Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Re: Ces années nous ont changées

le Lun 3 Juil - 8:22


De toutes les choses que l’orque s’attendait à entendre, celles-là lui firent le plus de mal. Une vie dans l’Entre-Monde serait une vie de gâchée car elle ne serait qu’une attente interminable, un manque de liberté et une faim insoutenable. Une vérité qui fit écho à son malaise intérieur. Tous ces mots étaient nés en lui avec sa venue dans l’Entre-Monde.
Kilyan laissa courir le silence, il s’était installé entre eux plus lourd que jamais dans cette atmosphère où l’air ne pesait rien et le sons portaient à peine plus loin que les oreilles qui les entendaient.
Tout en le suivant dans les couloirs du palais de K’ouen, Kilyan s’était laissé distancer. Atrya lui présentait le palais et le triton en quelques regards furtifs se demandaient encore pourquoi avait-il fait tant de route si ce n’est pour rester près du poisson-ange. Après deux ans de périple, une interminable inquiétude et la découverte d’un monde où l’eau est devenue si légère que les personnes parlent au lieu de se toucher, Kilyan l’avait retrouvé. Atrya était sain et sauf. Il était même plus épanoui que jamais. Plus encore, il avait accompli tout cela sans lui.
Tous deux avaient grandis en s’étant confrontés au monde. Mais le poisson-ange était celui qui avait le plus changé. Il s’était armé d’une nouvelle beauté. Il était devenu un homme.
Ils arrivèrent enfin devant le bassin d’Atrya. Toutes mesures faites, Kilyan lui trouvait l’air d’un petit point d’eau nauséabond :

─ Ce serait plutôt une petite piscine…

L’eau était verdâtre et à peine salée, elle était nettoyée par un savant mélange de sable, de pierres, de plantes et de filtres dissimulés. Mais Kilyan sentait l’odeur des algues lui monter au nez. Il renifla et se pinça les narines pour évacuer l’odeur.
L’épaulard se détourna un instant afin de masquer sa désaprobation et en regardant la salle il trouva un homme endormi. Il regardait droit dans la direction du dormeur.

─ Tu as un autre invité ?

Au moins, il n’était pas obligé de dire à Atrya à quel point ce bassin lui paraissait triste. Il était une injustice à la beauté du poisson-ange. Le voir nager là-dedans le tuerait à coup sûr. C’est un miracle que le triton ne soit pas recouvert de parasites.
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 58
Messages : 100
Titre débile : Willy

Re: Ces années nous ont changées

le Sam 8 Juil - 13:53


Atrya savait que Kilyan se refermerait comme un coquillage. Pour ça, il n’avait pas changé d’un iota. Il lui semblait revenir quatre ans en arrière avec le même Kilyan qui se refermait sur lui-même dès que le poisson-ange avait le malheur de soulever une discussion que l’orque avait soigneusement mis au rebus sous une montagne de pierres.

C’est avec un nouvel entrain qu’il emmena le jeune homme au travers des couloirs du palais. L’aile ouest n’était jamais vraiment occupée sauf si les passages éclairs du propriétaire pouvaient être considérés comme une occupation des lieux. Il y régnait un silence mortel… Atrya les emmena au rez-de-chaussée puis vers un couloir menant à son infirmerie. Qui était, en réalité, sa demeure sur l’île. La “piscine” comme le fit remarquer Kilyan prenait l’essentiel de la pièce, le reste n’étant que carrelages et pierres. Il y avait l’infirmerie à proprement parler dans une salle plus petite à l’autre bout du bassin et tout autour tables et chaises se disputaient la place. Avec un tigre endormi sur l’une d’elles.

-Je l’avais complètement oublié !

Atrya s’approcha du commissaire et vérifia qu’il dormait paisiblement. Son pouls était stable et sa respiration profonde. Au moins prenait-il le repos qui lui manquait. Une petite victoire que le guérisseur savourait en l'observant.
Relevant les yeux sur Kilyan il lui proposa une maigre excuse en guise d'explications :

-Il revenait d’une mission dans le marais et s’est fait mordre par plusieurs lézards.Il a reçu quelques vaccins alors je pense qu’il va dormir encore quelques heures… Je crois.

Pas toujours très au point sur l’usage des médicaments du sanctuaire, Atrya savait les doser et les administrer mais il ne pouvait pas dire si ce tigre allait dormir à cause des vaccins ou bien à cause du coup qu’il a prit sur la tête. Il eut un air contrit sur le visage qui lui passa assez vite lorsqu'il se souvint du "comment" ce tigre s'était retrouvé à dormir sur cette chaise longue.
Au départ, cela partait d'un bon sentiment et ç'aurait été une bonne idée. Mais ce tigre était toujours armé et il serait d'une humeur encore plus massacrante à son réveil.

-C’est bien que tu sois là, fit-il tout à coup, je n’ai pas très envie d’être seul lorsqu’il se réveillera.

Avec amusement, il remarqua que leur duo de choc était de retour. Atrya ayant la fâcheuse tendance à aller soigner les créatures les moins sympathiques de l’océan, il comptait auparavant sur les muscles de ses congénères. Ceux de Kilyan notamment.

-Je sais que tu n’es pas là pour ça. Mais si tu m’aides à le calmer à son réveil, je t’invite à dîner. Je ne sais pas encore où cela dit…

Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 378
Messages : 119

Re: Ces années nous ont changées

le Sam 15 Juil - 16:11


Kilyan resta sans voix. Il fondait intérieurement de se savoir en position d'apporter sa protection au guérisseur. Le même guérisseur qui avait oublié la présence d'un homme endormi dans son infirmerie. Lui aussi n'aurait pas hésité à s'en prendre à son soigneur si ce dernier l'avait oublié peu après avoir dispensé ses soins. Surtout lorsque les soins consistent en des vaccins si puissants qu'ils vous assomment un tel animal.

─ Tu n'as pas besoin de m'inviter à manger, je reste avec toi, bien sûr.

Il eut un regard pour son ami et ne put réprimer un frisson de plaisir lui parcourir l'échine. Kilyan était heureux et cette situation lui en rappelait d'autres. De bons souvenirs et de moins bons, mais tous avaient le même dénominateur commun. Leur amitié ayant traversée des décennies d'aventures marines.

─ Bien que j'aimerais te voir me promettre quelque chose.

Son regard se fit très sérieux lorsqu'il prit les épaules d'Atrya dans ses mains et l'obligea à lui faire face.

─ Promets-moi, de ne jamais m’inoculer le moindre vaccin sans mon accord.

Peut-être aurait-il dû tenter de convaincre ce soigneur trop téméraire de ne pas courir après les ennuis, ce qui aurait été vain. Une véritable perte de temps.

Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 58
Messages : 100
Titre débile : Willy

Re: Ces années nous ont changées

le Ven 21 Juil - 19:29


Kilyan était à la fois le jour et la nuit. En colère, puis heureux, puis silencieux et enfin il faisait de l'humour. Avec autant d'émotions contradictoires, le poisson-ange menaçait de fuir au fond de sa mare à canard. C'est vrai que le bassin était un peu petit et qu'il sentait les algues mais c'était mieux que rien. L'eau du fleuve lui donnait de l'urticaire lorsqu'il en abusait et des parasites faisaient de sa vie un enfer pendant des semaines. Puisqu'il n'avait pas l'intention de quitter le continent pour l'océan, Atrya allait devoir gérer les colères de son amis. Un payement dur à donner même pour le plaisir de revoir l'orque.

-Je ne peux pas promettre un truc pareil.

Et le triton avait du mal à parler entre deux éclats de rire.

-Si je ne peux pas te faire de piqûre, quel est l'intérêt d'être guérisseur !

Les deux tritons allaient devoir attendre un moment avant que le patient ne se réveille. Dans une lubie passagère Atrya s'éclipsa en courant et revint une minute plus tard avec trois coussins. Il en jeta un sur une chaise longue, il donna le deuxième à Kilyan et le troisième, il s'appliqua à le glisser sur la tête de l'homme-tigre.

-Il sera peut-être de meilleur humeur avec ça...

D'un coup d'oeil à Kilyan il ajouta :

-Aller, sur la chaise longue ! Et enlève ton haut, je veux vérifier que tu n'as rien. Tu peux te transformer si tu veux, ça nous fera gagner du temps pour l'auscultation.
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 378
Messages : 119

Re: Ces années nous ont changées

le Jeu 27 Juil - 9:31


Atrya savait. Il avait connaissance de cette faiblesse chez Kilyan, l’orque était bien trop gentil avec lui pour lui refuser même une piqûre. En plus de tout, il en riait. L’épaulard n’en était que plus embarrassé de ne pas être capable de révéler franchement les raisons de cette docilité.
Ses congénères à le voir dans ce piteux état émotionnel ne l’avaient pas ménagé par le passé. Le plus grand malheur dans cette histoire, car tout le monde comprennait la situation sauf l’intéressé.

─ Hors de l’eau ? Tu ne m’as jamais ausculté à l’air libre, la peau de ma queue ne supporterait pas de rester trop longtemps dans cet environnement sec.

Après un sourire jaune, une grimace, Kilyan retira haut, chaussures et pantalon. La pudeur n'était pas une réalité chez le triton, tout comme elle ne devait pas l’être chez Atrya. Il se rendit compte qu'il n’avait jamais posé la question car elle était inutile sous les eaux.

─ Je remonte dans un instant.

Il plongea dans le bassin et se transforma. Frustré de ne pouvoir nager réellement, il en sortit à bout de bras et grimpa astucieusement sur la chaise longue. Il s’attendait à une inspection dans les règles de la part d’un poisson dont le but dans la vie était de maintenir la santé de ses voisins.

Sa queue et ses nageoires caudales dépassaient largement du mobilier, elles flottaient dans l’eau lui apportant une étrange sensation de chaleur et de froid simultanée.

L’ambiance changée puisqu'il était allongé et ne voyait plus l’environnement du palais. Il voyait Atrya, son soigneur, c’était une vision satisfaisante qui lui arracha un sourire.

─ Tu m’as manqué.

Le jour de son retour, il n’avait salué personne et s’était dirigé là où Atrya aurait dû se trouver. Le poisson-ange avait disparu et la vision qu’il avait eue de son retour était partie avec lui.

─ A mon retour des eaux du Nord, j’avais imaginé ce moment. Je m’y était préparé. Et ce matin je m'en suis souvenu. J'avais oublié comment c'était.
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 58
Messages : 100
Titre débile : Willy

Re: Ces années nous ont changées

le Sam 29 Juil - 12:52


-Tu m'as manqué aussi.

Atrya inspectait le moindre centimètre de peau, les courbures effilées des nageoires et les replis invisibles pouvant abriter une terreur des océans : les parasites. Micro-coupures, éraflures, il chercha la moindre vieilles plaies mal cicatrisées. Son oeil expert ne laissait rien au hasard. Il connaissait bien mieux les peaux lisses et fragiles des cétacés, les écailles des requins et des poissons que les peaux souples et fines des êtres humains. S'il pouvait sentir une infection à un kilomètre il mettait toujours plus de temps qu'il n'y était habitué à la trouver sous le poils fournis des Li et des hybrides. Cette fois c'était différent. Il pouvait reconnaitre une aspérité anormale dans la seconde, redonnant foi à ses qualités de guérisseurs.

-Je n'ai pas eu l'occasion de soigner un frère depuis des années. Je n'ai pas trop perdu la main, dit-il alors.

Mais plutôt que d'utiliser ses lèvres lorsqu'il repéra des marques suspectes, il trouva dans une mallette de matériel des compresses et une bouteille d'un ongue de couleur vive.
Avisant le visage de Kilyan et croyant y déceler une interrogation, il baissa les yeux. Les questions étaient dans sa propre tête plutôt que dans celle de Kilyan.

-Je l'ai fais avec ma salive, les gens n'aiment pas être soignés directement sur terre. Ils préfèrent les produits qui sentent bons et le moins de contact possible.

Le produit n'avait plus rien à voir avec la substance désinfectante et cicatrisante que produisait ses glandes salivaires, la base était identique mais le rendu final était aussi éloigné que du vin et de l'eau. Il était d'un beau vert tendre translucide et sentait le jasmin. Épais comme une huile, il en appliqua généreusement sur une compresse et entreprit d'essuyer méthodiquement les coupures qu'il avait repéré.

-En plus, elle tient mieux à l'air libre. Elle ne sèche pas rapidement ça lui laisse le temps d'agir.

Non loin, le premier patient ronfla bruyamment avant de retrouver un silence serein dans le demi-sommeil. Il arrachait alors un sourire au poisson-ange qui regardait ce triton confiant plus grand que lui, plus fort que lui et pourtant disposé à ne pas bouger tant que son soigneur ne lui en donnerait pas l'ordre.

-C'est plaisant d'avoir un patient docile de temps en temps. Mais j'y pense !
Il souriait de toutes ses dents lançant alors : puisque tu es revenu de ton initiation, peut-être y a-t-il eu une madame Orca, non ?
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 378
Messages : 119

Re: Ces années nous ont changées

le Lun 14 Aoû - 18:49


Kilyan ne pouvait le savoir car il n’avait jamais été patient dans un cabinet médical lambda, mais tout comme les autres patients, il était mal à l’aise à l’idée de bouger le moins possible. Une crispation qui le rendait moins bavard que d’habitude. Ainsi, la voix d’Atrya avait un effet apaisant sur lui. L’effet typique d’un cabinet médical, les odeurs aseptisées en moins.

─ Pourquoi une telle question ?

Relevant tête et épaules, il jeta sur Atrya un regard outré. C’était une incursion dans sa vie intime à laquelle il ne s’attendait pas. Le triton ne pouvait se douter quelle douleur il ravivait par ces connivences.

─ Non, il n’y a pas de madame Orca. Je ne pense pas qu’il y en ai une un jour.


Il se rallongea, l’ongue d’Atrya avait le désagréable inconvénient d’être froid, tout le contraire des soins qu’il s’attendait à avoir. De nouveau hissé sur les coudes, il regarda brièvement l’autre patient. Le tigre ronflait et ses moustaches frémissaient à peine. Assuré d’êtres seuls avec le poisson-ange, il plissa les yeux pour dénicher chez l’autre sirène les signes de nervosité quand il prononça :

─ Maintenant que tu en parles, se pourrait-il que tu souhaites rester à la surface pour une femme ?

Ce serait la pire de toutes les explications, la seule contre laquelle Kilyan n’avait aucune chance. Il ne pouvait pas raisonner un homme amoureux, il en savait bien quelque chose, il en était un. Cette passion l’avait conduit à traverser un océan et un pays tout entier pour dénicher son âme sœur perdue.
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 58
Messages : 100
Titre débile : Willy

Re: Ces années nous ont changées

le Lun 21 Aoû - 11:53


Atrya était déçu. Pas de madame Orca, c'était triste. Kilyan, beau comme il était, ne devait pas manquer d'attention féminine. Pourtant il persistait à être encore seul en pleine force de l'âge. De plus, il était fort et habile de ses mains, aucune sirène ne pourrait refuser une vie et une progéniture avec un triton qui n'a à se reprocher qu'un dédain pour les mots.

-Dommage, s'entendait-il dire.

D'une main machinale, il accompagna Kilyan pour qu'il se rallonge sur la chaise longue. Ne se rendant pas compte qu'il avait touché une corde sensible. Il se contenta de continuer d'appliquer son gel et de vérifier que rien ne lui échappait, pas même une écaille de travers. Sauf que Kilyan n'a pas d'écaille mais une peau lisse et épaisse.

Il rougit jusqu'aux oreilles quand, après une seconde de latence, il comprit que la nouvelle question s'adressait à lui et surtout qu'elle sous entendait un reproche. Un véritable reproche, de ceux qu'on s'attend à voir venir d'une voix gutturale et les yeux froncés.
Scandalisé, il cessa tout mouvement et observa Kilyan qu'il sentait plus tendu que jamais sous ses doigts.

-Non ! Pas du tout, il n'y a pas de femme dans ma vie. Je te l'assure.

Puis d'un léger sourire, il poursuivit.

-Je n'ai rencontré personne à la surface qui puisse vivre avec moi. Cet endroit est fascinant et tellement compliqué aussi. Parfois, je me sens comme un poisson hors de l'eau. Mais toi... Tu as l'air tellement plus à l'aise ici que moi. Je me disais que tu avais rencontré quelqu'un pendant tes voyages.

Une personne capable de convaincre un triton de l'orque têtu de retourner dans l'océan sans le poisson-ange idiot qui a décidé d'aller vivre à la surface.

-Ou avant. Enfin, quelqu'un qui ferait que tu ne serais pas seul une fois de retour à Laraskali.
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 378
Messages : 119

Re: Ces années nous ont changées

le Lun 18 Sep - 15:57


Kilyan en fut quitte pour garder le silence. Trop de choses se bousculaient en lui pour lui permettre de parler. Ne sachant par quoi commencer, il préféra se taire. L’air désolé du poisson-ange n’y changeai rien, l’orque se sentait impuissant. Ramener Atrya de force était une option à laquelle il ne pouvait se résoudre.
Le massage dont il profitait depuis plusieurs minutes ne suffisait plus à la détendre. Il se redressa et regarda son corps à moitié orque briller dans la lumière artificielle, blanchâtre et triste.

— Il n’y a jamais eu que toi pour m’intéresser.

Des vêtements couvraient Atrya du cou aux chevilles, il ne pouvait voir ni sa peau ni la lumière l’éclairer. Ce monde à la surface ne valait pas la peine de quitter la mer. Kilyan serrait dans son poing le col rugueux et attira Atrya à lui. Il écrasa son visage contre le sien et l’embrassa comme il aurait voulu le faire sous les eaux.
Mais il recula, à regret, le regard posé sur le triton. Ses esprits revinrent vite et ses nageoires se changèrent en jambes qu’il habilla en hâte.

Il ne voulait plus de soins, de gentillesse et de questions idiotes. Kilyan voulait Atrya. On ne pouvait être plus clair.

— On se reverra plus tard. Je dois encore me trouver un travail.

S'en était fait de la promesse de rester pour l'éveil de l'autre patient.
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina

Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 58
Messages : 100
Titre débile : Willy

Re: Ces années nous ont changées

le Mer 20 Sep - 9:34


Atrya gardait une distance respectueuse qu’il n’avait presque jamais respectée avec quiconque de toute son existence. Mais l’orque vivait un conflit intérieur qui se révélait sur son visage. La tension qui l’habitait laissait craindre au triton qu’il ne soit de bon ton de s’en aller avant que l’orque n’explose de rage. Il ne faisait pas le poids.

Visiblement, Kilyan d’autres idées en tête. Le triton avait tout faux, il pensait que son ami bouillait de rage alors qu’il s’agissait de ces sentiments bruts qu’il avait confinés pendant trop longtemps.
Pour des êtres doués de conscience, refoulé autant de choses n’est jamais une bonne chose. Atrya sentait encore le force mise dans ce baiser bien que l’orque se soit déjà levé, habillé et préparé à quitter les lieux.

-Ne t’en va pas !

Debout, il s’approcha à grandes enjambés et dans la peur de voir son ami fuir plus vite que le vent, il lui saisit le bras.

-Reste.

Ils avaient des choses à se dire tous les deux et le triton devinait que si aucun d’eux ne se décidaient à parler, cette occasion ne se présenterait plus. Lui et Kilyan étaient doués pour fuir et se laisser attraper par la vie.

-Viens. L’infirmerie sera plus tranquille.

Il fit un pas et le regarda, espérant que le jeune homme le suive. Jamais Atrya n’aurait la force de le contraindre à le suivre.
Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin

Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 378
Messages : 119

Re: Ces années nous ont changées


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires