Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Mer 22 Avr - 16:51


Un sac à dos bien remplis pour le voyage, je me balançais un maladroitement sur Atlas qui se posa en douceur au milieu du village. Foule d'uniformes traversais les étroites ruelles entre les petites maisons construites au hasard du terrain.
Le poussière avait presque complètement recouvert le pavé usé.

-C'est bien mon grand, t'as quartier libre !

Une fois à terre, je laissais la bête s'en aller de son côté. Il allait se nourrir tout seul dans les environs et reviendrait quand il voudra seulement quelques caresses et un coin pour dormir sereinement.

Je cherchais pendant un moment, presque une heure entière, les membres concernés par le convoi. Ce n'était pourtant pas difficile... Je cherchais des camions, je trouvais une cohortes de caravanes tirées par des coursiers à quatre pattes, voire plus selon les spécimens.

Je hélais l'un des conducteurs qui descendait de son attelage.

-Bonjour, Azurée, je fais partie de l'équipe d'escorte. Dites, c'est avec ces machins qu'on va voyager ?

-Ces machins ce sont les chevaux les plus rapides de tout l'Entre-Monde !

Je m'efforçais de calmer le jeu en le félicitant, c'étaient de bien beaux animaux qu'il avait là, robustes avec ça ! L'homme paru presque me croire alors je lui demandais :

-Enfin, comme c'est pour les armées en poste, je m'attendais à un convoi mieux fournis en technologies.

L'homme se retint de rire avant de s'approcher de l'un des bestiaux. Il cogna de sa grosse pogne sur l'animal et un bruit de métal plein se fit entendre.

-... Je me disais aussi !

L'homme parti d'un rire tonitruant, je l'abandonnais pour attendre sagement mes camarades avant de commettre un autre impair.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Mar 28 Avr - 13:47


Mahaut avait acquiessé à l'interrogation d'Azurée avant de prendre poliment congé pour se rendre dans Magna. Désormais la Mégapole était loin derrière lui, alors qu'un commissaire de 'K'ouen' avait accepter de l'emmener au village fixé comme point de rendez-vous. L'aîné des donjions cahotait à l'arrière d'une étrange machine de fer, son équipement à côté de lui. Il avait délaissé son armure d'acier. Pour un tel voyage, il lui faudrait voyager léger et même si, comme tous les siens il supportait bien la chaleur, le frère de la Silnà ne comptait pas cuire dans son armure. Il n'avait pris que la côte de mailles, qu'il avait passé sous des vêtements appropriés pour le désert. Son épée bâtarde pendait à sa hanche droite et sa lance reposait non loin sur son bouclier.

Son chauffeur lui annonça que le village était en vue. Mahaut ouvrit son grand sac en toile et entreprit une dernière vérification. Rations d'eau et de nourriture, des outres supplémentaires pour Syel et Azurée, ainsi que l'indispensable pour passer la nuit en plein désert. Tout y était.

Mahaut remercia l'homme et mit pied à terre lorsqu'ils se trouvèrent sur la grand-place du hameau. Lorsqu'il demanda, on lui indiqua le convoi sans poser de questions, ni même un regard oblique. Ce regard que lui avait lancé la bibliothécaire. Ici, personne ne semblait être au courant de ses origines. Bouclier et paquetages lancés sur son dos, lance en main, le donjion s'engageait dans la foule. Il n'en sortit que pour se retrouver en face d'un homme qui cognait un cheval de fer... Encore une bizarrerie de ce monde.

Le frère de la Silnà ne savait quoi dire face à un tel... spectacle. Il valait peut-être mieux qu'il garde le silence. Tout compte fait, Mahaut choisit de laisser ça de côté et salua Azurée avant de s'adresser à l'autre homme.

Bonjour. Je fais partie de l'escorte. Pourriez-vous me faire une visite du convoi ?

L'homme en héla un autre. Il dit s'appeler Herren et il entraîna Mahaut faire le tour du propriétaire. L'aîné laissa Azurée libre de choisir s'il voulait les suivre ou non. D'ailleurs, Il l'ignora délibérément, soucieux de ne pas afficher un complicité qui pourrait les trahir. C'était un jeu qui déplaisait à Mahaut, mais c'était un mal nécessaire pour le moment.

Nous avons neuf attelages, avec chacun leur paire de coursiers. De bonnes bêtes... Enfin si on peut dire !

L'homme y alla de son rire.

Là, c'est le chariot de nos réserves en eau et en nourriture. Il reste un peu de place donc vous pourrez y glisser.

C'est le seul de ce genre ?

Ouaip. Le reste c'est du matériel ou des trucs qui ne nous sont pas destinés.

Mahaut s'arrêta à l'arrière du-dit wagon. Il l'inspecta et se tourna vers son guide.

Herren, il faut répartir ces réserves entre les neuf caravanes.
A chacune sa part d'eau et de nourriture.

L'homme souleva un sourcil de surprise.

Pourquoi ? On a toujours fait comme ça et le truc fonctionne. Pas de besoin de mettre le bazar à moins d'une heure du départ.

Mahaut posa une main sur l'épaule d'Herren et lui parla calmement.

Si je devais attaquer un convoi, ma première attaque testerait vos défenses.
La seconde frapperait votre chariot de vivres.
Ensuite de quoi, je me contenterais de vous rallonger la route jusqu'à ce que vous mourriez de soif.
Le moment opportun, en plein désert par exemple, je porterai le coup de grâce et vous seriez trop faibles pour résister.

Herren déglutit. Il était marchand ambulant ou bien convoyeur peut-être. Quoi qu'il en soit, il n'était pas un homme d'arme et encore moins accoutumé à la guerre.

On va faire réorganiser les chariots.

C'est plus prudent.

Son guide s'éloigna et dans la minute qui suivit, ce fut le branle-bas de combat. On chargeait, déchargeait et rechargerait des caisses et des tonneaux de tous les wagons. Une véritable cohue, mais pourtant savamment organisée. Mahaut se posta aux côtés d'Azurée. Il chercha Syel du regard, mais ne la trouva pas.

L'Infini ait pitié d'eux.

Ces profanes n'avait aucune idée de ce qu'était une guerre et à plus forte raison une guerre menée par des dieux. Pyrapolis était à elle seule un redoutable adversaire. Le futur d'Entre-Monde serait sombre et le donjion espérait juste pouvoir garder le maximum des siens en vie. Tous, à vrai dire.

Tiens, voici une outre d'eau et une petite besace de viande séchée et de pain de blé noir.

Mahaut fouilla dans son grand sac et en sortit ce qui était destiné à Azurée. Il tendit le tout à son frère.

Qu'est-ce qu'un griffon ?


Mahaut des Donjions
avatar

Masculin Race : Frère de la Silnà
Statut : Aîné des Donjions
Pims : 155
Messages : 60

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Sam 9 Mai - 22:08


Depuis la porte du rempart j'ai vu un drôle d'oiseau dans le ciel. Je me plaisais à imaginer Azurée perché sur son griffon... Au fil du chemin jusqu'au village, je pensais à acheter bientôt un compagnon à quatre pattes, ou plus de pattes. Son griffon est un vrai prédateur il sait se rendre utile, mais je ne sais pas si j'ai envie d'adopter un griffon. J'ai vu cette brochure de l'épicerie qui vantait les mérites de plein de bêtes bizarres ou dangereuses, utiles ou seulement belles à regarder.
Au village, tout en observant les gens et l'alignement des obstacles, je tentais de me décider entre deux créatures. Le Lorfang, rapide, polyvalent et le Daken, puissant, caractériel...
Est-ce que j'aimerai voler ? Je n'ai encore jamais essayé de chevaucher autre chose qu'un cheval à quatre pattes. Je devrais essayer avant de voter pour l'un ou pour l'autre.

Là-bas je repère facilement Azurée... Mahaut est déjà là lui aussi.
Je suis en retard !
Je me presse pour les rejoindre au petit trot, les mains tenant les bretelles de mon sac-à-dos pour qu'il ne déséquilibre pas ma course.

-Désolé si je vous ai fais attendre.

J'aime bien les chiens, ce sont d'excellents chasseurs qui malgré le dressage millénaire conservent un instinct protecteur indéfectible. Mais le loup est une machine, est-ce qu'il agira pareil qu'un vrai chien ? En plus, un compagnon qu'il est difficile de carresser parce que sa fourrure n'est pas naturelle, ce n'est vraiment pas amusant...

J'arrivais en plein réorganisation des chargements. Un regard pour les convoyeurs et leurs chevaux...

-Avec autant de chariots j'espère qu'ils n'ont pas prévus d'avancer en fil indienne... Faudrait positionner les chariots avec les matériels de second ordre sur les côtés, rester groupés augmente le risque d'être encerclé mais on limitera le risque de perdre un chariot en cas d'attaque.

Je fronçais du nez en cherchant le griffon des yeux.

-En plus ce sera plus facile à surveiller... Elle est où ta monture, Azurée ? Ce serait bien qu'elle reste dans les environs pendant la marche. Elle voit loin, c'est ça ? Il pourra nous avertir rapidement si un attroupement approche. Qu'il soit hostile ou non...

La différence? Aucune, ils n'approcheront pas longtemps.


Syel
avatar

Féminin Titre : Sarkina, Perçant

Race : Silnà
Pims : 184
Messages : 258

A

le Lun 18 Mai - 13:28


-bah...

L'Infini ne peut pas grand chose pour eux... Ils auront bien du mal à survivre aux faux-dieux, surtout sans la bienveillance de l'Infini pour les guider, sans leader digne de ce nom aussi.

-Merci.

Une outre et des rations pour le voyage. Mahaut est un chic type pour un donjion ! Je souris légèrement en souvenir de cette blague que seules mes pensées ont entendu.
Cette vanne était facile, Syel est tellement à cheval sur les principes qu'un prédicain serait plus amusant qu'elle !

-Un griffon c'est... Ce n'est pas évident à comparer. Le corps est celui d'un lion et la tête celle d'un aigle. Ce sont de bonnes montures et de bons chasseurs aussi.

Je lançais un regard vers le ciel pour trouver le griffon en question. Il n'était pas encore revenu.

-Il reviendra dans une heure ou deux.

La donjion la plus sexy que je connais fit enfin son arrivée. Les coups de baton et la chasse au caribou l'ont rendu tellement sérieuse ! C'est triste.

-Il sera de retour avant le départ. Il ne pourra pas voler indéfiniment pour surveiller par contre, on peut le poster sur une voiture pendant le repos.

Même si jusque là je regardais Syel avec un léger sourire pour dédramatiser son joli minois, je tournais à présent mon attention sur Mahaut. Je me laissais imprégner du sérieux de tout ce beau monde pour chercher chez l'Aîné sa confirmation.
Toute mon éducation et même mon instinct me dit de faire ce qu'il me demandera. Que dire de Syel, il pourrait l'envoyer à la mort elle le ferait sans hésiter. La confiance est une arme vraiment efficace. Et qui mieux que l'Aîné des Donjions pour la manier !

Les voitures se réorganisaient dans le bruit et la cohue. Entre-temps, quelques maitres d'oeuvre inspectait les chargements encore en attente. J'interpellais l'un d'eux. Il s'avança jusqu'à nous. Son petit trot assuré, il s'arrêta à niveau. Il me semblait bien sympathique celui-là.

-Vous sauriez combien de personne sont du voyage ?

-A peu près deux personnes par voiture, monsieur.

Je tournais un regard éloquent vers Mahaut.

-A peu près... douze personnes. Ce serait bien de savoir qui ils sont avant de commencer le voyage, je n'aime pas dormir à côté de quelqu'un que je ne connais pas.

En réalité, je ne voudrais pas dormir avec un infiltré à côté de moi. Ma prudence me perdra ou bien me sauvera.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Sam 23 Mai - 22:49


Tu n'es pas en retard. Il n'y a pas lieu d'être désolée.

Mahaut salua la dernière arrivée avec un hochement de tête et lui tendit une besace identique à celle qu'il avait fourni à Azurée. Viande séchée et eau. L'aîné n'avait pas l'apparente confiance de ces deux-là en les gens de l'Entre-Monde. Cette confiance inconditionnelle qu'il offrait aux siens, il ne la partagait pas facilement avec le reste du monde.

Nous sommes trois. Nous serons encerclés, cela ne fait aucun doute.

Le frère de la Silnà jeta un oeil aux chariots, puis à ses congénères. Il ne connaissait ni la donjion, ni l'errant et pourtant il tenait à eux plus qu'à sa propre vie. Avec ce sentiment venait toujours un poids écrasant ses épaules... Avec le temps, il s'y était fait. Sa soeur et son frère comptaient sur lui et il ne devaient pas les décevoir. Parfois, Mahaut se demandait si ce n'était pas à cause de cette pression que le Sire avait disparu.

Tu as raison Syel, voyager groupé est notre meilleure option. Une formation en tête de flèche peut-être...

D'un autre signe de la tête, l'aîné acquiesça lorsqu'Azurée parla d'utiliser une des voiture comme perchoir pour son griffon. Il sourit même dans le vague pendant un instant devant les aptitudes des siens. Toujours vifs, jamais vaincus. Les frères et soeurs de la Silnà savent se débrouiller de tout.

Il pourra se poser sur le wagon qu'il souhaite. Nous voyagerons dans celui du centre. De cette manière, d'où que vienne l'attaque, nous pourrons réagir rapidement.

Mahaut laissa Azurée converser avec l'homme qu'il venait d'interrompre. La nervosité première de la donjion et de l'errant semblait s'être évanouie avec la bibliothèque. Rien ne fit plus plaisir à Mahaut. Cependant, avant que le marchand ne reparte, le donjion lui fit signe.

Réunissez-les maintenant. J'aimerais leur parler.

Le remue ménage mit un certain temps à s'arrêté, mais au bout du compte tous les convoyeurs se présentèrent de leur escortes. Poliment et chaleureusement, ils saluèrent et déclinèrent leurs noms. Mahaut leur rendit la pareille avec toutefois une once de distance. Les présentations effectuées, il prit la parole.

Je ne peux prédire si nous serons attaqués ou non, pas plus que je ne peux prédire quand exactement. C'est pourquoi, j'ai besoin que chacun de vous fasse en tout temps exactement ce que nous lui dirons.
Il n'y a pas de place pour l'hésitation ou la méfiance. Nous sommes là pour vous protéger et c'est que nous ferons. Rendez-nous la tâche la plus simple possible, c'est tout ce qu'on demande.
Nous voyagerons dans le chariot du milieu. Seuls. Ce qui veut dire que les deux personnes qui devaient conduire cette voiture, sont réaffectées. Une sur le chariot de tête et l'autre en queue. Celui qui ne conduit pas sert de vigie.
Soyez alertes. Soyez vigilants. Restez calmes. Si un chariot rompt la formation et quitte le convoi, nous n'irons pas lui courir après. Je conçois que l'idée de combats puisse être effrayante mais nous formons un tout et c'est en restant soudés que ça fonctionnera.
Le maniement d'une arme n'est peut-être pas votre fort, mais je vous assure qu'une arme quelle qu'elle soit peut être salvatrice, alors gardez-en toujours une auprès de vous.
Une dernière chose... Les wagons seront numérotés de un à six. Le numéro un étant le chariot de tête, le second étant celui à gauche sur la ligne de derrière et le troisième, celui à la droite du deuxième. Ainsi de suite.
Si vous voyez quelque chose de suspect, si vous êtes attaqué ou si vous entendez quelque chose de pas normal, inutile de crier à l'aide. Crier juste le numéro de votre wagon et nous arriverons.

Mahaut laissa un peu de silence s'écouler pour que les marchands puissent prendre le temps de tout retenir. Il avait parlé lentement et distinctement pour être sûr qu'il n'y ai pas de malentendu. Si Syel ou Azurée voulaient ajouter quelque chose c'était le moment. Sinon, il était temps de se mettre en route.


Mahaut des Donjions
avatar

Masculin Race : Frère de la Silnà
Statut : Aîné des Donjions
Pims : 155
Messages : 60

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Mer 27 Mai - 16:10


En tête de flèche, oui, ça me semblait plutôt bien. Je n’osais proposer plutôt une formation en diamant, qui exposerait moins la voiture de tête. Je hochais du menton et répartirais la charge de défense de façon plus équilibrée. Les ordres sont les ordres, j’ai confiance en Mahaut s’il pense qu’une pointe est plus efficace.
Archère de mon état, je ne saurais en dire mieux.
J’ai suivi attentivement le discours de l’Aîné. J’étais très étonnée d’apprendre que nous serons seuls sur notre voiture.
Il était plus méfiant que moi. Je lançais à Azurée un regard appuyé pour souligner qu’il devrait en prendre de la graine ! La prudence pourrait lui sauver la vie.

Inutile de préciser que si quiconque nous cherchait des poux, je n’aurais aucun scrupule à lui planter une flèche dans le mollet.
En silence j’approuvais le discours.
J’avais l’outre et les rations dans les mains, mes yeux se posèrent dessus avec circonspection. Je pris le temps de les placer sur mon sac.

-Je vais voir si notre voiture est confortable.

Ou plutôt, je vais voir comme elle est et si elle peut supporter un tireur dessus.
La foule se remit à travailler sur le chargement des voitures. J’interpellais les hommes pour savoir ce que les voitures contenaient, en fonction de quoi, je leur indiquais leur ordre de départ. Si elles devaient se placer en flèche durant la route, mieux valait que les équipements à protéger ne soient pas exactement là où j’attaquerai si je voulais voler ou détruire les ressources pour le front.
Cet ordre, ces nombres nous aideraient à nous repérer et à les protéger sans faire exploser un chargement de grenades par inadvertance, entre autre.

Une fois devant la voiture qui allait être au milieu, je grimpais dedans sous le regard remplis de doute des ouvriers. Ou remplis d’autre chose…

Qu’ils ne me manquent pas de respect pendant la marche, je n’ai jamais promis de les amener au front en parfait état.

La voiture était au deux tiers pleine. L’espace pour le repos serait limite, un vrai palace…
Je regardais les bâches, parfaitement tirées par-dessus les arcs métalliques du chariot. Peut-être un petit trou par ci par là nous permettrait de garder un œil sur l’extérieur. Je le proposerai ce soir une fois la nuit tombée.


Spoiler:
Azurée, tu nous fais décoller ?


Syel
avatar

Féminin Titre : Sarkina, Perçant

Race : Silnà
Pims : 184
Messages : 258

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Lun 1 Juin - 12:23


Le temps d’organiser les chariots, mon griffon revint à son poste. Il se posa selon une grâce relative devant moi. Sa langue pointue nettoyant les côtés de son bec.

-Il y en a au moins un qui va bien manger pendant le voyage.

Il me contourna largement avant de positionner à mon flanc gauche, en bon chien de garde. Aussi lion qu’il était aigle, c’était un protecteur et pire que tout un jeune dominant qui considérait son devoir de protection comme le but ultime de son existence.
Sa queue touffue traçait derrière nous deux des sillons menaçant.

Le plus dur était de lui expliquer que son poste serait sur le toit du chariot de devant. Je le plaçais et lui répétais l’ordre de garde plusieurs fois mais lorsque je m’éloignais, le griffon se levait et me suivait comme un toutou.

-Non ! Ta place ! Aller !

Son bec chercha dans mes côtes le point sensible qui me ferait changer d’avis. Je le repoussais en protégeant ma poitrine de bleus inutiles.
Il accepta au bout d’un moment, après que j’eus fais plus d’efforts pour lui montrer que je ne l’abandonnais pas que pour lui rappeler qui dirigeais cette équipe.

Les chevaux mécaniques avancèrent au pas au moment du départ. D’un chariot à l’autre, je me faufilais agilement jusqu’à celui où je retrouvais Syel.

-Ils sonnent le départ !

Un coup d’œil autour de nous.

-J’espère que tu n’as pas prévu de me frapper si je dors près de toi. Avec cet espace j’aurais du mal à faire autrement…

Cela dit, il y aura toujours au moins l’un d’entre-nous de garde, deux personnes pourraient dormir sans trop se serrer dans le chariot.

Je lui offris un clin d’œil avant de déposer mon sac. Je m’assurais avoir mes titres en poches, ou plus exactement coincés dans ma botte elle-même lassée, et je pris mon boomerang en main.

-Je me positionne sur le chariot le plus à droite et je prendrai la place du griffon quand il ira dormir.

Faire tenir un lion en place durant des heures relevait du miracle si on espère qu’il ne s’endorme pas en route… Il va falloir faire quelques concessions de ce côté.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Mar 23 Juin - 9:53


Mahaut laissa Syel prendre la suite en main et il se dirigea vers ce qui serait leur wagon. Il y déposa son sac et ses armes de façon à toujours en avoir une à portée de main. Ensuite l'aîné s'installa à l'avant et prit les rênes en attendant le départ. Le convoi se mis en route peu de temps après et Mahaut s'aperçut que les chevaux d'acier se géraient eux-même. Aussi leur lâcha-t-il la bride. L'aîné porta alors son attention sur le griffon de son frère. Etrange créature... comme beaucoup de créatures dans cette partie du monde. Il avait du mal à concevoir quelle magie avait pu concevoir un tel animal et quelle contrepartie elle avait exigée.

L'apparition succincte d'Azurée sortit le donjion de ses pensées et il sourit franchement à la remarque de l'errant. Mahaut opina de la tête avant que son frère ne disparaisse vers la voiture de droite. Il était jeune et enthousiaste et c'était rafraîchissant. Bien sûr Mahaut aurait préféré qu'il reste, car ils avaient beaucoup à discuter et des décisions devaient être prises... mais qu'importe. Chaque chose en son temps.

C'est un jeune homme... dynamique. Vous vous connaissez depuis longtemps ?

Puisque ils n'étaient plus que deux dans la voiture la question s'adressait à Syel et le simple fait d'être enfin débarrassé des profanes et des étrangers de ce convoi semblait suffir à détendre Mahaut. Il restait vigilant et ne parlait pas plus fort que nécessaire, mais son ton était plus chaleureux et moins distant.

Quel est ton avis sur ces gens ? Sur Entre-Monde ?

La donjion était de ce côté de la faille depuis plus longtemps que lui et son avis sera donc plus pertinent. Bien entendu, la question sous-jacente était : quel degré de confiance peut-on leur accorder ? Mahaut s'était frotté aux dirigeants et ce qu'il avait vu n'était que discorde et bataille d’ego. Rien qui ne le rassure quand à la fiabilité de leurs nouveaux alliés. Mais qu'en est-il du peuple.


Mahaut des Donjions
avatar

Masculin Race : Frère de la Silnà
Statut : Aîné des Donjions
Pims : 155
Messages : 60

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Mar 23 Juin - 18:40


-Si j'avais envie de te taper dessus je viendrais t'en mettre une même si tu dormais sur la Lune !

Trop tard, ma voix porta mais Azurée s'était esquivé. J'étais rouge pivoine. Quel abr*ti... Faire ce genre de remarque devant Mahaut.
Il payera pour ça ! Je ne peux pas lui carrer une flèche dans le postérieur, ça ne veut pas dire qu'il doit garder sa dentition intacte.

Je grimpais sur le devant du chariot et m'asseyais aux côtés de Mahaut. Sa question me prit de court.

-Ouais, enfin non, quelques semaines...

Ma prononciation était maladroite.

-Il est ici depuis plus longtemps que moi, c'est lui qui m'a accueillie.

Sans Azurée j'aurais été bien en peine de comprendre comment fonctionne l'Entre-Monde. Il a une capacité d'adaptation impressionnante.

-Je ne sais trop quoi en penser pour t'avouer. Ils sont fous. Ouais, totalement fous. Ils pensent qu'ils ont le droit de donner leur avis sur tout même sur ce qui est naturel. Mais, en même temps, c'est une bonne chose. On ne leur impose pas n'importe quoi facilement. A la fois très égoïstes ils sont aussi capables de s'unir, quand ils réussissent à le faire, c'est là qu'ils montrent leur force.

Je suis pensive. Militairement parlant on dirait un enclos de poules sans coq. Sauf quand ils se décident à bouger. Là on voit de quoi ils sont capables. Armement, stratégies, ils sont nombreux et possèdent des ressources presque illimitées. Ils le savent. C'est ça le pire.

-Ce rempart, Cerclon, c'est autant une protection qu'une immense preuve de puissance. Un bouclier invisible fonctionne jour et nuit au dessus et au dessous de la capitale, ce bouclier est intelligent, il laisse passer les résidents et peut les différencier des monstres qui eux ne passent pas.

Je suis certaine d'une chose.

-ça n'enlève rien... Ils sont différents. Ils ne forment pas une famille ou un clan. Ils vivent séparément dans les idées et le comportement.

Si les dieux réussissent à les forcer à l'exil. Ils mourront, j'en suis sûre parce qu'ils n'ont rien en commun avec la Silnà.

-Je peux te poser une question en retour ? Pendant ton absence, que faisais-tu ?


Syel
avatar

Féminin Titre : Sarkina, Perçant

Race : Silnà
Pims : 184
Messages : 258

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...

le Mer 24 Juin - 22:41


Les chariots en branle, je préférais ne pas trop bouger de ma position. Sauter d'un chariot à l'autre était un exercice amusant mais plutôt périlleux. Ma vie est déjà bien assez courte comme ça.
De mon poste d'observation je voyais essentiellement des champs à perte d'horizon. Puis, un coup d'oeil vers le centre, je voyais Syel et Mahaut.

Comment devait-elle se sentir ? L'Aîné des Donjions présent dans l'Entre-Monde, le seul aîné sur le retour qui plus est. J'ai beaucoup de respect pour chaque frère et bien plus encore pour chacun des aînés. Mais je ne pouvais pas ignorer la situation de Syel. Elle a perdue sa famille proche et de dépit est venue tenter de se rendre utile dans l'Entre-Monde. La présence de Mahaut est-elle une bénédiction ou juste un peu plus de souffrance chez elle ?

Faut dire qu'aussi proches du rempart, il n'y avait pas grand chose à signaler. Le regard large d'Atlas encore assit à son poste nous préviendrait en cas d'attaque.
Si tôt, ce serait impossible. Trop à découvert et puis, tout simplement nous étions dans des zones habitées, ce serait visible. Les renforts n'auraient aucun mal à nous trouver et à nous prêter main forte.

Je retournais vers le chariot central. Il n'y avait évidemment pas assez de place pour trois personnes sur le banc du conducteur. Je me faufilais sur le haut de la bâche et m'y installais les jambes dans le vide.
Pour le moment, j'allais écouter leur conversation et me faire petit. Aussi petit que peut se faire un simple errant.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Quand la Silnà participe à l'effort de guerre...


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

- Sujets similaires