De l'odre dans les défences

le Mar 13 Jan - 1:19


Ses pérégrinations avait conduit H0rdr3n sur la petite île volante de Main'l. Depuis sa réactivation, ces immenses rochers suspendues le fascinait. Il avait découvert avec beaucoup d’intérêt la petite ville qui se trouvait dessus, en partie désertée depuis son élévation. Pratiquement coupé du reste de l'Entre-Monde, ses habitants, en grande partie des humains mais pas seulement, avaient du apprendre à s'autosuffir. Chaque parcelle non habitée était plantée, d'important système de collecte d'eau étaient installsé sur les flancs du rocher.

Les locaux menaient une vie simple et dénuée de technologie, aussi il s'était procuré des vêtements afin de ne pas attirer trop l'attention. Une veuve que les androïdes n'effrayait pas avait bien voulu lui en donner en échange de quelques menu travaux dans sa maison. H0rdr3n se retrouvait à présent affublé d'un pantalon brun trop long et d'un chemise plus ou moins blanche en tissu grossier.La vieille dame l'avais également coiffé d'une casquette de mineur défraichie.
Son apparence était toujours très étrange, mais au moins, son squelette ne réfléchissait plus la lumière à 10 mètres à la ronde.
La veuve le remercia d'un chaleureux "Merci jeune homme" qui déstabilisa l'I.A. La fragilité de l'esprit organique le surprenait, mais il trouva la situation assez drôle. Enfin il pensait qu'il trouvait ça drôle... Il se jura de mettre à jour sa base de donnée sur les situations amusantes car il se sentait bien trop en retrait dans ce domaine.

Et c'est tandis que ses processeurs se perdaient dans ces processus de réflexion pour le moins hasardeux qu'un drôle de volatile vint se poser devant lui. Il s'agissait d'un pigeon... Dont la moitié de la tête avait été remplacé par un implant cybernétique... Cela lui paru surprenant, même en tant que robot.

-Androïde H0dr3n?

Hé bien, puisse qu'il s'agissait d'un pigeon cyborg, pourquoi ne parlerait-il pas après tout... Encore cette volonté de ne pas utiliser des technologies qui pourraient paraitre décalé... Mais la le camouflage était quand même particulier!

-Heu oui?

-Veuillez accuser réception d'un message de la part du Maitre du Miroir K'ouen

A son grand étonnement, le dignitaire de K'ouen avait appris sa récente réactivation et lui demandait de porter une missive à l'intention de Ken. H0dr3n fut d'abord enchanté de se voir ainsi pris en considération. Puis, il se demanda pourquoi K'ouen n'utilisait pas des moyens de communication plus rapide... Il se demanda si accepter ne ferait pas de lui une sorte de pigeon cyborg un peu plus évolué...
Il chassa rapidement ces pensées négatives. Après tout, peut être que la tâche nécessitait certaines capacités diplomatiques... Et puis dans un monde où certains animaux parlent, il n'y a pas de mal à être un pigeon....

Il prit la petite matrice de stockage de données aux pattes du volatile puis se dirigea vers l’embarcadère de la ville.
Hordren
avatar

Masculin Race : I.A
Pims : 0
Messages : 21

Re: De l'odre dans les défences

le Mar 13 Jan - 13:11


Main'l possédait peu de moyens de transport. En fait, "peu" était un euphémisme puisqu'il n'y avait que deux petits dirigeables, à l'allure antique. L'enveloppe semblait faite uniquement de morceaux rapiécés et la nacelle cabossée était principalement construite en bois et garnie de hublots en laiton.
Chacune des deux passerelles menant aux frêles esquifs était munie d'un panneau d'affichage où l'on pouvais consulter les tarifs ainsi que quelques affichettes faites maison vantant la rapidité des trajets ou l'adresse du capitaine. Il semblait que les deux équipages (constitué d'une personne chacun...) se livraient une concurrence sans merci, bien qu'une analyse rapide permis à H0dr3n de voir que les deux embarcations étaient exactement du même modèle.

Il se dirigea vers la passerelle la plus proche et grimpa sur le pont du dirigeable.

Spoiler:
[img][/img]
source de l'image: fr.forwallpaper.com

A peine ses pieds métallique avaient-ils effleuré la surface de bois que surgit un personnage bedonnant, vêtue d'un marcel couvert de cambouis laissant voir son importante pilosité.

-Par tous les dieux! Les boites eud' conserves dans ton genre sont pas admise chur mon navire! Vires donc tes chales pattes en fer blanc d'là!

H0dr3n n'avait jamais été confronté à ce genre d'hostilité. Son existence n'étais en danger mais cette forme de vie organique se mettait en travers de ses objectifs. Il devait trouver une solution, diplomatique de préférence. Après tout, il devait apprendre à traiter avec genre d'être vivant.

-Je comprend tout à fait, brave marin. C'est votre droit le plus stricte que de refuser des passagers... Je me m'en vais de se pas solliciter le capitaine de l'autre dirigeable...

Il se contenta de murmurer cette phrase mais la réaction ne se fit pas attendre. L'homme écarquilla les yeux, se rembrunit puis écarquilla de nouveaux. H0dr3n se demanda s'il s'agissait des manifestations de réels processus cognitif ou si la personne avait simplement des sortes de spasmes musculaires...

-Sacre bleu! tes un malin toi! Et on peut savoir où que tu comptes te rendre comme ça?

-Je souhaite me rende sur la Res Publica de Ken.

Ne pas se mettre en travers des affaires des Maitres de Miroir acheva de convaincre l'homme.
Lorsque le robot lui annonça qu'il n'avait pas de quoi payer, le capitaine eut une sorte de hoquet et de nouveaux spasmes parcourir son visage. Il accepta tout de même sa présence car il devait se rendre à la capitale pour échanger le produit de l'artisanat de Main'l contre des denrées alimentaires. Il ferait le détour par Ken si H0dr3n l'aidait à décharger les lourdes caisses.

Le voyage se déroula sans encombre, bien qu'il fut particulièrement long. Le dirigeable trainait lentement sa silhouette ventrue parmi les quelques nuages. L'androïde passa son temps penché par dessus bord pour admirer le paysage défiler loin en contre-bas. Il fit également la connaissance de l'étrange animal de compagnie du capitaine. Il s'agissait d'une sorte de pieuvre, comme il en avait vu des images durant son ancienne vie numérique. La chose se baladait sur le navire à une vitesse ahurissante, en émettant de petits couinement aiguës. Le marin y semblait très attaché et lui distribuait souvent de petite friandises.
L'animal, nommée Squid, se prie rapidement d'amitié pour H0dr3n et passa la majeur partie du voyage accroché sur son crâne, ses nombreuses ventouses adhérent parfaitement à sa surface métallique. Bien qu'un peu gêné par les tentacules qui venaient souvent couvrir ses senseurs optiques, l'I.A apprécia cette démonstration d'affection.
Hordren
avatar

Masculin Race : I.A
Pims : 0
Messages : 21

Re: De l'odre dans les défences

le Mer 14 Jan - 14:20


Le déchargement ne fut pas facile et même si H0dr3n ne ressentait pas la fatigue, sa batterie en avait pris un coup. Il faudrait qu'il pense à demander à se recharger sur le réseau électrique de Ken.
Le marbre de la Res Publica resplendissait sous les derniers feux de ce soleil de fin d'après midi.

Le capitaine les fit accoster à l'un des embarcadères libres et même lui eu du mal à retirer Squid du crâne de l'androïde. L'animal finit par lâcher prise dans un couinement déchirant. L'homme, toujours mal à l'aise en compagnie des robots se contenta d'un bref signe de tête en défaisant les amarres.

La rambarde de cuivre poli scintillait sur tout le pourtour du rocher flottant et c'est en la suivant de ses senseurs qu'H0dr3n vit qu'un droïde se dirigeait dans sa direction d'une démarche raide.

-Bienvenue sur la Res Publica Ken. Puis-je vous demander l'objet de votre visite?

-Il s'agit d'une mission diplomatique pour le compte du Maitre du Miroir K'ouen

Le robot protocolaire l'invita à le suivre jusque dans un immense hall. Leurs pieds métalliques produisaient un cliquetis qui se répercutait sur le murs de marbre et se mêlait au bruissement d'une fontaine plus en arrière. Il fut conduit jusqu'à un bureau d’accueil où on l'invita poliment à se décharger de la matrice de stockage. On lui assura qu'elle serait transmis dans les plus bref délais au maitre des lieux. H0dr3n ravala sa déception de ne pas rencontrer le dignitaire en personne mais se raisonna rapidement. Il ne pouvait traiter chaque visite personnellement.

Au moins, l'androïde avait remplie la mission pour K'ouen. Ha oui... Il fallait qu'il se recharge...
Hordren
avatar

Masculin Race : I.A
Pims : 0
Messages : 21

Re: De l'odre dans les défences


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires