Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Protection rapprochée [suite n°2]

le Mar 10 Mar - 10:17


Spoiler:
Karan, je joue ton personnage le temps de cette intervention divine, si cela te pose un problème je t'invite à me mp.
Wu

Karan avait les reliques dans les bras. Augure avait décidé de l'impliquer de force dans cette histoire de dieux envoyant des soldats pour augmenter le trouble qui s'emparait de l'Entre-Monde.

Le prêtre fit la seule chose qui lui semblait la moins probable, il déposa la valise sur l'autel et l'ouvrit. Elles brillaient à peines, les reliques paraissaient endormies.

La prière du Maître du miroir était juste assez égoïste et insolente pour atteindre la frontière entre l'outrage et la conviction. Si c'était un appel au divin, le dieu aurait du mal à croire que ceux réunis dans sa demeure ne lui étaient pas hostiles.

Karan attendit quelques instants sans que rien ne se produise. Dépité, il s'éloigna. Posa sa canne à terre et frôlant un buisson d'orchidées tandis qu'il s'en allait.
Arrivé à hauteur d'Eva et d'Augure, il leur adressa ces mots.

-L'autel sera fermé aux visiteurs jusqu'à ce que cette mallette ait disparue.

D'une manière ou d'une autre...

Les lampions magiques baignaient la salle de L'autel dans une douce clarté en un perpétuel printemps souterrain. La lumière déclina brusquement et tous se figèrent.

Une forme repoussait la croûte terreuse qui entourait l'autel, les fleurs se retournèrent quand une bête s'extirpa des profondeurs de la terre. La roche dont il était composé luisait d'un feu intérieur d'une pâle couleur. Ses pattes antérieures hissées sur son trône, le dragon abaissa son regard flamboyant sur le petit groupe. Na'keisarin emplissait tout l'espace de la pièce. Ses griffes se confondaient avance les racines arrachées au sol, sa queue ne pouvait être différenciée des fleurs dans laquelle elle disparaissait.
Sa gueule s'ouvrit lentement, il se pencha jusqu'à avoir entre ses dents les reliques du dieu oiseau. Les lèvres de roc se refermèrent sur la boîte et les sphères éclatèrent dans un bruit mat.

L'oeil visible du dieu ne quittait pas les prieurs. Son jugement était indéniable. Il dressa le cou et sa voix résonna dans la salle. La caverne elle-même parlait aux aventuriers. Le son était si puissant que les hautes colonnes tremblèrent sur leur base.

-Le sort des arcturiens restera scellé sous la montagne.

A plusieurs milliers de kilomètres de là, le volcan se recouvrait d'hirondelles. Les petites créatures devenaient les gardiennes du pic, jusqu'à ce que la guerre se termine...
Daeythe
avatar

Féminin Race : Dieu de l'Entre-Monde
Statut : PNJ
Notes : Je suis un Maitre du Jeu
Messages : 68

Re: Protection rapprochée [suite n°2]

le Mar 10 Mar - 12:10


Augure étant déjà à se crêper le chignon avec Karan, quand il m’ordonna de me planquer si ça devenait dangereux j’acquiesçais, diplomate. On ose dire que je suis lunatique ? Il y a cinq minutes Augure semblait plus serein qu’en ce moment.
Mon sourire avait disparu, la situation redevenait sérieuse. Les histoires de dieux commençaient à me donner la chair de poule de toute manière.
Augure s’amusant à lancer un appel à Na’keisarin sans y mettre les formes réveillait en moi un fond de crainte pieuse, de celle que mon père s’était fait un plaisir de m’apprendre par la force s’il le fallait.

Karan s’éloignait pour déposer les sphères sur l’autel. Le geste me parut anodin, si bien que j’en profitais pour observer Augure.

-Si le dieu débarque furibard, me cacher ne servira pas à grand-chose…

Na’keisarin pourrait bien nous aplatir comme des crêpes avant qu’on est le temps de dire « crêpe » !

Le dieu dragon faisait partie du panthéon apprécié chez les varvandels, quand bien même leur préférence va à Lu’faol. Il était la représentation de la terre vivante, celle qui fait vivre la minuscule ville sur la corniche. Discret et pourtant dévastateur, le dieu des choses vivantes et de la terre incarnait mère nature : sa générosité et sa colère.

Le sol trembla comme pour confirmer mes craintes. Tapis dans l’ombre de mes peurs, Carine couinait apeuré.
Dans le jardin souterrain poussait une fleur terrifiante.
Je n’aimais pas le regard qu’il nous lança tandis qu’il dévorait les reliques. Je n’aimais tellement pas sa façon de nous juger, que je me déplaçais petit à petit derrière mon bouclier du jour.

Je n’ai pas peur des serpents, des armes à feu, des couteaux et même des araignées.
J’ai le droit d’avoir peur des dieux… Le dernier que j’ai croisé m’a obligé à vivre avec Carine, celui-là pourrait demander n’importe quoi en échange de son aide.
Vraiment n’importe quoi. Je ne veux pas être à nouveau la victime de leur système monétaire divin.

Voyons le bon côté des choses, les prières d’Augure sont rares mais efficaces. Karan devrait s’y essayer si c’est si facile d’invoquer un dieu !

Spoiler:
Un peu court désolé
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 213
Notes : .
Messages : 803

Re: Protection rapprochée [suite n°2]

le Mar 10 Mar - 14:29


Le temple tout entier tremble. La terre se déchire et la lumière semble s'échapper. Le dieu dragon est là. Je reste immobile et silencieux. Il nous fixe alors que de se gueule, il fait disparaître les bombes. Je devrais être soulagé, mais je suis tendu. La voix se réveille. Elle veut que je frappe en premier. Quitte à mourir, le faire en combattant... Je l'ignore, la repousse, mais comme la foutue houle, elle ne cesse de revenir à l'assaut. Et pourtant je lutte encore et encore. Je ne signerai pas mon arrêt de mort aujourd'hui, pas plus que celui d'Eva que je sens se glisser derrière moi.

Sang et larmes.

Je jette un coup d'oeil derrière moi. Eva semble terrifiée. Foutus dieux. Inutile de traîner ici plus longtemps que nécessaire. Mentalement, je mets une droite à la voix. Je l'accule et la contraint au silence. Je reporte ensuite mon attention sur Na’keisarin, alors que ses mots font trembler le temple. Ainsi veille-t-il à partir d'aujourd'hui sur les arcturiens. Je n'ai pas besoin d'en savoir plus. Je me retourne et fais signe à Eva. On s'en va. Je laisse le prêtre s'amuser à faire des courbettes à son dieu si ça lui chante. Je ne vais pas remercier le dragon et encore moins plier le genoux parce qu'il vient d'honorer sa parole. Je note cependant que le dieu-dragon semble digne de confiance.

Je reste tout de même vigilant et je veille sur Eva du coin de l'oeil. L'idée de venir ici est d'elle. Elle l'a proposée alors même qu'elle savait qu'elle en pâtirait. Elle a du cran, c'est indéniable. Peu de gens en ont autant. Le ciel refait son apparition, ainsi que le forêt. Nous sommes sortis du temple. Je prends une grande inspiration.

- ça aurait pu être pire.

Je souffle. J'évacue la tension accumulée dans le temple. Je suis pas près de retourner dans un de ces foutus trucs de sitôt.

- Prête à rentrer chez toi ?

J'enjoints Eva à me suivre alors que je progresse vers le Scimitar.
Spoiler:
Je te propose d'ouvrir la suite directement à la bibliothèque


Augure
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Optimus, Terreur des Cimetières, Lin, Tchi, Daya, Titan, Kohë, Joyeux Noël, Unelma, Hermès, Brume, Itxi, Minor, Domus, Oxygène, Salva, Incontrôlable

Race : Néphilim
Statut : Maitre de Tchen
Pims : 685
Messages : 656
Titre débile : La méchante fée frustrée

Re: Protection rapprochée [suite n°2]


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires