Livraison des rations

le Mer 24 Juin - 18:35


Les temps de guerre changent toujours les sociétés et leur fonctionnement. Cet effet était plus ou moins perçu par les individus ; à titre d'exemple, les fermiers ayant dû abandonner leur ferme et leur maison pour fuir vers la capitale étaient plus touchés que les habitants de la ville. Un des changements occasionnés était le rationnement des vivres par les autorités, condamnant les épiceries à fermer boutique et aux habitants d'attendre sagement qu'on ne les oublie pas. Pour cela également, les individus percevaient ce changement avec plus ou moins d'intensité ; Siothrún l'apprit ce jour-ci.

Il avait suivi les consignes d'Eva, ne cessant de repenser à sa mine épuisée et à son inquiétude pour le moins agréable - peu de personnes s'inquiétaient de lui - et s'était rendu à Northrives. Bien qu'il n'eût eu aucune idée d'où il devait aller, tout lui avait été indiqué avec une grande précision. L'accueil n'avait pas été désagréable, simplement très rapide. Un homme s'était chargé de tout lui expliquer, de manière concise, avant de le renvoyer avec sa première livraison. En vérité, ces personnes semblaient aussi submergées de travail qu'Eva, et son aide ressemblait plus à un grand besoin qu'à un geste amical. À peine avait-il plongé le nez dedans, que le demi-dieu comprit que le système de rationnement était complexe, méticuleux, et interminable.

Siothrún se fit discret, comme il lui avait été conseillé, n'exhibant pas les précieuses denrées au vu et au su de tous. Son chargement n'était pas lourd, grâce à une technologie de son point de vue très sophistiquée qui faisait léviter les caisses. Il lui avait été confié un boîtier électronique dont il avait oublié le nom, sur lequel s'affichait tous les noms, les adresses et les provisions destinées. Il devait cocher à chaque livraison effectuée - l'homme lui avait raconté que le support papier n'était plus envisageable, après qu'un habitant ait brûlé l'un d'entre eux pour avoir plus de vivres. Il semblerait qu'avec son allure, Siothrún n'ait attiré personne, lui offrant des chemins tranquilles entre deux rues.

Les personnes qu'il livrait, par contre, étaient bien conscientes de sa tâche - et certains se firent une joie de lui compliquer un peu la tâche. Si certaines personnes acceptaient leur ration pour la semaine avec joie, soulagement ou au moins résignation, d'autres grognaient, pestaient, grommelaient ou l'insultaient allègrement. Il avait notamment dû faire face à un homme si énorme qu'il serait en mesure de passer toute la guerre sans rien manger, mais qui avait regardé sa maigre ration avec tellement de dédain, avant de s'en prendre à Siothrún - uniquement verbalement, heureusement - pour se plaindre de sa faim jamais rassasiée. Le jeune homme avait tant bien que mal essayé de la rassurer, avant de se faire claquer la porte au nez. Autant dire que cette visite lui avait laissé un goût amer.

Le plus dur, finalement, n'était pas d'affronter des personnes en colère, mais celles qui semblaient désespérées. Un jeune couple lui avait demandé un peu plus, ayant eu récemment une portée de sept adorables enfants mi-humain mi-chat, et c'était au prix de grands efforts qu'il avait dit non. Il avait essayé de les consoler en promettant de plaider leur cas avec les autorités, mais le couple demeurait si défaitiste. De vieilles personnes, également, qui lui adressaient de petits sourires empreints de tristesse en avisant la maigre ration, lui brisaient le cœur. L'impuissance que ressentait Siothrún était immense, et pesante. Cette guerre venait à peine de commencer, qu'elle faisait déjà souffrir les personnes innocentes.

Toujours était-il qu'objectivement, ses livraisons qui durèrent jusqu'au soir se passèrent sans aucune problème. Le demi-dieu avait livré à chaque personne la quantité qui lui était alléguée, il avait fait de son mieux pour rassurer la population, et n'avait ameuté aucun affamé. Mais son cœur, lui, était essoufflé de tristesse.
Cependant, sa volonté et sa détermination n'en fut que plus forte.

Spoiler:
Je coupe court, désolé, mais... sick
Siothrún Nolan
avatar

Masculin Suivi : FicheFeuilletCompte en banqueDemeure

Titre : Hotel
Race : Demi-dieu.
Statut : Artiste.
Pims : 587
Messages : 340

- Sujets similaires