Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Dim 21 Juin - 16:51


En dehors de l'écurie d'Atlas, je possédais un petit appartement à Cerclon. Le ronronnement du bouclier était d'un charme singulier et c'était bien tout ce qui détonnait dans ce petit endroit. Pas bien grand et surtout ne contenant quasiment rien, je pris rapidement la décision de l'abandonner. J'allais retourner vivre, comme une partie des nôtres, à Providence. Nous serrer à plusieurs dans une petite chambre ne gêne aucun de mes frères ni aucune de mes soeurs, nous savons ce qu'est le froid et nous savons ce qu'est le danger. Ces deux mots suffiraient à convaincre n'importe lequel d'entre nous à se grouper.

J'apportais les clefs de l'appartement à Northrives. Je n'étais pas le seul à le faire, d'autres eurent la même idée que moi, qu'ils soient ou non de la Silnà.
Finalement, nous avons un point commun. En période de crise, même les fous de l'Entre-Monde peuvent prendre des décisions sensées.

Je quittais l'endroit sans regret pour mon appartement. De toute façon, dès que la faille sera de nouveau ouverte, la première chose que je ferai c'est de retourner à la maison.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina
Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Dim 21 Juin - 17:00


Une missive quitta la BCP ce jour même. La banquière avait rédigé elle-même une autorisation signée et datée permettant aux réfugiés d'utiliser les locaux aujourd'hui libres. Par soucis d'économie d'énergie, les petites banques avaient été vidées de leurs employés, de leurs ordinateurs et de leurs fonds, ne subsistaient que les bureaux, quelques rangées de casiers mais surtout, le chauffage pour celles qui en bénéficiaient.

Ainsi les banques de Ciel et d'Ordae étaient agrémentées de cheminées dans lesquels des sphères lumineuses faisaient offices de feu et apportaient une légère chaleur aux pièces principales.

Une succursale de Northrives étaient littéralement traversée par un bras du canal. Dans lequel une espèce de petit champignons producteurs de chaleur avaient été implantés des années auparavant. Ils ne proliféraient pas mais empêchaient la venue d'algues et autres plantes fluviales envahissantes.

La missive fut portée par un agent de la BCP en personne jusque dans les mains de Meliel. Il était le seul à pouvoir affecter réfugiés et troupes dans ces endroits. Évidemment, quelques lits seront sûrement nécessaires mais au moins ces endroits avaient des toits.


Le scintillement d'un reflet pourrait éblouir les cieux
Dinu Mihai
Banquière
avatar

Féminin Suivi :

Titre : Optimus, Héros, Noble, Artisan
Race : Déesse
Statut : Banquière
Pims : 3727
Messages : 1654

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Dim 21 Juin - 20:00


Crochu n'aimait pas beaucoup devoir se balader dans ce froid. Après tout les gobelins aiment quand il fait chaud. Tout le monde sait ça ! Enfin... il fit quand même le chemin jusqu'au camp de réfugiés. L'aveugle petit être vert, drapé dans une montagne de laine violette ne sembla pas le moins du monde gêné par la surpopulation du camp. Y'avait plus de monde dans la petite galerie de l'oncle Pied-Tordu ! Les humains s'affolaient pour un rien.

Tout aveugle qu'il était, il ne percuta personne dans ce capharnaum et trouva sans mal un responsable. Il lui communiqua les emplacements de différents entrepôts et maisons réquisitionnées pour l'accueil de réfugiés. Tchen avait promis de l'aide à ce niveau là et il tenait ses promesses lui... pas comme tous les maîtres !

Il apporta aussi une dizaine de pains gobelins. S'ils avaient l'air de rebuter tous les humains du coin, ils en contenteraient sûrement d'autres. Après tout, le monde n'appartenait pas aux humains, même s'ils avaient tendance à l'oublier...


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable
Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 655
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Mer 24 Juin - 0:41


Selin a écrit:Je joue Böri Grandebarbe


Böri, commerçant habile et reconnu pour ses talents n'était cependant pas dépourvu de sentiments.

Les sentiments, ça peut parfois fidéliser la clientèle ...

Apprenant le problème de logements qui se posait pour les réfugiés, il attela un chariot, y chargea
trois fûts d'une bonne bière et se dirigea vers Northrives, lanterne allumée et barbe rangée sous 3 couches d'écharpes et autres vêtements. La nuit et le froid le ralentissait énormément, mais il en prit son parti. Au moins la bière resterait fraîche, c'était le principal !
Arrivé sur place, il déposa son chargement qui servirait, il l'espérait, à réchauffer un peu les cœurs et les corps. Le nain discuta un peu avec quelques gardes et réfugiés, mais il ne s'attarda pas. Pour lui, il avait déjà beaucoup, presque trop.
Mais sur le chemin du retour, le commerçant aperçu une belle jeune femme avec un bébé, qui paraissaient tous deux bien frigorifiés.

"Ces deux-là ne risquent pas de faire de vrais dégâts non ?"

Il pourrait bien les loger à l'arrière de son magasin, s'ils promettaient de ne toucher à rien. Promesse acquise, le nain les aida à monter à l'arrière de sa carriole et leur dénicha une couverture. Puis, toujours à vitesse minimale, ils prirent le chemin du retour, vers un bon feu et de la soupe chaude.
PNJ
avatar

Titre : n°1
Pims : 5
Messages : 87

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Mer 24 Juin - 0:59


Selin a écrit:Je joue Anté Ishtar


Bien que sa dernière visite au camp de réfugiés lui ai laissé sur le bout de la langue le sentiment que procure une petite victoire, la petite déesse n'en était cependant pas satisfaite. Il fallait faire plus. Mais quoi ? Bien qu'elle le veuille ardemment, il ne lui était pas possible de claquer des doigts pour faire disparaître la Nuit et le froid !
Mais que faire ... ?

Apparemment, les réfugiés manquaient de place et avaient besoin de logements.

Une nouvelle fois, elle passa en revue ses employés volontaires, afin de savoir qui parmi eux était disposé à recevoir combien de personnes. Un certain nombre répondit à son appel, qui la firent danser de joie. Elle-même pouvait accueillir et nourrir jusqu'à 8 personnes entre sa boutique et son chez elle. Organisant au mieux les moyens de transport à sa disposition ainsi qu'à celle de ses volontaires, il partirent avec 3 carrioles et deux ânes. Au total, ils pouvaient transporter hors du refuge une grosse vingtaine de personnes et leurs possessions.

Arrivée au camp, la petite troupe ne fit pas sensation. Non pas qu'ils l'espéraient, mais les sauveurs s'attendaient à un peu d'enthousiasme. Mais les "sauvés" étaient trop épuisés et frigorifiés pour être aptes à ne serait-ce que lever les yeux. Surmontant sa peine et se forçant à sourire, Anté se faufila et alla s'enquérir à qui de droit des cas les plus urgents. Notant les noms, elle parcouru le camp avec une de ses aides volontaire et emmenèrent petit à petit 23 personnes au total.

Ce n'était rien à l'échelle de ce camp gigantesque certes ... Mais Mme Ishtar ne pouvait sauver tout le monde, à son grand regret. En tous cas, ça en faisait déjà 23 de sortis de là !

Le petit convoi reparti dans l'autre sens, tandis qu'elle gazouillait des promesses de soupes chaudes et de bons feux de cheminées aux rescapés qui n'en croyaient pas leur chance d'être tombés sur cette pétillante fée.
PNJ
avatar

Titre : n°1
Pims : 5
Messages : 87

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Jeu 25 Juin - 18:38


Avec le nombre de réfugiés croissant, il avait fallu faire appel à la générosité des habitants d'Entre-Monde. La campagne s'était répandue comme un traînée de poudre, afin de trouver un maximum de lits chauds pour ces personnes démunies. Siothrún s'était aussitôt présenté au camp de Northrives pour y présenter son aide bénévole. Il avait été gêné et attristé d'expliquer pourquoi il ne pouvait accueillir quelques personnes chez lui : elles cherchaient un abris chaud, et son grenier branlant ne répondait pas à un critère. Ce qui ne l'avait pas empêché de jouer les guides pour les réfugiés qui furent accueillis par de bonnes âmes.

La tâche qu'il s'était auto-allouée était simple : amener ces pauvres personnes au bon endroit, avec toutes les maigres possessions. Il en avait vu passer ces derniers jours, de toutes origines, de toutes espèces, de toutes peines. Alors qu'il revenait vers le camp pour accompagner d'autres réfugiés, le demi-dieu fut surpris du sourire que lui adressa une femme au service de K'ien. De la plus simple des manières, elle lui annonça avoir trouver quelqu'un susceptible d'être intéressé par son bouge. Autant dire que le concerné fut le premier surpris.

Évidemment, Siothrún accepta. D'autant plus que son nouveau colocataire n'était d'aucune contrainte ou d'aucune exaspération. Il hébergeait dorénavant un Li, un adorable Loir en pleine hibernation. Endormi 20 heures sur 24, ses quelques phases d'éveil étaient brumeuses. Le nouveau venu était calme et - comble du plaisir - un grand amateur d'art. Certes, son aide n'était pas la plus précieuse de toutes, mais l'artiste se montrait ravi d'accueillir cet ancien habitant de Duguay. Il lui accordait un soin particulier, s'arrangeant de lui fournir un lit douillet et un silence reposant (bien qu'il ait constaté que le Loir avait un sommeil de plomb).

Spoiler:
On fait comme on peut !
Siothrún Nolan
avatar

Masculin Suivi : FicheFeuilletCompte en banqueDemeure

Titre : Hotel
Race : Demi-dieu.
Statut : Artiste.
Pims : 587
Messages : 340

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Jeu 25 Juin - 19:06


Siothrún Nolan a écrit:Je joue Nessya Epinecrâne.

Nessya possédait une maison relativement spacieuse au quartier d'Ordae. Rien de très luxueux, mais elle avait quelques lits et quelques sacs de couchage relativement confortable, mais surtout, une grande cheminée et une très belle réserve de bois. Avant de se rendre au camp des K'ien à Northrives, la naga avait entreprit de nettoyer de fond en comble sa maison, la voulant irréprochable pour accueillir des réfugiés. À vrai dire, elle craignait de n'avoir à sa charge des bambins braillards et baveux, ou des fermiers crottés et puants. Ce sont ces craintes qui la firent longtemps hésiter.

Mais en s'y rendant, Nessya apprit qu'elle n'avait rien à craindre. Les hommes de K'ien, finalement, n'étaient pas si stupides : ils l'avaient vaguement interrogée avant de choisir quelques réfugiés pouvant coexister avec sa personne. D'après eux, il ne s'agissait pas de leur attribuer une maison au hasard, mais de faire perdurer la location en de bons termes. La femme-serpent fut satisfaite de ces arguments, et elle alla à la rencontre des quelques personnes qu'elle allait héberger. Une famille de 5 personnes : les grands-parents, leur fille et son mari, ainsi que leur jeune garçon, fort d'une vingtaine d'années, ainsi qu'un esprit de K'ien qui semblait perpétuellement dans ses pensées et dont la forme évanescente ne prenait pas beaucoup de place.

« Bonsjourrr, » s'annonça-t-elle de sa voix sifflante. « Je sssserais honorrrée de vous accueillirrr sschez moi. »
« Que la fortune vous sourisse, Madame ! Votre accueil est inestimable, pour nous. Nous vous en remercions, du fond du cœur ! » lui répondit le jeune époux d'une voix claire et vive - mais pas désagréablement bruyante.

Nessya les emmena jusque chez elle, et à peine la porte d'entrée fut-elle passée, qu'une agréable odeur de ragoût chaud accueillit à bras ouverts les réfugiés. Prévoyante, la naga avait préparé ce plat - avec peu d'ingrédient, avec peu de goût, mais bien chaud, mais bien consistant - pour ses invités. Ils se confondirent encore en remerciements, enorgueillissant et ravissant leur hôte. Un léger sifflement de satisfaction s'échappa de sa bouche, qui considérait le début de cette cohabitation avec 6 inconnus comme agréable. Pendant qu'ils mangèrent, elle prépara les lits et les couches pour la nuit à venir.
PNJ
avatar

Titre : n°1
Pims : 5
Messages : 87

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Mer 1 Juil - 13:51


Meliel était grandement rassuré, les habitants avaient enfin de la place et n'allaient pas mourir de froid ou être tué pendant leur sommeil. La nourriture diminue de plus en plus et les rations commencent à être maigre. Mais le plus important c'est qu'il n'y ai pas encore de morts.



Note:

Félicitations! Vous avez réussi cette mission. Mais tenez vous prêt car ce n'est pas encore terminé!


Meliel
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Titre : Noble, Hanami, Perçant
Race : Dieu de l'illusion
Statut : Maître du Miroir
Pims : 475
Messages : 170

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Mer 8 Juil - 0:03


La loi de la jungle


Le manque d'énergie et l'entassement des gens dans la ville, malgré les toits pour tous, ont eu pour effet de devoir construire les serres pour la culture des céréales et autres plantes à la périphérie de la ville.

Oui dehors.

Les fumerolles n'ayant pas été fouillées et les réfugiés étant un peu partout (et la surface de la ville étant blindée de bâtiments), les scientifiques n'ont pas eu le choix de bâtir les installations à l'extérieurs des murs.
Hors les premières récoltes ont attirés -par la lumière et l'odeur- des herbivores qui menacent de faire des ravages.
Et s'il n'y avait que ça.
Les prédateurs, affamés et poussés vers notre ville par le froid se retrouvent à nos portes.. avec un buffets de proies.



Il faut protéger les serres !

C'est vital pour notre survie au long terme. Le temps que les ingénieurs de Cerclon trouvent une solution pour tripler le rendement des générateurs et ainsi englober nos installations dans le bouclier protecteur du Mur d'Enceinte, il va falloir défendre sa croute. Au sens littéral.


Description : Une vague de 20 herbivores de toutes tailles rodent près des serres. Éloignez-les ! mais attention ! 8 prédateurs dardés de crocs et la bave aux babines se cachent dans les fourrés, aidés par la noirceur palpable de la Nuit Éternelle.
Vous avez jusqu'au 20 juillet 20h00 pour sécuriser les lieux. Les 8 prédateurs doivent être éliminés, et les herbivores guidés, apprivoisés, éliminés, envoyés ailleurs... bref. Éloignés pour de bon de la zone.
1 prédateur par post, OU jusqu'à 3 herbivores s'ils sont petits. Si votre bestiau est un diplodocus, un seul animal par post.
N'hésitez pas à vous servir dans le bestiaire qui existe.

Le 20 juillet au soir, les défenses automatiques de la ville se mettront en marche et élimineront les créatures restantes... Au détriment des terres cultivables et des installations.
C'est que ça fait du dégât, un canon magnétique.

La ville et ses habitants compte sur les volontaires.
Bonne chance.


Dernière édition par Corben Krayt le Jeu 9 Juil - 22:58, édité 1 fois
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan,
Lin, Hôtel, Bénédiction Divine,
Jus, Ferra, Hanami,
Titan, Précision, Tchi, Unelma,
Blum

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 833
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1478
Titre débile : Bouboule Boum Boum

Re: Fini le thé, place à la charité.

le Mer 8 Juil - 16:13


Avec Cort' entrain de s'occuper des temples et le front qui semble plutôt calme, je suis de retour à la capitale. Tout ça pour découvrir que des abr*tis ont choisi de cultiver en dehors des murs et de prévenir après. Maintenant, ils s'étonnent d'avoir des problèmes avec la faune locale...

Sang et larmes.

Je laisse le manteau au vestieure. J'enfile l'armure de cuir et m'enduit le corps d'argile bleue. J'arrange mes cestes, fourre mes flingues dans les holsters et me pointe là où ça chauffe. Je m'enfoui dans les buissons. Il fait un froid mordant, mais au moins le vent y est moins fort. En silence, je guette ma proie. Je l'ai repérée, une heure plus tôt et depuis je m'approche doucement. Couvert d'argile bleue, elle ne peut pas me sentir. Je me téléporte en faisant bien attention à ne pas faire de bruit... et puis je m'abats sur elle. Une panthère noire des montagnes. Je lui plante une de mes lames dans la nuque et de l'autre, lui tranche la gorge. Elle tombe raide morte.

Sang et larmes.

Je hisse son foutu cadavre sur mes épaules et retourne vers le mur. Je la dépose sans ménagement devant le premier garde que je trouve.

- Assure-toi que rien ne se perde.

Fourrure, os, tendons, viande, graisse et je me fous de savoir quoi d'autre. On a besoin de tout.


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable
Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 655
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Fini le thé, place à la charité.


Contenu sponsorisé


Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

- Sujets similaires