé. Son sourire était doux, et bien loin de ce regard plein de reproches de cette nuit-là.

- C'est tout naturel. Mon rôle est aussi d'aider les personnes dans le besoin.

Elle me tendit à nouveau son badge PIMs en me disant qu'elle tiendrait sa promesse et honorerait sa dette. C'est qu'elle est obstinée ! J'ai simplement fait un geste altruiste, et n'attendais rien en retour. Mais passons...

Elle m'annonça qu'elle était dépendante au Feu Distillé, ajoutant que si elle n'avait pas régulièrement une dose, elle en mourrait. Elle me conta un peu de son histoire, ce qui me toucha particulièrement. Raconter son histoire n'est jamais chose aisée, c'est comme partager un peu de soi-même aux autres, en accordant la confiance que la personne qui reçoit cette part de nous-même la garde précieusement.

Elle me demanda ensuite si je pouvais l'aider à refaire sa vie. J'imagine bien mal ce que doit être la vie de tous les jours avec ce couperet qui s'abat lentement, à chaque seconde défilant, et que la conscience de l'échéance doit faire l'effet d'un grand vide s'étendant devant ses pieds. Je dois être largement en deçà de la réalité.

Après un temps de réflexion, afin d'analyser un peu mieux la situation, les tenants et les aboutissants, et d'avoir une vision plus claire au vu de tous les faits :

- J'accepte de vous aider. Mais, à dire vrai, cela m'enchante peu de vous savoir dépendante au Feu Distillé. Certes, c'est un anti-venin très puissant, mais une prise trop fréquente et en trop grande quantité n'est jamais sans risques.

Je marquais quelques silences, avant de poursuivre :

- Dites-moi, avez-vous déjà recherché un remède ? ou un traitement plus durable que le Feu Distillé ?Je pourrais vous aider dans la recherche d'un tel traitement, si vous le souhaitez, et vous fournir du Feu Distillé à titre gracieux en attendant de trouver une véritable solution.

À voir maintenant si elle accepterait ma proposition.

HRP:
Désolé pour le temps de réponse, j'ai mis un temps fou pour trouver une orientation à mon post. J'espère ne pas t'avoir fait trop attendre.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 238
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Une supplique tardive

le Ven 21 Juil - 17:56


Manaë prit une tasse entre ses mains et se réchauffa quelques instants avec, la chaude et douce sensation sur ses fines mains la faisant sourire intérieurement. Cette pensée l'attrista immédiatement, mais rien ne s'en fit sur son visage. Son masque d'artifices était si instinctif qu'elle n'extériorisait même plus ses expressions naturelles.
Elle souffla sur la surface de sa boisson, et en but une gorgée, fermant les yeux et appréciant le goût. Puis elle posa sa tasse et hocha la tête aux paroles de l'Alchimiste.

> Croyez-moi, je connais les risques d'une telle consommation : Nous rationnons drastiquement son utilisation à l’hôpital à des cas majeurs d'empoisonnement. Mais malheureusement, c'est aussi le seul anti-venin légal du marché à pouvoir me soigner aussi efficacement.

Elle n'avait jamais tenté le marché noir, et ne le voulait pas. D'une part, parce qu'elle ne faisait pas confiance à des médicaments vendus à la sauvette et dans l'illégalité. Et d'autre part parce qu'elle connaissait la réputation du lieu et de ses alentours, et malgré son instinct chasseur de Latroda, elle restait une femme seule et physiquement faible. Une proie facile pour tous les loups du Drapeau de l'Ombre.

Prenant un air ennuyé par la remarque du jeune homme, elle s’expliqua tout de même de ce soudain changement de ses traits.

> J'ai cherché une alternative, bien sur. Des médicaments expérimentaux. Des techniques magiques. Je me suis même renseigné sur une possible thérapie génique qui s'est avérée être bien trop incertaine pour en investir la somme colossale demandée. Jusqu’à maintenant, le Feu Distillé s'est avéré régulier sur la rapidité d'action, et c'est le seul qui a démontré une longue durée d'inhibition de mon activité enzymatique délétère. Je peux attendre plus de 20 jours avant que les premiers symptômes – stress, douleur, nausées ou autres- ne se fassent sentir. Cette nuit était... ma trente-troisième...

Elle baissa à nouveau le regard et se repositionna dans son fauteuil, serrant ses mains et jouant avec ses pouces dans une tentative de faire disparaître un stress inventé de toutes pièces. Elle distillait les informations à son sujet au rythme qu'elle choisissait, afin de rendre crédible son récit, tout en faisant bien attention à ne pas trop en dire qui pourrait attirer l'attention du jeune homme.
Elle se perfectionnait de discussions en discussions, mais restait sur le qui-vive, à cas où une question pertinente et dangereuse pour ses secret serait posée.

> Quant à votre proposition, c'est... C'est très généreux de votre part. Mais je souhaite tout de même acheter légalement mes doses. Je vous suis reconnaissante de proposer telle solution, mais je ne voudrais pas que mes problèmes influent sur votre vie.

Elle posa sa main droite sur sa poitrine et s'autorisa à sourire. Ce simple mouvement des lèvres adoucit son visage et lui donna un air serein.
C'était la partie qu'elle maîtrisait le moins. Apparaître certes résignée, mais parfaitement en paix avec sa situation. Elle n'était pas sûre d'avoir contrôlé le ton et la lenteur calculée de ses gestes.
Manaë
avatar

Féminin Suivi : ,

Race : Araignée géante sous forme humaine
Statut : Urgentiste au Santuaire
Pims : 143
Notes : Dépendance au Feu Distillé

Seringues en réserve : 0
Messages : 94

Re: Une supplique tardive

le Mar 25 Juil - 22:30


Elle refusa poliment ma proposition, m'affirmant qu'elle avait déjà fait le tour de solutions possibles à son empoisonnement, et que seul le Feu Distillé pouvait lui apporter de réels résultats avec le moins de contreparties.

Elle m'annonça également avoir dépassé de 13 jours la limite de prise de Feu Distillé. Comment a-t'elle même pu parvenir physiquement jusqu'à ma porte dans un tel état, avec une concentration de poison aussi élevée ? Peu importe. En tout cas, si elle est saine et sauve aujourd'hui, tant mieux.

Et quand elle m'expliqua que "[ses] problèmes influent sur [ma] vie" :

- Vous savez, en tant qu'Alchimiste, ma vie se résume à proposer des solutions pour influer sur les problèmes de mes clients.

Et après une courte pause, le temps de mon effet.

- Et généralement, l'influence de mes solutions est du genre "se débarrasser définitivement des problèmes"

Quant à son refus, je me résignais un peu :

- Bon, très bien. Je comprends votre choix. Mais sachez que mon offre n'est pas limitée dans le temps, et que si un jour vous trouvez ne serait-ce qu'une piste, un début de solution, n'hésitez pas à venir. Vous trouverez toujours ici une main secourable.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 238
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Une supplique tardive

le Mer 26 Juil - 12:49


A force d'entrainement, Manaë contrôlait bien ses expressions, ses rares sourires et même le rosissement calculé de ses joues quand elle rabachait encore et encore les mêmes inepties qui dissimulaient son histoire.

Mais parfois, le naturel prenait le dessus. Elle pouvait étouffer ses sentiments, mais pas les supprimer. Aussi, quand le jeune homme lui fit savoir que sa proposition d'aide n'était pas limitée, elle ne pu retenir un sourire franc. Ses yeux furent traversés d'un bref étonnement quand à sa propre joie. Être débarrassée de son addiction était une douce promesse.
Elle avait plusieurs fois voulu traiter son addiction, mais aux fins de mois, le manque et la fraîcheur qui parcourait son corps à chaque dose la replongeait dans sa spirale vicieuse. Elle n'était pas parfaitement satisfaite de sa situation. Mais le Feu lavait ses craintes tous les mois, comme une horloge bien huilée.

Elle chercherait des solutions. Avant de les oublier à la prochaine injection.

> Merci. Du fond du cœur.

Elle releva la tête, et en inspirant lentement, comme libérée d'un poids qui l'écrasait alors. Elle reprit sa tasse et se replaça dans le fauteuil, semblant déjà plus rassurée.

> Vous m'avez donné votre nom à ma dernière.. Visite. Je me rends compte que je ne vous ai jamais répondu.

Avec l'un de ses sourires maîtrisés, elle reprit la tasse entre ses mains et reprit une gorgée avant de la porter contre elle comme pour se réchauffer. Diriger la conversation vers des choses plus mondaines lui seyait grandement.

> Mon nom est Manaë Latrodectus. Vous faites un excellent thé, monsieur... Erelm, c'est bien cela ?
Manaë
avatar

Féminin Suivi : ,

Race : Araignée géante sous forme humaine
Statut : Urgentiste au Santuaire
Pims : 143
Notes : Dépendance au Feu Distillé

Seringues en réserve : 0
Messages : 94

Re: Une supplique tardive

le Mar 1 Aoû - 20:51


Manaë me remercia chaleureusement pour ma proposition, malgré l'avoir décliné. J'aurais apprécié pouvoir l'aider à guérir de cette modification métabolique qui flotte sur elle comme une épée de Damoclès.

Elle m'a dit également plus tôt qu'elle travaillait au Sanctuaire des Braves, et a connu des cas d'empoisonnement. Je me dit qu'au moins elle connaît, ou a été formée, sur les risques qu'elle encourt si elle ne respecte pas les doses. Mais je sais qu'une prise aussi régulière n'est jamais sans risques.

Et même si la biologie est un peu moins domaine (mes connaissances dans le sujets sont surtout cantonnées à "qu'est-ce que tel produit peut faire sur des organismes ?"), j'espère également que son corps ne fera pas un phénomène d'immunisation au Feu Distillé. Si tel était le cas, dans le meilleur des scénarios, même une forte injection ne pourrait freiner ses enzymes, et je serais alors le spectateur impuissant de sa mort - Rien que d'y penser, j'en ai des sueurs froides...

- Surtout si vous ressentez un symptôme anormal après une injection, n'hésitez pas à m'en faire part.

Elle me remercia également pour le thé :

- Oui, c'est bien cela. Merci beaucoup, j'apprécie beaucoup le thé. Ça me permet de tenir lors de soirée à feuilleter les documents de recherche et les rapports de tests de mes prédécesseurs. Et puis, un bon thé c'est aussi une question de patience et d'attention. Un thé trop infusé ou une eau à mauvaise température et ça devient imbuvable.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 238
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Une supplique tardive

le Jeu 17 Aoû - 19:09


Manaë sourit doucement. Ce jeune homme n’était pas le premier à s’inquiéter de sa santé, et malgré elle, la jeune Li ne peut s’empêcher de ressentir une ancienne sensation perdue : Celle d’avoir réussi à piéger une proie dans sa toile.

Littéralement.

Ses origines arachnéennes n’avaient jamais disparues et malgré son apparence humaine, elle restait une araignée géante qui chassait pour survivre. Ses nouvelles proies étaient simplement déjà dépecées, préparées et vendues en boite sous cellophane dans les supermarchés.

Mais cette sensation appartenait déjà au passé. Elle recentra son attention sur le thé, notant mentalement l’attrait de l’Alchimiste pour cette substance.

Elle n’était pas particulièrement douée avec ces plantes et elle eut un petit rire gêné.

> J’ai bien peur de ne pas posséder votre science du thé. Même si j’en aime le gout et les vertus, j’avoue que mes préparations se réduisent souvent à un simple sachet aromatisé.

Elle n’a jamais pris le temps de profiter des vertus thérapeutiques du thé, mais les rares fois où elle a pu essayer des thés forts, ses glandes de soies se sont affolées. Une rapide recherche sur les réseaux lui a fait comprendre que certaines substances étaient excitantes, parfois débilitantes et voir même délétères pour les araignées. Par extension, elle en avait déduis que le café et certains thés lui étaient néfastes. Mais les thés vendus en commerce et souvent bien moins concentrées n’avaient pas cet effet. Pas toujours.
A force d’expériences et de regrets, Manaë avait fini par trouver une variété de thé vert parfumé sans conséquence.

> Mais je préfère tout de même mon sachet artificiel à une tasse de café.

Son visage se déforme sous une petite grimace de dégout. Les yeux mis clos, un sourire flottant ses ses lèvres fines, elle apparait plus à l’aise qu’à son entrée dans la tour. Elle déverrouillait prudemment, mais inexorablement ses verrous nerveux pour donner l’impression d’une jeune femme se détendant dans une atmosphère plus conviviale.

Malgré sa confiance en elle, elle préféra ne pas non plus paraitre trop à l’aise. Elle n’avait de toute façon jamais vraiment voulu apparaitre parfaitement détendue. Cela ne faisait malheureusement pas partie de son personnage.

> Je saute du coq à l’âne, mais savez-vous ce qu’il est advenu du précédent Alchimiste ? J’aimerai lui envoyer des remerciements ou un petit quelque chose pour le remercier de sa gentillesse et… Sa discrétion de ces dernières années quant à mon état.

Et s’assurer de son parfait silence. L’ancien Alchimiste n’avait pas laissé de mot de son départ, et Manaë redoutait que son secret soit un jour exposé à la lumière, simplement parce qu’elle avait négligé une personne. Elle ne comptait pas lui faire de mal, elle en était bien incapable. Mais ses sœurs pouvaient le surveiller.

Spoiler:
Je réponds tardivement, excuse moi.
Manaë
avatar

Féminin Suivi : ,

Race : Araignée géante sous forme humaine
Statut : Urgentiste au Santuaire
Pims : 143
Notes : Dépendance au Feu Distillé

Seringues en réserve : 0
Messages : 94

Re: Une supplique tardive

le Jeu 31 Aoû - 8:23


La conversation était agréable et le temps défilait tranquillement en compagnie de Manaë. Ces moments de calme et de détente sont toujours profitables. Et surtout moins anxiogène que le soir où elle a débarqué dans mon entrée atteinte de fièvre et tremblements.

Manaë me félicitait de ma connaissance du thé, et m'avoua que le seul thé qu'elle consomme est en sachet.

- Merci beaucoup. D'ailleurs je travaille aussi sur une tasse alchimique pour faire du thé sans s'embarrasser de sachets, avec différents arômes, et aussi pour du café.

Après une petite pause de réflexion, je poursuivis sur un peu d'humour :

- Mais je crois que j'en consomme un peu trop.

La jeune femme me posa une question assez surprenante mais qui réveillait en moi une curiosité similaire à la sienne : qu'est devenu l'alchimiste précédent ?

- Malheureusement je n'en sais rien. Et à vrai dire, si je le savais j'aurais bien apprécié le rencontrer. Peut-être que le maître du quartier saura mieux vous renseigner que moi. Quand on m'a nommé Alchimiste et donné les clés d'Elantra,
la tour était déjà vide. Vous avez bien connu l'alchimiste précédent ?


J'aurais aimé le rencontrer. En apprendre davantage sur les découvertes qu'il a fait, et aussi sur la vie à Elantra avant moi.

HRP:
Pas de soucis Manaë, en même temps mon RP précédent n'étais pas très bon et ne te donnait pas beaucoup de matériel pour RP. Je n'étais pas en forme à ce moment.




- Le gras, c'est la vie -Proverbe gallois
- Huit, ça suffit - Proverbe nain
- Si c'est bon, bah reprends-en - Proverbe à ma sauce Smile
Richye Erelm
Alchimiste
avatar

Avatar © : Christelle Ponche

Masculin Suivi : Description
Fiche de suivi

Titre : Artisan, Perçant, Curo, Sarkina, Incontrôlable

Race : Humain
Statut : Alchimiste de l'Entre-Monde
Pims : 313
Messages : 238
Titre débile : Le pourfendeur de chauve-souris

Re: Une supplique tardive


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires