Mise au point stratégique

le Mer 28 Jan - 12:31


-Non, on garde Tchi et Daya, ça ne te fera pas de mal de booster tes résistances.

Un vague sourire étire les coins supérieurs de mes lèvres. Je le regarde par-dessus la liasse de documents posés en équilibre devant mon visage.
Les jambes étendues sur le bureau, deux secrétaires au fond de la pièce travaillaient avec leurs oreillettes vissées aux oreilles. Ayame était derrière son bureau, aussi remplit que le miens. Un petit détail nous différenciait. Le miens avait encore la place pour que j'y étende mes jambes, le siens était littéralement couvert de papiers.

-Tu voudrais priver les infirmières du sanctuaire de ma présence ? Elles vont être déçues de ne plus me voir.
-Il est grand temps que tu coupes le cordon, Wu. Tu ne vas pas leur imposer tes bêtises à vie…


Cette fois c’est Ayame qui sourit. Il vérifie la mise à jour de l’équipement. Avec les combats qui approchent, il veut être prêt.

-Donc, on acquiert de quoi booster tes finances…
-J’imagine que si je dis que ça je m’en balance, tu le feras quand même.
-Exact. Précision, Voleur et Perçant on les garde pour moi.
-Ce n’est pas l’exacte définition d’un abus de confiance, ça ?
-Non c’est du vol et recel
, dit-il sans effort pour feindre une parfaite neutralité dans cette réponse.

Je devinais cependant l'amusant au fond de sa voix.

-Avec le grands nombre de coups sur la tête que tu as pris rien que cette année, je me demande si tu ne serais pas sénile avant l’heure, donc peut-être que tu pourrais plaider l'abus.

Silence. Sa vanne me fait rire dans mon coin tandis qu’il continue le récapitulatif de la commande.

-On va te conserver un titan supplémentaire.
-Vaut mieux ou ton bureau migre dans la minute dans la niche de Soare ! Vous vous entendrez bien.


Il me regarde, son sourire un peu affaissé.

-Tu t’es occupé de Soare récemment ?
-Bien sûr ! Je lui ai interdit l’accès à la bibliothèque et à toute l’aile administrative du palais.


Aya pencha la tête sur le côté et se déplace légèrement sur son siège pour mieux me jauger de son œil restant.

-Part en balade avec elle, ça lui fera du bien de se défouler.
-Elle flippe au premier criquet qu’elle croise, défouler n’est pas le mot…

La commande passée et Ayame étant heureux de constater que la Cael avait été livrée et sécurisée dans le hangar que nous louions à Cerclon, l’elfe me laissa quartier libre pour la fin de l’après-midi. Je lui abandonnais les menus dossiers à traiter maintenant que ma signature ou mon refus était apposé sur les plus solennels.
Mes pas me conduisirent directement de mon côté du palais, vers le seul salon que j’affectionnais dans cette grande bâtisse.
Je me laissais tomber sur le canapé et m’endormit en quelques minutes.

-Wergeld ?

La porte s’ouvrit sur un Ayame visiblement contrarié. Son visage retrouva toute sa bonne humeur habituelle quand il observa le spectacle dans le petit salon.
Avachis sur le bout du sofa, je tenais sous mon bras la grosse tête de Soare qui ronflait en rythme avec moi. Elle avait posé une patte sur mon ventre et ses rêves de courses sauvages contractaient alternativement ses coussinets.
Ce massage imprévu n’était même pas gêné par les griffes de la panthère, celles-ci se rétractaient, synchrones, avec nos respirations.

L’elfe alla ouvrir l’une des bouteilles de vin dans le bar dissimulé dans un placard et il se laissa aller dans un fauteuil où il reprit l’étude des dossiers qu’il avait sous le bras.

Je fus réveillé deux heures plus tard par Soare bien decidée à faire ma toilette. Sa langue râpeuse frottait mon épaule. Les petites épines se plantaient dans le textile de mon tee-shirt.

-Soare, dégage…

J’ouvris des yeux embués de fatigue et ne voyait que l’elfe en train de sourire.

-Bien dormi ?
-Ouais.


Soare donna un large coup de langue sur ma joue, s’en fut trop, je l’éjectais du canapé. Prenant ça pour un jeu, elle donna des coups de têtes affectueux dans mes genoux.

-Cette panthère ne sert vraiment à rien…

L’expression grave de mon regard n’allait pas avec le faible sourire que je conservais tandis que je caressais l’énorme chat domestique.

-Le Cyliong a été soigné ?
-Oui, il profite de l’île de Winter en ce moment.
-Hum… Faudrait penser à trouver un véhicule plus performant si on doit participer aux combats.


L’elfe acquiesça. Il connaissait mes propriétés mieux que moi. Sûrement car plusieurs d’entre-elles, il les avait acquises sans m’en parler.
Il y a sûrement pensé et ne l’a pas fait.

-Winter pourrait être modifiée pour porter des canons.
-Non. On a le Fenrir pour ça. Hors de question d’envoyer la baleine dans la cohue. Elle n’a pas mérité ça.


Il acquiesça, enchainant sur une question qui ne paru pas détonner dans notre conversation. Nous partagions avec le temps une façon de penser similaire. C'est bien la seule chose qui nous empêche de nous entre-tuer.

-Lys va aller quelques temps au chalet à Termer. Je lui dirais d’emmener Soare avec elle.

Debout, j’étirais chacun de mes muscles avec des exclamations de contentement. Un verre, je réduisais le contenu déjà bien entamé de la bouteille ouverte. Je retournais m’assoir dans le canapé où Soare avait de nouveau repris ses quartiers. Je devais repousser pattes et tête pour me faire de la place.

-Ça me va. T’as choisi quoi en « Jus » ?

Cette fois un sourire malin trônait sur son visage. La lumière déclinante du début de soirée lui donnait un air dangereux.

-Contrôle du métal.

Mes yeux, comme des soucoupes, s’ouvrirent sous la surprise.

-… T’es sérieux ? Tu as choisi le contrôle du métal ?
-Evidemment ! Tu passes ton temps armé d’épées et de hache, note que je n’approuve toujours pas cette hache, contrôler le métal sera très utile pour maitriser tes armes ou les entretenir.


Cette fois je vois où il veut en venir.

-Oh ! Tu veux que je fasse des économies !
-Pour tes vieux jours, oui.
-Mes vieux jours… Ils ne sont pas prêts d’arriver.
-Si, ils arriveront. Crois-moi, j’y veillerai ! D’ailleurs, je t’ai programmé une visite à l’hôpital auprès du guérisseur dermatologue.
-Derma-quoi ?
-Tu vas aller faire disparaitre toutes ces cicatrices.

Un rire franc s’échappe de ma gorge, je renverse la tête et flatte le garrot de Soare. Elle ronronne comme une mobylette au démarrage.

-Je n’ai donc plus le droit de les collectionner ! Continue comme ça et je vais devoir signaler tes méthodes de torture.
-Si je voulais te torturer Wergeld, je t’enfermerais au palais.
-… Ce n’est pas ce que tu fais en ce moment ?!


Un silence s’ensuit, il remplit nos deux verres sans répondre.

Clos
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra, Arcturi

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 906
Messages : 13284
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/
- Sujets similaires