Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Re: Chez Gino

le Mar 7 Avr - 10:53


Son rire est clair. Son rire est doux. Son rire est léger. Il emplit l'air. Il parcourt l'espace qui nous sépare et vient me percuter avec plus de violence que n'importe quel coup que j'ai jamais eu à encaisser. Depuis quand n'ai-je pas entendu un rire qui ne soit ni dédaigneux, ni malveillant ? Un rire qui ne soit pas menace voilée ? Je ne m'en souviens même pas. Pas le moindre foutu souvenirs ne remonte.

- C'est tout vu. Je ne bâcle jamais un boulot...

Si elle a joué l'indignée à mon précédent commentaire, que va-t-elle sortir pour celui-là ! Je prends un air sérieux, mais mon sourire en coin me trahi. Cette soirée a eu son compte de sérieux. Je n'en rajouterai pas.

- Et que puis-je bien t'offrir qui soit digne de ton intérêt ?

Je plonge mon regard dans celui d'Eva. J'ai quelques idées en tête, mais je ne vais pas les sortir comme ça. Je ne cède pas si facilement. Je ne suis plus sur la défensive, c'est déjà une foutue avancée. Je crois...


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 685
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Chez Gino

le Mar 7 Avr - 12:27


Quel prétentieux ! Il joue le jeu, je sens ainsi qu'il se déride. C'est, au choix, l'effet du temps ou du repas.
Quels sont les limites à ce jeu précisément ? Je ne l'imagine pas faire un tour de montagne russe et manger de la barbe-à-papa, mais jusqu'où peut-il aller maintenant qu'il redécouvre le concept de se détendre ?
La question vaut son pesant d'or ! Je passe la soirée avec lui, j'aimerais savoir à l'avance s'il est capable de faire le saut de l'ange du haut de Cerclon ou s'il sait danser les claquettes.
Peut-être pas danser ou faire du saut à l'élastique, certes.
Ce serait amusant à voir cela dit.

-A t'entendre, tu pourrais tout offrir.

Je n'ai pas l'impression que l'impossible existe chez lui.

-Laisse moi le temps d'y réfléchir, le choix est vaste et j'hésite entre ce qui me ferait envie.

Pour compenser son risque de mort imminente chaque fois qu'il partira en mission ? J'ai déjà un toutou cubique et casse-pied...
Je vais demander à ce qu'il promette de revenir en vie à la vie. Borgne, boiteux, en miettes, si ça peut lui faire plaisir, mais en vie. Il voterait cette mention là ?
Plus tard, j'ai le temps de lui faire part de cette idée innovante quand il aura fini son verre de vin.

-Bien que te demander de revenir en vie est sur le haut de ma liste.

Tant que j'y pense, nous allons devoir nous partager les colliers. Cette diversion soigneusement dissimulée jusque-là tombait à pique. Je trouvais dans ma pochette celui permettant de soigner les blessures physiques. Je le déposais sur la table à côté de son partenaire pour les maladies.

-Je te cède celui contre les bobos, je me doute que tu en auras bien plus l'utilité que moi.

Sauf si le papier est devenu une arme de destruction massive pendant que je m'absentais pour un speed dating.

-Mais... Peut-être que l'autre collier te soulagerait. Lequel veux-tu ?

Je l'avoue volontiers, j'étais un peu gênée. Augure est franc pour certaine chose mais fichtrement timide pour en dire d'autres. Ne sachant pas vraiment sur quel pied danser, j'utilisais les lots de la soirée comme stratagème de survie.
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 213
Notes : .
Messages : 803

Re: Chez Gino

le Mar 7 Avr - 17:11


J'acquiesce d'un signe de tête. Je ne suis pas un magnat des cadeaux, mais je sais que je n'ai pas beaucoup de limites. Tout ce qui se vend, je peux l'offrir et pour ce qui ne se vend pas... c'est du pareil au même. Je nombre de choses que je ne suis pas prêt à faire sont peu nombreuses et il ne vaut mieux pas me les demander.

- Alors ta liste commence comme la mienne... à peu près.

Ma survie me tient à coeur. J'ai pas envie de mourir et je ne compte pas mourir si ce n'est pas nécessaire. Seule la vie de ma soeur marque une exception dans cette règle, pour le moment. Bref, elle passe à autre chose. Les colliers... j'avais complètement oublié ces trucs là. Ils faisaient parti du lot que l'on nous a offerts en quittant le navire. Je prends celui qui lutte contre les maladies et le tends à Eva.

- Je suis ce que je suis et je gère ça depuis trop longtemps pour accepter l'aide d'un bibelot,... même si c'est toi qui offre.

Je lutte contre la voix depuis plus d'un siècle. Si je tiens depuis si longtemps, c'est parce que je suis toujours vigilant. Je n'ai pas besoin d'être soulagé, mais de rester alerte. Ce collier lui sera plus utile qu'à moi.

- Et puis, je t'avais promis une muselière pour le loup.

La plaisanterie est lancée. Prendre le loup à rebrousse-poil n'est peut-être pas très malin, mais provoquer est dans ma nature. Je prends la main d'Eva et y place le médaillon et la lui referme.

- En plus, il te va mieux qu'à moi. C'est une évidence.

Je lui souris. Je ne veux pas tendre de nouveau l'atmosphère. Ce serait pourtant bien plus facile. Il me vient par contre un sujet qu'il faut que j'aborde et qui ne souffrira aucune discussion.

- Par contre, il est hors de question que j'utilise l'un de ces coussins.

Le rêve est le domaine de l'inconscient et chez un néphilim, cela ne rime avec rien de beau. Mais c'est pas ce foutu détail qui justifie ce sentiment de révulsion que m'inspire ce tas de plumes. Mon esprit a été le terrain de jeu de mon père et ce temps est révolu. Ce qu'il se passe dans ma tête n'appartient qu'à moi et je n'accepte plus aucune intrusion, aussi charmante soit-elle.


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 685
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Chez Gino

le Mer 8 Avr - 16:24


Je tiens Heegie dans ma main et celle d'Augure. Il a le culot de me sortir une vanne en même temps. Pour une fois il a trouvé le bon moment pour en lancer une comme celle-là. J'acquiesce promptement avec un sourire amusé.

Va pour la muselière, je lui laisse les pansements. C'est l'heure des négociations sur les cadeaux, je n'ai quasiment rien récupéré sinon les colliers et les baladeurs. Le reste tiens sur une liste de colis à récupérer plus tard. Je m'éloigne sur ma chaise en riant de bon coeur.

-Crois-moi, la présence de ces coussins est le cadet de tes soucis !

Ils trouveront leur utilité dans ma cheminé. Ce n'étaient pas les lots les plus douteux du paquet ! Je dégainais la liste, elle était on ne peut plus précise. Je rougis assez violemment en l'examinant avant de la transmettre d'autorité à Augure. Heureusement que je ne me suis pas aventurée à la lire à haute voix !

-Tu vas devoir te trouver un moment pour dîner à Tern, je peux suggérer que tu y emmènes ta sœur elle a bien mérité de s'amuser un peu, elle aussi.

Mangoustan et cripion seront immédiatement revendus dès que j'irais les chercher, je ne peux pas me le permettre avec Carine ou ma maison sera un champ de bataille. En y pensant, je trouvais les baladeurs dans ma pochette et je laissais un exemplaire à Augure.

-Voilà un bon moyen de te contacter... Qui ne consiste pas à te pister dans les bois ou à t'envoyer des signaux de fumée.
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 213
Notes : .
Messages : 803

Re: Chez Gino

le Mar 21 Avr - 17:41


Je prends la liste qu’Eva me tend. Vu son visage empourpré, j’ai une petite idée de ce que je vais y trouver.

- Le rouge te va bien finalement.

Le sang non, mais l’écarlate oui. Je lis le bout de papier et la moitié des trucs inscrits me pose problème. J’ai connu un type avec un mangoustan. Le piaf était plus sage que l’je-suis-un-bisounours qu’il prenait pour perchoir. Ceci dit, ce foutu piaf était bien trop bavard et collant. Une vraie plaie. J’ai pas envie de subir ça. Le filer à Sélène… est une alternative pire encore.

- Tu peux, mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Elle voudra discuter, apprendre à me connaître… Elle essaie déjà.

Ma sœur est pleine d’entrain. Elle est fraîche et pétillante. Chiante mais vivante presque à l’excès… et pourtant, elle a souffert plus que de raison et elle continue d’avoir mal. Je le vois dans ses yeux. Je le lis sur son visage quand elle croit être seule. Elle a beaucoup à surmonter et elle a besoin de temps pour se construire. Inutile d’ajouter à tout ça, un frère peut-être pire que tout ce qu’elle a affronté.

- Elle apprendra bien assez tôt quel genre de type je suis… Quand ce jour arrivera, je veux qu’elle soit assez forte pour s’en sortir. Quel que soit son choix. Quoi qu’elle fasse.

Qu’elle me déteste ou m’apprécie. Qu’elle me rejette ou m’accepte. Peu importe les options, les éventualités et les épreuves. J’y survivrai et je vais veiller à ce que ma sœur aussi.

- En attendant, j’estime qu’elle a droit à un instant d’innocence.

Sang et larmes.

Eva me tend un baladeur subsonique. Je lève un sourcil étonné et un sourire amusé se dessine sur mes lèvres, face à sa remarque.

- J’ai un numéro de téléphone tu sais…

Je prends l’engin et le glisse dans une poche.

- … et je n’ai rien contre l’idée que tu me pistes.

Je jette de nouveau un œil à cette foutue liste. Elle porte la signature de Témarie. Il n’y a qu’elle pour croire qu’un seul soir et ce package puisse créer comme par miracle le grand amour. Je suis sûr qu’elle s’imagine déjà de grands mariages pour tous les participants. Si on me demandait mon avis, cette arcturienne frappa dingue devrait rejoindre le reste de sa fratrie en taule. Entre-Monde serait plus sûr pour tout le monde.


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 685
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Chez Gino

le Ven 24 Avr - 15:23


Souriez à une vanne et il ne s'arrête plus le bougre ! Mes rougeurs décidèrent alors de garder fermement leurs positions sur mon visage... parce qu'en plus, il avait l'art de faire des compliments si bien situés dans le contexte que je ne savais plus où me mettre.
C'était le moment de rebondir sur ses dernières blagues. Je sais bien que le téléphone existe ! Je ne me vois pourtant pas appeler à son bureau pour un brin de causette ou pire pour lui proposer une sortie qui n'a rien à voir avec le travail. Ce baladeur est une bonne excuse pour voir s'il est d'accord pour décrocher à un appel venant de moi.
Pour ne pas paraître trop satisfaite de le voir prendre le baladeur, je reponds avec un peu d'ironie.

-Northrives ne connaît pas le téléphone et celui de la bibliothèque est, comment dire, souvent occupé... Il parait que j'envoie des types affronter des problèmes mortels... Et ils s'amusent à revenir déguisés en momie pour me prouver qu'ils font bien leur travail ! Ça génère le besoin chez un grand nombre de personnes de me passer quelques coups de fils !

Changer de sujet devenait vital.

-Quant à ce dîner, soit tu invites ta soeur soit j'exige ma part de ce butin là.

Puisque l'humour était notre bouclier commun à tout embarras, je me justifiais sur un ton qui ne souffrirait aucune protestation. L'index rappelant l'existence de mes pieds sous la table :

-J'ai porté ces talons toutes la soirée, ça mérite bien un restaurant chic... Je ne sacrifierai ma place que pour ta soeur.

Pourquoi est-il toujours si renfermé ? Cela me semble pourtant évident qu'il n'est pas si imbuvable que ça!

-Elle a bien démontré qu'elle pouvait survivre à de sérieux problèmes, je suis persuadée qu'elle peut survivre à un dîner avec son frère. Peu importe la manière qu'il a de vouloir la convaincre qu'il n'est pas fréquentable.

Je n'allais pas lui dire ouvertement ce que je pensais de lui. Utiliser une excuse pour le lui faire comprendre sans faire claquer un compliment brut dans l'air, c'était ma méthode. L'équivalent d'un "le rouge te va bien aussi"...

-En plus, comme je passe une bonne soirée, je pourrais la rassurer sur ton côté sociable et charmant.

Elle doit déjà être assez forte pour encaisser et puisqu'il lui a sauvé la vie, elle n'aura rien à lui reprocher . Si elle trouve quelque chose, je m'occupe de lui rappeler grâce à qui elle est enfin capable de profiter de son temps sur cette terre.
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 213
Notes : .
Messages : 803

Re: Chez Gino

le Mar 5 Mai - 16:57


Elle a survécu. Je ne peux contredire Eva sur ce point, mais ma soeur n'est pas sortie d'affaire pour autant. Chaque nuit, elle se réveille en hurlant, pleine de sueur. Je n'imagine que trop bien les foutues images qui la tourmentent. Dans ces moments là, elle me rejoint et se blottit contre moi. C'est le seul moyen qu'elle a de se calmer et de se rendormir. Alors peu importe les mots d'Eva, je reste convaincu qu'elle n'est pas prête à voir mes mauvais côtés. Elle n'est pas prête.

- J'ai dit non.

Mon visage se ferme, la voix pointe le bout de son nez, mais je la renvoi aux confins de mon esprit. Ce n'est pas ce soir que je vais me laisser em**rder. Je considère le sujet du dîner avec me soeur clos. Je ne reviendrai pas dessus. Libre à Eva de le faire, mais elle se heurtera à un mur.

Sang et larmes.

Un serveur nous apporte les desserts tandis qu'un autre débarrasse nos assiettes vides. Je profite de ce moment pour finir mon verre de vin. Je me rends compte d'avoir été sec juste avant et je ne veux pas que l'ambiance qui s'est créée bien malgré moi, ne se détériore. Ceci dit, il est hors de question que je m'excuse.

- Alors comme ça tu habites Northrives... comment tu fais pour ne pas mourir d'ennui ?

Je prends un ton plus léger, mais la question est bien réelle. Si y'a bien un quartier où je n'irai pas crécher, c'est bien celui-là. Les petits-oiseaux, les sirènes et ces a**utis d'elfes arrogants... Rien que d'y penser j'ai envie de foutre un bon coup de pied dans la fourmillère.

- Mon côté sociable et charmant ne tiendrait pas une journée dans ce petit coin de paradis.


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 685
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Chez Gino

le Jeu 7 Mai - 11:29


Un léger froncement de sourcil accueille son refus. La brutalité du mot me conseille de rester sur mes gardes. Une petite agression qui m’oblige, malgré moi, à lui répondre avec autant de détermination :

-Bien, dans ce cas tu vas m’emmener dîner à nouveau !

J’étais gagnante quoiqu’il advienne alors je ne vais pas faire l’effarouchée parce qu’il est buté et a pris une décision ferme et définitive…
Au moins j’aurais essayé et je viens de gagner un coup d’avance, je sais exactement quelles sont ses limites quand on parle de sa sœur.

La conversation vient de s’arrêter sans prévenir. Je vois arriver le dessert et je l’observe sans vraiment le voir. Le fait est que le sorbet aux agrumes fond sous mes yeux tandis que je pense à tout sauf à décider de le manger.

Augure semble avoir compris qu’il a fait un pas hors du chemin. Tacite accord entre nous, ni l’un ni l’autre ne devait s’éloigner de la ligne d’équilibre entre « je te raconte ma vie » et je te « garde à une distance de sécurité respectable ».
Il m’arrache un sourire, l’un de ceux que je lui réserve. Un sourire sincère qui accuse le coup d’une parole de trop prononcée peu de temps auparavant.

-Tu oublies que je suis bibliothécaire, je suis prédisposée à aimer ce paradis d’ennuis perpétuel.

Je souriais toujours.

-J’avais besoin d’une maison et d’un jardin. Il n’y a pas beaucoup d’endroits où tu peux avoir les deux tout en ayant un peu de confort moderne, comme l’eau courante…

Carine vivre dans un petit appartement ? Autant prévenir les voisins et mettre une pancarte « attention loup TRES lunatique » sur ma porte d’entrée et sur toutes mes fenêtres.

-J’ai toujours du mal à comprendre ce que tu aimes dans Magna. De jour comme nuit, les rues sont sombres, parfois elles existent dans une nuit perpétuelle. Je ne sais jamais ce qui va me tomber dessus au détour d’une ruelle… On n’est jamais sûr de rien, ici.
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 213
Notes : .
Messages : 803

Re: Chez Gino

le Lun 11 Mai - 22:13


Et encore ce sourire. A croire qu'à chaque fois que je fais un faux-pas, elle contre-attaque avec un sourire. Ou alors, c'est qu'elle sourit continuellement quand elle n'est pas derrière son foutu comptoir. Dans tout les cas, il est désarmant. Je sais foutrement pas comment réagir et je prends une bouchée de crêpe au caramel beurre salé, pour masquer l'espèce de malaise qui m'assaille. Un mal-être qui disparaît instantanément lorsqu'Eva évoque Magna.

- Rien n'est vrai et tout est permis. Magna est... comment t'expliquer ça. La vie est dure, mais dans aucun autre quartier tu ne verras une communauté aussi soudée. Alors c'est vrai que des brutes qui se prennent pour des durs, mènent la vie dure à ceux qui ne peuvent se défendre, mais ça ne dure qu'un temps. A Magna, il y a toujours plus dur que toi.

Je parle vite, peut-être trop, mon quartier me tient à coeur. C'est une véritable partie de moi. Je une main sur la table, paume vers le haut.

- Magna est un coeur battant et quand on y vit depuis suffisamment longtemps, on peut en sentir chaque battement. Magna canalise l'existence même de ses habitants en un flot en équilibre continu, dangereux et excitant. Magna est vivant et tout le monde peut y trouver sa place.

Voilà ce qu'est Magna, derrière ses ombres, ses criminels et tout ce qu'il peut se trouver sur ces foutues brochures des quartiers chics ! Quel meilleur argument pour un verrou que d'assurer qu'il résiste à Magna. Un verrou ne sert à rien. Si quelqu'un veut vraiment rentrer chez toi, il le fait. Moi, ça m'a jamais arrêté...

- Je suppose qu'il faut y vivre pour le comprendre.

A défaut, de comprendre Eva peut observer ce phénomène. Ici même dans ce restaurant, la clientèle était on peut plus hétérogène. En entrant j'ai reconnu trois mafieux, six ferrailleurs, quelques commissaires de K'ouen, deux cols blancs et ce qui ressemble à des mineurs. Je ne parle pas de leur foutue race, ça n'a pas d'importance dans ce quartier. Bref, tout ça pour dire que dans ce restau tout et tout le monde se côtoie sans se formaliser de son voisin.

- Et mon appart' est suffisamment haut pour que je sâche à quoi ressemble le soleil. J'ai pas à me plaindre. Le précédent faisait partie de ses endroits que le soleil n'atteint jamais. J'aimais bien cet appart... dommage qu'ils l'ai fait sauter.

Parler autant n'est pas dans mes habitudes -Je ne vois même pas pourquoi je le précise- mais rares sont les personnes à qui j'ai envie d'expliquer ce que représente ce quartier à mes yeux et la façon dont je le vois. Eva en fait partie.

- Au delà des apparences, Magna offre des choses qui en valent le coup. Tu peux pas me dire le contraire.


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 685
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Chez Gino

le Mar 12 Mai - 19:48


Sa posture a changé, imperceptible pourtant, j'ai aussi modifié ma position tout au fil du dîner. Je m'appuye sur la table, une main passée dans le cou, je rabas mes cheveux dans mon dos. Il parle avec toute la passion qui l'anime. Je le connais dominateur et pragmatique, qu'il soit à ce point amoureux de son quartier me surprend. Quand il parle c'est comme un besoin de mettre des mots sur tout le bien qu'il pense de son chez lui.
Très franchement, je n'aurais jamais imaginé qu'il puisse être si attaché à ce quartier. Il a plus l'air d'un vagabond, d'un mercenaire que...
Et bien, d'un Maître.

Il prend toute l'assemblée du restaurant comme des preuves que Magna n'est pas un si mauvais endroit. Augure n'est pas naïf, il ne peut pas l'être. Il croit réellement que Magna est un joyau caché une croûte de suie.
Une légère ride entre mes sourcils est la seule marque indiquant mon désaccord. Je suis toujours souriante et je joue par habitude avec une mèche de cheveux perdues.

-Est-ce que le restaurant de Gino est une règle ou une exception ?

Je suis un peu penchée sur la table, je me retiens de jouer avec mon verre. Je lève un regard curieux quand il parle de son appartement... Sauter ?

-Je ne suis pas convaincue d'y emménager, même si ça me rapprocherait drôlement de la bibliothèque. A mon arrivée dans la capitale, j'ai sentie la violence qui existe entre ces murs. Magna a ses propres règles et les dominants y trouvent bien leur compte.

Carine y serait dans son élément, une ombre lâchée dans les rues... Ce n'est pas pour rien que j'ai choisi un quartier calme. Rien à Northrives, sinon la profusion des sirènes dont Carine se ferait bien quelques papillotes, rien ne titillait son agressivité.
... Il y a peut-être le chat des voisins.

-Ce serait risqué d'y vivre.
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 213
Notes : .
Messages : 803

Re: Chez Gino


Contenu sponsorisé


Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

- Sujets similaires