Coup de foudre

le Lun 1 Mai - 23:37


Un flash de lumière blanche se refléta sur les murs d'acier de Cerclon pendant un court instant, puis la ville revint dans la noirceur d'un jour de tempête. Siothrún marchait vite. Il ne pleuvait pas encore. La tempête n'était pas encore sur la ville, elle approchait par l'ouest, surplombant pour l'instant la forêt d'Ing, visible depuis les hautes murailles de Cerclon. L'artiste se serait bien arrêté pour faire un rapide croquis de cette beauté naturelle, si l'idée d'être entouré de métal ne l'effrayait pas. À vrai dire, il ne savait pas s'il risquait réellement quelque chose - la tempête n'était pas encore au-dessus d'eux, et la probabilité qu'un éclair atterrît sur sa tête était faible - mais il ne cherchait pas à tenter le destin et préférait se dépêcher. Plus tôt il aurait fini sa course et plus tôt il aurait regagné son grenier, plus tôt il pourrait respirer avec tranquillité. D'autant plus que le vent qui commençait à souffler se faisait froid avec son mince manteau rapiécé. Il tenait nerveusement sa besace qui pendait sur son épaule d'une main, l'autre rapprochait les deux pans du manteau afin de se protéger du froid.

À vrai dire, il aurait pu ne pas venir, tout simplement. La tempête était prévue, les informations avaient relayé l'information afin que la population soit prudente. Elle n'était pas exceptionnellement puissante ou dévastatrice, mais une tempête restait par définition dangereuse, qu'elle que fût sa taille. Il était au courant de sa venue. Néanmoins, Siothrún pouvait être tête en l'air quand il rêvassait. Or, il avait une toile en préparation, elle l'inspirait beaucoup et il prenait plaisir à la réaliser - jusqu'à ce qu'il tombe à court de cette fabuleuse peinture d'une rare qualité pour un prix raisonnable qu'on ne pût trouver qu'en haut de Cerclon.

Alors il s'était précipité vers les remparts, avide de cette peinture, oubliant toutes les recommandations de ces derniers jours. En allant vers le sud, il avait rapidement atteint le quartier high-tech et avait entrepris d'escalader ce monstre de métal. Évidemment, le magasin en question se trouvait en hauteur, là où le ciel était visible et l'espace ouvert. D'ordinaire, il profitait de la vue, mais ce jour-là, il prit la poudre d'escampette au premier éclair un peu trop près de lui à son goût. Il atteignit ainsi le magasin en un temps record. Le marchand le connaissant bien, son achat avait été rapide - d'autant plus que le gentil Ken lui avait conseillé de vite rentrer afin d'éviter la tempête. Ses nouveaux tubes dans sa besace et son compte en banque à nouveau vide, le demi-dieu sortit de la structure au moment où une fine pluie commençait à s'écraser sur le sol métallique.

Le vent et la pluie n'étaient pas dérangeants, mais Siothrún marchait tout de même à vive allure, dans l'angoisse d'un nouvel éclair. Tout en haut des remparts, seul, il se dirigeait vers l'escalier qui le mènerait dans les boyaux du bouclier. Mais alors qu'il était pratiquement arrivé, un nouveau flash de lumière intense l'aveugla un instant. Saisi, il s'était arrêté et avait écarquillé les yeux en voyant l'éclair si près de lui. La lumière produite lui permit de voir toute la scène. Le coup de foudre s'abattit dans un vacarme incroyable une silhouette noire qui, l'instant d'après, s'écroula.

« Seigneur ! »

Aussitôt, le Souen courut rejoindre la masse noire sur le sol, quelques mètres plus loin.
Siothrún Nolan
avatar

Masculin Suivi : FicheFeuilletCompte en banqueDemeure

Titre : Hotel
Race : Demi-dieu.
Statut : Artiste.
Pims : 587
Messages : 340

- Sujets similaires