Tranches de vie sur le Vandavel

le Jeu 5 Mar - 16:37


La porte en bois massif fut à peine claquée que je -dans l’ordre- : fus mis à hauteur de regard, me fit rugir dessus, fus giflé, re-giflé, eu un instant de pause, re-re-giflé, fus libéré des anneaux avant d’être jeté contre le bois de chêne du cockpit, fut bloqué à nouveau sous le corps écailleux de ma timonière avant de me reprendre deux nouvelles gifles.

Et une dernière pour faire bonne mesure. J’avais réussi à échapper à la morsure, remarquez…

La Naga crachait sa rage. Je dois vous avoir que je flippais méchamment. Les quelques minutes qui suivirent furent utilisées pour m’inonder d’insultes Nagas principalement à base de sons en « S », en « a », en « i » ou en « k ».

¤Sarressinashira ssssavoir que Corben être lâche et stupide ! Mais là Corben avoir dépasssssé les bornes !! Lui être au courant de la ssssituatsssion ?!

J’ouvris à peine la bouche pour argumenter que l’épaisse queue écailleuse se plaquait contre mes lèvres. La sensation de la texture molle et poussiéreuse frottant ma peau fut très désagréable mais Sash’ n’en avait rien à faire. Elle plaça son visage au-dessus du mien, sa colonne vertébrale de plus de 4m et ses muscles caudaux lui permettant des positions assez étranges, et je devais bien l’avouer, totalement effrayantes. J’avais un demi corps de femme qui flottait à une vingtaine de centimètres au-dessus de moi.

¤ Corben parler quand Sarressinashira l’aura décsssidé ! Ssssi lui vouloir faire ssssemblant que guerre ne pas arriver, qu’il le fasssse ! Ssssi lui vouloir sssse cacher et attendre la fin, qu’il le fassssse ! Sarressinashira ssssavoir que Corben ne pas être fait pour batailles ! Mais lui ! Ne pas ! Être ! Centre ! Du monde !

Dans sa colère, elle ne faisait même plus attention à sa diction. Elle qui faisait des efforts pour retenir ses sifflements la plupart du temps, tous les sons en « s » étaient agrémenté d’une langue fourchue rageuse qui me raclait le visage.
Elle ponctua sa dernière phrase par des resserrements progressifs de ses anneaux et un feulement final pour faire bonne mesure. L’air commençait à me manquer et les bords de ma vision commençaient à devenir flous. Puis elle relâcha la pression, et se remit droite, croisant les bras.

¤ Corben toujours pensssser à ssssa petite ssssécurité, mais trop grandes choses être en jeu aujourd’hui ! Alliance avec Silnà toute récsssente et lui déjà faire dos aux mains tendues ?! Lui être chancssseux que guerrière ait acssscepté de ssss’exssspliquer !

– Et si jamais tu te trompes ?! Que c’est une espionne ?! Je profitais d’une pause dans mes quintes de toux pour tente de défendre mon point de vue Si jamais une fois perdue de vue, elle disparait pour livrer des informations ?! Tu y as pensé ?!

Nouvelle gifle. Cette femme ne communiquait que par la violence.

¤ Alors Corben revenir en Entre-Monde et prévenir Ressss Publicas ! Et Silnà ! Eux ne pas fuir queue entre les jambes devant adverssssité ! Silnà avoir bravé anonymat alors qu’eux déjà perssssécutés par Huits, Maîtres débattre de ssssolutions pour ssssubir siège ! Corben enlever œillères ! Guerre être l’affaire de tous !

– Ce n’est pas le point ! Qu’est ce qui t’a pris de la laisser sans surveillance ?! Et si elle endommage le moteur, ou les voiles ?!

La baffe ne vint pas. Ma timonière resta là, la mâchoire serrée, ses muscles frissonnants faisant chuinter ses écailles. Son regard oscillait entre la colère, l’étonnement et le désespoir.

¤ Corben encore s’inquiéter de détails sur posssssessions, alors que sa vie être menacsssé par deux femelles sur même bateau. Sarressinashira abandonner, Corben être trop sssstupide et égoïsssste pour être raisonné. Sarressinashira lui conseiller tout de même de ne pas croiser Silnà pendant les deux prochaines décsssennies… Si nous ssssurvivre à guerre.

Elle me relâcha et me fit rouler sans ménagement sur le parquet, et je terminais ma course dans la base du gouvernail. Toussant et sifflant de douleur entre mes dents, je réussis pourtant à me tourner dans la direction de ma timonière et croassais.

– Sash’… Je pourrais te virer pour tes menaces. Je suis encore ton patron. Le Vandavel n’est pas encore à toi.

Une main sur la porte, elle se retourna lentement et me lança un regard de glace.

¤ Artisans souvent changer, comme lieux. Avant Antre, maintenant Vandavel. Domicsssiles être au Technomage, pas à Corben. Sarressinashira travailler pour Entre-Monde. Corben ausssssi. Être temps qu’il comprenne çsssa. Et ssss lui vouloir trouver nouvel équipage, Sarressinashira le prévenir : Acssscidents arriver. Et passsssagère ne viendra ssssurement pas le défendre.

La porte de bois et de fer claqua avec force, et un silence entrecoupé par ma respiration rauque gagna le cockpit.
J’emme**ais les Nagas, j’emm**dais la Silnà, j’emm**dais les Dieux et leur guerre stupide.
Je frappais le gouvernail, empli de colère, avant de l’utiliser pour me redresser. Sash’ avait pété un plomb. J’avais eu des mots maladroits, je le reconnaissais. Mais je n’accordais pas si rapidement crédit à n’importe quelle affirmation quand quelqu’un se retrouvait coincé.

Syel était peut-être de la Silnà. Elle pouvait très bien être aussi une espionne de Pyrapolis. Les doutes se lèveraient durant cette mission.
Pour l’instant j’avais besoin d’une douche, de confort et de repos. J’allais surement passer le reste du voyage dans ma chambre à me remettre de cette agression.

Foutue Naga... Il fallait vraiment que je la surveille, ses derniers mots m’avaient un peu terrifié.
Corben Krayt
Admin | Technomage
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Chance, Sarkina, Artisan, Lin, Hôtel, Bénédiction Divine, Jus, Ferra, Hanami, Titan, Précision, Tchi, Unelma, Blum, Ballast

Race : Demi-Dieu
Statut : Technomage
Pims : 438
Notes : PNJ : Raku
Nounours vivant pervers
Messages : 1500
Titre débile : Bouboule Boum Boum