Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Ces années nous ont changées

le Lun 3 Juil - 8:22


De toutes les choses que l’orque s’attendait à entendre, celles-là lui firent le plus de mal. Une vie dans l’Entre-Monde serait une vie de gâchée car elle ne serait qu’une attente interminable, un manque de liberté et une faim insoutenable. Une vérité qui fit écho à son malaise intérieur. Tous ces mots étaient nés en lui avec sa venue dans l’Entre-Monde.
Kilyan laissa courir le silence, il s’était installé entre eux plus lourd que jamais dans cette atmosphère où l’air ne pesait rien et le sons portaient à peine plus loin que les oreilles qui les entendaient.
Tout en le suivant dans les couloirs du palais de K’ouen, Kilyan s’était laissé distancer. Atrya lui présentait le palais et le triton en quelques regards furtifs se demandaient encore pourquoi avait-il fait tant de route si ce n’est pour rester près du poisson-ange. Après deux ans de périple, une interminable inquiétude et la découverte d’un monde où l’eau est devenue si légère que les personnes parlent au lieu de se toucher, Kilyan l’avait retrouvé. Atrya était sain et sauf. Il était même plus épanoui que jamais. Plus encore, il avait accompli tout cela sans lui.
Tous deux avaient grandis en s’étant confrontés au monde. Mais le poisson-ange était celui qui avait le plus changé. Il s’était armé d’une nouvelle beauté. Il était devenu un homme.
Ils arrivèrent enfin devant le bassin d’Atrya. Toutes mesures faites, Kilyan lui trouvait l’air d’un petit point d’eau nauséabond :

─ Ce serait plutôt une petite piscine…

L’eau était verdâtre et à peine salée, elle était nettoyée par un savant mélange de sable, de pierres, de plantes et de filtres dissimulés. Mais Kilyan sentait l’odeur des algues lui monter au nez. Il renifla et se pinça les narines pour évacuer l’odeur.
L’épaulard se détourna un instant afin de masquer sa désaprobation et en regardant la salle il trouva un homme endormi. Il regardait droit dans la direction du dormeur.

─ Tu as un autre invité ?

Au moins, il n’était pas obligé de dire à Atrya à quel point ce bassin lui paraissait triste. Il était une injustice à la beauté du poisson-ange. Le voir nager là-dedans le tuerait à coup sûr. C’est un miracle que le triton ne soit pas recouvert de parasites.
Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina
Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 269
Messages : 58
Titre débile : Willy

Re: Ces années nous ont changées

le Sam 8 Juil - 13:53


Atrya savait que Kilyan se refermerait comme un coquillage. Pour ça, il n’avait pas changé d’un iota. Il lui semblait revenir quatre ans en arrière avec le même Kilyan qui se refermait sur lui-même dès que le poisson-ange avait le malheur de soulever une discussion que l’orque avait soigneusement mis au rebus sous une montagne de pierres.

C’est avec un nouvel entrain qu’il emmena le jeune homme au travers des couloirs du palais. L’aile ouest n’était jamais vraiment occupée sauf si les passages éclairs du propriétaire pouvaient être considérés comme une occupation des lieux. Il y régnait un silence mortel… Atrya les emmena au rez-de-chaussée puis vers un couloir menant à son infirmerie. Qui était, en réalité, sa demeure sur l’île. La “piscine” comme le fit remarquer Kilyan prenait l’essentiel de la pièce, le reste n’étant que carrelages et pierres. Il y avait l’infirmerie à proprement parler dans une salle plus petite à l’autre bout du bassin et tout autour tables et chaises se disputaient la place. Avec un tigre endormi sur l’une d’elles.

-Je l’avais complètement oublié !

Atrya s’approcha du commissaire et vérifia qu’il dormait paisiblement. Son pouls était stable et sa respiration profonde. Au moins prenait-il le repos qui lui manquait. Une petite victoire que le guérisseur savourait en l'observant.
Relevant les yeux sur Kilyan il lui proposa une maigre excuse en guise d'explications :

-Il revenait d’une mission dans le marais et s’est fait mordre par plusieurs lézards.Il a reçu quelques vaccins alors je pense qu’il va dormir encore quelques heures… Je crois.

Pas toujours très au point sur l’usage des médicaments du sanctuaire, Atrya savait les doser et les administrer mais il ne pouvait pas dire si ce tigre allait dormir à cause des vaccins ou bien à cause du coup qu’il a prit sur la tête. Il eut un air contrit sur le visage qui lui passa assez vite lorsqu'il se souvint du "comment" ce tigre s'était retrouvé à dormir sur cette chaise longue.
Au départ, cela partait d'un bon sentiment et ç'aurait été une bonne idée. Mais ce tigre était toujours armé et il serait d'une humeur encore plus massacrante à son réveil.

-C’est bien que tu sois là, fit-il tout à coup, je n’ai pas très envie d’être seul lorsqu’il se réveillera.

Avec amusement, il remarqua que leur duo de choc était de retour. Atrya ayant la fâcheuse tendance à aller soigner les créatures les moins sympathiques de l’océan, il comptait auparavant sur les muscles de ses congénères. Ceux de Kilyan notamment.

-Je sais que tu n’es pas là pour ça. Mais si tu m’aides à le calmer à son réveil, je t’invite à dîner. Je ne sais pas encore où cela dit…

Atrya Luyten
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Perçant, Lin
Race : Hybride Poisson Ange (sirène)
Statut : Guérisseur, Commissaire de K'ouen
Pims : 378
Messages : 102

Re: Ces années nous ont changées

le Sam 15 Juil - 16:11


Kilyan resta sans voix. Il fondait intérieurement de se savoir en position d'apporter sa protection au guérisseur. Le même guérisseur qui avait oublié la présence d'un homme endormi dans son infirmerie. Lui aussi n'aurait pas hésité à s'en prendre à son soigneur si ce dernier l'avait oublié peu après avoir dispensé ses soins. Surtout lorsque les soins consistent en des vaccins si puissants qu'ils vous assomment un tel animal.

─ Tu n'as pas besoin de m'inviter à manger, je reste avec toi, bien sûr.

Il eut un regard pour son ami et ne put réprimer un frisson de plaisir lui parcourir l'échine. Kilyan était heureux et cette situation lui en rappelait d'autres. De bons souvenirs et de moins bons, mais tous avaient le même dénominateur commun. Leur amitié ayant traversée des décennies d'aventures marines.

─ Bien que j'aimerais te voir me promettre quelque chose.

Son regard se fit très sérieux lorsqu'il prit les épaules d'Atrya dans ses mains et l'obligea à lui faire face.

─ Promets-moi, de ne jamais m’inoculer le moindre vaccin sans mon accord.

Peut-être aurait-il dû tenter de convaincre ce soigneur trop téméraire de ne pas courir après les ennuis, ce qui aurait été vain. Une véritable perte de temps.

Kilyan
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Titre : Perçant, Lin, Sarkina
Race : Sirène de l'orque
Statut : Commissaire de K'ouen & Chasseur de Monstres
Pims : 269
Messages : 58
Titre débile : Willy

Re: Ces années nous ont changées


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires