La conquête de Pyrapolis

le Sam 10 Oct - 13:25


Spoiler:
Résumé : Pendant que l'Entre-Monde était envahi par les démons, que Pyrapolis et Taehon bataillaient aussi pour survivre aux morts... Dinu Mihai marchait sur Pyrapolis. Des mois qu'elle se préparait en secret à la conquête de la cité pieuse. Voilà chose faite. Aujourd'hui, la nouvelle reine de Pyrapolis a envoyé ses émissaires dans l'Entre-Monde pour parlementer.

Tout était prêt. Depuis des semaines Dinu Mihai réunissait auprès d'elle son "service de sécurité" autrement dit un lot toujours plus conséquent de mercenaires et de véritables soldats qu'elle entretenait depuis des années. Magna s'était vidé progressivement au fil des mois de la présence de la banquière et de ses hommes.

Dinu Mihai ne l'aurait jamais avoué à haute voix mais la mort de Gwendal lui avait porté un coup. Le jeu incessant qu'il partageait depuis des années s'était arrêté, coupé dans son élan. La déesse n'avait alors plus aucun intérêt personnel à faire progresser ses marchés dans le quartier sombre. Elle pouvait très bien vivre de sa banque déjà si bien implantée dans tout l'Entre-Monde que son gouvernement transige avec elle et, elle le sait, il ne se passeront pas d'elle, sauf lors d'une crise majeur. Comme celle qu'elle pressentait avec cette guerre contre les dieux.

On ne gagne pas à se battre contre des divinités. On obtient un sursis, mais ils sont immortels et ce qui différencie les conscients des animaux, c'est la mémoire des uns et son absence chez les autres. L'intelligence des dieux sera encore intacte dans dix mille ans quand ils prendront leur revanche... Les dieux gagnent toujours, d'une manière ou d'une autre.

Elle en était là. Sa banque était puissante mais pouvait risquer un assujetissement à l'Etat que devenait l'Entre-Monde. Elle était vaste, riche, imposait son regard et ses conditions sur tout le territoire... C'était le moment idéal de prévoir un coup d'Etat.
Mais il était hors de question de spoilier ses meilleurs clients. C'aurait été idiot et rien n'est moins pérenne qu'une tyrannie.
Dinu Mihai regardait d'un air appréciateur un point sur la carte, très éloigné des terres enclavées de ce monde : Pyrapolis.
Elle avait eu le temps de se renseigner, la cité de Pyrapolis était gouverné par une femme, premier point intéressant, ses gens étaient très pieux mais surtout très militarisé. Aujourd'hui, ses espions affirmaient que la ville ne comptait quasiment plus aucun homme capable de se battre. Seulement quelques rangs mobilisés pour la sécurité intérieur de leur petite Dame.
Au culte développé mais à la culture inferieure, cette cité se plierait à l'envahisseur dès lors que celui-ci apporte ce que l'actuel ne peut donner : un peu de confort.

-Ilinca !

Son adjointe se présenta de sa démarche équilibré. Dinu Mihai avait des doutes, cette femme aurait pu être un robot que la différence serait imperceptible...

-Madame.
-Où en sont les préparatifs ?
-Les coffres sont scellés le métal réagit très bien et la barrière des titres fonctionnera tant que le coffre entier ne sera pas détruit.


Dinu Mihai avait imaginé un procédé innovant. Elle avait combiné les titres de protections à ceux de téléportation. La création des titres en nombre avait coûté des sommes folles... Mais cette protection était infranchissable sauf à faire exploser la banque entière ! Car tant qu'il y a des titres, la protection est infranchissable.
Elle sourit. La déesse ne souriait pas souvent de cette façon.

-Et la villa ?
-Tout est en ordre de ce côté, les murs retiennent pour le moment aisément les forces ennemies et les monstres. Le personnel est en sécurité.
bom

Elle congédia Ilinca. Devant elle, sur plusieurs niveaux, se préparaient des cohortes d'hommes venus de partout. Ses émissaires avaient trouvé des mercenaires peu affectés par ces histoires de religions jusqu'à Hacyria et Everdren, ils avaient réunis des forces qui plairaient drôlement aux entre-mondiens pour se défendre contre les dieux et Taehon...

Dehors c'était l'enfer sur terre, littéralement. Les artéfacts de la bibliothèque s'étaient révélés très efficaces, dommage que les démons soient apparus d'abord à Taehon... Mais elle ne pouvait pas prévoir où ils commenceraient par arriver. Après tout elle s'était contenté d'ouvrir la porte vers le royaumes d'en bas, que celui-ci décide de s'ouvrir à Taehon était déjà une aubaine, il aurait pu s'ouvrir sous l'océan ou dans le continent sud... elle aurait recommencé l'année suivante, ce n'était pas bien problématique, seuls les ingrédients étaient compliqués à trouver. Par chance, elle connaissait une femme, vierge, maudite qui possède en elle une bête qui a déjà une place toute faite en enfer... Elle avait donc une source presque inéppuisable de cheveux, de dents et de sang.

Elle salua en penchant son beau visage ceux qu'elle croisait, ce léger sourire aux lèvres.Il y en avait pour penser que cette femme n'était pas faite pour la guerre et il y avait ceux qui se doutaient que ce visage doux, ses traits réguliers, cette noblesse dans le regard, tout ça n'était qu'une façade. Il se cachait au dessous un monstre de cupidité et d'orgueil.

On activa la plateforme perçant. Les chefs d'équipe se réunissaient avec les leurs. Et les téléportations commencèrent. On avait réussit à positionner une plateforme perçant quasiment aux murs de Pyrapolis. On téléporta des machineries, des bombes, des armes qui crachaient du métal qui explosait au contact des victimes, celles-ci s'effondraient défigurées. Helas, les munitions étaient rares. Très rapidement, la ville se remplit de soldats usant de dons magiques, physiques, d'armes à lame, à pointe ou bien de simple masse métaliques. On repoussa les femmes, les enfants et les vieillards dans les petits temples, on ferma les portes, on les surveilla. La nuit tomba et Dinu Mihai entra dans le palais parée d'or, d'argent, de métaux blancs qui scintillaient comme des rivières de diamants. La garde tenta de résister mais chaque fois qu'ils s'approchaient d'elle, le métal se muait en pointe, en lance, traversait quelques centimères de peau et explosait... Dinu Mihai avait sa propre garde, ils tinrent les archers et arbalétriers à distance. On entendait de-ci de-là des explosions, des cris, des rires.
Cette conquête consistait à marcher sur une ville d'aveugles.

Quelques jours plus tard, une fois les dirigeants tués, les ministres arrosés de métaux et de pierreries, de titres et de possibilités de grandeurs... Dinu Mihai positionna quelque uns de ses plus proches partisans en ville, ceux-ci constituèrent un petit réseau de privilégiés qui avaient tout pouvoir sur l'eau en ville. Sur les agrumes qu'on distribuait en nombre, sur les richesses que Dinu Mihai promettait... Si le premier jour la population se rebellait, la nourriture arrivant à foison, l'eau emplissant de nouveau les vasques fit cesser les révoltes. Les exécutions s'amoindrirent, les derniers téméraires se firent une raison. Cette femme ne pouvait pas être si mauvaise qu'elle distribuait autant de choses. Et vous avez vu comme elle est belle ?
Les dieux n'intervinrent pas. On ne vit pas un seul de ces Sidéris venir y mettre son nez. C'est bien que l'ordre des choses était respectée, n'est-ce pas ?

Le dernier jour, pendant que K'ränessa et Uriel négociait des graines divines, Dinu Mihai fit poser sur les murs de la ville les fortifications en métal qu'elle avait contribuer à créer. Celles-ci se positionnaient facilement, se fixaient durablement... Ils tiendront à distance les soldats de Pyrapolis quand ceux-ci seront revenus.

D'ailleurs, elle et ses nouveaux ministres envoyèrent dans l'Entre-Monde une déléguation complète :
Une partie avait pour ordre d'aller signifier aux Pyrapolites que la guerre s'arrêtait pour eux pendant que leur nouvelle reine négociait avec l'Entre-Monde. C'était d'ailleurs le rôle de la deuxième délégation.

L'un d'eux alla chercher les membres de la Silnà, Dinu Mihai avait une offre pour eux.
Un autre alla quérir les Maitres.
Enfin, les derniers se présentèrent auprès des médias, éditeurs, réalisateurs, bloggeurs de renom.

On annonçait déjà que Pyrapolis n'était plus un ennemi. Que Dinu Mihai, entre-mondienne, avait conquis la cité belliqueuse.

Mais pour combien de temps ?


Le scintillement d'un reflet pourrait éblouir les cieux
Dinu Mihai
Banquière
avatar

Féminin Suivi :


Titre : Optimus, Héros, Noble, Artisan, Daya, Précision, Tchi, Hermès, Ka, Kohë, Zelva

Race : Déesse
Statut : Banquière
Pims : 4684
Messages : 1758

Re: La conquête de Pyrapolis

le Mer 18 Nov - 17:29


Karan sent aussitôt l'air brûlant et le soleil réchauffer son corps. Il ôta prestement ses fourrures, regrettant à peine de ne pouvoir retirer ses bottes aussi. Le pavé est jonché de silice, autour d'eux un murmure régulier signe d'une ville en vie. Le prêtre n'entend rien et c'est bien ce qui l'étonne… Une conquête si récente, Dinu Mihai aurait dû rencontrer des obstacles, une résistance même minime.

-Ou bien elle a su les convaincre très rapidement ou bien elle a su les soumettre rapidement, qu'en penses-tu ?

Des pas approchant, calmes et vifs à la fois. Leur comité d'accueil ne se présenta pas. Seul leur supérieur politique ou hiérarchique ouvrit la bouche.

-Sa majesté vous attend.

Si sa majesté les attendait, qui étaient-ils, prêtre Karan et Sanctuari Septembre pour la faire attendre.

-Tu noteras que c'est plus facile de rencontrer Dinu Mihai la reine que Dinu Mihai la banquière…

Un garde se tourna vers l'aveugle qui lui sourit naïvement. Il en profita pour poser sa canne à terre et agripper le bras de Septembre.
Le chemin fut court jusqu'au palais, la plateforme n'était pas bien éloignée. En l'absence d'yeux, Karan ne pouvait pas et nous voulait pas vérifier si des gardes étaient postés autour. A la place de Dinu Mihai, il aurait concentré un petit paquet de forces autour de ce point de chute, et proche de toutes les plateformes potentielles aux alentours.

Au palais, de couloir en couloir l'air était toujours sec mais moins chaud, on pouvait encore sentir la fraicheur nocturne imprégner les murs.

-Asseyez-vous là, la reine vous fera appeler une fois prête.

Karan s'assit sur la banquette sans faire d'histoire. Il ne se leva que lorsque Dinu Mihai daigna les inviter à entrer.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: La conquête de Pyrapolis

le Jeu 19 Nov - 16:22


Malgré son nouveau rang, Dinu Mihai n'avait pas changé ses habitudes et pour ne rien changer du tout il était nécessaire de procéder à une installation high-tech sans que personne ne le voit parmi les paysans de Pyrapolis. Une salle entière était transformée en émetteur longue distance, une autre servait de générateur et encore une autre de générateur de secours.

Son bureau était une énième salle en cours d'isolement. Bientôt tapissée de trois couches de protection : titane, vide, acier trempé, cette petite salle de réception en cours d'effondrement serait rapidement la salle la plus solide de tout le palais. Mais avant ça, ses techniciens positionnait minutieusement les câbles et le confort nécessaire à une banquière qui travaille à distance.
En attendant, elle avait ses employés et des titres perçant à profusion.

Une fois sortie du couloir séparant son futur bureau de ce monde sans électricité, elle trouva l'intendant assis sur un sofa. Il attendait …

-Qu'ils me retrouvent dans la salle de lecture.

La salle, petite alcôve à ciel ouvert creusée dans le flanc du palais était à moitié couverte et grignotée d'une large et épaisse terrasse. A l'intérieur se trouvait un petit bassin circulaire où évoluaient quelques poissons. Tout autour, la profusion de coussins, de tentures s'harmonisant avant les étagères d'ouvrages et de parchemins donnaient un charme typique et confortable à la pièce.
Le soleil du matin illuminait l'embrasure de la fenêtre, là où Dinu Mihai prit place. Sur son petit siège, elle n'en paraissait pas moins grande, elle attendait l'arrivée de Karan et Septembre.

Ils entrèrent, elle ne les accueillit d'aucune formule de politesse, l'intendant lui-même s'effaça en silence sans annoncer le nom des visiteurs.


Le scintillement d'un reflet pourrait éblouir les cieux
Dinu Mihai
Banquière
avatar

Féminin Suivi :


Titre : Optimus, Héros, Noble, Artisan, Daya, Précision, Tchi, Hermès, Ka, Kohë, Zelva

Race : Déesse
Statut : Banquière
Pims : 4684
Messages : 1758

Re: La conquête de Pyrapolis

le Mar 1 Déc - 15:44


Jolie déco… Une fois dedans nous sommes biens obligés de nous plier aux règles de la maison. Attendre Dinu Mihai n'est pas le pire, ce fut même assez court, le pire c'était la déco. Tout suintait le luxe et le fastueux, Dinu Mihai était reine et elle en profitait. Bon, faut l'avouer, je préfère la décoration métallisée de la banque à celle de ce palais du moyen-âge, mais ça a son charme.

Ici pour faire de la figuration, j'avance en premier dans la bibliothèque. C'est quand même dommage de peser si lourd, le petit fauteuil près du mur me tenterait bien. Devant le risque de littéralement l'écraser de ma carcasse, je me retiens d'aller lui dire bonjour.

-Reine Dinu Mihai.

Pour celle qui peut modifier ma carrosserie selon son bon plaisir j'essaye d'être courtois. Je cède le pas à Karan une fois mon quota de politesse épuisé et je le laisse se dépatouiller avec ses négociations. Mon rôle consistera à intervenir s'il a besoin d'aide. Comme par exemple en nous téléportant rapidement hors de danger : hors de portée de la banquière pour commencer.



by Dité

"T'es un genre de montage Ikea plein de robots miniatures alors !"
"T'as tout compris"
"ouah, plus on est de fous plus on rit !"
Septembre
Sanctuari
avatar

Masculin Suivi : Fiche journal


Titre : Lin, Curo, Altera, Hermes

Race : Androide
Statut : Sanctuari
Pims : 109
Notes : Noah -Precious- (petit oiseau "colibri")


Messages : 288

Re: La conquête de Pyrapolis

le Jeu 3 Déc - 9:26


Dinu Mihai ne pouvait dissimuler les véritables intentions derrière cette mascarade. Elle n'était pas disposée à aider l'Entre-Monde, elle n'en avait cure. La banquière n'était pas réputée pour savoir donner sans rien demander en échange. Elle est naturellement, car elle exerce très bien son métier, intéressée.

Sa banque fonctionne bien, c'est vrai, elle bénéficie de l'engouement de Tern pour la gestion nébuleuse des capitaux dans une structure tangible et non dénuée d'intérêts. Ce pays quant à lui semble prospère mais pauvre, que faisait-elle ici à proposer son aide à l'Entre-Monde en guerre ? Rien. Karan le su dès qu'il l'observa au milieu de ce décor d'un autre temps. Elle n'avait rien à faire de ce pays non plus, ce qu'elle aimait dans ces terres c'est le pouvoir qu'elle a sur elles.

Aujourd'hui, elle se montrait et elle exigeait que les gens de l'Entre-Monde viennent la saluer, lui quémander des richesses, pour assoir son pouvoir et le jeter à la face du monde. La banquière avide de richesses était devenue reine. Deux pouvoirs dans un seul corps, quel a de sublime, et des possibilités illimitées. Cette déesse a de la suite dans les idées et un furieux désir de légitimité.

Le soldat-prêtre s'inclina glissant sa canne sous son bras dans un même mouvement.

-Reine Dinu Mihai, je suis venu te demander une faveur, me permets-tu de te l'exposer ?
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: La conquête de Pyrapolis

le Dim 13 Déc - 11:38


Un subtile sourire illumina le visage de la déesse. Oubliant quelques secondes son rôle de banquière, elle se prit pour une reine. C'est bien connu, l'habit fait le moine, elle prit place dans un fauteuil face à eux et les invita à s'assoir eux aussi.
Droite et fière, la reine Dinu Mihai les observa tour à tour. Elle scrutait chez eux les détails qui faisaient la différence. Le silence éloquent de Septembre, le visage fermé du prêtre... Ils craignent tous deux une exécution dans les règles. Assez malins pour avoir peur, assez idiots pour le montrer.

-Tu peux, dit-elle.


Le scintillement d'un reflet pourrait éblouir les cieux
Dinu Mihai
Banquière
avatar

Féminin Suivi :


Titre : Optimus, Héros, Noble, Artisan, Daya, Précision, Tchi, Hermès, Ka, Kohë, Zelva

Race : Déesse
Statut : Banquière
Pims : 4684
Messages : 1758

Re: La conquête de Pyrapolis

le Mer 23 Déc - 16:04


Elle jubile. L'aveugle peut le sentir, elle émet une tension surnaturelle qui lui picore la peau. Dinu Mihai prend très au sérieux sa nouvelle position. Heureusement, il en était conscient avant de mettre un pied à Pyrapolis.

-Reine Dinu Mihai, je sollicite votre aide pour mes réfugiers. La place nous manque dans le temple, la forêt Ing est dangereuse, je demande en leur nom un espace où ils pourront loger temporairement. Ce sont tous de bons travailleurs, ceux qui espèrent trouver un refuge en ton royaume ont une bonne éducation, ils pourront se rendre utile pour cultiver, éduquer ou même bâtir.

Karan n'était pas habitué à baisser les yeux devant quelqu'un. Ancien dieu, ancien chef de guerre il n'avait plié devant personne. Il savait bien mieux différencier deux coupes de cheveux que deux paires de chaussures… Dissimulé derrière sa cécité, il avait l'audace de regarder Dinu Mihai en face.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: La conquête de Pyrapolis

le Lun 29 Fév - 11:08


Dans toute cette histoire, Dinu Mihai aimait sa position. On la regardait avec défi sans oser la défier vraiment, comme cet aveugle qui ne l'est pas vraiment. La probabilité qu'il la voit derrière ses yeux vitreux était élevée, car un K'ien, comme tous les autres, n'est pas né pour servir. Baisser la tête quand on est un dieu est aussi naturel que de courir pour un poisson. Argent avait travaillé toute son existence son port altier et non pas la résistance de ses genoux.

-Tu es le premier à venir quérir mon aide, Prêtre Karan, j'ai donc bien assez de place pour tes réfugiés.

Elle lui désigna les maisons vides soldats partis en guerre qu'on voyait depuis la fenêtre. Il y avait quelques femmes et quelques enfants ça et là.

-J'ai mes conditions cependant.


Elle prit à nouveau le temps de la réflexion. Ajoutant à l'atmosphère de cette matière pesante qui la rendait suffocante. Dinu Mihai voulait qu'il se sente obligé d'accepter.

-Nul technologie et nulle magie n'entrerons avec eux. Ils seront fouillés et débarrassés de leurs artéfacts avant d'être et dispersés dans la ville pour s'y intégrer.

Ne restait qu'à définir le prix de sa générosité. Mais ce prix pouvait attendre. Elle et Karan auront à se revoir très bientôt.


Le scintillement d'un reflet pourrait éblouir les cieux
Dinu Mihai
Banquière
avatar

Féminin Suivi :


Titre : Optimus, Héros, Noble, Artisan, Daya, Précision, Tchi, Hermès, Ka, Kohë, Zelva

Race : Déesse
Statut : Banquière
Pims : 4684
Messages : 1758

Re: La conquête de Pyrapolis

le Jeu 3 Mar - 14:49


Toute technologie et tout artéfact magique prohibé, Karan perçu dans l'air une mauvaise odeur. Les réfugiés sont pour la plupart des êtres qui ont toujours eu recours à une technologie plus ou moins avancée pour survivre. Chauffage, réfrigérateur, totems magiques variés… S'ils n'étaient pas désespérément dépendant de ces outils, ils auraient pu survivre dans la nature, malgré l'hiver et malgré les monstres… La plupart d'entre-eux seront sans défense une fois à Pyrapolis.

Le soldat su dans quelle position délicate ils étaient au moment où il compris ce qu'il leur coûterait de vivre ici. Mourir libre ou vivre à genoux…

-Reine Dinu Mihai, peux-tu me garantir que ces réfugiés pourront revenir dans l'Entre-Monde sans obstacle une fois la guerre terminée ? Sans titre, sans technologie et sans magie, le désert et l'océan les avaleront avant qu'ils ne puissent imaginer rejoindre des lieux qui leurs sont familiés.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: La conquête de Pyrapolis


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires