Tapisserie abîmée

le Ven 17 Avr - 2:27


L'arche se dressait enfin devant elle, en plein milieu de cette forêt dans laquelle elle avait bien crû se perdre. Le sens de l'orientation n'était pas tout à fait une qualité innée chez les Tetlera -habitués à une topographie plus que monotone - et Lay'leva était en cela une digne représentante de sa race.
Le voyage avait tout de même été agréable à l'ombre de cette grande et luxuriante forêt.

Elle souhaita un bon séjour aux membres du petit groupe avec lequel elle avait voyagé, épousseta ses vêtements et retira les quelques feuilles prises dans ses cheveux puis entra d'un pas léger dans le temple. Na'keisärin; le temple du Dragon, l'un des créateurs de l'Entre-Monde lui avait-on dit. Elle venait plus ici pour le tourisme que la prière, ayant bien compris que les créatures telles que les dieux existaient mais ne saisissant pas en revanche pourquoi elles auraient besoin que l'on s'adresse à elles lorsqu'elles n'étaient pas présentes. Encore un concept qu'elle n'avait pas compris... Décidément, la liste était longue.

Elle se vit attribuer un lit au sud du temple ou plutôt: on lui indiqua vers où se diriger pour s'en approprier un pour la durée de son séjour. Elle y déposa ses affaires avant d'aller se débarbouiller à la source qu'on lui avait indiqué. Lorsqu'elle en revint, quelques pèlerins lui jetèrent des regards étonnés en voyant son visage encore translucide reprendre son opacité en terminant de sécher. Elle leur adressait son habituel sourire aimable accompagné d'un
"Bonjour".
Puis elle prit dans sa grande besace une ceinture de cuir comportant plusieurs poches cousues et un crochet, l'enroula autour de sa taille et mis des bobines de fils de différentes couleurs à l’intérieur des poches. Elle se munit ensuite d'un petit mais complexe instrument de bois et de métal. Cet objet comportait des tiges parallèles et des charnières et était cerclé de bois. Cinq trous étaient visibles dans le contour du
Kiln dans lesquels elle passa les doigts de sa main gauche.
Enfin, tout en marchant, elle commença à tirer sur les fils dans les poches de la ceinture et à les placer sur le
Kiln: son métier à tisser portatif. Elle se servait de cet instrument - qu'un ébéniste avait accepté de se casser la tête à produire - lorsqu'elle se déplaçait pour tisser des petits motifs simples qu'elle venait de voir ou qu'elle voulait simplement mettre en forme sur le moment.
Ce ne devait pas encore être l'heure de prier - s'il y en avait une - ou bien il s'agissait du hasard, mais en ce début d'après midi, personne à part Lay'leva ne se dirigeait vers la salle de l'autel, qu'elle avait très envie de visiter.
A quelques mètres de l'entrée, elle s'immobilisa, hésitante, se demandant si l'on devait exécuter un rituel particulier avant d'entrer. Elle arrêta de faire cliqueter le
Kiln et le suspendit au crochet à sa ceinture, observant d'où elle était l’intérieur lumineux de la salle.

"-Bon tant pis, si j'ai oublié quelque chose, le prêtre va sans doute me tomber dessus pour me taper sur les doigts et au moins, j'aurais appris une coutume bizarre de plus...", marmonna-t'elle en s'avançant enfin.
Lay'leva
avatar

Féminin Race : Tetlera
Statut : Tisserande
Pims : 136
Messages : 50
Titre débile : Reine de la pelote

Re: Tapisserie abîmée

le Ven 17 Avr - 14:41


Comme il l'avait prédit à l'instant même où le dieu dragon était apparu dans le temple, le temple allait se vider de ses occupants. Les réfugiés qui jusque là avaient opté pour le temple mal situé dans Ing ont, bizarrement, changé d'avis. Nombre d'entre eux sont repartis vers la capitale.
L'annonce du renforcement du bouclier de Cerclon y était aussi pour quelque chose.
Dans les couloirs il était maintenant possible de se cogner dans les fantômes...
Quelques résistants pourtant tenaient tête face à l'adversité. Vala en faisait partie. La petite créature vint le chercher tandis qu'il méditait sur quelques ouvrages de botanique dans la salle du réfectoire.

-Prêtre Karan ?

L'aveugle porta sur la boule de poil un regard bienveillant. Il se leva et laissa son assistante lui saisir la main. Ses yeux étaient fatigués, sa canne roulant sur le dallage du temple, le prêtre gagna patiemment la salle de l'autel.

-Je n'ai pas pour coutume de tomber sur quiconque, dit-il en arrivant.

Vala se glissa derrière lui et observa la tisserande d'un oeil curieux. Elle avançait au rythme des pas du prêtre. Ce dernier venait de glisser sa canne sous son bras. Bien qu'il n'y voyait rien, ses pas se portaient aisément sur les carreaux de grès servant au chemin jusqu'à l'autel.

-Je suis Karan.

Il ne lui tendit pas la main, au lieu de ça il lui désigna la biosphère servant de salle de l'autel.

-Les visiteurs aiment découvrir cet endroit, parfois plus que la source chaude, le dieu veille à ce que la terre de ce sol soit fertile.

Karan songea soudain à planter des tomates. Elles étaient faciles à entretenir et la nature même du temple leur permettraient de fournir des fruits tout au long de l'année. Ce pourrait être une bonne chose en cas de pénurie.

-Je ne suis pas venu vous empêcher de prier, je souhaitais vous saluer. Si vous avez besoin de quoique ce soit, je serais dans le réfectoire.

Vala tira sur sa manche avec insistance. Le soldat portait sur elle son regard pâle sans savoir pourquoi.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: Tapisserie abîmée

le Sam 18 Avr - 4:01


*Quand on parle du prêtre...*


Elle jeta un regard à son interlocuteur et se détendit aussitôt. La pâleur de ses yeux suffisait à déduire sa cécité; la canne ajoutant un indice pour les esprits les plus lents.
Elle abandonna de suite l'air aimable qu'elle s'était composé en vitesse en l'entendant s'adresser à elle. La joie avait toujours fait partie d'elle. Les artifices tels que le sourire, elle les avait copié sur ceux qui l'entouraient car elle voyait bien que son visage perpétuellement figé les rendait mal à l'aise.

-Bonjour. Mon nom est Lay'leva, mais vous pouvez l'écourter à votre convenance. D'aucuns en trouvent les sonorités étranges.

"Lay'leva", un patronyme qu'il lui avait été bien long de traduire de son langage natal; tout en émotions et en pensées, pour en faire des syllabes. Elle avait d'abord dû en extirper le motif, en comprimer le chant et enfin l'adapter aux sonorités étranges du langage qu'on lui apprenait.
Quant à son nom de famille... Elle avait choisi un mot d'une langue qu'elle avait entendu un jour et l'avait écrit sur le formulaire. Ipris: "fil", voilà ce que cela signifiait.
Elle s'arrêta un temps et s'accroupit pour passer ses doigts dans l'herbe douce.

-Ce lieu est magnifique et, pour tout vous dire: je préférerai de loin y passer une année entière que de tremper un orteil dans une source chaude.

Tout en se relevant, elle se mit à fredonner: une seule note sur des tons différents, ce qui chez elle correspondait à un éclat de rire. Se laver était nécessaire, mais l'eau chaude... Elle avait l'impression que son corps s'y dissolvait; sensation désagréable s'il en est.

-Je respecte le travail qu'ont fait les Dieux en ce monde, mais je ne suis pas ici pour prier. J'ai besoin d'être en présence de ceux à qui je m'adresse et dans ce cas précis, je n'ai que ma reconnaissance à exprimer.
Je suis venue pour visiter.


Ce disant, elle agita sa main pour saluer la créature qu'elle venait à peine de remarquer, trop occupée à observer la végétation et les motifs qu'elle décelait chez son interlocuteur. Ses doigts avaient d'ailleurs commencé à tapoter sur le
Kiln à sa ceinture.
Lay'leva
avatar

Féminin Race : Tetlera
Statut : Tisserande
Pims : 136
Messages : 50
Titre débile : Reine de la pelote

Re: Tapisserie abîmée

le Jeu 23 Avr - 10:05


La curiosité n'était pas le premier motif dont se justifiait les visiteurs, Karan ne le trouvait pas si mauvais cela dit. Le dieu était l'auteur de ce jardin souterrain et il ne pouvait pas se plaindre des compliments dont le gratifiaient les curieux.
Il sourit, satisfait.

-La source mérite pourtant son coup d'oeil.

Heureux tout de même d'accueillir cette invité il lui offrit son bras après avoir reposé sa canne sur le sol.

-Puis-je vous accompagner pour cette visite, le temple n'est pas très grand et l'essentiel est dans cette salle. Je peux vous parler du jardin si vous avez envie d'en savoir plus.

Il indiqua la présence d'un sentier serpentant entre les fougères et les palmiers nains. Karan pouvait reconnaître à l'odeur les quartiers séparant les différentes atmosphères du jardin. Ainsi, à l'odeur puissante de la végétation, il devina sans trop d'effort que leurs pas allaient les conduire vers quelques murs de fleurs aux formes spectaculaires et à l'odeur fortement sucrée. Le domaine des forêts du sud.
Des graines qu'il avait mit un temps considérable à obtenir, beaucoup moins à voir germer !

La salle n'était pas uniquement remplie de fleurs et d'arbres, mais aussi de quelques rares reliques. Retrouvées pour certaine dans un état déplorable.
Il savait qu'à leur côté se trouvait la queue d'un dragon partiellement reconstruite avec quelques matériaux modernes.

-La statue juste à droite représente le dieu enfouis dans la broussaille. Selon ce qui s'en dit, le dieu serait si proche de la nature que son corps ne peut se différencier d'une colline. J'ose penser que c'est un détail très exagéré de sa légende...

Pour cause, le soldat avait eu l'occasion de voir de ses propres yeux l'apparence du dieu. Bien qu'il ressemble fortement à son élément naturel, le dieu était un dragon... Même un aveugle pouvait le remarquer !

-Il en manque encore quelques parties, je regrette que la statue soit si endommagée, ce n'est pas la seule pièce qui a souffert du temps et des événements.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: Tapisserie abîmée

le Sam 2 Mai - 4:31


Spoiler:
Désolée pour l'attente, j'ai eu un emploi du temps un peu chargé >.<



Elle avait accepté le bras offert par le prêtre, heureuse de se voir accorder une visite guidée par le gestionnaire des lieux (le maître en étant bien sûr le dieu dont on disait qu'il s'agissait d'un dragon).
Le parfum de la végétation environnante était puissant et presque enivrant et les motifs qu'elle distinguait inspiraient la vie et l'apaisement, un mélange étrangement revigorant.
Avoir posé son bras sur celui de Karan l’empêchait de triturer nerveusement les fils dépassant du
Kiln et elle en était fort aise. Observer intensément le prêtre en reproduisant des motifs aurait été malvenu, même si celui-ci était aveugle. Elle pouvait donc se concentrer sur ce qu'il lui montrait et disait.
Elle s'intéressa à la statue qu'il lui désignait, écoutant la légende qui s'y rattachait.

-Je pense bien que la taille du dieu doit se rapprocher de celle d'une petite colline, si cette oeuvre est à l’échelle. Il est cependant heureux, si c'est bien le cas, qu'il ne lui prenne pas l'envie tous les jours de se balader ici, sans quoi je doute que toute la végétation y survivrai longtemps. Cela dit sans vouloir aucunement lui manquer de respect... Mais cet endroit est vraiment très beau, et il serait dommage de l'endommager.

Elle avait ajouté ces deux dernières phrases par égard pour le prêtre, sachant que son humour pouvait être assez nébuleux pour certains.
Elle reporta son attention sur la statue qui, il est vrai avait subi quelques dommages, dû au temps et certainement aussi aux effleurements répétés des fidèles.


-Certains dommages peuvent être réparés, il suffit de trouver les bons artisans. Je ne vous proposerais pas mon aide pour cette statue, je risquerais de l'endommager bien plus. La sculpture est assez éloignée de mon domaine de compétences.
Lay'leva
avatar

Féminin Race : Tetlera
Statut : Tisserande
Pims : 136
Messages : 50
Titre débile : Reine de la pelote

Re: Tapisserie abîmée

le Mar 5 Mai - 9:49


Tout en marchant, Karan se perdait un peu sous le dôme. Son esprit vagabondait d'une préoccupation à l'autre.

-Vous savez, le dieu nous a déjà rendu visite ! Il est littéralement sortit du sol... A son départ, tout était sans dessus dessous. Le lendemain matin, lorsque je suis revenu à l'autel avec l'intention de réparer les dégâts, tout était revenu à la normal. Les fleurs, les arbres, pas une racine ne semblait avoir été délogée la veille ! Ce dieu là commande à la nature, je suis curieux de savoir comment il s'y est pris pour tout remettre en place.

Le discours entrecoupé l'entraina dans d'autres réflexions. Il craignait un peu que l'autel ne résiste pas à l'afflux régulier des réfugiés. La population sous tension était incorrigible, il se pouvait que le temple serve de défouloir à ceux qui se sentent impuissants pendant les conflits.

Le prêtre voulait pourtant contribuer à la guerre. En parallèle, il pensait à Vala qui devrait se charger du temple en son absence. La petite créature n'était pas faite pour tenir en laisse tous les frustrés qui séjourneront ici.

Tiré de ses pensées, Karan selon un réflexe inhabituel pour un aveugle, tourna son visage vers la jeune femme.

-Quels sont vos talents ?

Elle avait sous-entendu qu'elle pourrait aider d'une quelconque façon, Karan ne se sentait pas plus sournois qu'un autre en se saisissant de l'opportunité au vol.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: Tapisserie abîmée

le Jeu 7 Mai - 17:54


Lay'leva imagina un instant ce magnifique jardin ravagé par l'entrée spectaculaire du dieu dragon. Les arbres et arbustes retournés, les fleurs et l'herbe piétinées, des racines pendant à l'air libre, tentant désespérément de se terrer à nouveau...
Elle frissonna. Le chaos sous toutes ses formes lui faisait toujours cet effet.

-Je pense bien que l'on ne saura jamais comment s'y prend, mais il est heureux qu'il l'aie fait cette fois-ci.

Elle effleura du bout des doigts les feuilles douces d'un arbuste dont l'espèce lui était totalement inconnue.
Elle sourit intérieurement en voyant le vif mouvement de tête du prêtre. Elle n'avait jusqu'alors vu cette réaction que chez les voyants... et ceux qui l'avaient été. Mais elle ne releva pas ce détail, se contentant de répondre à la question qu'il lui posait.

-Je n'irais pas jusqu'à qualifier cela de talent, c'est à la portée de n'importe qui voulant s'en donner les moyens, mais je me plait à penser que je suis bonne tisserande. Si vous avez une pièce de tissu à réparer, je pourrais peut être me rendre utile. J'ai de toutes façons prévu de séjourner ici quelques temps, si c'est possible.

Lay'leva
avatar

Féminin Race : Tetlera
Statut : Tisserande
Pims : 136
Messages : 50
Titre débile : Reine de la pelote

Re: Tapisserie abîmée

le Sam 9 Mai - 18:10


Karan marqua un temps d'arrêt. Il sourit, ses yeux pâlent dévisageaient la visiteuse.

-Sans vouloir abuser de votre temps, j'ai bien un tissus qui mériterait la main d'une bonne tisserande.

Lui indiquant une biffurcation quasiment invisible, il l'entraina avec lui sur un autre sentier. Minuscule petit chemin tout juste entretenu, il contournait le tronc d'un arbre au tronc noueux.

-Je ferais mieux de vous montrer cette pièce plutôt que d'essayer de vous en parler.

Tout juste quelques pas furent nécessaires pour les mener devant la tapisserie. Etendue entre deux bordures, l'oeuvre était plus haute qu'un homme et six fois plus large. La partie supérieure était fatiguée mais encore complète. En revanche, toute la partie inférieure de l'oeuvre était élimée, déchirée, brûlée et même envahie par quelques mousses.

-Je mentirais si je disais qu'elle a seulement subit l'oeuvre du temps... De ce que je peux en apercevoir, la scène semble encore assez complète pour en comprendre le déroulement, mais de nombreuses parties manquent. Si vous souhaitez vous essayer à la restaurer...

Il cessa de parler. Bien sûr, il fournirait ce que la jeune femme demanderait pour confectionner les parties manquantes, ce qui ne voulait pas dire qu'il pouvait anticiper ses besoins. Le tissage n'était pas un domaine dans lequel il excellait. En réalité, il se sentait tout particulièrement démunie en la matière.

Un pas léger dans les brouissailles. Karan détourna la tête et accueillit d'une main avancée au hasard du vide, le museau frais du loup venu réclamer un peu d'attention. Son chien mécanique était à la fois dangereux et d'une déconcertante convivialité. L'animal cala son flanc sur à la cuisse de son maitre.
Cette diversion suffit au prêtre pour accorder un instant à Lay'leva.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: Tapisserie abîmée

le Dim 10 Mai - 7:58


Toute son attention se concentra sur la tapisserie sitôt qu'elle l'a vit. Elle s'avança vers elle et l'effleura tout de suite en maints endroits, évaluant la qualité du tissu, l'étendue des dégâts et les réparations à effectuer.

- La trame est encore bonne ici, là et par ici. Il ne s'agit que de repasser quelques fils... Je vais devoir la reprendre à partir d'ici de ce coté, et là bas, là, ici et là ainsi qu'à cet endroit... J'espère que vous avez un grand métier à tisser parce que je ne vais pas réussir grand chose avec le Kiln... Les motifs parlent d'eux mêmes, je vois ce qu'il manque ici...

Lay'leva s'interrompit, la bouche encore ouverte pour ajouter quelque chose. Elle passa deux doigts sur son front, comme pour écarter physiquement une pensée.

-Une liste? Oui, bien sûr, je vous fait ça tout de suite.

Le retour à la réalité était un peu brutal et elle eut du mal à sortir ce qu'elle cherchait frénétiquement dans la poches de sa ceinture. Elle finit par en extirper plusieurs feuilles de papier pliées en quatre ainsi qu'un fusain dont elle se servait habituellement pour noter des motifs qu'elle n'avait pas le temps de reproduire dans l'immédiat. Elle commença aussitôt à griffonner des annotations.

-Je ne sais pas pourquoi je vous ai dit tout ça, après tout ce n'est pas votre domaine, ça ne doit pas vous intéresser. Je ne sais pas depuis combien de temps vous l'avez, mais cette tapisserie en a vu de toutes les couleurs.

Elle venait de décrire ce qu'elle comptait faire à un aveugle... Un aveugle! Non seulement il n'avait certainement rien compris, mais elle avait certainement dû l'offenser.
Elle brandit presque triomphalement sa liste sous le nez du prêtre. Puis, se reprenant, elle l'abaissa un peu pour ne pas ajouter à la sensation de ridicule qui pointait. Elle jeta un coup œil à l'animal artificiel qui l'observait d'un œil perplexe et lui fit un petit signe de la main.

- Voilà, j'ai inscrit ce qu'il fallait et les longueurs nécessaires... Ah, j’oubliais: j'accepte de m'en occuper bien sûr.

Lay'leva
avatar

Féminin Race : Tetlera
Statut : Tisserande
Pims : 136
Messages : 50
Titre débile : Reine de la pelote

Re: Tapisserie abîmée

le Mer 20 Mai - 18:59


Karan gratifiait l'animal de ses caresses. Avec patience, il laissa la jeune femme expertiser l'oeuvre. S'autorisant même quelques sourires amusés selon les commentaires qu'elle en tirait. Il réussit tout de même à lui extirper une liste, plus parlante que tout ce qu'elle avait pu dire jusque là.

-Je vais vous obtenir ce qui est inscrit sur cette liste.

Il la gardait en main et esquissait un pas pour s'éloigner.

-Avant que je ne vous laisse, vous auriez besoin d'autre chose ? Si je dois envoyer mon assistante faire des emplettes, autant tout lui demander en une seule fois. Cependant, Elle ne sera de retour que demain d'ici-là profitez bien du temple.

La visite du temple n'était pas terminée mais Karan trouvait plus intéressant de s'occuper dès à présent de la commande de la jeune femme. Plus vite on irait chercher le matériel et plus tôt cette tapisserie retrouverait toute sa gloire.

Ceci dit, quelques instants plus tard il trouvait Vala et lui remis la liste avec pour mission d'obtenir tout le matériel inscrit dessus et rapidement.
La boule de poil était toujours excitée à l'idée d'avoir de nouvelles responsabilités. Karan l'observa s'en aller par perçant.

Spoiler:
Pour un RP parrainage j'ai bien participé, je te laisse terminer à ton aise la réparation de cette tapisserie
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 480
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 623

Re: Tapisserie abîmée


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires