Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Les pages de mon existence

le Sam 23 Mai - 16:34


Certes, il venait à demi-mot d'avouer qu'il avait pour projet d'aller au speed-dating organisé. Et Siothrún s'en retrouvait gêné, conscient de son peu de chance de succès et donc du ridicule d'une telle décision. Alors quand Eva lui affirma le contraire, une moue dubitative et triste en même temps lui répondit. La solitude lui pesait, et le poids sur ses épaules était devenu trop lourd à porter ces derniers temps, mais malgré cela, il doutât pouvoir s'en débarrasser aussi facilement qu'elle le suggérait. S'il avait effectivement ses chances, elles étaient bien minces. Il n'en dit rien, n'ayant rien à dire là-dessus.

Le demi-dieu reposa le livre qu'il avait dans ses mains, sans qu'il ne s'y soit vraiment intéressé, pour écouter la bibliothécaire lui parler de son premier essai infructueux. Il devait avouer qu'elle avait raison, revoir tous les téméraires en quête d'aventures et d'argent lors d'une telle soirée ne devait pas être... palpitant. En l'écoutant, le blond lui adressa un sourire compatissant, la plaignant sincèrement. Ces aventuriers ne la regardent certainement pas autrement qu'en tant qu'employeur, incapables de voir la femme formidable derrière ce rôle. Comme c'était regrettable, Siothrún appréciait Eva et considérait qu'elle méritait amplement ce bonheur. Il espéra sincèrement qu'elle trouve.

« Je comprends, mais ne soyez pas défaitiste. Vous trouverez, j'en suis sûr. Vous êtes une personne d'exception. » lui sourit-il en guise de réconfort.

Siothrún avait quelque peu oublié la pile de livres qui se présentaient devant lui, sur la table basse. De toute façon, ils seraient tous intéressants, ayant été choisis par Kip au préalable - il n'en doutait pas. Assis par terre, il regardait simplement Eva, songeant à tous les moments qu'il passait ici, et à leurs agréables discussions. Qui plus est, elle était jolie femme - pas son genre certes, mais il reconnaissait sa beauté. Non, indéniablement, elle avait toutes ses chances de finir sa soirée en charmante compagnie. Par contre, lui...

À la remarque sur son possible non-célibat, le demi-dieu eut une réaction instantanée, presque automatique.

« Moi ? » s'étonna-t-il, « oh non, non ! Moi ? Comme si... » ajouta-t-il d'une voix nerveuse, haussant les épaules pour soulever l'improbabilité du fait.

Les joues roses par cette évocation de sa vie sentimentale inexistante, Siothrún baissa les yeux sur les livres, qui acquirent un nouvel intérêt, celui de changer de sujet. Il n'aimait pas parler de lui, se sachant trop peu intéressant pour les autres, aussi attrapa-t-il le livre qu'il avait repéré tout à l'heure : le paysage bucolique sur la couverture, l'aventure d'un petit garçon à l'intérieur. D'un ton qui se voulait léger, mais qui trahissait sa véritable intention - la fuite -, le blond décréta :

« Heu... Je pense emprunter celui-ci. »
Siothrún Nolan
avatar

Masculin Suivi : Fiche ♦️ Feuillet ♦️ Compte en banque ♦️ Demeure

Titre : Hotel

Race : Demi-dieu.
Statut : Artiste.
Pims : 587
Messages : 340

Re: Les pages de mon existence

le Lun 25 Mai - 21:16


Il détourne la conversation ! Ça sautait aux yeux, je venais de le mettre bien mal à l’aise. Le sourire sur mon visage était un peu bienveillant, un peu plus amusé et peut-être bien un peu moqueur. Le caractère doux et ouvert de Siothrún est une invitation à le charrier. Comme dit le proverbe : qui aime bien châtie bien. Son auteur ne devait pas imaginer à quel point on détournerait cette expression !

-On s’y retrouvera sûrement, si jamais je suis assaillie par un gros lourd, je viendrai te trouver pour sauver ma soirée !

La vérité, j’irais certainement au speed dating peu après avoir quitté la bibliothèque. Dès lors, je ne pourrai croiser Siothrún qu’en arrivant sur le Fenrir. Si j’arrivais assez tôt pour le croiser.
Toute cette conversation avait pour but de l’inciter à s’y rendre. Je crois bien que j’extériorise un peu trop ma propre solitude. Ou bien, j’essaye de vivre par procuration…

J’abandonnais le livre sur Varvandel et avec toute la grâce absente de mon corps je me levais du fauteuil.
Kip attrapa immédiatement ma tasse de café et la porta à mon attention.

-Merci Kip.

Je pris la tasse d’une main.
Faisant mine de me suivre, le petit robot capta tardivement mon regard noir. Ce regard passait de lui au tas de livres en désordre. Jusqu’à ce que son processeur soit baigné d’un afflux d’électricité et que l’idée se crée dans son complexe informatique.

-Kip ! Je vais ranger les livres, Kip !

Le petit robot propulsa si vite son module anti-gravité qu’il fit deux tours sur lui-même avant de faire face aux livres qu’il commençait à empiler soigneusement sur la surface lisse de son cube.
Je levais les yeux au ciel.

-Ne les fais pas tomber en chemin.
-Kip !

Cela devait vouloir dire « oui » ou bien « fait pas suer ! »… Il m’arrachait un sourire et j’invitais Siothrún à me suivre au comptoir.

-Allons l’enregistrer avant qu’un autre lecteur n’ait l’audace de vouloir le réserver via l’un des terminaux aux étages.
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan, Cosmos, Sarkina, Perçant, Hotel, Lin, Lux, Cie, Oxygène, Curo, Domus

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 551
Notes : .
Messages : 854

Re: Les pages de mon existence

le Lun 25 Mai - 23:01


Sa tentative pathétique de fuite réussit, à son plus grand soulagement. Eva ne s'intéressa pas plus à sa vie privée inintéressante, revenant sur cette histoire de speed-dating. À la mention de « gros lourd », Siothrún eut un petit rire, surprit par cette insulte. Au moins cela sous-entendait que lui, n'était pas un « gros lourd » - quel bonheur ! Voyant l'amusement dans les yeux de la bibliothécaire, et sa petite phrase comique, il sentit un élan d'affection pour elle. Il le pensait sincèrement lorsqu'il la complimentait.

« D'accord. Vous pouvez compter sur votre preux chevalier, gente demoiselle ! » blagua-t-il, se sentant suffisamment à l'aise pour cela.

Le sourire lui revenait naturellement, comme à chaque fois qu'il venait ici. Les lieux étaient calmes et agréables, il se trouvait entouré d'ouvrages merveilleux et la gérante - et son petit assistant - savaient égayer sa journée. Voyant Eva se lever, et ayant fait son choix, il prit son écharpe abandonnée à côté de lui, l'enroulant à nouveau autour de cou, prêt à affronter le froid hivernal après une tasse de thé chaude. Le livre dans une main, l'autre appuyée sur le siège se trouvant derrière lui, il se releva - son genou craqua une protestation d'être resté trop longtemps replié - puis attrapa sa tasse vide.

Le petite manège entre Kip et Eva tira plus encore sur le sourire de Siothrún. Ce petit robot était adorable, et la tendre sévérité de la bibliothécaire à son égard l'était plus encore. Ce duo faisait sensation, autant le dire. Le demi-dieu salua Kip, qui bipa joyeusement, et suivit sa propriétaire pour emprunter le livre. Il hocha la tête à l'invitation, puis la remercia.

Ils atteignirent le bureau. Pendant qu'Eva enregistrer l'emprunt du roman qui lui avait été confié, le jeune homme passa son regard sur les missions proposées. Certaines semblaient... véritablement dangereuses. La prime de certaines était conséquente, proportionnelle aux dangers encourus. Pas étonnant, finalement, que son amie ne veuille pas d'un homme aux penchants suicidaires ou violents. Quoi que ça puisse avoir ses charmes... Les goûts et les couleurs !

« Merci pour le thé, Eva. C'était un plaisir, » lui sourit-il. « De ce fait... Nous nous verrons plus tôt, au... speed-dating. »
Une légère rougeur s'installa sur ses joues, il se racla la gorge avant de reprendre :
« J'espère sincèrement que vous ne repartirez pas avec moi... mais qu'au contraire, vous passerez une excellente soirée. »
Siothrún Nolan
avatar

Masculin Suivi : Fiche ♦️ Feuillet ♦️ Compte en banque ♦️ Demeure

Titre : Hotel

Race : Demi-dieu.
Statut : Artiste.
Pims : 587
Messages : 340

Re: Les pages de mon existence

le Lun 1 Juin - 13:27


Un preux chevalier, tiens donc ! Un peu chétif mais voilà du bon esprit. J’enregistrais le livre avec amusement. C’est qu’il me donnait des idées ce petit bout d’homme. Le genre qui ne plaisait pas du tout à Carine. Kip pouvait bien tourbillonner et faire l’ahurit devant lui, il en avait terminé de se préoccuper du robot aujourd’hui.
Le speed dating se découvrait une définition chez lui qu’il n’aimait pas. C’est vrai ça, il n’allait pas céder sa femelle si facilement !

*Tu te souviens que tu vies dans mon corps et que ça ne veut pas dire que nous faisons parti de la même meute ?*

Le loup s’insurgea en montrant les dents. Il considérait tout simplement que je n’avais pas mon mot à dire sur la question.
On va voir ça… Une mise au point s’impose !

-Je te souhaite aussi de repartir accompagné, mais au cas où si tu as besoin de moi pour t’échapper, je serai là.

Kip faisait une étrange danse du ventre, sans ventre, pour maintenir en place les livres qu’il empilait sur son cube.
Il m’arracha un soupir triste tandis qu’il se dirigeait vers les escaliers en faisant quelques zigzag au ras du sol.
Eva Carine
Bibliothécaire
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Suivi :


Titre : Artisan, Cosmos, Sarkina, Perçant, Hotel, Lin, Lux, Cie, Oxygène, Curo, Domus

Race : Loup Garou
Statut : Bibliothécaire
Pims : 551
Notes : .
Messages : 854

Re: Les pages de mon existence

le Lun 1 Juin - 22:06


Les mots d'Eva arrachèrent à Siothrún un sourire étincelant. Il réitéra ses pensées : elle était vraiment une personne formidable. Il l'appréciait et la respectait, et s'il était persuadé qu'il pourrait effectivement passer une sympathique soirée en sa compagnie - car ses chances de repartir seul étaient plutôt élevées -, il préférerait largement qu'elle ne prenne pas cette peine. La voir repartir accompagnée et souriante serait pour lui, bien plus exaltant. Mais tout vient à point, à qui sait attendre ; la soirée était fort proche et il avait encore beaucoup à faire pour se préparer. Surtout cette histoire de masque...

« Merci. » lui sourit-il, réellement touché par sa proposition.

Le regard de la bibliothécaire s'égarant un instant sur le petit robot, le demi-dieu fut également attiré par les drôles de mouvements qu'il effectuait. La charge était impressionnante sur son petit corps mécanique, il ne savait pas comment il s'en sortait - certainement par ce dandinement cocasse. Naturellement, il eut la subite envie d'aller l'aider, mais il remarqua vite qu'il s'en sortait très bien. Il reporta son regard sur Eva, vite détourné par le bruit de la porte s'ouvrant sur un aventurier en quête de danger et de PIMs - surtout de PIMs. Ne voulant pas gêner, Siothrún rangea son emprunt dans son sac, adressa un autre sourire doux à cette charmante dame.

« Au revoir, et à dans quelques jours. Encore merci pour le thé. » la salua-t-il.

Il s'éloigna, tout en ajoutant un petit signe de la main, puis s'en fut.
Le froid de l'hiver l'attaqua avec vivacité à sa sortie de la bibliothèque. Il resserra son écharpe autour de son cou, remit ses mitaines et s'empressa de braver le vent glacial pour rejoindre son chez-lui. Il avait un nouveau livre à lire.

Spoiler:
Désolé pour cette fin un peu bâclée, je ne savais pas comment mieux conclure. Bref, merci pour ce RP !
Siothrún Nolan
avatar

Masculin Suivi : Fiche ♦️ Feuillet ♦️ Compte en banque ♦️ Demeure

Titre : Hotel

Race : Demi-dieu.
Statut : Artiste.
Pims : 587
Messages : 340

Re: Les pages de mon existence


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires